::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 04h35  :  17°C  :  Clair de lune très nuageux
mardi 25 novembre 2014
 

 > Politique

Conférence nationale

Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes

samedi 18 septembre 2010, par Yann

Si la commission « communication » était la moins fréquentée au cours de cette conférence nationale, la présentation de ses travaux en séance plénière a provoqué l’événement le plus spectaculaire de ce vendredi 17 septembre à Ivato.

Lorsque le rapporteur de la commission communication a avancé une proposition de dépénalisation des délits de presse, la formulation employée au moment du passage au vote pouvait laisser penser que les journalistes bénéficieraient à l’avenir d’une immunité judiciaire pour les crimes et délits, quelle que soit la nature de ceux-ci. Les membres de l’assemblée plénière ont alors rejeté la motion.

La surprise était totale dans la salle et le ton montait vivement entre certains professionnels des médias et une partie de l’assistance. Devant les cris et protestations, il fallut une suspension de séance avant que les uns et les autres commencent à comprendre la nature du quiproquo. Les gens de presse étaient obligés de rappeler leur position quasi-unanime et constante depuis des années. Il ne s’agit nullement pour eux de demander une impunité comparable à celle d’un député ou d’un Président de la République ; mais depuis la libéralisation politique de 1991, ils avaient vainement tenté de remanier la loi n° 90-031 portant code de la communication qui prévoit des peines d’emprisonnement pour les journalistes. Aux yeux de la presse, si sanctions il doit y avoir pour des écrits ou des propos journalistiques, elles ne devraient pas dépasser le stade des sanctions administratives et des réparations civiles.

Le pasteur Paul Ramino devait finalement s’excuser de la tournure des événements auprès des professionnels des médias présents à Ivato, et il s’est engagé à soumettre à nouveau la question à l’assemblée plénière.

Plus tôt dans la journée, les propositions des commissions Social et Code électoral avaient été débattues et soumises aux votes sans incident majeur, car une majorité se dégageait assez clairement sur chaque point. On peut douter qu’il en soit de même ce jour pour les questions touchant à la Constitution et à l’amnistie.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 26 réactions Lire les commentaires
  • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
    18 septembre 2010 10:53, par Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Un (une) journaliste !!

    C’est qui exactement ?????

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa gmail.com

    • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
      18 septembre 2010 13:31, ASSISE (#1505) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

      Un (une) journaliste !! C’est qui exactement ?????

      ===> QUI exactement ? Par rapport à vos remarques, commentaires, explications, . . . etc « POINT BARRE », qui ne sont pas n’importe, j’ai pensé que vous étiez assez bien placé pour en savoir plus.

      Je vous répondrai, VA VOIR M. MAKA ALPHONSE, il doit être quelque part par là. Dites le lui que la prison vous (journalistes) attend. FACILE non ?

      Selon vos dires (la conférence nationale a voté), il y plus de place pour les journalistes que les politiciens dans nos prisons.

  • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
    18 septembre 2010 11:22, par Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Les participants à la Conférence Nationale d’Ivato ont voté pour l’emprisonnement des journalistes ,en cas de délits de presse.

    Et maintenant,il faut définir le mot « PRESSE » !!!!

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa gMail.com

    • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
      18 septembre 2010 13:19, ASSISE (#1505) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

      Les participants à la Conférence Nationale d’Ivato ont voté pour l’emprisonnement des journalistes ,en cas de délits de presse.

      ===> Et qu’il serait temps de le mettre en pratique « EMPRISONNEMENT », évidemment, car la Conférence Nationale a tranché.

      Je m’attends maintenant à ce que M. Basile fasse appel au Cl Ravalomanana pour aider La France à cette alerte à la bombe « Tour Eiffel, . . . ». Là, La France a besoin d’une leçon (petite).

      • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
        18 septembre 2010 16:18, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à ASSISE (#1505)

        assise

        Ne vous inquétez pas pour la FRANCE,

        elle est prête pour lutter contre l«  »terrorisme".

        La prévention est au maximum,même si ceci dérange un peu le « Public ».

        Pour vous,

        Assise....

        « les otages français,avec un Malgache,au Niger,sont en sécurité »

        Maintenant,pour Moi,il faut frapper fort et vite.

        Plus question de « Relâche » pour la lutte contre le terrorisme.L’information générale doit être au « MAXIMUM »,dans tous les domaines et les lieux stratégiques.

