Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 8 décembre 2016
Antananarivo | 12h30
 

Société

Établissement pénitentiaire de Mahajanga

Doléances particulières à l’ambassadeur de France

mardi 2 août 2011 | Pendo

Lors d’une visite de l’établissement pénitentiaire de Mahajanga par l’ambassadeur de France, le mois dernier, les pénitenciers ont pu s’entretenir avec lui et partager leur quotidien, leurs doléances, ainsi que les problèmes qu’ils rencontrent. Bien sûr, la majorité des détenus y sont enfermés depuis un bon bout de temps dans l’attente de jugement. Ils demandent tous à être jugés rapidement afin de pouvoir faire le point sur leur vie et leur avenir. La prison peut cependant apporter quelque chose car certains y apprennent à lire, ainsi que diverses activités.

L’ambassadeur a été particulièrement intéressé par les conditions de détention et le respect des droits de chaque détenu. Il a d’ailleurs pu s’entretenir avec ces derniers afin de leur apporter un certain réconfort. Il a visité chaque groupe de détenus et tenu à leur laisser la parole. Devant sa sollicitude, les détenus lui ont demandé des ballons pour le sport mais également pour le loisir.

Touché et attentif, Jean Marc Châtaigner a prévu de préparer un budget afin de leur offrir 15 à 25 ballons de foot et de basket. Message d’espoir, de réconfort mais surtout une exhortation à l’effort de changement et d’épanouissement de soi ; il encourage également l’apprentissage et l’alphabétisation, même en prison. Les jeunes délinquants ont également eu droit au discours d’un père mais également à toute son attention. Les aides ponctuelles ne constituent pas selon lui une réelle solution car elles ne sont pas durables et ne font que passer. Le suivi et l’instauration d’une aide permanente par contre présente une meilleure option.

Médecins du monde

L’ONG française, Médecins du monde a également apporté sa contribution et sa collaboration afin de veiller à la bonne nutrition des détenus. Elle ne s’est pas arrêtée là mais a contribué à remettre en état quelques infrastructures sanitaires nécessaires aux détenus. Les membres de Médecins du monde ont tenu à prendre soin des détenus, de leur hygiène et de leurs conditions de détention, principalement au niveau de la nourriture. Ils ont fait en sorte d’offrir du riz et une alimentation normale à ces derniers.

Après le récent départ de cette ONG, les bonnes sœurs ont repris la relève afin de poursuivre leurs actions humanitaires. Une continuité qui a enchanté la délégation de l’ambassade de France.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 2 août 2011 à 10:42 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Visite de travail et de courtoisie de l’Ambassadeur de France.Merci de ce geste humanitaire.La France,champion de la défense des droits de l’Homme,même si elle est débordée actuellement par l’immigration massive des réfugiés économiques du « MONDE ».

    - Une remarque :« La majorité des détenus y sont enfermés depuis un bout de temps dans l’attente du jugement ».

    « Peut-être » ???,une situation généralisée dans toutes les prisons malgaches.

    « ON » parle d’amnistie ou d’élargissement ,n’est-ce pas l’occasion pour délester un peu nos prisons, bourrées des individus,en attente de leur jugement,sauf pour les crimes de sang.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 2 août 2011 à 16:03 | DIPLOMAT (#846) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Bonjour Basile,

      La privation de liberté doit être l’exception, et non la généralité.
      Il est parfaitement scandaleux que des personnes en soient privés, alors même qu’aucune peine n’aient été prononcée à leur encontre.
      Ce n’est pas aux citoyens d’assumer les carences d’une administration, fusse t-elle celle de la justice.

      Soit vous êtes reconnu coupable et vous êtes incarcés, soit vous ne l’êtes pas, et vous devez être libéré à l’issu de votre garde à vue ....

      Ce qui se généralise à M/car est un véritable scandale !

    • 3 août 2011 à 18:39 | Mafybe (#5534) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basile ! tout d’abord je tiens a vous dire que je suis tout à fait d’accord avec vous. Mais vous savez Basile, l’amnistie à Madagascar c’est pour les hommes Politique et de préfèrence Riches. Quand on est pauvre et victime de la justice à Madagascar, il faut juste attendre la fin. Comme ils disent souvent « Andriamanitra tsy andry nareo andrinay foana ». C’est malhereux mais c’est comme ça la vie chez nous.

    • 3 août 2011 à 18:55 | Mafybe (#5534) répond à DIPLOMAT

      DIPLOMAT ! Bonjour, c’est vrai que c’est pas a nous Peuple de Madagascar d’assumer les disfonctionnements de la justice, mais ça creve le coeur de savoir qu’un gamin qui a volé un foulard, un téléphone ou je ne sais pas moi qui a commis des vols à l’étalage croupissent en prison, avec des Gens qui ont volés avec violence, tués ou violés des enfants, des femmes, ...

      Donc ce que je veux dire, c’est la vision d’un oeil étranger comme celui de l’Ambassade de France, est une honte pour notre gouvernement, mais ça peut faire bouger les choses, c’est qui essentiel pour moi.

      Veloma.

    • 4 août 2011 à 06:53 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à DIPLOMAT

      Diplomat,

      Malheureusement,nous sommes encore loin de « revoir le système de garde-a-vue et de la mise en dépôt ».

  • 2 août 2011 à 12:43 | Rivohanitra (#142)

    « Après le récent départ de cette ONG, les bonnes sœurs ont repris la relève afin de poursuivre leurs actions humanitaires. Une continuité qui a enchanté la délégation de l’ambassade de France. »

    « les bonnes sœurs ? » ou plutôt « les religieuses ».

  • 3 août 2011 à 08:39 | harmelle (#5862)

    N’étant pas ambassadeur ,mais ayant eu le privilège d’être invité quelques jours a la maison d’arrêt de Tuléar , je peux témoigner que l’on y ai transporté en des temps moyenâgeux .Une certaine pudeur et décence me feront taire les conditions d’hygiène et sanitaires y régnants .
    Je peux cependant dire que l’« emprunteur de bicyclette »de 13 ans y côtoie le meurtrier sordide .
    Bien sur quelques autres et moi même étions là pour de simples erreurs de jugement .
    Un budget pour des ballons ? Monsieur est trop bon ! A quand des ateliers Face BooK ?
    Marc . H

    • 4 août 2011 à 06:59 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à harmelle

      harmelle

      ateliers FB (face book) en prison,il ne faut pas trop rêver.

      Déjà avec FB,ils font des révolutions un peu partout.

      De plus,faut-il croire FB ???

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 3 août 2011 à 08:43 | harmelle (#5862)

    N’étant pas ambassadeur ,mais ayant eu le privilège d’être invité quelques jours a la maison d’arrêt de Tuléar , je peux témoigner que l’on y ai transporté en des temps moyenâgeux .Une certaine pudeur et décence me feront taire les conditions d’hygiène et sanitaires y régnants .
    Je peux cependant dire que l’« emprunteur de bicyclette »de 13 ans y côtoie le meurtrier sordide .
    Bien sur quelques autres et moi même étions là pour de simples erreurs de jugement .
    Un budget pour des ballons ? Monsieur est trop bon ! A quand des ateliers Face BooK ?
    Marc . H

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 481