Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 23h36
 

Société

Grève par-ci, grève par-là

Dialogue de sourds

jeudi 18 juin 2015 | Bill

Aucun service n’a été dispensé aux voyageurs à l’aéroport d’Ivato, aucun vol n’a pu être assuré. Malgré l’intervention des forces de l’ordre missionnées sur les lieux les employés de la compagnie Air Madagascar ont été fermes. Ils n’ont pas cédé et ce malgré les réquisitions qui ont été émises par les autorités. La médiation conduite par l’Inspection du Travail bute jusqu’ici sur le sort des personnels d’Air Madagascar qui sont sanctionnés, pour les uns de licenciement, pour les autres de devoir se présenter devant le conseil de discipline. En tout cas, les employés d’Air Madagascar persistent et signent qu’ils ne veulent la levée de toutes les sanctions contre leurs délégués de personnels avant de réviser leur position, c’est-à-dire de négocier en quelque sorte, tout en brandissant et en s’accrochant à certaines de leurs revendications, dont la tête du président du conseil d’administration et de quelques autres du comité de direction.

Le président de la République a finalement lancé un appel dans le désert ce 17 juin à Nosy-Be quand il a pris la parole lors du lancement de la technologie de télévision numérique, TNT et demandé à ce que les employés d’Air Madagascar acceptent un compromis pour que les touristes et les clients d’Air Madagascar ne continuent de souffrir de cette grève. Hery Rajaonarimampianina n’a pas exprimé outre mesure aucune avancée pour le dialogue dans la perspective des revendications des employés grévistes alors qu’il suffisait qu’il cède lui aussi pour un premier déclic. L’envoi d’éléments des forces de l’ordre à Ivato et l’émission de réquisitions n’ont fait que raidir la position des employés en grève.

Même topo du côté d’Ampefiloha où les employés du service des Domaines poursuivent leur grève, sauf qu’ici, il n’y a pas de force de l’ordre ni réquisition. Selon le porte parole des grévistes, le dialogue en fait était réduit à un exposé de la part de l’Administration de la position de la Direction et du ministère de tutelle.

89 commentaires

Vos commentaires

  • 18 juin 2015 à 09:22 | SNUTILE (#1543)

    La porte aux entreprises privées viennent de s’ouvrir. Ils veulent pas assurer au moins le minimum ’international’. Les compagnies vont installer leurs employés pour les remplacer. Plus de travail du tout après. Chômage total.

    • 18 juin 2015 à 11:37 | SNUTILE (#1543) répond à SNUTILE

      Mieux attendre la fin de l’été et mettre un peu d’argents de côté. Air Madagascar fait des pertes sur MADAGASCAR mais pas dans les pays à côté qui en profitent de cette grève. Car toute ces compagnies ont la capacité de voler au dessus du pays comme des oiseaux migrateurs
      vols avec Air France
      vols avec Air Mayotte-Réunion
      vols avec Air Comores
      vols avec Air Mauritius
      vols avec Air Austral
      vols avec Corsair
      vols avec Kenya Airways
      vols avec Thai Airways
      vols avec Air Seychelles

      etc.

    • 18 juin 2015 à 15:02 | Gérard (#7761) répond à SNUTILE

      Faire voler des avions qui transportent chacun plusieurs dizaines ou centaines de personnes sans trop de risques de les voir tomber, est une entreprise qui nécessite de réunir des compétences pointues et variées dans une organisation efficace

      Nul ne doute que ces compétences individuelles soient disponibles, et même certainement en surnombre tant à airmad que dans le reste du pays, mais ou diable sont l’organisation, la structure, la hiérarchie et l’autorité ?

      il suffit de passer quelques heures dans un hôpital malgache pour comprendre ou est le mal
      vous arrivez aux urgences mais vous et les médecins devez attendre que le caissier soit disponible (revenu de déjeuner !!) pour être pris en charge
      les brancardiers vous réclament de l’argent !
      le médecin de votre service est parfait, mais personne ne fait le ménage etc

      Une compagnie aérienne ne peut pas survivre à l’anarchie perpétuelle, pas plus qu’une nation d’ailleurs

      Si ce pays n’avait pas la chance d’être une ile, il est probable que, en 55 ans, chacun de ses voisins en aurait arraché des morceaux

    • 18 juin 2015 à 16:55 | olivier (#7062) répond à Gérard

      « Une compagnie aérienne ne peut pas survivre à l’anarchie perpétuelle, pas plus qu’une nation d’ailleurs »

      NOUS Y VOILA

       :)

  • 18 juin 2015 à 09:36 | I MATORIANDRO (#6033)

    Tereo mafy ry hery vay manta a !

