Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2016
Antananarivo | 07h23
 

Société

Easy Park

Grogne des riverains d’Ambondrona

mardi 2 août | Yvan Andriamanga

Il ne se passe pratiquement pas un mois voire une semaine sans qu’une polémique, critique et scandale à propos d’Easy Park n’éclate. La dernière en date, la manifestation des riverains des quartiers d’Ambondrona, Tsiazotafo et Soarano qui s’opposent à « l’accaparation d’Easy park » des parkings de ces zones. Les riverains estiment l’attitude d’Easy park qui non seulement n’a prévenu personne et n’a entamé aucun dialogue mais en plus a fait le marquage sûrement pendant la nuit car personne n’a vu les agents d’Easy park faire le marquage. « Nous n’avons pas le moyen de payer à l’heure le parking et nous avons déjà des conventions avec nos fokontany respectifs » se rebiffent les propriétaires de voitures de ces quartiers.

Easy Park de son côté affirme qu’il ne décide seul rien du tout. Les décisions que la société prenne émanent de l’arrêté de la commune urbaine d’Antananarivo. Autrement dit elle ne fait qu’exécuter les décisions provenant de la CUA. Sauf que la CUA est complètement muette en ce qui concerne cette histoire d’Easy park depuis le début.
Ce n’est pas la première fois qu’Easy park fait l’objet de contestation tous azimuts. Tout a commencé avec l’opacité de l’octroi du marché de la gestion du parking d’Antananarivo à Easy Park, s’ensuit le secret total sur le contenu du contrat entre Easy park et la CUA. On ne sait pas ce que gagne la CUA avec ce contrat car on dirait que tous les bénéfices reviennent à Easy park. D’autant que ce dernier n’a pas fait d’investissement, à part les horodateurs, jusqu’ici. S’ensuivent les scandales divers sur « l’abus » avéré ou supposé des agents d’Easy park et ainsi de suite.

Et pour quelle raison la CUA et l’Easy Park ne rencontrent pas ensemble la presse pour tout expliquer une bonne fois pour toute et mettre fin à toute suspicion et polémique en tout genre.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 2 août à 12:00 | Jipo (#4988)

    C ’est tout simplement un accaparement illégal de la voie publique, au profit du parasite qui se garde bien de se dévoiler .
    Une pratique devenue coutume depuis 50 ans & après moi le déluge ...

    • 2 août à 13:44 | Bena (#494) répond à Jipo

      la cua a tout le droit sur la voie publique de sa circonscription. il n’y a pas lieu de demander l’avis des riverains (qui ne paient rien, soit dis au passage). le contrat est clair et a été déjà signé du temps du zanak’i ndrema. s’il y a amélioration à faire, c’est au conseil municipal de voir, pas à la plèbe. « ataonay aiza ny fiaranay ? » il fallait y penser avant d’avoir acheté la voiture. on voit bien que MT veut mettre de l’huile sur le feu et ne veut pas participer à l’éducation de la population. pour autant, je ne cautionne pas le nouveau code de communication.

  • 2 août à 14:28 | takaka (#8449)

    Acheter une voiture sans garage, c’est comme payer une fille pour .....
    La rue appartient aux Travaux publics. Pour les communes urbaines, les rues sont sous l’égide du Maire et de ses adjoints, pas aux citoyens nuls.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 248