Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 11 décembre 2016
Antananarivo | 01h41
 

Economie

De nouveaux prix du carburant à la pompe

Est-ce la dernière hausse ?

lundi 29 décembre 2014 | Bill

Les prix du carburant à la pompe ont augmenté dans le pays, contrairement au prix du baril de pétrole sur le marché international. Le prix du litre d’essence a cru de 70 ariary tandis que celui du gasoil a augmenté de 60 ariary. Depuis dimanche 28 décembre, les stations d’essence affichent les prix suivants : essence SP 95, 3 700 ariary le litre et 3 000 ariary pour le gasoil. Le pétrole lampant quant à lui est passé de 1 410 ariary à 1 640 ariary, soit une augmentation de 230 ariary par litre.

Cette hausse aurait dû intervenir le mois de septembre dernier mais les mesures compensatoires n’étaient pas encore finalisées ; aujourd’hui, ces mesures sont prêtes pour que les transporteurs, notamment ceux qui font dans le transport en commun et qui remplissent les conditions nécessaires, maintiennent les tarifs et que la hausse des prix du carburant n’affecte pas directement les usagers.

Depuis le mois de juin 2014, le prix du baril sur le marché international a fortement diminué ; de 114 dollars, il est passé en ce mois de décembre 2014 à 60 dollars.

Des explications des économistes, on retiendra que Madagascar ne peut bénéficier directement de ces baisses du prix du baril, aussi importantes soient-elles, sachant la quantité insignifiante de nos commandes qui correspondent à nos besoins. D’après les données recueillies auprès de l’Office Malgache des Hydrocarbures (OMH), Madagascar importe quelques dizaines de mille mètres cubes de produits pétroliers (tous produits confondus). À titre d’exemples : 72 419m3 au mois de janvier 2014, 61 030m3 au mois de juin 2014 et 78 820m3 au mois de novembre 2014.

La hausse s’explique aussi par le manque à gagner et la perte enregistrés par les compagnies importatrices quand depuis plusieurs mois le baril avait couté de 80 dollars jusqu’à 120, voire 140 dollars ; et ce malgré les subventions accordées par l’État malgache. Dorénavant, ces compagnies ne seront plus subventionnées et elles vont appliquer la vérité des prix. Plus d’uns espèrent que dans les mois à venir, les prix affichés à la pompe connaîtront la baisse si la courbe des prix du baril sur le marché international poursuit sa descente ou du moins se maintient aux alentours des 60-50 dollars le baril. Malgré la libéralisation, la concurrence ou la différence des prix offertes par les compagnies distributrices de carburant à Madagascar est inexistante.

23 commentaires

Vos commentaires

  • 29 décembre 2014 à 11:52 | Paulo Il leone (#6618)

    Y en a qui doivent se remplir les fouilles à vitesse grand V ! vu que le prix du baril n’a pas cessé de baisser et que partout dans le monde les prix à la pompe baissent !

    • 29 décembre 2014 à 12:17 | takaka (#8449) répond à Paulo Il leone

      Les taxes sur les carburants sont les meilleurs financements de ce gouvernement et comment voulez-vous qu’ils abaissent les prix ?
      Figurez-vous que seules les maisons dans les grandes villes de Mada payent des impôts. Dans un pays développé, les taxes sont obligatoires dans tous les domaines. C’est pourquoi ça marche en Europe. Et on oblige même les Européens à payer plus de taxes pour nous aider à financer les AV7 et autres conn.ries.
      Auf Wiedersehen Paulo.

  • 29 décembre 2014 à 12:00 | valoha (#7124)

