Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 septembre 2016
Antananarivo | 21h11
 

Société

Commémoration du 29 mars

Ilontsera innove dans les ruelles d’Antaninandro et au cœur du peuple

samedi 26 mars | Randria M
JPEG - 120.3 ko
Les vers et les poèmes exposés sur du papier Antemoro

Un évènement sans pareil, voilà en quoi se résume l’exposition photo organisée le 24 et le 25 mars 2016 dans les ruelles d’Antaninandro (IIIè Arrondissement), pour la commémoration du 69ème anniversaire du 29 mars 1947. Pour son exposition, Ilontsera ou « Ivom-pandalinana ny Tontolon’ny Serasera maro Lafika eto Madagasikara », observatoire des média à Madagascar, a pris comme thème : « Omaly sy Anio : ho an’ny Fahafahana » ou « Hier et Aujourd’hui : pour les Libertés ».

Les deux journées sont restés ancrés au cœur des habitants du Fokontany Antananinandro mais également des habitants d’Antananarivo et qui empruntent ces ruelles. Sans aucun doute, c’est le premier évènement qui a su présenter et parler autrement de l’insurrection de 1947, ne se limitant pas « au dépôt de gerbes, à un culte œcuménique et aux interviews de deux ou trois historiens ou la diffusion d’un des quelques films existant sur le sujet », focalisé parfois aussi à quelques régions de Madagascar.

Les Histoires : plus près du peuple

JPEGPetits, grands et jeunes, les gens se sont arrêtés, surpris, interpellés par des tableaux, des photographies et des vers qui ornaient les murs de ces escaliers.

Pourquoi une ruelle ? Une ruelle pour être plus proche du peuple, pour casser cette barrière qui sépare les Malgaches de leur propre Histoire, leur identité. D’ailleurs l’objectif général est de « mettre en lumière le pourquoi de cette commémoration, le sens et les enjeux de cette lutte pour l’indépendance par les générations successives par rapport à leur appréciation de la notion de liberté actuellement. ». Il s’agit de rapprocher le peuple de ces histoires, qu’il puisse y puiser des ressources pour se projeter vers son avenir.

Des éléments détaillés et spécifiques

JPEG - 106.4 ko
Devant la photo de Monja Jaona

Le 29 mars ne peut être occulté de l’histoire de Madagascar ; c’est un évènement, une étape, un palier comme les Menalamba, les V.V.S, le M.D.R.M ainsi que chaque entité et chaque patriote dans la lutte pour la liberté et l’indépendance du pays.

L’exposition s’est distinguée par la présentation de ce qui s’est réellement déroulée lors de l’insurrection, par exemple à Mananjary ou aussi dans le Nord. Héroïnes, guerriers, enfants, militaires, religieux, enseignant, écrivain,…tous ont été mis en avant, pour leur participation à la lutte.

Les grands personnages ont été présentés comme Jean Ralaimongo, Venance Manifatra, Monja Jaona, Charles Ravoajanahary… Mais ceux qui ont surtout marqué les visiteurs et les passants, ce sont les portraits d’insurgés réalisés par Pierrot Men. Des hommes et des femmes, qui ont été témoins et dont les séquelles ne peuvent être effacées. Il y a aussi la mise en valeur de la participation des militaires malgaches dans la lutte (photographie du Lieutnant Aimé RASOMBINIAINA).

Des cartes, des textes, des images inédites, en tout des informations jamais encore dévoilées autour du combat auprès des citoyens.

Quand on combine art et recherche

JPEG - 116.2 ko
L’ambiance populaire au rendez-vous

L’exposition a également été enrichie par la présentation des ouvrages et des romans qui peuvent toucher cette quête de la liberté. Que ce soit des romans, des recherches, des réflexions faites par des Malgaches ou même des étrangers qui soutiennent la lutte contre le colonialisme.

Les œuvres artistiques comme les poèmes qui ont illustré les photos n’ont pas laissé les passants indifférents. Des écrivains et des auteurs qui ont chanté et clamé la liberté comme Rado, Elie Rajaonarison, Raharimanana et surtout Jean Jacques Rabemananjara qui a pu écrire des vers quand il était à la prison d’Antanimora.
Le tout dans un but spécifique, le droit à l’information et de connaître l’Histoire, d’ailleurs, des journaux du 1947 ont été exposés. Ilontsera prône également le droit de l’Homme et la paix.

Portfolio

251 commentaires

Vos commentaires

  • 26 mars à 08:42 | Noue (#2427)

    "« Omaly sy Anio : ho an’ny Fahafahana » ou « Hier et Aujourd’hui : pour les Libertés ».

    Mahafinaritra ny mijery sy mahita an’izao. Il y a de quoi se ressourcer .

    ah l’histoire de Madagasikara , j’aimerai bien être sur place voir ça.

    • 26 mars à 09:03 | Noue (#2427) répond à Noue

      « Des cartes, des textes, des images inédites, en tout des informations jamais encore dévoilées autour du combat auprès des citoyens. »

      Comment ne pas remercier ces personnes qui ont lutté pour que Madagasikara retrouve sa liberté , mais à ce jour , elle est où cette liberté maintenant ?

    • 26 mars à 10:57 | Gérard (#7761) répond à Noue

      Commémorer, c’est à dire rappeler, voire célébrer

      mais qu’y a t il à rappeler, ou célébrer ?

      Célébrer la lutte de 3 députés au palais bourbon, Raseta , Ravoahangy et Rabemananjara, pour plus d’égalité entre « statuts de droit local » et citoyens français, voire pour une totale assimilation

      Commémorer les pillages, et quelques tueries accessoires, qui sont le lot des hordes excitées et que la foule malagasy rappelle et célèbre régulièrement à sa manière : 1972, 1991-92, 2001-2002 , 2009, 2018 ?

      rappeler seulement, puisqu’il serait indécent de célébrer une répression militaro-policière stupide et
      hors de proportion qui s’en est ensuivi

      ou simplement profiter d’une journée de congé ensoleillée, que le hasard place judicieusement à la suite de pâques et oublier qu’une journée sans travail c’est 0,4% , 1/250éme de PIB en moins.

      Mais qui donc se soucie de PIB dans cette ile heureuse ?

    • 26 mars à 11:37 | elena (#3066) répond à Gérard

      Il y a juste à rappeler qu’il y a eu une insurrection et que des gens ce sont faits massacrer parce qu’ils ont voulu se révolter.
      Avant 1960, à Madagascar on célébrait le 14 juillet, vous savez la commémoration de cette époque de l’histoire de France où on décapitait les rois, et beaucoup d’autres.
      Laissez les malgaches commémorer les évènements de leur histoire comme ils leur semblent, nous, citoyens lambda c’est ce qui nous rapproche et nous unifie, et nous rend un peu de notre identité.

    • 26 mars à 12:16 | Gérard (#7761) répond à elena

      Bien évidemment totalement d’accord avec vous, oubliez le 14 juillet , les gaulois, les vaches normandes et même la langue française si ça vous chante ! ( sauf la poésie de Rabéarivelo )

      Mais, pourquoi, alors que la naissance de votre nation, en temps que groupe humain homogène, coïncide probablement avec cette époque de la révolution Française, fin 18éme , avec l’organisation des « vadintany » , n’ enseignez vous pas cette histoire à vos jeunes pour ne considérer la période de « parenthèse coloniale » 1895 - 1960 que comme une sorte d’emprisonnement, de privation temporaire de liberté, encore trop prégnante en 2016, mais qui ne pourra bien heureusement que s’estomper

      bonne fêtes

    • 26 mars à 12:24 | Babah (#9347) répond à Gérard

      Gérard, petit nazillon qui feint de se cacher derrière un discours économique. Allez célébrer la journée de Jeanne d’Arc chez vous si le 29 mars vous gêne. Cet esprit donneur de leçon vous a déjà coûté chez TANANEWS la semaine dernière, vous voulez l’exporter ici ? Je conseille également à Vatomena de parcourir cette ruelle pour revoir sa vision des événe ments de 1947 car il a tendance à les reviser selon la dichotomie côtes/hauts-plateaux, discours réducteur cher au Padesm et aux colons et que cultivent certains petits retraités expatriés français au sein de leur belle-famille malgache. A ta santé, Gérard et bon weekend, laissons au FMI le PIB !

    • 26 mars à 12:47 | Gérard (#7761) répond à Babah

      Salut

      une journée sans insultes, sur cet espace de réponse, il faudrait penser a en décréter une, comme il existe une journée de la jupe

      si il y a un Gérard sur TN, c’est un autre !

      laisser le PIB au FMI, dites vous ?

      Mais n’est ce pas ce que font les dirigeants ici depuis plus de 50 ans, avec le succès que l’on connait

      à votre santé également, malgré la prohibition en vigueur le 29

    • 26 mars à 12:58 | Takebo Ramasy (#9258) répond à Noue

      IZANY KA TOE-TSAINA MALAGASY !!!! Faly izahay fa tsy mianatra sy mahita EZAKA, SARY, SORATRA, ANATRA ... AVy amin’ny VAZAHA (fotsy, mainty, mavo hoditra) !!!
      Fenointsika an’ILONTSERA isakin’ny elakelantrano, dabilio rehetra, ny lalana rehetra, ny fivarotana rehetra, ny fiangonana rehetra, ny lapampanjakana rehetra, clip hira sy dihy ary ny kanto rehetra...

    • 26 mars à 13:07 | Babah (#9347) répond à Gérard

      Vous insultez toute l’histoire de Madagascar quand vous parlez de coût d’une journée chômée car c’est le 29 mars, môsieur Gérard. Avec votre raisonnement, allez expliquer aux syndicalistes français qu’il faut travailler le dimanche, abolir le congé dominical, car c’est une perte du point de vue du PIB. N’est pas économiste qui veut.

    • 26 mars à 13:25 | Menalahy (#9072) répond à Babah

      Bonjour Babah,

      Se référer à TaNaNews comme référence journalistique et/ou comme modèle de lieu de la liberté d’expression, c’est un peu fort de café, à mon avis.

      C’est le repaire de la pensée unique où la censure frappe dès la moindre formulation d’une opinion discordante par rapport à la doxa de son administrateur.

      Alors, se faire virer ou recevoir une baffe sur TaNaNews doit être considéré comme un honneur insigne.

    • 26 mars à 13:49 | Babah (#9347) répond à Menalahy

      Tout à fait de votre avis sur l’analyse de la SECTE TANANEWS. Je rappelle juste à Gérard la « prudence » ou distance de sécurité à prendre quand on prétend juger des dates historiques des « autres » (fanatiques de Tnn ou simples internautes civilisés de MT) sur la base de calcul arithmétique du coût d’une journée chômée. A moins de considérer le budget national comme un compte d’épicerie-bar...
      Pour en revenir aux « adolescents attardés » qui composent Tananews, j’ai bien remarqué qu’il s’agit pour eux d’enfoncer au maximum le HVM, par tous les moyens, mensonges, commérages, inventions (il faut dire que le régime s’y prete idéalement son invompétence) quitte à rayer des intervenants tous ceux qui « dévient » ou contredisent l’Admin-gourou.

    • 26 mars à 15:16 | Dadabe (#9116) répond à Babah

      Je suis heureux que Menalahy et Babah soient d’accord à propos de Tana News. Un chiffon sans intérêt.
      Par ailleurs, ayant été censuré ce matin (à raison probablement), je tiens à vous préciser qu’Isandra a été bannie du MAPAR pour incompétence notoire ce qui, venant du Petikon, est tout de même énorme. Elle va évidemment nier et me traiter de mythomane, mais je le sais de source sûre : c’est Betoko qui me l’a dit, en confidence. Etonnant, non ?

    • 26 mars à 16:13 | vatomena (#7547) répond à Babah

      Vatomena a une réponse pour vous, Babah . Je trouve indécent ,malhonnete ,provocant d’aller illustrer dans les rues de Tana la rébellion de 1947.Le drame ne s’est pas passé à Tananarive.A Tananarive ,personne n’a pris les armes pour massacrer des voisins européens . Le lieutenant Randriaromanana a du annuler tout ordre d’insurrection car personne n’était venu aux points de rendez vous pour lancer des attaques .Pendant que les rebelles crevaient dans les forets ,à Tananarive on dansait ,on allait au cinéma ,on vous vendait des fleurs au marché.Le Hira gasy faisait salle comble .C’est à Manakara ,Mananjary,Fort Carnot qu’il fallait tenir cette exposition . Que les petits fils de la rébellion sachent ce
      que leurs pères ont enduré .Les enfants des conjurés de salon allaient chaque jour au Lycée Galliéni pour s’instruire tandis que les enfants de la brousse en insurrection mourraient de misère physiologique .Il est malhonnete d’usurper le sacrifice des autres .
      Malhonnete !

    • 26 mars à 18:17 | Dadabe (#9116) répond à vatomena

      Merci, une fois encore, Vatomena, pour vos précisions historiques.

    • 26 mars à 19:07 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Ezahako atao amin’ny teny Malagasy, ity satria hoan’ny Malagasy.

      Iny tolona iny dia ny Malagasy rehetra no nanomana azy. Natomboka tany amin’ny faritra sasany ilay izy, nohon’ny tetik’ady, satria misy toerana, vitsy kokoa ny miaramila ny mpanjanakatany.Nefa kosa nisy fanampiana ara-pitaovana sy vata-dehilahy avy aty Antananarivo ny ankabeazan’ireny faritra ireny.

      Ity izao santionan’ireny fiarahana miasa ny samy Malagasy ireny :http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=38812:raharaha-1947-tany-menabe--sombin-tantaran-dramananjafy-andriamahasoa-mpitari-tolona&catid=49&Itemid=111

      Noho izany aza mety ho rebireben’ny olona toan-dri Vatomena isika, izay nitanjony, dia ny hampisarabazana ny Malagasy, tahaka nataon’ny mpanjakana, na dia tonga hatrany ami ’ny fandisoana ny tantara aza.

    • 26 mars à 19:11 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Ezahako atao amin’ny teny Malagasy, ity satria hoan’ny Malagasy.

      Iny tolona iny dia ny Malagasy rehetra no nanomana azy. Natomboka tany amin’ny faritra sasany ilay izy, nohon’ny tetik’ady, satria misy toerana, vitsy kokoa ny miaramila ny mpanjanaka tany.Nefa kosa nisy fanampiana ara-pitaovana sy vatan-dehilahy avy aty Antananarivo ny ankabeazan’ireny faritra ireny.

      Ity izao santionan’ireny fiarahana miasa ny samy Malagasy ireny :http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=38812:raharaha-1947-tany-menabe--sombin-tantaran-dramananjafy-andriamahasoa-mpitari-tolona&catid=49&Itemid=111

      Noho izany aza mety ho rebireben’ny olona toan-dri Vatomena isika, izay nitanjony, dia ny hampisara-bazana ny Malagasy, tahaka nataon’ny mpanjakana, na dia tonga hatrany amin ’ny fandisoana ny tantara aza.

    • 26 mars à 19:14 | Bena (#2721) répond à Gérard

      nous sommes le seul pays au monde qui CELEBRE UNE DEFAITE. cela n’existe pas dans un monde sensé. savez-vous que hery vay manta a même coupé un gros gâteau et sabré le champagne un ... 29 mars ?

    • 26 mars à 20:13 | Bena (#2721) répond à Babah

      à propos d’histoire, pas d’euphémisme svp. la résistance française essaie de ’cacher’ s l’existence de collabos. on explique notre lundi noir de 2009 contre la « dictature » de r8. alors que r8 n’avait rien à supreme center ou citic ou les entrprises franches. de même, 1947 est le fruit de manipulation de la colonisation française. les malgaches n’y sont que des « manipulés », en premier randriamaromanana albert. beaucoup de malgaches étaient victimes de ces événements. c’est la colonisation qui a profité de tout : suppression du mdrm et de ses vrais dirigeants, mise en place du padesm à sa solde, et réécriture de l’histoire du pays selon leur volonté. alors qu’est-ce qu’il y a à célébrer. désolé pour les pseudo-patriotes, il faut célébrer sûrement les actions du vvs ou de ralaimongo, pas de 1947. désolé encore, c’est radidy qui voulait se faire passer pour un vrai héros (face aux algériens et les vietnamiens) qui a tout inventé. mais cette histoire ne tient pas débout. c’est comme le mythe d’andriba(où il y avait libation et partage de postes après la défaire au lieu d’une grande bataille) , il n’y avait que 12 sénégalais à moramanga le 29 mars 1947.

      il ne faut pas se voiler la face. réveiller vous, je vais dormir.

    • 26 mars à 20:41 | Bena (#2721) répond à Isandra

      resabe izany. tsy nanomana n’inon’inona ny gasy fa voarebirebin’ny service secret frantsay azahoany misambotra ny depiote 3 lahy. avy eo izy mametraka milamina ny padesm (jereo fa eo andohalo eo ny anaran’ireo padesm rehetra nanao sonia ny fidirana tao anaty communauté). tsy kisendrasendra raha eo andohalo no anaovana fetin’ny francophonie (ny frantsay no nandany vola nanamboatra an’io). taorian’ny colonisation, néo-colonisation sy françafrique, dia francophonie indray no anarany moderna. aza mba badraodra ihany. tsy adalan-dr8 ny nanesotra ny sariben’i laborde teo andohalo, ny nandrava ilay tsangambaton’ny indigénat teo ambohijatovo. tsy mitombina ny mampiresaka momba ny 1947 nefa manindraindra ny francophonie. Rtoa michaelle jean, izay nandao ny fireneny, lasa kanadiana sady frantsay ve no antenainareo hitondra andro mamiratra ho antsika ? ireny no collabo tonga lafatra ahindraindra ho modely ho an’ny gasy marivo salosana. pseudo intellectuel.

    • 26 mars à 20:55 | Isandra (#7070) répond à Bena

      Tsy te hiady hevitra be aminao ny amin’izany aho androany, fa ity tenin’I Gisèle Rabesahala ity angamba no entiko hampisaintsaina anao.http://www.madagascar-tribune.com/Misy-mamingavinga-ny-tia,5542.html

    • 26 mars à 21:22 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Hanampiana azy kely ity tenin’I Ramanajafy ity : « Foko maro avy amin’ny lafivalon’ny nosy no nandray anjara”, hoy i Dada Ramananjafy ka nahitana ny firaisan-kinan’ny Malagasy te hiala tamin’ny fanagejan’ny Frantsay »

    • 26 mars à 22:00 | Isandra (#7070) répond à Dadabe

      Ce post nous confirme que toutes les affirmations et les récits de la vie privée de ce Dadabe mpitantara angano, n’existent que dans son imagination,....

    • 27 mars à 17:55 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Au pays de la révolte , à manakara comme à mananjary ,aujourd« hui encore ,les Ambaniandro ne sont pas les bienvenus .Ils ont interet à se montrer discrets . Le peuple se souvient comment il n’a jamais été secouru ; On n’a jamais vu une »légion hova ’ rejoindre les soldats fahavalo dans leur lutte guerrière . Quand on veut on peut /Comparez avec l’amitié et la solidarité des créoles . Apres chaque cyclone dévastateur ,les caddies des super marchés se remplissent de dons à destination des sinistrés ; et le tout arrive à bon port . Aujourd’hui que font les gens du plateau à l’intention de ceux qui souffrent du Kere .Est ce qu’on attend un pont aérien entre Saint Denis de la Réunion et Ambovombe pour donner à manger aux malheureux ?

    • 28 mars à 18:23 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      « Au pays de la révolte , à manakara comme à mananjary ,aujourd« hui encore ,les Ambaniandro ne sont pas les bienvenus. »

      L’une des instructions de Gallieni pour la pacification de Madagascar que les colons ont appliqué à la lettre jus qu’à leur départ définitif.

      « Toute agglomération d’individus, race, peuple, tribu ou famille, représente une somme d’intérêts communs ou opposés. S’il y a des moeurs et des coutumes à respecter, il y a aussi des haines et des rivalités qu’il faut savoir démêler et utiliser à notre profit, en les opposant les unes aux autres, en nous appuyant sur les unes pour mieux vaincre les secondes. [...] »

      Pour ce faire, les colons ont réécrit notre histoire pour que les Malagasy se détestent entre eux.

    • 28 mars à 21:27 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Pauvre Isandra !Vous cauchemardez jour et nuit, donc. Les colons avaient trop à faire pour susciter des querelles entre malgaches. Ils sont partis ,ils vous ont laissé quelquechose . réjouissez vous ;Ranavalo 1ère ne reconnaitrait plus son royaume ;Plus d’esclaves et des hommes instruits dans toutes les couches de la société.Le président doit se déplacer lui meme pour apaiser la querelle entre zafisoro et Tanosy .
      N’oublions pas la guéguerre dans le Sud et les cruautés de l’armée .Aujourd’hui . Qui sera tué demain ?kidnappé ou rançonné ?

      Et pour la consommation du sel sur les plateaux avant la Colonisation ? Avez vous un indice de réponse . Sur ce forum on apprend beaucoup . J’aimerais savoir.

    • 28 mars à 23:31 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      C’est donc la fôte aux vilains colons si Un Andrinas ne peut toujours pas épouser une Andevo...Et que leur descendance ne pourra jamais intégrer le caveau familiale !

      Tanindrana : un mot bien français qui veut designe les gens de la côte ...
      Hypocrisie voici un mot que vous devriez recopier 100 fois Isandra.
      Et retenez bien ceci : Les Malgaches n’ont jamais eu besoin des autres pour avoir revendre et trafiquer des esclaves . C’est clair pour vous ?

    • 29 mars à 00:21 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra arrêtez de réécrire l’histoire. Les colons comme vous dites n’ont jamais réécrit l’histoire, pour que les Malagasy se détestent entre eux. Si c’est le cas posez vous questions sur notre mentalité et nos raisonnements. D’ailleurs vous êtes le reflet de ce que vous avancez. Vous avez des mépris en vers certains compatriotes et vous le dites ici tout les jours sur ce forum en prenant défense de celui qui a ruiner leur vie en autre le BAC-8 que vous souteniez contre vent et marée. Il est bien beau d’accuser. Mais faudra t-il que vos accusations tiennent la route. Vous vouliez justifiez l’injustifiable, en ayant aucun argument, ni de fondement pour défendre ce que vous avancez. Ca ne peut que vous ressembler, et je dirais même que ça ne peut refléter que ce que vous êtes. Une nullité sans égale. Vous êtes égale à vous même. Et ce n’est nullement pas un compliment, vous pourriez me croire.

    • 29 mars à 12:05 | Isandra (#7070) répond à DIPLOMAT

      « Les Malgaches n’ont jamais eu besoin des autres pour avoir revendre et trafiquer des esclaves . »

      Avant de blablater révisez bien l’histoire,...pour ne pas dire n’importe quoi.

      En fait, c’est la demande Européenne qui favorisèrent ce trafic à Madagascar. Pour satisfaire leur besoin d’esclaves Malgaches, les Européens se rapprochèrent des Grands et potentats locaux, afin de les aider de leur conseils ou de les armer en mousquets, dans leurs guerres de capture. Ils suscitèrent ainsi, directement ou indirectement, un surcroît de guerres et surtout ils décuplèrent les conséquences de ces dernières.
      La présence des Européens à Madagascar transforma les relations politiques dans la Grande ile. Bientôt, à partir du 15 ème siècle, les armes échangées contre des esclaves favorisèrent l’absolutisme royal.
      C’est pourquoi les Sakalaves, dont la tradition rapporte qu’ils furent les premiers à se servir de fusils, furent aussi les premiers à s’organiser en royaumes.

    • 29 mars à 14:34 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Chère Isandra ,il est vrai que cette ritournelle ?entendue des milliers de fois chez les Malagasy est tres usitée aujourd’hui !
      Et ben oui, tout est de la faute des Vazahas.
      Nous étions si bien sur notre îles avant l’arrivée des Européens ,c’était le paradis ,pas de médecine ,d’hôpitaux ,de dispensaire,d’infrastructure routière, ferroviaire ,etc,etc...
      Et les milliards d’individus qui ont subis ,lors des guerres ou des invasions ou tout simplement de la modernisation de l’économie ,cette intrusion dans leur vie de ce qu’ont appelle aujourd’hui la mondialisation,qu’en faite vous ?
      Les tribus d’amazonie chassées de leurs terres par la déforestation ,l’éleveur de bovins qui se suicide en France ou ailleurs,les bâtiments qui s’effondrent sur des centaines d’ouvriers ,etc,etc, c’est quoi ?
      Et oui ,vous n’avez rien demandés et comme des milliards d’etre humains vous l’avez !
      Qui est responsable ?

    • 29 mars à 22:28 | mandrozeza (#5123) répond à Gérard

      Vous semblez ignorer que pour certain(e)s malagasy qui sont dans l’âge mûr aujourd’hui ont perdu leur grand-père ou / et leur grand-mère lors de fusillades collectives de représailles organisées par l’armée française. Certains citoyens malgaches d’aujourd’hui n’ont jamais connu leur(s) grand-parent (s) qui avai(en)t alors moins de trente ans.
      Je resterai bien prudent face à la douleur de ces familles, même si cela fait (presque) soixante dix ans.

    • 29 mars à 23:10 | vatomena (#7547) répond à mandrozeza

      Ne pas s"aveugler — Les rebelles ont tué plus d’autres malgaches que de colons .Les colons ,ils n’étaient pas tres nombreux ;Ils n’étaient pas comme ces millions de migrants -réfugiés qui déferlent sur l’Europe . Ce ne sont pas les balles qui ont éliminé le plus de rebelles . C’est la foret , ce sont les fièvres et aussi l’abandon des autres tribus ,celles du plateau notamment .