        Un remerciement sincère à Monsieur le Premier Ministre Malgache Camille Vital pour son souci au sort des otages français au Niger.

        Rassurez-vous,les otages sont actuellement en « SECURITE »

        VIVE LA COOPERATION FRANCE-MADAGASCAR.

        Basile RAMAHEFARISOA

        b.ramahefarisoa gmail.com

        • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
          18 septembre 2010 18:32, ASSISE (#1505) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

          Ne vous inquétez pas pour la FRANCE,elle est prête pour lutter contre l«  »terrorisme".

          La prévention est au maximum,même si ceci dérange un peu le « Public ».

          ===> Vous pensez que les autorités compétentes françaises auront les mêmes efficacité que les nôtres ? A moins d’un « sarimihetsika malagasy » (film) ?

          Pour vous,

          Assise....

          « les otages français,avec un Malgache,au Niger,sont en sécurité »

          ===> Tant mieux pour mon (un) compatriote.

          Maintenant,pour Moi,il faut frapper fort et vite.

          ===> Si vous parlez d’ici (Mada), j’aimerais bien voir la suite. Mais tant mieux s’ils ( autorités ? ? ? ) arrivent enfin à faire avancer les choses.

          Plus question de « Relâche » pour la lutte contre le terrorisme.L’information générale doit être au « MAXIMUM »,dans tous les domaines et les lieux stratégiques.

          ===> Pour des cas avérés OUI, mais le « sarimihetsika » NON.

          Un remerciement sincère à Monsieur le Premier Ministre Malgache Camille Vital pour son souci au sort des otages français au Niger.

          ===> Midi en parle (tract pour le moment), j’aimerais savoir concernant les rumeurs, le PM a fait acquisition d’un terrain à Ivandry (magnifique). L’ancien PM a son HUMMER, SURTOUT les OFF militaires, tout corps confondus, devenus milliardaires. Attendons voir « QUI VIVRA VERRA ».

          ===> RIEN contre les militaires, l’armée en générale, mais à ce jeu là, il n’est pas nécessaire d’avoir une armée.

          Rassurez-vous,les otages sont actuellement en « SECURITE »

          ===> OU exactement ? (Stratégie défense/sécurité ?)

          VIVE LA COOPERATION FRANCE-MADAGASCAR.

          ===> Attention de ne pas rater la phrase, sinon « VIVE LA FRANCE ». Tiens parlons de la C.O.I. vous qui êtes très fière de cette Commission, donnez-nous un peu l’ordre « par contribution » de ses bailleurs (pays / organisations).

          • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
            19 septembre 2010 09:57, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à ASSISE (#1505)

            Avant de vous lire,j’ai donné mon point de vue sur cette histoire de tract sur les officiers généraux et supérieurs Malgagaches :

            Assise,

            Reproduire un tract,signé par Davis R..du Midi MADAGASCAR et reproduit d’une façon anonyme ou pseudo dans « SOBIKA » :

            « C’est ça le »JOURNALISTE« et la »PRESSE" à MADAGASCAR.

            Bravo !!!

            Circulez,il n’y a rien à voir.

            Basile RAMAHEFARISOA

            b.ramahefarisoa gmail.com

          • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
            20 septembre 2010 02:06, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à ASSISE (#1505)

            Assise

            Je vous promets de vous répondre sur la C.O.I.

            Deux visions divergentes de mode de fonctionnement du Secrétariat Général de la C.O.I. sont apparues.

            Les axes prioritaires du développement de la C.O.I ont été définis sur fond de divergences.

            Ces axes concernent

            - les secteurs de la pêche,

            - du tourisme,

            - le renforcement de l’intégration régionale

            - et le développement des réseaux de l’information et de la communication .

            Mais des divergences ont apparu au niveau de la nécessité du renforcement des capacités du Secrétariat Général,en particulier dans le camp mauricien.

            « ON POURRAIT SE PASSER DE L’ILE MAURICE,dans l’immédiat ».

            Basile RAMAHEFARISOA

            b.ramahefarisoa gmail.com

  • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
    18 septembre 2010 11:25, par Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Qui se souvient de cette loi qui prevoit des peines d’emprisonnement pour les journalistes ??

    Basile se souvient il du sort que Ratsiraka a reserve à Jeune Afrique dans les années 1970 ?

