Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2016
Antananarivo | 00h38
 

Editorial

Et si le Président Rajaonarimampianina osait…

jeudi 10 septembre 2015 | Mireille Rabenoro

Selon la Constitution, un tiers des membres du Sénat sont nommés par le Président de la République, les deux-tiers étant élus par les grands électeurs que seront les maires et les conseillers communaux. Si le Président Rajaonarimampianina décide d’utiliser le quota que lui accorde la loi pour nommer uniquement des sénatrices, la proportion de 30% de femmes aux instances de décision, préconisée par nombre de conventions internationales auxquelles Madagascar a souscrit, serait enfin atteinte, au moins au niveau de l’une de nos institutions.

Trop peu de femmes maires et conseillères communales pour élire des sénatrices

Il faudra attendre la publication des résultats officiels des élections communales du 31 juillet dernier pour pouvoir parler de maires ou de conseillers élus. Mais déjà, au vu du faible nombre des candidates (6% des candidats étaient des femmes), il est évident que la barre des 5% de femmes élues au niveau local ne sera toujours pas franchie. Moins de 5% de femmes maires ou conseillères communales en 2015 : ce n’est vraiment pas un honneur pour un pays qui se vante d’avoir eu quatre reines successives au 19ème siècle.

Il n’y aura donc pas assez de femmes maires ou conseillères pour élire des sénatrices. Les femmes, pourtant, n’hésitent pas à voter pour les candidates.

Des femmes élues grâce aux femmes

Une enquête auprès de femmes qui ont virtuellement remporté l’élection communale révèle que si elles ont gagné, c’est parce qu’elles ont mobilisé l’électorat féminin – pour participer au vote d’abord, pour voter pour elles ensuite.

Ainsi cette candidate à la mairie d’une petite commune rurale de la région Sud-Est. Le mot d’ordre ‘Tsy entim-biavy’ (‘On ne se laissera pas diriger par une femme !’) était réitéré à l’envi par les autorités traditionnelles locales, relayées par les candidats, qui s’étaient mis à sept pour faire barrage à l’impudente (pour référence, la commune urbaine de Farafangana, de loin la commune la plus importante de la région en termes de nombre d’électeurs, ne comptait que trois candidats).

La bataille semblait perdue d’avance, mais l’aventurière (comble de l’audace, elle se présentait à titre indépendant) s’est mise en tête de rallier les femmes à sa cause. Elles ne se sentaient pas concernées ; comment l’auraient-elles été, alors que le candidat le plus en vue à cette élection communale, par exemple, promettait un « terrain manara-penitra » (un terrain de football aux normes) s’il était élu ? La majorité des femmes de la commune n’avaient jamais essayé de mobiliser les ressources nécessaires (ou de les faire mobiliser par leur mari, seul détenteur du pouvoir de décision – et de l’argent – au sein du ménage) pour se faire délivrer une carte nationale d’identité. Parce qu’elle savait quelles étaient les préoccupations des femmes, la candidate s’est engagée à se pencher sur les questions d’adduction d’eau, d’hygiène et d’assainissement ; et parce qu’elle savait que beaucoup de femmes n’avaient pas leur carte d’identité, elle a fait venir un photographe de Farafangana pour les photos d’identité. Bien sûr, elle a fait de son mieux pour convaincre aussi la population masculine. Mais ce qui a creusé l’écart considérable entre elle et ses sept concurrents, c’est cette frange féminine de la population qui a pris part pour la première fois à une élection.

Ces femmes qui font avancer la démocratie

Des femmes comme celle-là, qui doivent déployer deux fois plus d’efforts, faire preuve de deux fois plus d’imagination que les candidats masculins pour se faire prendre au sérieux, puis élire, il y en a partout à Madagascar. Elles ne se font pas seulement élire ; elles contribuent aussi à l’œuvre d’extension de la démocratie qui consiste à amener des femmes jusque-là laissées en marge des affaires publiques à pratiquer leur citoyenneté.
Et c’est là un résultat très important dans la vie de la nation. En effet, une liste des électeurs ventilée par sexe, publiée par la CENI-T en 2013, montre que dans plus du quart des districts de Madagascar, les femmes ne représentent que le tiers des électeurs.

L’allié potentiellement le plus influent : le Président de la République

Les femmes sont donc largement sous-représentées dans toutes les instances de décision. Et malgré leur courage et leur détermination, les femmes qui auront été élues maires ou conseillères ne seront pas assez nombreuses pour changer cette situation au niveau du Sénat.
Des femmes se lancent dans les compétitions politiques ; des femmes se hissent hors de leur marginalité pour les élire. Mais il faudrait un siècle par arriver à l’égalité. Par contre, si le Président de la République utilise son quota pour ne désigner que des sénatrices, à défaut de renverser la vapeur (on serait encore loin de la parité), il donnerait un signal fort de sa volonté d’aider les femmes malgaches à accéder à l’égalité, mais aussi de donner un visage concret à la justice sociale et la démocratie.

57 commentaires

Vos commentaires

  • 10 septembre 2015 à 09:25 | Dadabe (#9116)

    Bravo ! Excellente idée ! L’avenir de l’homme est la femme. Elle est aussi l’avenir de Madagascar (mises à part quelques furies du genre ex-ministre de la Justice ou ex-futur maire de Tana tout juste bonne à éructer dans un micro). Que voulez-vous, toute bonne règle à ses exceptions. Mais je demeure un farouche partisan de la parité homme/femme. Dadabe

    • 10 septembre 2015 à 10:20 | vohitsara (#8896) répond à Dadabe

      Fa tsy tokony ireo vehivavy ngetroka sy taranaky ny ngetroka no hatao senatera, fa kosa ireo vehivavy tsotra mahay mamaky-teny sy manoratra tsara.

      Mpivarotra eny an-tsena, renim-pianakaviana ao an-trano, mpampianatra fram ....sns....., fa tsy ireo mpikambana ao amin´ny WMG, Lions Club, Rotary Club sns.

    • 10 septembre 2015 à 18:21 | Zanabahoaka (#8890) répond à vohitsara

      Haa ! Fa afaka manonofy fa tsy hitranga mihitsy izany.

    • 10 septembre 2015 à 21:54 | vohitsara (#8896) répond à Zanabahoaka

      Tsy nofy akory izany, fa vina ihany.

    • 11 septembre 2015 à 08:44 | betoko (#413) répond à Dadabe

      C’est tout à fait votre droit de détester celles ou ceux qui sont des proches de MAPAR . Lalatiana Rakotondrazafy est la seule femme qui ose dire à toute la population grâce à sa station de radio qu’est ce qui ne va pas et elle continue à défendre ceux qui sont opprimés par notre justice pourrie
      Elle vous dérange ? Estimez vous heureux que Madagascar a la liberté d’expression contrairement aux nombreux pays africains où on assassine les journalistes qui dérangent . Vous êtes Dadabe , à votre place j’aurais honte , vous n’avez rien appris durant toute votre vie

  • 10 septembre 2015 à 10:11 | Saint-Jo (#8511)

    Mireille ! Sais-tu ce qu’est un facilitateur ou une facilitatrice ?
    C’est une personne dont le métier consiste à mesurer le degré d’intelligence et d’efficacité d’un groupe de personnes.