    • 30 mars à 09:03 | Admin (#9491) répond à Gérard

      Bonjour ! C’est interessant ce que vous dite à propos de cet evenement de 1992 à Madagascar ? Pouvez-vous nous en dire d’avantage. Merci !

    • 30 mars à 10:18 | Isambilo (#4541) répond à vatomena

      Pour Mananjary vous vous trompez totalement. Les 2 conseillers provinciaux MDRM de Mananjary étaient Randrianarisoa (Merina) et Botosoa (Antambahoaka, instituteur dans une école catholique et soutenu par le curé du coin). Quant aux créoles mauriciens et réunionnais (qui ont commencé à s’installer sur la côte Est à l’époque de Radama II), il n’y avait pas pires espèces de racistes et d’esclavagistes. Alors parler d’amitié et de solidarité de la part de ces vazaha lany mofo c’est se moquer du monde ou n’avoir qu’une connaissance superficielle de l’histoire.
      L’histoire de la côte Est et celle des Hautes Terres ne peut se découper en tranches parce que les populations ont la même origines.
      Lisez Fremigacci sur ce point bien précis sur la côte Est en 1947. Lisez Beaujard qui est le meilleur spécialiste de l’Ikongo.

    • 6 avril à 11:01 | vatomena (#7547) répond à vatomena

      @isandra
      à comparer : « le paradis » colonial et « l’enfer’ d’aujourd »hui
      «  »C’est un spectacle surréaliste de voir les longues queues de bidons jaunes ou bleus , anciens récipients d’huile importée par milliers de conteneurs depuis l’arrêt de Tiko oil, devant les bornes fontaines faites de bric et de broc, rien à voir avec celles en fonte massive de jadis, de même que les bornes d’incendie pour appeler les sapeurs-pompiers, qui ne sont plus qu’un lointain souvenir emportés par la vague de vandalismes nés de l’époque socialiste. Et dire que la Transition comptait exporter l’eau de Mananara vers l’Arabie Saoudite.
      On croit rêver en pensant qu’il fut un temps où l’eau des bornes fontaines coulait 24 heures sur 24, que l’eau était gratuite et qu’il n’y avait pas la moindre queue"

      Revons encore ,si possible

      On croit rever !!

    • 6 avril à 11:14 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Pas besoin de remonter dans le temps pour que certains groupes humains Malagasy vous détestent.
      Tous les saloperies qui sont commises aujourd’hui par ceux de votre clan suffisent amplement a amplifier ce sentiment

  • 26 mars à 10:31 | Tsisdinika (#3548)

    Pour moi, le 29 mars est la vraie fête nationale des Malagasy car elle commémore la lutte menée par des patriotes épris de liberté et d’indépendance, malgré le modernisme relatif et les superbes infrastructures que les généreux civilisateurs avaient bien voulu leur apporter et pour lesquels ils se devaient de montrer une reconnaissance éternelle d’après certains grands esprits du forum.

    À ce propos, Pierre Joxe, dans un interview récent, apporte un autre point de vue et une leçon pour les générations de français qui n’ont pas connu la colonisation et qui s’en lavent trop facilement et dédaigneusement les mains. Il parle notamment des massacres de 1947 et exprime sa honte que la France d’alors persistait au final à être le nazi d’une autre nation, deux ans à peine après avoir été libérée des nazis germaniques. Si c’était un petit basané comme moi qui l’aurait dit, on ne manquerait pas de me traiter de nazillon...http://bondyblog.liberation.fr/201603210001/pierre-joxe-quand-lhistoire-coloniale-pese-tellement-sur-le-present-il-vaut-mieux-la-connaitre/#.VvYxS0XXenP

    • 26 mars à 11:13 | elena (#3066) répond à Tsisdinika

      Merci Tsisdinika pour ce texte, qui en passant donne aussi un éclairage, une possible explication sur la radicalisation d’une catégorie « mal intégrée » de la population issue de l’immigration.

    • 26 mars à 11:22 | Gérard (#7761) répond à Tsisdinika

      bonjour

      il n’est pas dans mon intention de « me laver les mains de la colonisation » comme vous dites, et je comprends bien que toute nation ait à se chercher un mythe fondateur, mais permettez moi de vous suggérer quelques nuances :

      Si l’on excepte les 3 députés dont le combat infiniment respectable n’a jamais abouti, les « patriotes épris de liberté et d’indépendance » ressemblaient fort à des hordes de pillards

      les Nazis ont fait au bas mot 3 millions de morts parmi les juifs la répression de 1947 entre 50000 et 80000 , Paul Ramadier n’est pas Hitler !

    • 26 mars à 11:52 | elena (#3066) répond à Gérard

      Tiens, on a censuré votre post précédent ? Celui ci est plus modéré, mais l’esprit y est toujours : finalement, l’insurrection ce n’était que de vulgaires pillards et puis la repression n’a fait que 40 000,80 000 morts, c’est rien. Rien que des malgaches.
      Laissez les malgaches commémorer les évènements de leur histoire, comme bon leur semble. C’est ce qui nous unifie et nous rapproche, nous citoyens lambda.

    • 26 mars à 12:29 | Gérard (#7761) répond à elena

      Je vous ai répondu plus haut

      mais vous avez raison, l’esprit y est toujours, qui considère que votre histoire commune est bien assez riche, sur un peu plus de 2 siècles, alors que celle des Mérina a elle 4 siècles, depuis Ralambo, pour que ces 65 ans de « privation partielle de liberté » perdent de leur prégnance, pour notre bénéfice commun

    • 26 mars à 12:36 | Babah (#9347) répond à Gérard

      Ben oui, Gérard, tout comme les Vietnamiens et Ho Chi Min ressemblaient égalements à des hordes de pillards... N’oubliez pas ceci : les tueries entre Malgaches de cette époque ont été en général téléguidées par l’administration française, tout comme celle-ci va utiliser les harkis plus tard en Algérie. Il est vrai que les ennemis des colons pieds-noirs ressemblaient également à des hordes de pillards ...

    • 26 mars à 12:58 | Babah (#9347) répond à Gérard

      Gérard, n’oubliez pas non plus que les « resistants »français étaient qualifiés par les Allemands et le gouvernement de Vichy (français !) de « terroristes » . Eh oui, le terrorisme n’est pas né avec fous de de dieu actuels . Et si vous changez de continent, les français du Canada avec leurs copains indiens ressemblaient à des « hordes de pillards » pour les Anglais de cette parie nord des Amériques, etc etc. Moralité : l’histoire de sa nation est toujours meilleure que celle des autres... si vous écoutez ce que dit M. Pierre Joxe dans le lien ci-dessus, n’oubliez pas pourquoi « fraternité » est la cadette des jumelles « liberté et égalité »...

    • 26 mars à 13:02 | Gérard (#7761) répond à Babah

      Que nenni !

      des hordes de pillards n’auraient certainement pas conduits à la cuisante défaite de Dien Bien Phu

      Mais le sujet n’est pas là, Feriez vous partie de cette horde, pas de pillards (encore que ?), mais d’hypocrites, qui attribuent les déboires de ce pays à une toute puissance imaginaire de l’administration ou de l’influence française, sans imaginer un seul instant bouger le petit doigt ?

      ce n’est pas moi, mais vous même qui évoquez le Vietnam, dont il serait injurieux de comparer la réussite avec Madagascar

    • 26 mars à 13:11 | Gérard (#7761) répond à Babah

      « l’histoire de sa nation est toujours meilleure que celle des autres »

      pour vous peut être ? qui semblez « nationaliste », soyez prudent cela peut aisément conduire à « nazillon », pas pour moi, j’ai répondu plus haut à elena sur ce sujet

    • 26 mars à 15:02 | Dadabe (#9116) répond à Gérard

      Parlons plus justement de six millions de morts durant la Shoah (et non de trois) auxquels s’ajoutent des centaines de milliers de communistes allemands, de Tsiganes, de résistants européens, d’homosexuels et d’handicapés physiques et mentaux.
      Je trouve inutile, injuste et même suspect, de vouloir comparer des événements incomparables. Comme si une horreur pouvait chasser une autre... L’antisémitisme est condamnable, les crimes contre l’humanité perpétrés par les Nazis impardonnables, les guerres coloniales et la colonisation elle-même d’un peuple par une nation ou un État (et non par un autre peuple, nuance !) sont également condamnables et inexcusables. Que voulez-vous comparer ? Le poids des larmes, le silence de Dieu, la couleur du sang, la bêtise humaine et très partagée ? Vous perdez votre temps à ce jeu là qui est pervers et parfois non dénués de malveillance et de révisionnisme historique (ce qui est une faute de l’esprit, elle-même impardonnable).

    • 26 mars à 15:24 | vatomena (#7547) répond à Dadabe

      Les peuples africains et malgaches n’ont aucune idée des souffrances inouies subies par les européens durant leur Histoire .ils ne peuvent imaginer ce qu« à pu etre »un carpet bombing « en 1944 ou 1945. 30 000 morts tout confondus en 1947 à Madagascar,100 000 soldats français tués dans le seul mois de Juin 1940 face aux allemands .Contrairement aux dires de Sarkozy.,l’Afrique est entré dans L’Histoire . L’Histoire ,c’est la guerre d’Algérie suivie des massacres perpétrés par le FIS (200 000 morts quand meme ) ,c’est la guerre en Angola et au Mozambique entre tribus rivales ,c’est l »affrontement Barbare entre chrétiens et musulmans au Soudan C’est le génocide au Rwanda .Et que se passe t il dans le Sud malgache aujourd’hui ?

    • 26 mars à 15:46 | Gérard (#7761) répond à Dadabe

      C’est vrai tout ça dadabé d’antsirabé

      Suis pas rancunier moi, qui vous donne raison là, comparaison idiote, mais cépamoi qu’ai commencé
      c’est l’autre tsidinika (ajoutez autant de ka qu’il vous plaira) qui comparais les Français de 47 aux nazis

      Perdre mon temps, bien sûr, mais que fait on d’autre ici que de passer, donc perdre, irrémédiablement, le temps, les uns à rigoler, d’autres à s’insulter, et d’autres encore à se prendre très sérieusement au sérieux !

      Bah oui, l’ancien, en cette veille de pâques , je suivrai vos conseils.

      “A conseil de fou, cloche de bois.”

    • 26 mars à 15:51 | zanadralambo (#7305) répond à Tsisdinika

      Ne donnez pas trop de crédit au repentir d’un socialo démago. Rappelez-vous ce cher Tonton (Mitterrand), il n’était pas si loin du pouvoir de l’époque. Se dédouaner pour rejeter la faute aux autres, il n’ y a pas que sous le ciel de Mada qu’on le voit.

    • 26 mars à 15:51 | olivier (#7062) répond à vatomena

      Bonjour Vatomena

      Ce qui m’intéresse, c’est d’imaginer ce qu’un « olivier », un « vatomena » ou un dadabe" auraient pu penser en 1885..

      Une femme qui vote ? NON MAIS VOUS PLAISANTEZ J’ESPERE !

      Pour ce qui est de la politique coloniale de la France ( et de toutes les autres puissances de l’époque)...franchement...j’ai du mal à culpabiliser..

      A moins que les Romains soient mis dans le même panier !

       :)

    • 26 mars à 16:20 | Turping (#1235) répond à olivier

      Olivier,
      Les dernières reines malgaches furent des femmes selon la tradition de succession .La dernière reine après l’annexion sous protectorat fut déportée ,...
      - En parlant de 1885 ,le droit de vote des femmes ,selon les traditions ,cela varie d’un pays à un autre sans faire de la généralisation .
      - Prenons par exemple la France ,le droit de vote des femmes n’ait eu lieu que juste après la deuxième guerre mondiale ,c’est pathétique non ? cela ne date même pas 75 ans !

      - Voici un extrait qui témoigne ,je ne l’ai pas inventé ,....

      Pendant l’Occupation nazie de nombreuses femmes ont rejoint les rangs de la Résistance. Un engagement qui conduira la France libre du général de Gaulle à reconnaître l’égalité économique et politique des sexes.

      De Gaulle, le résistant communiste Fernand Grenier, défend fermement et avec obstination les droits politiques de la Française à l’assemblée. Le 23 mars 1944, l’Assemblée consultative siégeant à Alger adopte le principe du droit de vote des femmes par 51 voix « pour » et 16 voix « contre ». Un mois après, le 21 avril, le général de Gaulle ratifie une ordonnance qui, à l’article 17, prévoit le vote des femmes et leur éligibilité : Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes.
      Les Françaises obtiennent enfin le droit de vote et celui d’être élues. Elles voteront pour la première fois en 1945 et entreront au Sénat en 1946.

    • 26 mars à 16:25 | olivier (#7062) répond à Turping

      « Les dernières reines malgaches furent des femmes »

      Comme quoi il m’arrive d’être d’accord avec vous Turping..

      ne désespérez pas..

    • 26 mars à 18:06 | vatomena (#7547) répond à olivier

      Les romains ,Olivier ,avaient de la constance . ils sont restés plusieurs siècles en zone occupée.les Gallo romains ont su reprendre l’héritage,ils ont su conserver tous les monuments élevés par le génie romain et ils ont appliqué tout ce qu"ils avaient pu apprendre . La colonisation française n’a pas eu ce succès . elle n’a produit que des fruits secs.

    • 26 mars à 18:26 | olivier (#7062) répond à vatomena

      Les Romains, Cher Vatomena...

      Ne possédaient par la potion magique !

       :)

    • 26 mars à 18:52 | Dadabe (#9116) répond à Gérard

      Merci de m’avoir répondu de cette façon. Cette question est très « sensible » chez moi. Je suis né quelques très courtes années après la Shoah et avant la décolonisation. J’ai « dû » attendre une grosse vingtaine d’années pour prendre conscience de ces deux horreurs de l’Histoire et plus de trente ans encore pour, ayant le recul nécessaire (et l’âge peut-être), songer à l’avenir de mes enfants adoptifs et petits-enfants adoptifs (ma femme et moi n’ayant pu avoir d’enfants...). C’est à eux (et toute la jeunesse du monde) que je pense en écrivant cela. Que le 21ème siècle soit plus sage que le 20ème (et c’est déjà mal parti avec l’État et le terrorisme islamiques...) ! D’où mon refus non négociable de la violence, des militaires, des extrémismes en tous genres, du nationalisme borné et du racisme le plus bête de la planète. Idéaliste ? Oui. Je le veux, et comment !

    • 26 mars à 21:03 | Tsisdinika (#3548) répond à Gérard

      Je n’ai pas comparé les français « de 47 » aux nazis. Je l’affirme, d’après l’affirmation de Pierre Joxe dans l’interview que vous n’avez évidemment pas pris la peine de lire. Vous pouvez ajouter autant de « ka » à mon pseudo (dont vous ignorer la signification) mais un minimum de rudiments de malgache vous aurait appris que la finale chuchotée ne donnera pas un phonème qui se rapprocherait un tant soit peu de votre « trait d’esprit ». Typique.

    • 30 mars à 09:59 | Admin (#9491) répond à olivier

      Bonjour !
      « A moins que les Romains soient mis dans le même panier » très amusant ! ;-)

      Mais tuer n’est-il pas un crime ? Faire exploser une bombe dans tout l’ Europe ne donne donc pas envie de dire Je suis Charlie, je suis Bruxelles et je suis World Trade Center ou tuer des malgaches pendant la colonisation, Je suis Madagascar...?

      Est-ce que cela confirme ce qu’un autre forumist a dit plus haut que notre histoire est toujours meilleures ?

      Bien à vous !

    • 30 mars à 10:17 | olivier (#7062) répond à Admin

      Bonjour !

      Je crois que vous m’avez mal compris.

      Tuer ...que dis je..massacrer des gens dans des wagons, est un crime INDIGNE du Gvt Francais de 1947.

      Si je parle des Romains, c’est pour faire un clin d’œil à ceux qui, parmi nous, culpabilisent quant à politique coloniale de la France du 19 eme siecle...

      Le coeur du débat..ou plutôt de la foire d’empoigne qui nous oppose à d’autres forumistes se trouve ailleurs :
      - non, les français ne sont pas les seuls colons et les seules brutes dans cette histoire : cf la colonisation de l’Ile par les Hovas ainsi que les massacres perpétrés tout au long de leur histoire.
      - non, surfer sur des evenements d’il y a 69 ans pour attiser la haine du Francais, et justifier un échec total du développement depuis l’indépendance n’est pas acceptable

      Pour faire court !

      A bientôt

       :)

  • 26 mars à 10:37 | Turping (#1235)

    - On ne peut pas refaire ni effacer l’histoire plutôt il faut avancer positiver la situation .
    - Depuis l’insurrection du 29Mars 1947 ,après 51années de colonisation d’occupation depuis 1896 ,ne pas décréter ce jour comme un jour férié de deuil national est mépris pour les combattants de la lutte pour l’indépendance Madagascar .Monja Jaona comme les membres du MDRM furent les héros et ceux qui périrent pour l’amour de leur nation en déperdition .
    - Prenons l’exemple similaire pour rafraîchir la mémoire des nok ,des tarés du genre Olivier qui pullulent ce forum en crachant même sur l’identité malgache ,la royauté .....que la France pendant l’occupation Nazie pendant un laps de temps très court commémore tous les ans cet événement .
    - Les Noks pensent comme beaucoup de diaspora avec certain esprit limité que critiquer la France signifie cracher dans la soupe alors que l’inverse doit être permis .Il faut dépasser cette forme de néo-colonisation mentale .
    - Après les guerres ,la France et l’Allemagne se sont réconciliées vers la paix économique ,l’Union européenne .Il faut combattre le terrorisme en bannissant toute forme de violence ,de haine et discrimination raciale ,....
    - Idem ,Madagascar a besoin des dirigeants intègres qui se battent pour l’intérêt collectif ,l’union africaine dans l’espace économique étendu de coopération bilatérale africaine ,comme en Europe afin que les petites nations qui n’ont plus leur souveraineté grandissent .
    Les expositions artistiques depuis la période préhistorique ,la renaissance ,Le Baroque ,le néo-classicisme ; l’impressionnisme ;le fauvisme à nos jours ont marqué leurs temps en Europe comme les autres grandes civilisations chinoises ,japonaises ,égyptiennes ,....
    - Si Ilontsera s’exprime dans la pauvreté en arpentant les petites ruelles ,c’est sa manière de se faire comprendre avec la richesse culturelle tant honnie,....

  • 26 mars à 11:10 | Isambilo (#4541)

    Je dénie une quelconque importance à Monja Jaona pour les soulèvements de 1947. Il était membre (fondateur même si je ne me trompe) du Jiny. Le Panama et le Jiny ont été manipulés par les colons et les responsables coloniaux locaux qui avaient utilisé le tristement célèbre Edmond Ravelonahina que les pouvoirs politiques locaux ont manipulé. Ce dernier avait déjà trahi à l’époque du VVS, il était un indicateur du gouverneur général pro-Vichy Cayla et de Baron en 1947.

    • 26 mars à 12:02 | Turping (#1235) répond à Isambilo

      Isambilo ,
      Puisque Monja Jaona revendiqua la paternité du JINY à travers le blason de l’oiseau transporter du messager entre les belligérants pour ne pas être démasqués .C’est donc qu’il s’attribue la paternité de la révolte .
      Connaissez-vous l’histoire Jean Moulin en France en tant que résistant torturé à mort par les nazis ? Monja rescapé de l’histoire ,les deux avaient la même motivation ,même parcours .

    • 26 mars à 12:04 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire :l’oiseau transporteur au lieu de transporter ,...

    • 26 mars à 12:19 | takaka (#8449) répond à Isambilo

      Merci Isambilo.
      Mais voyez-vous il est parfois préférable d’oublier que de se souvenir. Ainsi va la Vie. Et ce sont généralement les manipulés et les fourbes qui profitent de ces commémorations.
      Exemple.
      A Ambatondrazaka durant des décennies après l’indépendance, les officiels du gouvernement n’ont jamais osé faire des grandes commémorations du « Tabataba 1947 ». Le 29 mars est une journée de deuil parce que beaucoup de familles ont perdu leurs pères et frères ce jour là. Les vivants sont traumatisés parce que c’est un vrai Sihanaka qui les a trahi : un gouverneur de ce temps là en décrétant que tous les Gasy, qui ont repondu à son appel au kabary à Madiotsifafana, étaient des rebelles. Des gens non armés, rebelles ou pas, étaient massacrés à la façon djihadiste.
      Les morts étaient jetés dans des fosses communes. Et ceux qui ont pu récupérer leurs cadavres, avaient enterré la nuit en catimini de peur d’être désignés aussi comme des rebelles par les chefs de canton qui sont Gasy.
      Mon grand-père était dans ce cas-là.
      Mon père traumatisé n’osait même pas parler et sortir de la maison à chaque 29 mars. Il ne m’a raconté son histoire et ses souffrances que la veille de mon premier départ à l’étranger. Je savais qu’il avait peur à propos de mes études chez les Vazahas.
      Et comble d’ironie, ma grand-mère paternelle a une soeur qui a épousé un chef de canton basé à Imerimandroso. Elle me faisait toujours des piques sur mon grand-père du temps de son vivant.
      Et le jour où ma petite soeur (qui n’a jamais eu vent de cette histoire) a épousé un Français (la famille vivait et vit in USA), j’avais constaté que mon père était dans une situation incongrue.
      Des histoires qui jonchent la vie d’un Homme, des histoires qui vous donnent envie de se nommer Takaka.
      Et sachez que ces prisonniers fusillés dans des wagons à Moramanga venaient tous d’Ambatondrazaka.
      Moralité. L’histoire est un fait. La reprise politique est un autre fait aussi. Mettre Monja Jaona à côté des vrais et inconnus Insurgés est une insulte. Si cette insurrection est mal barrée, c’est typiquement
      propre à la nature humaine des Gasy qui sont aussi fourbes que Lucifer en personne.
      Les Colons Français n’y sont en aucun cas à blâmer. Ils se défendaient parce que les Insurgés les attaquaient.
      Mais ces Insurgés étaient trahis de tout bord : par des politiciens Gasy, par des Gasy simples ou des Gasy fonctionnaires, par ces kon..nary de sorciers (des vrais démons qui ne cherchent que les morts), etc.
      Veloma.

    • 26 mars à 13:00 | Isambilo (#4541) répond à takaka

      Mon histoire n’est pas loin de la vôtre. Mais je ne suis pas d’accord avec vous en généralisant la position des colons : les créoles mauriciens et réunionnais de la côte Est étaient de petits salauds qui se croyaient plus blancs que blancs. Mais le propriétaire du Transud de Fianarantsoa (Vergès ? Vergez ?) a toujours été correcte.
      Ambatondrazaka était aussi un foyer puissant du Padesm (surtout certains riziculteurs). Mais c’est la loi de la société, des traîtres il y en a toujours. Mais nous avons quand même la mémoire courte des fois : Ravoahangy et Raseta (qui faisait partie du VVS) savaient que Ravelonahina était un malade mentale ou un traître, et ils n’ont rien fait pour le neutraliser pendant les 30 ans qui ont séparé les 2 évènements. Etait-ce l’influence protestante chez eux ? Quant à Rabemananjara, c’était le poisson-pilote du Vatican (qui, soit dit en passant, a réclamé en premier l’indépendance de Madagascar).

    • 26 mars à 15:40 | vatomena (#7547) répond à Turping

      Monja jaona a deux rébellions à son actif : Une comme instigateur de 1947 avec sa société secrète Jina ,l’autre comme instigateur d’une révolte paysanne du Ménabé contre l’administration Tsiranana ( 3 000 morts ou disparus quand meme ) . Je crois meme qu’il a été blessé au pied ou au mollet durant cet épisode .Les colons étant innocents de cet épisode ; Ils avaient déjà abandonné le pays à une administration tout à fait nationaliste .

    • 26 mars à 16:14 | zanadralambo (#7305) répond à Isambilo

      Isambilo et Takaka, l’histoire n’est pas une science exacte, il y a des faits que nous ignorons et qu’ on ne saura sans doute jamais. Au fond, c’est peut-être mieux, nous risquerions d’être déçus.
      Tout n’est pas forcément blanc d’un côté et noir de l’autre (je ne parle même pas de race là), les colons ont eu des torts, tous les Malagasy n’étaient pas des anges. Loin de moi l’idée de justifier la colonisation, j’ai eu l’occasion de dire que la colonisation a été un viol. Mais cette volonté de commémorer sur fond de haine, de revanche n’est pas sain. Les Français d’aujourd’hui ne sont plus ceux de 1947, nous-mêmes n’étions pas nés à l’époque. Pourquoi vouloir absolument faire porter à des Français qui n’ont pas connu ces évènements la « faute » de leurs parents ? Etes-vous sûrs qu’ils étaient eux-mêmes au courant de ce qui se tramait à 10000 km de leur pays ? Izay adala no toa an-drainy dit un proverbe de notre pays.
      Commémorons nos morts, mais faisons le dans la dignité, sans haine, sans violence, sans esprit de revanche. La France, dites-vous, célèbre bien la victoire de 1945, mais le fait-elle en insultant les adversaires d’hier, en jetant l’opprobre sur la nouvelle génération d’Allemands qui sont nés après la défaite du régime nazi et dont la plupart ont oublié les crimes de leurs aînés ?
      Je dis vous, mais en fait je m’adresse à ceux qui ne comprennent pas que la posture éternelle de victime ne fera pas avancer notre pays. Je vais me faire insulter, traiter de tra^tre, de vendu, tant pis…c’est dit.