    Ici à Paris on attend avec impatience la suite de l’affaire entre le journal le Monde et Sarkozy

    • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
      18 septembre 2010 12:28, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Rakotoasitera Fidy (#2760)

      Rakotoasitera fidy

      Vous me posez une question,alors je vais vous répondre directement :

      1-d’abord la révocation pure et simple de l’informateur, s’il s’agit d’un fonctionnaire.

      2-Le reste,c’est l’affaire des avocats et l’augmentation du nombre des tirages des journaux à sensation.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmail.com

  • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
    18 septembre 2010 11:27, par Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Allons basile : définir le mot ’presse’ !!!!!!!

    Vous etes tombé sur la tète là Basile

  • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
    18 septembre 2010 12:47, par Raharisoa (#3030)

    Raha azoko tsara ilay izy izany dia gadraina ny mpanao gazety raha manao « délit de presse ». Dia inona intsony moa izany ary no ilàna ny média. Ary raha tsy diso aho dia manana ny fahaleovan-tenanany tanteraka ny mpanao gazety eo @ asa sahaniny ao anatin’ny firenena « demokratika » (démokratika moa i Madagasikara ??!!).

    Ary hatraiza ny « degré »-n’y hoe délit de presse fa tsy azoko ? Ny mpanao gazety amiko dia milaza sy manambara vaovao sy ny zava-miseho samihafa manerana ny tontolo (...soa fa misy azy ireo) ka raha milaza izy ireo fa misy jadona atsy, misy baroa aroa, misy tsy ara-dalàna any anaona, mtobaka ny fandrosoana etsy sy eroa....dia mba lazao hoe ry zareo hoe inona ary no tsy mety ataon’izy ireo. Marihiko ihany fa manana ny fahaleovan-tenany ny mpanao gazety eo @ asa sahanin’izy ireo. Ka mba hazavao ahy ry zareo ilay hoe « gadraina ny mpanao gazety manao délit de presse ».

  • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
    18 septembre 2010 13:44, par nandrianina1 (#1939)

    RESERVE NATURELLE : La réserve naturelle d’Isalo a pris feu depuis la matinée et selon les dernières informations reçues le feu n’est pas encore maîtrisé

  • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
    18 septembre 2010 13:46, par nandrianina1 (#1939)

    Les autorités de l’Est de Madagascar ont arrêté un journaliste étranger qui enquêtait sur un trafic illégal de bois de rose. L’arrestation a eu lieu il y a une douzaine de jours, sachant que le gouvernement de la HAT prétend sévir contre le commerce illicite de bois de rose. Le journaliste, qui a requis l’anonymat, a vu son appareil photo confisqué par la police de Maroantsetra, une ville qui est la porte d’entrée de parc national de Masoala, où une grande partie de l’exploitation forestière de bois de rose est en cours. La police, accompagnée par des trafiquants de bois …

    • Madagascar-Arrestation d’un journaliste qui enquêtait sur le trafic de bois de rose
      18 septembre 2010 14:12, Info ou intox ? INFO : (#2357) répond à nandrianina1 (#1939)

      Trafic d’état sur le bois de rose des parcs nationaux Marojejy and Masoala : exigeons la démission du 1er ministre C Vital, du ministre de l’Environnement et des Forêts, du Chef de District, du Chef des Eaux et Forêts local et de son supérieur, des fonctionnaires impliqués !

      Lire article :
      - Arrestation d’un journaliste qui enquêtait sur le trafic de bois de rose

      http://mydago.com/2010/09/arrestati...

      17 septembre 2010
      by Laurenco Marques

      Trafic illicite de bois de rose

      Les autorités de l’Est de Madagascar ont arrêté un journaliste étranger qui enquêtait sur un trafic illégal de bois de rose.

      L’arrestation a eu lieu il y a une douzaine de jours, sachant que le gouvernement de la HAT prétend sévir contre le commerce illicite de bois de rose. Le journaliste, qui a requis l’anonymat, a vu son appareil photo confisqué par la police de Maroantsetra, une ville qui est la porte d’entrée de parc national de Masoala, où une grande partie de l’exploitation forestière de bois de rose est en cours.

      La police, accompagnée par des trafiquants de bois de rose, a obligé le journaliste à supprimer des images des stocks de bois de son appareil photo. Le journaliste et son guide ont été libérés.