    Ah ! Mireille ! Que crois-tu qu’une personne qui exerce le métier de facilitateur découvrirait si elle applique son talent sur
    . la classe politique gasy ?
    . ou l’équipe de l’actuel pouvoir exécutif gasy ?
    . ou l’actuelle Assemblée Nationale gasy ?
    . ou pire : le peuple gasy dans son ensemble, tout simplement ?

    Si Madagascar est à la dérive sur tous les plans, comme c’est le cas depuis plusieurs décennies déjà, c’est que l’intelligence collective de son peuple n’est absolument pas très brillante.
    Si tu n’es pas d’accord avec ce que je viens d’écrire, alors donne-moi d’autres raisons suffisamment crédibles.

    Rêver de voir 30% de femmes arriver au Sénat à Madagascar ? Bof ! Et puis, quoi encore ?

  • 10 septembre 2015 à 10:57 | ATAVISME PREMIUM (#8774)

    MESSAGE A TOUS LES POURRIS DE LA CASTE HONTEUSE QUI SÉVÎT A MADAGASCAR .
    lisez cette article ,pour une fois vous apprendrez quelque chose de vrai ,vous les chasseurs cueilleurs incultes.
    http://amis-univ-reunion.fr/madagas...

    • 10 septembre 2015 à 19:05 | Zanabahoaka (#8890) répond à ATAVISME PREMIUM

      Izahay dia « chasseurs-cueilleurs incultes » fa i matavisme, pigiste sy blogeur no tompon’ny tantaranay. Mba moramora ihany ’ty vava na dia ela nipetrahana teto Madagasikara aza ianao. Tsy fantatrao angaha fa ry vozà ohatra anao mihitsy ilay natsipindry chasseurs cueilleurs tany anaty lavadrano ?

      Eny ! ity poste-ko ity no manaporofo fa marina ny hevitr’i matavisme fa sovazy sy sacheurs ceuilleurs ny malagasy fa rizareo vozà no andriamanitra tompon’ny sivilizasiona mandroso sy efa lasa lavitra ho avin’izao tontolo izao.

    • 10 septembre 2015 à 20:51 | Zanabahoaka (#8890) répond à ATAVISME PREMIUM

      Pour répondre a l’analyse super-profonde et très avancé de notre passé et de notre histoire de l’article de matavisme arrivant à ses conclusions genre : oui c’était super du temps des vozà, les institutions ont super-bien fonctionné, Galliéni et Lyautey ont apporté la lumière à Madagascar, des dieux vivants quoi ! un pays de chasseurs cueilleurs machin machin du moyen âge ou de l’âge de pierre... Oui oui, le débat classique que beaucoup d’entre nous avions eu maintes fois avec un vozà moyen défendant les bienfaits du colonialisme et que la situation actuelle de Madagascar n’est absolument de leur faute car ils ont laissé en 1960 des institutions super-solides, des infrastructures... et bla bla bla, et bla bla bla...

      Juste Mr. matavisme que vous oubliez dans votre super-article :

      Pourquoi selon vous la France avait eu besoin de recourir à la colonisation à l’époque ? Bien sur, la réponse est simple : pour des études anthropologiques et sociologiques de ces peuples primitifs exotiques vivant encore à l’âge de pierre. Pourquoi ne pas les évangéliser aussi entre-temps ces pauvres animistes dont leurs âmes iront directement en enfer si on ne leur vient pas en aide.

      Notons ici que les 65 ans de colonialisme, pour le cas de Madagascar, + les autres années de néocolonialisme n’avaient que des buts humanistes, philanthropiques et évangéliques. N’oublions pas de remercier au passage le vénéré vozà. Merci beaucoup vozà, c’est très sincère !

      Et pour finir. J’aimerai que vous demandez à vos parents, sauf s’ils étaient des colons et qu’ils étaient à l’étranger à l’époque, comment c’était en France durant l’occupation ? Quels étaient leurs sentiments ? 4 ans c’est ça ? Et si l’Allemagne n’avait pas envahi l’URSS, vous seriez en train de parler allemand actuellement !

      Pour nous c’est 65 ans ! Ajoutez à ça : où en serait l’Europe sans la colonisation ? Auriez-vous gagné vos guerres ? Développé votre industrie ? On n’en sait rien ! Comme on n’en sait rien non plus de ce que nous aurions fait de nos 65 ans si vous ne nous les aviez pas pris ! Mais l’histoire est ainsi !

      Je peux vous dire que je n’en veux pas au peuple français actuel. Je ne mets pas non plus la défaillance de nos institutions sur le dos des français. Ce que je déteste par contre ce sont les petits français comme ceux qui ont écrit l’article en lien. Et les petits matavismes qui traite un peuple entier de chasseurs cueilleurs incultes alors que son pays dont il est super-fier n’aurait jamais connu son essor... bref... c’est assez je pense. On continuera les discussions si matavisme à d’autres arguments plus solides à faire valoir.

      PS matavisme : ces réflexions sont les purs produit d’un Gasy qui n’a pas connu ni mars 47, ni mai 68, ni mai 72, ni août 91. Juste les réflexions d’un petit chasseur-cueilleur inculte ayant passé par tous les écoles publiques de la république malgache (epp au lycée) copiées sur la France, d’où le fait que je parle moyennement le français avec pas mal de fautes et pauvre en vocabulaires. Malheureusement je n’ai pas eu mon bacc. Du coup à défaut de ce super-diplôme, je n’ai pas pu devenir pigiste chez L’express même après une dizaine de candidatures, je n’ai peut-être pas non plus le niveau. Je suis donc revenu chasser dans ma campagne reculée des haut-plateaux mais vu la rareté des gibiers j’ai préféré revenir m’installer à la capitale et j’habite maintenant à Antohomadinika et je suis enseignant FRAM à l’EPP de Manarintsoa. Vous êtes le bienvenu pour dîner si vous le souhaitez un jour !

    • 11 septembre 2015 à 01:56 | Gérard (#7761) répond à ATAVISME PREMIUM

      « chasseur cueilleur inculte » ne peut s’appliquer a ce que vous décrivez comme la « caste honteuse » dominant ce pays

      ces gens sont pour la plupart très instruits et on étudié dans les meilleures universités européennes et américaines.
      si leur maigre qualité morale, leur incapacité à se soucier du « peuple », leur égoïsme de caste sont hélas évidents, leur niveau d’instruction et leur niveau d’appropriation de nos cultures occidentales sont peut être supérieurs au votre.

      appliquez, si vous le voulez, « chasseur cueilleur inculte » aux masses populaires, qui faute d’avoir été instruites ne peuvent être « cultivées ».

      Alors , ce que vous proférez comme une injure n’est peut être pas faux, mais comme toute injure, salit d’abord votre bouche avant d’atteindre la cible visée

      C’est aussi, adressé à de pauvres gens, totalement contradictoire avec les valeurs « voltairiennes » largement dominantes dans la société développée à laquelle vous semblez appartenir

    • 11 septembre 2015 à 03:17 | Gérard (#7761) répond à Zanabahoaka

      Bonjour

      C’est vrai ils sont parfois fatigants les neo-colons

      Trop facile de croire qu’ une très provisoire supériorité économique entrainerait une éternelle supériorité intellectuelle .....

