Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2016
Antananarivo | 07h16
 

Infrastructure

Rocade Andohatapenaka

Inaugurée même si les travaux sont inachevés

samedi 19 novembre | Bill

La voie express qui relie Andohatapenaka au Boulevard de l’Europe, à Antananarivo, a été inaugurée par le président de la République ce 18 novembre. Infrastructure construite en six mois par la société chinoise China Road and Bridge Corporation (CRBC) dans le cadre du Sommet de la Francophonie, la rocade d’Andohatapenaka s’inscrit surtout sur le long terme, pour désengorger la circulation dans la capitale et, partant, contribuer à son développement et à sa modernisation. Cette rocade d’Andohatapenaka devra encore être renforcée par une nouvelle couche de bitume après la saison des pluies reconnaît le président ; en attendant, ces infrastructures sont interdites au camion en tout genre. Mais d’autres réalisations viendront. C’est un des messages du président de la République lors de cet événement. Il a par ailleurs appelé la population à la vigilance car cette route est pourvue d’un éclairage fonctionnant avec des panneaux solaires. Il en est de même pour la nouvelle route Ivato-Soavimasoandro-Tsarasaotra, qui n’est certes pas encore totalement terminée, mais qui pourra entrer en service pour le XVIème sommet de l’OIF. Toujours dans la grande zone d’Andohatapenaka, qui connaît une véritable métamorphose, il y a également le Village de la Francophonie qui sera un des hauts lieux de divers évènements en marge du sommet.

En réponse aux critiques des détracteurs, il déclare : « Nous connaissons les difficultés auxquelles les populations font face dans le quotidien, et c’est la raison de tous les défis que nous avons lancés et que nous relevons, dans toutes les régions du pays. En termes de route, pour le développement et la modernisation d’Antananarivo et de sa grande banlieue, d’autres réalisations viendront, entre autres l’extension de la Rocade d’Andohatapenaka, la RN58A, côté Ouest, vers l’aéroport d’Ivato en passant par Ambohitrimanjaka. Il y aura également la rocade Est pour assurer la convergence des RN 4, 3, 2 et 7 » (respectivement route nationale vers Mahajanga, vers Anjozorobe, vers Toamasina et vers Fianarantsoa-Toliara). Le chef de l’Etat a-t-il pensé à la RN1 qui enjambe l’Ikopa au pont d’Anosizato ou au goulot d’Ampasika ? En tout cas, il n’a pas informé sur le prix des travaux effectués la CRBC

« Nous laisserons ces infrastructures en héritage aux générations futures, aussi, il nous faut protéger ces acquis par la vigilance au quotidien et par l’application de la loi, dans toute sa rigueur, et non en se livrant à la vindicte populaire que certains cherchent à favoriser », a fait savoir le Président Hery Rajaonarimampianina.

58 commentaires

Vos commentaires

  • 19 novembre à 11:03 | toky (#8231)

    Qu’il applique la loi d"abord au détournement opéré par le PM et Claudine, n’est ce pas sinon que de parole en l’air !

    • 19 novembre à 18:43 | Bena (#494) répond à toky

      le vieillard est-il obligé de venir avec sa panoplie ? « d’autres réalisations viendront » donc il faut m’élire en 2018, minoa fotsiny ihany (comme la fin du délestage).

    • 23 novembre à 16:49 | momoa (#8952) répond à toky

      Vous devriez vérifier vos sources avant de dire des choses pareilles.

  • 19 novembre à 11:05 | Saint-Jo (#8511)

    Bonjour !

    Parer au plus presser , nous sommes habitués à pareilles choses .
    Après l’achèvement réel de ces travaux , il reste à compter les jours après lesquels les travaux achevés commenceront à se déliter , comme d’hab .
    Pourquoi ?
    Parce que , d’abord nous ne respectons jamais les protocoles concernant ce type de chantiers ( sommes-nous sûrs , par exemple , que des études sérieuses et efficaces en termes de mécanique du sol avaient été faites avant de commencer ces travaux effectués au plus pressé ? )
    Parce que , ensuite l’entretien des oeuvres d’art , des édifices publics et des monuments n’a jamais été notre fort . Qu’avons-nous fait des routes bien goudronnées d’avant , par exemple ?

    Des oeuvres d’art inaugurés au plus pressé et qui ne serviront qu’à danser un seul été !

    • 19 novembre à 11:46 | Gérard (#7761) répond à Saint-Jo

      bien vu saint jo
      et, puisque c’était mon ancien métier, je confirme que sur des sols compressibles et saturés d’eau, il faut surcharger et drainer, en surélevant le remblai de plusieurs mètres, pendant plusieurs mois
      une fois les sous couches compactées par cette surcharge, on la retire, et on effectue les travaux de « réglage » (nivellement) et les couches de roulement
      il sera toujours temps de le faire, si il reste 4 sous, mais la couche de roulement sera perdue
      bonne journée

    • 19 novembre à 13:02 | rakoto-neutre (#8588) répond à Saint-Jo

      Pour constater ces travaux il y a le LNTPB

    • 19 novembre à 14:24 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Le LNTP dont parle rakoto_neutre est le Laboratoire National des Travaux Publics . On y fait des analyses , des expériences et des études de mécanique des sols , avant commencement de tous travaux de TP .
      Encore un héritage de la colonisation que nous laissons perecliter car nous n’en mesurons pas l’importance et l’utilité.

    • 19 novembre à 15:09 | Joseph (#9776) répond à Saint-Jo

      Slt, je suis d’accord avec toi, remblayer avec de la terre sur une rizière, quand j’ai vu cela je me suis dis çà va pas durer longtemps et c’est vraiment dommage.
      Il fallait enrocher sur 1m50
      C’est comme çà pour beaucoup de travaux.
      Après il faut canaliser l’eau des routes, et l’idéal c’est les canaux ouvert et tu fais des descentes en béton, c’est pas esthétique mais c’est efficace et facile à nettoyer, je me promène beaucoup à pieds et partout ou c’est fermé ils sont bouchés.

    • 19 novembre à 18:53 | Bena (#494) répond à Saint-Jo

      le contrôle du LNTPB est même obligatoire, mais pour « les projets présidentiels urgents » suivre les procédures n’est pas nécessaire (cf les camions chinois saisis sans papier mais enlevés par des miliciens).

    • 20 novembre à 09:44 | vatomena (#7547) répond à Saint-Jo

      Il n’y a jamais eu à Madagascar une mystique de la route .
      Par crainte d’expéditions guerrières des tribus voisines, par peur de razzias des marchands d’esclaves, on s’enfermait .Les personnes et les biens ne circulaient que sur des mauvais sentiers . Ce fut le grand étonnement des premiers étrangers qui montèrent de la cote vers Antananarivo. Et c’est à Gallieni que nous devons cette idée de relier les villes et les régions par un réseau de routes et de pistes carrossables.
      Voilà bien une particularité du notre monde ancien.Il en était autrement ailleurs .Déjà ,avant Jésus Christ ,les romains traçaient partout des routes pavées dans les régions conquises .2 000 ans après ,on peut encore voir en France ,en dehors des aqueducs ,des ars de triomphe ,des amphithéâtres ,des arènes ,des lambeaux de voie romaine .Les pavés sont restés bien joints .L’usure du temps a eu peu d’effets.
      Quand le colon est parti ,le cantonnier malgache a perdu sa fonction ; Plus d’entretien . De 1970 à l’an 2000 ,c’est 1 000 kilomètres de routes qui disparaissaient chaque année. Et ,aujourd’hui ,Seuls 40% des communes restent accessibles par voie de surface tout le long de l’année.
      Soa va die

    • 20 novembre à 12:57 | kartell (#8302) répond à Saint-Jo

      @ vatomena

      On ne peut plus noyer le poisson du marigot, les caïmans obèses s’en sont emparés dans sa totalité, pour être vendus pour un bon usage de la médecine chinoise….
      Le « gagnant-gagnant » étonné fièrement par l’ambassadrice de Chine populaire en dit long sur les intentions bridées de ses compatriotes : aujourd’hui, tout pour la comédie humaine mais demain ils sortiront de nulle part, leurs pelleteuses, excavatrices et payeront le manoeuvre malagasy à coût de lance-pierre parce qu’ils le valent bien ! ….
      Les rois du low-coast, ce sont eux, ils le font à la perfection pour contenter les médiocres dans l’incapacité congénitale à faire faire le job, par eux-mêmes !…
      Aujourd’hui, les routes du pays sont devenues des mouroirs à ciel ouvert, les accidents conséquences d’un alcoolisme prononcé, d’une défaillance technique du véhicule, d’un code de la route jamais appris….auxquels s’ajoutent les coupeurs de route, une délinquance où force publique et petits malfrats sont parfois copains comme cochon !..……
      D’ailleurs, notre élite ne l’emprunte plus, préférant l’avion aux vicissitudes d’un réseau routier moribond et à une sécurisation du parcours trop aléatoire ...
      La Chine, faut-il encore le rappeler n’est pas ce partenaire désintéressé comme certains voudraient le dire, sa chance, c’est qu’elle n’a jamais été un état colonialiste en Afrique ( une pensée pour les tibétains colonisés !) mais elle a un point commun avec Madagasikara : ils ont chacun leurs îles éparses, en mer de Chine mais la compassion s’arrête là car les moyens respectifs des uns et des autres pour faire valoir leurs intérêts sont très loin d’être comparables : la pirogue n’a jamais fait peur aux flibustiers, même craintifs !
      Mais l’enseignement de tout ça, c’est la Chine qui doit jubiler en coulisse d’avoir réalisé une rocade, spéciale francophonie, nos amis chinois n’en espéraient pas tant, la francophonie, elle, a osé : champagne pour tous et du bon !….