    • 26 mars à 16:28 | vatomena (#7547) répond à Isambilo

      Bonjour à tous ceux du blog MT et joyeuses Paques

      Il n’est pas inutile de savoir que les deux députés Ravohangy et Rabemananjara,apres avoir eté condamnés à mort puis graciés, que ces deux figures du MDRM ont rejoint les rangs du Parti social démocrate ,l’héritier du PADESM.Le Padesm étant souvent décrié ici comme le parti des colons .

    • 26 mars à 19:25 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Ils ont été libérés comme les 1245 prisonniers de guerre d’Algérie, après la fin de la guerre, car les colons n’ont plus trouvé la raison pour laquelle on devait continuer de les enfermer.

    • 26 mars à 20:15 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      à tort ou à raison ,les députés malgaches étaient considérés comme hautement responsables de la rébellion . Condamnés à mort ,on a préservé leur vie pour les rendre vivants à leur pays .

  • 26 mars à 12:01 | Behantra (#9165)

    Tres belle initiative .

    Et heureusement que MT.com est là pour diffuser cette action , merci

    Je vais de ce pas à Antaninandro

    Mille fois merci

    Vive Madagasikara

  • 26 mars à 12:33 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    « ...omaly sy anio ho an’ny Fahafahana... »

    Torovana noho ny vesatry ny fihatsarambelatsihy ny Malagasy sy ny tantarany. Fa nahoana ary ?

    Tsy tanteraka ny Fahafahana nokatsahina sy nilofosana hatramin’ny omaly ary mbola tsy tontosa sy iainana hatramin’ny androany. Ny antony dia ny fahasamihafana ara-poko dia afo miotrika hifanenjehana sy hifankahalana fa tsy noheverina mihintsy ho fanoitra sy harena hoentina hibanjinana ny ho avy.
    Nanomboka hatramin’ny 1845, nandalo ny 1883, ny 1916, ny 1947, indrindra ny 1958, sy ny manaraka rehetra, dia io fahasamihafana ara-poko io no nampiroborobo sy nikolokoloina ny fihatsarambelatsihy teo amin’ny tantaran’ny Malagasy. Nisy foana ny Malagasy niray tsikombakomba tamin’ny vahiny mpananibohitra (fony vanimpotoana fahampanjaka), sy mpanjanatany (vanimpotoana fahazanatany), ary taorian’ny fahaleovantena sadasada sy hosoka (vanimpotoana niandoha ny 1958 ka mandraka androany).
    Voizina ny fifankahalana ara-poko mba hitsinjovana sy hifehezana tombotsoa ho an’ny fianakaviana sy ny taranaka ; mety hisy ny hilaza hoe tetikady nampiasain’ny vahiny izany, tsy azo lavina izany, saingy na dia efa nandalim-pahalalana sy nahazo fanabeazana ara-piarahamonina sy ara-politika aza ny sasany, dia tsy afaka mihintsy ilay fifankahalana sy fifandrotehina, tsy mivantana intsony fa misoko mangina ka natao ho lova ara-kolotsaina hifanafarana ny taranaka fara mandimby.
    Noho ny fankahalana, dia aleon’ny sasany mifampiraharaha foana amin’ny vahiny mba hisakanana ny sasany hankahalaina tsy hisitraka ny harena iombonana.
    Diniho kely ange e :
    - naleon’ny sasany nisafidy antsitrapo ny ho zanatany vahiny ho fiarovana ny fananihambohitra nataon’ny andriamanjaka hafa
    - naleon’ny sasany hifampiraharahana amin’ny vahiny ny fahaleovantena vokatry ny hakanosana hiady sy ny fankahalana ny sasany
    - ireo milaza azy ho tia Tanindrazana dia nihazakazaka nangataka ny zompirenena vahiny hitsinjovany ny ho avy ho an’ny taranany
    - rehefa hiaro tombotsoa manokana ny sasany dia tsy maintsy vohizina atao letrezana ny fahasamihafana ara-poko

    Tsy izany ve ry Malagasy havako no hiainantsika mandrak’androany, ka Fahafahana inona moa ity ankalazaintsika ity nefa ny toetsaintsika mihintsy no mbola tena voageja ao anaty fihatsrambelatsihy a ?

    Finaritra manome tsiny ny vahiny foana isika nefa isika samy isika mihintsy no tena mbola olana fototra eto !!!

    Mankasitraka Tompoko

    • 26 mars à 13:08 | Isambilo (#4541) répond à Vohitra

      Marina daholo izany anefa, akory hatao ? Io ny an’ny tena dia miaritra sy manazava no afaka hatao.

    • 26 mars à 13:22 | Vohitra (#7654) répond à Isambilo

      Miarahaba anao ry havana,

      « ...io ny an’ny tena dia MIARITRA... » hoy ny lahatsoratrao.

      Miaritra inona ary fa maninona ?

      Tsiaro fohy : tsy fantatro raha hita sy henonao tamin’ny faran’ny herinandro ambony iny, nisy lanonana nataon’ny AREMA tao Mahamasina tao, nirebika sy naneho vetsompo Andriamatoa Ratsiraka Didier ary nihira ilay hira hoe : « dia maninona an’ialahy....ny lanitray raha mangamanga...ahy io fa tsy an’ialahy.... »

    • 26 mars à 13:46 | Isambilo (#4541) répond à Vohitra

      Aty Frantsa aho ka tsy fantatro izay rediredin’i Ratsiraka tao. Mahafantatra tsara ny niseho tao Moramanga ilay kary satria tao rainy.
      Ny miaritra akory tsy milaza hoe tsy mihetsika, @ hevitro fa manaiky ny hitanty ny tantaran’ny tena ary manohy manazava sy miady ho fantatry ny rehetra ny marina. (miala tsiny fa tsy mba nianatra manoratra teny gasy ny tena ary malaina koa...).

    • 26 mars à 14:20 | takaka (#8449) répond à Isambilo

      Ny heloky ny zanaka tsy heloky ny ray !
      Avadiko ny fomba fiteny. Sarotra anie ry Isambilo ny hampatsiahy ny tantara ê !
      Ny ankamaroan’ireo taranaky ny mpiray tsikombakomba amin’ny mpanjanaka dia nitondra fanjakana teto Dago. Fa hoe ny tena miaina amin’ny filaminana mba hisian’ny fandrosoana dia aleo manadino.
      Lazaiko aminao aza fa io anabaviko mipetraka any an-dafy io dia nahazo vatsim-pianarana ho any Alemaina tamin’ny taona 85. Fa rehefa fantatry ry CSR fa hoe taranak’i Ranona dia nolavina tsy nahazo nivoaka. Vatsim-pianarana hafa no nadehanany. Ny taranak’ireo mpamadika no mangily !
      Ary izay no olana be eto Dago.

    • 26 mars à 16:20 | zanadralambo (#7305) répond à Vohitra

      Miarahaba anao, Vohitra. Tena finaritra aho mamaky anao indray, nisy fotoana lavalava tys nahitana anao teto @ ity serasera ity. Tsy mahay miteny tahaka anao aho, anefa mankatoa ny ankabeazana’ny voalazanao.
      Veloma Tompoko.

    • 26 mars à 17:44 | Belakana (#7721) répond à Vohitra

      Miarahaba anao Vohitra,

      Hoy ny fara-teninao : « Finaritra manome tsiny ny vahiny foana isika nefa isika samy isika mihintsy no tena mbola olana fototra eto !!! »
      Izany mihintsy no izy ka ataoko fa misy olona iray eto amin’ity serasera ity ho afaka tsara hitsakotsako ny volaninao.

      Manao veloma finaritra Tompoko

    • 27 mars à 17:53 | Turping (#1235) répond à Belakana

      Belakana sa very lakana ?
      - Aza mandray an-tendrony ny zavatra voalazan’i Vohitra .Raha tena mamaky tsara ny zavatra voalazany ange ianao raha fintinina izany ,dia nisy foana hoy izy ny gasy niray tsikombakomba t@ vahiny ,toa an-dRasanjy ,sns...ny fizarazarana ara-poko (tadidio fa ny fidiran’ny mpanjanaka nanjanaka no nampisy ilay fitenenana hoe : zarazarao hanjakana ).
      Marina tokoa ny voalazany t@ farany hoe :misy koa adisoantsika betsaka ,avy t@ ireo mpitondra nisesisesy ka nahatonga ny tsy fandraisana an-tanana ny raharaham-pirenena ,ny fihavanana ,ny soa toavina ,hany ka ny tsiny rehetra lasa any @ vahiny daholo .Isika no adala Tompo daholo satria ilay toe-tsaina efa potika nozanahana tsy mahafantatra izay tadiavina .Betsaka aza no te ho lasa fotsy hoditra ,....
      30 taona nipetrahana an-dafy ny tenako izao ,fa soa ihany fa efa 4 taona izay nanamboatra ny trano lehibe hivantanana ,vonona ny hanampy ny samy gasy , na @ asa ,sns....moa ny tena mba manana rahalahy tsy mangalatra ao @ fitondrana ,miliardera izany afaka miara miasa ....
      Ilay fitondrana hatramin’izao tsy mbola tena azo hianteherana.
      Fa ny tena olana r’ingahy ,dia na ireto vazaha lany mofo tsy misy dikany na aty @ taniny aza ,na resaka fahazaina ,na mbola vola raisina , mandrora sy manambanimbany na ny tantaran’ny firenena aza ,ny malagasy eo ,ny tena olana goavana .Tsy ny fankahalana koa akory no tadiaviny fa lay fomba fisainany mandray anao surtout ny gasy toy ny fako no maharikoriko satria firenena mangataka ny firenena nohon’ny adaklan’ny mpitondra ,dia ny vahoaka no mijaly .Mila fanovana toe-tsaina goavana lehibe fa tena mampalahelo !

  • 26 mars à 13:56 | Razaka (#7817)

    Hello, HELENA

    Pour cette Commémoration dont on parle ici, Respect et Paix en leur Âme, pour toutes Celles et Ceux qui ont perdu leur vie par leur Courage de Patriotisme.
    Je suis entièrement en accord avec vous HELENA à savoir :
    >>> Laissez les malgaches commémorer les évènements de leur histoire comme ils leur semblent, nous, citoyens lambda c’est ce qui nous rapproche et nous unifie, et nous rend un peu de notre identité <<<

    ## Memory is the personality individual basis, as tradition is the basis of collective personality ##

    Notre Histoire devrait susciter un élan de prise de Conscience collective pour relever des défis de l’avenir.
    ** Je reconnais que Madagasikara ne pourrait entrevoir aucune chance quelconque de Démocratie pour quelques temps encore. Et j’espère le moins longtemps possible.
    Mais en tout cas, Madagasikara a tout intérêt à se réveiller très rapidement.
    ** Mais je persiste à redire que cela puisse froisser plus d’un, mais nous n’avons aucune leçon à recevoir de qui que ce soit sur cette notion de démocratie et encore moins dans le domaine du Droit de l’Homme.
    Quand certains jouent à la fois les « Pyromane » et les « Pompier », le résultat est un Triste Vague de Refugees qui ne sait plus où ALLER et je ne pense pas qu’ils sont tous des faux.
    N’est-ce pas un Grave Problème cela ??
    A mon sens, les mots à ce sujet aussi sont faibles par rapport à la Réalité !

    Il faudrait pouvoir faire le distinguo aussi entre :
    # L’Etat ou sa Gouvernance
    # Le Pays comme géographie et démographie
    # et son Peuple

    Bon Weekend

    • 26 mars à 16:27 | elena (#3066) répond à Razaka

      Bon week-end à vous aussi Razaka !
      Les missionnaires nous ont apporté la fête de pâques, alors bon week-end pascal !
      Pour le 29 mars, souvenons nous et n’oublions pas !
      Et pour le reste , on le laisse aux historiens.

  • 26 mars à 14:05 | Stomato (#3476)

    IL est important de se souvenir de son histoire.
    C’est un des ferments de la solidité d’une nation.

    Par contre il est curieux de voir d’années en années le même refrain et la comparaison de ce qu’ont fait les nazis en France pendant quatre ans, et ce qu’ont fait les français à Madagascar au mois de mars 1947.
    Cette comparaison n’est pas bonne, comme toute autre comparaison !

    Il aura fallu 18 ans, de 1945 à 1963 pour qu’Allemands et Français se réconcilient après trois guerres meurtrières en moins d’un siècle.

    Soixante neuf ans après dont cinquante six ans d’indépendance non reconnue et non assumée par le peuple malagasy, c’est toujours la même rengaine identitaire inexistante.

    Il est vrai que c’est dur pour beaucoup de ceux qui fréquentent ce forum, d’accepter que ce qu’ils vivent au jour le jour à Madagascar est frustrant en regardant ce qui se passe dans le seul pays qu’ils convoitent et qui ne veut pas d’eux. Il leur faut bien un défouloir.

    Il serait bien que Madagascar et ses citoyens puissent vivre une Pâques, une résurrection avec leur dignité et qualités d’autrefois, éléments non pollués par internet et une formation scolaire partielle.

    • 26 mars à 14:18 | olivier (#7062) répond à Stomato

      "Par contre il est curieux de voir d’années en années le même refrain et la comparaison de ce qu’ont fait les nazis en France pendant quatre ans, et ce qu’ont fait les français à Madagascar au mois de mars 1947.
      Cette comparaison n’est pas bonne, comme toute autre comparaison !"

      C’est le moins qu’on puisse dire Stomato...

      Mais comment expliquez vous que les plus cultivés des Forumistes continuent - certains possédant un passeport fr ( les pires)..et d’autres non...à vous contre dire ?

      Quelle est la raçine du mal...Si je puis m’exprimer ainsi ..tel un sot qui sonne la cloche en chocolat... ?

    • 26 mars à 14:28 | Isambilo (#4541) répond à olivier

      Il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes. Il y a une différence de nature entre les résistants français contre le nazisme (une idéologie) et les Français luttant contre les Allemands (un racisme).
      En 1947 il y avait à Dago des militaires (ou anciens résistants) anti-nazi et des racistes qui ont employé des méthodes nazies (dont la pratique de jeter dans le vide, à partir des avions, des révoltés. Mais dans ces avions il y avait aussi des anti-nazis dont Ducau (je ne suis pas sûr de l’orthographe) qui était un capitaine de réserve qui a empêché ce genre de pratique. Ce Ducau (?) était le père de l’avocat de Majunga.
      Il n’y a pas de blanc/noir mais un nuancier. Qui connait ce que les Albertini ont apporté aux Malgaches ? Des anti-coloniaux, avocats du MDRM.

    • 26 mars à 15:24 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      Bonjour

      je ne sais pas s’il est correct de parler de racisme quand un soldat Francais ( venant de France, de Madagascar, d’Algerie...) montait au front pour recevoir des bombes allemandes...

      Concernant Madagascar, et 1947 en particulier :

      Il y avait des méchants, des gentils, des kons, des mous, des durs,..dans tous les camps...
      probablement pas mal de neutres d’ailleurs...

      Mais je vous fais remarquer qu’il est absurde de critiquer les « mentalités » d’un autre temps...

      un exemple : la colonisation et le prosélytisme chrétien au 19 e siecle
      un second exemple : le droit de vote accordé aux femmes
      etc...

      Soyons sérieux !

      Au fait, je n’aurais pas du dire « critiquer »...j’aurais mieux fait d’employer le terme « récupérer »

      Mon poil se hérisse quand je vois des soit- disant PATRIOTES qui récupèrent aujourd’hui la gloire ( ou plutôt SOUFFRANCE) héritée d’autres...

      Vous me répondrez avec justesse que la France de 1945 était loin de contenir autant de résistants qu’annoncé ! OUI

      Le témoignage de TAKAKA est révélateur et JUSTE...

       :)

    • 26 mars à 18:48 | Isambilo (#4541) répond à olivier

      Vous serez d’accord avec moi que dans la Résistance il n’y avait pas que des anti-nazis (des personnes qui luttaient contre une idéologie). Combattre les Boches et combattre les nazis ne sont pas la même chose.
      Quant aux récupérateurs, il y a bien les combattants de la 25e heure.
      Attention, la croix nazi est une svastika. C’est un symbole qu’on peut trouver partout, sur tous les continents et en particulier en Inde (c’est un mot sanskrit).

    • 26 mars à 19:03 | Dadabe (#9116) répond à Isambilo

      Bonsoir Isambilo,
      Détrompez-vous. Les Résistants (à l’exception effectivement des fantoches de la 25ème heure) étaient anti-nazis. Du communiste au royaliste de l’Action Française de Charles Maurras. La très grande majorité des Français attendaient la délivrance en se protégeant, eux et leurs enfants (avec parfois de la lâcheté, avec aussi parfois du courage comme le fait d’accueillir des enfants juifs). Une infime minorité était résistante, une autre collaborationniste (jusqu’aux nazillons français de la Milice ou de la Légion Charlemagne).
      Aujourd’hui en Inde, la Svastika (sénestrogyre ou dextrogyre) est encore un symbole solaire tout à fait banal. Mais ce signe nazi (en Europe) est interdit par la loi en France comme en Allemagne et c’est tant mieux car il porte en lui toute la haine de l’humanité (sauf à être un hindouiste sincère et cela peut se vérifier facilement).

    • 26 mars à 19:09 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      Dans la mesure oui le parti NAZI dirigeait l’Allemagne..

      Et Qu’Hitler était le chef des armées...

      J’avoue avoir du mal à saisir la subtilité..

      L’essentiel de la résistance se composait comme suit :

      1) les gaullistes de la première heure.
      2) les communistes
      3) les jeunes qui ne voulaient fuir le STO ( plus tard)
      4) les faux héros de la dernière heure qui se sont payés des cartes de résistants..

      Si ça peut vous faire plaisir, oui la préoccupation première était de se battre contre l’agresseur..

      qui portait des croix gammées et des tetes de morts au col...en ce qui concerne les sections spéciales...prioritaires...
      qui exterminait des gens dans des chambres à gaz...et dont l’or contribue aujourd’hui à la richesse des banque SUISSES..

      ALALA que j’aimerais lire les nazillons Gasy ( pas vous ami Isambolo) nous parler des banques suisses..

      ALALA

    • 26 mars à 19:49 | vatomena (#7547) répond à olivier

      Ps Ne rien exagérer . Ils ont été 6 sorciers à etre balancés d’un avion /Le soir meme ,Paris était mis au courant . Et le lendemain le piloté était sanctionné . Il ne volera plus à Madagascar

    • 26 mars à 21:18 | Tsisdinika (#3548) répond à vatomena

      « Il ne volera plus à Madagascar ». Mais il était libre de voler ailleurs et de jeter d’autres sauvages de son avion.

    • 26 mars à 21:41 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Ne reecrivez l’histoire,....

      L’armée française a expérimenté une nouvelle technique de guerre psychologique : des suspects sont jetés vivants d’un avion pour terroriser les villageois de leur région.

    • 26 mars à 21:42 | Tsisdinika (#3548) répond à Stomato

      Vous auriez dû dire, ne pas comparer ce que les Allemands, dont des nazis (parce qu’il y en a qui ne savent pas faire la différence) ont fait subir aux Französischen pendant 4 ans à ce que les Français ont fait subir aux Malagasy pendant...64 ans. Les massacres doivent se comparer aux massacres (Ouradour, patati patata) et les occupations aux occupations. Comme quoi, l’éducation partielle, c’est pas toujours là où on la suspecte. D’ailleurs, penser que son éducation est plus complète par rapport à celle de gens qui viennent d’un environnement éducatif et curriculaire aux antipodes, c’est encore une fois donner toute la mesure des limites son savoir.

      Quand à convoiter ce pays qui ne veut pas des Malagasy, je n’étais pas au courant que les Canadiens nous détestaient autant !

    • 26 mars à 22:47 | vatomena (#7547) répond à Tsisdinika

      Il n’a pas jeté d’autres zozos de son avion . Il est mort en Indochine dans un crash ; c’était un buveur .

    • 26 mars à 23:39 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Il ne s’agissait pas de suspects ,innocente Isandra .Mais de sorciers malfaisants - des pousse au crime-Quand au pilote fou ,il s’est montré aussi impitoyable que les gens du MDRM qui à Vohipeno ont décapité le révérend Botovasoa et ont jeté son corps aux caimans de la Matitana .Le geste fou du pilote a eu des conséquence inattendues . la population de Nosy varika a cessé de croire à la toute puissance des sorciers et de leurs charmes .Le commerce des ody , des talismans protecteurs , des grigris n’a plus rapporté . Nombre de « soldats » ont abandonné et sont retournés dans leur case . Des vies ont ainsi été sauvés.

      Pour votre intelligence ,des documents d’époque...

      Etat major n 5 le 16Juin1948
      Ordre du central pour l’Etat Major
      pour les soldats
      Tous les sorciers qui peuvent faire changer la balle en eau,qui savent faire la magie blanche ainsi que les devins auront une tres large part dans ce que vont faire les soldats.
      Pièce n 1 (recto ) du dossier de Fady
      pour préparer les fanafody,jeter la feuille dans l’eau et faites la cuire avec la mousse et trois autres plantes ceci afin que les soldats ne meurent pas des coups reçus et qu’ils ne soient pas renversés par le vent.Faites cuire le tout et donnez la potion à boire aux soldats avant d’aller au combat .
      Document saisi chez les rebelles le 30 Janvier 1948 à Antsirabato
      ou encore :
      pour l’etat Major n 7 et n 1
      Voilà du médicament pour tordre les fusils des ennemis.
      1) a) -Pour les tireurs au fusil,on s’écarte - On fléchit une belle feuille de Sika qu’on tourne vers l’ennemi et tirer car jamais les ennemis ne vous verront.
      b)pour ceux qui n’ont pas de fusil:des que l’ennemi commence à tirer,comptez jusqu’à 10 ou -comme vous voulez-pliez l’index tout en disant « assez ! » et tous les fusils qui tirent seront tordus .et si vous voulez tenir un fusil,envoyez nous quelqu’un de confiance pour que nous puissions vous indiquer tout ce qui est défendu pour ce médicament.
      Voici ce qu’il ne faut pas faire : ne pas éclairer les repas encore sur le foyer avec du feu . si jamais on le fait ,barbouiller avec du charbon écrasé et le remède reprendra son efficacité.
      gardez ceci bien secrètement -

      Voilà comment les émissaires de la jina ,du panama ,du mdrm ont abusé de la crédulité de pauvres gens et les ont envoyé à une mort certaine . Le 19 Mars reste pour moi une journée funeste surtout pour le peuple antaimoro ; Il a cru....

    • 27 mars à 09:29 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Quant on veut tuer le chien on dit qu’il a la rage.

      Vous voyez là,,la sauvagerie et l’atrocité des pratiques des colons, ces gens ont été sommairement exécuté sans procès, ni jugement.

      A cet époque,, les armées de colons pouvaient mettre ce qu’ils voulaient dans leur rapports, car ils étaient sur qu’après il y aura pas une constation contradictoire,...ni vérification sur terrain,...

    • 27 mars à 09:53 | vatomena (#7547) répond à Tsisdinika

      On ne saurait en effet comparer l’occupation allemande de la france à l’occupation française de Madagascar. Les deux événements se sont produits à la suite d’une défaite militaire certes. La seule construction des allemands en France a été "le mur de l’Atlantique ’des bunkers ,pour empecher le débarquement des alliés .En dehors de celà ils n’ont pratiqué que des destructions.Alors que la France en laissant derrière elle sa colonie malgache a laissé des batiments publics importants ,des voies ferrées ,un réseau de routes et de pistes ,des écoles et des hopitaux ,une grande partie de la population instruite à ses frais .60 ans apres ,Madame Isandra use encore de quelques commodités laissées par le colonisateur ou du moins ce qu’il en reste

    • 27 mars à 10:36 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Rectification ,Isandra —Ceux qu’on voulait tuer c’étaient tous ces petits colons qui vivotaient sur leurs concessions .La jalousie et l’envie étaient là . Leurs terres mieux cultivés donnaient davantage que celle du paysan malgache d’à coté . Leur maison construite en dur humiliait celui qui se contentait d’une case en falafa et à qui ne venait pas l’idée de casser lui aussi du caillou pour habiter une vraie maison ; Du reste 60 ans apres il habite toujours sa maison de roseau apres avoir incendié celle de l’autre .Poussés par les comploteurs de la ville ,excités par leurs sorciers ,ces pauvres diables croyaient que leurs crimes du 29 Mars resteraient impunis .Le mal ne triomphe pas toujours .Les gens de la ville ont trouvé des sbires pour chasser les antandroy mineurs d’Anjozorobe ! ça continue ...
      C’est jour de Paques ; joyeuses Paques . soyez prudente en roulant sur ce qui reste des routes coloniales

    • 27 mars à 12:01 | vatomena (#7547) répond à vatomena

      en versant du sel sur ma viande ,je me suis posé une étrange question.Au temps des ranavalona ,y avait il du sel en vente dans les marchés, La terre des ambaniandro est loin de la mer. Y avait il alors des colonnes de Bezanozano qui remontaient les sentiers jusqu’au rova le dos chargé d’un sac de sel ? Quelqu’un a -til la réponse ?

