Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 7 décembre 2016
Antananarivo | 20h45
 

Politique

Hery Rajaonarimampianina, destitué par les députés

mercredi 27 mai 2015 | Léa Ratsiazo
JPEG - 138.1 ko

À presque minuit le 26 mai 2015, le président de l’Assemblée nationale, Jean Max Rakotomamonjy a lu le résultat des votes des députés : par 121 voix pour, quatre (4) voix contre et zéro (0) abstention, les députés de Madagascar ont voté la destitution du président de la République Hery Rajaonarimampianina. Sur les 151 membres que compte l’Assemblée nationale, plus de deux tiers ont voté la motion de déchéance du chef de l’État selon les termes de la Constitution. Cette décision des députés, avec la requête, va être déposée à la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) ce jour, 27 mai 2015. Car, la décision finale lui revient. La requête d’accusation aux fins de déchéance du chef de l’État a été déposée le vendredi 22 mai et le long week-end de Pentecôte a été utilisé par les députés pour se convaincre de la nécessité de déchoir le chef de l’État.

Les griefs des députés contre le président de la République sont nombreux. Les députés déclarent pêle-mêle l’incapacité du chef de l’Etat à gérer le pays, son inaction depuis sa prise de pouvoir et surtout son non respect de la Constitution, le fameux article 54, la laïcité en l’occurrence, le non respect de la séparation des pouvoirs législatif et exécutif, son ingérence dans le fonctionnement de l’Assemblée nationale, sa non promulgation des lois pendant les 3 semaines après le vote, et la non mise en place de la Haute Cour de Justice. La signature par le président de la République des résolutions des dernières assises nationales avec le FFKM est également dénoncée par les députés. « Haute trahison », selon les élus. Signature vaut acceptation selon eux et c’est surtout cette menace de dissolution de l’Assemblée nationale qui a motivé la grande majorité des députés.

Les députés pro-régime contestent violemment ce vote. Les députés Kathy et Toto Lydia dénoncent le bourrage des urnes pendant le vote : « nous étions 102 députés présents dont 30 se sont affichés contre cette requête et sont sortis de la salle. Dès lors comment ont-ils pu avoir 125 voix dans ce cas ? » demandent-elles. Ces dernières déclarent qu’elles vont déposer des plaintes auprès de la HCC.

Mais la procédure n’a pas été respectée depuis le début. Le nombre des députés présents et qui vont participer au vote aurait dû être annoncé et déclaré avant le scrutin. C’est seulement après le vote que le nombre des votants a été connu.

Les résolutions des assises de la réconciliation nationale qui recommandent la dissolution de toutes les institutions sauf la Présidence de la République, sont à la source de tous ces problèmes. Le chef de l’État, indécis comme toujours, n’a jamais annoncé sa décision sur la dissolution ou non des institutions dont l’Assemblée nationale. Et les députés ont préféré prendre les devants. Malheureusement, ceux qui ont prédit une nouvelle crise ont raison ! Et voilà où nous a conduit le forcing du FFKM et du chef de l’État sur le processus de réconciliation nationale.

Madagascar est en perpétuelle crise !

165 commentaires

Vos commentaires

  • 27 mai 2015 à 09:15 | Saint-Jo (#8511)

    Handrava sa tsy handrava ? Io no fanontaniana !

    Fandravàna ny Antenimiera amperinasa any Tsimbazaza no resaka.

    Raha toa i Rajao ka tsy sahy mandrava an’io Antenimiera amperinasa any Tsimabazaza io, dia ady varotra miafina ho ataony amin’ny solombavam-bahoaka izany no paika tiany hatao .
    Tsy dia azoazoko loatra raha izay.
    Ny olon-tsotra dia efa maro dia maro mihitsy no tonga saina, indrindra moa fa ireo mpifidy, ka mahalala fa ireo solombavam-bahoaka amperinasa ireo dia tsy mahalala hafa tsy izay tombon-tsoa ho azy tenany manokana sy ireo havany akaiky, dia izay fotsiny ihany. Fa tsy izay fampandrosoana ny firenena sy ny vahoaka, izay tena anton’ny nifidianana azy ireo ho solombavam-bahoaka mihitsy akory.
    Sarotra adino ireny fizaram-bola tena mahamenatra nifanaovan-dry zareo ireo ireny (fizaram-bola izay efa tonga hatrany amin’ny efi-trano fidiovana mihitsy aza), sy ireny fitakiana passport diplomatic ho azy tenany manokana sy ny vady aman-janany ireny, ary ireny fitakiana fiara tsy mataho-dalana ireny !
    Kanefa ny vahoaka nifidy an-dry zareo dia ao anatin’ny fahantràna sy fijaliana faran’izay mangidy indrindra.

    Raha toa kosa i Rajao ka sahy mandrava ny Antenimiera amperinasa, dia hisy fifidianana solombavam-bahoaka vaovao izany.
    Hisy sasatsasany amin’ireo solombavam-bahoaka amperinasa amin’izao fotoana izao ireo no tsy ho voafidy ho solombavam-bahoaka intsony. Ka tena tsara mihitsy ny ampafantarana ny mpifidy ny hoe : iza sy iza avy ireo solombavam-bahoaka tena namorika kanefa mbola sahy ilatsaka ho fidiana ihany indray.
    Dia aleo hanaovan’ny mpifidy azy amin’izay !
    Ity Antenimiera amperinasa ity ange dia efa tena latsaka ambany dia ambany mihitsy e, ka tsy ho sarotra amintsika ny hahita Antenimera hafa vaovao metimety kokoa noho io misy amin’izao fotoana izao io.
    Ka handrava ve Rajao, sa tsy handrava ? Io no fanontaniana !

    • 27 mai 2015 à 09:25 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Hoy ity mpanao gazety hoe :
      - « Le chef de l’Etat, indécis comme toujours, n’a jamais annoncé sa décision sur la dissolution ou non des institutions dont l’Assemblée nationale »

      Kanefa avy hatrany dia ampiana hoe :
      - « voilà où nous a conduit le forcing du FFKM et du chef de l’Etat sur le processus de réconciliation nationale. »

      Fanontaniana :
      Moa ve tsy misy hevitra mifanohitra ny hoe « indécis » sy ny hoe « forcing » ?
      Iza no efa nahita olona indécis kanefa nanao forcing ?

    • 27 mai 2015 à 10:24 | manga (#6995) répond à Saint-Jo

      Rahavana,
      Minoa ahy marina ianao fa zarany ho an’ny filoha aza no nitrangan’ny toe-javatra toy izao ahazoany mandrava ny Antenimeram-pirenena. Lasa toy ny Tery vay manta mantsy raha ny tenany no nampihatra ny fehy tapaka dia araky ny fiteny hoe : Namono tsy nahafaty ka ifoteran’ny rambony.
      Diso ianao raha mihevitra fa mitombina ny fitakiana ; ny fahaverezana ny seza no mampioron-koditra ny sa sa y satria dia ho tapaka hatreo ny immunité diplomatique ho firosoana any ambalatavoangy. Maro amin’ireo no zanaka amam-pielezan-dRavoalavo very fanahy mbola velona. Tsy mahay hafa-ts’ilay miongana ny fitiavan-tanindrazana no ao an-doha, Ambany rika toy ilay avy ny am-bato izay.

    • 27 mai 2015 à 10:48 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Saint-Jo

      Hono aho ry Jo , mba nankaiza lè angedjihadista ??

      I ranamana mantsy no tena tia any ity « forcing » ity !!!

    • 27 mai 2015 à 11:15 | rttr (#8865) répond à manga

      Tena mitovy hevitra @ manga aho , . Soa ihany fa niseho izaho mba Hahazoan’i Hery mandrava an’io Antenimera tsy mihevitra afatsy ny ho any an-kibony io ihany ! Aza Misalasala intsony ianao Président , ary tsy tokony tsy azo fidiana INELIGIBLES ireo dépité nanao sonia rehetra

    • 27 mai 2015 à 11:38 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à rttr

      Ny vahaolana de tsy asiana deputes intsony eto Gasikara m
      na koa Antananarivo sisa no atao Madagasikara de amzay afaka manao izay tisny atao i HERYNUL sy RAVALONGADRA
      BB

    • 27 mai 2015 à 14:11 | Saint-Jo (#8511) répond à Boris BEKAMISY

      Hevitra mety ho tsara tokoa ve ny tsy anisiana solombavam-bahoaka avy any amin’ny faritra iainan’ity Baorisy ity, arak’io lazainy io ihany ?

    • 27 mai 2015 à 16:02 | galasam (#7274) répond à Saint-Jo

      aza maika na dodona foana
      fa ny zava-drehetra dia miandry fotoana
      ny olona adala no misavoamboana

      vao tsapatsapa halalin-drano dia efa korapaka partie daholo !
      aiza izany rehefa vahoaka aman’alina indray no midina an-dalam-be ? ary efa tsy ho ela an !

      izaho miteny foana sady manamafy hoe namboly krizy vaovao Raforce fa nijabaka t@ ity resaka fampihavanana kisoa sy alika ity

    • 27 mai 2015 à 18:07 | manga (#6995) répond à galasam

      O ry gala a ! Fa mba inona loatra ity aloaky ny vavanao ity fa tsy azoko ?
      Na alika il na kisoa, na gidro il na babakoto dia lalana iray ihany no mifehy azy ary demokrasia no valam-parihy. Andraikitry ny fitsarana ny fioharam-pefy ka raha hitany fa ambalatavoangy no mendrika dia aleho hizaka. Ilay tarehin-javatra anefa dia milaza mazava tsara ny fitiavan’ireo sasany ny taingina mahazatra an’ireo babakoto. Ka rehefa tsy miongana ny sasany dia ho toriana hono. Milelaka vé ilay tetika sa entina ampihorohorona ny saim-bahoaka ?
      Aza heverina ho Rahery mihitsy no lavo eo ary zakao ny vokany.

    • 28 mai 2015 à 07:42 | vohitsara (#8896) répond à Saint-Jo

      Ary mba mahaiza aloha mamaky-teny, izay vao manoratra !

      Ny nosoratan´ i Ndimby A dia mazava tsara :
      Ny « indécis » dia manondro ny Filohampirenena ;
      Ny « forcing » dia manondro ny FFKM.

      Koa izay mahita contradictio in adjecto eto dia tokony hiverina hianatra lojika.

      vohitsara

    • 28 mai 2015 à 08:41 | Noue (#2427) répond à Saint-Jo

      tsy nahazo 4x4 ry doma dia handrava inona eo indray ???

    • 30 mai 2015 à 11:12 | fandresena (#299) répond à manga

      Tena miantso am-pahendrena anao aho Andriamatoa Hery Rajaonarimampianina . Zanaka Mpiandry ianao , rahalahina Mpitandrina ianao , mialà am-pitiavana sy am-panajana fa miandry rà mandriaka indray e ! Efa mba nihinanana ianareo mianakavy fa aok ’izay . Mijaly ny vahoaka ary tandindomin-doza ny Fiangonana Kristiana rehetra . Ianao tsy afa-mikofoka intsony fa manara-drenirano sisa . Alefaso lavitra ny fijery ! Kristiana anie ianao e ! Ny zavatra nataonao anefa dia mitondra amin’ny lalana mankany amin’ny famonoana ny Kristiana tahaka ny ao Afrika ; Iraka ; Syria sns... Mialà moramora re a ! Izay no fahendrena Malagasy sy Kristiana . Mba jereo anie ny fihetsika nataon-dRavalo e ! Naleony niala toy izay hahita rà mandriaka teny Iavoloha . Iaraha-mahalala anefa fa tena fomban-jiolahy no nanalàna azy . Mialà fa mhantra ny vahoaka e !

  • 27 mai 2015 à 09:18 | I MATORIANDRO (#6033)

    Tsy misy atao mahagaga ary tsy misy atao mahataitra ny zavamisy politika miseho ankehitriny !

    Fampisehoan-kery tsy dia mankaiza loatra io nitranga alina io !

    Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA de mahazo tombony foana @zay zava-mitranga eo !

    Miandry ze latsaka fotsiny izahay omena ny kisoa !

    Voakaikitra i hery vay manta fa mbola afaka manao rapa-dango an’reto jiolahim-boto sy jiolahim-bavy ao @ antenimiera reto raha hainy ny mampiasa ny fahefana eo an-tanany !

    • 27 mai 2015 à 10:22 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à I MATORIANDRO

      Avelao ifamono ho faty ao ry MATO a !

      Ny antsika efa milamina

    • 27 mai 2015 à 11:15 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Rakotoasitera Fidy

      Marina zany !

      Samia velon’aina !

    • 27 mai 2015 à 11:55 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Miandry ze latsaka fotsiny izahay omena ny kisoa ! I Kotofetsy...

      Mody hoe manohana aho hoe manohana, kanefa mamely ambadika. Anisan’ny nifidy anio fanalana an’i Hery io koa ny TIM, izay mpanompon-dRa8.

      Asa na mety, ho tonga saina amin’izay ity zaza-bodo vao miana mandeha ity na tsia. Efa tenenina fa io anie tsy azo anaovana fifanarahana, fa olona tsy mpitana ny teniny mihitsy. Izao mazava ny resaka.

      Handroso maty raibe, hohemotra maty renibe.

    • 27 mai 2015 à 12:32 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Isandra

      Fly tox indray mandeha !!

    • 27 mai 2015 à 12:43 | Isandra (#7070) répond à Rakotoasitera Fidy

      Tsy mahagaga raha hitangoronan’ianareo, zavatra Ratera-ta..y ve ao ko.(Rakotositera dit Ratera-...), izay be vava eto fotsiny fa tsy hita izay atoraka.

      Ca sent gravement mauvais ozy ny vazaha, ary raha vao mandalo eto io, dia mamofona maibo foana ny zavatra eto amin’ity forum ity, ary maro ny mahatsikaritra an’izany.

    • 27 mai 2015 à 15:08 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      tsy hita ihany nge ze anaovana anao ty ry cherie nandra e !

      - Miteny izahay fa tsy mamely io olona tohananreo io de minaonaona nareo fa io no tena izy e !

      - Aty aoriana de mivovo ndray nareo fa tsy mandeha mihintsy ny raharaha ; zahay manao hoe ampianay izy de minaonaona indray nareo !

      - Avy eo ndray de hoe esory io olona io ; rehefa anaovan’ireo depiote makorelina angaredona ndray ka voaongana ilay olona de malahelo ndray i nandra sy ny forongony ;

      Ny tsara aminao dia mamono tena fa tsy mahita tsirom-piainana mihintsy ianao raha zao no mitohy !

      tena dondrona tsy misy hazon-damosina mihintsy ianao ry malala a !

      Aleo ihany aroso le fisrahana fa mahamenatra be le mifankatia aminao !

      Samia velon’aina !

    • 27 mai 2015 à 15:30 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Eo dia « se masturber » eo le vendrana ity,...minaonao mihitsy eo ampatoriana antoandro eo.

      Ny anay tsy olana aminay mihitsy raha lasa any io Hery io, ny asolo azy angaha no tsy misy,...sady tanora no beau-gosse,...

      Le Ra8 toa efa hoatran’ireny voankazo nihitsana ho azy ireny ankehitriny, mitombo ny taona eh !

      Tsy mety intsony ialy hoe :
      Marc Ravalomanana,...
      Sady beau-gosse no mpanana,...

      Ity faharoa ity aza efa toa mampisalasala ihany ny hilaza azy,...

    • 27 mai 2015 à 15:47 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Ohatran’le pibasy mikentrona reny io ry le tsisy saina ty a ! Arakaraky ny maha antitra azy no mampatsiro sy mahamamy azy !

      Samia velon’aina !

    • 27 mai 2015 à 16:01 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Ka ny olana efa manomboka mitaky daholo ny natao taloha,...ny prostate,... etc. Tsy maintsy manao couche rehefa miseho vahoaka sao manao an-tsalaka,...

    • 27 mai 2015 à 16:21 | manga (#6995) répond à Isandra

      Asakasak’izay manaiky ny hoentin’onja io rikala a ! Sokafy tsara ny vava dia ateleno izay zakan’ny vavony. Diso fanantenana indray ny fianakaviam-ben’ny mpiongana ka afafy ny amin’ny raikeliny foana isaky ny mihetsika ny molony. Izahay vé no arahin-dolo sa ianareo no efa mitsipak’aina ?

    • 27 mai 2015 à 16:32 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Mugabe aza efa mandady mbola tian’olona ihany ka inona ary...?

      Samia velon’aina !

    • 27 mai 2015 à 18:14 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Eh..eh...! Tena mety amin’ny Ra8 tsara iny ohatra noraisina iny, misy itovizany be dia be rizareo.

      Samia velon’aina hahita nitohin’ny tantara...!

  • 27 mai 2015 à 09:21 | Boris BEKAMISY (#4810)

    Ha ha ha ha ha ha ha !!!!!!!!
    faly aho faly de faly ary tena faly !!!«  »
    HeryNaif devrait mordre son petit doigt
    il esi Nullard hyperNul ce Hery on ne le dira jamais assez
    le suicide de Hery etait previsible
    Rien ne sera plus comme avant quelque soit la decision de la HCC

    Boris BEKAMISY

    • 27 mai 2015 à 09:32 | Saint-Jo (#8511) répond à Boris BEKAMISY

      Faly izany ity Baorisy ity fa misy korontana indray !

      Angaha efa fantatr’ity Baorisy ity izay ho fihetsika hamalian’i Rajao an’io fifandonana io ?

      Tsy maintsy hisy ho resy sy hisy mpandresy amin’io ?
      Tsy azo antoka ny handresy anefa ny andaniny na ny ankilany !

      Rajao koa anie ka manana ny fahefana handrava an’ireo depiote ireo e !
      Aza adino izay ry Baorisy !

    • 27 mai 2015 à 10:41 | manga (#6995) répond à Saint-Jo

      Taranam-boanjo sy ny voanemba ka dia toy ny mahana latsaka avy any...
      Namono tsy nahafaty ka ho foteran’ny rambony. Dia toy izao indray ny teny aloaky ny vavan-dRapams : Efa noahiko ny valin’ny fitsarana avo.

    • 27 mai 2015 à 11:05 | takaka (#8449) répond à Boris BEKAMISY

      Ô ry BB â ! Ny HCC no tompon’ny teny farany. Efa vita ny teti-panorona. Veloma ry De... Pu...teee lany tamin’ny fomba tsy mety, ry MAPAR io.
      Et il n’est pas naïf.
      Mieux reculer pour mieux sauter !