  • 19 novembre à 11:51 | TSIKOZA (#7624)

    Ça mènera à rien ! ça se voit bien sur le photo que les gazons de bordures sont encore en cours de pose et il y reste une bonne partie à faire. Peut être qu’ils restent verdoyants pendant le sommet juste pour tape à l’œil et après ce sera la catastrophe.
    Pour une telle inauguration, tout le monde veut être présent et vu par les cadres des appareils photo. Et si cette inauguration n’est pas faite avant le sommet, des malédictions pourraient être survenues aux invités et à la voiture blindée de notre génial président ? Et c’est quoi la différence entre inauguration après sommet et avant sommet ?
    D’autre part, il y a des infrastructures palpables à la capitale mais il est nécessaire aussi de méditer sur leur manière de construction. Le souci se repose ici sur les normes de qualité, norme de réalisation, norme de prestation, norme temporelle et norme de poinçonnement pour éviter des fissures. Créons des avenirs sûr pour nos descendants et non pas des hallucinations, l’histoire va tout juger que Dieu nous gardes tous !
    Quand on ne se préoccupe pas de s’occuper le bien du peuple, préparer-vous au retour de manivelle des pauvres. Ces infrastructures leur intéressent pour chercher de quoi à mettre sous les dents. Les pilonnes à vendre chez les ferrailleurs, les lampes économiques à vendre tout au long de petite vitesse à Analakely ou chez les chintocks dorés etc........ c’est ça la politique de gagnant gagnant monsieur le président !
    Les invités de ce sommet ne sont pas idiots quand même, ils sauront que tout ça vient d’être implanté en vue de leur arrivée mais la majorité de malagasy est extrêmement pauvre. Ils verront que les dirigeants malagasy sont des babakoto, qu’ils fassent des artifices déplacées devant un peuple en agonie ! Et maintenant je me tais mes amis ! Vive Madagascar !

    • 20 novembre à 07:10 | Bena (#494) répond à TSIKOZA

      puisqu’ils vont revenir pour re-inaugurer tout ça encore et encore.

    • 20 novembre à 15:10 | rayyol (#110) répond à TSIKOZA

      Pas fou du tout ce Hery il est en train de se positioner pour les elections Il a vu comment sa se passe en Amerique il fait de meme . Attendez la prochaine annee devra etre riche en changements ou alors je me trompe completement

  • 19 novembre à 12:24 | Babah (#9347)

    De quoi exactement se plaint-on ?

    Allons-nous passer notre existence à rouspeter contre ces « autres » qui nous semblent si dfférents mais qui, en fin de compte, agissent exactement pareil que nous : en se foutant pas mal des autres, justement.

    Que voulons-nous ? Etre calife à la place du calife, placer nos amis et notre famille dans ces niches « juteuses » où se vautrent tous les amis et la famille du calife ... Petits envieux et jaloux : les Toky, Bekoto, Isandra, Rambo, Saint-Jo et assimilés « ory hava-manana » se disant de l’opposition ou lanceurs d’alerte baignent dans cet environnement plein de tics et de reflexes de vieux concierge grincheux : commérages, discrédits, incantations, mesquineries de tous genre.

    Pauvres de vous, je plains votre entourage : vous comptez vous nuire et vous polluer la vie en « couinant » chaque jour, jusqu’en 2018 ? et encore, si c’est un autre que votre choix qui sera élu, vous allez vous suicider ?

    Allez programmer les vacances de fin d’année et laissez la politique à ceux qui y gagnent quelque chose... vous, vous n’y gagnez que des ulcères d’estomac et ceux que vous prétendez défendre les « idées » (simples intérêts variables et variés) ignorent votre existence. Alors, à quoi bon ? J’aurai au moins compris si vous êtes, vous-mêmes, candidat à quelque chose et que vous n’usiez pas, comme moi, de pseudonyme, mais là...

    Tout ceci est puéril, les enfants, souriez à la vie, faites un selfie avec Rajao et Voahangy, et la vie vous paraîtra plus beau. Ne faites pas une fixation sur vos misères, pensez à ceux qui affrontent des dahalo tous les jours ou ceux qui ont des lourds handicaps ou aux Martiens qui ne savent même pas que Madagascar et la planète Terre existe !!!

    Il y a une vie hors internet . Bon week-end à tous.

    • 19 novembre à 16:01 | Saint-Jo (#8511) répond à Babah

      Chez Babah , on dit aux autres : « Mange et tais- toi » ! Même si on sert n’importe quoi aux commensaux ! Eh bien ! C’est gai !

  • 19 novembre à 12:27 | RAMBO (#7290)

    Quel que soit l’effort du régime, visiblement « les experts » de tout genre de Mt.com cherchent toujours des petites bêtes !

    Les produits chinois sont réputés bas de gamme (moins de qualité) mais à la portée du porte feuille des pauvres..C’est mieux que rien dit-on...ceci est valable même en Europe.Sans les chinois, les pauvres du monde entier n’auraient pas accès à la société de consommation et aux technologies numériques. Si c’était les Français qui finançaient cette portion de route d’Andohotapenaka centre ville on aurait vu Colas ou Eiffage ( qualité supérieure certes mais 10 fois plus chère aussi)...Cette route est un « don » chinois. Que les choses soient claires...et pourtant c’est pour la francophonie. Grand merci à nos cousins aux yeux bridés.
    Quelques remarques quand même :
    - A gauche sur la photo , il y a des pauvres ...qui disent que cet événement était un cache misère ?
    - Cela se passe à Antananarivo où est la première Juge de la capitale ?
    - Ces réverbères (poteaux électriques) fonctionnent avec de l’énergie solaire et 100% autonome et 100% technologie chinoise...Jirama n’a rien à avoir. Cela fait depuis un moment que les chinois installaient de telle infrastructure à Antananarivo mais beaucoup de vols sont à déplorer...des gens volent ces panneaux solaires... et pourtant ils se trouvent à plus de 20 m du sol...Le Président a invité tout le monde à prendre soin des biens publics.
    Pour ma part je pense que ce serait une longue éducation civique..tant que dans leur vie privée les gens manquent de moyens, les mobiliers publics servent toujours à combler leur manque.
    J’ai vécu le début de ces saccages de biens publics au temps de l’Amiral...les rideaux noirs des amphithéâtres étaient arrachés pour devenir des pantalons ..les rideaux des bus Fibata étaient volés et transformés en chemises....les portes et volets des bâtiments publics arrachés et installés dans les maisons privées... Cela ne date pas d’hier et c’est ancré dans la mentalité Gasy depuis la fin de la 2ème République avec la montée en flèche de la corruption...Les dirigeants n’étaient pas des modèles non plus, je l’avoue et le travail de rééducation civique de longue haleine est plus que nécessaire à tout le niveau de la société Gasy.

    • 19 novembre à 14:18 | triker (#9502) répond à RAMBO

      Ela mangina le alika lahy ty ha , efa voky maloto ry rajao tsy vanona sy troupny , alika kisoa .Tsisy ilaina azy manimba symandroba ny eto antanana n fotsiny le alika reto

