Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2016
Antananarivo | 14h35
 

Editorial

Interminable imbroglio juridique

vendredi 29 mai 2015 | Sahondra Rabenarivo

Je précède tout ce qui suit avec les qualifications suivantes : je n’ai vu aucune documentation (contenu du dossier de mise en accusation), et je n’ai aucune information (procédure de vote des députés) autre que le peu rapporté par les principaux journaux. Cette analyse est purement basée sur les textes en ma possession et mentionnés ci-dessous, et est forcément simplifiée (et non une analyse juridique poussée) pour une meilleure compréhension générale.

L’article 131 de la Constitution dispose que le Président de la République ne peut être mis en accusation pour haute trahison, violation grave ou violations répétées de la Constitution, manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat, que par l’Assemblée Nationale au scrutin public et à la majorité des deux tiers de ses membres.

Le Président de la République n’est justiciable que devant la Haute Cour de Justice. La mise en accusation peut (ce qui veut dire aussi qu’elle pourrait ne pas) aboutir à la déchéance de son mandat.

Ce n’est que si la déchéance est prononcée par la Haute Cour de Justice que la Haute Cour Constitutionnelle constate la vacance (art. 132 de la Constitution).

Ceci est à distinguer avec l’empêchement, prévu aux articles 49 à 51 de la Constitution, où la HCC, sur saisine du Parlement votant à la majorité des deux tiers de ses membres, peut prononcer l’empêchement définitif du Président. Mais l’empêchement est limité maintenant (relativement à ce qui était dans la Constitution au temps de Président Zafy) à l’incapacité physique ou morale prouvée seulement.

La confusion est amplifiée par le fait que l’article 167 de la Constitution prévoit que jusqu’à la mise en place de la HCJ, la HCC est autorisée à prendre les sanctions qu’aurait pu prendre la HCJ si elle était installée.

La question est alors, est-ce que la HCJ est installée ? Il est de mon avis que oui !

L’article 136 de la Constitution dispose que la HCJ est composée de 11 membres bien définis. Sept de ces onze membres sont aujourd’hui connus. La loi organique 2014-043 relative à la Haute Cour de Justice est votée, promulguée et publiée. Il y eu des périodes quand la Haute Cour Constitutionnelle était incomplète mais elle a néanmoins toujours siégé. Aujourd’hui, le statut de 2 de ses 9 membres est questionnable (car désignés par le Sénat, alors que nous n’en n’avons pas un depuis 2009, quand le mandat de ces deux membres est expiré).

Le dépôt de dossier au niveau de la HCC, qui n’est pas compétente en matière de déchéance, me laisse alors perplexe. L’article 25 de la loi 2014-043 et le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale (Arrêté n°67-AN/P du 03 mai 2014, art. 209) précisent que « si la résolution de mise en accusation est adoptée, celle-ci ainsi que le rapport d’enquête sont transmis immédiatement au Procureur Général de la Cour Suprême par le Président de l’Assemblée Nationale ».

Ceci est logique car la Haute Cour de Justice est une cour. Elle enquête, instruit, délibère, juge. Il y a un procès. Elle doit juger de la recevabilité et du bien-fondé de la résolution de mise en accusation, et elle peut (ou pas) prononcer la déchéance du Président de la République, ultime sanction en cas de culpabilité. C’est une cour qui n’a pas un travail quotidien à faire et n’a donc pas besoin d’immeuble ou de bureaux permanents. Elle est convoquée uniquement en cas extraordinaire de mise en accusation. Elle est composée notamment de magistrats et de quelques « politiciens » :

  1. Le Premier Président de la Cour Suprême la préside,
  2. Deux Présidents de la Chambre de la Cour de Cassation y siègent,
  3. Deux premiers Présidents de la Cour d’Appel y siègent ;
  4. Deux députés ;
  5. Deux sénateurs ;
  6. Deux membres du Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’État de Droit.

Il faut espérer que la HCC ne sera pas emportée par son égo et saura se déclarer incompétente et que si les parlementaires, sensés connaître nos lois car ils les ont votés, saisissent le Procureur Général près de la Cour Suprême avec la résolution de mise en accusation, que les 7 membres connus de la HCJ oseront siéger. Faute de quoi, l’État de Droit reste et demeure bafoué.

44 commentaires

Vos commentaires

  • 29 mai 2015 à 08:26 | Saint-Jo (#8511)

    Na dia efa azoazo veroka dieny izao ihany aza ny handresy amin’ity fifanolanana misy eo amin’i Rajao sy ny depiote ity, dia ny tsapa dieny izao fa efa voa mafy kosa aloha dia mazavabe mihitsy fa i … Ra8 !

    1°) Raha mandresy ny depiote ka miongana i Rajao, dia tsy fahombiazana ho an’i Ra8 izany. Satria na inona lazaina, na inona, dia sarotra kosehina ireny fihetsika nifanaovan’i Rajao sy Ra8 ireny. Indrindra fa iny fitsanganan-dRa8 samirery nitehaka an’i Rajao teny Iavoloha iny, sy iny fanesoran’i Rajao ny famerana ny fahafahan’i Ra8 mihetsiketsika iny. Izay olona hisolo an’i Rajao eo anefa dia tsy azo antoka fa tsy hila sotasota amin’i Ra8 amin’izay.

