Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2016
Antananarivo | 15h16
 

Météorologie

Madagascar sinistré

Grande sécheresse dans le Sud, fortes pluies dans le reste

mercredi 4 février 2015 | Léa Ratsiazo
JPEG - 57 ko

Les éléments s’enchaînent contre nous. Le Sud frappé par une grande sécheresse depuis plusieurs mois est menacé par la famine ; le reste de l’île sous le coup de fortes de pluies risque fort par contre d’être inondé si ce n’est pas déjà fait dans certaines régions. Et à première vue, cette situation n’est pas près de s’améliorer dans les prochains jours. Et les autorités, déjà pas tellement efficaces en période normale, n’inspirent pas tout à fait confiance et sont peu susceptibles de s’améliorer en période de catastrophe.

Le sud de l’île, notamment à Bekily, Beloha, Ambovombe, Amboasary, Ihorombe et une partie d’Ampanihy, est durement frappé par la sécheresse depuis plusieurs mois. Depuis le mois d’octobre 2014, le total de la précipitation dans ces régions ne dépasse pas les 9 jours d’où la sécheresse qui provoque la famine. En période normale déjà, les populations de ces régions sont toujours en situation de vulnérabilité, alors avec la sécheresse la situation est catastrophique. Le député de Bekily, Jean Daniel, appelle au secours en affirmant qu’il y a eu déjà une centaine de morts de faim et de soif donc depuis le début de l’année, et près de 3000 déplacés. Les habitants bradent le peu de biens qu’ils ont, notamment le zébu et la chèvre, précise la Princesse Elakovelo. Par contre, le prix des denrées alimentaires s’envole, le kapoaka de riz atteint les 600 ariary, soit presque le double du prix normal, le seau d’eau de 15 litres s’achète à 400 ariary…

Curieusement, au niveau central, personne ne s’émeut et ne s’alarme point. Le PAM par le biais de son coordonateur Rakotonirainy Maherisoa affirme que « les conditions pour déclarer une situation de famine ou de grave problème de sécurité alimentaire dans le Sud ne sont pas encore réunies ». Lucille Randrianarivelo, responsable au sein du BNGRC (bureau national de gestion de risques et de catastrophe), de son côté explique aussi que la situation dans le Sud en cette période est toujours à peu près comme cela et que jusqu’ici le BNGRC n’a eu connaissance que de deux morts.

Mais comme les journalistes insistent tant pour qu’on vienne en aide aux populations dans le Sud, les responsables centraux consentent, presque à contre cœur, de faire quelque chose. Le BNGRC note qu’il va effectuer des descentes sur terrain à partir du 05 février : « il faut des études et des évaluations avant d’entamer quoi que ce soit. S’il y a urgence, on va y faire face ». Comme si les autorités faisaient une grande faveur aux journalistes.

JPEG - 143.5 ko

D’un autre côté, le reste de l’île est sous l’eau. Quelques jours d’accalmie seulement après la sortie du cyclone Chedza et voilà les fortes précipitations qui reviennent. Depuis deux jours, la pluie tombe sans discontinuer sur l’ensemble de l’île, hormis le Sud. D’après le service météorologique, ces fortes précipitations vont continuer au moins pendant une semaine et un autre cyclone risque de voir le jour et de frapper la Grande Ile dans les deux prochains jours.

Le dernier bilan humain du BNGRC fait état de 71 morts, 37 blessés, 9 disparus, 6 865 sinistrés, 54 792 déplacés. Au niveau matériel, on dénombre 4 244 maisons détruites, 222 maisons décoiffées, 3 442 maisons inondées, 357 écoles endommagées, 3 écoles inondées, 9 centres de santé endommagés, 83 bâtiments administratifs endommagés, 42 routes coupées, 6 ponts et radiers endommagés, 8 494 ha de rizières ensablées, 24 230 rizières inondées, 8 205 champs de culture endommagés et 1 226 bovidés disparus.

Malheureusement, ce n’est qu’un bilan provisoire car les éléments naturels ne sont pas prêts de se calmer et il reste 3 mois de période de pluie et de cyclone.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 4 février 2015 à 11:20 | Mba misaina (#7232)

    Ce sont ce genre de sinistrés qui doivent être aidés mais non pas les dahalo niova fo. (rariny ihany raha noesorina ianao ry Kolo Roger, tsy nahalala ny tokony natao)

    • 4 février 2015 à 12:41 | Gérard (#7761) répond à Mba misaina

      Et le député Bekily va bientôt brader son 4*4 pour acheter du riz ....