    • 19 novembre à 14:22 | manga (#6995) répond à RAMBO

      Le phœnix renaît de ses cendres.
      Bonjour Rambo,
      Permettez-moi de recopier vos propres écrits sans avoir respecté la chronologie.
      « ... Sans les chinois, les pauvres du monde entier n’auraient pas accès à la société de consommation et aux technologies numériques... »
      « ... Cette route est un « don » chinois. ... » - ... Grand merci à nos cousins aux yeux bridés. ...«  »... J’ai vécu le début de ces saccages de biens publics au temps de l’Amiral...les rideaux noirs des amphithéâtres étaient arrachés pour devenir des pantalons ..les rideaux des bus Fibata étaient volés et transformés en chemises....les portes et volets des bâtiments publics arrachés et installés dans les maisons privées....«  »... Pour ma part je pense que ce serait une longue éducation civique..."
      - Avec tout ce que vous avez saccagé en tant que meneur désigné d’office par le gouvernement de transition ; vous osez donner des leçons à ceux qui vous avez entraîné là où il ne fallait pas ?
      - Quant à vos amis aux yeux bridés, sachez une fois pour toute que rien ne se perd, rien ne se crée comme tout se transforment.
      DADAJAO brade 587.000 KM² pour une semaine d’événement avec un bail emphytéotique d’un demi-siècle. Et vous même ne pouvez nier.
      Mais quoi que vous disiez, les retombées vous le démontreront dès la minute qui succède la cérémonie de clôture.
      Et là, vous allez encore disparaître comme vous êtes venu.
      Vous êtes toujours entrain d’émettre des fausses notes en croyant que le reste du monde est contre le régime.
      Mais c’est ce que vous avez oublié c’est qu’il s’agit ici d’un ray aman-drenin’ny vahoaka tsivakivolo reconnaissant vivre que de jouir d’une réelle démocratie ; que ne votant qu’à la fin d’un mandat.
      Notre malheur à nous, ce n’est pas le fait de voir de tels décors qui embelissent la capitale, loin de là.
      Seulement, comment et par quel moyen on a pu les concrétiser en un si laps de temps et comment les garder dans leur état actuel avec une caisse vide.
      Manao maso be tsy mahita ingahy Dadajao tsy niera fa nanampatra mandidy manapaka.
      Minoa ahy marina ianao Rahavako fa na dia hitohy ny delestazy, ny masoandro mbola mitondra hazavàna hatramin’izao. Ka na ho ela na ho haingana dia tsy maintsy hijinja ny nafafiny ny filoha hajaina mamim-bahoaka.

  • 19 novembre à 13:04 | ratiarivelo (#131)

    Salama e !! Ny ahy dia tena tsotra BEEEEEEEE***** mahereza JIABY mifanjija OOOO !!! dia ho SAMIA VELON’AINA .............********* hoy ilay ra-NAMANA « Matoriandro » ny tany malama maina ee !! Hamaranako sy hamitinako azy dia tsotra be : NY FIAHAVANANA TSY AZO VIDINA.

  • 19 novembre à 13:08 | manga (#6995)

    Ceci rentre dans le cadre de ZAVA-BITA du régime actuel quelque soit notre manière d’interpréter. C’est un moyen de plus pour remonter le col, et de démontrer au commun des mortels comment réaliser des projets dits de grande envergure en un claquement de doigts.
    Mais dire que les normes ont été respectées dans les règles de l’art, que les techniciens viennent y fouiner leur nez en présence de la commission qui a donné son accord en signant le procès-verbal de réception ; une entité fantôme qui n’écoute que la voix de son maître.
    Durant cette période où les dépressions se succéderont jusqu’à fin Mars, on verra bien si nos « merveilles » peuvent être classées d’office parmi les patrimoines nationaux.
    Comment et par quel moyen le régime a pu ? Et les maîtres d’oeuvre ?
    Tout mène à croire qu’il n’y a que des vices dans la procédure.
    Aucun ministère n’a été préalablement consulté dans le déblocage des fonds ; de même du côté de la chambre basse ni du Sénat ; aucun appel d’offre : tout se joue au niveau de la présidence qui impose en toute impunité..
    De telles réalisations ne se concrétisent certainement pas en deux ou trois mois ; et on en paiera systématiquement les frais en conséquence.
    Et j’en suis sûr et certain qu’on ne va pas mettre les frais relatifs à la maintenance et à l’entretien sur le dos de la commune, comme l’assemblée nationale, dans sa session ordinaire n’a jamais été en connaissance de cause d’une rectification de budget exceptionnel alloué exclusivement à ces infrastructures.
    Il y a anguilles sous roche, le moins qu’on puisse en déduire.
    Wait and See.

  • 19 novembre à 13:39 | Saint-Jo (#8511)

    Collectivement nous faisons partie des francophones . Dont acte .
    Individuellement chacun de nous sait s’il est vraiment francophone ou non .
    Et même dans les rangs de ceux qui comprennent correctement le français , on a encore individuellement le choix de croire que cette langue est ou bien une fenêtre ouverte sur le monde , ou bien une cage dans laquelle le Gasy qui se croit pigeonné est enfermé .

    Au fait , on estime que nous ne sommes plus que moins de 10% de la population à comprendre le français . Et même , moins de 5% à en avoir la maîtrise .
    Ce n’est pas étonnant si on tient compte du désolant fait que le discours de prestation de serment du Filoha élu , supposé être francophone , était un plagiat de deux autres discours , dont l’un est celui d’un autre Chef d’Etat , authentiquement bien francophone celui-là .
    Sommes-nous tranquilles et sereins à la pensée que ce Filoha ( que je n’ai pas élu ) est capable de plagier , une fois de plus , les discours de Chefs d’états auparavant hôtes d’autres assemblées des Francophones ? S’il le fait , et je vous assure que le bougre est capable de le faire , alors devrons-nous en mourir de rire ou en de pleurer de rage ? Pour moi personnellement , la cloison qui sépare ces deux réactions est plus mince qu’un papier à cigarette .

    A l’exception de la classe politique gasy , nous sommes tous conscients que les réelles et vraies priorités vitales de notre pays sont :
    . vaincre sur toute l’étendue du territoire la famine , l’insécurité , le dénuement , la pauvreté
    . assurer pour chaque famille de toutes les couches de nos populations un toit , un job pour le chef , une école libre et gratuite pour les enfants et les jeunes d’âge scolaire
    . préserver un service de santé efficace dont bénéficie collectivement et individuellement tout résident ( je n’ai pas dit tout citoyen ) sur notre territoire
    . vaincre et annihiler définitivement la corruption sous toutes ses formes .

    Voilà ce qui doit être notre finalité !
    Et surtout ne me faîtes pas remarquer que ce sont des rêves fous que nous , Gasy n’atteindront jamais . Ce ne sont pas des rêves fous ! Non ! Ce sont des objectifs pas faciles ( je n’ai pas dit difficiles , et encore moins impossibles ) à atteindre , mais qui pourront être approchés .
    Figurez-vous , n’en déplaise aux anti Français , que quelques uns des points énumérés ci-dessus ( je n’ai pas dit tous ) étaient déjà approchés de très-très près avant le 14 octobre 1958 .
    Le pouvoir PSD avait peut-être tenté de les préserver ? Je n’en sais rien . Mais ce que je peux dire c’est que la lente mais très perceptible dégradation de ce qui avait déjà été acquis a commencé à ce moment là . Et notre très brutale et vertigineuse dégringolade sans fin a commencé en 1975 . Et ça continue encore de nos jours .

    Quand on leur fait remarquer cette terrible régression dont nos populations sont victimes , les Gasycons nous rétorquent que nous sommes en mode 21è siècle . Mais ont-ils conscience que d’autres pays comparables au nôtre le 14 octobre 1958 sont eux aussi en mode 21è siècle actuellement ? Je pense particulièrement à deux pays du Maghreb , mais plus encore à quelques pays subsahariens et surtout aux deux pays du Sud-Est asiatique qui étaient encore en guerre dans les années 1950 . Où en sommes-nous au 21è siècle comparés à eux ?

    Vous savez , personne , même les Gasycons qui se croient les plus rusés de la planète , ne peut se passer des expériences , des vécus , des découvertes et des enseignements des personnes qui nous avaient devancés sur cette planète en général , et sur notre territoire en particulier . Y compris les expériences et le vécu sur notre territoire de l’ancien Gouverneur Général Galliéni .
    Collectivement , ceux qui nous avaient devancés sur notre territoire , quel qu’ils soient , étaient des géants , comparativement à nous .
    Et n’en déplaise aux Gasycons , en particulier à RAMBO qui voulait corriger la plus célèbre de ses formules , le citoyen du 20è siècle Albert Einstein n’avait-il pas dit :
    « Nous sommes des nains juchés sur les épaules de géants ! »
    Le « nous » désigne tous ceux qui sont vivants à l’heure actuelle .
    Le « géants » désigne tous ceux qui nous ont précédés sur cette terre .
    Enlevez les géants , comme le font le Gasycons , et on voit les résultats .

    • 20 novembre à 13:15 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      « Figurez-vous , n’en déplaise aux anti Français , que quelques uns des points énumérés ci-dessus ( je n’ai pas dit tous ) étaient déjà approchés de très-très près avant le 14 octobre 1958 . »

      Si l’on regarde toutes les richesses que les colons nous avaient pillés, notre pays n’avait comme part que des miettes pendant cette période. Et ils ont construit des toutes ces infrastructures, ce n’étaient pas pour la majorité des indigènes, mais pour eux mêmes et leurs collabos les descendants de Rasanjy & cie, afin qu’ils y vivent bien comme à la métropole,...

      La notre période faste était la première république après que les colons n’avaient plus pu prendre une grande partie des fruits de nos richesses, nos efforts...