    2°) Raha i Rajao no mandresy, dia ho toy inona no ho fitokisan’ity filoha mbola ho amperinasa ity an’ireny fanomezan-toky nataon’i Ra8 fa hitsimbina ny filaminana ara-politika ireny mba tsy hanasarotra loatra ny fanarenana ny firenena ? Mety tsy hino izay toky sy izay teny lazain’i Ra8 intsony i Rajao. Dia asa izay ho fiovan’ny fihetsikin’ny fitondràna amperinasa manoloana an’i Ra8 !

    Tsy maintsy ny anankiray ihany amin’ireo tranga roa etsy ambony etsy ireo no hiseho, satria ny HCC dia tsy manana hafa tsy fihetsika telo : a) manome rariny ny depiote b) manome rariny an’i Rajao c) manambara fa tsy anjaran’ny HCC ny hitsara toe-javatra toy itony.
    Marihina manokana anefa fa io tranga c) io , dia fanomezana rariny ankolaka an’i Rajao.
    Izany hoe, na inona ny ho tohin’ity tantara ity, na inona, dia hihena ny fitokisan’ny manam-pahefana amperinasa an’i Ra8.

    Fanontaniana :
    Toro marika nomen’i Ra8 ve ireny fihetsikin’ny depiote TIM rehetra ireny ?
    Sa kosa tsy toa teny ao anatin’ny antokony ity filohan’ny TIM ity ?

    • 29 mai 2015 à 10:37 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Saint-Jo

      Mba hampandry sofina an’dry nandra sy ny forongony de aleo atao hoe mody marina ny anao fa saingy izao :

      - tsy mampihetsi-bolo-maso an’Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA na mijanona eo i hery vay manta na tsia satria nahoana ? Fifidianana ihany no faran’zao resaka zao de ho hita eo izay tena tiam-bahoaka
      - Ny fahafahana omena an-dRamose no antoka hampivoaka ny vola fanampiana an’i Madagasikara na iza miseho milay eo na iza ;
      - Mety ho efa paika hanesorana ireo depiote iny sarimihetsika fampiantoana iny satria mahatsapa ny sehatra iraisam-pirenena fa tsy manana olona ianteherana ao @ antenimiera i hery vay manta ; (Tsy maintsy atao ny fifidianana vaovao)
      - Politika no atao ary fanjakana no tanjona ka izay ratsy fihazona de vaky loha. Noho izany dia tsy tombontsoan’ny hery vay manta mihintsy ny hamono vetivety sahady eo ny fahafahana efa azon-dRamose.

      Samia velon’aina !

    • 29 mai 2015 à 13:53 | takaka (#8449) répond à Saint-Jo

      1 / Tsisy izany discipline du parti politique izany raha eto Dago.
      2 / Fihavanam-boalavo no misy.
      3 / Depioté gasy dia midika hoe samia mitsikaraka, rehefa voa misaraka.
      4 / Ravalo tsy manana lanja politika ara-pahefana raha tsy ny lazany.
      5 / Matahaotra ny depioté satria mbola tsy tafaverina ny vola lany ve dia ho esorina.
      6 / Raha ho faty aho matesa rahavana. Gasy pur porc io !
      7 / Lalampanorenana foza mifanohitra ny articles ao anatiny sady tsy ampy izay mora anaovana magouilles ve ? Hifiran’ny mpitsara fotsiny io satria articles natao hitsivaingana. Nanantena manko i TGV fa mbola hitondra.
      8 / Ary fika be io acte nataon’ny depioté io fa ny tena kendrena amin’io dia ry MAPAR isany izay migafy fotsiny.
      Veloma.

    • 29 mai 2015 à 14:19 | MAHITSITENY (#8793) répond à takaka

      Salama TAKAKA !

      TENA MARINA NY VOALAZANAO REHETRA KA ANKASITRAHANA ARY ISAORANA ANAO !!!

      Des P..UTES + EXECUTIF FOZA MIFANGARO RAJAO mianakavy MITAPOKA RONONO MIVADIKA (T.I.M.)+ Lalàna FOZA ORANA= Fanjakàna TSARA TANTANA !!!!

    • 29 mai 2015 à 15:35 | Isandra (#7070) répond à takaka

      Ao mbola arovy ihany Ra8.

      Mbola miandry daka vody henjakenjana kokoa noho izay, vao hiaky fa ity olona ity anie tsy mieritreritra afatsin’ny haka ny sezan’i Hery.

      Matoria tsara ao anaty naïveté nareo ao ihany.

      Tohizo ihany ny fieritreretana fa tsy mampiova zavatra iny zavatra teny amin’ny antenimeiram-pirenena iny, vao maika aza nampatanjaka an’i Hery.

      Izany ilay hoe : tsy mino maty raha tsy mandevona

    • 29 mai 2015 à 15:53 | takaka (#8449) répond à Isandra

      Ô ry Isandra ! Aza mba nandra loatra. Miaro an-dRa8 ve aho fa ianao no efa tratran’ny maladie de Ra8 malaza tsy resin’ny foza.
      Izao fotsiny no izy. Première Institution ny PRM. Dikany aleo Hery aloha toy izay De P...tes mivarotra ny reniny.
      Mazava.
      Sa tianao ilay DJ Jardin d’enfants + 7 iny no hitondra ?
      Mba miova drakaka amin’izay fa tsy foza lava eny.

