Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2016
Antananarivo | 22h02
 

Société

Parking payant

EasyPark explique

samedi 18 juin | Bill

Critiquée par les usagers de la route, en particulier par les automobilistes, la société EasyPark décide d’apporter de plus amples informations et des éclaircissements. EasyPark d’après les explications de Tiana Rasamimanatsoa, son responsable Back Office, ne fait qu’appliquer la loi. Les agents d’EasyPark ne font qu’ établir et que dresser au même titre que les agents de police (nationale ou municipale) le procès verbal d’infraction d’un véhicule en faute de stationnement. L’avis d’amende ou la lettre de contravention que les agents d’EasyPark délivrent, sont la traduction d’une sanction ou d’une infraction pénale dont la contestation se fera seulement par opposition au tribunal. EasyPark ne fait qu’envoyer cet avis après avoir reçu les informations sur la carte grise du centre d’immatriculation de Madagascar (CIM).

Enfin et non des moindres, EasyPark informe qu’il est possible à partir du début du mois de juillet prochain de prolonger la durée maximum de stationnement à quatre (4) heures au lieu de deux (2) heures jusqu’ici. De même, EasyPark a convenu avec les opérateurs téléphoniques (MVola, Airtel Monnaie et Orange Monnaie) la possibilité de payer les heures de parking avec le système Mobile-Money. Il est alors possible de prolonger à volonté la durée de stationnement tout en restant à l’endroit (bureau, hôtel, Banque…) où l’usager se trouve sans nécessité de se déplacer. Cette solution sera également opérationnelle, au moins avec un opérateur, au début du mois de Juillet 2016.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 18 juin à 11:10 | Gérard (#7761)

    « la traduction d’une sanction ou d’une infraction pénale dont la contestation se fera seulement par opposition au tribunal »

    ce charabia n’a aucun sens, il n’existe aucun système de droit ou le constat initial d’une infraction pénale puisse être établi par une personne non assermentée.

    la seule solution est de faire prêter serment aux agents d’easy park , à condition qu’ils sachent lire et écrire !

  • 18 juin à 19:30 | Jipo (#4988)

    Oui donc réservé à ceux qui pillent le pays, roulent en 4#4 et ne payent meme pas l’ essence .
    Et puis les déboires d’ easy park mais on s’ en tape !
    Meme si c ’est l’ argent de poche du fiston ...

  • 21 juin à 14:40 | Ibalitakely (#9342)

    Mais si je ne me trompe les policiers communaux se plaignent de l’utilisat° par des agents Easy Park de leur nom-logo-emblème pour donner des contravent°.

  • 27 juin à 16:47 | raoera (#8569)

    Eny e. Ilaina dia ilaina tokoa ny fanovana sy fanatsarana fa aoka kosany aloha hazava e ! Aiza ny toerana hahafahana mametraka fiara ? Mba asio vaha olana ihany e ! Ny olana anie dia ity tsy fanajana ny lalana mifehy ny fifamoivoizana ity e indrindra ny taxi, ny taxibe, ny posy, ny sarety, ny mpitaingina bisikleta sy moto ity e. Ary ny « saosy » azo amin’ireny PV ireny ve mba heverina hanaovana toerampiantsonan’ny fiarakodia sa .....Fa tena marina aloha, deraina ny ezaka ataon’ny CUA. Aleo hiasa izy e !

  • 27 juin à 19:18 | integral (#5596)

    Mais qu’est-ce qu’on s’en tape des problèmes d’EasyPark !
    Est-ce qu’EasyPark s’est adressée aux riverains avant de déclarer du jour au lendemain que les parkings vont être tracés et payants ? Est-ce qu’EasyPark s’est demandé comment les citoyens vont faire pour financer leur parking au quotidien ou comment ceux-ci doivent être agencés ? Est-ce qu’EasyPark a bien mesuré aussi bien les conséquences négatives que positives du système de parking mis en place, et communiqué, sondé les avis là dessus ?