    • 27 mars à 13:25 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Parce que Vatomena croit que tous les Malagasy n’avaient connu la civilisation qu’après l’arrivée des colons, ce qui est sur à l’époque, il n’y avait pas d’avion pour jeter vivant les insurgés et l’histoire de ’bombe vivant"’

      Rappel d’histoire avant la colonisation :

      Radama 1er (1810-1828) : Fils de Andrianampoinimerina, il dirige Madagascar de 1810 à 1828. Il modernise son armée et attire les Français et les Anglais. Ces derniers évangélisent et instruisent (construction d’écoles) les malgaches, sous la direction de la London Missionnary Society

      Radama II, fils de Radama 1er, il reprend la politique de son père en ouvrant Madagascar aux puissances européennes. Il est assassiné sur ordre des grands seigneurs en 1863. Le pouvoir revient à son épouse et cousine Rasoherina, puis à Ranavalona II et à Ranavalona III. Après la mort de Radama II, le pouvoir est revenu en réalité au Premier ministre Rainilairivony qui épouse successivement trois reines (Rasoherina, Ranavalona II et à Ranavalona III).

      Profitant des querelles de succession de trône, Rainilairivony (1861-1895) prend le pouvoir. Il reprend l’œuvre de modernisation et d’ouverture de Radama 1er ; Il poursuit la formation des élites et la conversion au christianisme de plusieurs malgaches. En 1880, Madagascar a ses premiers médecins.

      Conclusion :

      Au total, nous retenons qu’avant l’arrivée des Européens, Madagascar est certes un territoire morcelé, mais assez bien organisé sur les plans politique, social et économique. Son ouverture à l’Europe l’a beaucoup marqué tant elle a entraîné des luttes entre conservateurs et modernistes.

    • 27 mars à 14:50 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Comme il n’y avait pas d’avion ,il était plus simple de jeter les indésirables par dessus la roche d’amparimanana ; Spectacle gratuit et ouvert tous les jours ;Heureusement cela a fini un jour ; Autre temps ,autres moeurs ;
      Et pour le sel ?

    • 27 mars à 15:00 | olivier (#7062) répond à vatomena

      Quelle est donc cette maladie endémique qui empêche une Isandra ( ou un tsis cerveau ou ... ou²²²²) de reconnaître une partie de l’histoire - non négligeable - qui les confond dans leurs mensonges e/ou leur bêtise ?

      Doit on étudier plus le moustique ?

      Mais qui le fera ?

      l’Institut Pasteur ? Maudit institut colonialiste !

      Pierre Joxe Viendra t il faire don de fouets pour qu’isandra nous fouette en place publique ?

      mais qui payera les fouets ?

       :)

    • 27 mars à 15:17 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      mais pourquoi donc ,Isandra ,oubliez vous Rangita et Rafohy ? parcequ’elles étaient Vazimba et de complexion un peu noire ?

    • 27 mars à 16:28 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Parce que les colons n’ont pas envahi Madagascar à l’époque de Rangita pour y faire prévaloir la civilisation,..c’est la.justification qu’ils avancent quand on condamne cette partje de honte d’histoire...

    • 27 mars à 16:34 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Pourtant, les colons ont justifié leur colonisation, la lutte contre la barbarie,...et la mise en place de la civilisation,..en un mot porteur de lumuers,...mais, ils ont fait pire que les gens qu’ils ont considéré sauvage,...

    • 27 mars à 16:46 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      ISANDRA ,Vous vivez ,semble t-il dans une complète confusion d’esprit ;Ne confondez pas les petits colons européens , les traiteurs et les commerçants avec une armée coloniale . Les petits colons perdus dans la brousse étaient sans protection . C’est pour cela qu"ils ont été si facilement mis à mort dans la nuit du 29 mars . Les secours ont mis plusieurs semaines pour arriver..N’oubliez pas que la reine ranavalo avait accordé des concessions et était associée à quelque négociants de la cote . Les accords étaient constamment remis en cause avec cette malhonneteté qui persiste encore et qui rebute les investisseurs d’aujourd’hui

    • 27 mars à 17:59 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Isandra a su bien défendre la couleur nationale en connaissant bien l’histoire de Madagascar ,bravo !
      Bien que nous ne soyons pas souvent d’accord sur les sujet ,de Rajoelina par exemple avec beaucoup contradicteurs sur votre chemin ,cette fois-ci vous vous êtes bien exprimé(e) quant à la civilisation malgache ,son existence avant même la colonisation même si celle -ci ne date pas à celles des MIng ,les gallo-romaines ,ottomanes ,etc...

    • 27 mars à 18:08 | olivier (#7062) répond à Turping

      qui sera surpris de vous voir aujourd’hui supporter isandra...

      hier adoratrice d’un DJ supporté par Sarkozy..président de la France qui vous accueille mais que vous haïssez en secret..

      Initiateur de la chute de Kadhafi et de Gbagbo...vos copains d’hier...

      L’honneur à la sauce tropicale...

      Rien d’étonnant je vous rassure ..

      restez sur votre tabouret pour me prendre de haut...

    • 27 mars à 18:29 | Turping (#1235) répond à Turping

      En respectant la langue de Molière : lire sur les sujets de Rajoelina ,..... avec beaucoup de contradicteurs !

    • 27 mars à 18:44 | olivier (#7062) répond à Turping

      Les fourberies de Scapin...

      MDR

    • 27 mars à 18:56 | Isandra (#7070) répond à Turping

      Merci...!

      Nous devons connaître notre histoire, cependant, il faut faire attention à des conspirationniste genre Vatomena qui n’ont seul but que détourner la réalité pour semer et semer encore la division,...bons nombre de nos compatriotes les ont cru et continuent à les croire,...pourtant, ils sont dans leur piège,...

      Néanmoins, la soif de connaissance ou rappel de notre histoire ne veut pas dire que nous avons l’intention de nous venger, loin de là,... par contre, elle nous permettre de reconstruire et développer notre pays avec nos varies valeurs(âmes Malagasy,...) sans retourner en arrière,...

      Voankazo an’ala ka ny mamy atelina ny mangidy aloavo,...io no tokony hanaovantsika ny tantarantsika,...

    • 27 mars à 19:08 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      nos vraies valeurs,...

    • 27 mars à 19:25 | vatomena (#7547) répond à Turping

      Tous les groupes humains ,au fil des siècles ,finissent par créer une sorte de civilisation . Les ambaniandro ,apres la disparition des vazimba ,avaient construit une monarchie hova ,c’est indéniable . Toutefois ,Dans les années 1800 rois et reines prennent conscience de leur retard sur les autres civilisations . Ce pourquoi Jean Laborde fut si bien accueilli et écouté .
      Le ministre des affaires étrangères ,Ravoninahitriniarivo écrit :« Si la tutelle française devait etre la conséquence de la civilisation par les vazaha,il aurait été préférable pour nous de rester dans la barbarie ».-
      Les dirigeants malgaches s’étonnent du fait qu’ils ne pouvaient etre aidés dans leur développement sans passer par la Colonisation .Surtout à partir de Radama 2,les dirigeants se rendent compte qu’ils ne pourront accéder à la Science des européens sans permettre à leurs missionnaires d’introduire leur religion à Madagascar .

    • 27 mars à 19:37 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Il ne s’agit pas de vivre dans une légende de Madagascar . Il convient d’accepter l’Histoire dans toute sa brutalité parfois . les années malheureuses peuvent succéder aux années fastes . Nous ne sommes pas aujourd"hui dans une période faste .Les pays du dehors peuvent un jour se lasser d’un devoir de commisération envers nous .Est il trop tard pour redresser la barre ; A toi Hery , A toi Rajoelina ,A toiRavalomanana ! Y aura-t-il un autre sauveur ? Isandra faites un choix !

    • 28 mars à 15:16 | Turping (#1235) répond à vatomena

      Vatomena ,
      - La colonisation n’avait pas été sollicitée ,plutôt un fait imposé ,il faut que vous le sachiez .
      - Madagascar est issu d’un peuple cosmopolite issu de la migration.Donc ,c’est pour vous rafraîchir la mémoire ou que vous l’appreniez en prenant l’exemple des Ambaniandro ,que les polynésiens Indo-malaysiens migrèrent pour reconquérir l’île . Quand vous parlez les Etats -Unis ,c’est pareil ,c’est une nation jeune depuis l’accession de Georges Washington au pouvoir en chassant les indigènes indiens alors que le Royaume -Uni ,les autres nationalités de l’Europe ont colonisé les USA avant d’être indépendant ,ces gens venus d’ailleurs font partie des américains .
      - Pareil ,les Indo-malaysiens si vous voulez ont leur civilisation très ancienne ayant apporté la technique de culture de riz ,par exemple ,.....La dénomination Vazimba comme les pygmées désigne la première population issue de l’immigration ,ce qui ne veut pas dire (sauvage).

      Conclusion :si la colonisation a été en partie vécue comme le « fardeau de l’homme blanc »,son devoir de civiliser à sa manière le monde ,c’était aussi sa manière de piller en contre partie les richesses des pays ex-colonies ,la déstabilisation même si ses intérêts sont compromis même au XXIème siècle .Dans le raisonnement cartésien ,il n’y a rien sans rien .Ce n’était pas uniquement pour les beaux yeux des malgaches que Bismarck ,leurs alliés voulurent coloniser mais aussi pour les intérêts ,l’expansion de la zone économique ,obtenir les matières premières à moindre coût et gratuit pendant la colonisation .A reconnaître qu’il y eût construction des écoles ,les chemins de fer , etc,.....et après c’est quoi ? la mainmise à travers les traîtres du pouvoir ! sinon on les liquide pour payer d’autres malgaches .Scénario idem en Afrique , ...IL faut que cela change maintenant ! la problématique est là pour sortir du cépamafotisme.

    • 29 mars à 18:52 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      Avez vous déjà un dadarabe écrire ?
      dadarabe et son scribe... vatomena
      Un document saisi chez les rebelles :
      mais on a vu aussi du rogony chez Ra8.

      Décidément,
      si vatomena n’existait pas,
      la françafrique l’aurait inventé.

      Maintenant question :
      qui est nok :
      celui qui pense que l’on va gober
      tous ces documents sortis d’on ne sait où,
      ou ceux qui vont croire à ces tours de magie.

      Et ce qui m’étonne,
      c’est que des passionnés d’histoire,
      dans ce forum,
      ne pipent mot,
      sur le stratagème ...
      On en a vu des échanges
      pour si peu,
      sur ce forum.

      Alors,
      ce fameux historien
      qui tire une conclusion
      à la fin de la description de la scène ?
      Sur l’autre document :
      historien, devin ou fabulateur ?

      C’est avec des prétentieux comme vatomena
      que l’histoire a du mal
      à s’imposer comme science :
      raconte moi une histoire,
      dit l’enfant.

  • 26 mars à 14:29 | Babah (#9347)

    Une petite interpellation amicale à tous les expatriés résidant à Madagascar : pourpuoi les étrangers expatriés en France (je ne parle pas des binationaux franco-gasy genre Betoko, évidemment) ne commentent jamais les actus ou la politique du pays qui les hébergent ? Avez-vous déja vu un Malgache, un Chinois, un Japonais, un Belge, un Américain, un Anglais résidant en France et donner une leçon de « bonne gouvernance » à la nation française ? Pourquoi cela serait-il si naturel pour vous de le faire vi-à-vis de nous ? Je n’ai aucun a priori raciste ni animosité envers vous, mais prenez quand même exemple sur ces communautés expatriées en France (encore une fois, je ne parle pas des Français d’origine étrangères, comme vous appelez certains de vos compatriotes) et occupez-vous de ce dont vous êtes venus faire à Mada, tout comme le restaurateur chinois s’occupe de sa famille et de son resto en France, ou l’étudiant japonais s’occupe de ses études et sa copine, ou du Malgache stagiaire passe son temps à sa vie privée et ses occupations particulières en France ... sans critiquer la politique du pays hôte.
    J’ai des doutes que vous pourriez comprendre ces comportements, c’est tellement « contre-naturel » à l’heritier des Lumières et de l’humanisme du XVIIIè siècle, que vous prétendez être, de s’en tenir à vos oignons ?

    • 26 mars à 14:42 | Babah (#9347) répond à Babah

      P.-s : Gardez-vous de esprit « missionnaire », c’est la tâche du FMI et de la Banque mondiale, ils sont mandatés par l’ONU, contrairement à vous.

    • 26 mars à 14:49 | Dadabe (#9116) répond à Babah

      Je crains que vous ne vous trompiez et de beaucoup ! Seulement, en France (où nous avons des ministres Français de fraîche date....), les expatriés dont vous parlez ne se revendiquent pas comme tels et interviennent dans la vie publique (les forums, par exemple) avec beaucoup d’opiniâtreté et d’esprit critique parfois très juste (je songe en particulier à des amis anglais et à un ancien député européen allemand que je croise de temps en temps et qui s’exprime dans un français remarquable).
      A Madagascar, évidemment, cela semble plus difficile à admettre. Posez-vous la question de savoir pourquoi ! La réponse n’est pas nécessairement flatteuse pour les Malgaches ; Mais encore un petit effort d’ouverture d’esprit, de sens du débat démocratique et de refus de tout ostracisme et, vous verrez, chacun y arrivera, à son heure.

    • 26 mars à 15:02 | olivier (#7062) répond à Babah

      Une réponse amicale à votre interpellation amicale...

      Les étrangers résidents en France, qu’ils soient bi nationaux ou non, on parfaitement le DROIT de critiquer la politique de la France..

      les attentats récents sont là pour prouver - si cela est nécessaire - à quel point la République à « laissé faire »..

      Cela s’appelle la liberté d’expression...la République...

      Personne ( en tout ca pas moi, même si « mon nom est personne ») ne vous conteste le droit de vous exprimer...

      Mais il est vrai que sous Ratsiraka, il était fortement recommandé aux étrangers de la fermer..

      Une vieille habitude qui perdure ?

    • 26 mars à 15:04 | vatomena (#7547) répond à Babah

      Ps :Le japonais en France ou le chilien en France n’a pas la meme proximité avec le pays de France que le malgache en France ou le français à Madagascar .Il y a des relations historiques et meme souvent de la parenté entre français et malgaches. Le français est politique partout où il va. Le malgache ,lui ,craint de se dévoiler sauf quand il s’agit de développer « le cépamafautisme » , ou la responsabilité des étrangers .madame Isandra en est le parfait exemple.

    • 26 mars à 15:06 | vatomena (#7547) répond à Babah

      Ps :Le japonais en France ou le chilien en France n’a pas la meme proximité avec le pays de France que le malgache en France ou le français à Madagascar .Il y a des relations historiques et meme souvent de la parenté entre français et malgaches. Le français est politique partout où il va. Le malgache ,lui ,craint de se dévoiler sauf quand il s’agit de développer « le cépamafautisme » , ou la responsabilité des étrangers .madame Isandra en est le parfait exemple.

    • 26 mars à 15:32 | Takebo Ramasy (#9258) répond à vatomena

      Malagasy n’ont plus de courage pour s’exprimer CAR au Baccalauréat, nous n’avons plus d’examen ORAL, aux médias nous n’avons pas assez d’argent pour se connecter 24/24...

      Cepamafautisme VIENT UNIQUEMENT de manque d’information VRAIE ou de misinformation...

    • 26 mars à 15:38 | Takebo Ramasy (#9258) répond à olivier

      PARCE QU’ICI est MADAGASIKARA !!!

    • 26 mars à 15:42 | olivier (#7062) répond à Takebo Ramasy

      Bah non MEC

      ici c’est MT.com..site internet hébergé en France...

      Mais bon tu reste bienvenu t’inquiete pas...

    • 26 mars à 16:27 | Gérard (#7761) répond à Babah

      Excellente question monsieur babah qui se résume à pourquoi ce complexe de supériorité

      laissez moi vous suggérer quelques axes de réflexion

      - d’abord parce que, pardonnez moi, mais certaines « tares » telles que la misère vous sautent à la gueule le pied à peine posé à Ivato
      - et qu’un des effets de cette évidence serait que nombre de primo-arrivants qu’ils soient« humanitaires » ou simples touristes croient tenir LA solution
      - ensuite, parce que par leur éducation les malgaches sont discrets, les français un peu moins (c’est un euphémisme)
      - Aussi parce que confondre supériorité du taux de change avec supériorité tout court voire supériorité intellectuelle est bien trop tentant
      - parce que, bien que sexagénaire ventripotent, et suant il est trop agréable de se croire beau, fort, riche ! en un mot irrésistible, quand quelque jeunette vous sourit de toutes ses lèvres pour quelques ariary, ou un peu de crédit orange
      - enfin parce que nombre de vos compatriotes attendent tout du Vahiny, attendent, et ne font qu’attendre encore à cette heure

      Restez cool, cher Babah , je ne veux là être « méchant » ni avec les malagasy ni avec mes arrogants compatriotes

      je crains surtout que cette liste ne soit très incomplète

    • 26 mars à 16:29 | zanadralambo (#7305) répond à Babah

      J’ai côtoyé des étudiants algériens, marocains, sénégalais ou autres pendant mes années de fac à Aix-en-Provence. Ils ne se gênaient certainement pas pour parler de la politique de leur pays hôte, de critiquer souvent, sinon toujours. Dans les partis politiques en France, aujourd’hui on trouve des immigrés (certains n’ont même pas la nationalité française) qui sont soit adhérents, soit simples militants. J’ai personnellement connu des compatriotes qui étaient encartés au FN.

    • 26 mars à 16:39 | olivier (#7062) répond à zanadralambo

      Mon beau pere merina andriana possede une croix gammée tatouée sur l’épaule...

      ....

    • 26 mars à 17:08 | zanadralambo (#7305) répond à olivier

      Désolé, Olivier, je n’ai pas tout compris...

    • 26 mars à 17:10 | olivier (#7062) répond à zanadralambo

      Vous parliez de franco malagasy encartés au FN en France..

      je vous parle de mon Beauf

      enfin de mon BOF

       :)

    • 26 mars à 17:15 | zanadralambo (#7305) répond à olivier

      C’est bien un BOF....

    • 26 mars à 17:22 | olivier (#7062) répond à zanadralambo

      En fait c’est mon Bopf...

      restons precis !

      LOL

    • 26 mars à 17:41 | Babah (#9347) répond à Dadabe

      J’aimerais bien me tromper à partir de ce genre de témoignage mais reconnaissez que cela reste anecdotique : un Anglais sur le millier de résidents sur la côte normande, une écoute de votre part quand cet ami allemand ex-député parle sur combien de réactions françaises « allergiques » dès que les Allemands vous parlent du déséquilibre chronique du budget de l’Etat français ?
      Je ne dis pas que je vous refuse le droit de critiquer, voyez-vous, je vous incite simplement à vous poser la question, un petit recul de temps en temps pour l’hygiène intellectuelle, « comment se fait-il que les expatriés en France ne se comportent pas comme moi à Mada ? » Et n’allez pas dire qu’en cela je dédouanne les Malgaches de leurs propres turpitudes et autres reflexes négatifs, admettez que je n’ai jamais caché les « tares » des dirigeants et de ceux que j’ai appelé les « foza », qu’ils soient riches ou 4mis.
      La réponse de Gérard, un peu plus bas, dans le mode caricaturalement amusant, n’est pas erronée du tout, loin s’en faut... Vous voyez que je peux être d’accord avec Gérard, n’allez pas trop vite en parlant de manque d’ouverture d’esprit de ma part, personne n’a le monopôle de l’écoute, n’est-ce pas ? Loin de moi de prétendre detenir toute la vérité sur tout, sinon je n’aurai rien à faire dans le forum.
      Et de dire, « je ne peux m’abstenir de critiquer parce que, dès l’arrivée à Ivato, je vois de la misère (corruption, ordures, mendiants,...) », selon moi c’est cet esprit missionnaire déplacé qui indisposent certains et qui confortent les autres dans leur culture de l’assistanat et ce complexe d’ex-colonisés. Je repose encore la question : le Chilien, le Russe, le Japonais, le Rwandais, le Sud-Africains, le Néo-Zelandais ...et le Malgache qui n’a pas la nationalité française -j’enlève de la liste les Européens de l’ UE et les bi-nationaux, vos compatriotes de droit !- ces expatriés, donc, se permettent-ils les mêmes remarques que les expatriés à Mada, lorsque ces premiers voient des SDF français, les quartiers des autres Français d’origine immigrée comme vous les qualifiez, ou que sais-je encore à propos des turpitudes de vos députés, ministres ou président ? De toute manière, les remarques sont naturelles mais c’est de donner la leçon que je trouve incogrue quand on est à l’etranger , à moins de se croire citoyen du monde et se prévaloir d’un droit d’ingérence à la mode Kouchner au Kosovo ou BHL en Lybie. Je précise que je critique leurs actes en ces lieux et non leur autres apports dans d’autres domaines ou en d’autres lieux. Excusez de cette précision pouvant passer pour superflue.

    • 26 mars à 18:16 | olivier (#7062) répond à Babah

      Vous ne m’avez pas répondu, mais comme j’ai du temps à tuer je vais vous répondre..

       :)

      1) « comment se fait-il que les expatriés en France ne se comportent pas comme moi à Mada ? »

      La réponse est très simple cher ami : car la situation CATASTROPHIQUE de Madagascar demeure sans aucune comparaison avec celle de la France...

      Si quelques vazah « arrogants »...comme dirait Gérard, l’ami de Coluche. ’(Gérrarrrrrrrrrrd ! ) ..se permettent de l’ouvrir, c’est peut être et SURTOUT car ils se sentent concernés..

      Concernés par quoi ?

      Apres tout..

      Oui...reprochez nous d’être des kons qui nous mêlons de la misère des autres

      Là d’accord...

       :)

      2) Vous avez le droit de critiquer la France, sa politique, et le fait qu’il y existe des injustices et des SDF...

      3) « donner la leçon »

      Vaste programme que celui de « donner la »leçon"...

      Pire programme que de ne pas vouloir écouter la leçon après tant d’années d’échecs...

      Mais bon je recommence à donner la leçon...c’est tres MAL..

      Mieux vaut peut etre ne rien faire et laisser faire...

      La non assistance à personne en danger n’est qu’un concept obscur issu d’un hémisphère de colonisateurs ( je plaisante)...

      Franchement, je crois que vous vous trompez sur nos intentions..
      Nous sommes au 21 e siecle, et sommes nombreux à vous souhaiter le meilleur..

      amicalement

    • 26 mars à 18:33 | Dadabe (#9116) répond à Babah

      ,Re-bonsoir Babah,
      A dire vrai, je suppose que nous sommes bien d’accord. Pour ma part, mes deux exemples n’avaient aucun caractère de généralisation. Sans doute aussi que votre sentiment n’est pas statistiquement prouvé. Mais j’incline à penser avec vous que les Malgaches sont très nettement plus réservés et secrets que les Français et d’autres peuples.
      « Donner la leçon » ? Est-ce bien le cas ou est-ce le ressenti de ceux qui interprètent une analyse, un conseil, un simple constat, comme autant de « leçons » désagréables à recevoir ? Un peu des deux, sans doute... D’où le risque d’énoncer une généralité qui n’en est pas une.
      PS - A titre personnel, par formation sans doute mais aussi par un sincère désir de servir, il m’arrive de donner l’impression de donner un « cours ». Ce n’est jamais mon intention. Mais les apparences peuvent être trompeuses et je vous prie de m’en excuser, vous et les autres « forumistes » (à l’exception de quelques imbéciles notoires qui se reconnaîtront et qui ne comprennent jamais rien ou interprètent tout de façon perverse et vicieuse).

    • 26 mars à 19:33 | Babah (#9347) répond à olivier

      Merci à vous d’insister. Je voulais, par ma question, introduire le genre de doute qui commence à transparaître dans votre réponse justement. Comme vous le dites, « après tout ? », à moins de se prendre pour un chargé de mission, non ?
      Pour ce qui est de critiquer la France, j’ai déjà beaucoup à faire avec mon propre pays, désolé, j’ai « mieux » à faire. Même si, comme vous le dites à raison, j’en ai le droit . Mais n’allez surtout pas insinuer par là que je vous ai interdit la critique de Mada, je n’enlève ce droit à personne même aux Martiens !
      Je rappelle un autre point qui semble persister dans certains commentaires à propos de 1947 : les lieux des tueries ne préjugent en rien de l’origine « ethnique » ( je ne suis pas d’accord avec l’emploi de ce terme ethnie cultivés par les vazaha, d’ailleurs, car il n’y en a même pas, étant donné qu’une ethnie signifie une langue distincte, mais ça c’est encore une autre histoire de cette « civilisation » padesmique laissée par l’administration des colons. Pour ceux que cela interresse, c’est de la même manière que les Belges d’abord, les Français par la suite, sont parvenus à traduire les distinctions de classe tutsi/hutu en distinction « ethnique, alors qu’ils avaient eux aussi uneseule et même langue ) donc, la géographie du théâtre des événements de 47 ne préjugent en rien de l’origine »ethnique« des acteurs, attention aux raccourcis. Dire que l’on dansait à Tana tandis que les Côtiers trinquaient le 29 mars1947 : c’est »insidueusement" malhonnète, Acidenitrix . Il suffit de voir la liste des noms des insurgés pour remettre à leur place cette énième tentative de faire l’opposition côtes/hauts plateaux . Pour les tenants de ce genre de raccourcis : Moramanga et Ambato ne sont pas sur la plage... Il y avait tous les échantillons de Gasy qui ont participésou que l’on a fait participer durant ce Tabataba.
      Ne pas oublier non plus qu’en 1947, il y avait des « rebelles » qui s’en prenaient aux autres Gasy juste pourles faire fuir et s’accaparer leur terrains et autres biens. Ce qui arrangeait bien les Colons qui leur reprenaient, en fin de compte, ces terrains dont les vrais propriétaires gasy ont été massacrés par des « rebelles »... Etc. Comme vous le dites, il y avait de tout.
      Bref, pour ce qui est de la leçon à la manière des César romains, je vous laisse juge de cet apport pour les barbares gaulois, les Huns et les Zôtres ! cependant, rappelez-vous qu’avant la colonisation française, Mada envoyait déjà des ambasadeurs au Zanzibar et en Angleterre. Nous aurions pu choisir d’autres donneurs de leçons même si les Gaulois ne seraient pas venus nous apporter leur drôle de regard de « non-assistance à personne en danger »... Pour pasticher Coluche, je vois que vous aimez ce sketche de Géraaaard : Si les jeunes Algériens buvaient du vin au lieu de prendre du moka, Alger serait restée la blanche ...