    • 29 mai 2015 à 16:10 | I MATORIANDRO (#6033) répond à takaka

      Efa misy fahavoazana hoah i kalalonaka io !

      Ze mihetsika de Ramose !

      Ngamba izy io nanantena ny hiaraka @d-Ramose kanjo tsy nasiany sira akory fa sahala @ rajako sady efa fantany ny hamaivanan-dohany !

      Samia velon’aina !’

    • 29 mai 2015 à 16:32 | Isandra (#7070) répond à takaka

      Hay moa aminareo ny mpandresy indray no lasa mitsoaka hoatran’ny mpangalatra akoho, sy nataon’i Hery hoatran’ny alika kely nandritran’ny firy vola, avotsitra kely dia sotomina indray, kanefa anie mba filoha taloha ihany.

      Na izany na tsy izany, miova tanteraka ankehitriny ny donne politika.

      I Hery sy ny tariny moa milaza fa vao maika mahery sy matanjaka rizareo, dia ho hitantsika eo izany,...

      Fa toro hevitra fotsiny, mba manaova toa anay midina eny amin’ny terrain, mba hahita ny zava-misy marina, fa tsy ilaozana mionona amin’izay lazain’ny RNM-TVM fotsiny, tsy ireny mantsy no marina.

    • 29 mai 2015 à 16:36 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Ha ha ha ! Ramose mo namako !,... fa mirediredy mihitsy le mpatory antaondro ity.

      Tsy mety ny sady manonofy no mandray anjara amin’ny forum, manjary miteniteny foana.

    • 29 mai 2015 à 16:40 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Tsisy izany discipline du parti politique izany raha eto Dago.

      Tsy te hilaza ve ianao amin’io hoe : Ny TIM sy Ra8 anie tsy tafiditra amin’io mihitsy ny Députén-drizareo no tsy nanaraka ny discpline ny parti eh !

      Tsy kely saina anie ny olona rehetra eh !

    • 1er juin 2015 à 09:23 | GAGA ENAO (#8984) répond à I MATORIANDRO

      Esclaven’ny Vola fanampiana avy any ivelany, nefa tsy hita akory ze andehanany sy anjavonany sy ilalaovany azy ao.
      Nisy nitondra teo nandritrin’ny 5 taona, tsy nila vola fanampiana avy any ivelany, nihodina ihany ny firenena. Ny mpialona no nanararaotra sy namboly korontana etsy sy eroa.
      Olona égoiste daholo fotsiny !
      Asakasikizay tsy hametra panontaniana hoe fa ahoana no indraindray mitehaka ho an Rajao, avy eo derriere son dos miteny hoe esory any io, ny vahoaka marina sy mandalina tsara dia tokony hatahotra izany.
      Izay rehetra tonga eo dia tsy misy mandinika ny ho avin’ity firenena ity, fa esgoisme daholo fotsiny, na iza na iza. Quel gâchis pour un pays pleine de potentialité comme Madagascar !

  • 29 mai 2015 à 08:35 | Turping (#1235)

    Vu que la constitution de Madagascar est celle du copier /coller à la France ,il y a deux grandes failles manquantes pour aboutir à la destitution du PRM ;
    - Vous l’avez dit et je l’ai précisé également dans le commentaire du post de Ndimby avant hier : la HCJ normalement est la seule haute cour de justice qui soit capable de juger un président de la République .
    - Or ,cette HCJ aucun président n’a voulu l’instaurer la mettre en place afin d’éviter les exils récurrents et le pouvoir de ’absolutisme .
    - Secundo : en cas d’empêchement ,normalement c’est le président du sénat qui devrait prendre la relève ,la présidence intérimaire dans l’attente de la désignation ou d’éventuelle nouvelle élection d’un nouveau PRM .Ce qui est rigolo et « mampihomehy be » dans cette histoire ,c’est que la chambre des sénateurs n’a même pas été encore créée .Donc ,un double handicap !
    - Tertio : le plus marrant dans cette histoire ,c’est d’avoir constaté que même les deputay qui clament la déchéance ne sont pas non plus clean dans les affaires de corruption ,l’achat des votes ,etc....sans que je dédouane les irrégularités du côté gouvernemental en imposant par exemple un décret à la place d’une loi organique ,les limogeages sans motifs ,....c’est le cafouillage total !
    - Quarto :Après 6 années de crises majeures même si avant cette période le pays n’était pas sorti de l’auberge avec un taux de pauvreté avoisinant les 70% au lieu de 92% actuellement ,les caisses de l’état sont vides ,même les élections dépendent de l’extérieur ,de la CI ,voire même la désignation du PRM pour que les bailleurs puissent ouvrir le robinet .Donc ,d’autres handicaps se rajoutent encore .Ce qui expliquent que la guerre de conflit d’intérêts personnels ne fera jamais ressortir ce pays du bourbier car ceux qui tiennent le pouvoir auront encore de beau jour pour s’asseoir sur le peuple agonisant par terre déjà .

    • 29 mai 2015 à 08:38 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire ; ce qui explique . Dans l’attente des commentaires intéressants en vous souhaitant bonne journée !

    • 29 mai 2015 à 09:11 | hrrys (#5836) répond à Turping

      Na izany na tsy izany efa miova ny tontolo politika eto amintsika

    • 29 mai 2015 à 10:29 | Saint-Jo (#8511) répond à Turping

      Miarahaba !