      Voici le récit de ce journaliste :

      Nous avons été arrêtés par la police alors que nous arrivions à Maroantsetra le dimanche 5 Septembre à 9 heures. Nous avons été emmenés au poste de police. Nous avons passé quelques heures en compagnie du commissaire, du chef du district, du Chef des Eaux et Forêts local, et d’un policier. Ces fonctionnaires ont clairement indiqué qu’ils voulaient détruire des images des stocks de bois de rose que j’avais prises tôt dans la journée dans le village de Anandrivola, ainsi que des images que j’avais pris la veille des coupeurs de bois de rose dans la forêt de Makira.

      Cette nuit-là ils ont confisqué mon passeport, les deux cartes mémoire de ma caméra vidéo, et le permis officiel de filmer qui m’avaient permis et mes collègues de filmer à Marojejy et dans le Parc National de Masoala. J’ai ensuite été libéré et autorisé à séjourner dans un hôtel cette nuit-là.

      Le lendemain matin, je l’ai signalé à la station de police à 9 heures. Cette fois, il y avait les mêmes quatre fonctionnaires ainsi que trois opérateurs de bois de rose bien connus. Quand j’ai expliqué que j’avais prévenu mon ambassade et mon avocat, ils se mirent en colère et devinrent agressifs (en particulier le fonctionnaire de l’Environnement et des Forêts), comme ils l’avaient été dans la nuit du dimanche. Ils ont insisté sur le fait que j’avais besoin d’une autorisation exceptionnelle pour filmer tout bois précieux à Madagascar. Ils ont ensuite essayé de lire mes cartes mémoire avec leur ordinateur. N’ayant pas pu, ils m’ont demandé de le supprimer directement à partir de mon appareil photo. Étant un étranger à la merci des autorités gouvernementales, sans recours à l’assistance, et incertain quant à ce dont ils étaient capables, je cède. Mon guide a également été préoccupé par sa sécurité. Donc, j’ai supprimé les images de bois de rose de mon caméscope. J’ai signé un document, dont je n’étais pas autorisé à conserver une copie. Le document précisait que je n’avais pas demandé la permission de filmer, et que j’avais filmé du bois précieux sans autorisation spéciale.

      Lisez la suite en Anglais sur le site de Mongabay. C’est édifiant !

      http://news.mongabay.com/2010/0917-...

    • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
      18 septembre 2010 16:24, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à nandrianina1 (#1939)

      nandrianina1

      Ce journaliste a-t-il déclaré sa « profession » en demandant un visa d’entrée à Madagascar.

      Sinon,il va directement en « PRISON » pour s’expliquer de son voyage ,s’il le faut.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmail.com

      • « Des enquêtes à hauts risques : Déforestation et pollutions »
        19 septembre 2010 02:41, Info ou intox ? INFO : (#2357) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

        RSF :

        « Des enquêtes à hauts risques : Déforestation et pollutions »

        http://fr.rsf.org/rapport-environne...

        Publié le 3 juin 2010

        Extraits

        "Les reporters et les blogueurs enquêtant sur les responsables de ces deux fléaux que sont la destruction des forêts et les pollutions industrielles, sont particulièrement exposés.
        Chaque fois, derrière les menaces se cachent des entreprises, des mafias et des officiels corrompus par l’argent des mines et de l’exploitation forestière.

        Par exemple, le rapport décrit la manière avec laquelle le gouvernement d’Hanoi a tenté d’étouffer tout débat sur l’impact environnemental de mines de bauxite exploitées par une entreprise chinoise. En Argentine, une enquête de terrain a permis d’établir que les journalistes étaient sous la pression à la fois des partisans et des adversaires d’un projet minier.

        Plusieurs entreprises minières (Aluminium Corp Of China, les canadiennes Yamana Gold et Pacific Rim, China Metallurgical Group), des groupes pétroliers (Shell, Addax ou Synopec) et du secteur papetier (Sinar Mas, Riau Andalan Pulp and Paper) mais également des entreprises françaises (Bolloré ou Areva) sont citées dans ce rapport pour leur rôle direct ou indirect dans des cas d’intimidations ou de censure. [...]"