    Olona henjana be reny aza vitanareo ny manindry azy ka maika fa ze olona tsy ahoan-tsy ahoana reo !

    Poreto mafy e !

    Tonga de soloy vazah daholo h@ mpamafa trano e !

    Samia velon’aina !

    • 18 juin 2015 à 20:39 | Benandro (#6318) répond à I MATORIANDRO

      Tereo mafy nentsika fa ny any ivelany ko ny Lufthansa efa mitaky ny hanamborana ny retraite-ny any Turquie mila amboarina ny condition ny personnels de bord sns... tereo mafy de soloy vahiny mba ho faty kokoa, anadahin-drenin tsika ny vahiny hitsitsy anao refa droit-ny io. Tereo mafy ho faty fa mijaly ny miala aina e ! Azo soloina vahiny hono e, mba manonofy enao, ataovy de ho itanao eo fa mahazo tombony kokoa reo mivarotra bonbon voanjo nohon’ny hiasa am orin’asa efa maty. Mazotoa DG a, soloy any fa mampijaly e

  • 18 juin 2015 à 09:40 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - "LA MEDIATION et L’ARBITRAGE :
    - leviers de développement ".
    APOI du 16 juin 2015
    Près de 50 experts légaux et opérateurs économiques de l’Océan Indien se sont réunis à l’occasion d’une conférence organisée par :
    - la Chambre de Commerce et d’Indusrie de la Réunion et le Barreau de Saint Pierre sur :
    "les Modes Alternatifs de Règlement des Litiges (-MARL-).
    Les participants y ont étudié les moyens de concilier :
    - le désengorgement des Tribunaux,
    - l’efficacité judiciaire
    - et la sécurisation des affaires,à travers les procédés de « MEDIATION et d’ARBITRAGE ».

    En FRANCE,le système judiciaire invite à avoir ==de plus en plus==recours à ces procédés (-MARL-) réputés moins coûteux et souvent plus rapides.

    Le plein développement des « MARL » dans l’Océan Indien n’est pas que l’affaire des « BARREAUX » (-des avocats-) mais qu’une implication collective « sociétale »,incluant le monde économique,est nécessaire.

    La médiation et l’arbitrage permettent de :
    - sécuriser les partenariats économiques entre opérateurs de l’Océan Indien (-Comores,Madagascar,Mayotte,Maurice,la Réunion et les Seychelles-) en palliant « au défaut d’informations » sur les marchés voisins tout en atténuant « LES MEFIANCES » héritées de « NOTRE HISTOIRE ».

    L’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie de l’Océan Indien (-UCCIOI-) soutient l’opérationnalisation d’une plate-forme régionale des Centres de Médiation et d’Arbitrage afin de faciliter ==le règlement==des litiges sur des contrats multilatéraux entre opérateurs économiques des Îles de l’Océan Indien.

    Une association nommée :
    - "BUSINESS BRIDGE OCEAN INDIEN a été créée,en 2014,et==siège==à Antananarivo,Madagascar.

    Les Centres de Médiation et d’Arbitrage des Comores,de Madagascar,de Maurice et de la Réunion sont membres de la structure aux côtés des Chambres de Commerce et d’Industrie (-CCI-) membre de l’UCCIOI (-Comores,Madagascar,Maurice,la Réunion, Mayotte et les Seychelles-) afin de renforcer la proximité entre les cercles judiciaire et économique.

    La plate-forme prévoit :
    - d’offrir les premiers services,à la fin de l’année 2015
    - et d’abitrage d’ici mi-2016.