      Mandeha resaka eto amin’ny tanàna fa io Maître Hanitra io, izay nanambara fa « tsy misy hidiran’i Ra8 io fanonganana an’i Rajao io », dia tsy mpikambana manan-karatra ao anatin’ny antoko TIM hono.
      [Sarotra inoana ihany aloha izany]

      Mbola isan’ny resaka mandeha koa ny hoe :
      Milaza hono ireo depiote TIM ireo fa tia tena i Ra8 raha mitetika ny hiverina hahazo ny fitondràna eo indray.
      Efa fantatry ry zareo depiote TIM ireo hatrany amboalohany hono fa tsy hahomby akory io fanonganana an’i Rajao io.
      Fa ny tena anton’ny nidiran-dry zareo depiote TIM amin’io fanonganana an’i Rajao io hono dia ny tetiky ry zareo mba handemena an’i Ra8. Tetika izay mifanojo tsara amin’ny tetikin’ny MAPAR !

      Izany izao no resaka mandeha eto amin’ny tanàna !

    • 29 mai 2015 à 10:42 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Saint-Jo

      Misy honohono daholo ny resaka ataonao !

      Tsy marina tanteraka zany le izy !

      Ny zavatra itokiako aza de ny mifanohitra @reo voalazanao reo no hitranga !

      Satria nahoana ?

      Tsy ireo izay heverina fa mety ho mpamadika ao @ TIM no mampisy an’dRamose fa i Ramose no mampisy ireo mpamadika ! Hain’dRamose nefa ny nanavaka ny vary sy ny tsiparifary ary izay indrindra no tsy maintsy hanaovana indray ny fifidianana depiote ary i Ramose @zay no manendry izay olona tiany hilatsaka !

      Samia velon’aina !

    • 29 mai 2015 à 11:13 | Saint-Jo (#8511) répond à I MATORIANDRO

      Misy fomba fiasa nampianarina ny tanora taloha, manao hoe :

      « Il faut considérer tout ... et envisager le contraire de tout : afin d’être sûr de n’avoir rien oublié ! »

      Efa voalahadahatra eo ambony eo ireo ny zavatra mety hitranga rehetra ... sy ny zavatra rehetra izay heverina fa tsy hety hitranga mihitsy : noho izany dia ao anatin’ireo no hahitàna ny zavatra tena hiseho !

    • 29 mai 2015 à 11:53 | Turping (#1235) répond à Saint-Jo

      Salama,
      Toa araky ny filazan’ny PRM, toa tsy ara-dalana ny fandehan’iny fifidianana nataon’ireo depiote sady ny loza dia toa ireo depiote TIM sy ireo MAPAR toa anisan’ny te hanongana an’i Hery. Ilay resaka fampitoniana, réconciliation. ohatran’ny lasa resaka naïveté, satria. toa lasa namono tsy nahafaty ilay izy, nony nahazo fahafahana iRa8.Raha arak’izao trangan-javatra izao mety ho sarotrarotra ho an’iHery ihany ny hijanona eo@ fitondrana hatramin’ny 2017mety hiverenan’iSarkozy, na 2018,fahataperan’ny mandat. araky ny vinavina nataon’iSt Jo, satria raha tena voavidy vola ireo, metymisy herin’ny vola miafina ao am-badika ao izay tsy tena mazava. Un train peut en cacher un autre hoy ny vazaha mody miady.

    • 29 mai 2015 à 14:33 | MAHITSITENY (#8793) répond à Turping

      Salama TURPING ;

      Ny misy dia izao :

      TIA TENA NY MPANAO PÔLITIKA GASY !!!!

      Averiko indray : TIA TENA NY MPANAO PÔLITIKA MALAGASY !!!

      Fihavanam-boalavo no misy : MIHAVANA RAHA MISY HOKIKISANA !!!!

      Tsy azo lavina izany e !

      Jereo fotsiny :

      - RAHA VAO NY TOMBONTSOAN-DREO « DES P..UTES » IREO NO VOAKITIKITIKA DIA MIARA-MIRAY HINA ABY IREO REHETRA IREO ! Tsisy intsony ny MAPAR, TIM, HVM...

      Avy eto MADAGASIKARA anie no isan’ny nipoiran’ilay « concept politique » hoe :« politique à géométrie variable » e !

      T@andron’i ZAFY io !

      Izay nahadidy ny tantara dia mahita avy hatrany fa TSY METY @MADAGASIKARA MIHITSY NY « REGIME PARLEMENTAIRE » !

      Dia mampalahelo anefa fa mbola io ihany no nisisihan’ireo « constitutionnaliste » MALAGASY !!!

      Ny adinon-dreo dia izao :

      - REHEFA MASISO NY SAKAFO DIA MASISO FOANA IO NA DIA RARAHANAO RANOMANITRA AZA ! Koa ny ariana ihany ny fanafodiny !!!!

