Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2016
Antananarivo | 09h53
 

Lu ailleurs

Faut-il que le Maroc boycotte les sociétés et les produits suédois ?

samedi 17 octobre 2015

Le 28 septembre dernier, les autorités marocaines ont annoncé la suspension de l’ouverture du magasin Ikea. Une décision justifiée officiellement par le fait que la marque suédoise n’est pas en possession des autorisations administratives nécessaires. Bien évidemment, il s’agit d’un prétexte puisque tous les indices semblent montrer qu’il s’agit d’une réaction par rapport à l’intention du Parti Social Démocrate au pouvoir de présenter un projet pour la reconnaissance du Polisario, ce qui porte atteinte à l’intégrité territoriale du Maroc. L’affaire d’abord politique a connu rapidement l’escalade puisque le Maroc, depuis le 1er septembre, boycotte les sociétés et les produits suédois. La décision marocaine est-elle sage ?

De prime abord, disons que le boycott par le Maroc des produits suédois, pourrait flatter l’ego des autorités marocaines, mais il n’aurait pas des effets diplomatiques favorables au dossier du Sahara. La raison en est simple : le Maroc ne représente pas un partenaire économique stratégique pour la Suède. Certes, certains groupes suédois (Volvo, H&M, Electrolux, etc.) ont quelques intérêts économiques, mais pas au point que le Maroc devienne incontournable. De même, le boycott marocain ne fera pas assez peur aux hommes d’affaire suédois pour courir faire pression sur leur gouvernement. Ceci est d’autant plus vrai que les échanges commerciaux et économiques avec la Suède restent marginaux, puisque ne représentant que 0,5 du solde commercial du Maroc en 2014, sans oublier que la balance commerciale est déficitaire au détriment du Maroc (déficit de 3 milliards de des en 2013). Autrement dit, en matière économique on est en position de faiblesse et nous n’avons pas le pouvoir économique suffisant pour infléchir la position de la Suède. Si on empêche IKEA de travailler au Maroc, ils iront ailleurs, et c’est le Maroc qui perd plus que la Suède. On a plus besoin d’eux que eux ont besoin de nous. C’est la raison pour laquelle la réaction marocaine est désespérée et désespérante !

En conséquence, la carte du boycott économique est non seulement perdante diplomatiquement, mais risque d’avoir justement des effets pervers économiques. En effet, cette décision s’inscrit en contradiction avec le choix stratégique d’une économie ouverte fait par le Maroc. Choix qui est souvent mis en avant même pour promouvoir l’image du Maroc en tant que Hub et tremplin vers l’Afrique. De ce point de vue, cette décision risquera d’écorner et de ternir la réputation et l’image que le Maroc essaye de véhiculer auprès des investisseurs étrangers, en tant que destination favorable et accueillante pour tous les investisseurs. Ceci est d’autant absurde qu’aujourd’hui on vit dans un contexte mondialisé et que les labels nationaux n’ont plus une grande signification en raison de la fragmentation des chaines de valeur mais aussi la libre circulation des capitaux qui rendent l’identité des entreprises multinationale plutôt que nationale. D’ailleurs, rappelons ici que ce sont des investisseurs Koweitiens (groupe Al Homaizi) qui sont à l’origine de l’introduction de la marque IKEA au Maroc et qu’en boycottant la marque suédoise, on ne fait en réalité que boycotter les capitaux des pays du Golf. C’est complètement absurde et irrationnel. Donc non seulement ce boycott n’aura pas d’effet diplomatique positif, mais il va n’avoir que des effets économiques négatifs pouvant dissuader certains investisseurs.

C’est vrai que le facteur économique est fondamentalement important pour soutenir la cause nationale. Et ce n’est pas valable uniquement pour le Maroc, puisque l’on voit qu’aujourd’hui la carte économique est déterminante pour infléchir les positions des pays sur l’échiquier géopolitique et géoéconomique. Ceci étant dit, l’on ne peut qu’être surpris par la position marocaine, d’autant qu’elle s’inscrit un peu a contrario de la ligne adoptée par le Maroc au milieu des années 90 vis à vis du continent africain.

En effet, et suite à sa sortie de l’UOA en 1984, le Maroc a beaucoup perdu sur le terrain politique du fait de son absence des instances de délibération au sein de l’Union africaine. Les autorités marocaines se sont rendues compte que la politique de la chaise vide était contreproductive, Mais en même temps, ils ne pouvaient pas revenir sur la position adoptée par Hassan II. Le compromis a été de rester en dehors de l’UA et de pratiquer la diplomatie économique afin de convaincre les pays africains de renoncer à leur soutien au Polisario, sinon du moins rester neutre. Et ça a marché car grâce à la densification des liens commerciaux et économique, pas mal de pays voyaient leurs intérêts à long terme plus avec le Maroc qu’avec le Polisario. Ainsi, la réaction marocaine va à l’encontre d’une diplomatie intelligente visant à infléchir les positions des pays encore récalcitrants par la persuasion, mais aussi par la densification des intérêts économiques communs. En conséquence, la réaction du Maroc par rapport à la Suède, peut être interprétée comme une réaction irrationnelle de souveraineté versant uniquement dans la symbolique et surtout contreproductive.