    • 18 juin 2015 à 10:22 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Annulation totale des vols « AIR MADAGASCAR »,pour ce jeudi 18 juin 2015.
      =« Appel du 18 juin 2015 »=
      Air Madagascar informe « ses passagers,ses partenaires et le Public » :
      - que la compagnie est contrainte ==d’annuler==tous les vols de ce jeudi 18 juin 2015,pour « CAUSE » de grève (-mouvement social-).
      Air Madagascar==tiendra==ses passagers informés de l’évolution de la situation ;
      Source :
      - Orange.mg du 18 juin 2015

    • 18 juin 2015 à 10:25 | manga (#6995) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile,
      La CCOI n’est pas un facteur potentiel pour le développement de notre pays en matière de Commerce que d’Industrie.
      - L’archipel des Comores (Mayotte inclus) n’est pas une référence,
      - L’Île Maurice de son côté est un paradis fiscal, tandis que :
      - L’Île voisine est sous « protectorat » français. En d’autres termes la France envoie les réunionnais comme éclaireurs depuis la colonisation jusqu’à ce jour.
      Souvenez-vous de la façon dont le président de région s’est adressé à Monsieur Marc RAVALOMANANA lors de son passage en tant que Président de la République. Lisez son visage et vous savez l’humiliation qu’il avait subi.
      J’aurais préféré mieux le genre SADC comme profil si vraiment nous voulons voir plus loin que le bout de notre nez.

    • 18 juin 2015 à 11:06 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à manga

      - « MANGA »
      Je ne cherche pas à envenimer nos relations avec les îles de l’Océan Indien :
      - La Réunion-Mayotte,ce sont la France
      - Maurice,c’est le « Commonwealth ».=Angleterre/Inde/Afrique du Sud=
      ALORS,comment choisir les partenaires ?
      A NOUS==MALGACHES== d’être diplomates et futés.Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramùahefarisoa gmail.com

    • 18 juin 2015 à 11:19 | Bernika (#7711) répond à manga

      Excusez moi Manga, mais mieux vaut dans un protectorat français comme vous dites,quoique l’ile de la Réunion a toujours été française depuis le début de son peuplement en 1663, mais on vous pardonnera votre manque de connaissance sans doute associé à votre manque chronique de bonne foi, plutôt que d’être comme vous l’êtes dans la m... jusqu’au cou. Et quand vous parlez des réunionnais qui viennent en éclaireurs à Madagascar, que devrions nous dire alors à la Réunion des 25000 malagasy qui y vivent (et je ne parle pas des candidat(e)s potentiels encore bloqués sur le « dernier paradis sur Terre »), dont bon nombre vivent des minima sociaux, et qui plus est souvent bénéficient de la nationalité française par mariage ou filiation ou naissance sur le territoire français ? Vous avez un sérieux problème pour bon nombre d’entre vous, vous avez oublié dans quel monde et quelle époque nous vivons ! C’est à cause de critiqueurs de mauvais augure, de cupides de tous genres perpétuellement insatisfaits, et d’envieux que Madagascar est dans l’état où il est aujourd’hui, comme dit ma chère épouse : tsy maty vôlavo an-kibo. Que Dieu aie pitié de vous et vous aide à voir ce qui est dans votre oeil avant de critiquer et de juger ceux de vos « voisins » qui ont réussi à sortir du panier à crabes dans lequel vous êtes jusqu’au cou. Quant à votre cher Ravalomanana, cinq ans de plus à la tête du pays vous ferait pas de mal, ne serait ce que pour vous faire crevez d’envie, alors que lui finira par dévorer ce qu’il n’a pas eu le temps de finir lors de son précédent mandat.

    • 18 juin 2015 à 17:44 | manga (#6995) répond à Bernika

      Cher(e) Bernika,
      Je tiens vous remercier de la réponse que vous avez apporté à mon post et répondant à la teneur de celui de mon cher Babazy qui me fait part, à son tour, de ce que pourra apporter les îles voisines à ma patrie.
      J’ai bien souligné le rapport de force existant entre les îles avoisinantes mais :
      force est de croire que le fait de vous concentrer exclusivement sur l’Ile de la Réunion (étant fervent défenseur) fait preuve de mauvaise foi de votre part.
      Qu’importe votre origine mes les faits sont là ; mais sans le vouloir : votre masque est tombé.
      Sachez toutefois que vous n’avez rien à m’apprendre de ce qu’est l’histoire dans son sens propre du terme ainsi que celle dont on essaie d’interpréter pour cacher les vices ; du moins concernant celle de ma patrie.
      Je tiens quand même vous rappeler que je ne suis pas né de la dernière pluie : Vous n’avez pas parcouru le monde comme j’ai enregistreur dans mon compteur.
      Regardez comment vous tourner en rond en évoquant l’histoire du peuplement par rapport aux 25000 Malagasy qui y vivent (inclus votre chère et tendre épouse ; je m’en excuse) ; et je n’en dirai pas plus.
      Vous pensez avoir marqué un point suite à vos critiques, virulents qu’ils soient (vous dites) mais à partir du moment où vous agissez en dépit de bon sens pour partager ce que contient votre matière grise, vous allez être la risée de tous.
      Sur ce, gardez votre pardon pour vos progénitures, je n’ai rien à cirer.