    • 26 mars à 19:58 | Babah (#9347) répond à Dadabe

      Re-salutation. Ne vous en faites pas pour moi, je n’aime discuter qu’avec les gentlemens comme le définissent les Anglais. Et puis, c’est d’autant mieux agréable quand nous avons des nuances dans nos opinions, sinon ce serait terne ou monochrome et finirait en monologue.
      A vous relire.

    • 26 mars à 20:07 | vatomena (#7547) répond à Babah

      Oui ,babah ,on dansait à Tananarive ; et les défilés de militaires étaient applaudis.Le couvre feu a été vite levé . Lors de chaque guerre ,on fait toujours la fete à l’arrière ,pour décompresser ,lever les angoisses .. La rébellion a surtout sévi dans la région de Madagascar la moins éduquée ,la moins christianisée. Celle qui était percluse de fady et obéissait aux sorciers .Sur les plateaux où la scolarisation et l’éducation étaient la plus intense,la population était restée sage Si.les penseurs ,les théoriciens de l’indépendance étaient des lettrés complotant à Tana,ils se sont bien gardés de rejoindre les rebelles dans les forets .

    • 26 mars à 20:24 | olivier (#7062) répond à Babah

      Merci de votre réponse honnête..

      L’essentiel est bien là, du moins en ce qui me concerne.

      A partir du moment ou « je » prends la parole sur un forum, je suis contraint malgré moi de formuler des généralités parfois fâcheuses...

      C’est en cela que vous avez raison de critiquer mes (nos) interventions ici...

      A moins que vous ne préfériez l’indifférence ? En ce sens ou mes (nos) idées ne vous sont d’aucun secours pour avancer..

      Concernant 1947, je ne me base que sur mes connaissances - que vous pouvez juger légères - pour remettre en cause certaines affirmations que je juge bassement nationalistes..( comprendre : manipuler la masse pour mieux régner au 21 e siecle)

      Pourquoi me direz vous ?

      Tout simplement parce que mon quotidien depuis 20 ans n’est fait que de mensonges, de voleurs innocents, de politiciens menteurs ( etc..)
      Ceci n’est en rien une attaque contre vous ni votre pays..
      juste une contribution honnête d’un forumiste LAMBDA qui vous parle d’un quotidien qui peut laisser songeur celui qui ne vit pas ici...

      Ce que j’ai à dire est très laid...effectivement..
      J’ai visité Ampasimanjeva...Manakara..manja...Fianaranstoa..Bekily...Mananara...Vagaindrano...Morondava...Diego...etc...
      J’ai discuté avec des maires, des roitelets, des descendants de colons du Faraony...d’anciens gouverneurs de Ratsiraka devenus d’importants propriétaires terriens, des anciens de la sucrerie...d’anciens gendarmes expulsés en 75...etc...

      Franchement, je n’ai pas honte de vous dire ce que je pense, et vous auriez tort de tout rejeter en bloc..

      L’histoire à fait que la France - au travers de son gouvernement et de son armée - a vaincu le royaume Hova au 19 e siecle...
      lui même peuple colonisateur qui n’a certainement pas de leçon d’humanité à donner à qui que ce soit...

      Et pourtant, la rébellion est intervenue 50 ans plus tard...sans victoire..sans histoire écrite...qui devait l’écrire ?

      C’est là que la bas blesse pour une frange de la population...celle des héros qui n’en sont pas, car comme le dit vatomena, les « beaux penseurs » sont restés en retrait..
      Tout comme la revolution orangina, dont les « génies » ont envoyés les « bas quartiers » au casse pipe..
      et que dire des adorateurs de Ra8 - sur TNN - qui n’ont cessé d’expliquer que des sous hommes étaient aller se faire tuer le 07 Fev...

      je ne donne aucune leçon en la matière...tous ces faits sont vérifiables, et sont encore plus laids que ce que j’ai à dire...

      L’homme est un loup pour l’homme, et le malagasy ne fait pas exception...

      Sauf que le Francais « culpabilise »...et qu’il ne faudrait pas trop pousser mémé dans les orties...

      On reste en contact

       :)

    • 26 mars à 20:33 | Babah (#9347) répond à olivier

      En arriver jusqu’à parler des tatouages dans votre belle-famille dans un forum, quand même ! Savez-vous que ce genre d’« affront » peut vous coûter tout un cérémonial et plusieurs zébus chez certains traditionnalistes ?
      Trève de blague, la notion de « andriana » n’a rien à voir avec la caste de noblesse au sens oriental (japonais ou indien) ni celle de l’Europe. Exemple, à cette époque-là, il y avait beaucoup d’andriana qui n’avait même pas de terre ou d’andevo, très pauvre. Mais, et c’est fondamental, ils avaient des tombeaux, ce qu’aucun andevo par contre ne pouvoir posseder. Et ce fut une grande angoisse pour tous les andevo au moment de l’abolition de l’esclavage prononcée par les Français de ne pas savoir où finir après la mort ( problème éminemment métaphysique, ô combien...) . D’où la création de cimetieres et la facilitation de la pénétration du catholicisme car le protestantisme arrivé avant était plutôt la religion des andriana ( Ceci dit, toutes ces croyances chrétiennes restent des religion d’origine opprimée à l’époque romaine, époque que vous semblez apprécier ) . Christianisme, dont les Malgaches se sont tellement appropriés que la majorité croient maintenant qu’il est le socle de leur culture et qui continue de nos jours à flamboyer dans ces sectes dans tous les coins de rue de Mada.

    • 26 mars à 22:36 | latassy (#9462) répond à olivier

      Je vois une d’autres raisons qui ne correspondent en un aucun endroit aux vôtres. La France actuellement est en mode « similacre de démocratie ayant une peur bleue de se prononcer par les urnes, une pauvreté galopante à enfouir a tout prix, mâtinée de l’état en voie de généralisation de l’Urgence ; il y règne un sentiment d’empathie à ceux qui ne ferment plus leurs yeux à scruter et à fermer la volonté de l’expression de cette Liberté si chère aux ??? je ne sais pas, zà vahiny. Puis, les malagasy de passeport sont des bien respectueux du peu que l’on daigne les laisser, qui peut paraitre beaucoup, mais fluctuant comme le taux du dollars en fin de journée sur le CAC , et ils sont rompus à l’art de la synthèse si cher au pays, »négocions, et fermons là en mm temps, c’est tellement pratique, laissons ceux qui ont l’habitude de pérorer, d’ergoter, d’argumenter à la mayonnaise très enrichie de cette infobesité, chaque citoyen à sa place, et endossons le made in china. On se connait si peu, on est tellement égocentré à vocable d’un rentier en voie de faillir et abonné au bar du coin.

    • 27 mars à 03:11 | Gérard (#7761) répond à Gérard

      m’autoriseriez vous monsieur Babah a, comme on dit, en remettre une couche sur le sujet de ce double complexe de supériorité / infériorité , si nuisible pour nous tous.

      auriez vous également la gentillesse de ne pas attribuez les « conseils » qui suivent à cet esprit missionnaire que vous abhorrez à juste titre.

      concernant la misère sexuelle et affective de nombre de mes compatriotes et les postures sous lesquelles ils dissimulent cette triste réalité, on peut lire le très drôle « rade terminus »

      http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio/Rade-Terminus

      concernant les 4 siècles connus d’histoire des Merina depuis Ralambo, les plus de 2 siècles d’histoire de Madagascar depuis Andrianampoinimerina , qui sont de nature à relativiser l’importance de la période coloniale et des péripéties qui ont accompagné son agonie, il y a « contribution à l’histoire de la nation malgache » de Pierre Boiteau

      https://books.google.mg/books/about/Contribution_%C3%A0_l_histoire_de_la_Nation.html?id=RU4BAAAAMAAJ&redir_esc=y

      Enfin ne négligeons aucune occasion de rappeler à qui cela peut être utile, que si un euro vaut 3500 ariary à la banque, cela ne démontre pas ipso facto une intelligence 3500 fois supérieure de la part du détenteur d’euro

      Enfin, parce que c’est la saison :

      “qu’importe que la cloche ait quelque défaut, pourvu que le battant soit bon. ”

    • 28 mars à 08:19 | kakilay (#2022) répond à olivier

      Tel beau père,
      Tel beau fils...
      Tout est affaire de choix.

  • 26 mars à 15:59 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le transfert des savoirs et l’histoire de la famille, les liens des uns et des autres se font oralement à Madagascar. C’est de cette manière que j’ai appris que j’ai des cousins et des cousines dans les villages voisins et lointains etc.....nous avons à la campagne des cours de philosophie et d’histoire de qualité depuis des années....

    Il faut oser se regarder en face et faire rapidement de l’autocritique :

    - comment s’approprier son histoire quand la majorité de la population ne sait pas lire ?

    Je ne vais pas tomber dans l’ hysterie générale, voulant tout est son contraire....on exige la Justice, la santé, la sécurité, l’éducation, des villes propres, des infrastructures de qualité, et du travail, et lutter contre la pauvreté :

    - tout en refusant l’obligation de se doter des institutions qui vont nous y conduire !

    Pour s’approprier son histoire, il faut vite revenir aux fondamentaux :

    - État, Constitution et Institutions !

    Je suis de l’avis de Mihaino, que notre État et nos Institutions ne doivent pas forcément ressembler à ce qu’on peut voir en Occident. Bien évidemment qu’il y est des modèles qui valent la peine de reproduire, mais il faut faire attention, chaque pays a ses spécificités, ses racines et ses propres et uniques histoires :

    - FIHAVANANA, vakira, fady, nos rapports avec la mort, l’enterrement, kabary, nos rapports avec les anciens...etc...

    ......ce sont de choses qui nous définissent merveilleusement bien, bien plus que l’État et les Institutions car ce sont déjà des processus qui ont vocation à jouer les rôles de l’État où s’en approcher.

    En même temps, nous devons nous approprier de nos héritages coloniaux. Cela veut dire, se rapprocher un peu plus de de qui se fait en occident, qui conditionne par ailleurs la reconnaissance par la CI notre jeune Nation :

    - et qui nous a sauvé, à chaque fois, la dangerosité de nos politiciens, qui veulent remplacer l’État et les Institutions.

    Il est intéressant par exemple de bien connaître comment fonctionne ce que la France arrive merveulleusement bien à instaurer durablement dans les domaines de la santé et de l’éducation :

    - la cohabitation harmonieuse entre l’État et le privé.

    Nous pouvons l’importer, le copier, c’est un peu déjà le cas, mais il faut aller jusqu’au bout :

    - faire exister et renforcer l’Etat et redéfinir ses rôles.

    L’école public et privé sont complémentaire, même chose pour l’hôpital public et privé......

    En économie par exemple, il faut qu’il ait une cohabitation intelligente entre l’État et le privé.....notre économie a besoin des financements venant du privé. C’est à dire, il faut impérativement adopter l’économie de marcher tout en renforçant l’Etat et les Institutoons qui jouent et joueront les rôles d’observateurs, et des gardiens des lois en vigueures dans le pays.....

    Observant donc la Souveraineté du pays !!!!

  • 26 mars à 17:22 | Turping (#1235)

    Joyeuses pâques à tous et toutes !
    - Sans faire de distinction ostentatoire ,l’événement de pâques a deux aspérités différentes : le côté commercial et aussi religieux !

  • 26 mars à 20:45 | diego (#531)

    Bonjour Kartell,

    Continuons ici !

    Je souligne tout simplement l’importance pour un pays de recevoir un sommet international et tous les retombés politiques et économiques qu’il l’accompagne, dont le pays organisateur pourrait en bénéficier.

    Mais comme j’aime le répéter depuis six ans ici même, ne faudrait-il pas pour bien en profiter de renforcer dans ce cas l’ensemble des pouvoirs publics et les Institutions politiques, qu’on appelle Régaliennes, et économiques ? À mon sens, les discussions se situent à ce niveau !

    Je ne trouve rien à commenter dans ce que vous dites. En fait, je ne me mets pas dans la peau d’un type qui trouve que rien ne marche à Madagascar, ou accusant mon peuple d’incapable, de le rendre coupable de quelque chose. Pour une seule raison :

    - la crise qui nous frappe est, à chaque fois, une crise Institutionnelle !

    Autrement dit, c’est une crise qui toucherait avant toutes autres choses la classe politique, l’état donc nos grands fonctionnaires, et les Institutions et les élites du pays, celles qui sont à la tête du pays bien évidemment !!!!

    Si l’État et les Institutions du pays étaient solides et bien visibles, les discussions s’orienteraient mécaniquement sur les moyens et les manières comment tacler la pauvreté, par conséquent sur la politique à mettre en place et les différentes approches, techniques et autres....pour dynamiser la vie politique et économique du pays :

    - obtenir des financements, création d’emplois, obtenir de l’aides et comment les distribuer d’où l’importance d’avoir des Institutions visibles et fortes.

    En ce moment là, le pays n’aurait pas peur de s’ouvrir, il apprécierait même les apports intellectuels et financiers des étrangers.

    Pour bien recevoir les autres et les événements internationaux et les sommets sur son sol, il faut que le pays soit bien dans peau et ait conscience des avantages économiques qu’il peut en tirer, autrement ENRICHIR L’ÉTAT, pas les politiciens et les gouvernants.

    Un pays peut tirer profit de tout, en condition qu’il ait un État et des Institutions forts, et solides.

    S’il y avait une crise qui frappe le pays aujourd’hui, Mr R. Hery tournerait et solliciterait l’aide financier, les moyens techniques, et les savoirs faire des gouvernement des pays extérieurs :

    - en fait, inconsciemment, c’est ce que tout le monde craigne.

    • 27 mars à 12:18 | kartell (#8302) répond à diego

      Les seules retombées économiques de ce sommet, ce seront celles occasionnées pour l’organisation et celles pour recevoir les participants, alors que croire à d’autres perspectives ne sont que prosélytisme et petite musique au son du pipeau, j’en suis désolé !….

      Ce sommet n’interférera pas dans la marche normale du pays, les choses resteront solidement en l’état et le début de miracle, dont vous faites allusion, n’aura pas lieu parce que c’est ni le moment, ni l’endroit pour cela….
      La francophonie n’est pas la panacée dont vous semblez croire mais si elle s’est fixée des sujets de discussions sans obligation, ni contrainte à l’unisson de la langue de Molière, elle n’a pas vocation, ni la capacité à sortir le pays organisateur de sa torpeur politique et institutionnelle !.

      Oui, c’est une crise institutionnelle mais provoquée pas quoi et à quel fin ? Son plus profond handicap, c’est sa durée et son intensité qui, néanmoins profite encore à certains puisqu’aujourd’hui, la corruption recrute chez les fils et les frères du clan au pouvoir….. !

      Avec des si, on pourrait ainsi faire tant de choses différamment, néanmoins je remarque que dans contexte de pauvreté prononcée, on ne parle que d’argent et de richesses supposées, futures ou possibles voir volées et spoliées !….

      Commençons, donc, par nous prendre en main sans toujours attendre toujours que l’extérieur finance, subventionne, débourse parce qu’un pays, qui désire accéder ( et nous le souhaitons tous !) au respect international, doit s’affranchir de ces propres demandes incessantes pour tout et non pas attendre à chaque occasion des béquilles financières qui transforme le pays dans un état permanent de faiblesse chronique en devenant un pays strapontin sans importance !……

      Bonnes Pâques…...

    • 27 mars à 14:27 | Dadabe (#9116) répond à kartell

      Votre lucidité vous honore. Joyeuses Pâques à vous aussi.

  • 27 mars à 13:10 | vatomena (#7547)

    La francophonie n’a pas de baguette magique pour faire pondre une poule aux oeufs d’or ;du reste il n’y a pas de poules aux oeufs d’or ici . On ne trouve que des gallinacées sans chair

    • 27 mars à 18:48 | kartell (#8302) répond à vatomena

      Hier, le vieux coq, fier comme artaban, chantait sur le fumier de zébu fumant, mais chassé, il s’est envolé tandis que le lémurien insoucieux somnolait dans sa forêt profonde….
      Aujourd’hui, le lémurien n’a plus pour seul horizon restreint, que celui des coupeurs de bois de rose dans sa forêt clairsemée mais il est aux aguets de peur de finir en viande de brousse….

  • 27 mars à 14:31 | olivier (#7062)

    Un magnifique petit post d’ELENA passé inaperçu :

    « Merci Tsisdinika pour ce texte, qui en passant donne aussi un éclairage, une possible explication sur la radicalisation d’une catégorie « mal intégrée » de la population issue de l’immigration. »

    Mais oui Elena, Finalement les terroristes Islamistes sont excusés...enfin par VOUS !

    Apres tout...cépaleurfôte...
    Libre à vous d’y trouver un point commun fédérateur !
    une lecture commune de l’histoire..

    BEURK POUAH

    • 27 mars à 15:00 | vatomena (#7547) répond à olivier

      C’est encore le complexe Galliéni ,Olivier ! Il est difficile de devoir tant à l’étranger

    • 27 mars à 15:19 | olivier (#7062) répond à vatomena

      Elena et ses amis parisiens sont loin d’être mal intégrés..

      Juste des enfants à qui on a bourré le cerveau d’absurdités...d’idées racistes issues de 1895...

      Des hypocrites prêts à surfer sur la première vague venue...

      Pierre Joxe aujourd’hui..MINUTE demain...tous les coups sont permis au pays des hypocrites et des ingrats...

      Allez restons optimistes : leurs enfants rejoindrons notre camp !

       :)

    • 28 mars à 06:26 | Dadabe (#9116) répond à olivier

      Elena n’a pas « excusé » les terroristes. Elle tente d’apporter un début « d’explication » et c’est son droit. Si vous confondez excuse et explication vous allez avoir du mal à convaincre sur ce forum, comme ailleurs. Kartell vous répond en précisant qu’il est un « observateur lamda ». Que chacun essaye plutôt d’être « alpha » (à défaut d’être « béta »), cela relèvera la niveau général.

    • 28 mars à 11:24 | olivier (#7062) répond à Dadabe

      Bonjour Dadabe

      A défaut d’être l’alpha, vous pouvez être l’oméga si cela vous chante.

      Résumons nous : un débat sur la comparaison TRES malvenue entre l’occupation Nazie et la colonisation..

      Un Forumiste anti- francais notoire qui utilise un article de Pierre Joxe pour perpétuer une forme d’auto flagellation chez le « französisch »..je le cite..

      Si vous n’avez pas décelé le message subliminale d’Elena au travers de sa « tentative », c’est sans doute votre droit , et relève forcement le niveau général...

      Apres tout, chacun est libre de refuser de voir.

      Portez vous bien.

      PS : convaincre est chose très difficile, particulièrement quand la mauvaise foi et l’hypocrisie viennent embrumer le débat..
      Mea culpa si ma vision s’avérait fausse...

    • 28 mars à 15:07 | elena (#3066) répond à Dadabe

      Merci Dadabe, j’avais mis plein de guillemets,pris toutes les précautions oratoires et vous êtes le seul à avoir saisi les nuances. Ça fait plaisir surtout à mes neurones(ah !ah) !! Vous êtes un type bien !

    • 28 mars à 15:18 | elena (#3066) répond à elena

      Quant aux propos d’Olivier : il y a des gens qui ne peuvent s’empêcher d’exprimer leur mépris et leur haine contre les gens qui ne sont pas de leur race, et en particulier sur ce forum, sur les malgaches.
      C’est la svastika de son beau père qui déteint ?

    • 28 mars à 15:20 | olivier (#7062) répond à elena

      Comme voila une brillante conclusion...

      Mieux vaut en rire qu’en pleurer...

      BEURK

    • 28 mars à 15:48 | elena (#3066) répond à olivier

      J’en ris encore !!!!

  • 27 mars à 16:19 | diego (#531)

    Kartell,

    Je vous ai dit que le sommet tous les veulent le recevoir car il amène avec lui des investisseurs et des entrepreneurs sérieux. Par ailleurs, ils sont dans la plupart du temps dans le pays hôte, l’aidant déjà, financièrement et matériellement à mieux préparer ledit sommet. C’est la coopération État et privé !

    Maintenant, Madagascar ? Je ne suis pas un type qui change d’idée toutes les secondes, racontant n’importe quoi. Je crois à l’État, à la Constitution rien que la Constitution. Je crois aux Institutions.

    Autrement dit, je crois au FIHAVANANA, au Fady, Tsiny, Vakira, Antero ka alao, Andriamanitra antampony loha....ny Tody tsy misy fa ny atao no miverina......je crois au Fonkonolona, au Firaisana, Fivondronana, Faritany, bref, je crois à l’ensemble des pouvoirs publics pays.

    Je suis en train de vous dire que je crois, je respecte et je suis à l’aise avec nos pouvoirs traditionels et nos Institutions récentes, nos héritages coloniaux. À mon sens, ils cohabitent bien. En les respectant, la société serait en sécurité, en paix avec elle-même. Ils nous aideront à mettre en place des processus et des calendriers électoraux, garantissant ainsi la souveraineté du pays !

    Le challenge pour le pays ce que ses politiciens et ses élites dynamitent toutes nos Institutions, plus grave, ces gens croient qu’ils peuvent les remplacer, plongeant ainsi le pays dans l’incertitude et instabilité politique permanent.

    Les désordres et la raison des plus forts s’installent, par conséquent les Malgaches se méfient et perdent confiance même à toutes les Institutions et envers celles qui doivent être en première ligne pour garantir la sécurité comme l’Armée et la Justice !

    Nous vivons les conséquences des comportements dangereux de nos hommes. Ravalomanana et ses alliés ont inventé et popularisé le coup de force et le déni de démocratie pour s’assoir à la tête de l’État, cela a affaibli l’État et les Institutions. Personne ne pourra gouverner un pays en s’asseyant sur la Constitution et en affaiblissant les Institutions, personne.

    Mr R. Hery et ses camarades sont aux commandes aujourd’hui. Dans quelles conditions ? En vendant, abandonnant la souveraineté nationale !!!!

    D’où la nécessité, à mon sens, de réconcilier le pays, la classe politique et de mettre en place un gouvernement d’Union National, qui, seul, pourrait nous aider à nous doter des processus électoraux solides accepter par tout le monde, de facto, légitimer toutes les élections qui auraient lieu :

    - qui pourrait nous permettre de redéfinir les rôles de l’Armée, renforcer le pouvoir de nos futurs élus et de redéfinir ainsi par le même occasion, les rôles que nous souhaitons donner aux étrangers qu’ils soient politiques ou économiques ou le deux.

    Voyez-vous, cela fait six ans que je dis la même chose et je ne change pas de discours suivant l’affinité que je pourrais éprouver envers certains politiciens. Une élection piège à C....le sera toujours. Ce genre d’élection est organisée pour affaiblir le pouvoir des élus, prenant sa souveraineté pour mieux lui désorganiser son économie :

    - c’est dur de constater et peut être que les Malgaches n’ont pas bien pris conscience, pas encore, que le president malgache n’a absolument plus aucun pouvoir. Rien !!!!! À part, c’est assez triste, le pouvoir de ménacer et de faire peur ses compatriotes et éventuellement ses opposants politiques.

    Si une crise grave devait nous frapper, Mr R. Hery ferait appel aux étrangers. Son pays n’a pas une seule Instituion solide et en état de marche. Triste constat n’est-ce pas ? Un tel président ne sortira pas le pays de la misère :

    - et il pourrait remercier l’équipe Ravalomanana et de Rajoelina, les Provinces peuvent le faire aussi......

    Alors bien évidemment, comme je dis, le pays apprécirait mal et ne tirerait pas avantage d’un sommet prestigieux comme la Francophonie. Les sommets n’ont pas vocation à résoudre le chômage, ils peuvent favoriser les initiatives et provoquer des rencontres, de trouver des financements pour des projets, d’où pourrait naître des initiatives économiques.....locales....État-privé :

    - mais il ne faut pas oublier que pour que tout cela devienne réalité, il faut que tout le monde réalise qu’il faut une stabilité politique et une confiance envers les Institutions du pays.....on n’en sort pas !!!!!!

  • 27 mars à 17:28 | olivier (#7062)

    Bonsoir Vatomena

    Pourquoi le malagasy de Paris organise t il une élection « miss mada » à Paris ?...des copétitions de Judo ?

    Pourquoi organise t il des réunions politiques ?...là ou on me reproche de donner un avis sur des affaires « qui ne me regardent pas »...

    Pourquoi l’internet « kolon » sert il de base à la démocratie malagasy du moment ?

    Pourquoi une bi nationale intégrée...pratiquant la langue de molière...vient elle m’expliquer que les terroristes musulmans d’aujourd’hui sont excusables...