      Vous avez raison de vous défendre

      Pour contredire un peu Christian Chadefaux, et son porte flingue mataviste, qui veulent oublier que Madagascar était un commencement de Nation avant 1895, sous l’autorité réelle du très malin Rainilaiarivony, (premier ministre et époux des 3 dernières reines) pardon Mme Rabenoro ! on peut lire Boiteau, « contribution à l’histoire de la nation malgache » (1958)

      Hélas ce bouquin, dont je possède un exemplaire, n’est ni sur Gallica ni Google books, mais probablement à la bibliothèque de Tsimbazaza

      Enseigner à Antohomadinika ! j’ai le souvenir de dizaines de gamins, entassés pour faire leurs devoirs dans la bibliothèque construite par ATD, parce que les endroits ou l’on a de la lumière et les pieds au sec sont rares dans ce quartier

      bonne journée

    • 11 septembre 2015 à 04:08 | Rakoto (#9043) répond à Zanabahoaka

      A cela, il faut ajouter et non pas des moindre que la seule, et je dis bien la seule richesse du monde occidentale se trouve dans la stabilité politique.
      Stabilité politique qui a été payé au prix de deux guerres mondiales (que les colonies ont du payer ... on appel ça un « effort de guerre »).

      C’est payer très cher le prix de cette stabilité politique (si on enlève évidemment les guerres qui ont perduré depuis le 17ème siècle et cette "si bien fêtée révolution française qui n’en a pas fini de terminer son processus après plus de 120 ans de crise, terminé par une première guerre mondiale ... et caetera).

    • 11 septembre 2015 à 08:34 | Isambilo (#4541) répond à ATAVISME PREMIUM

      Le prétentieux « atavisme » apprendra qu’il n’y a pas de Hauts Plateaux à Madagascar (sauf dans les manuels d’il y a 50 ans) mais de Hautes Terres (ce n’est pas qu’une nuance). Les Merina sont composés d’andriana, hova, mainty les 3 venant d’Asie du Sud-Est). Les andevo étant à part.
      Et puis, bof ! Faut-il accorder une importance quelconque à ce genre de propos ? NON.

    • 11 septembre 2015 à 12:56 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Gérard

      Cher ,
      Etre instruit n’est pas une circonstance atténuante,bien au contraire .
      Se servir de cette instruction pour affamé,abêtir,avilir un peuple,tout entier suffit pour honnir cette caste soit disant instruite .
      Pour ceux qui ont étudier en France ,ils l’ont été avec nos valeurs humanistes !
      Qu’en ont ils retenus ?
      Qu’en ont retenus les kouachi et autre koulybali ?
      C’est de la même trempe ,ne vous y trompez pas

    • 11 septembre 2015 à 13:00 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Isambilo

      Donc vous êtes des étrangers de ce pays ?
      100 ans 500 ANS c’est une paille a coté de l’age de l’humanité !
      Certains karana installer depuis des siècles sur la cote ouest sont peut être présent avant vous dans ce pays !

    • 11 septembre 2015 à 14:24 | Gérard (#7761) répond à ATAVISME PREMIUM

      Bonjour

      Mépriser, Haïr les classes dirigeantes et corrompues de ce pays est votre droit, les insulter vous regarde, quoique, normalement le fait d’être étranger soit de nature à exiger un minimum de réserve.

      Y associer, et prendre le risque de blesser tout un peuple, dont je vous accorde que la passivité puisse être parfois coupable n’est cependant pas digne

      Je constate avec plaisir que , toute mesurée qu’elle soit, la réponse de Zanabahoaka vous a cloué le bec !

      une des définition de l’atavisme :

      « Présence dans une race d’un caractère ou d’une fonction qui n’a plus de raison d’être dans son état actuel, mais qui pourrait s’expliquer comme persistance d’un état antérieur. »

      colle trop au néo-colonialisme pour que je résiste à la tentation de l’utiliser !

      bonne continuation

    • 13 septembre 2015 à 15:54 | valoha (#7124) répond à ATAVISME PREMIUM

      Isika Malagasy dia milentika miaraka lava @ ireto fratay ireto. Tsy azoko mihintsy hoe inona no antony ?! Efa hita mazava izao fa tsy mety ny fiarahana @ izy ireto. Raha izy ireo ve no mety @ntsika tsy efa lasa lavitra isika toa izay ?
      Tsara ny miara-mandinika manova fenitra sy paika. Isika Malagasy miaraka no tsara mamaritra ny firenena tsara hiaraha-miasa sy mifanerasera.
      Raha amiko manokana dia maro dia maro ny firenena vonona ny hiara-hiasa @ i Gasikara(win-win), ary hita fa mety hampandroso ny raharaha rehetra eto, ary hahitana tombony ho an’ny tany sy ny vahoakany.
      Ireto fratay dia tsara ny ho tapahana avy hatrany ny fifaneraserana aminy, miaraka amin’izy ireo ny karana sy ny sinoa !!! Ary tsara ny handinihana izany miaraka tsy misy hatak’andro fa toa mia-milentika lava ity nosy ity.
      Miaraka @ izany fanovana izany dia isika samy Malagasy - mila sy tokony miara-mikaon-doha mitady fomba fiasa vaovao, fomba famokarana mahomby vaovao, toe-tsaina mendrika sy miara-mifamelona eo @ ny samy Malagasy(Faritra 22) vaovao. Ary miala avy hatrany @ fahazaran-dratsy navelan’ireto fratay mpanjanaka ireto.
      Manova ny Lalampanorenana nisy hatr’izay teto, izay lova avy avy @ ny fanjanahan-tany. Lalampanorenana vaovao iombonana mifanaraka sy mamaly ny tinadin’ny fiarahamonina Malagasy no tadiaviny. Lalampanorenana manome hasiny ny Malagasy mba ho tompony mamokatra sy manapaka ny ho aviny. Isika no tokony mametra ny politika atiny sy ivelana mety amintsika fa tsy ny avy any ivelany na dia mamatsy vola azy izy ireo.
      Manova ny rafim-pitantanana ho Malagasy tanteraka, miala ifotony avy amin’ny Fokonolona.
      TSY NY FOTOANA FAHAPAMJAKA MIHINTSY NO DISO FA NY FANJANAHANA SY NY POLITIKA FRATAY NO TSY NAMELA SY N/MANOME RIVO-BAOVAO NY MALAGASY MBA HAMDROSO. SATRIN’IZY IREO ISIKA ANDADY LAVA SY ANGATAKA AMINY !!! IO NO TSARA HIALANA @DREO MALAKY DIA MALAKY !!!