    • 27 mai 2015 à 11:25 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à takaka

      Mandrava AN izy androany fa Ao anaty CRISE POLITIQUE mavaivay foana i HEERNUL na tiany na tsy tiany / Ny TANTARA POLITIKA GASY de feno EQUATION SY PARAMETTRES MAROMARO izay milaza fa tsy HERY SY RAVALO irery akory no MILALAO eto / eo isika mahita izy !!!!

  • 27 mai 2015 à 09:31 | betoko (#413)

    Selon des journalistes présents jusqu’ à la fin des votes , des sacs pleins de fric auraient circulé de chaque côté , et c’était comme une vente aux enchères , c’est au plus offrant. Quoi qu’il en soit le régime de Hery Rajaonarimampianina s’est affaibli . De quoi ils se plaignent TOTO Lydia et ses amis ? Lors de la destitution du premier bureau permanent , les pro- Hery Rajaonarimampianina disaient qu’ils ont reçu 120 signatures pour dissoudre Christine Razamahasoa et mettre en place Jean Max et ses amis . Les membres du premier bureau permanent ont demandé les noms de ces signataires , jusqu’ à ce jour , aucune réponse
    Maintenant que la balle est dans le camp de la HCC , sûr et certain que la HCC va désavoué ces votes , ce qui va entraîner d’autres crises jusqu’ à la demande d’une mention de censure adressée au gouvernement certainement ,
    La semaine dernière , Jean Eric Rakotoarisoa a été hué par ses étudiants à l’UCM , car il a osé contredire ce qu’il avait enseigné l’année dernière , il s’agit de l’article 54 de la constitution , et cela n’a pas plus aux dirigeants de cette institution catholique . Va t il encore récidiver cette fois ci ?

    • 27 mai 2015 à 09:40 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      Hoy i betoko-betohika :
      « ils ont reçu 120 signatures pour dissoudre Christine Razamahasoa »

      Amin’ny fomba ahoana ny hanaovana izany hoe « dissoudre Chritsine Razamahasoa » izany ?
      Olona mbola velona ve dia « dissoudre » no atao azy ?

      Sa efa lasan-ko razana izany « Raza-mahasoa » izany ?
      Tsy lapsus intsony ity, fa tena efa zavatra hafa mihitsy !
      Izany no alehany rehefa tsy mahay teny gasy sady tsy mahay teny ... frantsay koa, kanefa mampifangaro azy roa ireo !

    • 27 mai 2015 à 11:09 | takaka (#8449) répond à Saint-Jo

      Il est le lèche c....l de Rakirisy. Hi hi hi !

    • 27 mai 2015 à 12:13 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Ce n’est qu’un renvoi d’ascenseur pour Hery & company,...« Nul ne peut se prévaloir des ses propres turpitudes » disait un certain Didier R, un autre serpent de nature,...

      Je me demande maintenant, si Hery se rend compte le double jeu de Ra8, un Kotofetsy,...

    • 27 mai 2015 à 15:13 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      F’angah tsy hoe i domelina sy ny forongony indray no nitondra vola t@ kaontenera ho zaraina tao babakoto tao sa efa niaraka ndray koa zao i domelina sy Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA !

      mangorohoro ianao satria miakatra ny afo ? Aiza re zany e !

      Sa haratsiana ndray Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA fa izy no fototr’io fanonganana io ?

      Tena taim-boraka marina ngamba ny ao anaty lohanao ao an ?

      Samia velon’aina !

    • 27 mai 2015 à 16:07 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Ka iza izany nanome baiko an’ireo député TIM hifidy an’ity fanalana ity...? Lalao indray...sa mody hoe mahaleontena rizareo..?

      Tsy kely saina daholo akory ny Gasy, i Hery no azonareo amidy amin’izany...

    • 27 mai 2015 à 16:09 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Raha tafavoaka soa aman-tsara amin’io i Hery dia mety ho fohazina indray ireo dossier momban-dRa8, hadinoy hatreo ny famafana ny hetra tsy naloan’ny TIKO.

    • 27 mai 2015 à 16:23 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      F’angah izy ty kilalaon-jaza otran’ny nataon’ny domelina ry le nandra be ty a !

      Ze voasoratra de voasoratra !

      Hi ! Hi !

      Te hanao aminy eo koh eo vao minaonaona sahala alika dia eo !

      Samia velon’aina !

    • 27 mai 2015 à 19:20 | hrrys (#5836) répond à I MATORIANDRO

      zao ry matoriatoandro a !lejaona kely sisa ianteherana,ny an’i prezida mbola manatena an-dR8 foana nefa hita zao ry hanitra tao

  • 27 mai 2015 à 09:32 | vohitsara (#8896)

    « Et voilà où nous a conduit le forcing du FFKM et du chef de l’Etat sur le processus de réconciliation nationale. » Léa Ratsiazo

    Moa izahay tsy efa nilaza faona teto fa jiolahimboto-mafia i Lala Rasendrahasina sy ny tariny ?

    • 27 mai 2015 à 11:18 | rttr (#8865) répond à vohitsara

      Toa hoe vohitsara ny anarana entinao kanefa tena t a y ratsy ianao raha izao fehetsikao izao. Mba MENATRA E

    • 27 mai 2015 à 11:33 | vohitsara (#8896) répond à rttr

      Tsy misy maha menatra fa vao maika aza dia tena tsara dia tsara raha lazaina ny marina : Lala Rasendrahasina = Sarasara = Mahiol = sns. maro eto Madagasikara.
      Mafia mamotika ny firenena.

    • 27 mai 2015 à 17:54 | rakotoson (#8023) répond à vohitsara

      @ Vohitsara

      ### « Et voilà où nous a conduit le forcing du FFKM et du chef de l’Etat sur le processus de réconciliation nationale » ###

      Tout à fait d’ accord avec vous . J’ ai toujours dit - et répété - à qui veut m’ entendre que cette opération « Réconciliation nationale » dont l’ instigateur est le FFKM - Rasendrahasina et son tombeur Odon en tête ( lire : EKAR Antanimena . 17 mars 2009 ) ; et , le facilitateur Hery Rajaonarimampianina et son alter ego Ravelonarivo n’ était qu’ un leurre . Une vaste blague !

      Au lieu et place de cette vraie - fausse Réconciliation nationale , il fallait cogiter et publier une « Règle de conduite » ou encore un manuel de « Bonne gouvernance » en bonne et due forme pour les seuls et uniques politiciens au pouvoir ; et , apprentis tels , c’est - à - dire ceux et celles qui lorgnent leur place et en rêvent tous les jours que Dieu fait ! Dans le genre , jamais de coup d’ état , respect de la Constitution , du Peuple , des deniers publics , ne penser qu’ aux intérêts de la population et non de ses interêts particuliers ...

      A peine deux mois après la signature des Accords de cette Réconciliation à la gomme , au CCI d’ Ivato , voilà où on en est aujourd’hui !!! Cette foire d’empoigne à Tsimbazaza qui ne dit pas son nom . J’ étais généreux en disant , il y a quelques jours , que « dans trois mois , dans deux ans ... cette prétendue Réconciliation va fondre comme neige au soleil » . Qu’ adviendra -t- il alors de toutes ces gesticulations politiques et médiatiques qui ont couté l’ argent des contribuables et des bailleurs de fonds ? Pure perte de temps .

      En fait , par de là Hery Rajaonarimampianina ce sont surtout ses proches collaborateurs - les Bary Njaka , Jaobarison ... - qui ont poussé le Président dans la mouise ! Que dire de tous ses voyages à l’ étranger , quand à sa place d’ autres Présidents de par le monde délèguent leur Premier ministre , ou leur ministre quand bien même l’ invitation est en leur nom personnel . Et , tous les proches collaborateurs de Rajaonarimampianina de le suivre , dans ses déplacements , tels des toutous : les Henintsoa , les Nicole , la Voahangy ( la Première Dame si vous préférez ! ) .

      Des journalistes malgaches se sont offusqués de constater l’ absence de Laurent Fabius à la dernière réunion de la COI à Antananarivo pour , explique - t- on à l’ ambassade de France , des raisons de son calendrier chargé .Eh oui , la-bas , on peut déléguer . Et , Laurent Fabius , lui , n’ est que ministre des Affaires Etrangères . Quand François Hollande , lui , voyage , c’ est pour des commandes d’ avion Airbus et autres avions de combats Rafales qui vont rapporter à la France des milliards d’ euros

      La délégation ( lourde ) malgache , à Djakarta, va rapporter combien au pays ? A moins que les investisseurs indonésiens , eux , ne débarquent en force d’ ici quelques semaines !

  • 27 mai 2015 à 09:33 | GILHAN (#8671)

    Bonjour ;

    Je l’ai déjà prédit dans mes posts d’avant.

    Voilà ce qui arrive quand on n’a que des « politi-chiens » ; quand on n’a que des « des p..utés » qui se comportent comme des prostitués !

    J’ai quelques millions de dollars US en poche ;

    j’arrose ces députés prostitués de Tsimbazaza !

    Et qu’avons nous vu ?

    ILS ONT VENDU MÊME LEUR MERE ET LEURS POSTERIEURS !!!!

    Avez vous vu Christine RAZANAMAHASOA et Hanitra R., cette pro-RAVALO ?

    Elles se sont mises à deux pour le truc, comme dans une grande orgie, quoi !!!
    (QUI VEULENT LEURS VIEILLES MICHES ????)

    La prochaine étape ?

    Je vais arroser aussi ces juges « cons-titutionnels » ;

    qui se comportent comme les flics de Tsaralalàna :

    ils se montrent comme des saintes nitouches, pourtant ce sont eux qui sont les grands « cons-sommateurs » des filles de joies d’à côté !!!

    Allez ; quelques millions de dollars Us pour eux !

    ET à MOI LES BOIS DE ROSE, LES MINERAIS, LES SAPHIRS, LES RUBIS, LE MONOPÔLE DE L’EXPORTATION, LES RESSOURCES HALIEUTIQUES........

    Et TOUT LE MONDE SERA A MES PIEDS ;

    Y COMPRIS CES ANTI-CORRUPTIONS,

    ET CES 4 LASCARS DU F.F.K.M.!!!

    ET LES GENERAUX ???

    CE NE SONT QUE DES IDIOTS QUI SE VENDENT AU PLUS OFRANT, NON PAS POUR DU FRIC MAIS POUR DES ETOILES !!!!

    JE VAIS LEUR DONNER 10 ETOILES ET çA IRA !!!

    ON TROUVERA UN GENERAL DANS CHAQUE BRIGADE DU COIN !!!!

    Ainsi, ne vous tuez pas pour des prostitués !!!!

    Car les prostitués le sont pour toujours : PRETS A OFFRIR LEURS FESSES POUR QUELQUES PIECES !!!

    Je vous remercie !

  • 27 mai 2015 à 09:43 | Saint-Jo (#8511)

    Avelao hipàka e ! Avelao !
    Samy nosoran-dreniny menaka ! Ka avelao hifamely !

    Aza sarahana, fa avelao hipàka !

  • 27 mai 2015 à 09:52 | elena (#3066)

    Si le PRM veut gagner en crédibilité, il est temps pour lui de taper du poing sur la table et qu’il nous débarrasse de cette assemblée de corrompus qui fait honte à la nation.
    Dissolvez, dissolvons !
    Avec la lessive Hery
    Le linge sale sortira plus blanc !

    • 27 mai 2015 à 10:09 | betoko (#413) répond à elena

      Hélas c’est trop tard , il n’a plus le droit de dissoudre l’assemblée nationale car il est mis en accusation ? Mais qui a corrompu ces députés si non Hery Rajaonarimampianina lui même avec des sacs plein d’ariary dont Mme Claudine Razaimamonjy avait distribué dans le but de dissoudre le premier bureau permanent sous la présidence de Mme Christine Razanamahasoa . Maintenant il (Hery Rajaonarimampianina) est l’arroseur arrosé . Une chose m’étonne beaucoup même Jean Max Rakotomamonjy n’est plus du côté du pouvoir , et il avait accepté que les votes soient secrètes ce qui n’est pas dans ses habitudes

    • 27 mai 2015 à 10:14 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à elena

      elena et son argument de fillette de

      c est facile de dissoudre l AN mais ce difficile pour HeryLeNul d avoir une majorite avec son Record historique d Impopilarite a moins que Ndao tsy hasina Deputes intsony fa mandreraka be ireto olona avy any Ambohigidro ireto ha ha ha ha
      Balayer la classe politique malgache par miracle n est qu un argument drsNullards Voninajitsy ou Nicolas ou Jean Max seront toujours chez lui malgre l etat d ame d.Elena et ses semblables
      Boris Bekamisy

    • 27 mai 2015 à 10:30 | elena (#3066) répond à Boris BEKAMISY

      Vous n’aimez pas les fillettes ?

    • 27 mai 2015 à 10:43 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à elena

      AMOUR ???hi hi hi hi !
      est-ce le sujet du jour ou c est encore la fillette de 13ans perturbee
      par sa premiere menstruation qui parle de.....politique
      BB

    • 27 mai 2015 à 10:52 | elena (#3066) répond à Boris BEKAMISY

      Et oui, vous vous préoccupez de mon état d’âme et de mon état tout court, en bon soi-disant gynécologue que vous êtes, n’est-ce pas ? Parlons un peu de votre andropause, et des dérèglements de votre prostate !

    • 27 mai 2015 à 11:11 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à elena

      oui oui allons parler de braguette- cela aidera HeryleNul a remonter la pente
      Hi hi hi hi une fillette qui ne fait que MATER graave ma braguette n est pas futfut !!re hi hi hi hi
      BB

    • 27 mai 2015 à 11:23 | elena (#3066) répond à Boris BEKAMISY

      cromagnon en rut ?

    • 27 mai 2015 à 11:45 | takaka (#8449) répond à elena

      C’est un Homo sapiens. Dans ce cas, on ne parle plus de rut comme les autres mammifères. On parle plutôt de déviance sexuelle. Et c’est une maladie des défavorisés de certaines sociétés, surtout quand on a été marginalisé par the inhabitants of this community.
      Et c’est son cas, je pense.

    • 27 mai 2015 à 12:01 | manga (#6995) répond à betoko

      Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond quelque part dans une partie de votre cervelle Betohika. Toutes vos démarches n’ont jamais cessé d’etre refoulees par les instances concernees. Être mise en accusation relève de la décision d’un Juge instruisant et dont la HCJ ne figure même pas parmi la liste des pouvoirs existants. Il n’y aura de grosse de jugement dans cette affaire et même le terme acquitté pur et simple ne tiendrait même pas lieu d’être. Contentez-vous tout simplement d’un erratum émis en réponse a votre requête.

    • 27 mai 2015 à 12:16 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à takaka

      PATHETIQUE comme argument politique pour essayer de sauver HERYLENUL ET RAVALONGADRA.......
      BB

    • 27 mai 2015 à 13:36 | MAHITSITENY (#8793) répond à Boris BEKAMISY

      BOBBY !!!! COUCHEZ !!!! COUCHEZ BOBBY !!!!!

      BOBBY !!!! ARRÊTES DE LÉCHER !!!!

    • 27 mai 2015 à 14:39 | RAMBO (#7290) répond à elena

      Qui est-ce qui ont cherché en premier ? Ils trouveront !

    • 27 mai 2015 à 15:16 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Boris BEKAMISY

      mangina ianao ry bekamisy le mierde a !

      lasa Merina misolo Merina. Tsy misy ngita volo mandray fahefana zany eo !

      Samia velon’aina !

    • 27 mai 2015 à 19:38 | ramaso (#7441) répond à elena

      le PRM HERY a traine trop les pieds pour dissoudre cette AN chere ELENA,et le but de ce vote de ces deputes pour la decheance du president c´est pour eviter la dissolution de cette AN envisagee depuis quelques temps,ces deputes qui ne servent a rien du tout vont faire tout pour renverser la situation:OU C´EST LE PRM HERY qui degage ou c´est la DISSOLUTION DE L´AN,un bras de fer que les deputes ont provoque,HERY doit agir vite pour mettre fin a une fausse crise,vraiment les traitres sont prets a tout pour garder leurs interets,RFI vient a la minute de parler de cette decheance du PRM HERY de MADAGASCAR,cette crise va eloigner encore plus les bailleurs de fonds.

    • 27 mai 2015 à 22:19 | Paulo Il leone (#6618) répond à elena

      En résumé : Boris veut jouer à touche-pipi avec elena ... mais elena ne l’entend pas de cette oreille...

  • 27 mai 2015 à 10:22 | Isambilo (#4541)

    A qui profite le crime ? Qui finance quoi et d’où vient l’argent pour acheter les voix des députés ???
    Dans l’état actuel des choses cette procédure n’aboutira pas sauf si la liste nominative des élus réclamant la destitution de chef de l’état est publiée au Journal Officiel.
    Elle n’aboutira pas non plus parce que les textes de lois peuvent être interprétés selon les besoins du moment. Le président de la HCC a fait des études pour cela.
    Il n’est pas possible de dissoudre l’assemblée nationale parce que les Etrangers refuseront de financer de nouvelles élections législatives, pour avoir pratiquement le même type de débiles parmi les élus.
    Rajaonarimampianina peut continuer à appliquer sa politique à son rythme parce qu’il n’a aucune alternative sérieuse en face de lui.
    Quant aux députés, il suffit de lancer une rumeur sur un travail discret du Bianco sur l’évolution de leurs patrimoines au cours des 5 dernières années.

    • 27 mai 2015 à 10:47 | betoko (#413) répond à Isambilo

      Selon des indiscrétions , la distribution du fric s’est déroulée dans la salle 14 du bâtiment C de l’assemblée nationale et la somme était de 50 millions de FMG pour chaque député ,le quel député que le pouvoir avait demandé de ne pas voter la loi pour la déchéance du président de la république . D’où vient l’argent ? mais de la présidence .
      Donc , des députés proches du pouvoir ont voté la demande de déchéance et en même temps ils ont empêché le fric
      Dites moi Isambilo , dans quel texte de loi il est écrit que la liste nominative des élus réclamant la destitution du chef de l’état soit publié au journal officiel ? C’est contraire au vote secret dans ce cas , car hier c’était un vote secret , l’avez vous oublié ? La HCC a fait des études pour cela mais elle n’est pas la seule . Combien de fois cette cour constitutionnelle n’avait pas respectée la constitution en moins de deux ans à leur poste ?