    Au même titre qu’un monarchiste Merina ...probablement bi national...fervent défenseur de Lauret Gbagbo ?

    Pourquoi ?

    Pourquoi ?

    pourquoi ?

    La France aurait elle vocation à générer des monstres et des ingrats ?

    Est ce cela l’intégration ?

    • 27 mars à 19:42 | kartell (#8302) répond à olivier

      Bonsoir olivier,

      Le sage, que vous êtes, montre la lune, nous regardons tous, le doigt….

      Beaucoup de questions « incorrectes » dans un monde où l’on nous bassine que tout le monde, « il est gentil, il est beau ! » ou presque…

      La diaspora n’a jamais su où se trouvait la frontière de l’opportuniste et de la flagornerie, aidée en cela par des institutions qui tolèrent voir encouragent de tels comportements…

      La bi-nationalité, c’est un peu parent 1 et parent 2 inventé par un législateur qui n’avait pas trouvé mieux pour forcer le consensus…..

      La France est devenue aux fils des présidences, un état faible où les petits arrangements prévalaient sur toute autre considération même morale….

      Ici, elle accorde l’assistance sans frontière, là, elle fait le gendarme à la place des autres, et là enfin, elle transforme un reliquat de la colonisation en département strapontin ….

      On touche à une certaine schizophrénie entretenue jusque dans les arcanes du pouvoir et qui pour l’observateur lambda que nous sommes, apparait comme un laisser-aller qui devrait se payer comptant, un jour, pour le petit peuple uniquement….

      Les réseaux sociaux ont amplifié ce phénomène où toute une police morale menée par les internautes, eux-mêmes, règne en maître presqu’absolu….

      Inutile de vous dire qu’un certain nombre de communauté se sont infiltrées par cette porte, désormais grande ouverte, pour faire de leurs exigences, celles qu’elles voudraient imposer aux autres….

      L’intégration qui avait débuté voici quelques décennies et aujourd’hui, en phase de régression parce qu’on a laissé s’installer des ghettos sans en mesurer les dangers préférant la tranquillité de l’instant à l’insécurité produite au futur donc, aujourd’hui….

      La courte vue de nos politiciens locaux et européens sont sidérantes, du rien faire à la cacophonie, en passant, désormais par la précipitation , nous en sommes arrivés à un moment crucial de notre société : aujourd’hui, il va falloir décider, faire des choix, tout ce qui rebute nos politiciens pris en otage par une opinion publique, passablement remontée et dont la patience à ses limites….

      La France porte le lourd poids de sa colonisation dont elle a cru pouvoir se défaire sans encombre, aujourd’hui, on mesure à quels points ces différentes diasporas posent certaines questions sans réponses puisqu’il y a absence totale de décideurs, nous en sommes là comme s’il fallait surtout pas l’évoquer et froisser les susceptibilités d’ici et d’ailleurs !…..

    • 28 mars à 13:39 | olivier (#7062) répond à kartell

      Bonjour Kartell

      Me comparer à un sage, c’est faire preuve de beaucoup d’optimisme !

      LOL

      Les questions incorrectes méritent toutes d’être posées, et les vrais sages se doivent d’y répondre, pour empêcher les vrais KONS de nous entraîner vers le bas...
      Allez savoir si je ne fais pas partie de cette seconde catégorie, comme pas mal de forumistes semblent le penser !

      Sans hypocrisie, sans calcul, et surtout dans un esprit Républicain.

      Tout comme vous je constate que « mon pays ...la France...issu de ce grand continent..L’Europe... » a généré des monstres, dans la quasi indifférence générale...

      Ici elle envoie ses enfants mourir au mali, pendant qu’un forumiste bi national l’insulte sans émouvoir les autres..

      Là elle voit ses amis belges crever...dans l’indifférence de bi nationaux malgasy ( pas tous...les amis !) tellement centrés sur eux mêmes...tellement obnubilés par leur rancœur viscérale...

      LA FRANCE et ses millions de bi nationaux est attaquée...

      Ils sont tous Francais...

      Quel dommage que certains l’oublient...et que d’autres les défendent aveuglement...le fameux complexe de Gallieni selon Vatomena ?

      Bien amicalement

      OR

    • 28 mars à 15:37 | Takebo Ramasy (#9258) répond à olivier

      En 3è Millénaire, Les FrANçais sont devenus des COMIQUES ECONOMIQUES !!!
      Sans les EX-COLONIES ?
      Actuellement, ils réinventent même aux restaurants l’importance de la Francophonie, le lycée français... mais ils oublient que tout cela est déjà dépassé par certains GASY...

    • 28 mars à 15:51 | olivier (#7062) répond à Takebo Ramasy

      Vous serez surpris de m’entendre vous répondre que vous avez raison !

      des comiques qui se font shier dessus sans réagir, et se bercent d’illusions perdues...
      Apres tout tant pis pour eux..

      Tellement comiques qu’on les traite de racistes, la ou leur Popa et leur moman leur ont toujours appris qu’il n’y a qu’une seule race...la race humaine..

      Comme quoi popa et moman d’olivier avaient peut etre plus de « valeurs » que iaban’elena...( visez les guillemets)

      Oup désolé Monsieur..c’est juste que votre fille dérape un peu trop, pensant se faire passer pour un ange..
      Apres tout on n’est pas responsable totalement de sa progéniture..

      Il faut dire qu’elle est loin de maîtriser certaines nuances...

      HAZAFADY

    • 28 mars à 19:35 | Gérard (#7761) répond à olivier

      Je me demande si ce ne serait pas le moment de rappeler l’article 42 titre 3 chapitre 1 de l’ordonnance N° 60 - 064 du 22 juillet 1960 « Perd la nationalité Malgache, le Malgache majeur qui acquiert volontairement une nationalité étrangère »

      http://www.refworld.org/docid/4f5473682.html

    • 28 mars à 19:57 | kartell (#8302) répond à olivier

      Bonsoir olivier,

      La vraie sagesse n’est pas celle qu’on croit avoir mais celle que les autres vous attribue…..

      Nous sommes dans une société où l’ambiguïté est devenue la reine de nos valeurs dont certains usent et abusent en fonction de leurs intérêts communautaires estimés prioritaires….

      On fuit un pays pour mille raisons mais installé ailleurs, on défend, bec et ongle, ce que l’on a délibérément voulu quitté et qui se rappelle à l’adn de l’exilé, en devenant en retour un procureur de son pays d’accueil surtout s’il a un passé colonial !…

      La double nationalité en est la cerise sur le gâteau de ces ambiguités parce qu’elle divise , du simple fait, qu’elle n’est pas attribuée pour un quelconque mérite mais par de simples manipulations administratives, j’utiliserais plutôt l’appellation de double-passeport à l’image de celle du commercial multi-cartes !…

      L’insularité ajoute au problème une dose supplémentaire de complexité, que même, les 65 années de colonisation n’ont réussi à mettre en sourdine en rejaillissant avec encore plus de vigueur sous la baguette revancharde d’un amiral…..

      La France, ballotée, entre repentance et débordements de tous ordres, peine à trouver le rang qu’elle a perdu dans le concert des nations qui comptent et qui sont influentes….

      Aujourd’hui, la repentance est exigée parce qu’elle sous-tend de futures et belles indemnisations envisagées, seules véritables finalités d’une démarche dissimulée…..

      Aujourd’hui, l’autorité n’est plus une valeur d’actualité pour un pouvoir hésitant et faible , à la recherche d’un miraculeux consensus devenu la nouvelle religion des politiques en servant de véritable bouffée d’oxygène à leur indécision chronique.

      Nos sociétés sont bien plus morcelées que le pouvoir s’amuse à le démentir et chaque jour amène son lot de confirmations….

      Le vivre ensemble demande, aujourd’hui, tant de concessions que certains ne sont plus prêts à les accepter sans broncher estimant que les derniers arrivants devraient cesser de réclamer ce qu’eux, autochtones, ont mis tant de temps à obtenir de leur propre société qui ne les avait pas ménagés autant !..

      Vouloir faire d’un pays, d’une île, une nouvelle tour de Babel est un non-sens comme celui de supprimer les frontières, garantes, hier, d’une certaine unité nationale et aujourd’hui, portes ouvertes à toutes les influences….

      Certains esprits mondialistes voudraient les supprimer au nom d’une liberté prétentieuse et illusoire, ces barrières pourtant, âprement défendues, hier en voulant inventer un citoyen du monde dont on cherche encore la véritable nécessité face aux disparités de nos différentes civilisations…

      Nous assistons à une vive réaction à la mondialisation grandissante en se traduisant par un repli sur les seules valeurs, identitaires que certains croient devoir être l’ultime et unique rempart : c’est la religion qui a fini par prendre à contre pied tous les participants actifs de cette mondialisation qui connait, aujourd’hui, la crise !.

      Nous en sommes là, pour l’instant, me semble-t-il.

  • 28 mars à 08:08 | kakilay (#2022)

    ...Albert Camus qui s’y met :
    « ·Si, aujourd’hui, des Français apprennent sans révolte les méthodes que d’autres Français utilisent parfois envers des Algériens ou des Malgaches, c’est qu’ils vivent, de manière inconsciente, sur la certitude que nous sommes supérieurs en quelque manière à ces peuples et que le choix des moyens propres à illustrer cette supériorité importe peu.· »

    Albert Camus, dans l’article de Combat du 10 mai 1947

    Où il parlait déjà : d’Autres français...
    Suivez mon regard....
    comme dirait l’Autre.

  • 28 mars à 09:43 | kakilay (#2022)

    Golgotha Wagon-Moramanga !

    https://www.youtube.com/watch?v=ep_Xe3ajjCo

    Et plus,
    si affinités....

    • 28 mars à 12:16 | olivier (#7062) répond à kakilay

      Mais qui vous dit que les « Francais » ne sont pas choqués que leur armée ait pu perpétrer des atrocités Kakilay ?

      Vous nous prenez pour des monstres sanguinaires ?

      Au cas ou cela aurait échappé à votre immense intelligence, ce qui nous oppose ici n’a rien à voir avec ce que vous suggérez :

      1) les morts de Moramanga ont été HONTEUSEMENT massacrés : OUI
      Idem pour les malheureux dont parlait Takaka dans son post..

      Cependant, quid des massacres perpétrés par les rebelles sur la côte est ?
      Pourquoi ne les condamnez vous pas ?
      Pourquoi ne pas informer Pierre Joxe ?

      Tuer du blanc et du padesm est il moins condamnable à vos yeux ?

      2) Votre histoire pre colonisation est jonchée de massacres tout aussi ignobles : N’avez vous pas de comptes à rendre vous aussi ?
      Ou préférez-vous concentrer le FEU sur la France UNIQUEMENT ?

      3) Entendez vous aujourd’hui un Français « cracher » sur un Allemand...comme certains de vos compatriotes ( pas tous fort heureusement) le font sur les Français ?
      Pensez vous sérieusement que les Français vont perpétuellement accepter d’être montrés du doigt, sans que vous même ne fassiez votre examen de conscience ?
      Et D’ailleurs, cela est il réellement possible ?....

      4) La victimisation à outrance comme programme de développement ?
      Quand cette campagne de dénigrement du Francais s’arrêtera t elle ?
      Quel est le montant du chèque à régler ?
      Doit on organiser une séance de flagellation en place publique pour 66 millions de Français ?

      A moins que votre haine ne soit Viscérale ?

      Dites le nous, que nous cessions de perdre notre temps à « chercher à convaincre » comme dirait DADABE

      Voilà ce qui nous oppose kakilay...du moins pour l’essentiel...
      Je ne doute pas un seul instant que vous saurez en trouvez mille autres...

      Pour ma part, je suis tres heureux de connaitre des franco malagasy vivant en France, et qui accordent autant de valeur à leur pays d’accueil qu’à leur pays d’origine.. : CA C’EST LA RÉUSSITE DE L’INTÉGRATION d’un ETAT OUVERT AU MONDE !

      Qu’ils deviennent députés de la République Française, je voterai pour eux !.
      Pendant que vous voterez une loi interdisant à un métis de se présenter à L’Election présidentielle de Madagascar...

      Comme dirait l’autre...

       :)

    • 28 mars à 12:37 | isoarha (#8297) répond à olivier

      Bonjour,
      Nareo zany le hoe« te hanao aminy nefa matahoatra an’ lohany » ;)) ( dixit ma daronne), ntsso, il se sent « dénigré », pov Français !!!
      Qui c’est qui nous bassinait".... Prenez cette tête, eduquez- là, instruisez- là, on en tirerait quelque chose ( d’utile).... au lieu d’assouvir l’échafaud ( qui n’en pouvait plus, mmven étant une chose)... ?
      Ne tournons pas autour du pot, Mcar sait récompenser celui ou celle qui le mériterait, avançons dans la réflexion, vous ne sentez pas la chaleur , ça chauffe un peu, non ?

    • 28 mars à 12:47 | olivier (#7062) répond à isoarha

      Rassurez vous

      Avril est proche..c’est l’inter saison..

      Les températures vont baisser !

      Mes amitiés à votre Daronne..

       :)

    • 28 mars à 14:23 | vatomena (#7547) répond à olivier

      Nb ! Les fusillés innocents de Moramanga savaient ils qu’ils avaient été précédés dans la mort violente par les massacrés petits colons et malgaches de la nuit du 29 mars.
      Le 29 Mars qui portera des fleurs sur la tombe de ces martyrs assassinés.Personne ; Ils sont les grande victimes mais surtout les grands oubliés de ce drame sordide .

    • 28 mars à 15:30 | Takebo Ramasy (#9258) répond à olivier

      FUSILLER est normal dans l’esprit colonial depuis longtemps avant 1960
      ETRE TUE est devenu normal pour les GASY
      ETRE ESCLAVE devient la mode à Madagascar
      ETRE MALNOURRI rend indifférent les Dirigeants
      PAYS MORCELLE est accepté par tous
      FEMMES LAISSEES SEULES deviennent un art
      ENFANTS DESCOLARISES représentent la fierté des lions
      NON SECURISES entrent dans la vie normale quotidienne des GASY
      ....
      ATTENDRE QUI POUR RESOUDRE CELA en 2016 ?
      des français, des américains, des chinois...

      TU REVES GADRA GASY... INSTRUMENTALISE le 29 Mars 1947 pour rendre 7491 USD ont PIB/hab

    • 28 mars à 18:34 | Dadabe (#9116) répond à olivier

      Bonsoir Olivier,
      Autant je trouvais normal de « défendre » Elena (toujours très aimable à mon endroit et je l’en remercie), autant je trouve juste de vous dire que je suis en parfait accord avec votre post en réponse à Kalilay. Que la transparence et la vérité historique existent des deux bords. Cela ira mieux pour tout le monde.
      Je suis de longue date anticolonialiste et antimilitariste plus encore (encore que les deux soient étroitement liés à mes yeux). Je suis aussi farouchement contre la haine, la bassesse, la violence etc, etc... (Une sorte de vieux « gendre idéal », quoi....). La seule chose que je m’autorise, ce sont quelques gros mots à l’adresse des pires kons de ce forum, parmi lesquels, Isandra et Betoko. Cela soulage mes nerfs et facilite ma digestion...

    • 28 mars à 19:47 | Gérard (#7761) répond à Dadabe

      Il parait que la haine est l’antichambre de l’amour....
      Moi j’ai déjà prévu, bravant le climat glaciaire d’Antsirabé, de programmer le voyage quand Isandra et dadabé célébreront le vodiondry

    • 29 mars à 13:43 | olivier (#7062) répond à kakilay

      Le sifflement du train rempli de prisonniers juifs partant vers Aushwitz...

      Des troupes de soldats faisant claquer les bottes..tels des SS...

      J’ai trop de respect pour les vrais victimes pour ...

      Oui citez Camus...Citez...

    • 29 mars à 14:15 | kakilay (#2022) répond à olivier

      Qui vous demande quoi ?
      Que vaudrait le soupir d’un colon...
      sur nos morts ?

    • 29 mars à 14:24 | olivier (#7062) répond à kakilay

      Quel éternel idiot je fais...

      dans la vie, il y a kakliay - « ses morts » - ALBERT CAMUS et les colons...

      même pas une pensée pour ceux qui ont filmés les trains vers AUSWITZ utilisés dans votre film de Propagande ?

      Injustice sociale !

    • 29 mars à 15:28 | kakilay (#2022) répond à olivier

      La propagande Malagasy en action :

      "18 août 1896 La France annexe Madagascar 29 mars 1947 : Madagascar se révolte samedi 22 août 2015.Source : Site LDH Toulon

      En mars 1946, deux jeunes députés malgaches, membres du Mouvement démocratique de la rénovation malgache (MDRM), Joseph Raseta et Joseph Ravoahangy, déposent sur le bureau de l’Assemblée Nationale à Paris, un projet de loi demandant l’indépendance de l’île dans le cadre de l’Union française.

      Vincent Auriol, alors président de l’Assemblée, refuse de faire imprimer ce texte car « c’était un acte d’accusation contre la France et, en somme, un appel à la révolte ». Le projet de loi est repoussé.Aux élections législatives suivantes de novembre 1946, les trois sièges du second collège
      (réservés aux « indigènes »),
      sont remportés par les dirigeants du MDRM, Joseph Ravoahangy, Joseph Raseta et Jacques Rabemananjara.

      En 1947, la Grande Île compte 4 millions d’habitants dont 35 000 Européens. C’est une colonie française dotée d’une assemblée élue, aux pouvoirs limités. Le refus obstiné des autorités françaises de modifier un tant soit peu le joug pesant sur les populations provoqua une révolte nationaliste.

      L’insurrection de 1947
      Le 29 mars 1947, l’île se soulève. L’administration n’est pas prise au dépourvu mais elle n’a rien fait pour empêcher l’insurrection.
      A Diego-Suarez, Fianarantsoa et Tananarive, les insurgés sont tenus en échec. Ailleurs ils remportent des succès avant d’être refoulés. Des plantations européennes isolées sont attaquées.

      La répression est impitoyable. Dès le mois d’avril, les autorités envoient à Madagascar un corps expéditionnaire de 18 000 hommes - essentiellement des troupes coloniales ; il sera porté à 30 000 hommes. L’armée française opère une répression aveugle : exécutions sommaires, torture, regroupements forcés, incendies de villages.

      Elle expérimente une nouvelle technique de guerre « psychologique » : des suspects sont jetés vivants d’un avion afin de terroriser les villageois de leur région.

      La lutte va se poursuivre dans l’Est du pays, où deux zones de guérilla résistent dans la forêt pendant plus de 20 mois.En métropole, quelques journaux parlent du soulèvement mais le gouvernement et l’ensemble des organes de presse minimisent son importance et ne disent rien de la répression.

      En vingt mois, selon les comptes officiels de l’état-major français, la « pacification » a fait 89 000 victimes chez les Malgaches. Les forces coloniales perdent quant à elles 1 900 hommes. On relève aussi la mort de 550 Européens, dont 350 militaires.Dès le début, le gouvernement de Paul Ramadier avait fait porter la responsabilité de l’insurrection sur les trois parlementaires malgaches du MDRM. Les trois jeunes parlementaires, informés du projet d’insurrection, avaient diffusé dans les villages un télégramme demandant instamment à chacun d’éviter les violences. Leur appel était resté sans effet, mais pour gouvernement français ce télégramme était en fait un texte codé qui signait leur « crime ».

      Leur immunité parlementaire ayant été levée, ils sont arrêtés et torturés. La justice française les jugera coupables, retenant la thèse du complot du MDRM. Deux d’entre-eux seront condamnés à mort, avant d’être finalement graciés.

      En date du 10 juillet 1947, le président de la République, Vincent Auriol, écrivait : « Il y a eu évidemment des sévices et on a pris des sanctions. Il y a eu également des excès dans la répression. On a fusillé un peu à tort et à travers ».

      Ils ont sauvé l’honneur

      Albert Camus avait protesté dans un article de Combat du 10 mai 1947 [1]. Constatant que « nous faisons ce que nous avons reproché aux Allemands de faire ».

    • 29 mars à 15:33 | olivier (#7062) répond à kakilay

      D’autres questions tout aussi importantes attendent vos réponses...

      Vincent Auriol n’en sera pas informé...

      Ni Pierre Joxe..

    • 29 mars à 15:39 | olivier (#7062) répond à olivier

      Toutes

       :)

    • 29 mars à 15:43 | kakilay (#2022) répond à olivier

      Votre ignorance vous honore,
      votre entêtement : pas !
      Et ne nous demandez pas l’impossible :
      ne pas croire aux histoires,
      leurs vécus,
      leurs ressentis,
      de nos parents,
      nos grands parents,
      nos compariotes :
      car ils coïncident avec les documents.

      Vous pouvez nier Joxe, Chirac, Paul Ricoeur... :
      vous n’enlèverez jamais de nos cœurs
      ce que nous a raconté nos parents et grands parents,
      nos compatriotes qui l’ont vécu,
      ....
      et que vos écrits administratifs ignorent.

      Pour vous, c’est une histoire de PIB,
      pour nous c’est une histoire
      de sang, de larmes et d’humiliation !

      Camus...
      toujours :
      "nous faisons
      ce que nous avons reproché aux Allemands
      de faire"

      Combat du 10 mai 1947

    • 29 mars à 15:50 | olivier (#7062) répond à kakilay

      Quand vous aurez répondu à TOUTES les questions...

      Alors là peut être..je dis bien peut être...

      Je vous prendrai au sérieux...et vous me trouverez bien seul, au milieu de ceux qui préfèrent vous oublier...

      Mais je sais..et vous savez aussi bien que moi..que vous en êtes incapable..

      Laissez ce pauvre Camus en dehors de votre fourberie...

      Vous n’êtes pas le centre du monde...

      Cela se saurait..

      comme disait l’autre..

    • 29 mars à 18:22 | kakilay (#2022) répond à olivier

      « Quand vous aurez répondu à TOUTES les questions... »
      Si vous faites allusion à votre post antérieure,
      je vous dis franchement,
      que j’ai eu la flemme :
      et pour cause :
      dés la première ligne, alors que Camus parlait d’Autres français, vous commencez par dire les « Français ». Là où il met le minuscule, vous mettez le majuscule.

      Des français, n’est pas Les français...
      Français <> français (lire différent).
      Avec vos machines de guerre de la Généralisation, vous et vos copains tuez toute marge de discussion. Point de finesse, de subtilité, que dis-je de discernement : c’est la culture charlie hebdo. Tous les prêtres sont des pédophiles, le pansexualisme mal digéré freudien comme roue de secours : y en avait un ici, et pour vous dire que le mal n’est pas seulement beauf, bekamisy de son nom, qui à chaque fois qu’il discute avec une femme, et que je t’envoie la purée de mon obsession... et j’en passe ! Et vous voulez que l’on s’entraîne avec vous dans cette culture. Fozaorana, colon... c’est un état d’esprit pour moi, comme on peut être de gauche, de droite, des extrêmes ou du centre : mais c’est une question de culture, de tradition culturelle.
      Alors, est-ce que je dois encore faire un exposé sur la distinction entre un français et le français ?

      Cette promptitude à vouloir se fondre dans la masse alors qu’il est question de vous, me sidère. Ce n’est pas vous qui le pensiez, mais les français ? Et que je prends toujours la peine de dire que vous ne me ferez pas croire que La France c’est vous : je veux dire, votre représentation du monde et des Malagasy. L’autorité du grand nombre pour votre petite vision. Comme l’Autre qui disait que tous les malgaches voudraient devenir européen. Tout en sachant, ou ne sachant pas, qu’un des problèmes à ce pays est la résistance au changement. Et de bâtir son patriotisme sur son modèle à lui, qui n’est que lui, et de vouloir donner des leçons. S’il est si charismatique, si de son modèle tout le monde en aspire, pourquoi il est parti ? Tout le monde était prêt mais c’est lui qui n’était pas prêt ? Tu étais là, tu as échoué, ne viens pas maintenant nous dire de loin ce qu’il faut faire. Que ce forum devienne un lieu d’échange d’expérience et de réflexion, admettant dés le départ que je n’ai pas LA solution.

      Je veux bien des fois jouer à répondre à vos généralités, donc sans discernement, qui a un relent de racisme, de facilité et que tout un chacun voudrait faire passer pour de la haute réflexion. Mais tous les jours, n’est pas dimanche.

      « Mais je sais » : mais dites moi ce que vous ne savez pas, on ira un peu plus vite : de vos lectures, Sav’en Lettres Françaises, et de moi en particulier.

      « Et vous savez aussi bien que moi... » Excusez-moi : je dis souvent, à ceux qui m’écoutent ou me lisent, que je dis ou écris des choses que je ne sais pas encore. Et c’est cela qui m’intéresse. Au bout de chaque post, je m’étonne. Où tu as trouvé cela ? Et aussi sinon souvent : pourquoi, c’est aussi nul ce jour ? Et répondre à un post est toujours un challenge pour moi, car au fur et à mesure, et au bout du post, je peux changer d’avis. Car en voulant dire quelque chose, je peux me rendre compte que cela ne tient pas debout. Quand « Je » arrive à convaincre « Moi » : c’est cela qui m’intéresse. Je ne suis pas une bouche qui débite une idéologie, mais plutôt un être encore en quête. Je ne sais pas ce que vais dire, et je dis des choses que je ne sais pas encore.

      « que vous en êtes incapable.. » : du coup je suis dans l’incapacité de vous contredire. Cependant, je suis convaincu : votre science, votre prétendue science, n’en est pas une.