      Misaotra

    • 29 mai 2015 à 22:21 | Turping (#1235) répond à MAHITSITENY

      Mahitsiteny,salama !
      Hitako araky ny fandehany eto ireo fandehan-javatra sy momba ireo depioté ,tena resaka mafiosy na dia hita hoe tsy mazava sy tokony nadeha arak’izay tokony ho izy koa aza ny fitondrana .
      - Dia tena mifampikiky sy mifampijinana eo tokoa izay mampetipety sy hahazoany ny tombontsoany avy . Dia lany andry eo foana ,dia izay foana no mety ho trangan-javatra mivadibadika eo foana :mety miala amin’ambodi tepona dia miditra @ ambodimanga kisilasila foana .Ny tena fiandraiketana ny rahararaham-pirenena tsy misy fotony fa lany andro @ adilahy politika,izay hamenoana ny paosiny daholo .Moa arak’ilay fitenenana hoe ,ny fitondrana manadalo ihany dia izay tsy mahafeno ny kibony no adala ho an’ireo izay tsy mahay mananararaotra haingana ny toerana misy azy.
      Misaotra !

  • 29 mai 2015 à 10:58 | Isandra (#7070)

    On commence à en avoir marre de ce genre d’interprétation, dans la mesure où elle ne coïncide pas forcément souvent aux décisions finales de la HCC. On se perd,… se demande, si elle est pertinente, pourquoi ce décalage, le droit ne rime t elle pas avec la science exacte.

    Par ailleurs, certains juristes ont différentes interprétations pour un même article en fonction de leur position.

    Et Sahondra R avait déjà expliqué que l’article-54 de la constitution était mal interprète depuis le début, pourtant, la HCC a donné raison le Président de la république.

    http://www.tananews.com/2015/01/sahondra-rabenarivo-larticle-54-de-la-constitution-etait-mal-interprete-depuis-le-debut/

    Je n’espère pas que la HCC lui donne raison cette fois :

    Revenons sur l’article d’aujourd’hui, une question s’impose :

    A partir de quand une institution est-elle déclarée installée,

    - Quand elle est opérationnelle

    - Ou quand ses membres sont nommés

    - Ou après le serment de ses membres...?

    • 29 mai 2015 à 12:02 | betoko (#413) répond à Isandra

      Il y a quelque chose dont personne n’a pas fait écho , une jurisprudence
      Je voulais parler de la destitution du Pr Zafy Albert , Est ce que c’est toujours valable avec la constitution de la IV éme république ?
      Normalement dés que la majorité de l’assemblée nationale avait déposé une demande de destitution auprès de la HCC , le président de la république ne devrait plus exercé jusqu’ à la décision finale de la dite HCC , mais cela ne veut pas dire qu’il est déjà destitué , mais il n’a plus le droit de faire quoi que se soit

    • 29 mai 2015 à 13:30 | rayyol (#110) répond à betoko

      Il y a une chose qu il faut bien comprendre a Madagascar Inutile ces longs palabres sur la justice etat de droit etc .Ici une seule chose compte c est l interet personnel .Pas des clients mais des juges ’qui paie le plus qui a interet a gagner pour que nous gagnions.Quand une personne ici arrive a avoir une certaine influence tout de suite elle prend cela comme argent comptant .Et s ensuit l enrichissement et les honneurs La justice c est pour les autres ici ce qui compte c est ce qui sonne argent comptant

    • 29 mai 2015 à 13:33 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Pas besoin de culture d aucune sorte .Avez vous des sous beaucoup de sous La est la vraie force .Le reste on s en fout Tout est adaptable la loie existe pour proteger les malfrats on l adapte voila c est tout

    • 29 mai 2015 à 17:32 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      ...Lire après la prestation de serment de ses membres...?

  • 29 mai 2015 à 12:28 | Isambilo (#4541)

    Madame Rabenarivo,
    Je n’ai pas de culture juridique correcte. Pouvez-vous préciser ce que signifie clairement :
    * scrutin public"
    * Les 2/3 des députés doivent-ils être dans l’enceinte où se déroule le scrutin ? Et doivent-ils émarger quelque part pour justifier de leur présence ? Ce qui signifierait qu’il n’est pas question d’anonymat ou de procuration pour émarger ?.
    Je vous remercie.

  • 29 mai 2015 à 13:25 | Saint-Jo (#8511)

    Niverina tsy mahazo mandehandeha malalaka intsony indray i Ra8.
    Dia io izy fa tsy mahazo mankany Arivonimamo, manatrika ny fihaonan’ny antokony any io.

    Vao dingana voalohany izay.
    Fa asa indray ny dingana manaraka.

  • 29 mai 2015 à 15:58 | kakilay (#2022)

    Il nous faudra ruminer,
    méditer,
    sur notre passage
    du CES1...
    au CES2 :

    Quel texte a-t-on appliqué pour ce passage ?
    Y avait-il ambiguïté dans les textes ?

    Et pourtant...

    • 29 mai 2015 à 16:09 | olivier (#7062) répond à kakilay

      bah oui..le passage en ce1 et en ce2 fut usurpé..

      et cela t’étonne ???

      tout s’achète dans ton monde..

      Un espoir pour le cm1 de la démoqurassie ?

      Imbroglio ne rime pas avec corruption gasy...dommage pour toi

      et pourtant c’est ton kotidien

      LOL

    • 29 mai 2015 à 22:26 | kakilay (#2022) répond à olivier

      Petit rigolo va !
      Petit surtout...

    • 30 mai 2015 à 10:43 | olivier (#7062) répond à kakilay

      Bien vu !

      je ne mesure qu’1 mètre 82

      Moins que ton ego..