    • 27 mai 2015 à 11:20 | Isambilo (#4541) répond à betoko

      Le vote secret est-il prévu dans ce genre de procédure. Disons oui pour simplifier. Mais qu’est-c’est que ces députés qui ne veulent pas donner leurs noms. Ils ont peur de quoi ou ils ont honte de quoi ?
      Que le vote soit secret ou pas, il faut bien savoir qui a voté. Donc une liste existe et la HCC est en droit de connaître cette liste pour vérifier que ce n’est pas un planton qui a écrit le texte.

    • 27 mai 2015 à 11:39 | lanja (#4980) répond à Isambilo

      Non , pour la déchéance du président, le vote ne doit pas être secret,donc, sur la forme, la HCC peut rejeter l’accusation par faute de procédure, mais on peut refaire le vote , ainsi , le jugement portera logiquement sur le fond ...

  • 27 mai 2015 à 10:30 | olivier (#7062)

    « les Etrangers refuseront de financer de nouvelles élections législatives, pour avoir pratiquement le même type de débiles parmi les élus. »

    Bien vu !

    Par contre, on pourrait organiser une législative avec vote à main levée non ?!

     :)

    • 27 mai 2015 à 11:04 | Isambilo (#4541) répond à olivier

      Vote à main levée oui mais avec une fleur de lys entre les doigts. Un peu de classe quand même.
      Et puis quelle main faut-il lever. Et l’autre que va-t-elle faire pour éviter le déséquilibre physique. Le déséquilibre mental étant déjà acquis.
      Désolé mais j’ai du mal à rester sérieux devant cet énaurmmme problème institutionnel.
      Il faut quand même voir ce qui se passe ailleurs, c’est cent fois pire qu’ici. Il ne s’agit pas de se résigner mais de relativiser.
      Que les députés s’amusent comme ils veulent, s’il y a des imbéciles pour financer leur stupidité, c’est leur problème.
      Ce qui ’intéresse c’est de savoir si l’état a acheté du riz pour compenser la perte causée par les inondations. Je suis sûr qu’aucun député n’a posé cette question .

    • 27 mai 2015 à 21:57 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isambilo

      Quelle honte ... cette assemblée de vautours ignobles !!
      Et quelle honte pour les Malgaches s’ils acceptent cette mascarade qui va les replonger dans une spirale infernale de crise ...comme si 5 ans de descente aux enfers sous la houlette du dj-toxique n’avaient pas suffi !
      Le moment est venu pour le PRM de montrer qu’il a des gonades en bon état de fonctionnement...faute de quoi il va se faire lourder, et Madagascar va encore une fois devenir la risée du monde... et les Malgaches n’auront à s’en prendre qu’à eux-mêmes de ne pas avoir tiré les leçons de 2009 !
      On a raison de dire qu’à Mada la vie est une vallée « d’alarme » !

    • 27 mai 2015 à 22:02 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      Tout ça confirme ce que j’ai toujours pensé, à savoir que les électeurs Malgaches ne savent toujours pas séparer le bon grain de l’ivresse !

  • 27 mai 2015 à 10:55 | diego (#531)

    Bonjour,

    Les élections piège à C.....!!!!! Les élections des 2013-2014 ont été des élections piège à C.... !!!!

    On imaginait qu’un pays qui s’engluait durant cinq ans dans une Transition illégale, à la C....sans un sou, dans lequel on pouvait trouver 30 partis politiques.....il y a eu 30 candidats à l’élection présidentielle....des élections organisées par des putschistes et des marionnettes réunis dans uné espèce d’une institution improvisée à la va vite pour contrôler les élections.

    Ce qui est étonnant n’est pas tant que le pays n’est jamais sorti de la crise dans laquelle on l’a mis, mais :

    - l’ absurdité même de l’existence aussi longtemps à la tête d’un pays indépendant depuis 50 ans, un ex-DJ inculte, non élu, ne connaissant rien des affaires de l’État....et boum, élections législatives combinées avec une élections présidentielle.......espérant sortir le pays d’une crise institutionnelle.....ouffff !!!!!

    Qui sont ces politiciens qui nous ont entraîné dans des élections piège à C.... :

    - toujours les mêmes depuis 14 ans !

    Autrement dit, ces politiciens qui pensent encore et encore qu’ils peuvent gouverner leur pays en affaiblissant l’État, les Institutions et n’ayant pas des partis politiques qui ont les reins solides :

    - ils se ruent tous, encore une fois, vers des élections ces jours derniers. Pour mieux enfoncer encore et encore leur pays dans une énième crise.

    On verra bien.....

    • 27 mai 2015 à 11:11 | betoko (#413) répond à diego

      Nous ne sommes plus en régime de transition , Hery Rajao a bac + 5 si non plus en moins de deux ans au pouvoir , il est déjà mis en accusation contrairement à Andry Rajoelina bac - 3 qui a tenu presque 5 ans comme président de la transition malgré les divers coup bas

    • 27 mai 2015 à 11:34 | Isambilo (#4541) répond à betoko

      Mis en accusation par plus incompétents que lui.
      Cela relève du cirque et non de la démocratie.

    • 27 mai 2015 à 11:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      En droit comparé :
      - « Aucun Etat ne fait exception à un principe de protection fonctionnelle du Chef de l’Etat à l’égard de la plupart, sinon de toutes les procédures juridictionnelles pendant son mandat ».
      Dans tous le Etats ,l’initiative de la destitution appartient aux représentants de la Nation,dans leur ensemble ou à l’une des Chambres.
      Par ailleurs,cette initiative est encadrée pour éviter que la procédure ne soit enclechée à des « FRUSTRATIONS ».

      A suivre !

      Ne vous réjouissez pas de ce titre « SENSATIONNEL ».
      - « SEM Hery Martial RAJAONARMAMPIANINA RAKOROTOARIMANANA destitué » !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 27 mai 2015 à 11:39 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      que cette procédure ne soit==enclenchée==à des frustrations.
      Toutes mes excuses !

  • 27 mai 2015 à 11:40 | elena (#3066)

    Ah !enfin, une réaction du PRM vers 12h !!!!!!!!

    • 27 mai 2015 à 11:51 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à elena

      - « Il n’a rien à craindre ».Point barre !
      La procédure de destitution est bien encadrée.
      Il s’agit pour la représentation nationale d’apprécier si les actes ou les comportements reprochés au Chef de l’Etat sont manifestement incompatibles avec l’exercice du mandat que lui a confié le « PEUPLE MALAGASY »,au point d’en rendre la poursuite impossible.

    • 27 mai 2015 à 12:04 | Isandra (#7070) répond à elena

      Il pourrait remettre sa démission comme Ra8 avait fait,...c’est un autre sage,...il y a six ans de cela,...Là, il pourrait sauver son honneur,...

    • 27 mai 2015 à 13:41 | MAHITSITENY (#8793) répond à Isandra

      Dia hiverina eo @izay ilay RAJOELINA Andry Nirina NOFISINAO ISAN’ALINA IZAO FA MITOLONA ANAO ?????

      Aoka fa tena mazava !!!

    • 27 mai 2015 à 13:47 | elena (#3066) répond à Isandra

      Et bien, non, il ne va pas aller jusqu’au bout. Il va chercher d’autres solutions !
      Tant pis !

    • 27 mai 2015 à 14:07 | Saint-Jo (#8511) répond à MAHITSITENY

      LOZA AMIN’ATAMBO IZANY VISAVISAINAO IZANY .

      FIVERENAN’ILAY DJ VE ?

      Tsy mbola leom-boanana omaly foana ve, ka dia mbola handeha hitady zava-boribory indray ?

    • 27 mai 2015 à 14:14 | elena (#3066) répond à elena

      Il laisse la main à la HCC
      Il n’y aura donc pas de surprise. Beaucoup de bruit pour rien !

    • 27 mai 2015 à 14:23 | MAHITSITENY (#8793) répond à Saint-Jo

      St JO a !

      Aza feranao kosa ny fisainan’ISANDRA e !!!!

      IO ERITRERITR’ISANDRA SY NY NOFINOFINY IO ANGE NO NAVOAKAKO HO FANTA-POKO FANTA-PIRENENA e !

      HiHiHiHi

      Mbola tsy fantatrao foana ve izany e ??!! HiHiHiHi

    • 27 mai 2015 à 14:29 | Isandra (#7070) répond à elena

      Quel que soit le tenant et l’aboutissant de cette démarche,...ce que nous pouvons en déduire,...Hery est désavoué par la majorité des députés représentants du peuple, malgré eux,...les choses ne seront plus comme avant,...,

      La question : Vu le rapport de force, actuellement, sera- t- il encore capable de diriger le pays...?

    • 27 mai 2015 à 14:45 | Isandra (#7070) répond à MAHITSITENY

      Ny faharesen-dahatro hatreto aloha, raha izy no lany teo, Andry Nirina Rajoelina, dia mety ho hafa ny fandehan-javatra. Tsy any amin’ny ady politika toy izao intsony no mampivaky loha, fa asa fampandrosoana, sady mety efa tafa-petraka, sy mahazatra tanteraka ilay « Gasy destination » mora vidy no manara-penitra (Lowcost standard).

    • 27 mai 2015 à 15:12 | elena (#3066) répond à Isandra

      Les représentants du peuple qui ne font pas honneur à leur fonction, qui ne sont plus crédibles. Êtes vous sûr(e) que la majorité de la population est contre le PRM ?
      Et le rapport de forces ne se mesure pas à l’effervescence qui agite le bocal des dépités, ils n’ont pas fait la preuve jusqu’à présent de leur probité, de leur patriotisme, et de leur compassion pour les administrés qu’ils représentent.

      En face, ils ont un PRM et son gouvernement et qui pour le moment jouent le jeu de l’apaisement. C’est peut-être la voie de la sagesse qui l’emporte, mais ce que je regrette, c’est que Hery n’ait pas plus de poigne,ce qu’aurait eu un Ra8 à sa place, en tout cas celui-ci est dans son camp pour le moment.

      Les députés se sont sentis menacés dans leur fonction et ont eu peur surtout pour leur seza, le PRM les a rassurés, il n’y aura pas de dissolution de l’assemblée, mais le boulet est passé bien prés.

    • 27 mai 2015 à 15:19 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Inona no mba fampandrosoana vitan’i domelina ?

      Aleo aloha aho ihomehy kely hoy ilay voan’ny potsimanta anankiray ry !

      Samia velon’aina !

    • 27 mai 2015 à 15:54 | Isandra (#7070) répond à elena

      Êtes vous sûr(e) que la majorité de la population est contre le PRM ?

      Malgré eux, ils sont les représentants du peuple dont la plupart sont de gens d’influence et respectés dans leur région respective, de ce fait, leur paroles sont souvent écoutées, suivies par leur population,...

      Vous savez Elena la plupart des Malagasy ne choisissent pas,...ils ne font que suivre,...ce qu’on leur dit,...

      On pourrait dire donc que leur opinion peut refléter ce que pensent la majorité des Malagasy...

    • 27 mai 2015 à 15:59 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Isandra

      Isandra,
      SEM Hery Martial RAJAONARIMAMPIANINA RAKOTOARIMANANA pourrait dissoudre l’Assemblée Nationale,da,ns l’immédiat,après consultation du « Président de l’Assemblée Nationale et du Premier Ministre ».
      Pour Moi,mieux vaut attendre la fin des élections pour les « Municipales » et les « Communales ».

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 27 mai 2015 à 16:11 | Isandra (#7070) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      A cette allure,...je suis sceptique que cette élection aura lieu,...

    • 27 mai 2015 à 16:24 | elena (#3066) répond à Isandra

      et bien, la population mérite mieux, il faut qu’on l’aide à faire des choix conscients, et ça passe par notre développement. Le PRM a tenu aujourd’hui des propos d’apaisement et se veut rassembleur. Est-ce qu’il sera écouté et est-ce que cette mutinerie va le renforcer ? Je ne crois pas que ça entraînera une déstabilisation. Les députés se sont exprimés, c’est un avertissement pour le PRM, mais ce n’est pas encore le clash total.

      Et tout ça est dû à une constitution mal adaptée, mal fagotée,on vient d’en avoir la preuve, et depuis le début d’où la nécessité d’en changer : que le PRM mette en place l’assemblée constituante. S’il réussit le challenge de tenir jusqu’aux élections, il pourra postuler un second mandat, sinon la voie est libre pour R8 et le DJ

    • 27 mai 2015 à 17:47 | Isandra (#7070) répond à elena

      Ce que vous êtes en train de faire là,...ne l’aide pas du tout à faire un bon choix,...comme il est dit "il n’y a pas de fumée sans feu.

      Il a fait quelque chose qui ne fallait pas laquelle a provoqué cette situation, il faut lui dire directement sans détour pour qu’il le comprenne, s’en rende compte,...qu’il a pris un mauvais chemin,...avant qu’il ne soit pas trop tard,...si ce n’est pas déjà le cas...

    • 27 mai 2015 à 19:17 | hrrys (#5836) répond à elena

      ma chère Elena c’est comme ça q ça se passe qd on est soumis à une majorité à geometrie variable,souviens-toi d Christine

    • 27 mai 2015 à 22:07 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isandra

      Les « députés » Malgaches ... des représentants du peuple !!??

      Faut arrêter de manger des champignons qui te font voir des éléphants roses habillés en tutu.. ma pauvre !!

  • 27 mai 2015 à 11:54 | hrrys (#5836)

    Inty aho eto , on verra bein une décision dans les considérants seront teintés d’arguments purement politiques et non pas juridiques......Que fait Jaovato ds le parrage ???????????

    • 27 mai 2015 à 19:11 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      dont les considérants,,,,,,les parages,,,,, désolé !

  • 27 mai 2015 à 11:57 | lanja (#4980)

    Raha mitombona ny fiampangana , dia tokony hiatra ny hevitry ny maro , na iza faly , na iza tsy faly, izay no demokrasia , miala i HR ...dia ho hita eo indray ny tohiny e, efa zatra krizy ny malagasy e , mitohy ny révolution orange , ilay fahantrana tafahoatra efa LASA mahazatra... raha tsy mitombona kosa, dia mila foanana tsy misy hatakandro io assemblée io, ary indrindra mila miova ity constitution kitoatoa io, tsy hampandroso firenena velively io, ny fanatika gaigy sy vendrana ihany no hifikitra @ io , ohatra iray : ny législatif ihany no afaka manaramaso ny mpanatanteraka , kanefa ny législatif no atao manolotra PM , ny olona atolotra izany no harahamaso.... raha tsy mitombona dia tsy maintsy mizotra any @ làlana nofaritana tany @ CCI ivato i HR

  • 27 mai 2015 à 12:47 | iarivo (#5822)

    Vive Madagascar, Une et Indivisible !

    Pour des Institutions républicaines, démocratiques et laïques fortes et respectées par tous !

    La lutte continue ...

    Voilà que la majorité des députés se constitue en fronde envers le pouvoir en place, y compris les députés sensé être de cette majorité présidentielle fictive !

    Il était temps !

    Les tenants du pouvoir vont certainement chercher la réplique pour contrecarrer cette décision de l’Assemblée nationale, la HCC en premier lieu, mais les dés sont maintenant jeté, le processus est en marche !

    • 27 mai 2015 à 13:39 | MAHITSITENY (#8793) répond à iarivo

      Dia faly ery ianao fa mitohy ny krizy ary miha-mahantra ihany ny Malagasy ?????

    • 27 mai 2015 à 18:28 | Isandra (#7070) répond à MAHITSITENY

      Aleo aloha dia ny mbola manomboka dia amboarina ny zavatra,...amin’izay tsy dia misy fahasimbana(degat) be loatra,...Satria na ho ela na ho haingana dia tsy maintsy hisy krizy ihany eto raha mbola ireto Hery Vao Mianama-deha ireto no mitondra.

      - Ny lalam-panorenana hosohosena tahakan’ny manosi-potaka,...
      - Ny soritr’asa tsy dia misy mitombina firy,
      - Ny asa rahateo tsy hita izay vita,...
      - Ny olana mahazo ny vahoaka toa tazanina fotsiny, tahakan’ny tany nalavoana,...
      - Rehefa manao fifidianana manitsakitsaka ny lalàna fotsiny no atao anton-draharaha(fanaovana fampielezan-kevitra mialoha,...sns),...
      - Mandany vola be mitety an’izao tontolo izao anefa tsy hita izay vokany,...

      Raha ireo no mitohy tsy maintsy ho leo ihany ny vahoaka,...ary tsy aharitra izany 2018 izy ireo, satria marary loatra, dia ny vokany tsy maintsy fidinana an-dalà be dia tonga soa Ra-krizy mafy be,...

      Ka tsy aleo ve izao mbola tsy misy n’inona n’inona mijoro izao dia efa amboarina.

    • 28 mai 2015 à 01:17 | MAHITSITENY (#8793) répond à Isandra

      Nitondra teo i JOELINA kely Cherie nao, hainao ery ny niaro azy kanefa izao ny hadalàna vitany !!!!

      Io anie Ranona tsy azo ho entina @ hoe manonofy azy ianareo dia atao izay iverenany eo fa jerena ny fiainana e !

      krizy lavareny ve no iainana e ?

      Mba mandihiha fa tsy hoe

      manonofy ny ataon’i RAJOELINA mikiakiaka hoe « ANDRY A ! ANDRY AAAA ! OUI !! OUIIIII ! OUOUOUIIII !!!! PLUS FORT » ianao ;

      dia ny hafa no tsy raharahanao na tsy mihinana aza !!!

  • 27 mai 2015 à 13:38 | mpitily (#1212)

    Que dit la jurisprudence malgache ? Zafy était tombé pour moins que tout cela non ?

    Wait & see.

    Si le HVM avait vraiment tenté de soudoyer des députés c qu’ils ne sont pas aussi sereins que ne le prétendent leurs rares supporters sur ce site.

  • 27 mai 2015 à 13:46 | FINENGO (#7901)

    Raisonnement d’un simple Couillon que je suis.
    Destitution ou pas destitution, la Machine est lancée.
    Une nouvelle crise est une certitude avant la fin de l’année 2015.
    Celui qui voudra engager le Pari, je suis preneur.
    Pauvre Pays !!!!

    • 27 mai 2015 à 14:06 | rayyol (#110) répond à FINENGO

      Nous allons voir finalement la vraie nature de Hery .Malin ou total idiot Si malin il est vraiment malin et va dejouer tout ses adversaires Si idiot pauvre Madagascar

    • 27 mai 2015 à 14:09 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Ou je me trompe ou la coalition Mapar etc est derriere tout cela On verra bientôt Il y a du travail de coulisse sa c est sur

    • 27 mai 2015 à 14:17 | Saint-Jo (#8511) répond à FINENGO

      Mais FINENGO, vous êtes loin d’être « un simple Couillon » (selon vos propres termes). Non !