    Maninona moa raha mba atao Malagasy ny mpandraharaha tompon’intony tombin-tsolika sy fandiovana solika intony ?!!
    Toa ny karana izany no velomina eto ! F’angaha tanina karana ity tany ity ? Ary mba nisy ve nanadihady isika fomba ahoana no nahazoan’izy ireo harem-be toa izao teto ? Nitondra vola vahiny niditra teto ve izy ireo sa ny eto ihany no avadibadiny ka manao antsika toa otam-pary ireto borisatroka ireto ?
    Na efa ela teto aza ny raiben’izy ireto sy ny renibeny dia tsy nanafatra azy ireto mihintsy isika Malagasy ! Tonga ho azy toa ny kadradraka izy ireto rehefa noana sy sahirana avy any aminy any ! Izao toa lasa manalika sy manjakazaka eto ! Manala antsika amin’ny tanintsika mihintsy aza ny sasany !
    Ny tena loza dia ireto tera-tany malagasy mety ho vidin’izy ireo mba nahazoana zom-pirenena malagasy, na kolikoly samihafa mba nahamora ny raharahan-dreo teto ! Ary raha zohina akaiky dia misy azy ireo avokoa ny asa maloto eto rehetra toa ny trafika isan-karazany, ny basy, vola vahiny, volamena, entana lany daty, vaky fasana, tsy fandriampahalemana, sns....Izao, mampiakatra ny vidin-tsolika izao rehefa te-hampiakatra !
    Efa nidina hatramin’ny 60dollars ny barika’ny solika eran-tany izao, raha toa ka 120$ izany tsy ela akory. Naninona no tsy nidina arak’izany ny vidin’ny solika teto Gasikara ? Iza no nahazo ny elanelany be (ny antsasany) tamin’io ?
    Ka, tsara loatra, araka ny mijery tsy mivilana, no ijeren’ Ny Malagasy akaiky ny « avokavoky » ny fiarahamonina sy toekarena toa ny solika mba ho Malagasy tompony, ary Malagasy fitantanana. Vitan’ny Malagasy io, ary tsy ampahafirin’ny asa sahaniny !
    Maro dia maro ny zatovo mpandraharaha mahavita azy tokoa eto !
    Tsy fanavahana na fialonana no nilazana io fa ampy izay ireto karana sy sinoa misy eto amintsika ireto ! Be loatra ny tsy mety ary diso mandefitra loatra isika. Na ny fifandraisana sy serasera dia borisatroka ihany koa ! Raha tsy efa azy ireo ihany koa angaha ny fitondrana malagasy ?!!!!!!!

    • 30 décembre 2014 à 22:02 | takaka (#8449) répond à valoha

      Lalina loatra ny fankahalanao vahiny ka jamba tanteraka ianao. Fantaro fa ny frantsay no nitondra an-dry zareo ireny tamin’ny fanjanahantany mba hanampy azy. Ary nomena ny tombotsoa rehetra izy ireny tamin’izany.
      Fa ny olana tamin’ny gasy dia ny toetsaina ory havamanana. Io dia mitarika saina mpankahala. Ary any ambanivohitra io dia tena loza toy ireo faritra vao noforonina.
      Fantatry ny frantsay io dia nampihariny ny zarazarao hanjakana.
      Veloma.

    • 31 décembre 2014 à 07:01 | valoha (#7124) répond à takaka

      Koa, tsy anjarantsika ve ny mba manentana, mba mijery izay mety, maneho frafaharatsiny fa tsy mety io foto-pisainana « ory havamanana », nolazainao io !
      Ary nahoana no homena vahany ny paik’ady fratsay fa tsy atao izay hanoherana izany ?
      Tsy misy toa ny soatoavina Malagasy ! Ny Malagasy dia tia ny fihavanana, fifanampiana, firahalahiana !
      Nopotehana t@ ny vola, ny fitiavan-tena, fibodoana fahefana, fizarana izany, ary nandaitra tokoa hatramin’izay satria manjaka ny fahantrana sy ny fanaparam-pahefana !
      Isika samy isika ihany anefa n vahaolan’io ! Miankina amin’ Ny Malagasy Faritra 22 io ! Ary manana finoana, aho manokana, fa azo atao tsara ny miady sy mandrava io toe-tsaina io raha mifanome tanana malaky isika Malagasy dia ny mbola misy ny fotoana !
      Io fiverenana ifotony @ ny soa sy fahendrena navelan’ Ny Razana io, ny soatoavina izany, no anisan’ny vahaolana lehibe tokony ho jeren’ Ny Malagasy miaraka, na ny mpitondra izany, na ny entina, na ny fitantanana ny raharaha rehetra, na ny toe-karena, na ny politikam-pirenena atiny sy ivelany, na ny fiarahamonina, na ny psykolojian’ny asa sy famokarana, sy ny maro hafa tsy ho voatanisa !
      Ka raha ny fratsay no nahay nampihatra ny zarazao hanjakana dia isika indray tokony manao ny mifanohitra amin’izany fa tsy ho variana eto @ ny MT mifampidera vady mahay mandihy eto !
      Tsy manaiky miaraka ny fizarazarana sy ny anjakazakan’olon-kafa ny Tanintsika ! Tsy zo ve izany ? Raha tsy isika no manao azy ity, iza no ho andrasana ? I paoly ve ????