      Votre post ne m’a pas surpris, vous qui réclamez qu’on mette notre pays sous tutelle,...au lieu de faire tout avec vos amis(si vous en avez,...j’en doute, vue votre personnalité lunatique) que vos bonnes idées prévalent,...Cela me fait rappeler, ce qu’on m’a raconté à propos des andevos après l’abolition de l’esclavage,...Certains andevos ont préféré rester au service de leur maîtres et continuer d’habiter dans les maisonnettes construites pour eux,...au lieu de jouir pleinement leur liberté et de se débrouiller sans sous ordres de qui que ce soit,...

    • 20 novembre à 15:10 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      « 20 novembre à 13:15 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo »
      « Si l’on regarde toutes les richesses que les colons nous avaient pillés, notre pays n’avait comme part que des miettes pendant cette période. »

      Mais qu’est-ce que « les colons avaient bien pu piller » dans la région d’Isandra ?
      Le vigneron Fievet y avait planté un vignoble et avait produit une piquette .
      Et c’est tout . Il n’a même pas pu emporter avec lui ce terrain qu’il avait mis en valeur .
      Je suis absolument sûr que ce terrain est toujours là où il était à l’époque .
      A part ça , je ne vois pas du tout ce que les autres colons auraient pu trouver d’intéressant en Isandra ! Des gens travailleurs et durs à la tâche ? Même pas .
      Mais les foza du DJ-ex-la terreur , dont la nazie foza femelle isandra fait partie , n’ont pas encore digéré la chute de leur chef , suite au changement d’équipe à l’Elysée en 2013 .
      Très dur pour eux aussi de croire que le DJ-ex-la-terreur est politiquement mort !
      Définitivement politiquement mort .

    • 20 novembre à 20:02 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,..

      Votre ignorance de cette région vous rend gravement ridicule,... je ne vous dis pas qu’est ce que les colons ont pillé du côté de Nasandratrony et Andoharanomaintso, si je ne parle que ces deux communes,...Je vous laisse les découvrir vous meme,....

      De toutes façons, je raisonne, en tant que Malagasy, pas comme vous qui raisonnez égoïstement comme quelqu’un n’appartenait qu’une ethnie, et que les problèmes des autres ne vous concerne pas,...Vous êtes genre de quelqu’un qui est capable de laisser faire si un pays déclarer qu’une région de notre pays leur appartient, du fait qu’il ne concerne votre région,...

    • 20 novembre à 22:16 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      « 20 novembre à 20:02 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo »
      « Masin-Joany,.. Votre ignorance de cette région vous rend gravement ridicule »

      Je ne prétends pas connaître votre région à vous autant que vous-même la connaissez .
      De ce que j’en connais du temps où j’y travaillais me suffit amplement .
      Cela ne m’a guère emballé . Je préfère être « gravement ridicule » et je suis allé ailleurs .
      Mais toutes les personnes instruites dans votre région ( même les non instruites )
      connaissent et peut-être utilisent et continueront à utiliser indéfiniment
      ce que j’ai contribué à bâtir chez vous
      ( contribuer , car je n’étais pas seul , je faisais partie d’une équipe )
      Ce que je pense de votre région n’est peut-être pas loin de ce que vous-même pensez d’Antananarivo et de l’Imerina , ma propre région .

  • 19 novembre à 13:47 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Voilà notre émérite honoris causa qui a repris du service, ah ! que l’ on aime jouer du ciseaux & les zinogurassions , ça faisait longtemps ...
    Quant à mettre une deuxième couche, pour une deuxième inauguration, on verra plus tard , pour ne pas dire jamais .
    Une belle route ou l’ on va marcher à la baguette, pour le plus grand bonheur des cinophiles sinensis causa , non mais koi les cinois ???
    C ’est le père kelytoko qui va etre contant 😤 .

  • 19 novembre à 13:55 | Houpert Claude (#9408)

    C’est important la « francophonie » mais pour qui ? Alors que le Peuple Malgache manque de l’essentiel !
    Certes,ces travaux sont sans doute utiles mais comment réaliser en si peu de temps ces infrastructures sans négliger le sérieux d’une telle réalisation par une étude du sol et du sous sol .
    Sans doute que « Colas » est cher mais si le cher dure plus longtemps ,qui faut-il prendre ? Avec Colas,
    l’avantage, c’est de ne pas recommencer au bout de quelques années le même travail à un coût supérieur .... En Pologne, une autoroute confiée aux Chinois est restée « abandonnée » faute d’une étude sérieuse d’implantation et de réalisation . Et je ne suis pas un anti Chinois ... Mais le bon marché
    finit toujours par coûter cher !
    Claude.

    • 19 novembre à 15:17 | RAMBO (#7290) répond à Houpert Claude

      Evidemment, à l’image d’un ménage modeste, Madagascar ne peut pas se permettre pour l’instant de se payer le luxe des services Colas ou Eiffage ... Il est incontestable que « ce qui est cher est en général de qualité et peut durer » mais faut-il encore avoir le moyen et le luxe de se le payer ?
      Je confirme encore que les produits chinois sont bons marchés mais ne durent pas longtemps...je suis tout à fait d’accord avec vous mais je le dis encore.. ;vu la situation de notre pays c’est mieux que rien ! Toutes ces réalisations dans le cadre de l’OIF ne sont pas faites peut-être pour durer..d’ailleurs à l’époque actuelle...les processus de fabrication des produits font appels à des « contraintes », sur le coût de production, les prix des matières premières et le service après vente... Dassault a fabriqué par exemple des avions de chasses de très hautes technologie mais les Français avaient eu du mal à les vendre parce que c’est trop cher.. il a fallu beaucoup de réajustement pour que Dassault ait arrivé à décrocher les premiers contrats de ventes... Il y a de la qualité mais ce n’est pas à la portée d’un pays comme Madagascar...ce sera pareil pour les Made in France en matière d’infrastructure routière.
      Manga parle de norme dans les règles de l’art...je suis d’accord mais chaque pays a ses normes et ses technologies propres.. ;c’est aux acheteurs de décider...les normes européennes ne sont pas les normes américaines et celles des asiatiques sont différentes.Les Malgaches peuvent créer aussi leur propre norme sans s’aligner à celle des européens ou des chinois.Sachez que derrière aussi il y a un fond protectionniste...les européens établissent leurs normes pour protéger leurs propres produits et ce sont surtout les chinois qui sont dans la ligne de mire...Cela n’empêche que les Made in China inondent les marchés du monde comme les sauterelles.
      Manga ! Dadajao est Président de la République , il n’a aucune obligation de vous donner les détails de tous les financements..Ne restez pas à attendre qu’il vous les dise devant votre PC..Allez consulter des sites du gouvernement Malgache et vous trouverez ...un homme qui s’intéresse réellement à Madagascar fait des recherches , s’informe mais n’attend pas bêtement le discours du Président ou ce que disent les Presses pour apprécier ou critiquer la situation.
      C’est bien quand on vit en France d’entendre tout le temps .normes,respect des cahiers de charge qualités, règles de l’art...mais à Mada Manga, sachez le nous sommes en Afrique, nous sommes pauvres, et nous évitons d’acheter cher... comme un ménage modeste qui rêve d’avoir des produits de qualité (Made in France) mais malheureusement nous n’avons pas le moyen. Cela vous arrive à Lyon à vous d’aller chez Carrefour vous cherchez toujours le moins cher et souvent ce sont des produits chintoks.

    • 19 novembre à 16:09 | Saint-Jo (#8511) répond à Houpert Claude

      Bon ! Ce couillon de RAMBO nous explique que dans le 21e siècle version foza , Rajao-la-terreur et sa clique ont décidé d’adopter les routes jetables. C’est nouveau , ça. Et les citoyens jetables ont-ils déjà été inventés dans notre Grand Sud lors des massacres de populations ?