      LOL

    • 1er juin 2015 à 09:04 | kakilay (#2022) répond à olivier

      Fies toi à ton instrument de mesure :
      quand il te grandit.
      Ce n’est souvent que ton orgueil,
      qui est à la gouverne.

      L« homme a toujours l »âge
      de son instrument de mesure...

  • 29 mai 2015 à 17:04 | zamix (#8928)

    Mme Sahondra Rabenarivo,

    Quelle mal honnêteté de votre part ! Vous êtes ce qu’on appelle un docte stérile !!

    Des membres d’une cour qui n’ont pas encore prêté serment peuvent-ils exercer ?

    Si vous avez un idéal madame, mettez sur pied votre parti et allez conquérir le pouvoir afin de voir vos idées prendre forme. Au lieu de ça vous renvoyez sans cesse ce pays à la ligne de départ... Je ne sais pas... Vous ne l’aimez pas assez peut-être ou avez-vous un lopin de terre qui vous attend quelque part ailleurs ?

  • 30 mai 2015 à 08:28 | Saint-Jo (#8511)

    Tena ady politika aman’aina ity, fa tsy vazivazy.
    Hanao diabe ao andrenivohitra hono ny depiote, hoy i Rossy, mba hitakian-dry zareo depiote MAPAR sy ry zareo depiote TIM miaraka, ny fanonganana an’i Rajao, raha toa ny HCC ka tsy manome rariny ny depiote.

    Dia milaza ry zareo depiote fa, rehefa voaongana hono i Rajao, dia ry zareo Antenimiera no ho tompon’ny fahefana feno rehetra eto amin’ny nosy.

    Angaha tsy mampihomehy ihany havendranan’ny lazain-dry zareo depiote, na dia efa hitabe izao aza fa lozabe mitatao amin’ny firenena.

    http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2015/05/30/decheance-du-president-les-deputes-prets-a-descendre-dans-la-rue/

  • 30 mai 2015 à 13:04 | diego (#531)

    Bonjour,

    La Justice est une affaire de spécialiste. Je laisse donc aux spécialistes de commenter ce qui se passe dans le pays ce jour sur ce terrain là.

    Les élections de 2013-2014 nous ont été imposées afin de faire sortir le pays d’un vide juridique auquel les putschistes nous ont durant cinq ans.

    Je ne suis pas spécialiste, ma compétence en droit est assez pauvre, mais tout de même, je me pose la question, quels sont les différences, sur le plan purement juridique des crises de :

    - 2002, 2009 et 2013-2024 ?

    Il faut tout de même souligner le mérite des députés aujourd’hui :

    - ils ont intelligemment renvoyé le président dans ses propres contradictions.

    Le président voulait étre le seul élu qui jouirait de la légitimité retrouvé auprès de la CI. Cette attitude ferait glisser tout simplement le pays vers la dictature.

    Mr R. Hery voulait et ses entourages voulaient étre tous seuls à la barre pour décider de l’orientation politiques et économiques du pays. La preuve en est, s’il en faut une assez symbolique, c’est son fameux programme politique.

    Quand on n’a pas d’appareil politique, pas un seul élu et pas de majorité à l’Assemblée, l’urgence n’est pas de pondre un programme politique, mais de RAMENER LA STABILITÉ POLITIQUE.

    Et rétablir les autorités de l’État à travers le pays. Une campagne qui devrait être assez facile à mener dans la mesure ou le pays a des élus légitimes......

  • 30 mai 2015 à 14:17 | justice_sociale (#3810)

    2018 n’ est pas si lointaine pour se faire valoir,
    si le putch avait été la solution idoine, on le saurait : la populations dans son ensemble aurait trouvé sa dignité et oublié la misère et le pays serait hissé au zénith.
    le vrai combat se situe,avant toute chose, sur l éradication de l insécurité, de la corruption ( corrupteurs et corrompus) sur toutes ses formes,
    réfléchissez bien.

  • 30 mai 2015 à 14:35 | Saint-Jo (#8511)

  • 31 mai 2015 à 21:26 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

    - y a t’il 1 patriote ( 1 vrai GASY ) qui a honte de cette pauvreté pour sauvé le pays ?
    - 1 Homme qui a la carrure - l’envi ( surtout l’envi ) de réduire cette pauvreté .

    - QUE DIEU NOUS GUIDE

    • 1er juin 2015 à 09:42 | Gérard (#5118) répond à kunto

      Il faut vraiment être simple d’esprit pour mêler un dieu qui n’existe que dans l’imagination des hommes faibles à la politique qui est pour un homme d’état le devoir de diriger la nation en faisant preuve d’un grand sens du bien commun et du bien public.
      Nous avons un immense besoin de dirigeants qui penseraient avant tout à leur peuple et pas à leurs intérêts financiers personnels. Hélas, la situation est très mauvaise sur le front de la « moralité »…
      Il est déjà trop tard, préparez-vous.

  • 1er juin 2015 à 16:30 | missile (#8938)

    Après Jean-Eric Rakotoarisoa et Gatien Horace parvenu à des seza, voilà un autre membre du parti SEFAFI qui rêve d’occuper un fauteuil. C’est le SEFAFI qui ont fourni des pseudo-arguments aux députés pour que l’idée de commettre un coup d’Etat germe dans la tête de ces derniers.