    • 14 septembre 2015 à 15:20 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Zanabahoaka

      Alors je vais te dire ce que je pense de cela .
      L’histoire fiction peut tout refaire donc laissons cela de coté.
      Chasseurs cueilleurs n’est pas une insulte c’est simplement un constat.
      Donc si cela te vexe c’est ton problème.
      Je lutte pour la vérité ,je suis anti colonialiste car cette funeste entreprise initiée par l’église catholique avait des buts dont vous subissez encore les conséquences.
      Mes parents comme 99 % des Français ne gagnait rien de la colonisation,seul l’église catho ou les églises en générales (aujourd’hui ) y ont gagné de l’influence aujourd’hui .
      Les autres bénéficiaires : l’armée Françaises pour la même raison que l’on envoyait les va t’en guerre aux croisades y à gagné en taille et puissance .
      Et enfin les quelques milliers de colons qui sont venus dans ce pays .
      Un rapport a été fait sur le gain de la France sur ces colonies en rapport des investissements d’infrastructures montre une perte sèche sur le long terme d’ou l’empressement de de Gaule de se débarrasser de l’empire !
      Donc pour en revenir a nos moutons .
      Ce qui est dommageable c’est que le coté positif de la colo ,c’est a dire une administration moderne et des infrastructure correcte aurait du être entretenus et développés.
      Au lieu de cela ,certains d’entre vous se sont, jusqu’à aujourd’hui substitués aux Frantsay, avec le même mode d’exploitation du pays ,pour leurs propres profits et cela est inacceptable humainement tout autant que le colonisation.
      L’amorce d’un développement de ce pays aurait du être facilité par les moyens qu’ont créer ou laisser les colons .
      Trouver des excuses a ce gâchis ne peut se faire que si l’on remonte l’histoire d’ou ce concept de cc qui n’est pas juste mais !!!
      En tous cas tous les groupes humains qui sont passés par ce stade d’évolution n’ont absolument rien laisser de leur histoire ,donc !!

  • 10 septembre 2015 à 11:00 | zaho (#699)

    Merci pour l’article. Je suis d’accord avec votre idée ou votre proposition, mais avec un Président comme le notre, je ne pense pas qu’il OSERA. Ceci dit, personnellement, je me pose la question quant à l’utilité d’un SENAT dans un pays pauvre comme le notre. J’aimerais qu’on utilise l’argent prévu pour les futurs sénateurs à autre chose. Nos hommes politiques nous coûtent trop chers pour ce qu’ils font. Est ce que ces futurs sénateurs ne vont pas aussi demander des voitures 4X4 pour leur déplacement, des allocations en carburant comme les députés et j’en passe. Non, je pense que nous pouvons nous passer de sénateurs. Il serait intéressant de retrouver l’article de Léa Ratsiazo sur l’allocation en carburant du Pdt de l’Assemblée Nationale et des 6 vice-Présidents. Je crois que l’article parlait d’une consommation journalière de 192 litres pour le PDT de l’AN. UNE HONTE.

    • 10 septembre 2015 à 11:49 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à zaho

      Et j’appuie ce que déclare zaho : Madagasikara n’a pas besoin d’un sénat ni d’une assemblée nationale d’ailleurs

      Et je ne comprendrai jamais pourquoi on insiste pour édifier ces incongruités chez nous

    • 10 septembre 2015 à 13:18 | zaho (#699) répond à Rakotoasitera Fidy

      La réponse à ta question est : faire comme notre ancien colonisateur. La différence est que nos dirigeants font ce qu’ils veulent sans que le peuple ait son mot à dire. Nos élus changent de parti politique comme nous nous changeons de sous-vêtements.Je ne pense pas que les hommes ou femmes politiques français changent de parti comme cela se passe chez nous. De plus, nos élus refusent de déclarer leur patrimoine alors que cela doit être un préalable avant d’être candidat. Un ministre qui arrive à construire une maison qui vaut un million de fois ses indemnités ne choque personne et tout le monde trouve cela normal. Ce que j’écris là se passe tous les jours chez nous. Les commerçants corrompent les fonctionnaires pour payer le moins possible d’impôts. Au niveau de la JIRAMA, cette pratique est aussi courante. Il nous reste beaucoup de chemin à faire. Donc, le SENAT ne sert à rien à part dépenser les deniers publics.

  • 10 septembre 2015 à 11:43 | racynt (#1557)

    Alors plus de scenatrices femmes ça résoudrait quoi dans la vie des malgaches, ça résoudrait les problèmes d’insécurité ? Les problèmes de descolarisation ? Les problèmes de faiblesse des pouvoirs d’achat ? Les problèmes de malnutrition ? Les problèmes du chômage ? Ah c’est sure, si les femmes arrivent au pouvoir, tout ces problèmes se résoudront en deux temps trois mouvements

  • 10 septembre 2015 à 11:49 | vorona (#8254)

    Les femmes malgaches sont dans leur grande majorité les mieux placées pour ce qui concerne la connaissance des problèmes que rencontre la population !

  • 10 septembre 2015 à 14:12 | Mihaino (#1437)

    Merci Mme Mireille Rabenoro pour cet excellent article !
    Nous , les hommes malgaches restent encore des machos et voudraient que nos femmes s’occupent des tâches ménagères ( fatigantes , il faut le reconnaître) , accompagnent les enfants à l’école , préparent le repas pour monsieur ...) !
    Je ne milite pas dans une organisation féministe mais j’admire et encourage ces femmes qui ont OSE défier les hommes dans toutes les élections !
    Je vais applaudir si HERY choisit des femmes compétentes , intelligentes , travailleuses, opérationnelles, débordantes d’ idées innovatrices dans son nouveau gouvernement et dans ce fameux quota du Sénat !
    Wait and see ....

  • 10 septembre 2015 à 15:14 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Si c’est pour la culture du genre au détriment de celle de l’excellence, la nomination ne servira que la médiocratie.
    Dans la situation actuelle du pays, raisonner en termes de gâteaux à partager est la pire des erreurs à éviter car le pays a plus besoin de neurone et de bras que de sexe.

    • 10 septembre 2015 à 15:34 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      De toute façon la nomination par le PRM se fera SUR PRESENTATION des ordres (journaliste, avocat, médecin, etc..), des syndicats voire des associations légalement constituées, etc.. à raison des compétences particulières dont l’utilité pour la nation n’est plus à démontrer donc y compris les DAHALO NIOVA FO (Ne nous étonnons pas si TATANDRAZANA sera nommé Sénateur de Madagascar prochainement par le PRM actuel).

    • 10 septembre 2015 à 18:34 | Mihaino (#1437) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Figurez-vous que les femmes ont aussi de neurones et de bras aussi forts que les hommes ! Prière de ne pas sous-estimer les femmes car même dans toutes catégories socio-professionnelles , elles occupent une place prépondérante ! Le sexe n’a rien à voir dans une nomination puisque des hommes au Pouvoir nous ont prouvé leur incompétence et leur médiocratie !

    • 10 septembre 2015 à 18:40 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Mihaino

      N’en déplaise à vous mais c’est le sexe qui fait la différence entre l’Homme et la femme d’où la notion de l’égalité des genres.