    • 20 novembre à 16:15 | manga (#6995) répond à Houpert Claude

      Rambo,
      Vous ne cessez de décevoir vos lecteurs dans les rares moments où vous apparaissez ; ne vous empêchant de vous justifiert avec autant de maladresse.
      Nos compatriotes ne se sont suicidés, hormis les événements de Mananjary, quand DADAJAO avait promis d’éradiquer le délestage rien qu’en trois mois.
      La réponse est telle qu’il s’agit, je cite, d’un travail de longue haleine, et même Solonandrasana s’est volontairement constitué en tant qu’agent de circulation pour garantir le convoi des citernes jusqu’à destination. Ceci dit, on est toujours au point mort.
      Aimé comme haï, adoré que rejeté, DADAJAO suit sa voie sans s’en écarter, prétendant ne vouloir laisser personne indifférent, s’imposant même à ceux qui ne voulaient pas de lui.
      Prend son œuvre et sa pensée comme idéales défiant toute concurrence, quelles qu’en soient les contraintes, les difficultés, en dépassant même les limites. Il n’a pas seulement enrichi la façon de voir les choses d’un apport original et personnel.
      Rend hommage de l’incohérence des voies et des rigueurs auxquelles il pense devoir se plier pour produire et imposer.
      Il se donne même la peine à se donner la double ambition de faire revivre, et à ses yeux, ses administrés presque oubliés et trahis.
      Rambo, aucun de vos pairs n’a osé ou prétendu s’offrir le luxe avec ces œuvres qui sont, et selon vos propos, un coup de baguette magique d’une nuit, se traduisant par la plus pire des cauchemars au réveil.
      Ils n’ont demandé que l’éveil de la conscience politique comme son nom l’indique et non comme le fondé de pouvoir de l’HVM l’entend.
      Puisque pour vous qui souhaiterez un second mandat ; vos écrits se résument, et sauf, par suit : « Après moi le déluge. »
      Quelque soit vos raisonnements, abstraits qu’ils soient, et prématurées comme elles (les réalisations) sont :
      Comment DADAJAO arrivera-t-il à discerner au travers d’un rideau de brouillard les formes qu’il désire apercevoir, et qui lui permet de donner des indications affirmatives, diamétralement opposées à ceux ou celles qui essaient de ne voir que le bout de leur nez.
      Qui dit prématuré, dit par la suite dépendance complète qui devra s’ensuivre, et c’est incontournable sauf pour celui ou celle qui pense vivre perpétuellement dans le déni.
      Aucun gouvernement, du moins la commune rattachée ne peuvent prétendre garantir la maintenance que l’entretien de ces réalisations.
      Une dernière question :
      Pouvez-vous confirmer à vos fidèles et passionnés de lecteurs si le guichet unique est encore de rigueur pour l’or qu’exploitent nos « amis aux yeux bridés » du nord au sud comme de l’est à l’ouest ; ou on fera comme avait procédé Géosource au temps de l’Amiral ; vous qui prétendez savoir un peu plus en ce qui concerne Toliara ?
      Élevons le débat à un autre niveau digne de votre standing et cessez de reprocher inconsciemment notre président d’amateur de rafistolage de première, exceptionnellement pour vous qui avez le devoir de soutenir (in)conditionnellement.ce régime.

    • 20 novembre à 17:39 | manga (#6995) répond à Houpert Claude

      Rambo,
      Permettez-moi de revenir pour répondre aux propos mal fondés vous émanant concernant certains points dont vous n’avez aucunement connaissance.
      Vous avez toujours tendance à faire comparaison entre ce qui se passe en occident pour vous justifier ; et le vécu de nos pairs en cette période où les critiques battent leur plein.
      1- De son étymologie, une règle ou une équerre sert à tracer bien droit, d’où vient le terme « norme » ; et c’est une règle à suivre et qui n’a pas de frontières.
      La France telle qu’elle est, a l’obligation de se conformer aux règles européennes ; à ne donner que quelques exemples :
      - La résistance mécanique ainsi que la réaction au feu sont certifiées CE et non plus NF, et pas plus tard qu’hier :
      - Tous les gants des deux et quatre roues des motards doivent comporter le sigle CE sous peine de forte amende et de retrait de points.
      Toutefois, vingt cinq mille tonnes de produits chinois portant l’inscription CE ont fait objet de destruction par la douane française au début de cette semaine.
      Et comme écrivait un contributeur un peu plus haut, LNTPB, connu sous le nom de Laboratoire NATIONAL des Travaux Public et Bâtiments est un organisme national procédant à la vérification de la normalité. Le calcul est c’est ce qu’on nous avait appris dés notre premier âge.
      Les techniciens se basent pour donner conclusion. Et cela n’a rien à voir avec ce qui est de fabrication d’un pays ou d’un autre.
      Donc ayez l’obligeance d’interpréter la définition de ce qu’est la norme comme vous l’entendez.
      2- Comment pourrai-je croire en vous, qui prétendez avoir séjourné en Aix-en-Provence, voire avoir pu effectuer récemment un long périple dans 26 pays européens si :
      - Vous prétendez classer CARREFOUR comme un magasin discount, vous qui savez pertinemment faire la différence entre un ERP de catégorie 1 avec celui de catégorie 4 ou 5 de groupe 2.
      Voici quelques enseignes qui vous aideront à mieux comprendre : ALDI, LIDL, ED, SIMPLY ; DIA...
      Le LEADER PRICE à Tana n’est même pas l’équivalent d’un de ces cinq magasins que je viens de citer.
      3- Vous vous mettez tout le temps sur la défensive en vous donnant la peine de considérer vos interlocuteurs comme des pires ennemis. A maintes reprises, je n’ai cessé de vous rappeler que je ne ferai jamais de la politique comme je ne soutiendrai jamais un politicien de quelque origine ou d’idéologie qu’il soit : ceci dit, je n’ai rien à demander et je n’ai pas à quémander devant la porte d’Iavoloha sur des sujets de quelque nature que ce soit ; mon salaire me suffit largement.
      Je ne suis pas celui à dépenser mon argent pour des produits de marque ; autrement dit, j’achète le produit tel comme il est et selon ma convenance ou plus précisément sur mon attirance sur ; et non par le biais de la dénomination qu’il porte.
      Ne m’empêchant aucunement de partager mon avis à ceux qui veulent l’entendre, et sur ce qui se passe d’une manière aussi mystérieuse dans mon pays.
      Même à des milliers de kilomètres, je subis les mêmes calvaires que mes semblables et croyez-moi, j’ouvre ma gueule quand je veux, comme je veux, et où je veux.
      Et ce n’est pas qu’on fait partie intégrante de l’Afrique qu’on a toujours l’obligation de se diriger dans le mauvais sens.
      Et sauf, vous avez encore le culot de prétendre qu’on est tous « maudits » : assumez vos sarcasmes et gardez-les pour vous, nous ne vous l’avons jamais demandé.
      Et pour clore, je vous serai gré de ne plus considérer la diaspora comme des êtres supérieurs, votre complexe ronge vraisemblablement l’intégrité de votre conscience.

  • 19 novembre à 14:12 | Titoy (#9616)

    Durée de vie de cette route, même si la couche de roulement est mise en place, pas plus de 2 ans. Aucune gestion des eaux pluviales, caniveau ou fossé mis en place, donc stagnation des eaux en bord de route ce qui entrainera un affaiblissement du sol, et donc apparition des nids de poules. Et comme les malgaches ne savent pas entretenir les ouvrages, c’est à dire interventions pour reboucher les trous avant dégradation complète, cette route deviendra une piste dans moins de 5 ans.
    Bon courage ....

    • 20 novembre à 19:27 | manga (#6995) répond à Titoy

      Difficile à comprendre pour ceux qui ne se fient que sur l’apparence, n’ayant aucunement l’idée de ce que lendemain présage.
      Puisque RAMBO est tout d’abord « Africain » avant d’’être un embryon qui s’est développé dans le placenta pour devenir un être humain comme il se doit, genre « Izay adala no toa an-drainy ».
      Il ressort de ses écrits que lui même est totalement convaincu que ces 22 millions d’âme ne peuvent rien espérer de ce régime à part quelques bricolages au système dit « D » sans la moindre des garanties.
      Non seulement il heurte le président dans sa dignité mais traite les produits chinois de seconde importance ; des propos que tous les autres contributeurs, et surtout celui ou ceux qu’il considère en toute conscience comme trouble-fête, n’ont jusqu’à ce jour osé même prononcer.
      Voilà une toute autre façon de convaincre en faisant croire qu’il est tiré sur quatre épingles avec sa cravate bleue.
      Il y a plus de charlatan à la veste retournée que des vrais séducteurs dans le monde des aveugles.
      Voaporofo ankehitriny fa ny fitadiavana no manery anao hankatoa izao fitondràna izao ry Rambo fa tsy ny fitiavanao an’i Hery.
      Mahagaga ahy ihany koa ny antony anantsoanao azy ho Dadajao nefa dia tsy mifanalavitra velively ny elanelan-taona misy eo aminareo roa tonta.
      Sa ianao io no anisan’ireo ahiahian’i Babah fa efa voapepon’ny bokimena ?

  • 19 novembre à 15:24 | Ra-Jao (#282)

    La pérennité de nos routes repose sur son entretien et surtout son financement. On peut envisager un contrat de concession avec une entreprise privée autorisée à mettre en place un Système de péage.

    • 19 novembre à 16:41 | Houpert Claude (#9408) répond à Ra-Jao

      La mise en place d’un péage n’est pas une mauvaise idée et ce serait des emplois à la clé et permettrait l’entretien de cette « portion » d’autoroute !

    • 19 novembre à 16:53 | Saint-Jo (#8511) répond à Ra-Jao

      Un péage ? Bien malin qui trouvera où seront passés les sous des recettes . Ce pays est le royaume de la corruption .

    • 19 novembre à 16:54 | atavisme premium (#9437) répond à Ra-Jao

      Péage, autoroute, emploi ,entretien ,c’est de la science fiction en ce bas pays !