Ainsi, il est plus opportun pour le Maroc de développer les échanges économiques avec la Suède pour les ramener à un niveau tel que la Suède pensera que son intérêt est mieux servi avec le Maroc que le Polisario. Cela passe par une diplomatie économique agressive pour convaincre les Suédois de venir investir au Maroc, mais aussi prospecter le marché suédois pour y exporter. C’est de cette manière qu’on pourra faire pression sur les suédois. La diplomatie économique balisera le terrain devant la diplomatie politique.

Bref, si la réaction marocaine est discutable, celle de la Suède l’est autant dans le sens ou en 2013 déjà, des entreprises suédoises ont décidé de boycotter les exportations marocains (produits alimentaires, produits de sante, phosphates et dérivés) en raison du conflit du Sahara et leur soutien au Polisario. Si la Suède voudrait donner des leçons, elle doit d’abord commencer par balayer d’abord devant sa porte, et surtout ne pas commettre l’erreur de « nationaliser l’échange » et promouvoir la logique pernicieuse d’« Eux contre nous ». Car cela ne peut amener qu’a la radicalisation des positions des uns et des autres. N’oublions jamais ce que nous dit Montesquieu : l’échange adoucit les moeurs ». C’est valable aussi bien pour les marocains que les Suédois.

Hicham El Maitre de conférences en économie à l’université Sultan Moulay Slimane (Maroc). Le 14 octobre 2015.

Article publié en collaboration avec le projet www.libreafrique.com

16 commentaires

Vos commentaires

  • 17 octobre 2015 à 09:05 | Noue (#2427)

    N’oublions jamais ce que nous dit Montesquieu : l’échange adoucit les moeurs ». C’est valable aussi bien pour les marocains que les Suédois.

    qu’ils se débrouillent entre eux.

  • 17 octobre 2015 à 10:11 | tanguy37 (#7699)

    De toutes façon ,la suéde n’en a rien a f.... du maroc !!!!!

  • 17 octobre 2015 à 10:54 | Gérard (#7761)

    Iles éparses ?

    Boycottez les produits Français !

    En commençant par les euros de l’aide internationale, bien entendu

    • 17 octobre 2015 à 14:42 | caro (#7940) répond à Gérard

      Feriez-vous partir de ceux qui contestent la souveraineté de Madagascar sur ces îles ?

    • 17 octobre 2015 à 14:43 | caro (#7940) répond à caro

      Feriez-vous partie de ceux qui contestent la souveraineté de Madagascar sur ces îles ?

      Et sur quelle base ou pour quelle raison ?

    • 17 octobre 2015 à 19:48 | Gérard (#7761) répond à caro

      Mais non voyons ces îles sont bien évidemment liées a Madagascar

      Ce qui devient de plus en plus contestable, c’est la souveraineté de 23 millions de mendiants et de quelques milliers d’escrocs qui les mènent par le bout du nez, sur Madagascar

      Vous les voulez pour en faire quoi , ces îles ? la même chose que du reste de votre pays ?

      Ressaisissez vous, d’abord, réorganisez cet état, cessez de mendier.

      Et personne ne vous contestera quelques cailloux isolés, même noyés au milieu de mirifiques champs pétroliers

    • 17 octobre 2015 à 19:59 | Menalahy (#9072) répond à Gérard

      Madagasikara étant un pays avec une majorité de chrétiens, un proverbe dit qu’un chrétien ne doit jamais refuser les cadeaux.

      Pour ne pas faire de la peine à la si généreuse Gaule, nous acceptons volontiers ses euros.

    • 18 octobre 2015 à 19:50 | caro (#7940) répond à Gérard

      « Vous les voulez pour en faire quoi , ces îles ? la même chose que du reste de votre pays ? » :

      Et si je vous retourne la question en vous disant : Vous la voulez pour en faire quoi , votre épouse ?

      Gardez votre réponse pour vous , je n’en ai absolument pas besoin, que vous la choyez, la faire marcher à quatre pattes, ou n’importe quelle autre fin ! Vous en faites ce que vous voulez ! C’est à vous.

      Pour répondre maintenant à votre question, cela ne vous regarde pas ! Restez bien où vous êtes ! Même réponse pour le pays.

      « Ressaisissez vous, d’abord, réorganisez cet état, cessez de mendier. » :

      Votre conseil, vous pouvez vous le gardez, inutile de vous fatiguez pour nous !

      S’il vous est arrivé de donner quoi que ce soit à qui que ce soit, cessez-le IMMEDIATEMENT car il a l’air de vous faire UNE GROSSE TETE, mieux vaut ne pas donner que donner avec des insultes qui ne disent pas leur nom !

