Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 septembre 2016
Antananarivo | 21h28
 

Culturel

Diaspora malgache en France

« Harendrina 2016 » dans l’orbite !

jeudi 10 mars | JR
JPEG - 125.2 ko
« Harendrina » est une occasion de faire connaître aux enfants les valeurs culturelles identitaires malgaches. Sur notre photo, une image des gens de Mananjary revisitant le « Tambatra » lors de Harendrina 2015 (photo RFD)

« Promouvoir la Grande Ile à travers sa culture et son environnement » est le principal axiome de l’association des jeunes malgaches en France, Réseau Fivoarana Développement (RFD) cette année dans la célébration de l’Indépendance de Madagascar. Dénommé « Harendrina  », il s’agit de la 7 ème édition de cet évènement culturel, artistique et historique qui fédère tous les ans, la diaspora malgache de France autour du « 26 Juin ».

L’équipe de Bearisoa Rakotoaniaina (président du RFD) vient de boucler, lors de la réunion du bureau le week-end passé, les préparatifs et annonce les couleurs. « Harendrina 2016 » qui se tiendra au parc Clichy – Batignolles – Martin Luther King, Paris (17 ème arrondissement) les 24 et 25 juin 2016, entend viser l’objectif ci-dessus par différents aspects ; à savoir le rayonnement à travers la biodiversité de Madagascar, l’historique du « tsenan’Anjoma » (marché du Zoma) avec une transposition à Paris sous un parasol blanc, l’ambiance musical au rythme du fameux « salegy » avec une présentation du groupe Jaojoby. Du rythme électrique en vue !

A part la retraite aux flambeaux, les joutes oratoires et les jeux pour enfants en pareille fête, il aura cette fois-ci une circulation en vélo des membres RFD, à travers les grandes rues de la capitale française avec des mascottes (déguisées en lémuriens) et des flyers. Question de vulgariser les espèces de lémuriens endémiques de Madagascar. Dans ce plaidoyer en faveur de la biodiversité du pays, l’association est en partenaire avec le parc zoologique et botanique de Tsimbazaza, le zoo de Vincennes (France) ainsi que le ministère français de l’écologie, du développement durable et de l’Energie.

L’aspect culturel et historique de « Harendrina 2016 » se réfère au lieu de l’évènement : au parc Clichy-Batignolles rajouté depuis décembre 2008 par Martin Luther King, marquant l’anniversaire de l’assassinat de ce militant pour les droits de l’homme et de la Paix. Car la Grande Ile vise la paix et le respect des droits de l’homme surtout après des années de crise. L’évènement sera en plus un espace pour remettre la place de Madagascar, dans le concert des nations en cette période de mondialisation. Une exposition journalistique des photos sur « Madagascar, hier et aujourd’hui » est dans ce sens en vue.

Les relations entre Madagascar et France seront sûrement évoquées, ne serait-ce qu’à travers les partenariats entre les parcs, mais aussi et surtout le vécu quotidien des Malagasy en France. D’ailleurs, à part les membres de la diaspora, une partie des « vazaha » à majorité Français participent au « Harendrina ». Le sommet de la Francophonie programmé dans la capitale malgache y est aussi pour quelque chose, bien que l’Etat (l’Ambassade de Madagascar en France) ait toujours boudé cette manifestation !

7 commentaires

Vos commentaires

  • 10 mars à 10:00 | Noue (#2427)

    "(l’Ambassade de Madagascar en France) ait toujours boudé cette manifestation !

    l’ambassade de Madagasikara en france ! non mais voyons !

    • 10 mars à 10:20 | detana (#9421) répond à Noue

      En France on parle français, Madagascar se dit Madagascar.

    • 10 mars à 14:39 | Gérard (#7761) répond à detana

      Vouiii..... mais on se calme !