      Par contre, on verra si Rajao a des couilles !
      Remarquez ! Je n’ai pas dit : si Rajao est un « couillon ».

    • 27 mai 2015 à 14:30 | olivier (#7062) répond à FINENGO

      Il était une fois, dans un pays lointain, une classe politique supérieure..

      Un jour, Le parti orange désigne un candidat à la présidentielle..
      Beaucoup d’ex citrus sont mécontents ( comme d’hab), et passent dans l’opposition ( vive la démocratie tropicale !)
      Le parti yaourth est prêt à tout pour faire revenir son maître, par la fenêtre de la cuisine, celle de la cave, ou l’aérodrome d’antsirabe..

      Profitant de la zizanie qui règne au sein du parti orangina, il favorise l’émergence d’un parti « theorique » ou H, regroupant quelques anciens copains aux qualités capillaires soigneusement sélectionnées...avec l’appui d’une certaine classe religieuse..( les voies du seigneur sont impénétrables, à ce qu’il parait !)
      MAIS le parti H veut garder sa place de Calife, et empêcher le calife du Yaourth de le doubler...vaste programme !

      Patatra...

      Les députés chargés en vitamine c, défient le président du parti H, avec l’appui à peine dissimulé du parti Y.
      trop contents, il est vrai, de placer quelques peaux de bananes sans en avoir l’air...

      Que le Yaourth, l’orangina, ou les as(s) l’emportent... (oss en anglais, ça veut dire trouduq)

      1) Pas d’argent dans les caisses de l’état
      2) aucun programme politique à l’horizon
      3) tous ( politiciens et leurs fidèles) se moquent de l’intérêt général
      4) les bailleurs ne sont plus dupes
      5) les trafiquant n’ont été, ne sont, et ne seront pas inquiétés ( bah oui...ils ont de la famille et des amis dans les partis O - Y - H et AS !!!
      6) les députés des partis O - H - Y A , étaient, sont et demeureront ( aux rares exceptions près), des ennemis de leur propre peuple

      Et dire que tous ces gens intelligents nous pondent des postes, des articles de presse, des lois...

      Alors qu’au final on se retrouve à la case départ..

      Mais bon, après tout, c’est la routine !

      cépamafôte

       :)

    • 27 mai 2015 à 22:11 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      « les bras m’en tombent » disait la vénus de Milo ! Et elle n’avait pas tort !

      Un véritable cas d’école pour les psychiatres, ce pays !

    • 28 mai 2015 à 09:33 | olivier (#7062) répond à Paulo Il leone

      et dire que tout cela ne me surprend même pas ...

       :)

  • 27 mai 2015 à 14:26 | Jipo (#4988)

    Bonjour à croire qu’ ils ne savent rien faire d’ autre pour occuper leurs temps, leur poste, et leur mandat ...
    Pendant ce temps leur compatriotes crèvent moramora et cette cohorte de cloportes se comportent comme des morpions .
    Le trisomique 1948 devrait etre envoyé en urgence, pour karcheriser tout ça, à moins de les encourager de plus belle ...

    • 27 mai 2015 à 14:28 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Trisomique 1943 moimoi-zeuzeu . /

    • 27 mai 2015 à 16:05 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      Rectification reçue !
      SEM Hery Martial RAJAONARIMAMPIANINA RAKOTOARIMANANA a tous les atouts==en mains==,mieux vaut attendre la fin des élections Municipales et communales pour « DISSOUDRE » l’Assemblée Nationale.
      On aurait en même temps les « Députés » et les « Sénateurs ».Point barre !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 27 mai 2015 à 14:32 | diego (#531)

    Betoko,

    Pour faire la Politique point besoin de Bac plus ou moins quelques choses.

    Je n’ai aucun problème avec les titulaires des Bac plus.....ou ceux qui n’en ont pas :

    - mais j’ai un problème avec les usurpateurs des fonctions !

    C’était le cas de ceux qui ont été à la tête de l’État et les Institutions malgaches entre 2009-2014 !

    Tout le monde sait que Ravalomanana et ses alliés ont refusé d’aller affronter Ratsiraka aux 2ème tours en 2002. Un choix qui s’est avéré payant à court terme, sur le plan personnel pour le camp et alliés de l’ancien président. Mais dangereux et fatalement, a mis à génoux les institutions, et a plongé le pays dans une crise Institutionnelle, a mis tous les indicateurs économiques au rouge :

    - 2009 !!!!!

    Tout le monde semble surpris que toutes les Institutions de l’État ont été effacées par les putschistes sans que les Malgaches ne bougeaient les petits doigts !

    Figurez-vous Betoko que je suis contre le coup d’État de 2002, reconnu le régime Ravalomanana qui a été reconnu par la CI, par conséquent, j’ai combattu la chute de Ravalomanana, je n’ai jamais reconnu la Transition de Rajoelina de facto tous ce qui ont été fait durant la Transition :

    - aussi bien, sûr le plan politique qu’économique !

    La CI n’a-t-elle pas dit qu’elle n’a jamais reconnu la Transition de Rajoelina et ses alliés dont Mr R. Hery, le président et la majorité de ces gens qui se disent avoir destitué le président aujourîhui.

    C’est uné gymnastique intellectuelle à la porté de toutes et tous les Malgaches, parce qu’elle ne fait pas appelle, ni demande des références à des connaissances colossales ou des grandes études ou des expériences dans les affaires :

    - c’est une gymnastique intellectuelle qui ne demande et ne fait appelle qu’à nos simple bon sens, la raison et la sagesse !

    Autrement dit RESPECTER LES LOIS qui prévalent dans notre pays. Et les 1 ers personnes qui doivent les respecter sont ceux qui les ont votés, les ont implantés dans le pays :

    - LES POLITICIENS, LES FONCTIONNAIRES ET CEUX QUI DIRIGENT LES INSTITUTIONS DE L’ÉTAT !

    Même un bac moins quelque chose y arrivera sans problèmes.

    • 27 mai 2015 à 16:10 | betoko (#413) répond à diego

      Si vous n’avez pas de problème avec les bac plus ou moins , pourquoi vous insistez avec bac - 3 d’Andry Rajoelina ? Je vous rappelle qu’Andry Rajoelina dirige deux entreprises , la radio et la télé VIVA et aussi son agence de publicité . Et combien sont les chefs d’état dans le monde qui n’ont pas leur bac à commencer par Marc Ravalomanana
      Vous dites qu’Andry Rajoelina a usurpé son titre de président de la transition , c’est faux . Toute la communauté internationale disait que c’est la sadec qui organise la feuille de route et de bien veiller au régime de transition concernant Madagascar , Ce que la SADEC décide nous acceptons ,et la SADEC n’avait jamais mis une objection pour qu’Andry Rajoelina dirige le régime de transition jusqu’aux élections et ça personne ne l’avait contesté sauf Diégo . Et je ne vois pas l’intérêt pourquoi vous revenez encore sur le régime de transition ? Peut être que vous auriez raison si Hery Rajaonarimampianina sera destitué

  • 27 mai 2015 à 14:34 | kakilay (#2022)

    C’est malheureux à constater :
    Mais qui va verser une larme
    si herymada est destitué ?
    Et qui va verser une larme
    si l’assemblée des prostituées
    est dissoute ?

    Nous le savons bien :
    il y a eu maldonne dés le départ.

    Un prezidà
    qui aura à gérer une assemblée versatile
    jusqu’en 2018 ?
    Est-ce souhaitable ?

    La valse des mallettes,
    pour leurs intérêts respectifs :
    qui en redemandent ?

    • 27 mai 2015 à 14:43 | olivier (#7062) répond à kakilay

      Live - 13H09 IAVOLOHA : Le président de la République prononce sa déclaration, à Iavoloha, par rapport à la situation qui prévaut actuellement dans le pays. Il dénonce le non respect de la transparence et de la démocratie lors du vote des députés, hier, à Tsimbazaza. Il souligne que 80 députés seulement étaient présents, lors de ce vote, et qu’il était impossible d’avoir 125 voix.

      80 députés...125 voix

      Soit il ment, soit les élus du peuples sont des margoulins

      les 2 mon capitaine ?

      LOL

    • 27 mai 2015 à 14:52 | Isandra (#7070) répond à kakilay

      Et vous avez oublié de mentionner le double jeu de Ra8,...
      Fy ny atsy, mamy ny aro,...

      Lui, il est à quel coté exactement,...?

      Il pleurerait pour qui...?

      On ne sait pas,...c’est versatile sa position,...

    • 27 mai 2015 à 15:28 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Miandry ze latsaka fotsiny izahay omena ny kisoa !

      Lasa Merina misolo Merina !

      kanefa raha mbola te-ho velona kelikely i hery vay manta de mila mandray fanapahan-kevitra tena hentitra @reto makorelina sy jiolahy politika reto !

      Samia velon’aina !

    • 27 mai 2015 à 15:58 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Tsy miandry izany izy,...fa tena manongozongozona mihitsy mba hisy voankazo hilatsaka,...fa saingy mody fanina. Tsy mahalala an’i Kotofetsy,...

    • 27 mai 2015 à 17:58 | lanja (#4980) répond à Isandra

      il est de quel coté, mazava be, fa ianareo no fanina... fa afaka manantena foana ianareo, rehefa prezda I ANR dia ny kabary sy ny ozona teny @ 13 no itondrana ny firenena, mahita mpamatsy vola mifandraika @ izay tsara ianareo satria mahery ka...FA hita be hoe tsy fantatrareo mihitsy fa tsy sitrapon i HR velively anie ny hifanaraka t@ RAVALOMANANA e.... ary rehefa vita ny 13 mai, dia ny mitondra firenena sy ny manao forum eto @ MT sy ny koa heverinareo mitovy... ny pression nahazo an’i HR tsy fantatrareo ,heverinareo fa tsy nahazo ani ANR raha izy no teo , azo tohizana foana ny rediredy sy ny fanandramana ho an ity tany mahantra ity e, tohizo , transition vaovao indray ,bravo

    • 27 mai 2015 à 22:16 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      Je m’étonne que personne sur ce forum n’ait encore hurlé « céhencoruncoudéfrantsay ! » C’est bien mou tout ça ... Y a du laisser-aller sur le forum, aujourd’hui !

    • 28 mai 2015 à 09:40 | olivier (#7062) répond à Paulo Il leone

      Nos amis militants sont tendus et dans l’expectative..

      Retournements de vestes à OK Coral !!

  • 27 mai 2015 à 14:48 | diego (#531)

    Bonjour,

    Et les élections dans tout cela ?

    Dans les jours à venir, nous allons faire des démonstration des absurdités dans lesquelles nous nous baignons depuis 14 ans. C’est triste !!!

    Nous sommes condamnés à commenter des crises, parce que nous évitons d’aborder nos problèmes.

    Nous allons avoir des fausses réponses à nos questions si nous continuons à poser des mauvaises questions ! Pire, nous espérons, comme on dit, avoir des résultats différents en continuant à commettre les mêmes erreurs.

    On s’amuse a affaiblir l’État, les Institutions et on veut faire appelle à eux quand les choses vont mal :

    - mais c’est absurde, c’est crétin comme attitude !

  • 27 mai 2015 à 14:55 | kartell (#8302)

    Les marchands de tapis du parlement ont eu gain de cause, ce matin, à l’assemblée nationale qui s’est transformée à cette occasion mémorable en salle de change où les députés maquignons ont obtenu ce qu’ils désiraient : la destitution d’un président jugé sans compétence, la leur étant, bien entendu légitime et de droit divin ! !

    Tout le monde en parlait mais personne ne savait quand le jour de cet hallali présidentiel viendrait, ça y est, le sale boulot a été fait, les petites mains grassement rémunérées mais on fait quoi ensuite ?..
    La politique de la terre brûlée n’a jamais été ce qu’on pouvait faire de mieux surtout dans un pays qui souffre depuis 2OO9 d’une instabilité tout azimut pour faire court ...
    La politique du pire a été décidée et votée sans que personne ne sache de quoi sera fait demain ce qui ,pour une fois, rapprochent ces élus de la société entière...

    Dorénavant,les deux camps ennemis qui vont pouvoir s’affronter en affûtant leur stratégie où tous les coups tordus seront permis sans que personne ne sache quel sera l’épilogue de cette rixe qui s’annonce sans merci....
    Hery n’aura été qu’un président intérimaire permettant de donner momentanément raison aux gentils financiers organisateurs de ces élections de 2012 qui tenaient tant à elles et surtout de donner le temps nécessaire aux deux candidats empêchés du moment pour se refaire une santé politique et juridique comme une nouvelle virginité, on y est !...

    Voilà de ce côté là, c’est fait ou presque, les choses sérieuses vont débuter, il ne manquera plus que d’établir un cadre juridique à tout ça et du vola à trouver, non pas pour soutenir les deux champions car c’est déjà ok pour eux, mais pour pouvoir organiser le scrutin au niveau national, là, on préfère et de loin que ce soit la communauté internationale qui mette la main à la poche...

    Beau pays qui pour quelques 4X4 refusés peut faire basculer une démocratie vers le chaos, les malgaches ont vraiment une longueur d’avance sur tout les autres et ils sont sur la bonne voie pour l’amplifier incessamment !

  • 27 mai 2015 à 14:58 | lefona ihany (#6757)

    Hery R, a voulu « nanongotra ny fototra izay lo », donc "enlever la mauvaise
    racine pourrie", quand il est arrivé au pouvoir. OK, cétait une idée à
    priori pas mauvaise, un voeux pieux...MAIS :
    - 1 : les racines pourries dont il parlait...il en faisait parti en étant
    dans le GVT de la transition ! Erreur « number 1 » !
    - 2 : Le PRM qu’il est devenu, n’a été possible que du fait que la racine
    qu’il voulait annihiler, était paralysée, parceque la CI et consorts,
    FINANCEURS, ont décreté qui ni TGV, ni Le8, ni Deba, ni zafy ne pouvaient
    se presenter.
    Or, ses 4 là (TGV, Le8, dEBA, Zafy), sont LES RACINES POLITIQUES de
    Madagascar, qu’on le veuille ou non ! On fait comment...?.. il (HR) l’a
    fait à sa manière : Vouloir annihiler, certes, mais VISIBLEMENT, sans
    discernement car il a sous-estimé la real-politik de MADA ! C’est typique
    d’un mec issu de la diaspora, bardé de diplôme dans son secteur
    d’activité, et qui dénigre la réalité et l’historique de son pays
    d’origine qu’il ne VEUT PAS CONNAITRE ! Erreur number 2
     !..Eh oui cher forumistes ! ce n’est pâs parce qu’on est MALAGASY, que
    d’emblée..on peut jouer avec la CONSTITUTION MALGACHE !

    - 3 : Le comptable PLUS PRM qu’il est, a, et essaie toujours d’imposer le
    HVM comme parti..non pas UNIQUE, mais DOMINANT ! Ce qui laisse dévoiler ses ambitions..personnelles ! Troisième erreur !
    ...Car aussi rigolo que cela peut sembler..les députés se sont manifestés
    selon LA CONSTITUTION qui fait loi !
    - 4 : HR a désavoué son clan ! Erreur number 4 !

    Je le redit : c’est « LA CONSTITUTION qui fait loi » !

    Résultat des courses :
    - on a un PRM qui valse suivant ce que le « DJ » Communauté Internationnal
    met dans son set !..et y a intétet que HR se déhanche,comme un BABAKOTO !..et il le fait ! Mince !!
    - On a un le8, avec des pourboirs impayés, qui frétille..avec une impunité
    « clownesque » !
    - ON a un deba qui ne « regrette rien » de sa tyrannie de pas si longtemps !
    Reconciliation nationale dites-vous ?...ok..mais où et auprès de qui ?
    << DEMANDER PARDON, mais les DIRIGEANTS!>>> Ets-ce le cas ? NON !
    RECAP ou SUMMUP en 2015 :
    - on a un zidant mal-aimé de tous !
    - on a des députés (pas aimés non-plus de tous) qui se basent sur la
    FAMEUSE constitution pour se défendre. Ce qui est une bonne chose. Comme quoi, FINALEMENT..une constitution sur laquelle se baser...existe !
    On ne sortira de tous ces imbroglios que d’une façon et elle est unique :
    la reconnaissance de TOUS, de la constitution actuelle !
    Pouvoir du PEUPLE en Number One, pouvoir des représentants du peuple en
    second, et pouvoir de l’exécutif en dernier !
    Tout cela est DANS LA CONSTITUTION MALGACHE !
    Non respectée, une constitution devient une porte ouverte pour tous le
    maux pourtant déjà hyper-connus : Dictature, impunité, anarchisme et
    pauvreté MAINTENUE voire AGGRAVE du peuple !
    ..Ce sera sans moi chers têtes, soi-disant pensantes !

  • 27 mai 2015 à 16:27 | betoko (#413)

    Hery Rajaonarimampianina disait qu’il n’y avait jamais eu 125 députés qui ont voté pour sa destitution car 80 n’étaient pas présent d’après ses amis et pourquoi il croit à tout ce qu’on lui raconte , pourquoi il ne croit pas les chiffres que les autres ont avancé c’est à dire 125 ?
    Selon Joan Élite député indépendant , il n’y avait jamais eu 125 députés qui ont voté car hier , nombreux sont encore en province et que certainement il y a eu des fraudes . Mais en faisant les comptes Michel Ralibera de la radio Antsiva qui l’avait invité, à eux deux ils ont trouvé 107 députés qui ont voté pour la déstitution de Hery Rajao , donc cela fait bien + que les 2/3 des députés Logiquement donc, suivant la constitution Hery Rajaonarimampianina devrait être destitué .
    Maintenant qu’une épées de Damocles plane au dessus de la tête d’Hery Rajaonarimampianina , va t il continuer à piétiner la constitution ou est ce qu’il va dissoudre l’assemblée nationale et mettre en place une assemblée constituante la quelle mettra au moins deux ans pour réécrire une autre constitution ? Si c’est cette option qu’il va adopter plus personne ne pourrait le contrôler , bonjour la dictature , il va gouverner comme bon lui semble car la constitution sera suspendue , à moins que ...

  • 27 mai 2015 à 16:42 | Rahasimbery (#8396)

    La petite histoire

    1- Ny hazo no vanon-ko lakana, ny tany naniriny no tsara.
    Si d’un arbre sort une pirogue, c’est qu’il a eu un bon terreau.

