Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2016
Antananarivo | 02h29
 

Diplomatie

Relations Royaume Uni - Madagascar

Hery Rajaonarimampianina appelle aux financements et investissements britanniques

vendredi 20 novembre 2015 | Bill
JPEG - 331.8 ko

Le président Hery Rajaonarimampianina a inauguré avec le ministre britannique pour l’Afrique, Atam Sandhu, ce 19 novembre 2015 au Chatham House à Londres, le Forum sur le commerce et l’investissement Royaume Uni – Madagascar. Evoquant les relations séculaires entre les deux nations, le chef de l’Etat malgache a lancé un appel pour la capitalisation de l’héritage commun, afin de créer ensemble une nouvelle ère de coopération fructueuse pour les deux pays. « Dans le domaine commercial, les signaux sont déjà positifs, car, en 2014, le montant des exportations malagasy a connu son plus haut nouveau depuis 2009, et la tendance est à la hausse. Par ailleurs, le Royaume Uni fait partie des six investisseurs les plus importants à Madagascar. Les investissements miniers britanniques constituent 18% du stock d’investissement direct étranger et leur volume continue de progresser. Depuis 2014 également, de nouvelles entreprises britanniques se sont implantées à Madagascar, dans des domaines autres que les mines et le pétrole », fait remarquer le président malgache.

Hery Rajaonarimampianina a fait valoir auprès des participants à ce 1er Forum que la Grande Île de l’Océan indien est aujourd’hui un pays d’opportunités, par ses millions de Km² de terres arables et fertiles, ses microclimats qui permettent une diversité de plantations. Il en est de même au niveau marin à travers la Zone Economique Exclusive, toute aussi importante que la surface terrestre, ainsi que la biodiversité reconnue comme étant un hot-spot mondial pour l’endémicité de la faune et de la flore. A ces richesses s’ajoutent aussi tout ce qui est du domaine minier.

JPEG - 62.6 ko

Le président Rajaonarimampianina a appelé les participants à ce Forum à mettre en valeur le capital humain de Madagascar afin de créer des richesses, à apporter des financements, à investir dans les infrastructures dans les énergies renouvelables et dans les nouvelles technologies.

La diplomatie britannique est depuis le retour à l’ordre constitutionnel de Madagascar est de plus en plus active. C’est à une compagnie de communication britannique que l’Etat malgache a confié l’organisation et le marketing du dernier Salon des mines et du pétrole du CCI Ivato.

Les relations diplomatiques entre Madagascar et le Royaume Uni de Grande Bretagne datent du règne de Radama 1er qui a invité la LMS (London Missionary Society) à partager les connaissances et le savoir-faire anglais aux sujet du « Royaume de Madagascar ». C’est la Grande Bretagne qui a donné à l’Imerina Enin-toko de Radama 1er, le titre de « Royaume de Madagascar » et les moyens pour réaliser le rêve d’Andrianampoinimerina comme quoi « la mer est la limite de son royaume ».

9 commentaires

Vos commentaires

  • 20 novembre 2015 à 10:08 | betoko (#413)

    Il en est de même au niveau marin à travers la Zone Economique Exclusive

    AH......? Est ce un appel du pied à l’adresse de La France concernant nos îles éparses ?
    Appelle aux financements et investissements , à lire l’article de Jeannot Ramambazafy sur « Madagate.com » concernant les mensonges de notre président de la république lors de cette visite à Londres

    • 20 novembre 2015 à 21:35 | isoarha (#8297) répond à betoko

      Il se peut que notre Andrianampoinimerina ne savait pas nager et n’aurait jamais vu la mer de sa vie , et il ne se voyait pas conquérant ni son royaume en empire.
      La mer est notre force économique mais nous ne le savons pas, c’est inexploré ni inexploité, voyons plus loin que notre Andrianampoinimerina, apprenons à nager et a glisser dans les frontières des vagues, aggrandir l’ ambition, GRAND, voilà ce qu’il faut aux Malgaches.

  • 20 novembre 2015 à 11:31 | valoha (#7124)

    Miantso mpandraharaha vahiny fahatany anie isika izany e !
    Faly ny hanasa olona handraharaha eto isika ! Moa ve anefa ka vonona handraya ny raharahany eto isika ? Misy ve ny lamina sy rindra mifanentana amin’izany ? Sa kosa, ho antsoina izy ireny mba hisy hinanan’ny sasany ? Izany hoe tsy ny Tany sy ny Vahoakany no hahazo ny tombony fa ho lasa any @ ny isam-batan’olona vitsy izany !
    Koa tsy izany ve no mampitombo ny fahantrana efa ho lavareny eto ?!
    Tsy hisy mihintsy ny win-win raha tsy milamina isika Malagasy, Faritra 22. Tsara alamina ny ato an-tokantrano, na ny lalana, na ny rafitra mifanentana amin’ny fandraharahana eto. Raha tsy izany dia ny vahiny hatrany no ahazo vahana ! Ary ny Gasy dia hikorosy hatrany !