    • 18 juin 2015 à 18:07 | manga (#6995) répond à manga

      Ashnen RAJABALI
      « ... Qu’il en soit ainsi et rira bien celui qui rira le dernier ! Tu es dupe si tu penses encore que Madagascar t’appartienne encore ! Non, certes, il y avait eu une décolonisation mais il n’y a jamais eu d’indépendence...vos gouvernants se sont agenouillés devant nous pour avoir des privilèges dans la société.c’est tout mais il n’y avait pas d’indépendance donc si tu parles d’OPK, on s’en fou car cela ne fera que renforcer notre présence à Mada...Tu n’es qu’une grande gueule du désert !tu parles de fierté,de nationalité mais sans nous tu n’es rien !... »
      « ...Si vous pensez devenir un pays Developpé, revez toujours car vous êtes des Cancres !vous n’êtes tous que des ignorants et des indifférents.c’est pas du tout étonnant si on s’occupe de votre politique de A à Z puisque vous n’avez pas le cran nécessaire ... »
      « J’ai besoin de vous rabaisseE car vous ne valez pas plus que mes domestiques handicapées... »
      Voilà c’est ce qu’on apprend de certains de vos lignées cher Bernika ; aucun mot n’a pas fait l’objet de modification (du copier/coller tout court qui ne mérite même pas d’être commenté) pour vous faire comprendre qui vous êtes réellement.

    • 18 juin 2015 à 18:43 | manga (#6995) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Il n’est pas du tout question de mettre de l’huile sur le feu, loin de là, mais comme vous nous avez révélé la teneur de la réunion sur ce partenariat inter-îles, j’avais pensé ne vous répondre que seulement et uniquement - et comme je l’entends - en matière d’un probable intérêt sur les coopérations industrielle et commerciale pour notre pays. Chacun pourra interpréter comme il l’entend mais je reste sur ma position même si celle-là choque maladroitement plus d’un.

  • 18 juin 2015 à 09:43 | olivier (#7062)

    Des milliards d’impôts impayés ( pendant ce temps les entreprises « normales » se font racketter, et payent à leur place !)
    Des milliards de cotisations sociales non versées ..( les autres payeront leurs retraites ?)
    Un PRM et sa femme qui « détournent » des avions au mépris des autres passagers
    Des billets à des prix exorbitants
    Des vols annulés
    Des choix stratégiques constamment contestés par de multiples mouvances internes
    Un marché « verrouillé » par l’état

    la routine quoi...

    • 18 juin 2015 à 09:57 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      Faut pas être morose comme ça Olivier ! ressaisissez vous !!

      C’est bientôt le 26 juin !!!

      On verra nos fringants soldats dans leurs beaux uniformes parader à Mahamasina et nous rappeler que on n’a pas peut-être pas encore de pétrole* mais en tout cas on a des généraux à prêts à verser leur sang pour la nation !

      Plus belle la vie depuis l’indépendance !!

      *mais ça ne saurait tarder quand on aura repris les îles éparses à ces salauds de français ... ceux-là même qui ont ourdi et orchestré la faillite d’Airmad et d ela jirama !!

    • 18 juin 2015 à 10:13 | olivier (#7062) répond à Paulo Il leone

      Il est étonnant que la semaine qui précède le 26 juin n’ait pas encore été décrétée : « semaine chômée et payée »..

      Au fait, j’ai réfléchis : « Danaïdes AIRLINES » serait plus approprié !

      On lance un sondage national pour le choix du « Naming » ??

    • 18 juin 2015 à 11:24 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      Pas mal .... « danaïdes airlines » !

      Que dites-vous de « Ecuries d’Augias Airlines »

      Bon maintenant faut trouver le slogan qui va avec !

      Je propose "Au bout du rêve avec XXX airlines !

      Avec XXX Airlines un enchantement de chaque instant !

      Découvrez la perle de l’océan indien, Madagascar... ses poubelles, ses cultes consensuels, sa jirama, son fihavanana, ses pâtes matsiro, son armée de métier, ses barbecues conviviaux à nosybe* etc etc !"