  • 29 décembre 2014 à 12:54 | GILHAN (#8671)

    Cela démontre amplement que ces compagnies pétrolières ne sont présentes chez nous que pour faire de l’argent ; rien que de l’argent.Ils font tout pour y parvenir, y compris l’entente sur les prix ! Cela évite tout concurrrence.

    Ils ont une marge bénéficiaire à atteindre. Et ils ne reculent devant rien.

    Rendons nous compte à l’évidence : est ce compréhensible que le prix du litre du gas oil chez nous soit plus cher que celle du Luxembourg ?

    Et cela ne changera jamais tant que la concurrence ne soit pas effective.

    Bref, il faut que nous fondions une compagnie pétrolière entièrement nationale ; avec des capitaux entièrement malagasy pour y faire face.

    « Capitaux entièrement malagasy » signifie capital libéré par des malagasy après appel à souscription publique. Non pas capital libéré par des maffias et autres.

    Merci

    • 29 décembre 2014 à 13:07 | Paulo Il leone (#6618) répond à GILHAN

      # « il faut que nous fondions une compagnie pétrolière entièrement nationale »# SIC !!!
      Le spectacle lamentable d’Airmad et de la Jirama ne vous suffisent pas ?
      Quel pourcentage de taxes l’état perçoit-il sur la vente à la pompe ?
      Quand on sait qu’une des taxes perçue par l’état est censée alimenter le fonds d’entretien routier* , on se demande qui prend les usagers/consommateurs pour des pigeons plumables et rançonnables à merci ?
      *c’est grâce à ladite taxe que de belles autoroutes sillonnent votre pays de part en part ! alors ne vous plaignez pas !

    • 29 décembre 2014 à 13:17 | GILHAN (#8671) répond à Paulo Il leone

      AIRMAD et JIRAMA sont des sociétés d’Etat, c’est à dire que les capitaux appartiennent entièrement à l’Etat Malagasy.

      Ma proposition de tout à l’heure fait allusion à une société à capital entièrement privée, libérée par tout un chacun qui veut y prendre part. Bref, une société citoyenne, respectueuse de la législation malagasy en vigueur.

      De plus, êtes vous sûr que ces compagnies étrangères ne s’entendent pas sur le prix du carburant ? Etes vous sûr qu’il y a réellement concurrence entre elles ?
      Seul les aveugles osent répondre par un « oui » à ces questions !

    • 29 décembre 2014 à 13:48 | Jipo (#4988) répond à GILHAN

      Ce sont les ricains qui ont demander aux émirats de baisser les prix pour attaquer le rouble et mettre en difficulté Poutine.
      Coup d’ épée dans l’ eau les spéculateurs se sont empressés de vendre du rouble à bas prix racheté / l’ Urss avec l’ aide de la chine .
      http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-premiere-attaque-contre-le-161239
      L’ oncle Sam bouffe son chapeau et le prix du baril remonte en début d’ année : Noel , comme Capri : c ’est fini et l’ histoire de commandes insuffisantes ,n ’est rien d’ autre que de l’ enfumage, devenu expert émérite en la matière .

    • 29 décembre 2014 à 13:49 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      « qui ont demandés ».

    • 29 décembre 2014 à 14:06 | Paulo Il leone (#6618) répond à GILHAN

      Un ami qui était dans l’executive staff de la LP ne m’a laissé aucun doute sur les responsabilités des uns et des autres.
      Personne ne prétend que les cies pétrolière sont des bisounours motivés par des considérations purement humanitaires, mais la grosse sangsue dans l’histoire c’est indéniablement l’état (si on peut encore parler d’état) malgache et ses « serviteurs » !