  • 4 février 2015 à 12:21 | Turping (#1235)

    - Que ce soit la première situation :inondation ou la seconde : sécheresse ,ni l’une ni l’autre les autorités malgaches n’ont pas su gérer les situations .
    - Entre les deux cas ,hélas ce n’est pas les vraies préoccupations de nos politicards ,les parlementaires comme dans beaucoup pays d’Afrique de mettre le paquet quant à la l’amélioration de l’urbanisme et des infrastructures ,l’assainissement ,etc,....
    - On se contente des aides et des élucubrations à gauche et à droite alors que les préventions venant de l’adage ,aleo misoroka toy izay mitsabo ,« vaut mieux prévenir que guérir » .
    - Le nouveau gouvernement actuel semble prendre à bras le corps la situation contrairement au précédent gouvernement Kolokolo très mou .
    - Le PRM avec son mouvement HVM et le BNGRC semblent jouer le jeu .
    On attend vraiment de changement concret dans ce pays .
    - Ce n’est pas l’eau qui manque dans ce pays même si l’endroit comme Bekily a connu de sécheresse . Si l’état prévoit les systèmes d’irrigation ,de création de lac ,d’épuration des eaux usagées de stockage ,etc....il y aura un grand pas de franchi vers l’avant sortant du système archaîque moyenâgeux .
    - Le gaspillage de l’eau ,du soleile ,du vent ,.....le non maîtrise des énérgies naturelles par le manquement de volonté réelle gouvernementale ,etc...font partie du non avancement et du sous dévéloppement.

  • 4 février 2015 à 12:30 | valoha (#7124)

    Efa hatrin’ny ela no maina sy karakaina ny tany any Androy sy ny manodidina ! Maro ny rafitr’asa nokinasa sy nahazoana fanampiana ara-bola avy amina tany maro ! Mihodina mandeha lalan-kafa hatrany anefa ny vola sy ny entana ary fitaovana fanampiana. Nisy rafitra tena nahavelombolo mihintsy aza niarahana t@ ny fitondrana Japany ! Tetika sy paika maty hitarihana rano avy aty ambony mandavan-taona hanondraha ny lemaka sy ny tanim-boly !
    Indrisy anefa ! Efa zatra homana isika ! Mpitondra nozarina hanodina sy hametsy vahoaka hatrany no nifandimby nanomboka t@ 1960 ! Dia izao mitsoa-monina ny avy any Atsimo ! Manerana Ny Nosy no misy azy ireo tsy fidiny ! Nandao ny tany nahaterahany sy ny voaary nahalehibe azy ireo !
    Dia manontany tena hatrany isika hoe - « Nahoana no lasa dahalo ry zareo avy any Atsimo ? »
    Tsy fanomezana rariny an-dreo io ! Fa efa tratry ny tsy fidiny ny olo any ! Tany azo atao tsara ny hamokarany sy mampivelatry ny fiompiana mba hiasan’ny vahoaka !
    Toa mangetaheta ambony laka lava izany reo any ! Feno harena an-kibon’ny tany ao Atsimo, ary nitrandraka, mitrandraka, ary mbola hitrandraka izany ny sinoa / karana / fratsay izay hifampizaran-dreo @ ny mpitondra sy mpitantana malagasy ! Izany hoe olom-bitsy hatrany no mahazo ny tombony sy ny vidin’ny harena voajanahary natao ho an’ny mponina ao Atsimo !
    Rariny raha mitalao sy mitoereo izy ireo milaza fa « atao lava toa ny zanak ’ i Kalahafa » !
    Koa antsika re, ra olona, no mitsako sy mijery tsy miangatra e ! Tany Malagasy avokoa na ny Atsimo, na ny Avaratara, na ny Andrefa, na Atsinana, na Afovoany, na Antsisiny, sns...
    Tokony toa ny tana-kava sy tana-kavia avokoa isika mianakavy, mifanampy, mifampizara, mifarimbona mba ho samy masinmandidy eto @ ity Gasikara ity ! Mifamelona, mifanaramaso, mifampintsinjo ! Ny taranaka no tena jerena amin’izany fa tsy ny androany velively ! Aiza ve koa voana raketa sy ravi-bageda lava no ho hanina !!! Tsy rariny raha tsy mihetsika manao rafitra malaky ny fitondrana mijoro. Ary adidy ny manao izany na androany na rahampitso mandra-piboiboiky ny rano mamy mandavataona any Atsimo, izay azo atao tsara sy vita raha manana fanirina ny Malagasy !