    Mais y en a marre des toutes ces sociétés privées de zanak’ianina qui pleuvent aujourd’hui et qui ne font que ponctionner encore plus le porte monnaie déjà vide (et malgré tout pillé par les jiolahy à coup de couteaux), sans même mesurer que la demande et l’urgence sont tout autre. C’est quoi le prochain ? Un CIN biométrique ? Une carte de sécu obligatoire par habitant pour une sécu qui n’existe même pas ? On paye déjà pour n’importe quel petit papier sans intérêt à certifier qui ne fait que bouffer de l’encre et venir peupler les bureaux des institutions (où elle est l’administration publique entièrement interconnectée que nos impôts financent déjà ??) Vous allez pas encore rajouter des d’autres « grandes idées » du même genre ? EasyPark a accentué les problèmes de voisinage ; il y a des individus dans des 4x4 qui considèrent maintenant que les parkings leur appartient. C’est quoi cette histoire de « seules 4 types d’institutions ont le droit de demander des parkings réservés » ?? Et les commerces, vous croyez qu’on peut trimballer 400kg de marchandises nécessaires au quotidien pour tourner ? Voilà un exemple concret (parmi d’autres) de priorités sur lesquelles le « fitondrana » doit concentrer ses efforts (quoi faire pour dynamiser l’économie à l’échelle micro puis moyenne) mais flûte, maintenant que la voie publique appartient à un privé, c’est trop tard. Au lieu de ça, on a des « j’ai mon ticket de ce parking » qui se veut faire venir un régiment de gendarmes parce qu’il y a une trace de poussière sur son parechoc après que le « docker » soit passé avec son sac de légumes.

    Oui, je sais, agencer et définir les parkings dans un ville est un progrès. Mais le faire sans considération de la réalité pratique sur le terrain est une régression. On voit bien que les décisions n’ont aucune connexion avec les attentes (comme toujours). Comment peut-on après avoir de la reconnaissance vis-à-vis de ces gens.

    D’ailleurs, EasyPark c’est Malagasy ou pas ? ça appartient à qui in fine ? Si c’est malagasy, je renvoie aux interrogations et remarques au dessus. Si c’est pas malagasy, oké, tu peux vendre n’importe quelle société privée aux vazaha, c’est pas un problème du moment que tu favorises la concurrence, que les Malagasy puissent s’installer sur le secteur avec les mêmes règles sur son territoire, mais vendre la voie publique aux vazaha, non, non, NON et NON !

    Dans tous les cas, c’est du grand n’importe quoi et ne prouve pas pour le moment la pertinence du système. C’est quoi la « pertinence » ? C’est pas à EasyPark ou au fanjakana que je la demande, c’est aux usagers. Est-ce que ça améliore votre expérience du quotidien ? Est-ce que vous ressentez des progrès dans votre porte monnaie ou vos activités ? Trouvez-vous un parking plus facilement, quitte à payer ? Se demander si on est financièrement capable d’inclure le paiement du parking dans son planning économique est désormais obligatoire. Moi je constate que je ne peux pas, comme quasiment tous mes semblables. C’est pas parce qu’une magnifique idée inspirée d’un autre pays parait pertinente que c’est forcément le cas pour Madagascar. Je me sens trahis par nos gouvernants.

    C’est mon avis, et ce n’est que le mien (basé quand même sur ce que je vois au quotidien par des opinions de personnes que je connais ou que je ne connais pas, majoritairement d’ailleurs) Des « idées » comme EasyPark ou la cybercriminalité n’ont rien à faire dans notre contexte actuelle. 10 ou 20 ans passé un progrès économique et social notable, oui, c’est nécessaire et ça s’inscrit dans la consolidation d’une croissance. Mais là tout de suite, non, NON ! Comment peux-tu arbitrairement décider que la population doit payer alors que tu ne fais RIEN pour donner à cette population les MOYENS de consommer !!?? Le olom-pirenena c’est la vache à lait des deba ? Bravo ! Même les français ne nous ont pas traités de la sorte pendant la colonisation.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 150