    2- Ny hendry mody voky, fa ny adala manesika ihany.
    Le sage feint la satiété, le fou s’empiffre.
    3- boka milomano, tafita voa rendrika.
    Un lépreux qui nage, une malheureuse réussite.

    Quand bien même le moment se targue d’être historique, ses petits lakana (1) coulent à vue d’œil sans que ses matelots cillent. Un match de foot, un coup d’État, une représentation au cercle germano-malgache gisent indistinctement dans ce cimetière sous-marin. Lie où surfe l’agitation contemporaine, n’ayant qu’une aspérité, un seul mot d’ordre : à manger s’il vous plait ! Toutes tentatives de donner une profondeur au présent sont expédiées au royaume de l’inanité. Quelle qu’en soit son actualité, le traitement n’opère aucune gradation notable, aucun tri nécessaire. La mémoire collective, si tant est qu’elle se représente, s’apparente à une déchetterie à ciel ouvert. On enfouit. On exhume. On déplace. On vend. On recycle. On gobe. On y fornique. Le « on » ainsi désigné est un tas de monticules disséminés ici et là, une masse anonyme. Sous le regard bienveillant des misérabilistes, « on » forme à présent une montagne insurmontable d’immondices. Le courage veut que nous la gravissions ensemble mais « Nous » sent la lâcheté qui l’étreint, le danger qui le guette. Puisque tu veux qu’on adopte le même langage ; Moi, toi, Nous, la misère, et en y procédant, tout peut s’écrouler, JE préfère prendre la fuite. Où ?
    Qui se souvient des faits marquants ces deux dernières décennies ou de la place de ses ancêtres éponymes dans son propre tombeau familial ? Le verbe « se souvenir(2) » y acquiert toute sa teneur car lors de ces ouvertures de tombeaux pour des raisons funéraires ou cultuelles par exemple, le devoir serait de retenir les noms et les emplacements des morts, ceci afin de déterminer leur rang généalogique et le transmettre à la génération future. L’enseignement est oral, les cerveaux impriment pendant que le ton s’imprègne de respect et le tout plonge dans une ambiance sacrée : parle moins fort, tu vas réveiller les morts ! Ton arrière grand-père est là, ici repose ton grand-oncle et la matriarche n’aime pas qu’on l’effraie… Les morts ne sont en aucun cas en dehors du tissu vivant. Le religieux prolonge le monde. Et la vie s’étend jusqu’aux confins de l’univers. Pas d’organique, pas d’inorganique, tout est Vie.
    J’aime à imaginer que même en ces temps immémoriaux où la pratique eut encore toute sa tête et sa lettre de noblesse, l’oubli(3) était fréquent et que la conséquence d’une telle distraction qui maintenant, parait irréversible ne fut qu’un écueil mineur. A vrai dire, chez les anciens, l’oubli n’occasionnait guère de frustrations particulières. Les pensées lancinantes étaient priées de disparaître aussitôt qu’elles naissaient au monde. Ils en attribuaient même une vertu thérapeutique. La souffrance de l’âme disait-on, trouve sa fin dans l’oubli. La belle mère, suite à la mort de son fils, consolait sa belle fille par des paroles oublieuses : Que veux-tu, il est mort. Tu sais Koto a des vues sur toi. Est-ce du fatalisme(4) ? Si entend-t-on par ce mot, une attitude digne, forte face aux événements douloureux pour ensuite honorer la Vie par ce qu’elle a de plus noble encore, vivre, oui. Cela va de soi, ce vivre n’a plus rien à voir avec le nôtre. Désacralisée, vidée de sa substance, notre vie éprouve, approuve le besoin permanent de se justifier. Pourquoi vivre ? La possibilité d’une telle question n’est envisageable qu’à l’heure actuelle. Suffit juste que deux regards se croisent pour qu’un malaise presque imperceptible se trahisse : je connais intimement ton mal mais je préfère qu’il soit tu. Chacun son lot et c’est ainsi. Désormais, nul n’est assuré d’une patrie fraternelle où convivialité et rire, sans raison invoquée, se partagent, ou même d’une patrie guerrière où conflits et répits s’alternent. On est passés d’un monde de sens donné, préétabli à des individus fuyants en quête de sens.
    Les Ntaolo(5) se souciaient de la vérité historique, de cette passion de l’exactitude dans la description et l’interprétation des événements passés comme d’un pou rebelle. Bien sûr, ils se racontaient des histoires : au coin du feu, sous un arbre, pendant les heures de dur labeur agricole, tous les prétextes furent propices pour s’y adonner. Le verbe, soulevé par une étrange nécessité, choisissait la performance, la maîtrise. Quand je parle, quelque soit le contenu, ma parole doit viser les esprits de telle sorte qu’elle les frappe de plein fouet, qu’elle se perpétue éternellement. Cela va sans dire, l’égoïsme (6) s’y active mais celui-ci est absolument tu. Mue par l’amour de la durée et le désir de reconnaissance, cette parole cependant ne connaît pas la solitude. Elle se sait appartenir à une communauté de destins qui la précède et la survit. Aussi, se soumet-elle à sa règle : préséance à ceux qui ont vu le soleil, l’œil du jour(7)- l’ultime onction- avant moi ; l’aîné, les parents, les vieux, les princes. Si elle s’expatrie, elle sera déclarée pour folle, morte. Son exil est l’ultime châtiment : l’impiété.
    Au demeurant, la piété, du moins sa récente version, constituerait un frein à l’épanouissement individuel et au progrès général de la société. En somme, le respect accordé aux aînés, aux dirigeants et à Dieu pour ceux qui croient, serait inadapté aux conjonctures modernes et de surcroît, néfaste au développement. Et toujours est-il qu’il y aurait une cause structurelle des calamités nationales. La culture malagasy abriterait donc en son sein un ensemble d’éléments perturbateurs, bref, démoniaques. Tiens, où l’exorciste a-t-il pu planter sa tente ? Je ne présage pas de la suite mais le fait est que le scrutin universel a parlé ; La rue et les intellectuels disent à l’unanimité, non aux blocages culturels. Une formule reflète l’opinion du bitume, les Malagasy sont… Ces trois petits points font état des lieux ; signes-valise, lac intarissable où se déversent tous les maux de la terre. Trois points de tout ce qui ne va pas : ilay mora mora_l’indolence, mahari-pery_l’impassibilité morbide, ilay foko-l’ethnie, ilay Gasy-le Malgache etc. l’avis des penseurs, loin d’en être à contre-courant, la peaufine en des subtiles concaténations.

    Notes
    (1) Lakana, pirogue en français nous livre un sens singulier de ce que les anciens entendaient par réussite. « Si d’un arbre sort une pirogue, c’est qu’il a eu un bon terreau », pour les inventeurs de ce proverbe, une « vie réussie » s’illustre par une longue et périlleuse traversée et, pour y parvenir, une éducation digne de ce nom, le terreau, devrait former des pirogues qui, leur jour venu, sillonneront les mers en affrontant vents et marées. Un mot a survécu pour signifier à la fois la traversée et la réussite, faha-tafita-na, mais semble-t-il que la pirogue a fait son temps, elle a mis les voiles. Alors, quelle serait une traversée sans pirogue, dans le contexte actuel de l’île, sinon un vol. Hélas, nous ne produisons pas des avions. Air Madagascar est une compagnie aérienne et non une industrie aéronautique.
    (2) Non seulement le souvenir, fahatsiarovana, est une des facultés de la mémoire, fahatadidina, mais aussi qu’il opère une sélection, une gradation dans la considération des matériaux à projeter dans le temps. Son choix est fonction de ce qu’il dira être digne de valeur : estimer, conserver, déformer et répéter. Se souvenir mettra par exemple sur sa balance des couples de ce genre : Ralambo ou Andrianjaka, Andriamisara ou Ramboasalama, Rabingo ou Rasosona, Radama ou Rainilaiarivony, Callet ou Raombana, Gallieni ou Ralaimongo, la monarchie ou la colonisation, la république ou l’anarchie, la vie ou la mort, le souvenir ou l’oubli…
    (3) Quelque part, dans « l’arbre anthropophage » de J.L Raharimanana se lit une ligne accusatoire dont voici, de mémoire, l’idée : quel est donc ce peuple qui a oublié sa propre origine ! La mémoire, conçue comme une caisse enregistreuse douée d’un pouvoir comptable crie sa douleur, sa détresse ; je ne peux plus faire mes comptes, les flux entrent et sortent sans laisser de traces et quand survient un éclair de lucidité, instant court mais intense, le bilan est négatif, reste que les numéros lancinants. Maintenant que je me sens dangereusement vidé, qui en est le responsable ? L’oubli, le souffre-douleur de l’Histoire. Vain combat !
    (4) Le thème du Malagasy fataliste était très répondu à la fin du 19ème et au début, du 20ème siècle. On peut citer par exemple, Jean Carol, chez les Hova, 1898, page 56, « Il serait plus exact de dire que le Hova n’a pas de nerfs. S’il en avait, tout au moins s’il avait les nôtres, il lui faudrait une force surhumaine de volonté pour se posséder comme il fait… le vrai oriental est fataliste ; après la lutte ardente où il a déployé toute sa passion, s’il succombe, il a la résignation religieuse du « c’était écrit ! » : le Hova est plutôt « je m’enfichiste ». Son acceptation finale des maux qui lui arrivent se traduit par la locution philosophique, tsy mampaninona, « je m’en moque ! ». Elle clôt avec lui tous les débats où nous voulons avoir raison. » Il ne faut pas s’y méprendre, le luxe des vainqueurs y est à l’œuvre : les fusils aux tempes des vaincus sont un argument sans appel et la suite parachève la victoire en inaugurant l’ère du grand jugement ; le vrai oriental est fataliste. Il ne pourra plus y avoir de front opposé. Triptyque implacable : Résignation, acceptation, réaction. Une trentaine d’années plus tard, Rabearivelo réagissait par une création romanesque, interférence, « l’ennemi d’hier est là, pacifique, du moins fataliste. Le soldat français lui jette : Lâche !...Sans tant d’argent, nous aurions connu une belle guerre : nous n’aurions pas acheté, nous aurions conquis. » Est malheureuse une Histoire à rebours : Le monde d’hier, la grande nostalgie. L’Histoire au conditionnel, pleurnicharde, réactive.

    .

    (5) Le sens actuel et courant, les anciens, suffit. User de l’étymologie jusqu’à ce que la pureté du sens soit mise en évidence est tendancieuse : proto-couilles, je dirais. La signification ultime, si tant est qu’elle existe, ne peut se dérober de l’usage que l’on fait de ce mot, ici et maintenant.
    (6) Fitiavantena, l’amour de soi. La traduction est fâcheuse.
    (7) Masoandro, l’œil du jour était surement une divinité solaire. Quand j’étais responsable scout, nous étions alors à court d’activités, un éclaireur, un cadet, me lançait « Petit ! Qu’est ce qu’on fait ? » Ma réponse stupéfia l’assemblée « Petit ! Comment ça ? Tu n’étais même pas un spermatozoïde, déjà, je dansais sous le soleil. »

  • 27 mai 2015 à 16:44 | Rahasimbery (#8396)

    Sylvain Urfer, moins critique sur la piété(8) religieuse et plus acerbe sur la piété filiale, fourre la valise par un adjectif, peureux. « Il n’est de dialogue sans qu’interviennent les mots peur, avoir peur, de peur que (sao dia…) ; omniprésente, la peur est à peine dissimulée…Les relations sociales seront libérées le jour où peur et jalousie seront combattues », plus loin, il ajoute « …le plus obscur fonctionnaire est perçu comme le dépositaire d’un pouvoir inaccessible et donc redoutable. De ce fait, désacralisation et possibilité concrète de s’opposer à l’arbitraire sont les conditions sine qua non de l’accès à la démocratie ; sans elles, le pouvoir au service du peuple restera une utopie(9) ». De la part d’un jésuite, ce ton espiègle, hop, j’ai failli dire révolutionnaire, sans même souligner le parcours sanguinaire de ce terme dans l’Histoire française, zut, n’est-ce pas que les deux pays sont incomparables, où ai-je la tête ? Le ton m’a presque séduit. Si j’avais seize ans, j’aurais clamé haut et fort, il a raison, c’est vrai ! C’était l’âge de toutes les vérités. Mais voilà que mes certitudes flanchent et dans leur agonie, elles me demandent des comptes : si la voie de la démocratie est toute tracée, jusqu’où la désacralisation peut-elle aller ? Je conçois que, depuis l’époque où rois et reines réclamaient leur obole, leur hasina (10) pour asseoir leur pouvoir céleste, où gouverneurs et colons exigeaient des autochtones, taxes et travaux forcés pour le bonheur de la république, la piété étant au fond une adhésion au sacré ait été altérée. Et je peux aussi comprendre l’amincissement grandissant de la frontière entre la piété et la peur du fait même de la violence du quotidien et de l’Histoire. Par contre, ma probité me déconseille de franchir le pas en les accusant de superstition. Oui, s’opposer à l’arbitraire est l’une des inspirations démocratiques. Mais n’est-il pas aussi un certain sens du sacré dans le christianisme ? La désacralisation n’épargnera donc pas ce dernier et cette « démocratie chrétienne » tant souhaitée par Urfer, n’est rien moins qu’un oxymore. A contrario, cette peur, que je qualifierais plutôt de piété, et dont il pense être un obstacle culturel, pourrait s’agir d’une résistance à une emprise encore plus grande que la tyrannie : la désintégration sociale. Si le sens social disparaît, ce qui est une hypothèse absurde car l’existence du langage humain le présuppose, c’en sera fini de ce que les Malagasy pourraient apporter de différents au monde. Les mauvaises langues diront, à quoi contribuent les pauvres Malagasy ? Ils sont et le fait d’être ne requiert aucune justification, et implique par la même occasion qu’ils partagent les travers et les qualités de tous les êtres humains. Qu’est-ce qui fait la particularité d’un peuple sinon l’intime expérience qu’il a acquise au fil du temps et la manière dont il la réinvente dans la pratique en la continuant ou en la contestant selon son bon vouloir. Est-ce à voir avec la démocratie ? Si on l’éloigne un tant soit peu de la nébuleuse universaliste qui ne peut se retenir de l’ériger en un Dieu libérateur, la démocratie est une expérience intime(11) de la politique, que cela soit dans son exercice ou dans son acceptation. Non seulement le pouvoir est au service du peuple mais ce dernier après avoir engagé une âpre lutte pour terrasser son ancien régime (12) détient réellement son destin en main, tout en laissant ouverte toute critique à son encontre conformément à la liberté radicale qui la fonde. Elle est paradoxale : arbitraire dans sa prise de pouvoir et libre dans ses principes. Il ne peut y avoir de blasphème en démocratie. Toutes les paroles sont admises. Auquel cas, elle relève plus de l’exception que de la règle. Ces printemps arabes par exemple, quoi qu’ils sont inscrits dans le carcan islamique, n’aspirent pas nécessairement à une libération politique, ni à une libération religieuse. Ces musulmans révoltés demeurent et demeureront avant tout musulmans. En quoi sont-ils captés par le nouveau et pourtant si familier, dada mondial ? Ils veulent manger un peu plus qu’à l’accoutumé ; Ben Ali, Moubarak, Kadhafi et consorts étaient les prototypes du dictateur ventripotent. On ne les a pas intenté un procès d’impiété mais de gourmandise. Une fois leur pouvoir à terre, les foules les caricaturent en improvisant un festin ; les palais présidentiels et leur faste extraordinaire, les tableaux et les coffres abandonnés in extremis, désormais à portée de main, font office de réfectoire. Parmi les commensaux, déguisés en démocrates d’un jour, se trouvent les théocrates de toujours. En fins stratèges, ils se méfient de la liesse. Précisément parce que la joie populaire est un vivier libertaire. Tout comme elle peut donner de la suite aux idées nouvelles, elle est aussi déferlement de force sauvage qui peut d’une façon ou d’une autre, dévaster toute idée du sacré. C’est sur ce terrain que les fous de Dieu sont les plus redoutables. Leur entrée en jeu consiste à introduire la loi sacrée dans le cours des événements. Cet arbitraire absolu, inviolable restaure l’ordre divin pendant et après le chaos. Bref, les printemps arabes, printemps de la démocratie en occident, intiment juste leur politique pour qu’il y ait une meilleure répartition des biens. Le problème soulevé donc, n’est pas de l’ordre du régime(13) mais d’une certaine exigence en matière économique c’est-à-dire, à plus d’équité dans le partage. Cela entre en résonance particulière avec ce qui se passe un peu partout dans le monde : si l’occident a encore son mot à dire sur la liberté et sur toutes les institutions qui la sous-tendent, nonobstant le colonialisme qui était une contradiction dans les termes et la pratique néocoloniale infestée de business à bas prix ; le reste du monde ne désire en lui que sa comptabilité soucieuse de croissance et de consommation. L’Arabie saoudite, la Chine sont-elles démocratiques ? La réponse coule de source : elles sont aussi comptables que l’épicier du quartier. Par conséquent, la question de la richesse et de la pauvreté doit être pensée indépendamment de la démocratie. Cependant, rien n’empêche de les aborder ensemble. Le pauvre et le riche ne sont pas nécessairement démocrates mais l’inverse est fort probable. En ce moment, les Français empruntent ce chemin inverse ; leur démocratie est à l’épreuve des soubresauts économiques, en sortira-t-elle vivante ? Ailleurs, plus personne ne réalise que la laïcité française n’ait été possible-après un siècle de violence sans nom-que dans la mesure où le christianisme a été dépolitisé pour être relégué dans la sphère privée.
    D’un côté, Urfer est un Français de la vieille école : égalitariste, une race en voie de disparition ; acquis à la cause laïque, à la république française, au pouvoir émancipateur du progrès technique, il n’hésite pas à citer Karl Marx, et à celle du libéralisme, Keynes au renfort. De l’autre, il est un Malagasy de la première heure ; parmi les siens depuis les années 70, majoritairement chrétiens, pour avoir pris trop au sérieux un impératif biblique, il faut rendre à César ce qui appartient à César c’est-à-dire le pouvoir ; lui et ses ouailles ont fini par oublier qu’ils ont un ventre et que le cours du riz se négocie à l’autre bout de la planète, que le profit tiré de la production de ces innombrables rizières, bien que la technique agricole laisse à désirer, ne dépend aucunement de leur bonne volonté mais d’une contingence internationale. Aussi, après en avoir fait état, après qu’il ait senti, compris l’aveu d’impuissance des politiques, leur confession qui, pour moi, est aussi leur puissance expressive du désastre ; l’indécrottable insularité des décisions prises pour y remédier, le repli identitaire, le discours ethnicisant, l’auto-flagellation calculée, la république vivrière, les élections volées au peuple, l’argent des autres, la prédation, la cueillette, l’égoïsme, la flatterie, la jalousie, la peur… il en a conclu que les siens ont grandement besoin de fahafahana(14)

    (8) Il n’y avait de distinguo strict entre la piété religieuse et la piété filiale ; plus on est proche du soleil (Zanahary), plus on bénéficie de son pouvoir créateur. La piété tout court donc relève du divin et de l’humain à la fois ; l’adoration n’est pas exclusive, elle est ouverte sur une totalité.
    (9) Sylvain Urfer, le doux et l’amer (Tantely amam-bahona), foi et justice, page 181.
    (10) Le hasina était cette monnaie symbolique que l’on offrait aux souverains en guise d’allégeance. Le même mot relate le sacré.
    (11) Pour le cas de Madagascar, la république, certes, héritée de la colonisation, est curieusement silencieuse sur ses principes fondateurs. Imaginons que la colonisation n’eut pas lieu et pensons la république de maintenant, rien que pour voir : aucun discours politique, aucun livre…les démocrates existent-ils à Madagascar ?
    (12) Toutes les sociétés démocratiques ont leur ancien régime. Voici une question taquine, Quel est le nôtre ?
    (13) En politique, seul un changement de paradigme peut être appelé « révolutionnaire » parce qu’il est radical : passer de la démocratie à la dictature est aussi une révolution. Tous les régimes sont mortels.
    (14) La liberté ici, est définie d’une façon permissive, afaka sa tsy afaka (permis ou pas), elle est donc rapport à une autorité. Ce qui est logique car elle est une invention des nationalistes contre la violence coloniale. Aujourd’hui, la brutalité règne et l’autorité est absente, faut-il réinventer la nation et la liberté à la fois ou laisser faire la nature, à ce qu’il paraît celle-ci a toujours raison ?