    • 19 novembre à 16:59 | Jipo (#4988) répond à Ra-Jao

      Voilà une bonne idée, le seul problème et pas des moindre, c ’est que comme tout ce qui est « géré » / l’ état, sera vidé de sa substance, avant que le moindre trou apparaisse , pour etre plus précis l’ argent se sera évaporé avant meme d’ avoir payé le moindre salaire ...

  • 19 novembre à 16:57 | Houpert Claude (#9408)

    Les Chinois ne vendent pas que des produits à bas prix ! Et si nous voulons du beau, ils savent faire du beau et bon et pratiquer des prix normaux comme tous les pays avec qui ils commercent ! Mais, ils savent vous faire un prix en fonction de ce que vous pouvez payer et, alors ,vous avez votre prix mais il ne faut pas regarder sur la qualité et encore moins sur les produits utilisés ! C’est un choix et il faut le savoir ! Un prix divisé par deux = qualité médiocre qui se découvre au fur et à mesure du temps mais ce temps est très court ....

    • 19 novembre à 17:19 | Houpert Claude (#9408) répond à Houpert Claude

      « Le bon marché est toujours trop cher »
      Messieurs les donneurs d’ouvrages ,souvenez vous de cette maxime
      Actuellement tous les travaux, connaissent de nombreuses malfaçons, et de nombreux imprévus qui se traduisent par des avenants, qui augmentent terriblement le coût initial prévu .Ceux-ci est-il dû à l’incompétence des entreprises ,et à la légèreté des Architectes dans leur conception et la direction des travaux !!!
      LA LETTRE DE VAUBAN
      Lettre de Monsieur de Vauban à
      Monsieur de Louvois ,à l’intention
      de messieurs les maîtres d’œuvre,
      Le 17 juillet 1683
      Monseigneur ,
      Il y a quelques queues d’ouvrages des années dernières qui ne sont point finies et qui ne finiront point, et tout cela ,Monseigneur, par la confusion que causent les fréquents rabais qui se font dans vos ouvrages ,car il est certain que toutes ces ruptures de marchés, manquements de parole et renouvellements d’adjudication, ne servent qu’à vous attirer comme entrepreneurs tous les misérables qui ne savent où donner de la tête :les fripons et les ignorants et à faire fuire tous ceux qui ont de quoi et qui sont capables de conduire leurs entreprises . Je dis plus, qu’elles retardent et renchérissent considérablement les ouvrages qui n’en sont que plus mauvais ,car, ces rabais et bons marchés tant recherchés sont imaginaires, d’autant qu’il est d’un entrepreneur qui perd comme d’un homme qui se noie, qui se prend à tout de qu’il peut ;or se prendre à tout ce qu’on peut en matière d’entrepreneur, c’est ne pas payer les marchands chez qui il prend les matériaux, friponner ce qu’il peut, mal payer les ouvriers qu’il emploie ,n’avoir que les plus mauvais parce qu’ils se donnent à meilleur marché que les autres ,n’employer que les plus méchants matériaux ,chicaner sur toutes choses et toujours crier miséricorde contre celui-ci ou celui-la.
      En voilà assez Monseigneur, pour vous faire voir l’imperfection de cette conduite ;quittez-la donc au nom de Dieu, rétablissez la bonne foi, donnez les prix et les ouvrages et ne refusez pas un honnête salaire à un entrepreneur qui s’acquitte de son devoir, ce sera toujours le meilleur marché..

      Telles sont les observations sur les conditions des marchés que le 17 juillet 1683,Sébastien le Prestre, seigneur de Vauban, adressait de Belle-Isle-en –Mer à Monsieur de Louvois

    • 19 novembre à 17:28 | RAMBO (#7290) répond à Houpert Claude

      Il n’y a pas longtemps j’étais dans un pays asiatique... c’est drôle ! ils vous proposent des appareils sans marque et c’est à vous de choisir la marque que vous préférez : "Samsung, Sony etc..et ils vous estampillent l’étiquette ! Les prix défient largement toutes concurrences...Ce sont des appareils qui ne durent pas longtemps et il n’y a pas de S.A.V. C’est à prendre ou à laisser. C’est de la contre façon pure mais ils disent que même si vous achetez les vraies marques à prix élevés, les pièces qui les composent sont fabriquées en Chine et souvent les mêmes...C’est la marque que vous payez cher.

      Vous avez raison ..les Chinois entrent dans la phase « qualité » ils en sont capables et les prix seront en fonction de la qualité requise..Comme le Japon, la Corée du Sud, la Chine est un concurrent sérieux pour ces 2 dragons asiatiques et les occidentaux qui sont visiblement à bout de souffle.

    • 19 novembre à 17:56 | Saint-Jo (#8511) répond à Houpert Claude

      Houpert Claude, vous faites référence à Vauban pour ce qui concerne les constructions dans ce pays. Je crois que vous visez trop haut .

    • 20 novembre à 15:03 | rayyol (#110) répond à Houpert Claude

      Trump va leur regler leur cas aux chinois augmentation de 45 % de la taxe d importation Bientot ce sera des produits Made in Usa don’t vous serez inondes .
      Le monde dans lequel nous vivons est un nouveau monde Fait pour durer J en doute Il y a
      differente qualitee de produits chinois Sinon ils perdrait leurs culottes en Ameriques ou ils ont la protection du consommateur Garanties obligatoires etc Cela n existe pas a Madagascar C est pour cela que les chinois ont beau jeux
      Mais ceux qui le peuvent ont vite comprit Pour moi acheter chinois c est fini je prefere m en passer Ils ont comprit donc une part de leur produit s ameliore competition oblige c est encore loin de l ideal mais ils n auront pas le choix si le gouvernement reussit a mettre ses culottes Pas que je le blame tous sont conscient de la situation mais la terre doit continuer de tourner et chacun fait avec ce qui est disponible pour le mieux Ce gouvernement est le meilleur que l on pouvait avoir dans le contexte Le president a ete forme a l etranger au Quebec donc il sait tres bien
      Mais il sait aussi qu il ne peut bruler les etapes quitte a tout perdre Je defie qui que ce soit d entre vous de faire mieux dans le contexte
      En tout cas moi je ne le pourrait pas et je suis tres debrouillard et honnete et mes interets serait ceux du people en tenant compte de certaine realitee qui en sont tout simplement de survie pour une personne desireuse d apporter un changement
      Comme l on dit la critique est facile mais l art est difficile Mais deja grosse amelioration sur ce qui existait Les pas se font tres petits encore mais ce qui est encourageant vers l avant

  • 19 novembre à 17:54 | Houpert Claude (#9408)

    Le coût d’un programme d’investissement pour un avion se répercute sur son prix qui, lequel, diminue
    en fonction des commandes . Le coût de cet avion ayant diminué, il se vend bien à l’exportation mais il y a aussi le fait que cet avion est en action sur différents théâtres d’opérations et qu’il est jugé très favorablement . ( Le programme a été conçu exclusivement par la France seule )
    Le Rafale de Dassault Aviation est un avion de combat multirôle développé pour la Marine nationale et l’Armée de l’air françaises, et livré à partir du 18 mai 2001.
    À la fin des années 1970, les forces armées françaises expriment un besoin d’un nouvel avion de combat polyvalent qu’il est envisagé de développer avec l’Allemagne de l’Ouest, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie, mais les divergences de besoins, notamment la capacité d’opérer depuis un porte-avions, amènent la France à se désolidariser de ses partenaires en 1985. Le démonstrateur Rafale A vole le 4 juillet 1986 et le programme est lancé le 26 janvier 1988 : le monoplace Rafale C vole le 19 mai 1991, la version marine M, le 12 décembre de la même année, et le biplace B, le 30 avril 1993 ; le coût total du programme est de 46,4 milliards d’euros.
    L’avion est à aile delta et plans canard, à commandes de vol électriques et utilise des éléments de furtivité passive et active11 ; il est équipé d’un radar à balayage électronique RBE2 et de deux moteurs Snecma M88. Pour la supériorité aérienne, il utilise des missiles air-air et un canon ; en bombardement tactique, il utilise des bombes guidées laser, des missiles de croisière, des missiles antinavires, et en bombardement stratégique, un missile nucléaire.
    La France a prévu de commander 286 appareils dont 58 pour sa Marine. Au 31 août 2016, 146 avions ont été livrés sur les 180 commandés au titre des 4 premières tranches. En 2015, les contrats export du Rafale ont fortement augmenté les exportations françaises, le principal bénéficiaire est MBDA qui fournit les missiles des Rafale, puis Dassault Aviation, Thales, Safran et les 500 PME qui travaillent sur le projet Rafale12. Le 16 février 2015, l’Égypte commande 24 appareils (4,5 milliards €), dont 3 sont livrés dès juillet 2015. Le 4 mai 2015, le Qatar commande 24 appareils (6,3 milliards €). Bien que le 10 avril 2015 l’Inde annonce son intention d’acheter 36 appareils, la commande effective ne se concrétise que le 23 septembre 2016 (7,8 milliards €).
    Le Rafale a réalisé des missions de bombardement durant la guerre d’Afghanistan (2001-2014), lors de l’opération Serval au Mali et lors de l’opération Chammal contre l’État islamique en Irak ainsi que des missions d’interdiction et de bombardement au cours de l’intervention militaire de 2011 en Libye.
    La technologie, c’est de l’emploi et c’est de l’argent !