      Et que j’ai l’avenir pour moi...

    • 29 mars à 19:01 | olivier (#7062) répond à kakilay

      Merci pour votre Réponse Kakilay...

      Quelle souffrance...

      Je vous laisse la finesse , la subtilité, le discernement...Faites en bon usage.

      Je n’ai pas de copains Kakilay...tous me trouvent trop CHARLIE...trop...trop...La liste est non exhaustive.
      Tous les prêtres ne sont pas pédophiles..certains sont « ouvriers » et peuvent sauver votre père de son isolement d’hémiplégique...

      Si ma vision est petite, mettez vous à mon niveau et aidez moi à l’agrandir...

      Les grands hommes, les vrais, sont ceux qui aident les plus petits à grandir..

      Je n’ai pas cette prétention, mais j’aime les hommes et les femmes, quelle que soit leur couleur de peau...

  • 28 mars à 17:33 | diego (#531)

    Bonjour,

    Dans les années 70, à Fianar, en 1976 si mon souvenir est bon, nous n’avons pas école, pour aller accueillir les restes de Mr Jean Ralaimongo. C’était une grande fête. En suite, on pouvait aller au Lapany Tanana de Tsianolondroa pour l’honorer. Je suis allé avec mon grand père et mon père :

    - c’est l’histoire, il faut l’apprendre, bien le connaitre.....et le faire passer aux générations futures !

    Mais il faut soigner le présent, pour mieux caresser les passées et embrasser l’avenir !

    Aujourd’hui nous avons des problèmes politiques et de défis économiques énormes.

    On a parlé de l’opposition.....il y a des politiciennes et politiciens qui veulent bien incarner cette opposition, c’est louable. Un, je pense qu’il faut être organisé et présenter des lignes politiques à défaut d’avoir un programme. Et deux, il faut ensuite parler et proposer des alternatives politiques et d’expliquer ce qu’on ferait de différent si on était au pouvoir.

    Cette démarche doit conduire les opposants à aborder la politique macroéconomique :

    - la Politique Budgeétaire, un exemple tout simple à savoir, quels effets des impôts et les dépenses publiques ont-ils sur l’économie ?

    Personne n’en parle !

    - la Politique monétaire internationale, on parlerait ici de la Banque Nationale, quels leviers dispose-t-elle....relève, abaisse ou maintient le taux d’intérêt par exemple, peut-elle le faire ?

    Qui en parle dans le pays ???

    - et le Commerce international, comme son nom l’indique, il faut examiner et bien connaitre le fonctionnement des marchés du commerce international et déterminer qui y gagne et qui y perd......autrement dit, déterminer la place et les rôles que le pays peut jouer pour ses propres intérêts par exemple !!!

    Personne n’aborde absolument pas ces problèmes et pourtant et il le faut pour mieux tacler la pauvreté et enclencher le developpement du pays.

  • 29 mars à 05:54 | kakilay (#2022)

    "Qu’est-ce qu’un homme révolté ?

    Un homme qui dit non.
    Mais s’il refuse,
    il ne renonce pas :
    c’est aussi un homme qui dit oui,
    dès son premier mouvement.

    Un esclave,
    qui a reçu des ordres toute sa vie,
    juge soudain inacceptable
    un nouveau commandement.

    Quel est le contenu de ce « non » ?

    Extrait de
    L’Homme révolté
    d’Albert Camus

  • 29 mars à 05:58 | kakilay (#2022)

    « La conscience vient au jour avec la révolte. »

    Extrait de
    L’Homme révolté
    d’Albert Camus

  • 29 mars à 06:06 | kakilay (#2022)

    " Si
    l’individu,
    en effet,
    accepte de mourir,
    et meurt à l’occasion,
    dans le mouvement de sa révolte,
    il montre par là
    qu’il se sacrifie
    au bénéfice d’un bien
    dont il estime qu’il déborde sa propre destinée.

    S’il préfère la chance de la mort
    à la négation de ce droit qu’il défend,
    c’est qu’il place ce dernier
    au-dessus de lui-même.

    Il agit donc au nom d’une valeur,
    encore confuse,
    mais dont il a le sentiment,
    au moins,
    qu’elle lui est commune
    avec tous les hommes."

    Extrait de
    L’Homme révolté
    d’Albert Camus

  • 29 mars à 10:31 | hafatra (#1895)

    Mendrika fiderana sy tehaka mirefodrefotra ny ilontsera :« Ny tantatra eo anivo sy am-pon’ny vahoaka. »

    Miandry izahay ny fanitarana an’izao hetsika izao any amin’ny lafim-piainam-pirenena hafa, toy ny hoe

    Ny lalána eo anivo sy am-pon’ny vahoaka.

    Aoka tsy ho adino fa natao ho azy sy hiaro azy ny lalána.

  • 29 mars à 11:53 | Rahasimbery (#8396)

    E.D Andriamalala, fofombadiko, 1963.
    « …Tany Taomasina indrindra aho, hoy aho, tamin’ny nahatongavan’ny sambo Ile-de-France nitondra ireo miaramila malagasy avy niady tany Frantsa…Vatan-dehilahy iray alina mahery, voatafy ara-dalàna sy mbola nafanafanan’ny fandresena voa azo !...Na dia tsy nanam-piadiana aza izy ireo, raha nisy faniriana hikomy, dia izay ny fotoana fanararaotra tsy hiverina intsony mandrakizay, fa tsy ho nisy heviny teo anoloan’ny lehilahy iray alina tapa-kevitra sy tsy mataho-maty izay Senegaly telonjato nampanarahina azy, na dia hirongo basimarovava isam-batan’olona aza ireo Senegaly telonjato ireo !... »
    « Tsy tokony ho niandry ireo vatan-dehilahy iray alina ireo ho efa niparitaka eran’ny lafy valon’i Madagasikara sy efa nolemen’ny fianakaviany, vao nanao izay hatao !...Ka raha avy amin’ny Malagasy no nipoiran’izao zavatra izao, izay angamba hiafara amin’ny fikomiana, araka ny voalazanao, dia tsy mahita teny hilazana azy afa-tsy hoe « hadalana » aho ry Lisy ! »
    « -Aminao izany, ry Lala, dia hadalan’ny firenena iray ny mitaky ny fahaleovantenany ?
    « -Tsia !...Tsy ny fitakiany ny fahaleovantenany no hadalana, fa ny fetezany hamindra lasy ny fifandirana ho eo amin’ny toerana, izay fantany mialoha fa tsy hahazoany fandresena !... Efa nitaky ny fahaleovantenantsika araka ny lalàna isika, ka tokony niantsona teo amin’ny fitakiana araka ny lalàna, fa tsy hanaiky ny hanovana endrika ny adi-hevitra ho ady basy aman-tafondro !...Tsy mpanao pôlitika aho, ry Lisy, kanefa kosa inoako fa tsy adala tsy akory ireo mpitarika ny firenena malagasy amin’izao fotoana izao ka tsy hahatakatra izany, ary izany no nampisalasala ahy ny hanaiky fa avy amin’ny Malagasy no nitrangan’izao !...
    « -Ka rahefa tapitra àry ny fonjan-kevitra araka ny lalàna, nefa manampin-tsofina tsy mety hihaino anao ny ankilany, inona no hataonao ?...Tsy fara-hery ve ny hikiakiaka ho ren’Izao Tontolo Izao, mba hahafantaran’ny ambany masoandro, fa misy tsindry hazo lena any ho any ?...Ary moa tsy antso atao amin’Izao Tontolo Izao ny tabataba hiarovana ny zom-pirenena ?... »
    « -Mijery ny toe-javatra amin’ny solomaso tsy marina ianareo mpianatra any an-dafy ireny, ry Lisy !...Hoy aho. Fa am-pahafirifirin’ny tombontsoan’Izao Tontolo Izao any Frantsa ny tombotsoany eto Madagasikara no hahasahiany hanimba ny fihavanany amin’i Frantsa noho ny fiarovana izay zonao Malagasy ?...Am-pahafirifirin’ny hery eo am-pelatanan’i Frantsa hahazoany hanampina ny feonao tsy hivaoka, na hanova ny teninao hanjary ompa, ny herinao hilaza ny marina amin’izao Tontolo Izao ?...Heverinao sahala amin’ny any Parisy ny ao Antananarivo, ka hihorakoraka ao Sorbonne ianareo, dia ho avy Izao Tontolo Izao hanontany hoe « Fa misy inona ange ? »
    « Ampidiro lalina tsara ao an-tsainareo, fa raha vao manitsaka zanatany iray ianareo, na eto na any an-kafa, dia tsy misy marina intsony izay manodidina anareo, fa na ny masoandro eo an-tampon-dohanareo aza, angamba tsy ilay tena izy akory ! »

  • 29 mars à 12:25 | atavisme premium (#9437)

    Réponse à cette chère Isandra .
    Vos arguments sont bien ceux de votre clan, qui fait tout ce qui est nécessaire pour faire perdurer sa domination sur cette ile.
    A vous lire des siècles de Razzia sur les cotes effectuées par votre peuple dans le but premier de se procurer des esclaves ne serait en rien a l’origine de l’antagonisme entre vous (votre clan ,tu sais les asiatiques ,les fotsy et compagnie et non l’ensemble du peuple des hauts plateaux )et les cotiers viendrait ,comme d’habitude dirait -je ,des sales Frantsay et notamment de Galliéni qui aurait pondu une note de service dans ce sens .
    Il est certain que de telles méthodes ont été utilisées à l’époque (divisé pour mieux régner ) mais ,ce servir de ce détail de l’histoire pour expliquer un atavisme certains de groupes humains rivaux est un peu fort de café !
    Les agissements des 3 derniers présidents avec leurs clans respectifs n’y serait aujourd’hui pour rien ?
    La déliquescence de l’autorité de l’état perpétrer par vos dirigeants depuis 1973 (tous issus de la volonté des hauts quartier de Tana ) ne serait-elle pas plutôt à l’origine de la défiance des peuples côtiers a votre égard .
    Tout expliquer de ce qui est mal à Madagascar par c’est la faute des Frantsay est extrêmement adroit , mais la ficelle commence à être fortement usée

    • 29 mars à 13:51 | Gérard (#7761) répond à atavisme premium

      Vous n’avez pas tort, quelques ficelles, pourtant bien épaisses, s’ effilochent un petit peu.
      c’est bien le rôle de journées comme celle d’aujourd’hui que de tenter de leur redonner forme.

      Un détail historique m’intrigue, les baptêmes de l’air qui avec la fusillade de moramanga seraient le fond de l’affaire n’ont ils été le fait que d’un seul pilote, dont le nom est resté inconnu, ou bien étaient ils procédé courant d’intimidation

    • 29 mars à 14:16 | olivier (#7062) répond à Gérard

      Mais de quoi parlez vous ?

      Le fond de l’affaire, vous le connaissez très bien.

      Certains Malagasy souhaitaient être indépendants...surtout parmi les plus éduqués ( dont certains députés de la république française). Belle idée...incontestable et incontestée..
      D’autres ne le souhaitaient pas..et ils sont aujourd’hui les bannis de l’histoire..mais combien étaient ils vraiment ?
      Et d’autres ( probablement une majorité) n’étaient que très peu informés..voire utilisés comme de la chair à canon, comme c’est encore la coutume de nos jour...

      Quelques extrémistes Français...sauf ceux en situation de légitime défense ( à voir au cas par cas)..ont commis des exactions qui sont aujourd’hui « immortalisées » avec des images d’archives détournées...( Aushwitz...)
      Propagande quand tu nous tiens..
      Dommage pour le crédit des VRAIES victimes...Dommage comme dirait Camus...

      Bref, l’indépendance est là..elle est définitive..elle est incontestée..

      reste la haine...et des intérêts obscurs...

      Reste à savoir si nous allons accepter de sortir le chéquier éternellement, et accepter ad vitam et æternam de nous faire fouetter par des vidéastes amateurs...

      Il faut un début et un fin à tout...tout du moins quand les participants sont honnêtes et droits...

      On peut toujours rêver après tout...

      D’amour..de haine..de cloches en Chocolat....

       :)

    • 29 mars à 14:43 | Gérard (#7761) répond à olivier

      « Certains Malagasy souhaitaient être indépendants » dites vous

      Je pense surtout qu’ils et notamment les 3 députés réclamaient pour leurs compatriotes un traitement moins inégalitaire que ne l’était le « statut de droit local » sans vraiment encore d’idée d’indépendance

      ce que je pense et’essaie d’exprimer c’est que les malgaches accordent au vazahas bien trop d’importance qu’ils s’agisse de la période coloniale (65ans) de ces événements de 47, de l’influence actuelle de la « diaspora Française » ou du poids de l’euro

      Alors que leur histoire « connue » , mais combien de malgache ont appris l’histoire de leur pays ? s’étend sur 4’ ou 2 siècles, selon que l’on considère les hautes terres seules, ou l’ile entière

      plusieurs posts précédents ont cité le Vietnam, si il existe un « Vietnam tribune » croyez vous qu’il accorde la même place aux ex-colons, aux Français, et à l’euro que notre MT préféré

    • 29 mars à 14:58 | vatomena (#7547) répond à atavisme premium

      Isandra ,c’est l’innocente du village .Joue -t-elle un role ou est elle l"exemple d’une culture mal assimilée.? Bien avant le débarquement d’une troupe française à Majunga , Madagascat était un pays partagé entre différentes tribus sans état . Les rois hovas ont eu l’ambition de les réunir d’où cet état de guerre permanent car la suzeraineté des hova nétait pas accepté par tous .En 1824,c’est bien Radame 1 qui défait les troupes du roi Andriantsoly et s’empare des reliques royales qui légitimait le pouvoir Sakalava .La guerre contre les Betsiléo s’acheva bien par les massacres d’Ifandana.A Majunga ,c’est un gouverneur hova en non un sakalava que les français trouvèrent en face d’eux lors de la conquète .A Fort Dauhin le gouverneur de la reine ne pouvait se maintenir que grace à une troupe descendue du plateau.Les guerres de Radama1 ,prétendues etre des guerres d’unification par les mérina ,ont été le plus souvent perçues comme des guerres coloniales par nombre d’ethnies cotières .
      Le sentiment anti colonial fut assurément un ciment d’unité mais davantage contre le colonisateur françaisqu’entre les malgaches eux memes .Les tsymiety s"appellent ainsi pour avoir refusé de se soumettre à un ordre royal venu des plateaux .

    • 29 mars à 15:12 | olivier (#7062) répond à Gérard

      merci de votre réponse

      Vous connaissez probablement mieux que moi l’histoire de ce pays..en grand lecteur.

      cependant, je n’ai pas honte de dire que je CROIS que tout être doté d’intelligence cherche l’émancipation...l’évolution...la promotion (etc)...pour ne pas parler de domination ( LOL).

      Aussi je ne peux pas concevoir que les députés dont vous parlez...mais d’autres aussi..n’aient pas eu pour ambition de surclasser le colonisateur..

      Même si cela peut surprendre les forumistes de MT qui m’adorent ( LOL )...

      Si je baisse d’un cran mes « idées »..et me réfère à mon secret espoir du « tout le monde il est gentil »..alors oui, j’aurais vraiment aimé que ces députés obtiennent L’EGALITE - la FRETERNITE et la LIBERTE....

      C’est d’ailleurs ce que je souhaite aujourd’hui à mes frères bi nationaux...

      En ce qui concerne la relation Vazah-gasy : il me semble que votre vision demeure un tantinet « gentillette », et qu’il serait souhaitable - de mon point de vue - que vous portiez plus d’attention aux VRAIS faux Q et autres manipulateurs...

      j’ai toujours eu ce côté rêveur...

       :)

    • 29 mars à 15:21 | Gérard (#7761) répond à vatomena

      oh la pierre rouge

      je ne suis pas historien, mais j’aime lire, j’ignore si êtes venu au monde était du coté de l’ikopa ou de la Loire, mais il y avait bel et bien un état ici avant Galliéni

      si vous trouvez que l’autorité de Radama n’était pas totale partout, ce qui est vrai, demandez vous quelle était celle de Louis XIV du coté de Camaret

      et puis les Tsimihety vous sauront gré de leur redonner leur hache

    • 29 mars à 15:25 | olivier (#7062) répond à vatomena

      Isandra - Tsis - kakilay et bien d’autres (..)

      Sont des personnes formatées , conditionnées dans la haine du Français en particulier..mais aussi et surtout du blanc en général..

      Des « sages » leur ont dit que l’ennemi ultime était Français...puis blanc...puis karana...puis côtier ( etc..etc..)

      Lutter contre cela alors que le pays s’enfonce dans le gouffre dépasse nos capacités...

      ....

    • 29 mars à 15:29 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Nous savons pourquoi, les Français n’aiment pas les merinas, parce qu’ils se faisaient chasser par Radama 1èr, avec l’aide de l’Angleterre.

      « Le règne, bref mais important, de Radama Ier (1810-1828) est un tournant décisif dans l’histoire de Madagascar. L’hégémonie merina s’affirme en même temps que la société s’ouvre au monde occidental. Le titre de « roi de Madagascar » est décerné à Radama par les diplomates étrangers, à commencer par le gouverneur anglais de l’île Maurice, sir Robert Farquhar, qui appuie la monarchie merina afin d’écarter définitivement la présence française sur la côte est et d’éviter toute autre tentative de pénétration. Le traité de Paris de 1814, qui a redistribué les cartes au profit de l’Angleterre, victorieuse de la compétition coloniale franco-britannique dans l’océan Indien, est une référence non négligeable pour Radama Ier qui a des ambitions de conquête, d’unification et de modernisation. »

      A propos d’esclavage, l’Angleterre lui apporte une coopération militaire, culturelle et religieuse
      (la contrepartie : la fin de l’esclavage),...

      Ce titre de « roi de Madagascar » avait internationalement légitimé son ambition d’unification de Madagascar. Cela dément votre affirmation qu’il s’agit de colonisation.

    • 29 mars à 15:41 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      En 1817, Radama conclut avec l’Angleterre un traité par lequel il renonce à la traite des esclaves en contrepartie d’une assistance financière, technique et militaire : livraison d’armes et mise sur pied d’une armée de métier formée par des instructeurs anglais.. Il s’ouvre la route deTamatave dès 1817 et obtient la soumission des mpanjaka de la côte orientale, éliminant ainsi les derniers postes français – à l’exception de l’île Sainte-Marie. Ses officiers occupent ensuite les petits royaumes du Sud et du Sud-Est, et aussi bien l’extrême nord de l’île que l’extrême sud, notamment Fort-Dauphin qui n’est plus tenu que par... cinq Français.

      Peut-être que ces cinq Français qui auraient interprété cette unification comme colonisation,...parce que Radama avait gâché leur trafic d’esclaves vers îles de bourbon,...

    • 29 mars à 15:51 | Isandra (#7070) répond à Gérard

      Certes, l’autorité de Radama n’était pas totale partout, cependant, il a été reconnu mondialement « roi de Madagascar », ce titre lui avait donné le droit d’unifier Madagascar.

      De surcroît, pendant son règne, la langue malgache devient langue écrite. En1827, près de 4 000 Malgaches savent lire et écrire ; les écoles se multiplient. Le protestantisme s’étend. Le commerce international est florissant, notamment avec l’Europe.

      En 1894,(avant la colonisation), les écoles du royaume comptent plus de 200 000 élèves, ce qui faisait de Madagascar l’un des pays les plus scolarisés au monde.

    • 29 mars à 15:52 | vatomena (#7547) répond à Gérard

      @Gerard -
      Il n’y avait pas de caméras ce jour là pour fixer la scène ;

      Dans la région de la Namorono :« L’assemblée du 2 Avril décide de nommer un chef de guerre :ce sera Zafilahy .Il est le fils d’un sorcier ,Tatsimo ,d’un ombiasy réputé qui prépare les ody pour protéger les combattants .Les exécutions peuvent alors commencer .Le Mpanjaka Ra_Michel confesse :J’ai donné moi meme l’ordre de tuer Fibaque,Rainikamisy et les ouvriers .de M.Panard .-Pourquoi ? -Parceque ce sont des Vazaha et des Padesm.et il livre la liste des exécutants . L’un d’eux ,Botobitabitaka,fait un récit détaillé de cette nuit du 2 Avril .Zafilahy et lui défoncent la porte de leur victime. Puisj’ai tiré Fibaque hors de sa case et lui ai donné un coup de sagaie à la nuque.Les autres lui donnèrents des coups de sagaie sur tout le corps . Nous découpames le corps en morceaux ,jetés dans la Namorono. Puis vint le tour de Rainikamisy ,le magasinier Betsileo de la coopérative : »je lui ai donné un coup de sagaie aux reins et je lui aidit : Voilà ta part car tu n’as pas voulu adhérer à notre parti MDRM « .et le cadavre subit le meme sort que le précédent ..Le lendemain,la bande se rend à la concession des Jésuites toute proche .Son gérant Panard est absent .Elle y trouve 12 Antandroy arrivées en Janvier de Beloha et de Tsiombé dont 5 avec femmes et enfants . Tous les hommes sont massacrés et coupés en morceaux jetés à la rivière .Pourquoi ? Ils travaillaient chez des Vazaha ,en conséquence ,ils sont du PADESM . » L’extension de la catégorie Padesm finira par englober tous ceux dont on veut se débarrasser ,tous les non-Mdrm ...."

      Voilà à quoi ressemblait une journée de rébellion . Le 29 mars fut une journée funeste et encore plus quand vint le moment de la pacification

    • 29 mars à 15:53 | vatomena (#7547) répond à Gérard

      @Gerard -
      Il n’y avait pas de caméras ce jour là pour fixer la scène ;

      Dans la région de la Namorono :« L’assemblée du 2 Avril décide de nommer un chef de guerre :ce sera Zafilahy .Il est le fils d’un sorcier ,Tatsimo ,d’un ombiasy réputé qui prépare les ody pour protéger les combattants .Les exécutions peuvent alors commencer .Le Mpanjaka Ra_Michel confesse :J’ai donné moi meme l’ordre de tuer Fibaque,Rainikamisy et les ouvriers .de M.Panard .-Pourquoi ? -Parceque ce sont des Vazaha et des Padesm.et il livre la liste des exécutants . L’un d’eux ,Botobitabitaka,fait un récit détaillé de cette nuit du 2 Avril .Zafilahy et lui défoncent la porte de leur victime. Puisj’ai tiré Fibaque hors de sa case et lui ai donné un coup de sagaie à la nuque.Les autres lui donnèrents des coups de sagaie sur tout le corps . Nous découpames le corps en morceaux ,jetés dans la Namorono. Puis vint le tour de Rainikamisy ,le magasinier Betsileo de la coopérative : »je lui ai donné un coup de sagaie aux reins et je lui aidit : Voilà ta part car tu n’as pas voulu adhérer à notre parti MDRM « .et le cadavre subit le meme sort que le précédent ..Le lendemain,la bande se rend à la concession des Jésuites toute proche .Son gérant Panard est absent .Elle y trouve 12 Antandroy arrivées en Janvier de Beloha et de Tsiombé dont 5 avec femmes et enfants . Tous les hommes sont massacrés et coupés en morceaux jetés à la rivière .Pourquoi ? Ils travaillaient chez des Vazaha ,en conséquence ,ils sont du PADESM . » L’extension de la catégorie Padesm finira par englober tous ceux dont on veut se débarrasser ,tous les non-Mdrm ...."

      Voilà à quoi ressemblait une journée de rébellion . Le 29 mars fut une journée funeste et encore plus quand vint le moment de la pacification

    • 29 mars à 15:56 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Et ,et ,Pourquoi Radama n’a t’il pas renonce à la traite des esclaves ?
      Si je ne m’abuse ,ce sont les Frantsay ,qui le font en 1897 .

    • 29 mars à 16:06 | olivier (#7062) répond à atavisme premium

      Et pourquoi le 19 eme siècle demeure t il le siècle de référence d’isandra et de bien d’autres ?

      Et pourquoi chercher à faire avouer la vérité à un/une Hyporcrite ?

      Et pourquoi ma tante pourrait elle s’appeler mon Oncle si elle en avait ?

      Le développement rapide et durable est en marche...c’est une certitude...

    • 29 mars à 16:06 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Un des pays les plus scolarisé au monde ,diantre !
      M’aurait t’ont abuser dans mon éducation sur l’histoire Malagasy.
      Et ou à diego ,a Tuléar , à Tsiombe ,Ambovombe ?
      Et qui était dans ces écoles ,des fils de mainty,d’andevo,de tireur de pousse ?
      Y a t’il des preuves écrites de vos dires ,chère amie ?

    • 29 mars à 16:09 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Isandra ! Vous etes la plus forte dans le domaine de l’Irréalité .Alors ,c’est comme cela ,l’étranger donne mission à Radama d’unifier Madagascar ?
      C’est peut etre les Antanosy qui ont supplié Radama de leur envoyer une garnison , !?
      Votre science vaut bien celle de celui qui prétendait qu’un équipage et un boutre malgache était à la bataille navale de Trafalgar aux cotés de la marine française ; Vous avez droit à un joli coup de chapeau
      Ce sont les missionnaires ,catholiques ou protestants , qui ont fondé l’école à Madagascar et on y enseignait des sciences nées en Europe .

    • 29 mars à 16:18 | kakilay (#2022) répond à olivier

      Pour les discussions de bistrot :
      C’est à l’étage d’en bas...