  • 27 mai 2015 à 16:45 | Rahasimbery (#8396)

    Et c’est là je crois que le mot démocratie est galvaudé : qui libère qui et de quoi s’émancipe-t-on ? De tout ou d’une partie seulement de ce je ne sais quoi tout, ou de tout autre chose d’ailleurs. Trêve de deux poids deux mesures ! Après ce long détour par trop sinueux, je vais livrer ma petite vérité : Dans leur ensemble, les terriens espèrent vivre en sécurité et confortablement(15) . Chacun d’eux sait que leur rêve, aussi grotesque que cela puisse être, porte le nom de consommation(16). Et devenir un bon consommateur, si leur espace s’y prête, nécessite quelques sacrifices : abandon relatif de leur terreau culturel et adoption progressive de nouveaux droits à la propriété (individuelle) et des codes (modes) de consommation . La réussite n’est autre chose que la satisfaction d’être rassasié quitte à être gavé par un tiers et le sentiment ou l’illusion de participer positivement au bon déroulement du monde. Le développement, le sens actuel du progrès, est indissociable à la construction des lieux de culte, des écoles, des centres commerciaux pour le beau monde, des hôpitaux pour les bons travailleurs, des panneaux publicitaires pour le libre choix et à l’installation des fibres optiques pour que l’information circule à la vitesse de la lumière. J’ai oublié le plus décisif : être élu par les capitaux mondiaux. Le jugement(17) que chacun porte aux uns et aux autres, que l’on peut nuancer à l’échelle des individus et à celle des peuples, est fonction du degré perçu et réalisé de ce dit développement. D’où, la fausse irritation de certains Malagasy « riches » quand un individu lambda les traite de misérables : nous habitons une belle villa, nous avons fait des études, nous sommes connectés à internet, nous avons des domestiques, j’ai un appartement à Paris etc. et la réplique univoque de la majorité : donnez-nous de l’argent !
    Les découvertes scientifiques sont dorénavant transnationales ; elles renouvellent les produits injectés dans le circuit consumériste et nourrissent les illusions qui y vont de pair. Peu importe le prix, que cela soit le travail, l’industrie, la banque mondiale, la spéculation, la prostitution, la guerre ou la mort, ce qui compte, c’est que l’approvisionnement et leur pouvoir d’achat soient assurés ; pourvu que leur César, même par endroit, dictatorial, immoral ou libidinal, remplisse leur devoir de comptable. Leur plus grande hantise est de se réveiller un matin, apprenant par la télé, par tweeter que la super comptabilité mondiale hoquète et qu’au lieu de la propagande habituellement rassurante, enthousiaste même, un ton dépressif y pointe son nez : « Rien ne va plus, c’est la crise ! »

    (15) Le préambule de la constitution des États-Unis est très explicite sur le lien mystique entre la sécurité (la défense), la prospérité et la liberté. N’est-il pas temps de souligner que la liberté n’est jamais à l’affût de la violence et de la pauvreté ? Pour forcer le trait, je dirais que le violent et le pauvre peuvent l’être librement et autant que les riches, les libres violentent aussi les pauvres.
    (16) D’un malentendu est sortie une vérité commune, mondialisée : La société de consommation est le préalable à toute démocratie. Puisque celle-ci ne mange pas de pain, donc elle est seconde. Toutes les initiatives prises pour la promouvoir sont comprises dans ce sens. Et compte tenu de la hiérarchie des besoins, la démocratie relèverait d’un besoin métaphysique. Est-ce à tort ou à raison ? Les démocrates le diront.
    (17) Riche et pauvre logent à la même enseigne : celle de la besogne.

  • 27 mai 2015 à 16:47 | Rahasimbery (#8396)

    Tandis que La crise suscite l’effroi et l’inquiétude en Europe, parce qu’elle amorce au nom du sacrifice et de la survie nationale une profonde remise en cause du confort et de la sécurité(18) , en Malagasy, « Krizy mafy e(19) » est une boutade talismanique, le jargon populaire en regorge : au jour le jour, autant que faire se peut, on chasse le mauvais œil. Les décennies d’errance politique ont permis à cette réalité d’imposer son rythme. Ceux qui souhaitent y faire carrière, à juste titre et qui leur donnera tort, y voient un moyen sûr d’atteindre le « fiadanana(20) » et par un effet miroir, tout le monde s’y identifie. Ce mouvement promotionnel, perceptible caractérise l’idée de la réussite sociale(21) , à tel point que la séparation politique-population civile(22), pour une fois, s’atténue. Contre toute attente, et ce malgré la brutalité du dit mouvement, un régime égalitaire régit le rapport Malagasy-Malagasy : les fantasmes économiques sont sensiblement les mêmes ; les signes apparents du progrès, les beaux immeubles, les belles voitures, les téléphones à la mode et cætera les nourrissent. La tension nécessaire entre le bon sens politique voulant qu’en premier lieu, l’impulsion à tout changement collectif, à toute organisation sociétale émane de l’intérieur et l’illusion générale d’une issue extérieure, d’un monde autre et salvateur, est inexistante. Seules les conditions d’accès à une modernité localisée extérieurement marquent la césure. Quelques individus réalisent l’idéal commun au prix d’une lutte sans merci. Tous les moyens pour y parvenir sont licites. Le droit ne reflète aucunement la justice, il est une infraction, une saignée pratiquée à l’endroit de la société toute entière. Les diplomates expérimentés par exemple ont du souci à se faire à chaque fois que l’appareil du pouvoir change de main(23) . A ce jeu, le plus moderne(24) est celui qui a réussi à substituer la véritable question politique-comment allons-nous vivre ensemble ?-à celle du négoce, combien je te dois ? De ce fait, Il n’y a pas de différence de nature entre les désirs des dirigeants et ceux des indigents. Si les urnes garantissent la reconnaissance internationale du statut de la République malgache, au niveau national, elles sont investies par tous les désirs. La grande Promotion.
    S’en réjouiront les républicains : Plus de princes, plus de sujets, plus de politiques, plus de citoyens, que des pauvres et des riches. D’un côté comme de l’autre, rien n’est décidé(25) pour construire une passerelle. C’est la petite histoire d’une traversée singulière : Chaque rive mesure la distance nécessaire pour l’effectuer tout comme pour entamer le retour, mais le résultat donne le vertige : nul et non avenu. D’autant que parcourir tout le temps la même distance est mortellement ennuyeux. Quand les deux partis jettent leur regard au milieu, il en sort une commune conviction : le fleuve reste indéfectiblement le même. Ce fleuve, c’est l’apathie du peuple Malagasy. Son imaginaire s’en est accommodé et dans ses heures les plus fécondes, ne produit-il que des songes exotiques : les possibilités ne peuvent que prendre leur source ailleurs, ici, plus rien ne germe. L’Histoire contemporaine (ces 100 dernières années) et les recherches désespérées des amoureux de Madagascar pour une solution viable achoppent sur cet ailleurs et tentent de donner sens à ce rien(26) . Urfer en fait partie.
    Il prône en tout bien tout honneur, la « bonne gouvernance », locution tiers-mondiste, en invitant les Malagasy à servir et gérer le « bien commun(27) » et à apprécier la « compétence et l’éthique ». Ignore-t-il que malgré le taux galopant de l’analphabétisme en milieu rural, les siens sont parmi les meilleurs élèves de la planète ? Si à chaque coin de rue les écoles de commerce pullulent, c’est bien parce que la demande en sollicite d’avantage. Mais voilà, les têtes pleines ne font pas des poches heureuses et rehefa noana ny kibo dia mivezivezy ny fanahy(28) . Les rescapés, ceux qui arrivent à se sauver de la cyclothymie des squales locaux, s’ils ne se réfugient dans l’informel, le système D en mettant de côté tout scrupule scolaire, prennent l’avion : ailleurs, leur compétence est indiscutable ; ailleurs, les gentils comptables malgaches ont la cote.
    Les propos politiques empâtés de « mondialisation, démocratie, lutte contre la pauvreté, financement etc. », frisent le psittacisme absolu, la ressemblance avec ceux des italiens est telle que j’en perds mon malagasy ; où gouvernent-ils, ailleurs ou à Madagascar ? Plus grave, la virulence des débats parlementaires concernant leur propre budget de fonctionnement, à savoir leur privilège, témoigne de l’enjeu réel : l’enrichissement personnel ou clanique. Mon propre ailleurs prend sens d’un coup, j’ai presque honte de l’écrire.

    (18) fiadanana veut dire « état de confort et de sécurité », un bonheur idéal ou réalisé selon les cas.
    (19) Il fait calembour avec le mot, krismasy – Noël, krizy mafy e-c’est la dure crise ! Noël de disette donc.
    (20) Voir la note 18. Au lieu d’être un bonheur abstrait pour le grand nombre, la carrière publique l’exemplifie en le rendant possible. Les petits fonctionnaires, certes mal payés, se satisfont de la sécurité relative du travail et l’infime minorité au-dessus, ont le privilège du confort en plus. Cet idéal réunit tous les Malagasy sous la même bannière qu’est le peuple.
    (21) Ce fait atteste la réelle prédominance de l’individu. La réussite sociale s’éloigne de son destin collectif pour être arraisonnée par l’individuel.
    (22) Un libéralisme anarchique nous dit Urfer. Il ne manque pas d’inspiration.
    (23) La chaise musicale est une pratique courante. A défaut de ligne politique majeure, chacun privilégie son clan.
    (24) Olomandroso, l’homme évolué, l’homme moderne.
    (25) Outre le fait que toute décision, même judiciaire, est potentiellement révocable par un arbitraire de type marchand « combien le juge demande-t-il ? 300 euros, c’est son prix habituel », l’absence d’éducation (politique) allant dans ce sens la ronge de l’intérieur. Je suis parfois ébahi par la connaissance scientifique de certains, mais quand je leur propose de l’appliquer quitte à ce que j’oublie mon cerveau en prenant un marteau, ils disent qu’il faut de l’argent.
    (26) Les entreprises menées par Solofo Randrianja et Françoise Raison-Jourde l’illustrent assez bien.
    (27) Il n’est plus besoin de rappeler ici la bizarrerie de la République malgache : Elle n’a jamais fait l’objet d’une lutte de principes. Lui manque ses conditions sine qua non : son ancien régime, ses penseurs et ses citoyens. Qui parmi les intellectuels osent s’y atteler ? Son caractère hérité de la colonisation par exemple mérite amplement d’être examiné à la loupe pour peut-être, une bonne fois pour toute, botter toute attitude paternaliste et rancunière.
    (28) Quand on a le ventre creux, on a l’esprit erratique.

  • 27 mai 2015 à 16:48 | Saint-Jo (#8511)

    Hoy i Rajao : Solombavam-bahoaka miisa 80 fotsiny hono no tao Tsimbazaza, ka amin’ny fomba ahoana no isiana 125 solombavam-bahoaka mitaky ny fanonganana azy !

    Mety ho io voalazan’i Rajao io izao no antony ho entin’ireo mpitsara ao amin’ny HCC mba hilazàna fa : tsy ampy hanapahan-kevitra amin’izay fanesorana na tsy fanesorana an’i Rajao ny zava-nitranga, na koa tsy natao hitsara ny toe-javatra toy itony ny HCC.

    Dia manontany tena aho hoe : efa manangasanga ve ny paika ho avalin’i Rajao an’ireto solombavam-bahoaka ireto, ka io nolazainy hoe solombavam-bahoaka 80 fotsiny io no dingana voalohany ?

    Manambana fotsiny toy ny efa fanaony hatramin’izay ve i Rajao ?
    Sa kosa tena hanjera ny sandriny amin’izay, ka handrava an’ireto depiote tia tena fa tsy mitsinjo mihitsy izay fiainam-bahoaka efa faran’izay mangidy akory ?

    Dia hiarahantsika mahita eo izay tohiny e !

    • 27 mai 2015 à 16:58 | Midabetsy (#8062) répond à Saint-Jo

      Tsy nahay nanisa angamba ry zalahy tao anatin’ny lapa na nihevitra fa nandra toa ireo olona mpanisa vato tamin’ny naha voafidy azy tany aminy any ny eto iarivo ka ny 80 mbola natao 125 ihany.

  • 27 mai 2015 à 16:49 | Rahasimbery (#8396)

    Sur le plan éthique, Les Césarillons Malagasy, ces chrétiens du dimanche comme dit si bien Urfer, décidément son humour détonne, prêtent serment sur la bible et la constitution à la fois mais leur parjure reste inégalé : lundi matin, ils sont déjà au taquet du clientélisme.
    Le brave Père continue, « un pays ne se développe pas avec l’argent des autres mais avec le travail organisé et l’épargne de ses citoyens ». Soit ! Mais sur terre, plus personne ne croit que l’argent a une odeur. Cela fait des lustres déjà que ce bon vieux capitalisme moral, féru de travail est enterré et la lourde tâche de l’exhumer, si volonté il y a, n’incombe pas aux seuls Malagasy. Je dirais que Madagascar a une bonne longueur d’avance sur les autres pays. Les Malagasy ont un sens profond des changes et leur a toujours fait défaut le sens de l’Etat. Un gamin de rue, sans qu’il ait mis les pieds aux Etats-Unis, saura faire la différence entre un billet de dollars et un billet d’ariary . Pour lui, le premier restera toujours le coefficient magique qui lui donne une possibilité concrète d’acheter plus. Le second, fripé, malmené, donnant parfois l’impression qu’il a vécu des siècles, n’a qu’une valeur d’usage : son pouvoir lui vient de l’extérieur, si bien que l’idée d’un potentiel lui étant endogène ne traversera jamais son esprit. Quant à l’Etat, c’est lui-même, son identité, son véritable état : tous les deux sont embarqués par cet ailleurs magique ; tous les deux baignent dans une insécurité chronique ; tous les deux ont le même terrain de jeu, la rue ; parfois leurs humeurs s’accordent ; comme le marmot veut son dû pour faire sa révolution, le petit état le lui rend bien ; mais le plus souvent, il subit sa brutalité et la conjure en lui rendant la pareille.

    Enfin, situer la problématique au domaine culturel me paraît inopérant compte tenu du marasme politique ambiant et participer au jugement de valeur puisant ses éléments discursifs au 19ème siècle. Discours qui soit dit en passant, fut messianique et contradictoire : les conquérants génétiquement plus évolués, au nom de la liberté, affranchissaient les esclaves culturels par un acte militaire. Les contraintes, l’inadaptation culturelles, la tradition barbare, archaïque etc. furent le prétexte historique du pouvoir dominant de jadis. Trouvent-ils encore des relais ?
    En tous cas, j’ose espérer que tout cela maintenant relève de l’Histoire, de ce passé dont souffrent encore les Malagasy : leurs langages en sont imprégnés sans qu’ils s’en rendent forcément compte ; ils s’automutilent, ils se haïssent... ils ont abandonné cet espace particulier,vital à bien des égards, du discernement, de la créativité, de la confiance, de l’estime de soi, de la bienveillance. Passés maître dans l’art du mimétisme, ils ne pourront plus reconnaître ce qui est singulier, ce qui est radicalement nouveau dans leur propre production.

  • 27 mai 2015 à 16:52 | vohitsara (#8896)

    A Madagascar, les députés votent la destitution du président
    LE PARISIEN, 27 Mai 2015, 00h25 | MAJ : 27 Mai 2015, 00h28

    Les députés malgaches ont voté à une très large majorité mardi soir la destitution du président Hery Rajaonarimampianina, accusé notamment d’avoir violé la Constitution.
    AFP/Rijasolo

    Les députés malgaches ont voté à une très large majorité mardi soir la destitution du président Hery Rajaonarimampianina, accusé notamment d’avoir violé la Constitution, au risque de replonger la Grande Ile dans une nouvelle crise politique.

    La Haute Cour constitutionnelle doit désormais se prononcer sur le bien fondé de la déchéance du président, votée par 121 députés contre 4, sur 125 votants, parmi les 151 députés de l’Assemblée nationale. La majorité des deux tiers requise pour obtenir la destitution du président était de 101 voix.

    « Il est déclaré officiellement que la soumission à la Haute Cour constitutionnelle de la requête de mise en déchéance (de Hery Rajaonarimampianina) est acceptée par tous » a annoncé officiellement le président de l’Assemblée Jean Max Rakotomamonjy après le dépouillement du vote des députés.