    • 29 décembre 2014 à 14:31 | takaka (#8449) répond à GILHAN

      Cher Gilhan ? Vous rêvez. C’est la gestion des parcelles d’exploitation pétrolière qui a débouté Ra8. Il a confondu lait de vache et pétrole. Même le Ministère de la défense française fut un temps hébergé dans le tour de verre de Total.
      Déjà dans la création de la dite société, c’est de la pure utopie. Un trust pétrolier n’est jamais une ONG.
      Veloma kely.

    • 30 décembre 2014 à 12:28 | zorey974 (#7033) répond à GILHAN

      Non mais vous rêvez !! On est pas au pays des bisounours ! Les malgaches qui auraient les moyens de mettre de l’argent dans ce type de société sont tous des escrocs donc certainement pas des CITOYENS !
      Sans compter que partout dans le monde les grosses compagnies pétrolières font la pluie et le beau temps ! C’est pas à Mada que ça sera différent, surtout quand on connait le degré de corruption et de ruine du pays !
      Faut se réveiller camarade, et ouvrez les yeux sur le monde et l’état de votre pays...

    • 2 janvier 2015 à 14:43 | balinirina (#8707) répond à GILHAN

      Les prix devraient baisser, c’est de l’injustice tout simplement

  • 29 décembre 2014 à 15:07 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    "Des explications des économistes, on retiendra que Madagascar ne peut bénéficier directement de ces baisses du prix du baril, aussi importantes soient-elles, sachant la quantité insignifiante de nos commandes qui correspondent à nos besoins. D’après les données recueillies auprès de l’Office Malgache des Hydrocarbures (OMH), Madagascar importe quelques dizaines de mille mètres cubes de produits pétroliers (tous produits confondus). À titre d’exemples : 72 419m3 au mois de janvier 2014, 61 030m3 au mois de juin 2014 et 78 820m3 au mois de novembre 2014.

    La hausse s’explique aussi par le manque à gagner et la perte enregistrés par les compagnies importatrices quand depuis plusieurs mois le baril avait couté de 80 dollars jusqu’à 120, voire 140 dollars ; et ce malgré les subventions accordées par l’État malgache."

    Est-ce qu’il y a de la bonne gouvernance dans notre pays ?
    Avec des raisonnements dignes des lavages de cerveau, certains têtes pensantes du CREM se disent économistes, Quelle honte pour notre pays ?
    Nous sommes un pays acheteur mais pas un pays producteur/vendeur donc il n’y a pas de péréquation possible, je m’explique ce qu’on gagne en achetant à bas prix ne sera jamais utilisé pour compenser les pertes sur nos exportations de produits pétroliers sauf si les gains sur le marché international servira à subventionner Madagasar Oil pour la production d’huile lourde : Là, c’est de la folie.
    Des compagnies pétrolières privées (multinationales en plus) qui font des ventes à pertes pendant plusieurs mois pour les beaux yeux de nos dirigeants : C’est de l’incohérence absolue.

    Cessez de mentir aux malgaches, même le Sénégal, un petit pays comme le notre a appliqué une baisse significative des prix à la pompe depuis le 20/12/2014.

    O ! NOUS LES MALGACHES NE SOYONS PAS AVEUGLES, SOURDS, MUETS ET BETES DANS NOTRE PROPRE PAYS.

    • 29 décembre 2014 à 15:21 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Notre production pétrolière sera compétitive si le prix du baril des pétroles bruts conventionnels est de l’ordre de 150USD : C’est un gouffre financier à l’heure actuelle, le retour sur les investissements faits par les dirigeants actuels dans l’huile lourde de Tsimiroro ne pourra jamais se tenir même en augmentant les prix à la pompe car la baisse de l’Ariary par rapport au dollars Américains, devise de référence sur les transactions pétrolières, produit l’effet contraire.