  • 20 novembre 2015 à 15:21 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    De mémoires d’homme pour avoir des financements plusieurs méthodes sont utilisées entre autres :
    - La conférence des bailleurs
    - Le tour de table

    Mais un président de la république qui fait encore du PORTE A PORTE à l’ère du NTIC est non seulement inconcevable mais signifie également un retour certain à l’âge des pierres.

  • 20 novembre 2015 à 15:31 | I MATORIANDRO (#6033)

    Aza te ho derain’ny alika hoah !

    Ny mpandraharaha teratany atao tsy misy fotony de ny an’olona tsy ho avy no andrandraina !

    Fitondrana mitanjaka !

    Samia velon’aina !

  • 20 novembre 2015 à 23:04 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il faut d’abord faire beaucoup d’efforts, beaucoup pour remettre l’État et les Institutions dans l’ordre avant de faire appel aux pays développés d’investir chez nous.

    Il faut que Mr R. Hery et son gouvernement apprennent le Be à Ba de l’économie :

    - produire et vendre, autrement dit l’offre et la demande.

    Personne, aucun pays et moins encore une entreprise ne vienne investir chez vous si :

    - un, votre pays est instable ;

    - deux, il est ingouvernable.

    Les investisseurs n’investissent pas dans les paroles et les sourires, mais avant tout dans la confiance.

    Madagascar est un pays qui n’a pratiquement plus une seule institution fiable.

    Mr R. Hery doit apprendre des événements tout récents à Paris. Vers qui la population s’est tournée quand la capitale française a été attaquée :

    - Vers les couples exécutifs et législatifs et les Institutions de la République !

    C’est du Be à Ba de la politique.

    Où en est Madagascar ????

    Alors appel aux financements ? On est libre de le crier, mais à mon sense ce n’est pas à l’ordre de jour :

    - Madagascar devrait faire appel à ce que les pays de bonne volonté nous viennent à l’aide pour remettre en marche l’État et les Institutions du pays.

    Cela fait du sens et cela parle tout le monde en ce temps trouble, mondialement trouble.

    • 21 novembre 2015 à 01:15 | isoarha (#8297) répond à diego

      « ...avant de faire appel aux pays développés d’investir chez nous »,
      Ce président le fait déjà, et si cet effort vous semble incommodant, mieux vaut cet élan au petit trop qui va se transformer en grand galop, que de vous suivre dans vos instructions civique ou démocratique irréalisable.

    • 21 novembre 2015 à 04:49 | diego (#531) répond à isoarha

      Bonsoir,

      Il faut apprendre quels sont les facteurs producteurs en économie. Il faut surtout comprendre, apprendre à conjuguer la politique et l’économie. Facile ? On pourrait penser que Madagascar a des brillants économistes ? Peut-être, mais je me pose la question, peuvent-ils vraiment travailler comme il faut ? Est-ce que la politique écoute les économistes malgaches ?

      Laissez-moi douter ? Un élève de 2e années en économie ou de gestion arrive vite à une conclusion qu’il faut un État fort et des Institutions fiable pour enclencher le développement du pays. Autrement dit, il faut une stabilité politique pour avoir la confiance des bailleurs des fonds.

      Bref, il faut résoudre le blocage politique avant de pouvoir résoudre les handicaps économiques.

      Je suis là tout le jour, on peut discuter de l’économie si vous voulez. L’économie me passionne !

    • 23 novembre 2015 à 12:05 | negusti (#1339) répond à diego

      Je suis tout à fait d’accord avec vous Diego. On ne peut ériger une maison qu’avec des fondations solides.

      Le plus important pour moi, une priorité c’est l’aspect légal et l’application de la loi. L’Etat fort,la protection, l’économie,la lutte contre la corruption, l’évolution sociale,l’environnement de confiance etc. tout découle de cet Etat de droit.

      Tant que les bases ne sont pas bien maîtrisées, changées. On ne peut rien espérer du décollage économique de Madagascar. Certains pays africains et asiatiques l’ont compris et sont entrain de gravir les échelons.

      Ces déplacements de HR sont stériles et coûteux, il faut d’abord qu’il remette de l’ordre le pays, qu’il prouve son efficience à remettre les institutions en bonne et due forme . S’il arrive à améliorer l’essentiel, ce sera déjà une grande victoire pour le développement.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 71