Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 7 décembre 2016
Antananarivo | 11h28
 

Transport

Tarif des taxi-be en ville

Hausse annoncée par l’UCTU du tarif du bus à 500 Ariary

vendredi 23 septembre | Randria Maeva

La hausse du prix du ticket de transport urbain à 500 Ariary est impérative si le gouvernement ne prend pas les mesures nécessaires avant le 04 octobre 2016. L’Union des Coopératives des Transporteurs urbains (UCTU) l’a annoncé le 20 septembre 2016 à Ambodivona. Les derniers changements à la baisse des prix de l’essence et du pétrole lampant, contrairement au prix du litre de gasoil qui est maintenu à 3010 Ariary, sont à l’origine des mécontentements des transporteurs et de cette décision.

D’après les dirigeants de l’UCTU, la majorité des transporteurs utilisent le gasoil. Ils considèrent ainsi que cette baisse n’a aucun effet sur leurs dépenses. Selon le président le l’UCTU, 67% de leurs recettes sont destinés au carburant, ainsi cette hausse du prix du ticket de bus devrait même aller jusqu’à 750 Ariary, car il y a encore les dépenses pour les entretiens, les pièces, les assurances, les patentes…Tout cela devrait être assuré par les responsables si les clients espèrent l’amélioration de la qualité des services, toujours selon leur dire. Il y a aussi les subventions de l’année 2015 qui restent encore impayés.

Du côté de l’Agence des Transports Terrestres, ils tentent tant bien que mal de convaincre les transporteurs et insistent sur le fait que ces derniers devraient respecter le cahier de charges et les lois régissant la circulation, avant d’augmenter les tarifs. L’agence suggère aussi que cette décision devrait être discutée avec différents acteurs comme la Commune Urbaine d’Antananarivo. Les différents ministères concernés comme le Ministère du Transport et de la Météorologie, le Ministère des Finances et du Budget et le Ministère de l’Énergie tentent de persuader les transporteurs de maintenir le tarif du bus à 400 Ariary, en attendant une révision du prix à la pompe au début du mois d’octobre.

Par ailleurs, les associations des défenseurs de droits des consommateurs essayent de trouver un accord entre les parties. Selon eux, on devrait contrôler l’entrée des marchandises et des pièces liées aux voitures à Madagascar.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 23 septembre à 18:34 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo Alaikoum

    On est en présence d’une discussion entre le sourd et le muet et c’est tout à fait normal s’il n’y a pas assez de réaction de la part des forumistes qui attendent pour voir.

    • 23 septembre à 19:28 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      aller une 2ème réac ...
      la volonté de ouak/ oté !

  • 23 septembre à 22:19 | takaka (#8449)

    Ils sont kons d’investir dans les taxi-be. Ça rapporte ce business ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 422