Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 24 novembre 2017
Antananarivo | 12h27
 

Commerce

CCIA

Election très surveillée

samedi 26 août | Ny Aina Rahaga

L’organisation d’une élection n’est jamais chose aisée, encore plus lorsque ces élections représentent un enjeu plus ou moins considérable. Selon certaines informations, le comité Ad hoc chargé de la préparation et d’organisation de l’élection des membres titulaires de la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo (CCIA) rencontrerait quelques difficultés. Notamment dans le traitement des fiches électorales et le processus de validation des dossiers pour cette élection. Un problème qui a engendré le report de cette élection initialement prévue le 04 septembre prochain. Cela crée même la suspicion chez certaines personnalités et acteurs du secteur privé dans la Capitale.
Selon Rivo Rakotondrasanjy, Directeur de campagne du Fivmpama (Fivondronan’ny mpandraharaha malagasy ou Groupement du Patronat malgache) pour cette élection, il n’en serait rien. Car avec les quelques 90 000 votants dans la région Analamanga, le comité Ad hoc essaye actuellement de remplir sa mission comme il se doit. Ce dernier de souligner que « rien n’est insurmontable et si des problèmes se présentent, la discussion est toujours la meilleure voie pour trouver des solutions. ». Pour rappel, cette élection mettra un terme au dernier mandat 2008-2012 et qui pourtant s’est étiré jusqu’en 2017. La CCIA est dirigée par des Chefs d’entreprises élus, pour 4 ans de mandat, par l’ensemble des entreprises de sa circonscription.
Ainsi, la dernière élection au sein de la CCIA date de l’époque de Marc Ravalomanana. Le fait est que cette élection présente un enjeu considérable, notamment si l’on considère le patrimoine de la CCIA, immobilier entre autres. Conforté par le fait que l’entreprise Magro avait à l’époque disposé des terrains de la CCIA, durant même le mandat sous le régime Ravalomanana. Selon toujours les explications de Rivo Rakotondrasanjy, les terrains de la CCIA sont accordés via des baux ce qu’il y a de plus légal. Toujours est il que le but de cette élection est d’instaurer une structure qui servira les intérêts du secteur privé et non de la politique.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 26 août à 09:25 | Eloim (#8244)

    « Toujours est il que le but de cette élection est d’instaurer une structure qui servira les intérêts du secteur privé et non de la politique. »
    Pourtant, tout mandat électif est entaché de « POLITIQUE » à Madagascar, comme partout ailleurs. C’est là où résident parfois les « difficultés », même si des telles s’apparentent du ressort de la « technique » des préparatifs.

  • 26 août à 11:51 | dirk_cab (#6503)

    Election très surveillée , vous dites ?

    Bien sûr, avec toute cette armée « bienveillante » qui nous entoure, le gasy peut avoir confiance.

    L’armée gasy tire beaucoup plus vite qu’elle ne réfléchisse, et le « mort » n’est pas mort pour rien ?

    Allez, courage !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 435