    • 11 septembre 2015 à 00:27 | Mihaino (#1437) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Désolé PQMD mais le sexe féminin est très utilisé chez nous pour marquer notre colère et notre indignation :
      « Ki.....dreninity » ...
      « Masoso po ...ry » disait notre député Mapar célèbre (Rossy pour ne pas le citer) lorsque Lanto R...a été contrôlée par les forces de l’ordre avec les fameux 200 millions dans un carton dans le coffre de sa voiture en pleine nuit !
      Enfin , par voie normale , d’où sortez-vous pour voir le jour ???!!!
      Pas dans un chou quand même !!!! Le problème du genre ne doit plus exister à mon avis au XXI è siècle .

    • 11 septembre 2015 à 10:35 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Mihaino

      Au moins le débat a servi à rapprocher nos points de vue car, à mon humble avis, on se rejoigne sur la priorité à accorder à la culture de l’excellence dans tous les domaines.

    • 11 septembre 2015 à 12:57 | Mihaino (#1437) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Tout à fait d’accord avec vous !
      Wait and see ...

  • 10 septembre 2015 à 16:15 | kakilay (#2022)

    « ...relayées par les candidats, qui s’étaient mis à sept pour faire barrage à l’impudente »

    Ou je n’ai rien compris, ou ils n’ont rien compris.

    Comment peut-on déployer une telle stratégie,
    dans le but de faire barrage ?

    Et l’auteure devrait au moins
    saluer l’intelligence politique de ces hommes,
    car ils jouent contre leur propre camp.
    Dés lors,
    on ne sait plus si la candidate avait gagné
    pour la raison que l’auteure évoque,
    ou parce que les hommes de son sérail
    étaient plutôt en manque d’intelligence.

    Car il est connu
    qu’au royaume des aveugles :
    la borgne est reine.

  • 10 septembre 2015 à 18:05 | Turping (#1235)

    Mireille aime bien démontrer l’émancipation de la gente féminine à la société malgache (la parité homme /femme ).Elle a complètement raison .
    - A la dernière éléction municipale ,beaucoup de femmes se sont portées candidates ,particulièrement dans les grandes villes d’agglomération comme Antananarivo.
    - Certes ,même si la représentation des femmes à la tête des entreprises ,de la municipalité ,de la vie politique reste encore une proportion infinitésimale comparée à celle des pays démocratiquement avancés ,particulièrement les pays nordiques européens comme (la Suède ,Finalade ,Danemarque , la Norvège,...) ,il ne faut pas perdre l’espoir car les femmes commencent à se révéiller malgré le machisme masculin .
    - C’est une question d’évolution de la mentalité en évoluant sur le sexisme ,le manque de considération à l’égard desfemmes .
    - Même sur ce forum il y a :Elena ,Sabrina ,Caro , Harmelle ,Aubertine ... Vous allez voir qu’elles seront nombreuses encore dans les mois à venir pour participer aux forums .
    - Il n’y a pas de raison de se voiler les faces comme dans beaucoup de pays musulmans quant au droit citoyen des femmes ,de les voler ....d’autant plus qu’il y a plus de sexes féminins à Madagascar que de masculins .En dehors de l’émancipation citoyenne il y a aussi le droit et le devoir de l’acte citoyen à accomplir.Il faut que les choses évoluent démocratiquement avec le changement sociétal ,le dévéloppement ,la paix et la confiance .Chacun ,chacune avec ses compétences a sa place dans une société de tolérance qui devrait être imposée avec des respects .

  • 10 septembre 2015 à 19:06 | spliff (#5871)

    J’espère que la contributrice Ramatoa ne me tiendra rigueur de ce que je me permette de lui emprunter ses propos. Car ceux-ci me semblent pleinement s’appliquer à cet éditorial :

    « Je le dis et répète : ce n’est pas avec des valeurs étrangères, qu’elles soient culturelles ou religieuses que nous allons relever la situation catastrophique de notre pays. Jamais nous ne serions forts sur des thèmes d’emprunts si nous-mêmes ne sommes pas forts dans notre tête et capables de discernement dans les apports étrangers. »

    La formulation par l’éditorialiste de cette réclamation véhémente de la parité - thème d’emprunt par excellence - ne constitue qu’un nieme témoignage de l’affaiblissement de nos repères par cette acculturation qui nous vient principalement de l’Occident.
    Non seulement l’édito ne se limite qu’à l’exposition de petits calculs électoralistes sans proposer de démonstration sérieuse du bien fondé d’un besoin de la féminisation de la vie publique malagasy, mais en plus elle laisse implicitement croire à un espèce de machisme du malgache qu’il faudrait donc combattre par tous les moyens pour accéder à notre salut....

    Doit-on lui rappeller que Madagascar était gouvernée par des Reines un siècle avant que la femme française ne vote ?

    Est-ce-que la ministre de la Justice malagasy de la transition - femme de son état - a extirpé la Justice de ce pays de ses turpitudes ?
    L’actuelle ministre de la population est-elle particulièrement plus efficace ?

    Il est très bien de considérer que l’avenir de l’homme est la femme [ma foi pourquoi pas], mais au delà des slogans, encore faudrait-il démontrer en quoi exactement...

    Il conviendrait me semble-t-il que les considérations de matérialités soient envisagées comme telles, c’est à dire avec des solutions pratiques qui ne peuvent que se passer de paramètres clivants supplémentaires. ’Y en a déjà assez à gérer... Par contre si l’on se propose de s’essayer à des analyses existentielles plus abstraites pourquoi ne pas le faire un peu plus sérieusement ?

  • 10 septembre 2015 à 20:45 | takaka (#8449)

    Vraiment les universitaires !
    La question genre et développement reste au stade d’embryon. Je n’ai rien contre les femmes gasy surtout qu’elles ont eu les mêmes formations que les hommes.
    Mais, il y a un grand MAIS, s’il le fait, alors il va devenir la risée de toutes les classes politiques mondiales.
    Pourquoi ?
    Tout simplement que si une femme dirige, elle doit être suppléée par au moins deux hommes. C’est un fait managérial.
    Et imaginer si une institution est établie sur la base de la question genre et développement.
    Rêver !!!!!!!

    • 10 septembre 2015 à 23:34 | isoarha (#8297) répond à takaka

      Le manageriat est une science qui se veut utile s’imposant aux autres dont le but reste invariablement « l’art de faire exécuter aux autres ce que l’on s’y refuserait personnellement » la science des paresseux des bras en quelque sorte, ou bien, « l’art de mouiller la chemise de l’autre » ;) le masculin malgache n’est pas paresseux , me serais-je trompée de siècle ? ;)

    • 11 septembre 2015 à 19:51 | takaka (#8449) répond à isoarha

      He he he he !
      Vous êtes rigolo. Vous avez critiqué le management américain de sa traduction francophone.
      Pas mal !
      Mais il y a toute une culture dans l’administration et ou l’entreprise. Et je ne parle pas encore de l’approche anthropologique.
      Mais j’accepte : vous m’avez eu avec cette notion de masculin malgache. je n’aime pas être en face de vous dans une discussion d’ordre international.
      Mes hommages !

  • 12 septembre 2015 à 09:24 | che taranaka (#99)

    AKORY LAHALY,

    Deux sujets sont finalement débattus sur ce Topic :

    - la PLACE de la femme dans le paysage politique malgache (Mireille Rabenoro)

    - un BILAN POLITIQUE ECONOMIQUE et SOCIAL CATASTROPHIQUE pour la SOCIETE MALGACHE (CHADEFFAUX - URFER professeur de philosophie)

    1°)La place octroyée aux femmes est insuffisnate à Madagascar mais il l’est aussi dans beaucoup de pays et aussi en France.