    • 4 février 2015 à 19:26 | jangobo (#8776) répond à valoha

      valoha,

      Marina tokoa ny voalazanao fa toy ny zanak’Ikalahafa ny any atsimo hatramin’izay ary raha vao sendra mitaraina dia teo ny 71, ny opération dahalo izay miendrika famonoan’olona.

      Ireo « projets » nisy hatramin’izay moa dia toa very anjavony fotsiny fa tsy nisy mihitsy ny namokatra. Ny mpandrindra azy no niha-nanambola fa ny vahoaka nihanahantra.

      Izao dia lazaina fa efa misy 100 no maty fa tsy mivonona ny hanampy ny BNGRC fa 2 ihany hono ny statistika eo anatrehany.

      Tany lavitr’andriana tokoa ary vitsy mpifidy angamba ka tsy raharahian’ny Fanjakana.

      Aiza ireo olobe any atsimo no tsy mampita izany vaovao izany sa variana manao politika (Monja, Kaleta, Reboza...) ?

      Tokony hifanampy tokoa fa voin-kava-mahatratra fa ity daty nofidiana hanaovana téléthon no toa manahirana (7 febroary).

      Mampatsiahy tantara tsy milamina ary toa mankalaza ny famonoan-tena faobe...

      jangobo aliasa kotondrasoa

    • 4 février 2015 à 23:09 | valoha (#7124) répond à jangobo

      Maro dia maro hatr’izay ny zavatra tsy nety sy tsy mety eto @ ny firenena ! Manana tokoa raha harena sy fahendrena iny Atsimo iny ! Betsaka ny fitradrahana natao sy mbola an-dalana ao ! Mba nisy fanasoavana ny tany any va ny vola rehetra azo ? Nisy fotodrafitr’asa azo tsapaina tanana va hitan’ireo mponina ao Toliary ao ireo ?
      Toa olom-bitsy foana no voky sy nahazo fahasoavana.
      Nanao ny rano fisotro tao Ambovobe ny ttzmt ka rano masira no sotroina ao izao ! Aiza re izany e ! Toa manompa olona, sanatria !
      izao mamely ny rivo-doza, dia toa miandry ny avy any ivelany izany. Raha mba maro2 ny olona toa an’ Andriamatoa Siteny dia mety ho tafita ihany i Toliary manontolo ! Na ny karana mpanambola dia tsy hita ! Ny hihinana sy hanao trafika no fantan-dreo ! Voa isika dia mijery avao reo ! Toa olom-boahozona izany ! Asa iza no nanafatra azy ireo ho tonga teto @ ity Nosy ity ?!!
      Toa izany ihany koa ny sinoa ! Toa mameno tanana mitsitsitra ny harena no ataony eto !
      Ny fitondrana moa dia tsy misy voabolana azo hilazana azy ireo intsony ! Mahakivy ! Ary hanatra ho an’ny mponin’ i Toliara izao @ ny fifidiana manaraka sy ny ho avy rehetra !
      Mila mifanome tanana isika samy isika ! Mifarimbona sy mifamelona !
      Izany no maha-Malagasy ny Malagasy !

  • 4 février 2015 à 17:42 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « Ces différences climatiques entre le sud de Madagascar et le reste du Pays existent depuis »X« temps ».
    des subventions diverses sont passées dessus,==TOUT n’est paerdu pour tout le Monde ,mais la « POPULATION » lambd
    Les ONGs naissent et disparaissent comme elles étaient venues !
    Il reste toujours des victimes perpétuels !
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 4 février 2015 à 18:42 | betoko (#413)

    Une saison blanche est sèche du sud africain André Brink

  • 4 février 2015 à 18:47 | takaka (#8449)

    Mais c’est bien la sécheresse et les fortes pluies. Dans les deux, ça va tuer les criquets. Ils sont plus dangereux que les foza de TGV.
    Veloma.

    • 4 février 2015 à 18:48 | takaka (#8449) répond à takaka

      Dans les deux cas,

  • 5 février 2015 à 15:34 | tsimahafotsy (#6734)

    /les conditions pour déclarer une situation de famine ou de grave problème de sécurité alimentaire dans le Sud ne sont pas encore réunies ». Lucille Randrianarivelo, responsable au sein du BNGRC (bureau national de gestion de risques et de catastrophe), de son côté explique aussi que la situation dans le Sud en cette période est toujours à peu près comme cela et que jusqu’ici le BNGRC n’a eu connaissance que de deux morts./

    Quel cynisme !
    Combien de morts faut-il pour déclencher l’alerte ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 356