    • 1er juin 2015 à 16:37 | ginabe (#8937) répond à missile

      Vous avez oubliez Missile que le SEFAFI était en première ligne pour le coup d’Etat de 2009 contre Ravalomanana. Madeleine Ramaholimiaso qui s’est réunie avec les politicards de la Transition, avec Andry Rajoelina, à La Rotonde. L’histoire ne s’oublie pas !

    • 1er juin 2015 à 16:47 | zamix (#8928) répond à ginabe

      le sefafi devrait présenter ses candidats aux communales, sénatoriales, régionales, provinciales, ..., bref à toutes les élections à venir vu que ce n’est pas du tout une société civile mais un parti politique bien affiné. Sinon ces personnes qui la composent ne sont peut-être pas des Malgaches mais des individus payés par de tierce puissance pour abattre bien bas Madagascar. Cette Sahondra Rabenarivo par exemple est proche des Américains

  • 7 juin 2015 à 05:02 | aden (#8918)

    j apprécie personnelement les articles juridiques de Sahondra, Très pointu !

  • 7 juin 2015 à 16:07 | Rahasimbery (#8396)

    Cher Rahasimbery
    Suggérez-vous que la République a fait office d’instrument de contrôle dont « l’imposition » a été réalisée au moyen de l’exacerbation (voire l’organisation) de clivages ethniques/raciaux ?
    Si tel est le cas, comment pouvez-vous honnêtement proposer ce même instrument en vue de permettre à un peuple [nous] - qui commence à comprendre la supercherie - de transcender les limites de la « réaction » dont vous remarquez à juste titre qu’il est prisonnier ? Pourquoi voulez-vous que l’on croie en la république compte tenu des moyens et des raisons qui l’ont mise sur notre route ? N’est-ce pas là une contradiction ?
    Par quoi devraient être sous-tendus le sens et les raisons des actes militants sinon la défense de conceptions dont la substance est un héritage transmis - par définition - verticalement ?
    Evidement, cette chaîne de transmission étant maintenant [irrémédiablement ?] rompue, on en est réduit à jouer les pseudo virtuoses de concepts occidentaux ce qui mécaniquement « occidentalise » notre « actualité » tout en nous gardant du côté esclave de celle-ci faute de transmission des repères « naturels » donnant forme à nos conceptions et notre culture.
    En lisant un des papiers de Mme Rabenoro qui - de mémoire - se faisait l’écho d’une nécessaire parité homme femme dans les instances dirigeantes - ce au nom du sacrosaint principe d’Egalité - je ne pouvais m’empêcher de penser qu’au moment où nous avions des Reines, les femmes françaises ne pouvaient même pas voter... Et nous voilà donc aujourd’hui en train d’aller chercher des solutions « importées » à des problèmes importés desquels nos conceptions historiques nous protégeaient déjà un siècle auparavant !!
    Militer ? Ok.
    Mais pour quoi ?
    Sur quoi exactement repose « l’actualité » que vous défendez ?
    De quoi relèvent les outils qui permettraient justement de ne pas « méconnaitre les injustices présentes » ?
    « La faute aux..., Les Malagasy d’abord ! »
    Cela ne relève pas de l’Histoire comme vous le dites.
    C’est de la « réaction », de laquelle une compréhension de l’Histoire et de la culture permet de s’émanciper : Se libérer du carcan par l’intelligence.
    Plus que jamais, nos « élites cognitives » ont le devoir de répandre cette intelligence.
    Bien à vous.