    La société humaine n’a pas encore laissé suffisamment de place à la femme ...et pourquoi...?

    Parce que nous héritons encore des structures ancestrales où les conditions matérielles difficiles obligeaient l’Humanité d’étre managée ,organisée..par le sexe dit FORT...

    Alors que notre monde a évolué...la polis d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec les "premiers peuples sortis d’Afrique...!

    Les structures de l’actuelle civilisation se sont complexifiées et la POLITIQUE est devenue plus COMPLEXE....les ASPIRATIONS différentes..

    les FEMMES qui constituent la moitié de l’HUMANITE ne peuvent pas être EXCLUES d’un revers de main ou sous le poids de l’atavisme.

    ... car ELLES aussi ont besoin d’EXISTER,elles aussi ont des problèmatiques qui méritent d’être prises en compte....et elles peuvent aussi RESOUDRE les differentes questions posées par la SOCIETE MODERNE...pour le BIEN de l’Humanité moderne..l’HOMMO ECONOMICUS...

    ...car c’est celà qui est en jeu aujourd’hui....! ...et la SUPRAMATIE protectrice de l’homme des cavernes n’est plus la seule condition de la bonne gouvernance de l’espèce humaine..

    Le mâle n’a plus tout à fait la capacité de MANAGER la polis avec son point de vue de mâle...!!

    la Société moderne est plus un ensemble de problèmatique économique et sociale que de force brute du sexe fort..

    et par exemple....en ARABIE SAOUDITE..on voit bien la soif des FEMMES SAOUDIENNES à vouloir occuper la place qu’on leur doit....de plus en plus de femmes saoudiennes essayent d’y accèder en faisant un EFFORT :Etude Supérieure et forte volonté d’entreprendre..

    Je constate la même DEMARCHE chez nous..avec les même difficultés..

    Oui Mesdames ...c’est un COMBAT à mener pour le bien de la société, de la société malagasy et de l’Humanité moderne...!

    ..et comme dans beaucoup de pays..les Mâles ne vous laisseront pas faire facilement .Mme JOHNSON Sirleaf a fini par s’imposer.La mère de famille est plus apte à répodre aux besoins d’un PEUPLE qui n’aspire qu’au BONHEUR..

    PRENEZ VOTRE PLACE...une place conquise après une bataille et qui rend encore cette REVOLUTION FEMINISTE plus grande ....

    2°) un BILAN catastrophique à Madagascar..

    mais aussi dans la plupart de pays anciennement sous COLONISATION française..

    et pour être plus juste..je dirais que si OBAMA pense que l’AFRIQUE CONQUERANT MODERNE est en marche..pour le moment je constate que l’Afrique est encore en très grande difficulté...et son AVENIR est incertain..la méthode couët ne suffit pas et ne suffira pas...

    les EXODES des Africains et asiatiques actuels ilustrent bien cette grande difficulté...

    des Maliens,Magrebins,Irakiens,Iraniens..Pakistanais...Chinois..cherchent un MONDE MEILLEUR...

    *)leur pays respectifs sont victimes de mauvaise gouvernance politique et/ou économique

    *)leur pays est victime de la PREDATION ...l’IRAK..RDC...par des pays plus puissants qui veulent accaparer toutes les richesses du monde

    ..La MALECDICTION DES RICHESSES MINIERES

    *)leur pays sont victimes du poids de leur histoire..et maintient l’INEGALITE Politique et partant de là Economique...

    *)Victime de la colonisation qui a chamboulé l’ordre pré-coloniale...traumatisme voulu par les Colons (Diviser pour mieux règner...)..DESORDRE qui facilte les EXPLOITATIONS des Grands groupes Occidentaux..( 90% de l’économie malagasy est aux mains de BOLLORE,TOTAL,AREVA,DREYFFUS...)..

    Toujours vouloir ramener en Occident à moindre frais toutes les richesses du Monde..

    que les COTIERS malagasy ont versé plus de sang que les HAUTS-PLATEAUX..les CONQUISTADORS ont toujours eu ce qu’ils voulaient et ce qu’ils veulent...l’OR...!..et les victimes sont les Améridiens,les Inuits ou les Indiens de l’Amérique du Sud..tous les peuples afrcains que certains voulaient civiliser et d’autres envangiliser...

    la BANQUE MONDIALE,les ANGLO-saxons,ne laissera pas la France et le FMI disposer seuls des RICHESSES de ce Pays ...

    et la BM comme le FMI savent que il y a des richesses à prendre dans ce pays..

    et comme le COMBAT des FEMMES est de vouloir être actrice de la production et de la distibution de cette production (la consommation)

    ...notre COMBAT est de COMPRENDRE que NOUS aussi ,les GASY, ont besoin de BENEFICIER de ces RICHESSES...

    Ce Pays a été balloté entre les GRANDES PUISSANCES PREDATRICES.. qui ont toujours voulu d’abord PROTEGER LEURS PROPRES INTERÊTS..et les GASY y ont perdu leur âme...

    TSIRANANA,RATSIRAKA ,RAJOELINA sont le fruit de la politique coliniale et néocoloniale....française

    RAVALOMANANA MARC est le pion de la très gourmande anglo-saxonne BANQUE MONDIALE....

    RANAVALONA 1ere était inquiète de la venue de ces « GENS »...

    Actuellement le monde malagasy a beaucoup changé...

    RANAVALONA 1ere a PERDU complètement la bataille coloniale anglo_saxonne ou française...

    RESTE-IL encore quelques amoureux de ce pays pour redresser un peu la balance en faveur de ces 22 millions affamés et analphabètes..descendants des cueilleurs-chasseurs malais ou bantous...????

    les CRITIQUES COLONIALISTES de CHADEFFAUX et la BIBLE d’URFER SYLVAIN arriveront-elles à assomer et supprimer à jamais les descendants des gens qui étaient venus d’Indonésie ou d’Afrique...voulant vivre sur cette grande Ile paisiblement...??

    ceux qui sont venus d’Europe et de France qui ont espéré vivre en toute Fraternité avec ceux qui étaient déjà là..dans ce pays qui est dorénavant aussi le leur...???...

    à aujourd’hui nous nous efforçons d’ouvrir les yeux et le cerveau..pour COMPRENDRE et FAIRE LE BON CHOIX...le BONHEUR des MALGACHES..des Gasy et non Gasy qui ont choisi de vivre ici...!

    MASINA NY TANIDRAZANA

  • 12 septembre 2015 à 13:53 | Saint-Jo (#8511)

    Puisque les deux sont des femmes, alors pourquoi ne pas déclarer officiellement « ikala free-doma » avoir gagné les récentes municipales à Antananarivo !