        Bolloré, Areva, projets miniers...
        Madagascar aurait tellement besoin aujourd’hui de ces vrais journalistes d’investigation, qui font leur métier avec courage et passion et qui s’engagent pour le devenir écologique de leur pays, bientôt ex-« sanctuaire de la biodiversité », transformé en gruyère radioactif « à ciel ouvert », qui ne nourrira bientôt plus ses enfants, devenus rats irradiés des sables bitumineux de Bemolanga ou des galeries peu radieuses d’or, argent, diamants, saphirs, de bauxite, uranium, vanadium, nickel, cuivre, fer, ilménite...sous les pluies acides de devises volatiles qu’on leur aura volées.

        Voir les futurs paysages bitumeux et lunaires de Madagascar sur
        http://www.greenpeace.org/raw/conte...
        http://www.dailymotion.com/video/x1...
        http://www.dailymotion.com/video/x1...

        Et dire que l’autre abruti de Basile en est à « maintenant, il faut définir le mot « PRESSE » !!!! » et « La prévention est au maximum, même si ceci dérange un peu le « Public ». »
        TOTALEMENT à côté de la plaque, et dans l’égout ...

        Pfff !...Basile, il en rate, des occasions de se taire sur la liberté d’expression ! Et nous, on en rate des occasions d’ignorer royalement ses inepties !...

  • « comme la Conférence nationale n’était pas reconnue par la communauté internationale pourquoi insister et pourquoi ne pas revenir autour de la table de négociation ».C’est une solution à privilégier sinon on fait du sur place et on sera le pays le plus pauvre au monde malgré nos richesses ; et que le peuple entier puisse en profiter mais pas une minorité qui aime le marketing du faire semblant et du faire croire que : c’est la faute des autres ! Soyons honnêtes Mr Rajoelina et ses acolytes !

  • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
    18 septembre 2010 18:26, par nandrianina1 (#1939)

    Menalamba dit :
    18 septembre 2010 à 8 h 41 min
    Miarahaba,

    Tany Maroantsetra aho tamin’ny Herinandro teo ka niresaka mivantana tamin’ireo olona nanantontosa an’io horonatsary io. Ireto avy ireo mpiray Tsikombakomba amin’ny FAT

    1.Ben’ny Tanana amin’ireto tanana telo manakaiky an’i Masoala ireto : Anandrovola, Anena sy Antsoraka
    2.Chef Distrika Maroantsetra
    3.Commandant gendarmerie , teo Maroantsetra taloha fa efa nifindra any Mananara Nord izy izao.

    Marihina fa ireo ala voakasik’ity fandrobana ty dia ny alan’i Makira izay eo ambany fitantanan’ny WCS ( Wildlife Conservation Society)

    50 Taonina isankerin’andro ny Hazosarobidy mandao ny seranan’i Maroantsetra ary amintsika miteny izao dia mameno hazo ao MAroantsetra ny Sambo LESLIE I izay tsy an’olonkafa fa an’i zaodahin’i Camille Vital Praiminisitra

    5 000 Ar isan’andro no hanakaramana ireo Tompotany mikapa ny hazo.

    Handova tany foana ny Taranaka Malagasy raha maharitra ela eo ireo Mpandrobafirenena ireo.

    • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
      19 septembre 2010 10:07, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à nandrianina1 (#1939)

      nandrianina1

      Il faut réguler l’exploitation et « AUTORISER » l’exportation des bois de rose, avec obligation de rapatriement des devises.« BOIS de ROSE », une source colossale de devises pour Madagascar.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmail.com

  • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
    19 septembre 2010 07:39, par BemioVah (#3451)

    Any Ando Rabekoto,

    Tohin-dresaka nifanaovana andro vitsy monja izay (138 articles…18 septembre 17:26, par basyvava)

    Maro ireo resaka antsipirihany izay voalazanao koa dia raisiko araka izay ary dia misaotra anao ihany koa.

    Ny tantara moa dia momban’ny lasa. Ny mahatsikaiky anefa dia ny fahatsapana fa misy sombitsombi-tantara toa sahalany miverimberina ary lasa fomba fanaon’ny sasany mihitsy aza. Manonofy ve isika raha mampatsiahy an’izany sa tena zava-misy tokoa ? Moa ve ny omaly tokoa no tsy miova sa ny fiovana no diso mitarazoka ka tsy ahitana hiringiriny hatramin’izao ? Aleo ihany isika somary manongo-tena indraindray mba hahatsapana fa tsy nofy tsy akory ilay izy fa tena zava-misy mihatra aman’aina no hany zava-mitranga.