      Bon ... va falloir peaufiner un peu tout ça, mais j’crois qu’on tient le bon bout !

      *c’est basile qui va être content !

    • 18 juin 2015 à 12:42 | olivier (#7062) répond à Paulo Il leone

      « Ecuries D’augias Airlines »... j’avoue qu’ y a compet’...

      LOL

      Mais sinon, on pourrait aussi envisager de « namer » les stade de mahamasina !

      Apres l’Allianz ARENA de Munich

      le JIRAMA STADIUM de Mahamasina !

      2 000 AR par an de sponsoring...à crédit..

      Le Club de PARIS réglera l’ardoise, à ne pas en douter !

      Dette de colonisation oblize...

    • 18 juin 2015 à 13:11 | Lekivy (#1953) répond à olivier

      Raillez, raillez chers Olivier, Paulo et consorts, il y a de quoi, vous avez raison ! Mais je vais vous raconter une petite anecdote : en 1991 en pleine période de famine dans le sud, j’ai effectué une mission avec un missionnaire de l’UNICEF dans un bled perdu. En demandant à un paysan qui se plaignait de devoir faire trois heures de trajet à pied pour aller chercher deux seaux d’eau pourquoi il n’allait pas vivre dans un endroit plus hospitalier, il rétorqua que c’est chez lui et que cela lui suffisait pour rester.
      Leçon à tirer, nous malagasy, avons tous les problèmes et défauts dont vous vous gargarisez avec délectation ici, mais ce sont nos problèmes. Et ne comptez par sur nous pour regretter d’avoir réclamé notre indépendance pour autant. Plutôt crever. Alors du vent !
      Nous allons d’abord faire la fête, ensuite nous réglerons nos comptes entre nous (comme le font les employés d’airmad avec leurs c... de dirigeants actuellement, à la malagasy !

    • 18 juin 2015 à 13:27 | olivier (#7062) répond à Lekivy

      Vla t’y pas que ce que j’écris aurait une quelconque importance !

      Mais Cher Monsieur leviky..

      Faites comme bon vous semble !

      interprétez nos propos à tort..indignez vous ou que sais -je ?

      Votre indépendance ? qui la remet en cause ? dans quel monde vivez vous ?

      Faites la fête comme bon vous semble..

      Mais faites le avec votre argent...

      Si nos sarcasmes ne vous intéressent pas, et bien Zappez les..

      Faites comme tout le monde !

      Faites semblant de tout savoir sur tout, de vous indigner...tout en laissant crever votre pays ..

      Car au final...les RESULTATS vous donnent tort, à vous, et à vos acolytes de tous bords..

      Mais tout cela n’est que littérature...

    • 18 juin 2015 à 14:27 | Paulo Il leone (#6618) répond à Lekivy

      Quelle belle envolée lyrique etnonmoins patriotique « ...Plutôt crever....! »

      Sauf que c’est PAS TOI qui crèves ! Toi, tu fais partie de la petite minorité hypocrite (lézélite du pays) qui a le temps de débattre des méfaits et mérites comparés des colonisations à la française et à l’anglaise (z’auriez dû essayé les japonais !), alors que 95% de la population ploie sous le joug de votre immense bêtise congénitale !

      Toi, tu « vas faire la fête » le 26 juin, en admiration béate devant vos valeureux guerriers au poitrail bardé de médailles gagnées on ne sait où. Mais le Rakoto « lambda » tu crois vraiment qu’il a le coeur à la fête ?

      Alors de grâce, ne te fais pas le porte parole des millions de Malgaches qui galèrent grâââve pendant que toi et tes semblables devisez du sexe des anges !!
      C’est d’une indécence insupportable !

      Les seuls qui ont de la compassion pour les Malgaches les plus vulnérables et qui traduisent cette compassion en actes tangibles (alias "en mettant la main au portefeuille) ce sont toujours et dans tous les cas des étrangers, qui pourtant ne vous doivent absolument RIEN !

      En espérant, monsieur le « vertueux patriote », que vous avez bien compris le message,

      à tchao à +

    • 18 juin 2015 à 14:37 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      Bravo Olivier voilà ce que j’appelle avoir des idées !
      Il est vrai que l’enceinte « mythique » de Mahamasina ne mérite pas moins que le beau nom de ce fleuron de l’industrie malgache !