    Accusé de plagiat dès son élection

    L’élection démocratique —la première depuis 2006— d’Hery Rajaonarimampianina en décembre 2013 avait laissé croire que Madagascar pourrait enfin sortir de la très grave crise politique et économique dans laquelle elle était plongée depuis le renversement du président Marc Ravalomanana par le maire d’Antanarivo Andry Rajoelina, en 2009. Expert-comptable de formation, M. Rajaonarimampianina avait promis à la population une vie meilleure. Et il avait promis d’agir vite. S’il a su renouer avec les bailleurs de fonds étrangers qui avaient tourné le dos au pays après le coup de force de 2009, ses détracteurs et la société civile lui reprochent son inertie, ses tâtonnements et son inefficacité.

    A peine élu, Hery Rajaonarimampianina s’était fait remarquer bien au delà des frontières de Madagascar. Mais malheureusement pour lui, pas pour ses compétences politiques. Ce dernier avait tout simplement récupéré, mot pour mot, pour son investiture officielle, un passage d’un discours prononcé par Nicolas Sarkozy pendant sa campagne à la présidentielle de 2007

  • 27 mai 2015 à 17:32 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Pour la question de présence des députés à l’Assemblée Nationale le 26 Mai 2015...125 ou 80 députés ????
    LA SEANCE PUBLIQUE..
    Toute l’activité de l’Assemblée Nationale est orientée vers :
    - la préparation
    - et le déroulement de la séance ,car c’est dans l’hémicycle que les députés exercent ,dans leur plénitude,les pouvoirs qui leur sont dévolus par la Constitution :
    - voter la loi,-et contrôler la politique du Gouvernement
    - « La Nation entière a le droit de connaître la conduite de ses mandataires.Il faudrait,s’il était possible,que l’assemblée des délégués du Peuple délibérât en présence du Peuple entier ».
    - « Les séances de l’Assemblée Nationale sont publiques.Le compte rendu intégral des débats est publié au Journal Officiel ».
    Cette disposition pose le principe de la publicité des séances plénières.Ce principe est le corollaire de celui selon lequel "la souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie de référendum.
    La séance est l’expression pure du débat démocratique.
    Pure et irremplaçable,puisque la séance est ==la seule phase==de l’activité parlementaire qui soit publique,à l’exception de certains travaux de Commissions,à l’initiative de leurs bureaux,ainsi que les travaux de certaines missions d’information.
    L’Assemblée Nationale vote==normalement==à main levée en toutes matière.
    Le Président constate le sens du vote et en annonce le résultat.
    En votant,à main levée,les députés==présents==manifestent publiquement leur position.
    Mais cette position n’est ni enregistrée ni publiée au Journal Officiel.

    Y-a-t-il 80 ou 125 Députés à l’Assemblée Nationale ce 26 Mai 2015 ???

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 27 mai 2015 à 17:34 | Jacques (#434)

    Hilares et ravis, les détracteurs du PRM ici au forum à l’image des babakoto de Tsimbazaza qui ont voté pour un nouveau désordre dans le pays. A s’en étonner ? Pas du tout. Des âneries... quand il n’y en a plus il y en a encore, comédie digne d’une imagination de Girault ou Lamoureux (pour les inconditionnels du 7è art) : des députés parmi lesquels une majorité d’incompétents qui taxent le PRM d’incompétent. Rira donc bien qui rira le dernier.

    Le président HR mérite-t-il d’être déchu ? Non, et ce quand bien même la perception de certains laisse transparaitre ce dessein d’incompétence. Faut-il rappeler que le PRM est arrivé au faîte de l’Etat quelque peu par le fruit du hasard, à l’insu de son plein gré (comme dirait l’autre) et que, de par son inexpérience il ne pouvait qu’être la cible de critiques venant de toutes parts. Mais quid des impérities de ses prédécesseurs ? L’Amiral d’eau douce a été le bourreau de toute une nation pour l’avoir volontairement enfoncée au plus profond des abîmes tandis que Zafy Albert, lui, avait été débarqué pour cause de mollesse et de Madaraid ; Ra8, lui, le meilleur d’entre ses devanciers n’a pas aussi échappé à la vindicte du bac-3 dont le ciboulot est l’équivalent même de celui d’une crevette. De tels antécédents pour ses prédécesseurs, le PRM n’en a certainement rien à envier, alors pourquoi cette destitution ?

    Ceci dit la balle est maintenant dans le camp de la HCC qui devra statuer. J’espère qu’elle fera barrage à cette idée absurde. Les griefs des babakoto de Tsimbazaza (les 80 ou les pseudo 125, c’est selon, qui ont voté l’empêchement) sont, semble-t-il, nombreux, mais je ne pense pas qu’ils feraient mouche. Même l’évocation d’un non-respect de l’article 54 de cette constitution bac-3 n’est pas si solide pour faire tomber le PRM tel que le laissent prétendre les inconditionnels d’une nouvelle crise.

    Recréer un nouveau chaos dans un pays qui tente de se redresser relève vraiment d’une aberration.

    • 27 mai 2015 à 18:59 | betoko (#413) répond à Jacques

      Il ne s’agit pas seulement d’un seul article , l’article 54 de la constitution , mais d’une dizaine disait Mme Christine Razanamahasoa et moi j’en ai compté 6 . Avez vous sous la main La constitution de la IV éme république, si oui lisez ou relisez les articles 2, 49 , 54, 72, 78 et 167 et pourquoi ce midi il n’a pas osé dire qu’il n’a pas respecté la constitution même une seule fois ?il n’est pas fou pour s’accuser , mais vu comment cela se passe , il aura du mal à être entendu .
      Un nouveau désordre vous dites , mais à qui la faute ? Si un de vos amis se sont montrés ingrats envers vous , est ce qu’ils sont encore vos amis ? Pourquoi il n’avait pas dit pendant la campagne électorale , hé les MAPAR vous êtes bien gentils de me soutenir et d’avoir dépensé du fric , et du temps pour moi , mais je suis désolé , mais j’ai pas besoin de vous . Maintenant il a la trouille , car après avoir acheté les voix de ses amis députés pour qu’il reste au pouvoir, les députés de son bord les a roulé dans la farine , Ils ont pris le fric, mais ils n’ont pas suivi les consignes

    • 27 mai 2015 à 19:19 | Jacques (#434) répond à betoko

      Un article ou plusieurs, peu importe, Monsieur Rabetokotany. A mon avis le pays n’a nullement besoin d’une autre crise. Vous vous réjouissez de cette grosse bourde des babakoto, je ne m’en étonne pas parce que la raison semble vous échapper complètement. Mais ne rêvez pas trop, Monsieur Rabetokotany, destitution ou pas le schéma sous nos yeux ne remet pas du tout le président élu en position de faiblesse, au contraire. D’autant qu’il est peu probable que la HCC s’engage vers une voie des plus stupides.

    • 27 mai 2015 à 19:40 | betoko (#413) répond à Jacques

      Donc pour vous un président de la république peut , sans problème piétiner la constitution comme bon lui semble ? Dites cela à Monsieur François Hollande et on verra . Pourquoi pas une nouvelle crise si celui qui est au sommet de l’état se foute de notre gueule . Ce que nous espérons qu’en fin on respecte la loi de façon justement qu’il n’y ait plus des crises .ce qu’attendaient tous les malgaches
      Tant que la constitution ou les lois ne sont pas respectés par l’exécutif , d’autres crises se profilent . Désolé de vous contre dire mais Hery Rajaonarimampianina est en position de faiblesse et c’est une des raisons pour la quelle la communauté internationale doute de lui . Je fais référence
      au non déblocage des fonds . En ce moment Madagascar ne reçoit que du pipi de chat de la part des bailleurs , pourtant il aurait suffit que Hery Rajaonarimampianina respecte scrupuleusement la constitution et le robinet sera ouvert
      Déclaration du quais d’Orsay ce jour, La France suit de très près l’évolution de la politique malgache
      Cet après midi réunion extraordinaire de tous les ambassadeurs à Ankorondrano sur l’initiative de l’Union Africaine

    • 27 mai 2015 à 20:36 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      La Haute Cour Constitutionnelle (-HCC-) dispose==d’un délai indéterminé==pour statuer sur cette frivolité de procédure de destitution de :
      - SEM Hery Martial RAJAONARIMAMPIANINA RAKOTOARIMANANA
      Président de la République Malgache
      Chef d’Etat de Madagascar
      Chef Suprême de l’Institution.
      La procédure engagée par les dépiotés risque de ne pas aboutir,==SEULE==la Haute Cour de Justice (-HCJ-) est la seule Institution==apte==à statuer sur la « procédure de déchéance »==du Chef de l’Etat.

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 27 mai 2015 à 18:56 | diego (#531)

    Betoko,

    Il ne faut pas ramener la conversation vers le Bac. On peut étre intelligent, compétant et doué pour une chose et complétement inutile pour d’autres......

    Nous parlons ici d’un État n’est-ce pas ? Autrement dit, nous touchons à une chose sacrée :

    - une Nation, notre Nation, NY TANINDRAZANA !

    La question que vous et moi devons nous poser c’est pourquoi sommes-nous en crise ? Si vous refusiez de poser cette question, vous ne saurez pas pourquoi votre pays et en crise.

    Et une fois que vous acceptiez de vous poser ladite question, il faut, une fois de plus, que vous acceptiez d’admettre qu’il y a, véritablement, une crise ! C’est seulement à partir de ce moment que vous, corps et âme, vous accepteriez de comprendre de facto de chercher les origines de la crise.

    Je ne prétends pas mieux vous connaître que vous-même, mais vous présentez une anomalie caractéristique qui définit un sentiment qui fait en permenance une tentative de nier la réalité. Sans doute parce qu’elle est difficile à acceptée :

    - bref, vous êtes, en permanence dans le déni !

    Vous n’êtes malheureusement pas tout seul. Vous avez la majorité des politiciens Gasy et peut-être bien la majorité des partisans des uns et des autres. Des gens comme vous, qui croyaient naïvement il y a un an que leur pays sortirait d’une crise institutionnelle avec 30 candidats à l’élection présidentielle et autant aux législatives...

    .....et pour compléter cette absurdité, le voilà un homme, baignait jusqu’au cou, et a été plus qu’à l’aise dans l’illégalité durant cinq, témoin vivant des caisses vides de l’État Malgache :

    - sorti vainqueur, devenu président !

    Qui a contesté sa légitimité ? Personne ! Mais il n’a pas de parti....il n’a que des amis à l’Assemblée, mais il est incapable de travailler avec eux. Il a été incapable de conduire une réconciliation :

    - à qui peut-il en vouloir ?

    Forcément envers 2002 et 2009 et sans doute sa maîtresse, la CI, qui lui ont donné des héritages lourd à porté pour un président sans hommes, sans alliés politiques, sans élu et sans appareils politiques et pour couronner tout cela, dans un pays pauvre dans lequel l’État et les Institutions font les figurines :

    - tantôt pour les politiciens irresponsables, tantôt pour les putschistes et tantôt pour la CI....on verra bien pour qui le prochain tour.

    La conversation serait donc bloquée, emprisonnée par une petite affaire minable partisane, voir sectaire.

    Dans la situation politique actuelle, il y a des partisans qui sont persuadés que leurs hommes sont les hommes de la situation, parce qu’ils croient encore que leur pays est gouvernable.

    Un pays peut avoir des élus légitimes mais ingouvernable, situation de Mr R. Hery, comme il peut être gouvernable avec des gens illégitimes à sa tête, cinq années de transition illégale.

    Ce qu’on demande à Mr R. Hery est de réunir toutes les conditions pour qu’il puisse gouverner :

    - autrement dit stabiliser le pays ! La Présidence n’est pas la seule institutions qui doit jouir de la légitimité et de reconnaissance de la CI, mais toutes les Institutions du pays, dans la Capitales et dans les Provinces et tous les élus.

    Si la maison est en désordre, ce n’est pas la faute des enfants mais les ou l’Adulte :

    - il se trouve que Mr R. Hery est le seul l’Adulte dans notre maison, du moins aujourd’hui !!!!!

    • 27 mai 2015 à 19:13 | betoko (#413) répond à diego

      Déjà j’ai voté blanc lors de l’élection présidentielle . Pourquoi nous sommes toujours en crise , la réponse est très simple sans que je sois simpliste , Tout simplement le non respect de la constitution et aussi des lois Il ne faut pas chercher ailleurs .
      J’ai jamais dit qu’une fois un président de la république est élu que tout va marcher comme des roulettes . Si vous dites encore qu’il y a un coup d’état ou putsch en 2009 , c’est que vous avez une rancune tenace envers Andry Rajoelina . Vous dites que la caisse était vide depuis 2009 et pourquoi vous ne dénoncez pas celui qui n’a pas mis du fric dans la caisse de l’état pendant sa présidence entre 2002 et 2009 ? Lui aussi il a une grosse responsabilité , combien de milliard d’AR il a volé à l’état ? Que c’est trop facile de mettre tout sur le dos d’Andry Rajoelina , Voilà un bouc émissaire tout trouvé . Vous savez au départ Andry Rajoelina ne s’est jamais intéressé à la politique jusqu’ au jour où Marc Ravalomanana lui avait mis les bâtons dans ses roues juste pour une histoire de panneau publicitaire qui n’a pas plus au pdg de Tiko car celui ci déteste que quelqu’un ose le concurrencer

    • 27 mai 2015 à 20:41 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      Betoko=kotobe
      Vous êtes français et vous dîtes que vous avez voté aux présidentielles !
      C’est==« ça »== le problème Malagasy.

      Madagascar aux Malgaches,une et indivisible.

      Le PADESM et ses hérituers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 27 mai 2015 à 19:21 | Saint-Jo (#8511)

    Dia zahao ange ity fahambanian-tsain’i Baorisy ity e !
    Dia ianao mamaky ny toy itony indary no menatra !

    « 27 mai 10:43, Boris BEKAMISY (#4810) répond à elena (#3066) » AMOUR ???hi hi hi hi !
    " est-ce le sujet du jour ou c est encore la fillette de 13ans perturbee
    par sa premiere menstruation qui parle de.....politique
    « BB »

    Ô ry Elena !
    Izaho dia miala tsiny aminao noho io nosoratan’olona tena ratsy taiza io. Angamba tsy mba nisy reny niteraka io zalahy io !
    Ka aza heverina ho olona ambany toetra toy izy io daholo ny lehilahy gasy.
    Tsy mba fombanay eto Imerina ny manivaiva Andriambavilanitra toy io nataon’i Baorisy io !

    • 27 mai 2015 à 20:21 | elena (#3066) répond à Saint-Jo

      Misaotra anao i Saint-Jo !
      Olona tsy misy dikany avelao hiteniteny foana izy ! Tsy maninona ange.
      Mapme fotsiny.

  • 27 mai 2015 à 19:22 | iarivo (#5822)


    Vive Madagascar, Une et Indivisible !

    Pour des Institutions républicaines, démocratiques et laïques fortes et respectées par tous !

    La lutte continue ...

    A la lecture de tous ces commentaires nous avons l’impression qu’à Madagascar nous n’avons pas affaire à une République, encore moins à une Démocratie mais plutôt à un Etat despotique !!!

    Comme si, parce qu’il aurait été élu au suffrage universel direct, le président de la République, en l’occurrence Hery Rajaonarimampianina, aurait tout les droits comme celle de :
    - dissoudre l’Assemblée nationale selon son humeur,
    - mettre en place UNILATERALEMENT une assemblée constituante sans en avoir préalablement trouver un consensus (un accord consensuel) dans ce sens auprès des différentes entités politiques et de la société civile,
    - interpréter les textes de lois à sa façon afin de servir ses intérêts personnels,
    - tenter de gérer le pays avec comme seul et unique soutien ses propres partisans fictifs qui n’existe que dans l’imagination de certains farfelus !

    Et bien NON, qu’on le veuille ou non, Madagascar est une République, elle est doté d’Institutions républicaines, démocratiques et laïques !!!

    C’est un choix qui a été décidé par le peuple malagasy en 1991-1992 (Convention du Panorama) afin de mettre un terme DEFINITIF et IRREVOCABLE à plus de 15 années de despotisme, de dictature et de culte de la personnalité !!!

    Mais mettre en pratique ces idéaux pour en faire une réalité concrète est une tâche difficile, très difficile !!!

    La IIIe République devait être le terrain idéal pour mettre en oeuvre cet objectif (un défi) mais elle a rapidement montré ses limites pour la seule et unique raison que CHACUN de ses TROIS (3) Présidents de la République, élu au suffrage universel direct, ont voulu détourner la Constitution a leur seul profit personnel !!!

    Pour ces raisons, chacun de ces Présidents de la République ont été destitué de leur fonction, d’une manière ou d’une autre, de gré ou de force selon les nécessités du moment, et nous aurions pu espérer que le prochain Président de la République, élu au suffrage direct, aurait été plus respectueux de la Constitution et de ses Institutions.

    Malheureusement nous constatons que celui-ci a préféré suivre la même voie que ses TROIS (3) prédécesseurs, le dénouement ne pourra être alors qu’identique !

  • 27 mai 2015 à 19:40 | iarivo (#5822)


    Vive Madagascar, Une et Indivisible !

    Pour des Institutions républicaines, démocratiques et laïques fortes et respectées par tous !

    La lutte continue ...

    A la vue de ce qui s’est passé au cours des 18-24 derniers mois, pour que Madagascar puisse voir un jour s’établir un véritable Etat de DROIT muni d’Institutions républicaines, démocratiques et laïques fortes et respectées par tous, la lutte sera encore longue et dure mais nous sommes sur la bonne voie !!!

    Nous devons TOUJOURS et ENCORE contrecarrer tous ceux et celles qui chercheraient à s’approprier l’Etat malagasy, ses Institutions et son Administration pour ses besoins personnelles et non pas pour le bien et les intérêts de la nation et du peuple malagasy dans son ensemble, à violer sa Constitution !!!

    Si cette lutte doit nous mener à une nouvelle crise socio-économique (une de plus), alors nous l’assumons entièrement, mais la priorité des priorités reste et restera la mise en place d’un Etat de DROIT muni d’Institutions républicaines, démocratiques et laïques fortes et respectées par tous !!! !!!

    - > Aucun développement économique, social et culturel ne pourra être envisageable à Madagascar tant qu’un Etat de DROIT muni d’Institutions républicaines, démocratiques et laïques fortes et respectées par tous ne sera pas instauré !!!

    Il est impensable, inimaginable, hors de question que les richesses de Madagascar (sous toutes ses formes) puissent être approprié par un individu, une famille d’individus ou un clan !!!

  • 27 mai 2015 à 19:59 | iarivo (#5822)


    Vive Madagascar, Une et Indivisible !

    Pour des Institutions républicaines, démocratiques et laïques fortes et respectées par tous !

