Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 10 décembre 2016
Antananarivo | 09h40
 

Conjoncture

Produits de Première Nécessité

Instabilité des prix

jeudi 25 août | Randria Maeva

Malgré les mesures prises chaque année, la variation des prix des Produits de Première Nécessité (PPN) persiste et c’est la population qui en subit le coût. Notons que les Produits de Première Nécessité se composent de 15 produits : pain batard, riz ordinaire, haricot sec, viande de bœuf avec os, lait concentré, œufs, huile d’arachide, café en grain non torréfié, sucre cristallisé blanc, charbon de bois, pétrole lampant, bougie, savon de ménage, et allumettes.

Dans le dernier rapport de l’Indice de Prix à la Consommation de l’INSTAT pour le mois de juin, les prix de consommation ont augmenté de 0,6% à Antananarivo. Entre le mois de janvier et le mois de juin 2016, les prix de consommation ont augmenté de 3% et par rapport à l’année 2015, il y a une hausse de 6,5%. Pour Antsirabe la variation annuelle est de 10, 6%, la hausse la plus élevée.

Le prix du kilo du sucre auprès des détaillants est monté de 2600 Ariary et 2800 Ariary contre 2200 Ariary et 2400 Ariary auparavant. Pour le cas du charbon de bois qui est principalement étudié, le prix d’un sac de charbon dans la capitale est passé de 20 000 Ariary à 30 000 Ariary, pourtant sur les routes nationales, le prix est resté à 10 000 Ariary. Le prix du riz varie également, selon les types de riz et les commerçants ; par exemple, le prix du kapoaka pour le vary gasy est passé de 400 à 450 Ariary. Les prix du sel et l’huile n’ont pas connu de hausse pour ce mois.

Pour maîtriser la hausse, le Ministère du Commerce et de la Consommation a procédé depuis un mois au contrôle auprès des entrepôts, pour enquêter sur les stocks de marchandises. En effet, la rétention des produits dans les magasins de stockage favorise la hausse des prix pour certains produits. Ce contrôle consiste à recenser les entrepôts existants dans chaque région de l’île et à recueillir les déclarations de stocks pour leur délivrer un agrément.

Depuis ce premier contrôle, les techniciens ont découvert la détention de stocks de produits et de défaut d’étiquetage sur les marchandises mais les statistiques ne sont pas encore exhaustives. Jusqu’ici, les stocks de PPN pourront combler deux mois de consommation, selon le Ministère. Des sanctions seront prises pour ceux qui continueront les infractions. Cela sera appliqué par rapport à la loi sur la concurrence : 2005-020, promulguée en octobre 2005, garantissant la liberté et la loyauté de la concurrence.

Dans l’évaluation de la croissance annuelle des Indices de Prix à la Consommation à Madagascar, par l’Université américaine d’Usherbrooke, c’est en 1995 qu’il y a eu le plus haut niveau dans la hausse des prix : 49,08% et c’est en 2003 qu’on enregistre le plus bas niveau : -1,22%.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 320