Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 17 août 2017
Antananarivo | 08h29
 

Economie

Chabani Nourdine

« Il y a amélioration de l’environnement des affaires »

mercredi 31 mai | Bill

Le ministre de l’industrie et du développement du secteur privé, Chabani Nourdine, est optimiste quant à la relance du secteur industrie et à l’intérêt accordé au secteur par les investisseurs privés nationaux et étrangers. L’ancien président de l’Union des fédérations de chambre de commerce et d’industrie de l’océan indien, Chabani Nourdine, estime que malgré tout, l’environnement des affaires est en train de s’améliorer et c’est encourageant, à preuve une augmentation de 9,6% des investissements directs étrangers (IDE) enregistrée dernièrement.

Des hommes d’affaires kenyans prévoient un investissement de l’ordre de 70 à 75 millions de dollars à Mahajanga où ils envisagent de créer une minoterie et d’y développer la culture du maïs dès 2018. Ils prévoient dans cette optique des aménagements et équipements du port de Mahajanga.

Récemment, le ministre Chabani Nourdine s’est déplacé à Morondava et y a annoncé la réouverture de la sucrerie d’Analaiva. Une équipe de la direction générale de la société SUCOMA qui exploite cette sucrerie est en train actuellement d’évaluer la remise en état des usines, des besoins en équipements et matériels des établissements détruits voici trois ans. A l’époque les pertes occasionnées par les actes de vandalisme et incendies contre la SUCOMA et ses dirigeants qui ont du fuir la zone, ont été estimées à près de 50 millions de dollars. La fermeture a provoqué le chômage de quelque 1500 employés, tout statut confondu et selon les dires des anciens de la SUCOMA, le désarroi et le manque de ressources a même provoqué la mort d’au moins une vingtaine d’anciens employés de la SUCOMA -mort due à la pauvreté.

En tout cas, le ministre Chabani Nourdine n’ignore pas que la relance de l’industrie dépend du secteur privé avec lequel il engage des dialogues comme ce fut autant avec le syndicat des industries (SIM) qu’avec le FIVMPAMA ou Fivondronan’ny mpandraharaha malagasy. Il n’ignore pas non plus que le développement de l’industrie dépend des offres en énergie et de la sécurité en général.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 31 mai à 10:47 | Behantra (#9165)

    Amélioration !!!???

    Quand je lis un peu plus bas que la gréve des douaniers entraine une perte de cinq milliards ariary par jour ...

    Mais comme ce ne sont que des prévisions , Chabani peut toujours chanter et réver

    • 31 mai à 12:54 | Bena (#494) répond à Behantra

      C’est douillet et confortable le Fauteuil de Ministre. Il faut le garder absolument !

  • 31 mai à 11:32 | punchline (#9673)

    ministre chabani démissionne toi ! je vois rien de business environment dans ce que tu dis : ce que tu parles ce sont des semblants conséquences de ce prétendu environnement

    to speak about business environment , you must say something like The combination of internal and external factors that influence a company’s operating situation

    ici ce n’est pas du truc à la portée des babah et des bekamisy ou atavisme, vatomena, zorro, etc..., d’où le nombre réduit d’intervenant

    c’est du heavy or du chinese tout ça pour eux

  • 31 mai à 14:21 | râleur (#3702)

    Franchement, ce genre d’autosatisfaction, dans un environnement aussi calamiteux (pas d’électricité, insécurité, kidnapping, grèves des douanes, corruption à tous les étages, une Justice qui n’en a que le nom,...) est comme une insulte aux communs des mortels et aux citoyens

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 404