      Et pour l’aéroport international d’Ivato ? Le nom de grand homme Malgache ?

      Sauf que, ça se bouscule pas au portillon les grands hommes Malgaches...NAN j’vois pas !

      Sinon y a « Tonga Soa fihavanana Airport ! Là c’est là où les ailes de l’espoir prennent leurs rêves » !

      J’ai plus d’idées y a leviky qui m’a énervé

    • 18 juin 2015 à 14:47 | Paulo Il leone (#6618) répond à Paulo Il leone

      erratum : il fallait lire « ....’y a Lekivy qui m’a énervé ! »

    • 18 juin 2015 à 16:53 | Gérard (#7761) répond à Paulo Il leone

      ne soyons pas ingrats !

      si vous et moi pouvons profiter ici du soleil et, à revenu égal d’un pouvoir d’achat entre 5 et 10 fois ce qu’il pourrait être en France "hexagonale’ nous le devons à la faiblesse du niveau de vie local et à l’action des dirigeants successifs de ce pays, avec une mention spéciale à Didier Ratsiraka qui a amorcé à Madagascar un cycle d’apauvrissement inégalé en temps de paix

      Réalisons que si ce pays était resté Francais nous y serions infiniment moins riche !

      Mais n’abusons pas non plus de la contrition

      Le seul classement mondial ou Madagascar figure dans les premiers, c’est celui de l’inégalité sociale !

      Et ceux qui entretiennent cette inégalité sont bien Malgaches ! dirigeants , mafieux (voire les deux à la fois) bien souvent de double Nationalité

      Vivant ici depuis quelque temps, j’ai en mémoire quantité « d’abus de position dominante » exercés par des malgaches de la diaspora dont les euros ou les dollars auront trop gonflé l’égo

      Enfin, vu de Majunga, je reste pantois de la capacité de certains Mahorais à abuser du pouvoir de leurs euros à peine secs

      un espoir !

      l’intelligence n’étant en rien corrélée à la richesse, que les 92% de pauvres officiellement recensés se ressaisissent, malgré tout le soin des élites à les empêcher d’évoluer

    • 18 juin 2015 à 17:09 | olivier (#7062) répond à Paulo Il leone

      BOF

      Au final , les grands Zommes zes femmes continueront de croire qu ’ils zont la science infuze...

      Le plus drôle dans tout ce bazarre... c’est que TOUT va s’éfondrer...

      bah...une chose st sûre au moins, et réjouissons NOUS !

      çépaleurfôte

    • 18 juin 2015 à 18:57 | Lekivy (#1953) répond à Paulo Il leone

      Si moi, citoyen malagasy, ne mérite pas de parler au nom des miens, qu’est-ce qui vous permet à vous descendants de colons de prétendre mieux connaître ce que veulent les millions de mes concitoyens ?
      Bien sûr que les gens voudront faire la fête, ne serait-ce que pour oublier les tracas du quotidien et se rapprocher davantage, bien sûr rien de comparable avec les rues pavoisées des champs élysées, les parades militaires avec les artilleries lourdes ou encore les survols des avions de chasse, non mais de la manière la plus simple du monde et dans la liesse quand-même.
      Nous ne sommes pas fiers de nos politiciens et nos dirigeants, mais notre ami Leone ne rate pas une seule occasion d’ironiser sur notre indépendance pour le moindre problème, c’est à se demander qui regrette vraiment cette époque glorieuse mais odieuse pour les occupants.
      Tout en reconnaissant que tout n"était pas mauvais durant la colonisation, il est de notre droit de condamner les brimades et autres exactions dont nos ainés ont été victimes. C’est pourquoi je récuse ces ironies dont vous avez la manie.
      Et désolé de vous décevoir mais tant que vous serez là à vous moquer de nous parce que nous avons demandé et acquis notre indépendance, je serai là pour vous.
      Heureusement, tous les vazaha ne sont pas aussi mesquins !

    • 18 juin 2015 à 18:57 | manga (#6995) répond à olivier

      Cher Olivier,
      Pourquoi chercher loin au lieu de vous baser sur l’essentiel :
      Comment peut-on croire quelqu’un qui prétendait avoir travaillé dans un organisme international à but non lucratif contaminé de telle ingratitude.
      Ne vous êtes vous même pas demandé quels étaient vraiment ses intentions pour venir soi-disant « aider » les malgaches ?
      Les « bidasses » à déflorer de Centr’afrique, le moins qu’on puisse dire.