    Cher Spliff,
    C’est une certitude. L’instauration de la République gardera toujours ce goût amer d’une institution héritée et non acquise par la lutte ou créée par nécessité. C’est pour cela d’ailleurs que nous sommes désemparés face au paternalisme français, « Nous vous avons tant (tout) légué et voilà ce que vous en avez fait et où vous en êtes. » La sentence que cache cette phrase a-t-elle fait l’objet d’un examen approfondi par nos penseurs ? Non, au contraire, ils l’ont adoubée comme un axiome autour duquel devrait tourner la pensée Malagasy. Nos républicains, ceux qui ne juraient que par ses principes, n’osaient pointer la véritable contradiction de cette époque, à savoir, la connivence entre le républicanisme et le colonialisme. D’un, on ne peut affirmer que tous les hommes sont égaux, frères et libres, et de deux, qu’en même temps, les autres sont inférieurs ou barbares parce qu’ils sont différents. La « mission civilisatrice » en était le trait d’union. Il fallait une caution intellectuelle pour justifier l’injustifiable. Le pouvoir colonial l’avait rendu possible.
    Bon gré mal gré, quelques commentateurs tirent encore leur argumentaire politique de ces éléments de langage. Somme toute, nous avons ingéré, digéré, puis, relayé cet injustifiable jusqu’à en faire la norme avec laquelle nous évaluons le monde. Il est d’autant plus étonnant d’observer la manière systématique dont nous nous l’affligeons. Pendant que certains endossent volontiers le statut de « doux Malgache, semi-évolué », de « pauvre », pour aussitôt implorer une main salutaire afin de les en extraire, d’autres accusent leurs compatriotes de tous les noms, sauvages, sous-développés, paresseux, et voici le meilleur que j’ai entendu de la bouche d’une notable censée représenter la culture, « brûleurs de livres ».
    Qu’y a-t-il de si particulier dans cette posture sinon que le salut vient toujours d’ailleurs et que fatalement, rien ne peut pousser ici et maintenant, faute d’engrais, de moyens, de compétence, d’intelligence etc. L’état de délabrement est tel, que le fait d’être Malagasy à lui tout seul, déjà, constitue un facteur d’exclusion : Izay Gasy ve ! Formule envoûtante des femmes de petite vertu en mal d’exotisme ; Vita Gasy, le critère esthétique des plumitifs masochistes ; les Gasy sont…Automutilation quotidienne. Et là, je rejoins ce que vous avez écrit plus haut « on est réduit à jouer les pseudos virtuoses des concepts occidentaux, ce qui mécaniquement occidentalise notre actualité tout en nous gardant du côté esclave de celle-ci…Et nous voilà donc aujourd’hui en train d’aller chercher des solutions importées à des problèmes importés desquels nos conceptions historiques nous protégeaient déjà un siècle auparavant… »
    Cela dit, je rebondis sur le dernier point que vous avez soulevé. De quoi « nos conceptions historiques » nous ont-elles protégés ? Ne sommes-nous pas Chrétiens, n’avons-nous pas essuyé une défaite ? La colonisation a eu bien lieu ; l’occidentalisation et la mondialisation façonnent, rythment notre actualité à leur manière sans que nous ayons le dernier mot. Je comprends que cela puisse être douloureux pour l’amour propre d’un peuple, parce qu’il a perdu sa souveraineté (l’affirmation de sa singularité, de son plein pouvoir, sa croyance, son autodétermination, sa confiance etc.) mais les événements ont parlé et advienne que pourra. J’éprouve néanmoins une profonde exaspération face aux abdications des « élites cognitives », comme vous le dîtes si bien, devant cette situation. Ce serait faire preuve d’une malhonnêteté intellectuelle de juger qu’elles manquent de culture, en revanche, bien que leur probité laisse à désirer car quelques-uns vendraient pères et mères pour un titre honorifique, personne n’a souligné leur désertion du « pouvoir ».
    S’il y avait une adéquation parfaite entre le savoir et le pouvoir, nous serions le peuple le plus heureux de la terre. « Qui sait, peut » est un mythe tenace chez nous. On l’injecte à grande dose dans les frêles esprits de nos écoliers. Ils grandissent dans l’idée que l’acquisition du « savoir » leur assurera un « pouvoir » certain sur leur avenir et que 1+1=2 leur ouvrira la porte du bonheur sans le moindre souci de « performer leur propre quotidien » en pesant par exemple leur propre récolte, en anticipant leur production future. Et quand vient l’heure cruciale de la délibération, la désillusion est grande ; dans le meilleur des cas, si tant est qu’ils trouvent un métier y correspondant, ce savoir leur octroie un « statut » mou, situé entre la sécurité et la débrouillardise ; la grande majorité cependant, ce gâchis phénoménal, plongée dans une frustration innommable, nourrit une haine à l’endroit du méchant « système » c.-à-d., le pays dans son ensemble ; Anémié, mortifère, stérile, leur savoir ne discerne plus, il est incapable d’innover et veut tout aplatir sur son passage. Et ouf, v’là qu’arrive encore une fois ce mythe, agissant comme un sauf conduit, une lumière au bout, il leur sert de planche de salut ; « Ailleurs, je serais un bon comptable. Ailleurs, mon savoir serait reconnu… » Au-delà de son aspect géographique, l’ailleurs, en donnant sens à leur vie, acquiert une dimension existentielle. Si bien que la qualité de l’existence ne se mesure plus en fonction de son pouvoir réel « = sa capacité de changer, d’agir, de transformer, de bien juger, de défendre, de frapper, d’aimer, d’haïr etc. » mais se trouve être déterminée essentiellement par la fuite et l’abandon de soi.
    - Ailleurs : l’homme providentiel, l’ange bénéfique, l’islam, la banque mondiale, le FMI, la France, Philibert, Didier, Albert, Marc, Andry, Hery, l’Etat de droit, la monarchie, la démocratie…
    - Ici et maintenant : L’anus terrestre, le degré 0 de l’évolution, l’impuissance, la réaction.
    - Voici l’équation de notre actualité :
    (Le mythe + Le statut + l’impouvoir +la haine de soi+le mythe)=Ailleurs.
    Il n’y a qu’une seule façon de la résoudre. L’indifférence, l’ignorance, l’oubli, le souci de soi, du quotidien, de ses parents, de ses compatriotes…la bienveillance, la confiance.

    Pour répondre à votre question, l’enjeu n’est plus de savoir si mon cœur balance à gauche ou à droite ou que la République m’est préférable à la monarchie et que sais-je encore, j’estime que ces dualismes nous contraignent à adopter une posture molle, un certain type de langage : Le pouvoir « institutionnel », comme seule forme du pouvoir, nous mettant dans une position d’attente ; la « réaction » qui en résulte ; le jardin en friche faute de bras. Je viens d’en faire la démonstration. Au grand dam de l’ici à réinventer, l’ailleurs s’est rendu indispensable.
    Cordialement.
    PS : La meilleure façon de nuire à un peuple, c’est de l’acculer dans un coin où il ne peut que « réagir ». Si la mayonnaise prend, sans rajouter des œufs, il suffit juste de l’observer s’autodétruire ou de jouer l’arbitre en temps opportun, quand les intérêts tiers sont en danger.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 335