  • 19 novembre à 18:32 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il est très rare que les travaux soient terminés avant les événements internationaux. Que ces événements soient sportifs ou des réunions internationales, rien n’est tout à fait prêt avant ! Sauf en Occident bien sûr, en ce qui concerne les réunions internationales dans lesquels les sept grands dirigeants des pays industrialisés participent, où le hasard, le retard dans les travaux et des failles dans la sécurité ne seront tolérés !

    Et les politiciens au pouvoir utilisent toujours ces événements comme des instruments de propagande politiques, bref à leur réélection. Madagascar ne ferait pas exception, bien au contraire. Mr R. Hery va faire croire que c’est lui, lui seul, qui a organisé la Francophonie. Et c’était pour ses beaux quelque chose...., pour sa gloire que cet événement a été organisé à Madagascar, preuve, va-t-il dire aux Malgache le lendemain de cet événement que sa légitimité est reconnu. Il va certainement le dire. C’est en préparation dans son bureau !!!

    Mais si les politiciens comprennaient que la Francophonie n’était pas organisée à Madagascar pour sérvir de propagande politique pour Mr R. Hery, tout se passerait bien. Je constate que c’est un peu le cas.

    Madagascar compte 90% des pauvres. La famine va devenir une Institution à Madagascar. La sécurité est un grand problème. Un danger pour la population et un frein pour l’économie. La Francophonie n’a pas été pensée pour lutter contre la pauvreté. Que ceux qui s’opposent au régime ou ceux qui veulent être candidat à l’élection présidentielle ont donc tout intérêt à ce que tout se passe bien durant la Francophonie.

    Il faut bien labourer les terres électorales dans les provinces dans les deux années à venir. Faire de recensement, les grands partis politiques peuvent le faire, pour détecter les électrices et électeurs pontentiels, les inscrire sur les listes électorales. Dès aujourd’hui, je pense que les candidats des grands partis doivent commencer sérieusement à penser à tout cela. Surtout, avoir des représentants, fiables et fidèles partout en provinces, dans les grandes villes, pour surveiller l’élection présidentielle. Car une chose se profile bien à l’horizon, Madagascar n’aura pas des processus électoraux fiables en 2018.

    Le régime serait tenté d’utiliser, il ne va pas se gêner, tous les appareils et toutes les Institutions de l’État pour gagner.

  • 19 novembre à 20:58 | RAMBO (#7290)

    Je vous le dis en vérité...Les ZD de tout bord sont en délire parce que Dadajao « piétine grave » le domaine favorite de Ra8 : « LE GOUDRONNAGE DES RIZIERES ».

    Est-ce que Ra8 a construit des routes goudronnées de première qualité ? J’en doute fort parce que les émeutes de 2009 ont vu les propriétés de Ra8 saccagées mais personnes n’étaient venues avec des pelleteuses pour détruire les routes...C’était il y a 7 ans ou un peu plus que Ra8 a fait des travaux d’envergures pour les infrastructures routières ici à Madagascar mais je suis désolé de vous le dire que c’étaient des produits de mauvaises qualités...il ne reste presque plus rien aujourd’hui..en 10 ans de fonctionnement, une route goudronnée de bonne qualité devait tenir...

    Pourquoi je vous dis cela ? Babah a complètement raison . ;il y a des petits jaloux qui vont finir par dire que « une route ne se mange pas » Ici on parle de routes et des TP et eux ils parlent de « famine ».Ce sont 2 chantiers différents mais l’un n’empêche pas l’autre..De toute manière quoiqu’il fasse Dadajao...certains trouvent toujours à critiquer...Quand je visite certains pays d’Europe y compris la France..il y a des routes qui nécessitent de réhabilitation régulièrement...cela veut dire que les autorités qui décident ces travaux étaient aussi tombées sous les « contraintes » de coût et de prix...ils ont choisi les moins chers (bas de gamme) mais nécessitant des entretiens réguliers et souvent...cela donne aussi du travail et de contrats aux PME du BTP.
    L’intouchable a raison...à notre époque pour faire tourner « l’économie » les produits jetables sont « conseillés » même dans les grandes infrastructures...Quand je regarde la RN4 (Mahajanga) qui desserve mon village de MAROVATANA....c’est une route qui a duré visiblement avec du goudron de première qualité des années 50...c’est bien mais actuellement , les industriels misent beaucoup sur la « durée de vie limitée » des produits pour assurer les arriérées dans le futur dans leurs affaires... il parait qu’un « inventeur » français a mis au point une batterie d’accumulateur de courant électrique qui a une autonomie ou durée de vie estimée de 80 ans qui n’a obtenu aucun soutien financier parce que pas d’entretien signifie pas de S.A.V et pas de « pérennité » aussi pour les ventes de pièces détachées et les accessoires à long terme.

  • 20 novembre à 01:03 | diego (#531)

    Bonjour,

    J’entends dire que la Francophonie n’est pas fait pour le peuple Malgache, mais pour les dirigeants, les gens qui détiennent le pouvoir.

    La Francophone est un dispositif institutionnel qui organise les rélations entre les pays francophones. Les dirigeants des pays francophones, leurs délégations respectifs et les représentants des leurs Institutions, présents dans la Capitale Malgache, représentent de facto leurs peuples.

    Il ne faut pas tout mélanger ; politique intérieure, internationale, économie, élection, la bienveillance envers Mr R. Hery, lutte contre la pauvreté et Francophonie ! Mais bien évidemment que le gouvernement malgache peut et doit utiliser cette grande Institution pour faire avancer quelques agendas politiques et nouer des nouvelles rélations pour trouver des moyens pour le développement du pays. C’est tout simplement le rôle et ce que doit faire tout gouvernement.

    Il faut souligner que la Chine, l’Inde, la Turquie ou encore la Corée du Sud, l’Afrique du Sud et Israël, ne sont pas membres, ni appartenant, de près ou de loin, à la grande famille Francophone. Durant la Francophonie, il ne sera donc pas question des liens politiques et économiques avec ces pays, mais avec les pays membres, francophones.

    Aujourd’hui où le protectionnisme risque de revenir en force, et la peur de perdre son pays, son identité, ses cultures et ses acquis sociaux réveillent le sentiment de nationaliste, et fait pousser l’extrême droit en Europe, il est peut-être temps que les logiciels des dirigeants et politiciens malgaches doivent subir quelques mis à jour :

    - stopper immédiatement, par exemple, le bradage, selling off, les terres de nos ancêtres !!!

    • 20 novembre à 05:53 | vatomena (#7547) répond à diego

      Les ancêtres n’avaient rien prévu et ils furent un jour tres surpris dans leur histoire

  • 20 novembre à 10:03 | Isandra (#7070)

    On peut raconter n’importe quoi pour nouer le poisson,...mais, en fait, l’avantage de nos dirigeants de travailler avec les chinois, ils sont généreux de commission,...et de cadeaux,...et que la discrétion est garantie, car ils ne sont pas trop bavards,...alors que négocier des commissions avec les européens est très difficile, même si parfois possible,...en plus de ça, ils sont bavards,...du coup, vous risqueriez de voir votre nom à la une des journaux un jour,...

    Et au final, si on fait le compte, les retro-commissions, les coûts d’entretien et des amortissements(durée de vie réduite), etc, les réalisations de chinois sont deux fois plus chères que les autres,...

    • 20 novembre à 15:16 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Je me pose des questions si Hery avait compris le mora manara-penitra de Rajoelina,...moins cher, mais ce n’est pas avec n’importe qui,...!!!

      Nous pouvons trouver des bons produits, mais moins chers, seulement cela dépend de notre capacité de négocier avec les partenaires,...

  • 20 novembre à 13:22 | Saint-Jo (#8511)

    Wow ! Le gras gros foza RAMBO , l’auto proclamé merina andriana ancien faux étudiant d’un institut supérieur d’enseignement politique et économique à Aix-en-Provence auto déclaré conseiller très écouté de Rajao-la-terreur ( ouf ! et j’en ai laissé de côté ) vient de nous pondre une belle ribambelle de perles digne des plus gros parmi les plus gros des plus gros cancres qui essaiment le camp foza .
    Ah ! La belle aubaine pour casser du foza !

    « 19 novembre à 20:58 | RAMBO (#7290) »

    1° ) « Je vous le dis en vérité... »

    Là , le couillon commence sa prêche de façon classique , comme chez tous les foza. Le genre « en vérité le vous le dis , si vous ne croyez pas que Josué avait arrêté la course du soleil dans le ciel , alors le démon va vous transpercer avec son trident » . Hi-hi-hi !

