Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2016
Antananarivo | 22h41
 

Coopération

Les Comores et Madagascar

Echanges pour la conservation des ressources

lundi 3 octobre | Randria Maeva

Pour la conservation de l’Environnement, Madagascar et les Comores expérimentent des visites d’échanges dans le but de renforcer la gestion des parcs et des sites marins. Les échanges consistent à partager des expériences dans la gestion des ressources. Les deux pays sont représentés par les responsables de parcs marins et les représentants des associations communautaires.

L’équipe provenant des Comores est composée du représentant du parc marin de Mohéli, d’un représentant communautaire, d’un représentant d’une association gestionnaire de ressources naturelles à Anjouan, d’un patrouilleur communautaire et d’un ranger. Ils ont commencé les visites à Madagascar, notamment dans le Nord, avec Madagascar National Park (MNP), Conservation International (CI) et les communautés gestionnaires des sites marins (LMMA).

Les visites d’échange qui ont duré une semaine, ont permis aux deux équipes de comparer les réalités et les actions dans chaque communauté, leur permettant par la suite d’étudier les avantages et les inconvénients dans les stratégies de conservation des ressources naturelles.

Les deux équipes ont visité différentes zones comme les sites marins à Ambilobe, l’élevage de canards et le site de réhabilitation des mangroves par le reboisement à Ankazomborona, la collecte de crabes à Antsatrana, la pêche communautaire à Nosy Hara mais aussi la pêche aux poulpes à Ambodivahibe et Ampondrahazo. Ce sont tous des sites gérés par les communautés de base ; les activités leur sont propres et cela leur permet d’augmenter leur niveau de vie.

Ces visites sont caractérisées par la découverte des richesses naturelles, la mise en exergue des initiatives des habitants, de leurs pratiques, de leur règlement intérieur pour l’harmonie dans la société comme le « dina ».

De son côté, l’équipe provenant des Comores a exprimé ses avis et partagé leurs expériences avec les habitants des régions visitées. En effet, la différence demeure dans les pratiques comme l’utilisation des filets à Madagascar pour la pêche tandis qu’ils sont interdit à Comores. Les pêcheurs malagasy possèdent leurs propres techniques dans la pêche et s’ouvrent même à la technologie moderne comme l’utilisation des GPS dans les patrouilles.

Les visites d’échange tendent vers une mutualisation dans la gestion des ressources, dans les deux pays en encourageant les initiatives locales. Différentes zones côtières sont concernées dans la conservation, à l’exemple des aires marines protégées, de Nosy Hara ou le parc national de Mohéli, pour la sauvegarde de l’écosystème où l’homme est le principal élément.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 3 octobre à 10:52 | Jipo (#4988)

    « Richesses naturelles » tiens : ça faisait longtemps ?
    Une manière édulcorée pour ne pas dire une course au pillage, organisé et monopolisé , par ces gentils zorganisateurs, qui ne pensent qu’ au développement du Pays et : leurs zhabitants ...
    Avec des comoriens comme acolytes, on peut etre assuré du résultat, qui n’ a jamais mis les pieds sur les plages paradisiaques des Comores, je pense particulièrement à Gde Comores, qu’ Anjouan ou Moheli , un chef d’ oeuvre de gestion du littoral, une végétatlisation exemplaire de décharges et dépotoirs à ciel ouverts, sous les yeux magistralement indifférents de nos braves Comoriens...
    En effet comparativement aux ziles limitrophes , ne serait-ce que Maurice, voir la Reunion, choisir les Comores est une idée des plus judicieuse ...
    Vivement que cette collaboration soit élargie à la gestion des ziles éparses, avec de tels échanges, on peut etre assuré, que ces dernières vont faire pâlir d’ envie, Tant les Seychelles que les Maldives, très rapidement ...

    • 3 octobre à 12:40 | Gérard (#7761) répond à Jipo

      d’autant que les comores avec un taux annuel de déforestation de 7%, un record mondial, sont sans doute des spécialistes de la « conservation » des ressources

      lire ici

      http://www.cetri.be/Deforestation-a-qui-profite-le

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 218