      S’il s’agit de quelque chose qui émanerait d’une instance quelconque, il vous reste la possibilité de lui écrire une lettre recommandée avec accusé de réception pour vous garantir de son acheminement et y indiquer votre opposition.

      « Et personne ne vous contestera quelques cailloux isolés… » :

      Si votre culture intègre ce que l’on appelle « notion de droit, respect du droit », vous aurez honte de parler de cette manière !
      Il me semble avoir compris que la France, en supposant que vous êtes de ce pays, prône partout dans le monde le respect des règles juridiques.

      « Ce qui devient de plus en plus contestable, c’est la souveraineté de 23 millions de mendiants et de quelques milliers d’escrocs qui les mènent par le bout du nez, sur Madagascar » :

      En quoi cela vous regarde, vous contestez quoi ? Vous êtes bien chez vous, restez-y !

      Laissez les malgaches comme ils sont, leur sort n’empiète pas sur votre vie !

    • 18 octobre 2015 à 20:03 | caro (#7940) répond à caro

      « En commençant par les euros de l’aide internationale, bien entendu » :

      Ah, je pensais que c’était quelque chose qui sortait de votre poche qui vous a donné la GROSSE TETE !

      Allez écrire à qui vous voulez pour vous y opposer !

    • 18 octobre 2015 à 23:15 | Gérard (#7761) répond à caro

      OH la , comme vous y allez !

      Sachez que si mes propos vous vexent , ce n’est pas leur objectif, nous sommes là sur un site et dans un registre de commentaires dont la libre es pression peut heurter

      je vous crois femme ? et l’assimilation que vous faites du droit de « propriété » de votre pays sur ces îles avec la relation mari épouse n’en est que plus pathétique ! cette notion de « propriété »sur un être humain qui n’appartient pas à ma culture, m’est fort heureusement, intellectuellement inaccessible !

      pour le reste vous n’avez pas tort, ma position de « vahiny » devrait me contraindre à plus de réserve .

      Il n’empêche que tous les étrangers qui vivent dans ce pays depuis de nombreuses années vous diront leur désolation face à cette dégringolade économique, mais aussi morale, ininterrompue et sans équivalent à la surface du globe

    • 18 octobre 2015 à 23:26 | caro (#7940) répond à Gérard

      « vahiny » :

      une raison de plus pour que vous ne vous occupiez pas de ce qui nous regarde !

    • 19 octobre 2015 à 00:24 | Gérard (#7761) répond à caro

      Là, vous vous trompez triplement :

      cette dégringolade sans fin, qui n’a connu qu’une courte pose entre 2002 et 2008, concerne tous ceux qui vivent ici quelque soit leur origine ou nationalité

      votre propos, que je comprends comme « si ça ne vous plait pas rentrez chez vous » est assimilable aux « la France on l’aime ou on la quitte » qui a connu quelque succès en France et viole toute une tradition d’hospitalité, est un indice de la dégringolade morale à laquelle je faisais allusion

      Enfin au risque de me répéter, il est clair que les demandes d’aide incessantes de vos « dirigeants » finissent à la longue par entamer sérieusement votre autonomie et donc votre « souveraineté »

    • 19 octobre 2015 à 00:32 | Gérard (#7761) répond à Gérard

      oups !

      courte pause de 2002 à 2008

  • 18 octobre 2015 à 12:49 | amazigh mohand (#9248)

    Le Maroc s’en fout de la suède !

  • 19 octobre 2015 à 15:41 | Stomato (#3476)

    >>18 octobre 19:50, caro (#7940) répond à Gérard (#7761)

    « Vous les voulez pour en faire quoi , ces îles ? la même chose que du reste de votre pays ? » :<<

    Il est indéniable que les 44 km2 de ces iles sont indispensables à Madagascar pour compenser les centaine de milliers de km2 que Madagascar à intelligemment perdus depuis l’indépendance.

    Cela fera un excellent rééquilibrage.

    J’espère seulement que la station météo de Tromelin sera détruite avant cession à Maurice, et que les installations sur les autres iles subissent le même sort.

    A stupide, stupide et demi.

    • 19 octobre 2015 à 19:17 | Gérard (#7761) répond à Stomato

      elle est gentille caro

      l’avantage avec quelques uns des contributeurs de ce site c’est que vous savez dès la connaissance de l’auteur, ce qui vous attend plus loin, nul besoin de vous fatiguer à lire un long pensum

      Tenez, Basilou, vous connaissez d’avance ses imprécations « Madagascar aux malgaches » lancées depuis la région parisienne

      Caro des iles c’est pareil, essayez de lui parler « saphir » elle vous répondra « iles éparses » probablement parce que son esprit a trouvé un point commun : caillou ?

      C’est ce qui rend la lecture de la tribune souvent jubilatoire, finalement assez reposante

      Merci Caro des iles

      bien à vous

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 434