  • 29 décembre 2014 à 16:51 | Stomato (#3476)

    La morale provisoire n’est elle pas que le Monde entier vit bon an mal an sans avoir à se préoccuper de Madagascar....
    Enfin si, uniquement pour faire un films Madagascar 3 !
    Le pétrole Malagasy n’est pas près de rapporter de l’argent au pays.
    Tout simplement parce que ceux qui ont placé leur argent dans la recherche de pétrole à Madagascar vont vouloir amortir ces sommes, avant que d’éventuelles retombée entrent dans la poche des citoyens.
    Les vœux de voir une société pétrolière 100% malagasy ne sont pas prêts a se réaliser. Avec quel argent le pays pourrait-il investir dans une telle entreprise ?
    Ah mais c’est bien sûr ce serait possible avec les bénéfices opérationnels faits par JIRAMA et AIRMAD... à moins que ce ne soit avec AIRMAD et JIRAMA !

  • 29 décembre 2014 à 18:21 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Contrairement aux prétentions des uns et des autres, le Christianisme est loin d’être « une assurance multirisque » pour la vie éternelle tandis que l’Islam l’est :

    Evangile selon Matthieu,
    Chapitre 7 versets 21-24 : « Ce n’est pas tout homme qui me dit : Seigneur ! Seigneur ! qui entrera dans le royaume des cieux ; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux »

    Chapitre 22, versets 1 à 14 :
    « Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils. Il envoya ses serviteurs pour appeler ceux qui étaient invités aux noces ; mais ils ne voulurent pas venir. Il envoya encore d’autres serviteurs, en disant : dites aux conviés : voici, j’ai préparé mon festin ; mes bœufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces. Mais, sans s’inquiéter de l’invitation, ils s’en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic ; et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent. Le roi fut irrité ; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville. Alors il dit à ses serviteurs : les noces sont prêtes ; mais les conviés n’en étaient pas dignes. Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez. Ces serviteurs allèrent dans les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut pleine de convives. Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n’avait pas revêtu un habit de noces. Il lui dit : mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Cet homme eut la bouche fermée. Alors le roi dit aux serviteurs : liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus." (Traduction d’après la Bible Louis Segond).

    Interprétation

    Grégoire le Grand qui a fait sur cette parabole une homélie entière, numérotée homélie 38, l’explique sur des centaines de lignes.
    Les Noces représentent l’église de la terre. Le roi est Dieu le Père qui fit un banquet pour son Fils lorsqu’il prit l’incarnation humaine. Les bœufs sacrifiés sont les Pères et prophètes de l’Ancien Testament. Ceux qui refusent l’invitation sont en fait les gens qui n’écoutent pas les paroles du Christ. Certains sont pris par un excès dans leur travail, d’autres dans leur négoce, en fait ils courent plus après l’argent qu’après les paroles de l’église.
    Les serviteurs tués sont les persécutés, les martyrs ; le roi brûle alors les villes des persécuteurs : là stipule le docteur de l’église, il faut comprendre brûle la chair des persécuteurs dans laquelle les âmes habitaient.
    Dieu le Père fait alors rassembler bons et méchants, ceux qui sont à des carrefours ou sur des chemins. Il fait ensuite le tri des âmes : l’habit de noces, c’est la parure de l’âme : la charité. L’humain jeté est l’ensemble des pervertis.
    Il faut agir en homme qui prodigue le Bien, tout en ne sachant pas si on sera élu, précise Grégoire le Grand.

    Tandis que l’Islam reconnaît que les enseignements de tous les prophètes d’Adam à Muhammad (PBSE), en passant par tous ceux qui sont cités dans la Torah et même ceux discrédités par le nouveau testament (Salomon, Noah, etc..), proviennent d’Allah /Dieu et un bon musulman ne fait pas de distinction entre eux.
    Il ne faut pas oublier que le CORAN est un livre de rappel et en ce sens il n’apporte pas de nouveau message divin mais met à la lumière la turpitude des anciens pour déformer les enseignements d’Allah depuis Adam jusqu’à Muhammad (PBSL), le dernier prophète envoyé par Allah.
    Cessons de raisonner avec la facilité de communication d’aujourd’hui pour accuser le prophète Muhammad (PBSL) d’avoir copier-coller les enseignements judéo-chrétien car même ceux qui cautionnent ce genre de raisonnement ne pourront jamais le faire avec les avancées technologiques actuelles devant la barrière de la langue (hébreu-grec et arabe) : une révélation reste une révélation.