    Il nous semble que Madame Lalao Ravalomanana ait une idée juste des difficultés qui attendent la prochaine équipe qui administrera la capitale gasy.
    C’est sans doute l’une des raisons qui l’ont poussée à aller chercher la coopération d’un groupe allemand.
    En effet, les villes allemandes avaient été dévastées pendant la Deuxième Guerre Mondiale.
    Mais le peuple allemand a réussi à les remettre toutes en état.
    Donc, remettre en état une ville dévastée est dans leurs cordes.
    Et Madame Lalao Ravalomanana semble avoir compris cela.

    « ikala free-doma » et les foza veulent à n’importe quel prix administrer la ville d’Antananarivo.
    L’essentiel pour eux est de parvenir vainqueurs à la mairie.
    Peu importe la manière utilisée. Habitude typiquement foza !
    Mais on ne sait pas comment, ou avec la coopération de qui, les foza comptent remettre en état la ville d’Antananarivo.
    D’autant plus que les foza eux-mêmes sont les premiers et principaux responsables de l’état de délabrement avancé dans lequel se trouve actuellement la capitale gasy.

    Alors, pour que les habitants d’Antananarivo comprennent bien, il serait nettement plus pédagogique pour eux que ce soit une équipe foza qui administrerait à nouveau la capitale gasy.
    Il est sûr alors que les déjà insupportables actuelles misères, mauvaises odeurs, saletés, maladies mortelles contagieuses, insécurité, anarchie … continueront et s’amplifieront davantage sous l’administration de leurs facilitateurs foza.

    A force, encore à force, toujours à force de tant de catastrophes répétitives, peut-être les habitants d’Antananarivo finiront-ils enfin par prendre conscience que seul un nettoyage par le vide de toutes les idées foza est leur seule et unique chance de salut.

    Par contre, si Madame Lalao Ravalomanana installe son équipe à la marie pour administrer la capitale, il est quasi-sûr que les Tananariviens continueront encore et toujours à croire au miracle et attendront sans bouger le petit doigt que tout leur tombe tout cuit dans la bouche.

    Oui, Madame Lalao Ravalomanana peut réussir à relever Antananarivo.
    Surtout si les Allemands coopérent avec elle.
    Mais, attention ! Elle peut échouer aussi.
    Car, autant les Allemands sont durs et acharnés à la tâche, autant les Gasy sont adeptes du mora-mora et même souvent un peu tire-au-flanc.
    Etrange cocktail !

    • 12 septembre 2015 à 19:50 | takaka (#8449) répond à Saint-Jo

      Monsieur Saint Jo. Le problème n’est pas deutsch ou non. La réussite est dans les systèmes de valeur, la culture managériale, etc.
      Administrer une grande ville est comme géré une EPIC.
      Mais je pense que la dame Lalao est cent fois plus efficace que la gueularde du free FM.
      Et je n’ai aucune envie de revoir ces trous à casser des petites voitures, ces saletés immondes, toutes ces immondices issues de l’enfer, etc.
      Je n’ai pas payé les taxes pour des velléités pareilles.

    • 12 septembre 2015 à 20:58 | Saint-Jo (#8511) répond à takaka

      Mais qui vous dit que le problème est du côté allemand ?

      Le problème se trouve dans l’esprit collectif et individuel des Gasy qui habitent à Antananarivo qui ont pris l’habitude d’accepter l’inacceptable et qui sont convaincus que tout tombera tout cuit dans leur bouche sans qu’ils aient à bouger le petit doigt.
      Les fameux « mora-mora » et « ialahy ve handova fanjakana e ? » semblent vous être totalement inconnus.

      Pour votre gouverne : mettez le meilleur manager du monde à la tête de la mairie d’Antananarivo et vous verrez ses résultats avec ces administrés amorphes et inertes !

      Il faut que les habitants d’Antananarivo sentent davantage et plus douloureusement encore les méfaits de leur incroyable indifférence afin qu’ils prennent conscience qu’il n’y aura pas de miracle pour les réfractaires à toute forme d’effort, comme eux.

      Et sachez qu’un manager n’est pas un faiseur de miracle !

  • 13 septembre 2015 à 16:15 | Gérard (#7761)

    Madame la vice présidente du conseil national des femmes de Madagascar milite pour une meilleure part des femmes à la vie de la Nation, ce que nombre d’hommes, dont je suis, comprennent et estiment au plus au point.

    Mais l’enseignant chercheur qu’elle est également sait bien que nommer X femmes à des postes pour lesquels elles seraient mal préparées serait rendre un mauvais service à la nation, comme aux femmes d’ailleurs.

    Il faut se battre pour que les jeunes filles et femmes aient accès aux même formations, aient les mêmes ambitions, et en conséquence les mêmes chances de postuler aux meilleurs postes que les hommes

    Exiger ou suggérer des quotas, ou ce qui revient au même des nominations sur le seul critère du « genre » peut être politiquement profitable, mais est intellectuellement malhonnête

    • 14 septembre 2015 à 11:07 | Saint-Jo (#8511) répond à Gérard

      « Mais l’enseignant chercheur qu’elle est également sait bien que nommer X femmes à des postes pour lesquels elles seraient mal préparées serait rendre un mauvais service à la nation, comme aux femmes d’ailleurs » , dîtes-vous.

      Dont acte !

      Mais remplacer, dans ce passage, le mot « femme » par le mot « homme » ou le mot « merina » ou le mot « betsileo » ou le mot « côtier », la pertinence de la réflexion reste intacte.

    • 14 septembre 2015 à 13:44 | Gérard (#7761) répond à Saint-Jo

      Bien sûr,

      Ce qui fût le cas notamment des quotas de « côtiers » imposés par Ratsiraka dans les années 80 dont l’effet délétère persiste probablement encore

    • 16 septembre 2015 à 17:54 | kunto (#7668) répond à Gérard

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
      - Bien sûr il faut respecté l’équilibre régional dans tous les décisions : Pour que TOUS les Gasy ce sentent concerné par le développement du pays ...L’UNION FAIT LA FORCE
      - QUE DIEU NOUS REVEIL

    • 17 septembre 2015 à 03:00 | Gérard (#7761) répond à kunto

      Bonjour

      « Bien sûr il faut respecté (er !) l’équilibre régional dans tous les décisions »

      écrivez vous ?

      Si vous vous sentez Malgaches ii n’y a pas plus idiot.

      si vous vous sentez Betsimsaraka ou pire (pardon !) Antemoro, capitale Vohipeno (+-20000 habs !) , alors pourquoi pas, il vous faut un représentant avec 4x4 V8 et tout le fourbi

      bon courage

    • 18 septembre 2015 à 22:43 | kunto (#7668) répond à Gérard

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
      - 1 seul Ethnie ( comme le 26 juin ) = Malagasy
      - 1 seul ennemi = la pauvreté
      - QUE DIEU NOUS UNIS

  • 15 septembre 2015 à 11:04 | justice_sociale (#3810)

    bravo zaho, sans oublier gerard ci-dessus

    Je souscris totalement à vos pertinentes remarques du 10.09 à 11:00 et à 13:18
    zaho, vous avez su appuyer là où il fallait, magnifique vos interventions

    au fait, c’est le sempiternel esquive et recherche de bouc émissaire,
    mais prompt à copier toutes les institutions et constitution d’ailleurs...

    au plaisir de vous relire,

  • 16 septembre 2015 à 13:32 | Saint-Jo (#8511)

    J’espère secrètement que la candidate « free-doma vavan’ande..o » sera OFFICIELLEMENT désignée gagnante des élections municipales à Antananarivo !