      En français, l’appellation d’un pays par des étrangers à ce pays dans leur langue propre , c’est un exonyme.

      l’appellation par laquelle on désigne les habitants, c’est le gentilé

      et c’est fort bien expliqué là :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Exonymie
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Gentil%C3%A9

      il reste toujours possible de nommer un pays et ses habitants de la façon dont eux mêmes se désignent

      Moi je trouve plutôt rigolo qu’un Birman ( pardon, un Myanmarais), appelle mon pays d’origine « pine tique » (selon wikipédia !)
      et que les troufions de la fin du 19éme aient nommé mon pays d’adoption « Madame Gaspard »

      bonne journée

    • 10 mars à 21:37 | ranja (#9456) répond à Gérard

      Aleo ity hihomehezana kely :
      Toa io ingahy tompon’andraikitra io ilay no nanoratra tany ho any hoe « ingénieur social » hono izy !!!!!!
      tsy mba « LOL » intsony fa KETRAKA, manontany hoe dia inona koa ny manaraka ???
      Noheveriko fa ny « ingénieur » dia natokana ho any siantifika !!!...Fa niseho ny « ingénieur commercial » dia...nipoitra koa ny « ingénieur social », mba ho botom-bazaha frantsay , hanjanaka ny firenena an’arivo taona afa sa ????
      Kolon iza no nampiditra ny harendrina ry ingahy tompon’andraikitra gasivazaha ?
      Maha ory loatra ny mahazo ny firenena lasa ho malagafrantsa : toy ny basin’ariary fito...etsetra...etsetra....
      Ary raha mitohy izao, rehefa ho very hevitra ny europeana dia ho mora @ sefo FLANBY ny handefa any Madagasikara, ny « réfugiés »,( mety tsy ho voatanany « Turquie » intsony) !!!!

    • 11 mars à 19:13 | Stomato (#3476) répond à Noue

      Et pourquoi parle-t-on toujours et encore de Tamatave, Tananarive, Diego-Suarez, Majunga, Tuléar, Fort-Dauphin ?
      Et pourquoi dans les petites annonces malgache sont-elles toujours libellées en euro ?

  • 11 mars à 18:51 | walmad (#4763)

    C’est bien de vouloir perpetuer les idées des ancêtres.

    Mais je crois qu’il serait beaucoup beaucoup mieux que ces « malgaches » de France retournent à Madagascar pour faire en sorte d’aider « leur » pays à se sortir de la catastrophe journalière dans laquelle la population vit.

    Mais ces malgaches de FRance (voire français) attendent la retraite française pour aller vivre sur « leur » ile et jouer les ratsiraka, les ravelomanana, les TGV etc.... en 1 mot jouer les corrompus et les corrupteurs...
    Un peu de décence messieurs et mesdames.

    • 11 mars à 19:10 | Stomato (#3476) répond à walmad

      Combien sont les malgaches de France, voire français qui ont tenté de rentrer au pays pour finalement revenir en France après avoir été tondu et rasé par les leurs ?
      Combien ont été insultés par les leurs qui en voyant leurs habitudes de vazaha les ont considérés comme des intrus ?

      Pensez vous vraiment que ceux qui ont fait toute une carrière en France veulent vraiment passer leur retraite à Madagascar ?
      Vous avez tellement bien utilisé l’argent qu’ils envoyaient au pays, vous avez élu des gens tellement capables de gérer ce que la colonisation a laissé en bon état, le cout de la vie et le climat de confiance qui règne partout, tous ces éléments font que bon nombre d’entre eux sont mieux considérés et traités en France qu’ils ne le sont à Madagascar.

      Défendre la culture malgache en France ? Pourquoi pas. Mais les contes malgaches traduits en français perdent beaucoup de leur signification. Et déclamés en malgache ils ne seront pas compris...
      Le hira gasy écorchera les oreilles françaises et francisées et les auditeurs fuiront !
      L’artisanat malgache « vrai » a disparu en même temps que les essences de bois nobles qui donnait de splendides sculptures. Les statuettes en acacia teintées au cirage noir n’attirent plus le vazaha !

      Alors promouvoir la culture malgache...

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 265