    • 29 mars à 16:24 | olivier (#7062) répond à kakilay

      Pourvu que le vin rouge coule à flots...agrémenté de saucisson..

      il aimait bien ca...CAMUS

    • 29 mars à 16:51 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Ce n’était pas une mission venant de l’étranger,...mais son ambition et devoir en tant que « roi de Madagascar » reconnu mondialement. C’est logique, Non.

      Bien sûr, les cinq Français qui avaient voulu coloniser Fort-dauphin, ne l’ont pas admis.

    • 29 mars à 17:02 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      Il n’y avait pas de camera...
      mais il y avait vatomena :
      pour conclure :
      « L’extension de la catégorie Padesm finira par englober tous ceux dont on veut se débarrasser ,tous les non-Mdrm .... »

      Etrange, non ?

      Au moment où la scène se passe, « l’historien » parlera pour le futur (finira), car il connaît déjà la présupposée fin de l’histoire. Et les trois points de suspension dira plus tard qu’il n’a pas pu finir son histoire parce qu’on lui a coupé la tête. Mais a pu dire et raconter et écrire sûrement dans le sens de la thèse comme quoi... Comme quoi déjà ? : la sempiternelle colonisatrice venue nous apporter la civilisation. vatomena notre référent culturel Malagasy à nous tous. Vive le padesm ? Pour quel projet ? La soumission volontaire ? Des flagorneurs, y en a, ici ou ailleurs, des collabos, pas seulement Malagasy ou français : en faire un idéal de vie ? A d’autres...

      Et je vois d’ici,
      sans esprit critique,
      les copains de classe,
      faire le commentaire du genre :
      merci à vous pour ces précisions précieuses.

      Historien de mes deux...
      Fonctionnaire de la françafrique :
      oui !

    • 29 mars à 17:19 | kakilay (#2022) répond à olivier

      Sans en réduire son monde...
      et le Nobel est là
      pour ne pas me contredire...

      Sinon,
      avec vos généralisations
      d’anciens combattants,
      vos inductions à la petite sauvette,
      vos déductions de classe secondaire,
      vos conclusions des lectures attrape-couillons :
      donc, il est comme nous :
      A d’Autres !

    • 29 mars à 17:21 | vatomena (#7547) répond à Gérard

      @Gerard -

      En Effet ,Ce fut un détail tragique et unique mais universellement rapporté et devenu avec l’affaire du train de Moramanga l’exemple emblématique de la brutalité des français dans l’écrasement de la révolte malgache.
      C’est le cas des prisonniers jetés d’avion sur un village ..Cela s’est produit dans la région de Mananjary au début de mai 1947et a concerné 6 ou 7 prisonniers .L’auteur de ce forfait a laissé des mémoires dans lesquels il évoque un acte de guerre légitime .Guillaume de Fontanges avait rejoint les forces françaises libres du général De gaulle à Londres en 1943 et il avait terminé la guerre comme pilote de bombardier . En service à Ivato ,il avait été profondément marqué par les récits de massacres ,de tortures ,de mutilations qui montaient de la brousse .Il avait acquis ainsi une vision fantasmatique et raciste des habitants du pays . Les malgaches ,disait il , ne sont que des tortionnaires sadiques et couards ; « des guerriers » ? « -des rebelles ’ ? Non !- »Des sauvages « ,et ceux de la cote sont »les plus sauvages « de tous ; Fontanges était un homme venant de l’extérieur . Il n’avait rien du zanatany ou du colon qui ,eux ,avaient plus d’intimité avec la population indigène .Un jour ,Fontanges décida »de jouer lui meme le sorcier’ avec son blanc Junker . Il dira plus tard « ma petite manoeuvre aura d »heureux résultats . A partir de ce jour ,le village n’a plus été attaqué ;« Son geste était lié au problème des tracts appelant à la soumission lancés d’avion sur la zone insurgée .Car dés le 7 Mai ,le commandement croyait savoir que » les meneurs qui savent lire déclarent en simulant la lecture des tracts : C’est un message de Ravohangy . Notre chef nous félicite et nous demande de continuer notre action « .Ou bien ,ils assuraient que c’était un avion américain venant au secours des malgaches . D’où le lancement par les français d’un nouveau tract : Attention ,je suis un avion français . Tandremo ,fiaramanidina ,frantsay aho » . Dernière astuce ;« les sorciers » s’attribuaient de pouvoir changer les bombes en papier . Fontanges a eu la réaction mégalomanique d’une tete brulée apres avoir survolé Vohilava ,impuissant ,juste apres la prise du poste .
      Concernant cette calamiteuse affaire il faut ajouter que sa médiatisation fut quasi immédiate .ainsi que la la sanction ; Fontanges et son escadron furent renvoyés en France

    • 29 mars à 17:29 | vatomena (#7547) répond à kakilay

      Il est quoi le Kakilay ! désorienté ,dépité ,aveuglé ,oublieux ,ignorant ,aveuglé ,sincère pas sincère , ?
      Nb . Les gens du Padesm étaient des malgaches comme les autres . Ils avaient leurs opinions .C’était aussi un droit pour eux . d’avoir un jugement différent

    • 29 mars à 17:41 | olivier (#7062) répond à kakilay

      Mes déductions de classe secondaire sont effectivement à la hauteur de votre IMMENSE SAVOIR...
      de VOTRE IMMENSE ARROGANCE que vous contestez si souvent aux Français...

      Quant à vos défaites...a quoi peut on les comparer ?

      Décidément, même dans votre douleur, vous ne pourrez pas m’inspirer de sympathie...

      Comme dirait l’autre...

      et ce n’est pas faute d’avoir essayé...tel un brave kouillon de vazah que vous méprisez tant...

      Faut pas pousser mémé dan les orties qu’on t’a dis...

       :)

    • 29 mars à 18:27 | kakilay (#2022) répond à olivier

      Ra8 :
      "tu tombes 7 fois,
      tu te relèves 8 fois."
      Si ce n’est le contraire :
      comme dirait l’Autre.

      Et tout se fera
      à la hauteur de ta foi....

    • 29 mars à 18:30 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      Et alors ?
      Et tout le monde a le droit
      de ne pas être d’accord
      avec tout le monde.

      Parce que je n’aurai
      pas le droit de critiquer
      l’idéal Padesm ?

      Ce n’est point mon horizon :
      où est ton problème ?

    • 29 mars à 19:17 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      Si je comprends bien :
      ce n’est point Fontanges qui raconte
      mais un autre.
      Qui ?
      vatomena ?
      le document ne le dit pas.

      Donc c’est un commentaire du présupposé mémoires.
      En quelle année est rédigé le commentaire ?
      L’histoire ne le dit pas...
      je veux dire le document.

      On peut dire tout et n’importe quoi...
      et faire passer une répression programmée
      pour des histoires de têtes brûlées.
      Car il reste une question :
      pourquoi avoir dépêché 30 000 hommes ?
      Il faut imaginer le coût que cela a dû mobiliser...

      A moins que cela est dû à
      une erreur de frappe
      téléguidée par un sorcier...

    • 29 mars à 19:44 | vatomena (#7547) répond à kakilay

      Kakilay : lisez donc ’’ les ailes te portent " de Fontanges

    • 29 mars à 19:48 | vatomena (#7547) répond à vatomena

      on a parlé de 18 000 hommes et non de 80 000 ; ce n’est pas beaucoup pour surveiller un territoire beaucoup plus grand que la France

    • 29 mars à 19:52 | vatomena (#7547) répond à kakilay

      Ne vous en déplaise ,Kakilay ,je suis pas historien . Mais je lis les journaux ,les documents ,les historiens . Je ne suis pas instruit . Je n’ai pas fréquenté les grandes écoles .Mais je me tiens éveillé

    • 29 mars à 21:18 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      Alors,
      toi l’éveillé parmi les éveillés,
      explique nous
      ce futur (finira)
      messianique
      qui se trouve au sein
      de cette description
      « in vivo », en live
      avec une vision décalée,
      dans le temps et sûrement dans l’espace.

      Car dans tous
      vos documents,
      je décèle des anachronismes
      qui mérite
      exégèse et philologie...

      Vos documents d’outre-tombe
      ne nous impressionnent point...

    • 29 mars à 21:40 | vatomena (#7547) répond à kakilay

      Kakilay - Le présent que vous vivez ,que nous vivons a certainement de quoi nous enivrer de fierté et de joie de vivre .Ces 4Mi qui dorment la nuit sous le tunnel ,est ce notre progrés ,la réponse aux malheurs engendrés par galliéni et toute sa clique.Notre futur ressemblera -t-il à notre présent .Les lendemains qui chantent ,Kakilay ,les voyez vous venir .Si vous avez une longue vue qui peint l’avenir en rose ,pretez la moi .Pretez la moi .

    • 29 mars à 21:43 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      Tout le problème de l’histoire :
      à chacun ses sources :
      http://ldh-toulon.net/mars-1947-Madagascar-se-revolte.html
      et son histoire...

    • 29 mars à 21:48 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      On parle histoire en ce jour
      ou quoi ?
      Et votre « nous »
      ressemble fort à un baiser de judas...
      On botte en touche,
      et tout recommence
      comme si de rien n’était ?

    • 29 mars à 21:57 | vatomena (#7547) répond à kakilay

      pour la réponse voir ci dessus __ouvrir les yeux sert à comprendre .
      Rova parti en fumée !

    • 29 mars à 21:59 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      Je veux bien lire tout ce que vous voulez :
      « Les ailes te portent » de Fontanges
      n’est pas
      « Les ailes te portent » de Fontanges revu et corrigé par vatomena.
      Le journal d’Anne Frank
      n’est pas le journal d’Anne Frank commenté par vatomena :
      faire dire à Anne Frank par vos commentaires décalées
      ne relève pas de l’honnêteté intellectuelle.
      Vos anachronismes peuvent plaire
      à vos copains de classe :
      ils sont là pour flatter
      vos errements intellectuels,
      et ils n’en sont pas
      à leur première adhésion
      aux énormités historiques :
      les facilités et raccourcis
      historiques qui magnifient
      leur culture sont toujours bénies.

      Rien à f... de la rigueur historique :
      pour d’Autres !

    • 29 mars à 22:23 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      Colonies ?
      Disparues...

    • 29 mars à 22:56 | vatomena (#7547) répond à kakilay

      KaKi Seriez vous en train d’errer dans la salle des pas perdus ? la Sortie ,c’est par là....

    • 30 mars à 00:34 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      Je vous suis dans vos errements
      hautement intellectuels...

    • 30 mars à 06:52 | Gérard (#7761) répond à vatomena

      merci pour ces précisions

      j’en déduis donc qu’il s’est agi d’un acte isolé, à l’initiative d’un pilote, et non d’une « méthode » ayant récu l’agrément de la hiérarchie
      cela ne retire rien à la barbarie de l’acte mais beaucoup à ceux qui veulent en accuser « la France »

      commémorez, commémorez, il en restera toujours quelque chose ! (par autorisation spéciale de F Bacon)

    • 30 mars à 08:50 | kakilay (#2022) répond à Gérard

      Manipuler des documents pour étayer ses dires :
      de la malhonnêteté intellectuelle
      en système de pensée,
      comme je dis :
      pourquoi avoir mobilisé
      et dépêché
      30 000 soldats
      de plus
      pour planter les pâquerettes ?
      Les mitrailleuses comme les avions
      sortent-ils
      dans cette armée d’élites
      sans autorisation ?
      Y avait-il un commandement
      dans cette armée civilisée,
      ou n’était-ce
      qu’une horde de têtes brûlées ?
      Brûlées par quoi d’ailleurs ?
      Et cette longue chaîne de têtes brûlées
      de signatures
      d’autorisations
      pour déplacer 30 000 hommes :
      et les non-têtes brûlées
      n’ont rien vu passer :
      il paraît
      que lors d’un procès à Nuremberg
      ils ont tous déclaré :
      cpasmafôte....

      « La répression est impitoyable. Dès le mois d’avril, les autorités envoient à Madagascar un corps expéditionnaire de 18 000 hommes - essentiellement des troupes coloniales ; il sera porté à 30 000 hommes. L’armée française opère une répression aveugle : exécutions sommaires, torture, regroupements forcés, incendies de villages. Elle expérimente une nouvelle technique de guerre »psychologique" : des suspects sont jetés vivants d’un avion afin de terroriser les villageois de leur région.

      JPEG - 19.1 ko
      Convoi militaire français, à Madagascar, le 25 septembre 1947 (AFP)."

      Site LDH Toulon :
      site commanditée par les Malagasy
      morts en 1947,
      pour une campagne anti-têtes brûlées futures
      annoncées,
      malgré et surtout
      que ces sources historiques
      sortent des archives des têtes brûlées :
      trop forts ces sorciers Malagasy !

      Et comme dit un commentaire
      d’un document dit « historique »
      de vatomena :
      la médiatisation est allée très vite.

      Parler de « médiatisation » en 1947,
      alors que le mot n’existait pas encore :
      alors là,
      c’est le sorcier français
      qui dépasse ses maîtres.
      Et imaginer maintenant
      ce que peut vouloir dire "médiatisation’ en 1947,
      à Mada,
      avec l’armée française à la commande :

      Inimaginable...!

      Mais les lectures,
      assidues,
      de Gérard & Co
      les mènent
      au-de-là
      du commun des mortels :
      ceux tombés en 1947.

    • 30 mars à 08:55 | kakilay (#2022) répond à kakilay

      ... De la malhonnêteté intellectuelle
      érigée en système de pensée

    • 30 mars à 11:08 | Isambilo (#4541) répond à atavisme premium

      Les razzias sur les côtes (en particulier l’ouest) étaient faits par les souverains de la côte (du genre Andriandahifotsy, Andriamandresy - son fils -, Andriamandisoarivo, etc). Le Merina (dont Andrianampoinimerina et Radama jusqu’à la signature du traité avec Farquhar) effectuaient des razzias sur les Hautes Terres et envoyaient les captifs à Majunga, Morondava, Tamatave où les mpanjaka locaux et les traitants européens se chargeaient de la vente. Tous les puissants malgaches y ont participé. Il est inutile de séparer les uns des autres. Ce n’était pas spécifique à Madagascar où ça a commencé au 12e siècle à Madagascar.
      Dès le vote de la loi-cadre le pouvoir colonial a commencé à placer les hommes du Padesm aux postes stratégiques en sachant qu’il peut compter sur ceux-là pour servir les intérêts des compagnies lyonnaise, marseillaise, Sice, etc. Au moment de l’indépendance, le pouvoir était aux mains du Padesm au premier plan. Les conseillers français faisant tourner la machine dans les couloirs. C’est ce qu’on appelle neo-colonialisme. Que la grande bourgeoisie de Tananarive en aient profité, c’est une vérité aussi. Que les anciens potentats sur les côtes (en particulier dans les grands ports) n’aient pas saisi l’opportunité, c’est leur problème (certains ont hérités de grandes plantations de café, de vanille, d’ylang Yglang, etc, délaissées par les colons).

    • 30 mars à 11:15 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      Voilà qui a le mérite d’être clair et honnête.

      Il est injuste de tirer à boulets rouge sur les merina sans distinction..

      devinez qui s’est approprié :
      - des Ha de girofle
      - d’anciennes concessions coloniales sur la côte Est et Nord Ouest
      - des titres fonciers dont le sous sol avait déjà été cartographié par les colons..

      De fervents adeptes du communisme tropical...

      vala vala..

       :)

    • 30 mars à 11:18 | Isambilo (#4541) répond à vatomena

      Le terme Tsimihety est né du fait qu’un groupe culturel a refuser de se plier à la tradition qui oblige à se couper les cheveux quand un souverain meut, en signe de deuil. Ce n’était pas un ordre venant des « plateaux » (il n’y en pas à Madagascar, sauf dans les manuels d’histo-géo avant Battistini) mais du royaume sakalava. Ne soyez pas obnubilé par les Hova (c’est un ordre au même titre qu’andriana et mainty, les andevo ne comptant pas). Cherchez chez Ferrand le texte qui décrit comment l’Anteony considère l’homme du peuple. Et vous comprendrez que cette dichotomie Tanivo/Tanindrana n’a rien à voir avec la réalité malgache. Demandez à un Antemoro s’il accepte de traîter avec un Antevolo. Et dans l’Extême Sud un Zafiraminia est toujours respecté et craint même s’il est analphabète et matériellement pauvre.

  • 29 mars à 14:21 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il y avait des Malgaches qui voulaient, et qui croiraient à l’INDÉPENDANCE. Ils voulaient l’indépendance et voulaient surtout s’approprier leur propre pays.

    Qu’est-ce qu’ils auraient pensés, auraient à nous dire, s’ils voyaient aujourd’hui que leur pays, 55 ans après l’Indépendance :

    - est incapable d’organiser tout seul des élections, surtout les deux élections les plus importantes, la Présidentielle et les lesgislatives.

    Plus de 50 après son indépendance, Madagascar est incapable de se nourrir ! Plus de 70% de la population ne sait pas lire, 6/10 risquent de mourir en donnant vie, les infrastructures ne cessent de se dégrader, les grandes villes sont désorganisées....bref l’État ne cesse de s’affaiblir :

    - comment expliquer l’INDÉPENDANCE ?

    Il faut revenir vite aux fondamentaux :

    - retablir l’État, la Constitution et les Institutions.

    C’est la réponse et la seule manière pour réaproprier la souveraineté :

    - il faut être souverain pour évoluer et ne pas perdre son âme !!!!

  • 29 mars à 16:51 | atavisme premium (#9437)

    Ce que raconte cette chère Isandra ,c’est l’histoire voulue par les descendants de la classe dirigeante mrn .
    Donc ,Radama aurait voulu arrêter l’esclavage (mais il ne l’a pas fait ).
    Le pays était couvert d’école juste avant la colonisation,ce qui sous entend ,qu’apres ,il n’y en a plus !
    Donc en définitive le peuple mrn était tres avancé et qu’il a été interrompus dans son évolution par ces salauds de Frantsay.
    Qu’aujourd’hui les mrn fotsy veulent retrouver leurs racines et reprendre leur évolution joyeuse,harmonieuse et démocratique, mais qu’on (les frantsay) les empêchent de le faire .
    Mais juré ,craché,ils sont plus esclavagistes !
    Ils sont démocrates et ils respectent les lois de la république et tous les peuples de Madagascar comme si c’était le leur .
    Par contre la réalité ,le présent ,l’actuel,le terrain ne semble pas coller avec cette fiction de 3 éme ordre (encore de la désinformation made in France) .
    Ah le révisionnisme ,tous les démagogues savent s’en servir.
    Ce qui est sur ,c’est qu’aujourd’hui les maîtres(j’ai pas dis dirigeants) de Madagascar habitent bien les hauts quartiers de Tana .
    Ils maîtrisent l’administration et l’armée et qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent de ce pays .
    Attendons, car cela fait 55 ans que nous le faisons ,de voir leur réalisations spectaculaires.
    Oui qu’il répond le grand cadre mrn fotsy ,euh pour cela il faut que tu donnes l’argent vazaha ,car tsimisy vola ,madagascar pays pauvre tu comprends !
    Et le bois de rose ,l’or,les pierres précieuses et le reste ,il va ou l’argent !
    Non, non, ça c’est a nous ,c’est pas pour le peuple ,mais vous les vazahas ,vous êtes des abrutis ,donc faut donner l’argent pour le peuple

    • 29 mars à 17:14 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Sa mort précoce et subite ne lui a pas permis de finir jusqu’au bout ce qui devait faire,...

      Je vous signale que les Français ont été toujours mêlés dans l’histoire de traites des esclavages à Madagascar, car ils avaient besoin beaucoup de main d’oeuvre pour leurs plantations aux îles Bourbons et aux Antilles. Ils ont colonisé une partie de Madagascar(Est, Sud-Est,...) aux XVIIIè siècle,...pour capturer des esclaves,... Avez-vous déjà entendu parler le fameux Bourbon,...? C’était Radama avec l’aide des Anglais qui a libéré ces régions.

    • 29 mars à 17:15 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      ce qu’il devait faire,...

    • 29 mars à 17:44 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Comme en Afrique ,Apres l’interdiction de la traite négrière les petits royaumes africains et malgaches ont été ruinés ; Les vendeurs ne trouvaient plus d’acheteurs .Sur les mers ,il n’y avait plus de traite . Cela continuait à l’intérieur des terres. Mais un jour Gallièni viendra pour libérer tous les andevo,mainty ,zaza hova et meme makoa.Les gros propriétaires andriana ou hova seront tres fachés

    • 29 mars à 18:09 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      A cette époque, le vent de la fin d’esclavagisme a soufflé dans le monde,...comme la fin de la colonisation aux années 60,...de ce fait, l’arrivée ou pas des colons cette pratique avait été condamnée à abolir. Le reste, ce n’est que prétexte,...

      Comme j’ai dit tous les temps ici, les colons ont mis en place la colonisation à la place de l’esclavagiste,...la prestation à la place de servitude,...comme s’ils avaient chassé le choléra pour foutre la peste,...

    • 29 mars à 18:17 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      « Les gros propriétaires andriana ou hova seront tres fachés ».

      Une décision ne peut plaire à tout le monde, il y a toujours les non contents...comme les pieds noirs et les colons qui ont été obliger de quitter leur belles villas construites gratuitement par les indigènes,...certains même ont détruit certaines choses avant de partir....en guise de leur rébellion. D’où la nostalgie de certains,... mais, ainsi va la vie,...

    • 29 mars à 19:23 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Ce sera sans doute votre grande gloire de cracher rétrospectivement sur général « masiaka » ,sur général Galliéni . Ce fut un cholérique ,il était le choléra . Cet étranger est venu chercher ses galons sur la scène malgache . des son arrivée ,il a libéré des esclaves qui ne demandaient qu’à rester esclaves .Il a aussitot crée une école de médecine pour soigner des malades qui voulaient rester malades.il a crée l’école le myre de villers pour former des artisans et des techniciens qui ne voulaient pourtant pas d’outils et d’instruments plus performants .Il a fondé l ’académie malgache contre ceux qui laissaient dépérir leur langue et oubliaient leur passé de chanteurs ,de poètes de lanceurs de proverbes .Il a lancé une voie de chemins de fer pour ruiner les porteurs bezanozano qui apportaient sur leur dos des charges ,du sel , jusqu’au Rova.
      Il était le Choléra

    • 29 mars à 19:32 | olivier (#7062) répond à vatomena

      Vatomena le SAGE...

      Merci MONSIEUR vatomena

    • 29 mars à 19:38 | vatomena (#7547) répond à vatomena

      Le temps du cholèrique Gallièni n’aura été qu’une parenthèse dans notre histoire . Nous retrouvons peu à peu nos fondamentaux . nous envoyons nos jeunes filles en arabie pour servir .Nous pratiquons en grand le vol des zébus ; On amoncelle nos ordures . On réveille la peste ; les pluies emportent la route : diégo devient inaccessible. les feux dévorent la foret .Les rats courent la ville .On déserte les écoles Et les malades n’ont plus de soins ni de médicaments
      On brule chaque Rova
      et il n’y a plus de ’menalamba " pour s’insurger .! ;

    • 29 mars à 19:47 | olivier (#7062) répond à vatomena

      Il y a fort Heureusement un Vatomena pour le dire...

      au milieu des insultes...

      de l"hypocrisie

      Insurgez vous Vatomena..

    • 29 mars à 20:32 | Yet another Rabe (#4812) répond à vatomena

      Bonsoir Vatomena,

      Je rends hommage à votre persévérance pour essayer d’ inculquer un minimum de bonne foi et d’honnêteté intellectuelle (et peut-être même d’honnêteté tout court) à des individus tels Isandra, Betoko et tant d’autres.

      Que voulez vous, la fragrance pour ces gens là c’est le purin bien chaud qui sort du tas d’ordures et les malgaches sont en train de faire un retour vers le moyen âge !

      Je ne peux que vous encourager à éradiquer cette peste brune que ces gens essaient d’instiller dans les cerveaux.

      La colonisation et la 1-ere république n’ont pas eu que des aspects négatifs et puis maintenant c’est l’histoire, mais certaines castes sociales qui ont intérêt à ceux que la majeure partie de leurs concitoyens restent dans la fange ne le concederont jamais.

      Je suis Bruxelles et je suis Lahore.

      Cordialement
      YaR

    • 29 mars à 20:45 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      PS :

      On a bien allumer la Tour Eiffel aux couleurs de La Belgique après les attentats de Bruxelles, est ce que Lahore aura un traitement identique ?

    • 29 mars à 21:50 | vatomena (#7547) répond à Yet another Rabe

      Je suis Isotry ,canal d’anriantana ,67 hectares ,ampéfiloha, je suis ambovombé , je sui kéré ,je suis l’assassiné ,je suis le 4 mi.....

  • 29 mars à 17:29 | elena (#3066)

    TSAROVY

    Tsarovy fa fihodinkodinana
    no didy mitondra ny tany :
    fiakarana sady fidinana
    korontana ambony sy ambany.

    Ny ketraka, mora mivarina
    miroraka, tonga kanosa !...
    ny potraka, nefa tafarina,
    ireny ka olona kosa !

    Dia olo-mandala ny lazany
    no sady mitandro ny zony :
    manandratra ilay Tanindrazany,
    manondrotra an’io ho ambony.

    Mandritra ny andro iainany
    ka mandra-patoriny ho lo,
    izany no hany fisainany,
    Fisainan-tsy maintsy ho to.

    Ny Avana RAMANANTOANINA

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 215