    Peu importe le prétexte à donner pour justifier ce résultat !
    De toute façon les foza ne s’embarrassent pas de morale dans leur quête de pouvoir !

    Non ! Je n’ai aucun reproche à faire à l’endroit de Madame Lalao Ravalomanana !

    Mais, mon idée consiste à démontrer par l’absurde (selon cette rigoureuse méthode de raisonnement utilisée par les mathématiciens depuis le temps des Grecs) l’absurdité et l’incapacité ainsi que la stupidité de tous les foza, quels qu’ils soient !

    Une équipe foza de nouveau à la tête de la municipalité de la capitale, ville dont les foza eux-mêmes sont les premiers et principaux responsables du lamentable délabrement actuel ? Quelle aubaine pour démontrer le caractère destructeur et malfaisant des foza !

    Car il est vraiment sûr et absolument certain que les foza n’ont aucune chance de relever cette ville, compte tenu de l’étendue et la profondeur des indicibles misère (je n’ai pas dit pauvreté), saletés, épidémies mortelles, insécurité et anarchie dans lesquelles les foza eux-mêmes ont plongé cette ville elle-même.

    Ainsi, devant cet inévitable échec cuisant qui attend les foza, tout le monde ne se fera plus d’illusions sur les soi-disant qualités bienfaitrices des foza.

    Tant pis pour les Tananariviens : ils auraient dû, dès le départ, combattre pour détruire et ne pas laisser jaillir de leur sein ces êtres malfaisants et destructeurs que sont les foza.

    • 16 septembre 2015 à 20:13 | takaka (#8449) répond à Saint-Jo

      Absurdité ! Bien sûr que c’est très absurde. Mais ce genre de raisonnement est réservé aux érudits, pas aux ignares fozas.
      La vie socioéconomique n’est pas du genre expérimentale ou..
      L’analyse des sociétés développées démontre bien que les sciences économiques sont les plus imprécises de toutes les sciences. Alors...
      Mais ne soyez pas si obnubilé par les fozas sinon vous allez perdre les repères.

    • 17 septembre 2015 à 21:30 | Saint-Jo (#8511) répond à takaka

      Mais takaka, « perdre les repères », dîtes-vous.
      Allons donc !

      Perdre un repère est une chose presque impossible pour une personne qui connaît les repères cartésiens et la façon de dresser et d’utiliser les matrices qui permettent de passer d’un repère à un autre.

      Choses que nous ne devons surtout pas enseigner aux foza.
      Déjà perdent-ils la tête devant un banal raisonnement par l’absurde.
      Alors, question de repères ... bonjour les dégâts !

  • 16 septembre 2015 à 17:36 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
    - Monsieur le Président peut aussi partagé ces places avec des personnes de Diego - Fort Dauphin - Tamatave et Mahajanga pour l’équilibre régional qu’il parle !!!
    - 1 seul Ethnie = Malagasy
    - 1 seul ennemi = la pauvreté
    - Le premier obstacle de notre développement = Notre DIVISION
    - QUE DIEU NOUS UNI

    • 16 septembre 2015 à 17:46 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :
      - Tant que nous serons divisé il n’y aura pas de développement , il faut qu’on regarde TOUS ( Les Politiciens - Le Peuple ) dans la même direction .
      QUE DIEU NOUS GUIDE

  • 17 septembre 2015 à 17:27 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    En effet ce problème de parité est secondaire dans le sens ou : y a -t-il des femmes formées pour cela ?
    Je ne dis pas que les femmes sont incapables, devant leur congénères mâles, ce serait même facile de faire mieux, les machos du 4#4 l’ accepteront-ils, ne s’ en serviront-ils pas pour leur faire porter leur incompétence ?
    Le problème est plus là que dans cette quète de parité, pour faire comme l’ exemple vazaha à ne pas suivre .

  • 18 septembre 2015 à 21:10 | Saint-Jo (#8511)

    Je suis bien l’auteur du sujet copié dans le 1er post ci-dessous, à l’exception de la dernière ligne évidemment.

    Remarquer que dans le 2ème post, la foza femelle isandra croit dur comme fer qu’un calcul en numération binaire fait avec les six plus petits entiers naturels (zéro, un, deux, trois, quatre et cinq) ne peut être que l’œuvre d’un surmené.
    Mais ce qui est le plus surprenant c’est le fait que, croyant avoir raison, cette foza femelle, dans le premier post, en appelle à témoins les autres forumistes.
    INCROYABLE !


    1er post
    18 septembre 18:03, Isandra (#7070) répond à Saint-Jo (#8511)

    18 septembre 13:25, Saint-Jo (#8511) répond à rakoto-neutre (#8588)
    Dans la numération binaire, les seuls chiffres existants sont 0 et 1.
    Donc le fameux 1+1= 2 dans le système de numération décimale s’écrit en numération binaire 1+1= 10 .
    Dans cette écriture binaire le 10 est l’équivalent du 2 en numération décimale.
    Comme le 11 en binaire est celui du 3.
    Le 100, celui du 4.
    Le 101, celui du 5.
    Et ainsi de suite.
    Jamais le 1+1 n’est égal à 0 .

    Je laisse les forumistes en juger ...


    2ème post

    18 septembre 18:08, Isandra (#7070) répond à Isandra (#7070)
    Seul le surmené qui est capable d’écrire tel post sur un thème « Lalatiana Rakotondrazafy débouté par le Tribunal Administratif »


    Pareil manque d’instruction de base laisse rêveur, hein !
    Mais c’est ça, les foza !

    • 18 septembre 2015 à 22:48 | Turping (#1235) répond à Saint-Jo

      Saint Jo,
      - Rien à dire concernant l’explication du système binaire .
      - Seulement ,posez-vous la question si tout le monde est doué en informatique ,l’arthimétique de base,le système de numération utilisant la base 2 ;On l’appelle couramment le bit.
      C’est un concept essentiel de l’informatique. En effet, les processeurs des ordinateurs actuels sont composés de transistors ne gérant chacun que deux états.

      Un calcul informatique n’est donc qu’une suite d’opérations sur des paquets de 0 et de 1, appelés octets lorsqu’ils sont regroupés par huit.
      - En malgache on dit « tsetsetra tsy aritra iny ».Le niveau Bts,option informatique -Gestion doit maîtriser ce concept de base .L’option maths pour la Terminale S ,ceux qui préparent le maths spé ,...c’est une autre paire de manche .
      - Merci pour votre démonstration !

  • 2 octobre 2015 à 22:00 | Rakoto (#9043)

    À lire certains des commentaires qui figurent sur ce site, et devant le peu mais la qualité des commentaires effectués par nos congénères du genre féminin, on se dit finalement qu’un petit coup de pied dans la foumillière ne serait pas de refus.

    Puissent les femmes porter hauts en couleur une volonté d’intégrité, qui me parait loin d’être manifeste à en lire les commentaires de mes congénères.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 101