Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 septembre 2016
Antananarivo | 02h41
 

Economie

Jirama

Finalement, c’est l’Etat qui va payer la réhabilitation de la centrale de Mandroseza

samedi 18 avril 2015 | Léa Ratsiazo

Après les vagues de protestations faisant suite à la publication d’un appel d’offres portant mise en concession pendant 10 ans des centrales de Mandroseza et de Volobe, les autorités ont du battre en retraite. Le ministre de l’Energie, Horace Gatien, a annoncé que c’est finalement l’Etat qui va payer la réhabilitation des 4 machines de la centrale de Mandroseza pour un montant de 11 milliards d’ariary. Les travaux devront débuter au mois de mai et les machines fonctionnelles à partir du mois d’août. La centrale de Mandroseza doit pouvoir fournir 40 Mégawatts une fois remise en service.

La tentative de mise en concession est une solution pour enrayer le délestage selon le ministre mais a du être suspendu face à la protestation tous azimuts. Les autorités n’apprennent jamais des erreurs des autres ou quoi ? A la limite, la mise en concession aurait pu être une des solutions mais c’est la méthode qui est surtout contestable et a nourri toute sorte de suspicions fondées ou non. Le personnel comme le public a été mis devant le fait accompli par voie de presse lors de la publication de l’appel d’offres. La Jirama n’est pas la propriété privée du régime, quel qu’il soit, qui peut agir à sa guise, surtout vu les résultats actuels. Le minimum aurait été de consulter tous les concernés, dont au moins des représentants du personnel, des représentants des abonnés aussi à la limite, avant de prendre ce genre de décision. Quand on impose, on ne doit pas s’étonner de ne trouver que des contestations (c’était pareil avec le statut spécial d’Antananarivo). C’est un minimum de respect aussi mais surtout il s’agit d’une règle de bonne gouvernance qu’on a du mal à assimiler semble-t-il.

Quoi qu’il en soit, le délestage n’est pas prêt de s’arrêter. A la limite, la capitale et ses environs sont relativement épargnés par rapport aux autres villes qui se plaignent des 20 heures de délestages par jour !

14 commentaires

Vos commentaires

  • 18 avril 2015 à 09:38 | revysaditra (#8500)

    Jirama _ malala ô !

    - tapaho @ izay ny jiro fa efa masaka ny vary
    - efa voapasoka ny akanjo
    - efa voafahana ny finday sy ny fakan-tsary.
    — -
    I
    MADA

    — -
    « RIEN NE SE PERD, RIEN NE SE CRÉE, TOUT SE TRANSFORME » ---
    — -Lavoisier.
    — -

  • 18 avril 2015 à 10:28 | eltrigo (#6569)

    Et finalement, les détournements de gazoil ne cesseront pas ! Les sangsues de la JIRAMA ont encore gagné !

  • 18 avril 2015 à 10:30 | eltrigo (#6569)

    Quand à l’argumentaire sur la nécessaire concertation avec les personnels,... c’est comme s’il on demandait à Al Capone de participer aux discussions concernant la lutte contre la prohibition !!!

    • 19 avril 2015 à 05:34 | MAHITSITENY (#8793) répond à eltrigo

      Salama Eltrigo !

      Tena marina ny lazainao ka ankasitrahana !

      Antsoina (na asaina !) i REMENABILA(tsy niova fo) handray anjara MAVITRIKA @ atrik’asa @ ady atao @ asan-dahalo !

      NA KOA

      asaina ny mpanendaka rehetra am-perinasa hiara-hidinika ny @fanafoanana ny sinto-mahery !!!!

      TENA LOZA ITY FITONDRANA « MAHEFA » ITY

      Misaotra

  • 18 avril 2015 à 10:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    C’est dommage que l’ETAT MALGACHE cède aux pressions de toutes sortes pour régler l’affaire de « JIRAMA ».
    La seule solution viable est !
    - « 3 P »-Partenariat Public et Privé".
    EEM-JIRAMA,
    c’est== un mammouth==,avec ses mauvaises habitudes.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 18 avril 2015 à 11:54 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      C pas dommage mais noorrmaal , vous devriez applaudir des 4 membres l’ inkompétence avérée des incapables que vous soutenez !
      le pachiderme, c ’est votre manière d’ essayer de penser, aussi délicate qu’ un éléphant dans un magasin de porcelaine .
      Las racailles que vous adorez ont gagné QDB, le racket et sangsues vont continuer, votre coit doit etre puissance max , vous allez pouvoir continuer à vous masturber dans le « noir », votre couleur préférée ...

    • 18 avril 2015 à 12:01 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      Circulez==povr ==noc_kon...

  • 18 avril 2015 à 14:43 | Parole (#2602)

    Cette énième péripétie de la Jirama nous ramène au point de départ de l’histoire de l’électricité à Madagascar. Une histoire de gros sous qui traverse trois décennies et autant de régimes. Au lieu d’investir dans l’hydro-électrique c’est-à-dire dans le durable (investissement lourd au départ mais faible coût de fonctionnement), les dirigeants successifs ont choisi l’inverse. Coût de fonctionnement élevés signifiant commissions juteuses et ... durables. Tout le reste n’est que littérature médiocre.