    Aoka hifanavotra ny zanak’i Gasikara. Misaotra anao ranamana.

    Hoy i BemioVah (I.K.)

  • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
    19 septembre 2010 09:49, par Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    lu quelque part :

    01-1 Vice-Amiral d’Escadre,

    02-10 Généraux dont la plupart sont encore en activité,

    03- 4 Colonels,

    04- 2 Lieutenants-Colonels,

    05- 1 Contrôleur Général Général de la Police

    indemnité pour l’opération de coup de poing :

    25 000 Fmg au lieu de 150 000 Fmg ????(avec un soupçon de détournement)

    IL S’AGIT D’UNE REPRODUCTION DE TRACT ANONYME,mais un « JOURNALISTE » David R..signe dans Madagascar Midi et en plus reproduit dans « SOBIKA » d’une façon anonyme ou par pseudo.....

    C’est ça le « JOURNALISTE » et la « PRESSE » à MADAGASCAR.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa gmail.com

    Basile

  • Grosse confusion sur le « statut pénal » des journalistes
    19 septembre 2010 11:09, par Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    A propos de la presse et de journaliste à MADAGASCAR.

    « ON » parle beaucoup de la société chinoise « WISCO » qui a lâché 100 Millions de dollars mais pas un mot sur :

    PETROMAD créée à Houston par Emma RASOLOVOAHANGY,une géophysicienne formée Stanford,

    MADAGASCAR Oil limited,ayant son siège social à Houston mais domiciliée aux îles Bermudes (PRADIS FISCAUX),est une compagnie d’exploration et de production de pétrole et de gaz se concentrant sur le développement des ressources en huiles lourdes terrestre et exploration des perspectives terrestres de pétrole et de gaz conventionnels à Madagascar

    De l’indien ESSROL Oil,représenté à TANANARIVE par Jean Louis RABEHARISOA

    Le trader suisse MASFIEL pour le bloc 2 102.

    TULLOW,l’un des premiers entrants dans l’onshore malgache où il possède le bloc 3 109 depuis 2 006,s’est également vu accorder un nouveau permis.

    Le groupe britannique reste intéressé par l’acquisition de nouveaux blocs,mais uniquement dans l’onshore.

    Sino Union Petroleum et Chimical International ltd (SUNPEC) du milliardaire HONGKONGAIS Hui Chi Ming a obtenu un nouveau périmètre,après les blocs 3 113 et 2 104.

    Les autres blocs sont allés au groupe privé malais PEXO,filiale du conglomérat USAHA TEGA d’Amanda Krishan,qui a réussi à s’implanter en Ethiopie après avoir échoué au Gabon et en Guinée Equatoriale,et une junior basée à DUBAI,East Africa Exploration (EAX).Cette dernière est une filiale de la société de géophysique UPSTREAM,dirigée par le géologue britannique Jeff Hume et spécialisée sur l’Afrique de l’Est.

    Selon une tactique déjà éprouvée par le britannique Sebco,UPS (upstream) a obtenu,en échanges de travaux sismiques,une participation sur des permis d’exploration pour sa filiale EAX (Est Africa Exploration).

    "La première mission d’information japonaise en matière d’exploration pétrolière a eu lieu le 18 juillet 2007 ??????

    Les sociétés pétrolières japonaises dont

    - IDEMITSU oil and GAS Co,

    - TEIKOKU oil,

    JAPAN PETROLEUM EXPLORATION,

    MITSUI oil EXPLORATION Co,

    JAPAN oil GAS and METAL NATIONAL,

    Corporation (JOGMEC),

    JAPAN BANK of international Corporation (JBIC)

    AVEC TOUTE CETTE ARMADA DE SOCIETES PETROLIERES « T.O.U.S. A.Z.M.U.T.S. » MADAGASCAR est dans l’embarras de son développement..

    A vos claviers ,Messieurs les journalistes spécialisés ou pseudo-spécialisés pour nous aider à comprendre où sont-ils passés les fonds ....

    Pour WISCO (chinois) ,100 000 000 dollars.

    VIVE la « TRANSITION » !!!

    QUELLE TRANSPARENCE !!!

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa gmail.com

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 88  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360