    • 29 décembre 2014 à 23:01 | Paulo Il leone (#6618) répond à plus qu'hier et moins que demain

      La lecture de grégoire le grand t’a « enduit » d’erreur mon pauvre !
      Pas étonnant que ta « théologie » soit aussi confuse !

    • 30 décembre 2014 à 14:50 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Paulo Il leone

      Je vous montre la lune (évangile selon Saint Matthieu), vous regardez mon doigt (l’interprétation) et vous prétendez ensuite être plus grand que Grégoire le grand : Le ridicule ne tue pas mon cher Paolo mais vos baratins sur la religion ne feront jamais long feu.

    • 31 décembre 2014 à 21:17 | Paulo Il leone (#6618) répond à plus qu'hier et moins que demain

      « A salam’ les loukoum » mon vieux !
      Faut consulter dare dare ... au PK 18 de préférence !
      Il n’est peut-être pas encore trop tard... bien que j’en doute !

  • 31 décembre 2014 à 08:52 | GILHAN (#8671)

    A première vue, on dirait que ma proposition de création d’une société pétrolière citoyenne est utopique.

    Mais prenons un exemple schématique claire et simple.

    Posons comme règle qu’un individu ou une entité donnée n’a droit qu’à 100 actions pour éviter toute mainmise.

    Fixons à 200 Dollars US, soit 200Dollars X 2000 Ariary = 400.000 Ariary la valeur d’une action de cette société.
    Multiplions par Un Million cette action ; soit 200 Millions de Dollars US de fonds de démarrage.

    Avec 200 Millions de Dollars US, dites vous bien qu’on arrivera à mettre en place une société pétrolière avec capacité de raffinage ! Cela, capable de rivaliser avec ces « étrangères » qui ne sont là que pour le fric et rien que le fric.

    Si l’action est rémunérée rien qu’à hauteur de 6% par an sa valeur ; (bref comme tout intérêt bancaire, voire même plus !) ; croyez vous que le prix à la pompe s’affolera de manière anormale comme ce qui se passe actuellement ?

    Cette exemple sert à démontrer qu’avec de la bonne volonté de servir ses concitoyens en toute honnetêté, animée par un fort sentiment de fierté nationale (« fiers d’être MALAGASY »), nous pouvons faire quelques choses sans attendre toujours ces bailleurs de fonds qui ne pensent qu’à leurs intérêts !

    En effet, ce sont les bailleurs de fonds(F.MI.,Banque Mondiale) qui ont imposé le démantellement de la SOLIMA, et surtout de sa raffinerie, ainsi que l’éparpillement de ses cadres compétents.

    Cela, dans l’unique but à ce que les compagnies étrangères puissent faire la mainmise sur le pétrole dans tout Madagascar.

    Et nous dans tout cela, nous sommes subjugués par leurs soi disantes « prestations » professionnelles : station service rutillante, personnel accueillant, souriant, sexy même pour certain.....Bref, on dirait« l’Europe à Madagascar », quoi ! Et c’est le « développement » selon notre conception de Colonisé.

    Il est vrai que Cela tranche avec l’austérité du style SOLIMA.

    Mais la conséquence ? NOUS BUVONS JUSQU’A LA LIE LES AFFRES DE L’AUGMENTATION.

    Bref, c’est satanique : Luxe, Rutillance, Vanité, Le Plaisir du Sens et de la Chair à son extrême......... qui finira au feu éternel !

    • 31 décembre 2014 à 19:27 | takaka (#8449) répond à GILHAN

      Mr Gilhan, c’est ce genre d’idées qui a tué Ra8. Mais ce que vous dites là n’est que la surface de l’Iceberg.
      Déjà pour une petite unité de 80 000 dollars USA dans la brousse, tout le monde te suspecte et te donne des tords, surtout les responsables.
      Alors méfiez-vous.
      Veloma.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 100