    2° ) « Dadajao « piétine grave » le domaine favorite de Ra8 : « LE GOUDRONNAGE DES RIZIERES ». »

    Pas que ! Pas que ! Rajao-la-terreur a dèjà piétiné grave les populations du Grand Sud et leurs terres , les habitants de Soamahamanina et leurs terres ancestrales ( ce couillon de RAMBO semble avoir oublié que lui-même avait annoncé ici même que personnellement il va s’approprier lui aussi des terres aurifères à Soamahamanina ) .

    3° ) « C’était il y a 7 ans ou un peu plus que Ra8 a fait des travaux d’envergures pour les infrastructures routières ici à Madagascar mais je suis désolé de vous le dire que c’étaient des produits de mauvaises qualités...il ne reste presque plus rien aujourd’hui..en 10 ans de fonctionnement, une route goudronnée de bonne qualité devait tenir »

    Monsieur Marc Ravalomanana savait-il qu’il y a des protocoles stricts à suivre pour ces grands chantiers de Travaux Publics ? Je n’en sais rien.
    Les foza sont-ils tenus de refaire les mêmes erreurs que Monsieur Marc Ravalomanana ? Selon cette argumentation alignée par le gras gros intello de choc qu’est RAMBO , la réponse est affirmative . Peut-on être gras gros mais intellectuellement svelte et vif ? Apparemment ce n’est pas le cas du foza RAMBO, l’ancien faux étudiant en sciences po à Aix-en-Provence .

    .../...

    • 20 novembre à 13:30 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      .../...
      4° ) « Pourquoi je vous dis cela ? Babah a complètement raison . ;il y a des petits jaloux qui vont finir par dire que « une route ne se mange pas » Ici on parle de routes et des TP et eux ils parlent de « famine ».Ce sont 2 chantiers différents mais l’un n’empêche pas l’autre »

      C’est l’une des plus superbes perles enfilées ce coup-ci par le deshumanisé RAMBO , inspiré en cela par Babah , l’autre couillon de foza . Chez les foza donc , quand ils reçoivent des hôtes pour une belle soirée de fêtes , ils parent au plus pressé . Dans le living : nettoyage , rangement , décoration ; mais tous provisoires ; pour juste le temps de la soirée . Mais dans la cuisine et les chambres des enfants , il n’y a aucune nourriture pour ces bouts de chou . Pauvres petits ! Ils doivent comprendre que leurs parents foza doivent recevoir leurs invités , et non nourrir leurs enfants et les mettre au lit , avant de vaquer à leurs fêtes . De toute façon ces malheureux enfants doivent se cacher . Et les invités sont … invités à ... faire semblant d’ignorer l’existence de ces pauvres petits , comme le chef de famille l’a déjà répété à plusieurs reprises à la face du monde . Ces pauvres enfants n’existent pas ! Et nan !

      5° ) « Quand je visite certains pays d’Europe y compris la France..il y a des routes qui nécessitent de réhabilitation régulièrement...cela veut dire que les autorités qui décident ces travaux étaient aussi tombées sous les « contraintes » de coût et de prix...ils ont choisi les moins chers (bas de gamme) mais nécessitant des entretiens réguliers et souvent »

      Très bonne observation et très belle remarque , gros gras intello de choc RAMBO ! Seules les routes bas de gammes ont besoin d’entretiens et de réparations . Les routes haut de gamme , elles , s’entretiennent elles-mêmes toutes seules et elles n’ont pas besoin de réparations non plus ! Cela explique pourquoi chez nous les foza ne sollicitent jamais le Laboratoire National des TP , et peut-être même ont-ils déjà définitivement fermé ce labo jugé inutile par eux . Et on se demande pourquoi les Européens , en particulier les Français , ne font pas la même chose que les foza . L’Ecole Supérieure des Travaux Publics à Cachan , située de l’autre côté de l’une des deux rues qui bordent le foyer des étudiants gasy , devrait être supprimée car elle serait d’une totale inutilité selon les foza et les … Chinois !

      6° ) « à notre époque pour faire tourner « l’économie » les produits jetables sont « conseillés » même dans les grandes infrastructures »

      Ah ! Des routes jetables , comme des briquets jetables , suggère RAMBO le couillon pour justifier la précipitation irraisonnée des foza dans la construction de ces ouvrages qui auraient dû être d’art et résistants à l’usure du temps : c’est la conviction intime des foza ! La priorité chez les foza est le « paraître , juste à l’instant T » , même si ce n’est que furtif ( la pérennité n’est pas pour les foza ) . Il serait étonnant que les foza aient lu The Great William : « All the world’s a stage … » . Ou alors , les foza l’ont pris ( je n’ai pas dit compris ) à l’envers , comme ils ont l’habitude de prendre ( je n’ai pas dit comprendre , non plus ) les choses depuis leur apparition sur la scène politique gasy

      7° ) « Quand je regarde la RN4 (Mahajanga) qui desserve mon village de MAROVATANA....c’est une route qui a duré visiblement avec du goudron de première qualité des années 50 »

      Et ce couillon de gras gros RAMBO n’est même pas fichu de deviner que , derrière l’exceptionnelle longévité de cette route que l’on a goudronnée dans les années 1950 , il y a le savoir faire … français ; et pas chinois , bien sûr ! Le Laboratoire National des TP d’Alarobia-Amboniloha avait fonctionné à plein temps à cette époque-là ! Ce qui n’est certainement plus le cas actuellement .

      8° ) « c’est bien mais actuellement , les industriels misent beaucoup sur la « durée de vie limitée » des produits pour assurer les arriérées dans le futur dans leurs affaires »

      Si ces industriels peuvent miser sur « la durée de vie limitée » des foza , beaucoup plus basse que la moyenne , ce serait bien mieux et , en plus , ce serait une bonne action à l’endroit des populations de cette Grande île .

      9° ) « il parait qu’un « inventeur » français a mis au point une batterie d’accumulateur de courant électrique qui a une autonomie ou durée de vie estimée de 80 ans qui n’a obtenu aucun soutien financier parce que pas d’entretien signifie pas de S.A.V et pas de « pérennité » aussi pour les ventes de pièces détachées et les accessoires à long terme »

      Ha-ha-ha ! ça c’est du foza tout craché ! « Il paraît que ... » , dit-il .
      La contradiction ( une habitude chez les foza ) que ce dernier passage apporte à tout le précédent bla-bla du couillon RAMBO n’échappera à aucun lecteur à l’esprit clair ( non embrouillé par la quête d’argent facile pratiquée par tous les foza )

      A la bonne heure !

    • 20 novembre à 14:12 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Inutile de faire remarquer que ,

      a) RAMBO , le prétendu ex-étudiant
      dans un établissement d’enseignement supérieur de politique et d’économie ,
      à Aix-en-Provence , en France [ et non à Aix-la-Chapelle , en Allemagne ] ,
      pratique avec une remarquable dextérité la langue française !
      ( en pointillé : « c’est une antiphrase » ! mais faut pas l’ dire ! )
      Son post , disséqué ci-dessus , en la preuve .

      b) la nazie foza femelle isandra , elle , en excellente francophone qu’elle est ,
      « noue le poisson » sur ce site à plusieurs reprises déjà .
      Pour défendre son frère ennemi RAMBO ,
      elle ne manquera pas d’écrire que moi , saint-jo , je suis « ridicule » .
      Et elle ajoutera que ce qualif’ qu’elle m’attribue a été obtenu en « conclusion »
      de sa pratique rigoureuse des « raisonnements par l’absurde et par récurrence , version foza »,
      et très brillamment exposée par elle-même , la super intelligente nazie foza femelle isandra.

      Bravo donc à ces deux très brillants foza
      qui nous dispensent fidèlement et humblement leur excellent enseignement foza sur ce forum !

  • 20 novembre à 15:43 | Jipo (#4988)

    @ St J🙂
    L’ obsolescence du foza , bien que programmée, a du mal à éclore, les intéressés freinant des 4 pieds, pour ralentir ce phénomène inéluctable.
    Le médiocrité a encore de beaux jours devant elle, au regard du nombre qui se bat pour la défendre : la majorité ...

    • 21 novembre à 00:38 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      FILLON PRESIDENT 🌝 !!!

  • 22 novembre à 12:01 | Ibalitakely (#9342)

    Efa azo atao hoe tsara ireo foto-drafotra ireo na mbola misy tokony atao aza tsy tahaka ny kianja nodradradradraina mafy, vao taona vitsy izay, hoe kianja « manaraka penitra » nefa oadray day ity izy. Ny sce oncologie (cancer) tao @ HJRA izay nafindra dodoria tao @ hopitaly manaraka penitra koa toa niverina ao Anosy ao indray hoe ???

  • 24 novembre à 15:03 | momoa (#8952)

    Les travaux sont inachevés mais inaugurés, pour permettre leur utilisation. Nous manquons d’infrastructures, mais bon, quoi que le régime fasse, et quiconque sera au pouvoir, sera toujours montré du doigt...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 240