    La lutte continue ...

    Imaginons que, en France, lors de l’élection présidentielle de 2017, Marine Le Pen soit élue Président de la République, et même qu’elle le soit dès le premier tour.

    Malheureusement, malgré sa victoire à la présidentielle, son parti, le Front National, n’obtiens aucun siège de député (c’est tout à fait envisageable du fait du scrutin qui est différent pour chaque élection), et aucun parti politique d’opposition n’obtient une majorité absolue.

    Légalement et constitutionnellement, Marine Le Pen ne pourra donc pas diriger le pays et se retrouvera donc devant un double dilemme :

    - Soit elle se soumet (la cohabitation), soit elle se démet (la démission)

    Mais voilà, Marine Le Pen veut suivre l’exemple de Hery Rajaonarimampianinana et se constituer une majorité parlementaire « bidon » pour rester en place et appliquer son propre programme politique.

    Pour cela elle va chercher à s’attirer les sympathies, et surtout le soutien, des petits partis politiques autant à droite qu’à gauche, qu’à l’extrême droite ou l’extrême gauche, à renfort de billet de banque, de 4x4, de rémunérations mirobolantes, de poste dans la fonction publique ou extra-publique, etc. !!!

    Cela aurait-il été possible en France ? Cela aurait-il été accepté, et même seulement toléré, par les différentes institutions politiques et la société civile ???

    Certainement pas, alors pourquoi voulez-vous qu’à Madagascar cela soit différent ???

    N’avons-nous pas, nous aussi, le DROIT et le DEVOIR de nous battre pour que nous ayons enfin un Etat de DROIT et des Institutions propres, intègres, compétentes ???

    • 27 mai 2015 à 23:50 | akam (#7944) répond à iarivo

      - Mec, t’es dans l’illusion absolue1 la – de la a comparer les putschistes a l’elu executif supreme tu es dans les nuages
      - Prends un envol sur car… plus dure sra ta chute. Apres avoir sorti de la chambre basse l’image de ce condamne rampage de serpent. C’est une bassesse inoubliable …tu peux jubiler car, oui par terre, on ne reve que de se redresser., ou plutot reprendre les renes du pays !
      - Pas encore cette fois-ci car tu oublies que ce pays a une hierarchie republicaine …
      - TT ce que tu jublies dans ce post ne tient pas debout- tu verras la suite et surtout ne reve pas de Marine prendre les renes dans l’hexagone, car d’un elle n’a meme pas franchi le palais bourbon puis de deux, les francais ne sont pas si stupides comme toi d’aller voter Marine (ouille…ouille… des le premier tour ! quelle imbecilite !) pour l’ amener a l’elysee. Tu sais au moins qui elle est ? Ou t’esmgol o ts blond !
      - Le PRM est manitenant libre d’accomplir son mandat- fini le chantage d’une chambre qui s’est meme rabaissee de plus en plus bas-le peuple s’en souviendra- laisse toi aller dans tes imaginations mais pas les 92% de pauvres car meme demuni de leurs ariary, ils ont des yeux, oreilles et un cerveau libre et pas corrompu comme le tien.
      - Tu n’es qu un beni-oui-uoi comme tu dis mais pas ceux qui sont pauvres ils n’ont pas perdu leur ame. Ils vivent a leur niveau pas comme toi qui se lamente quand tu perds les elections ! et que tu ne prefers que la crise pour te faire du ble !
      - Les republicains sont defendeurs de leur republique democratique…les putschistes se sont sabordes eux-memes- on distingue clairement les putschistes et les republicains. Leurs gestes signifient clarement leur sabordage. Destituer le PRM pour vouloir s’emparer du pouvoir est un putsch.
      - Le PRM est un homme droit dans ses souliers ayant 100% sinon plus de ses moyens physiques et intellectuels. Ce chantage est en contradiction avec les moyens attendus de la chambre basse.. Le PRM peut gouverner autrement…et notamment faconner une nouvelle constitution qui exclue tte manoeuvre putschiste.

  • 27 mai 2015 à 21:41 | walesa (#5863)

    Certains parmi les lecteurs de MT seront surement fachés de mes propos... Mais à mon avis Madagascar devrait etre decrété le Pays EN FAILLIT ! En réalité ce faillit ne date pas d’aujourd’hui mais depuis pas mal de temps déja ! La situation me ressemble le cas d’un gangrèné. Madagascar est totalement gangrené depuis très longtemps. Il est meme en train de mourrir, sinon déja mort, car les dégats sont considerables mais surtout irrecoupérables. Les INSTITUTIONS de L’Etat (toutes !) ne fonctionent plus. Le Pays ne fonctionne plus. Mais quelques uns de ces pseudo-polititiens malgaches enragés essayent malgre tout avec de l’aide de la CI de réanimer Madagascar. Inutilement. Car la mort ou plutot le FAILLIT de l’Etat va suivre inevitablement !
    Decreter la faillit n’est pas une fatalité pour le Pays, loin de là !
    Cela pourrait etre son nouveau depart de zero, constitué sur les nouvelles bases et regles etablis par l’ensemble de toutes les forces vives de Madagascar et de son diaspora riche en hommes capables de redresser le Pays.
    Abandonnons la vieille pourriture, ces hommes politiques egoistes, gangrénés par l’amour de l’argent et de pouvoir. Faisons nous un nouveau depart avec les hommes nouveaux, jeunes, entousiastes, prets à se battre pour l’avenir de leur Pays ! Tel est mon message, medames et monsieurs !

    • 27 mai 2015 à 23:53 | Turping (#1235) répond à walesa

      Walesa,
      Vous avez dit : Madagascar et de son diaspora riche en hommes capables de redresser le Pays.
      - Oui,dans la mesure où la diaspora de bonnes situations qui n’ont plus à envier le pouvoir pour se remplir les poches ,ceux qui pensent servir finalement leur pays .Beaucoup sont réticents car si tout est un éternel recommencement à zéro après des efforts acharnés à l’extérieur ,néanmoins il faut que la paix s’instaure car beaucoup de domaines comme dans les associations humanitaires ,caritatives sont nombreuses .
      - Il ne faut pas oublier non plus que la diaspora se classifie en 3 groupe .
      - Ceux qui s’en sortent bien depuis des lustres à l’étranger .
      - Ceux qui sont dans la situation intermédiaire sans choix ,juste pour vivre correctement dans un pays où les institutions ,les règles sont bien respectées .
      - Ceux qui survivent entre les deux chaises .
      - Le premier choix est opportun.

    • 27 mai 2015 à 23:54 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire : 3 groupes.

    • 28 mai 2015 à 00:07 | akam (#7944) répond à walesa

      - Mon cher plombier, contrairement a ce que beaucoup imaginent, ce pays est loin d’etre en faillite, la CI est et sera bien derriere ce regime republicain, les relances economiques sont bien en cours, qui a fait mieux…ou qui pretend mieux faire…ce n‘est pas le pretendu siffleur, demagogue que ses moutons suivent fanatiquement qui a fait pleuvoir ces aides actuellement en cours (lalankely…revetement des routes de tana….).
      - Si les fonctionnaires recoivent regulierement leurs salaires, cela indique que ce pays n’est pas en faillite. Alors ne divague pas.
      - En revanche, pour te faire plaisir, je partage ton souhait de sevrer les putschistes declares qui se sont suicides eux-memes en sabordant la chambre basse, par une dissolution de l’AN. L’executif peut fonctionner sans ces clowns. Ils ont ete elus a la majorite relative et pretendent de defendre l’interet des 92% de pauvres.

  • 27 mai 2015 à 23:45 | Turping (#1235)

    Quoi qu’en dise à propos de cette motion de censure concernant la destitution du PRM ,ce dernier n’a pas eu les mains libres avec ses anciens compagnons Mapariens ,les putschistes sur l’article 54.La réconciliation nationale d’éventuelle alliance politique avec le TIM a démontré le revers de la médaille .
    - Certes ,beaucoup d’irrégularités de la part du pouvoir exécutif dans l’application des lois sont nombreuses .Les députés ,ne sont pas clean non plus concernant l’achat des votes,la corruption ,etc...
    - L’erreur grave dans cette histoire c’est l’instabilité politique perpétuelle à Madagascar où la vie de la nation ,du peuple malgache se limite uniquement avec les conflits d’intérêts ,les intérêts personnels de ceux qui dirigent et gravitent autour du pouvoir sans rien faire pour améliorer les conditions de vie des malgaches .
    - Deuxième erreur grave de la part du PRM c’est de ne pas avoir mis en place la HCJ depuis le 25/01/2015 ;
    - Vu que le PRM n’avait pas de parti solide qui devait le soutenir pour un programme politique bien ficelé autour d’un programme bien solide pour mettre en oeuvre le PND ,le côté volet socio-économique a été complètement négligé .
    - Empêchement du PRM actuel ne va pas résoudre les problématiques de base sans dissoudre l’assemblée nationale .Le PRM aurait dû le faire depuis longtemps pour se séparer des putschistes .Le TIM n’est pas finalement une force de coalition .
    - Finalement ,il n’y a que des conflits d’intérêts ,des avantages personnels qui intéressent l’entourage présidentiel ainsi que les deputay .
    - Vu ,que même l’élection communale ,le pays attend tout de l’extérieur ,de la CI,.....la stabilité politique n’arrange pas non plus les mafieux ,ceux qui tirent les ficelles .
    - Depuis le coup d’état ,ce qui est dommage avant même d’élire un PRM ,les maires ,....etc c’est l’absence de formation des vrais politiques avec des préparatifs comme des députés qui soutiennent un pouvoir respectant la constitution , un programme gouvernemental de rigueur respectant une feuille de route que tout le monde débatte à l’hémicycle.L’existence d’un parti de l’opposition qui critique le pouvoir en place est aussi très important dans la transparence totale .
    - A part le manquement d’équilibre au sein de l’état ,du parlement ,le sénat n’existe pas .
    - Quelques soient les donnes ,empêchement du PRM ou dissolution de l’assemblée nationale un peu trop tardive (car Lucky Luke a tiré plus vite que son ombre ),le PRM est dans l’humiliation totale avec la lenteur de mettre en place les vraies reformes soutenues par des députés et équipes gouvernementales solidaires à résoudre le problème socio-économique rapidement .
    - On se pose toujours la question sur la vraie politique alternative ,d’innovation et de personnages qui se battent pour l’intérêt suprême de la nation mais non pas celle de la ration .La problématique de base se pose là pour l’avancement collectif . Intérêts communs pour des valeurs communes .
    - Que ce soit la communale ,la législative ,présidentielle ,etc...il faut changer de la mentalité que le pouvoir ne devrait servir pour assouvir ses intérêts personnels ni pour les intérêts des usurpateurs,mafieux malgaches comme étrangers mais dans l’avancement réel .

  • 27 mai 2015 à 23:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Vote à l’Assemblée Nationale
    L’Assemblée Nationale vote normalement à main levée,en toutes matières.
    Le Président constate le sens du vote et en annonce le résultat.
    S’il y a égalité,c’est le rejet qui l’emporte.
    En votant à main levée,les députés présents manifestent publiquement leur position.
    Mais cette position n’est ni enregistrée ni publiée,au Journal officiel.

    • 28 mai 2015 à 09:02 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Le Procès-verbal du vote est « TRUQUE ».
      Alors Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale !
      Qui magouille dans cette « AFFAIRE » ?
      - Appel de « PRESENCE » des « Députés » à 22 H 00,avant la séance publique :
      102 dépiotés ;
      - 26 Députés des groupes parlementaires HVM,Mapar 02 et Mapar 03 sont sortis de l’hémicycle ;
      - 76 Dépiotés sont restés dans l’hémicycle pour la séance publique de débat et de vote.(-IL RESTE 102-26=76 dépiotés-) ;
      - 04 Députés des Groupes Parlementaires HVM ,Mapar ll et lll sont restés pour assister aux débats et au vote.
      DONC :
      Au moment de vote,
      - 01 député est arrivé==en retard==,mais présent au moment de vote
      - 04 Députés des groupes parlementaires HVM,Mapar ll et lll ont voté contre.
      En conclusion :
      (76 + 01)-04 députés= 73 députés ont voté « POUR »
      151 x 2/3 = 101 députés (-nombre nécessaire pour faire passer la déchéance)
      - 04 Députés de ces mêmes groupes sont restés pour assister le déroulement des débats et de vote.

      LA VERITE,RIEN QUE LA VERITE !
      Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale.

      Encore,
      - les 26 députés des groupes parlementaires HVM,Mapar ll et lll==avant de quitter l’hémicycle== ont eu au téléphone :
      - 18 de leurs membres (-collègues-) qui sont en province et qui n’ont « DONC » pas assisté aux débats ni au vote.

      Montrez au Public votre « PROCES VERBAL ».==ou au « JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE MALGACHE ».
      Merci d’avance !

      Le PADESM et ses héritiers

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 28 mai 2015 à 02:06 | rayyol (#110)

    A un moment j hesitait entre très malin et idiot.Force est maintenant est d admettre que le président de Madagascar est un pur idiot qui n a pas la moindre connaissance de la stuation.Imaginez il dit ils étaient au plus 80 voila sa défense intelligente.S i jamais ceci est cautionne comme motif de rejet alors la stupidité est bien ancre a Madagascar Je n en ai aucun doute.Impossible de trouvera un seul être intelligent au gouverne de ce bateau. L equipage est fou ou drogué

    • 28 mai 2015 à 02:10 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Tout long discours est a ce point futile et inutile. Comment peut t on critiquer l idiote a moins d être idiot soit meme

    • 28 mai 2015 à 02:14 | rayyol (#110) répond à rayyol

      vous tous discuter de modalitee. mais il n y a plus rien de sense de quoi voulez vous discuter De stupidite le Malgache est vraiment a part Je dirait resident d une autre planete

    • 28 mai 2015 à 06:10 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Et maintenant on attend la décision du bouffon de service Comment peut t on être plus idiot que ce bouffon idiot de service .Renier son honneur pour le poste de bouffon du roi comment peut t il se regarder dans un miroir sans vomir

    • 28 mai 2015 à 09:09 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à rayyol

      La HCC ?
      Avis défavorable !
      - "Pour cette motion de déchéance du Président de la République Malgache.Point barre !
      SEM Hery Martial RAJAONARIMAMPIANINA RAKOTOARIMANA
      - Président de la République Malgache,
      - Chef d’Etat de Madagascar,
      Chef Suprême de l’Institution
      élu au suffrage universel direct est légitime et légal.Point barre !

      CIRCULEZ,il n’y a rien à voir de votre motion de déchéance !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 28 mai 2015 à 02:43 | diego (#531)

    Bonsoir,

    Tout le monde va faire encore semblant de ne pas trop comprendre ce qui se passe dans le pays.

    Depuis 2002, le pays a toujours voté :

    - on a organisé un référendum ; élection présidentielle ; chute du régime, les putschistes ont organisé un autre référendum, IV République ; deux élections, législatives et présidentielle....et sous peu, encore des élections....tout ceci s’est passé en 14 années !!!

    Mais comme à chaque fois, les 1ers personnes qui contestent ces élections sont les politiciens qui les ont souhaité et ceux qui les ont organisé.

    Les acteurs politiques depuis 2002 et aujourd’hui, 2015, ne savent pas ce qu’ils veulent :

    - quand ils sont au pouvoir, ils snobent leurs fonctions, quand ils perdent le pouvoir, ils veulent tout détruire !!!

    Alors, qu’est-ce que vous voulez ???

    Cela fait 14 ans que cela dure :

    - arrangez-vous, arrangez-vous en famille, entre vous, et gouvernez ce pauvre pays.

    Et si vous n’êtes pas capables, laissez au moins la place à d’autres qui ont la compétence et l’expérience de conduire nos affaires !

    Toy ny mitagninognino fahatany hoatrany omby mamany hoy ny betsileo zay, misafory fahatany hoy ny lehilahy matanja. Mihanahana raitrano tsy misy raha vita !

    Le pays n’a plus besoin des mannequins pour parader, il demande de l’action, des compétences :

    - le pays veut être gouverné, point !

    Les Malgaches souhaitent que le pays soit commandé, par des hommes, des vrais hommes qui leur disent ou va-t-on les conduire ?

    • 28 mai 2015 à 18:59 | kartell (#8302) répond à diego

      Bonsoir diego,

      j’ai bien peur, qu’au contraire, beaucoup de ces apprentis pyromanes savent pertinemment ce qu’ils font et où cela va aboutir...
      Le problème essentiel, c’est que chacun sait ce qu’il veut : le pouvoir et rien que cela !...
      vainqueur, on prêche pour l’union nationale et la réconciliation à tous prix....
      Vaincu, on conteste la légitimité du scrutin et celles liée aux décisions du pouvoir...
      l’opposition n’intéresse personne, c’est jugé être du temps perdu, moins de vola à prendre et les temps sont longs à attendre des jours meilleurs...
      Seul, le pouvoir compte et on se bat pour le reconquérir ou pour faire chuter celui qui est en poste...
      Tant que le petit monde politique malgache ne sera pas éduqué aux principes essentiels de la démocratie, à respecter les décisions du peuple en ne remettant pas en question un mandat donné pour cinq ans, le pays s’enfoncera vers une dérive de plus en plus dangereuse où seul, un régime fort pourrait devenir malheureusement, la seule issue possible...
      Mais, je ne suis pas sûr que les scènes théâtre données à Tana par ces élus reconvertis en piètres comédiens débutants intéressent beaucoup la province qui, elle, a d’autres chats à fouetter pour remplir son assiette de riz, trois fois par jour !

  • 28 mai 2015 à 19:49 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

    - Messieurs les politiciens êtes vous vraiment des Malagasy ?
    - Unissez vous pour développez le pays pas pour le déstabilisé ...
    - 55 ans de pauvretés ça ne vous suffit pas ?

    QUE DIEU NOUS GUIDE

    • 28 mai 2015 à 19:57 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :

      - Immature - irresponsable - sans fiche du peuple = politiciens Gasy . Destitué le chef d’état juste avant les élections municipaux , pouvez vous pas attendre 2018 ???

      QUE DIEU CHANGE NOTRE MENTALITEE

    • 28 mai 2015 à 20:01 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

      - 2015 95 % de pauvretés à Madagascar et vous blablabla ???

      - 1 seul Ethnie = Malagasy .
      - 1 seul Ennemi = la pauvreté .

      - TOUS avec le Président et le Gouvernement pour la stabilité et le développement du pays .

      - QUE DIEU NOUS GUIDE

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 293