    • 19 avril 2015 à 09:26 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Parole

      Le problème,à Madagascar,c’est le laisser-aller pour le service==après-vente==qui nécessite du personnel capable pour assurer la bonne marche de telle ou telle entreprise industrielle.
      MADAGASCAR MANQUE DES TECHNICIENS,il a trop d’ingénieurs ou des pseudos « GROSSE TÊTE ».Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 18 avril 2015 à 16:07 | tiagasy (#6521)

    Ce n’est pas nos centrales électriques qui coûtent chères et nos scrutins inintéressants mais deux choses :

    Les trous abyssaux financiers provoqués par les actions des pouvoirs qui ont piochés dans la caisse de la JIRAMA et des infrastructures archaïques qui ne peuvent supporter le débit équivaut à la demande. Il faut Prévoir des délestages périodiques et ... chroniques
    L’état négocie à ceux qui intéressaient soient d’éponger la dette et la liberté de fixer un tarif afin de l’amortir au plus vite et bien sur la rénovation de nos lignes électriques.
    Il faut au moins 20 ans pour avoir des bénéfices du produits de la JIRAMA SAUF MULTIPLIER PAR 2 (OU PLUS) LE PRIX DE MÉGA WATT ET LE MÈTRE CUBE D’EAU.
    Un entrepreneur ne pourra faire vivre sont établissement avec des résultats négatifs à chaque exercice.

    La Communauté Internationale ne se donne pas la peine de promouvoir ou de financer un scrutin à risque( à tous les niveaux) et précise que la priorité de Madagascar doivent être l’enrayement de la corruption, le retour des fonds d’évasions fiscales, de commerces illicites, redressement fiscal des politiciens qui se sont enrichis illicitement et ceux qui ont bénéficié du SYSTÈME , ... dissimulés mais visibles au sommet afin d’aider les malgaches de sortir de la précarité et de se relever des conséquences des cyclones, des invasions acridiennes , ....

    Malheureusement, le pouvoir tarde à agir. C’est néfaste pour le gouvernement mais très opportun pour ses opposants afin de le déstabiliser tous azimuts.
    Il peut négocier de « COHABITER » pour tempérer les ardeurs de leurs adversaires mais à QUEL PRIX ?
    Il peut utiliser la politique du « ROSEAU », malgré les vents et marées se plie mais ne rompt pas.
    Et enfin, il peut utiliser la « FORCE » pour se faire respecter : "J’Y SUIS ET JE RESTE !!!!

    DUR DUR !!!!!

    • 18 avril 2015 à 17:33 | betoko (#413) répond à tiagasy

      Nous consommateurs attendons toujours le résultat des audites de ce Jirama (en ricocher Air Mad aussi) , mais jusqu’à’ ce jour ... Sœur Anne ne sens tu rien venir ? mdr

    • 18 avril 2015 à 23:23 | tiagasy (#6521) répond à betoko

      Les audits doivent être sollicités par le ministère de tutel et validés par le PM. Les ordres de virements émigrants de la JIRAMA ou Établissements étatiques doivent transiter au Trésor Public sauf s’ il y a un ... Court Circuit. Aie.

    • 19 avril 2015 à 09:30 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      Pour AIR MADAGASCAR,
      - « Ne vous inquiétez pas ».
      L’Océan Indien sera AIR BUS et ATR.
      Madagascar sera la « VITRINE DE CES DEUX FIRMES ».
      Alors..
      Air Madagascar sera sauvé en respectant loyalement et scrupuleusement==certains accords== tacites.Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 24 avril 2015 à 09:55 | mpandalo (#8922)

    Que ceux qui sont favorables à la privatisation en partie ou en totalité de la jirama se réjouissent car ce projet va reprendre, ordre du décideur suprême.

    Des barons des réseaux mafieux de la jirama aurait dû passer à la chaîne pénale cette semaine suite aux investigations de la bianco, mais cette comparution est reportée in sine die, ordre du décideur suprême.

    Les « investisseurs » qui tournoient autour de la jirama font partie des principaux contributeurs des fonds de campagne du décideur suprême.

    Les agents de la jirama pourront chercher d’autres boulots s’ils ne seront pas retenus par les repreneurs.

    Les usagés n’auront que la jirama ou la jiraka ou la jirasi,etc pour leurs fournir l’eau et l’électricité, aux prix qu’ils fixeront.

    Certains diront que le service sera meilleur même si payé plus cher.La réalité sera autre : le service sera à la hauteur et en abondance mais seule une frange de population pourrait se le payer.

    L’histoire de la jirama est juste une manipulation à grande échelle pour atteindre un objectif déjà visé depuis des décennies.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 100