    • 18 juin 2015 à 19:36 | Paulo Il leone (#6618) répond à Lekivy

      c’est pas en vous drapant dans votre patriotisme chaque fois que vous « avez bobo » à votre susceptibilité que vous avancerez. Au lieu de toujours récriminer contre les odieux vazahas « néocolonialisses » regardez vous un peu, un tout petit peu en face et cessez un instant d’invoquer un âge d’or iddyllique ou tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes malgache possible AVANT que les vazahas arrivent.
      Vous savez bien que tout ce que j’ai écrit sur les Malgaches sans compassion pour les + démunis : Mada champion du monde du taux « d’orphelins », ou plutôt d’enfants abandonnés ; Mada dans le peloton de tête mondial pour la violence domestique (il ne s’agit pas de bonnes reduite en quasi esclavage qui tabasseraient leurs patrons gros et gras roulant carrosse et 4X4, mais de maris imbibés qui frappent leur femme), pour ne citer que ces aspects-là de votre culture dont vous êtes si fiers !

      Bref, le paradis du fihavanana... qu’on vous dit !!

      Vous ne réagissez pas là dessus parce que c’est vrai et que vous le savez bien !
      Mais vous allez sans doute me ressortir le refrain préféré des Malgaches, comme quoi tout ça célafôte à la colonisation française..., et le pire c’est que comme la majorité de vos compatriotes vous le croyez !

      Alors croyez-moi : votre pays n’est, hélas, pas près de sortir de la mer.d.e. noire dans laquelle il s’enfonce depuis plusieurs décennies !

  • 18 juin 2015 à 09:47 | Eloim (#8244)

    Le Droit de grève existe mais un service minimum pour ne pas induire le public, ayant droit au service de la compagnie, dans la souffrance des mesures d’irresponsabilité enclenchées par ce mouvement.
    Le Droit de grève existe mais limité jusqu’à la porte de la faillite de la compagnie en question.
    Et si un jour, la compagnie sera fermée, qui vont se porter comme responsable de cette « ruine » ?
    Des fautes ont été relevée dans les comptes des deux parties : licenciement « abusif » et insolence par rejet de dialogue ni de règlement des conflits par voie de concertation « interne », sans parler des mesures administratives incohérentes aux Codes et pratiques de tout travail décent, ... côté staff dirigeant ; manifestation revêtue de derrière politique par rejet de la nouvelle équipe, des différentes directions jusqu’au PCA, peaufinés de politique, en particulier d’affiliation de HVM ; les mises en gardes lancées depuis la Transition sur la sortie de l’annexe B, la mise sous clan de personnel de cette compagnie, ... côté personnel.
    La corde est assez tendu et personne ne veut se plier devant la nécessité de régler dans les plus bref délai ce conflit anti-économique, surtout en cette période d’affluence des touristes-vacanciers. Même topo pour le mouvement de grève du personnel de Domaine.

    • 18 juin 2015 à 11:14 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Eloim

      Air Madagascar c’est un « copié/collé » d’Air France.
      Mais les difficultés respectives sont des causes différentes .
      Quel serait le résultat final ?
      ==« LA FAILLITE DES SOCIETES »==
      On remet tout sur le « TAPIS » !
      - « On verra la suite » !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 18 juin 2015 à 11:44 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Sous le tapis vous voulez dire comme toujours depuis 50 ans : le résultat, vous l’ avez sous les zyeux ./

    • 18 juin 2015 à 13:12 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      - « Circulez »povr c..om_kon

    • 18 juin 2015 à 14:22 | SNUTILE (#1543) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Je souhaiterai informer RAMAHEFARISOA Basile sur l’intérêt commun d’Air-Madagascar et d’Air-France. Et malheureusement contredire le « copier-coller ».
      Air France a toujours soutenu la survie d’Air Madagascar comme récemment à aller jusqu’à la (Madagascar) permettre d’acquérir un Airbus location-vente. En même temps d’une pierre deux coups à sauver l’honneur de la compagnie de rester à l’international.

      Air- France est encore sous la tutelle de l’état français comme Air Madagascar. Sauf qu’elle est côté en bourse avec KLM (Nederland) avec une mauvaise côte actuellement mais un capital d’état et surtout d’actionnaires confiants dans le sérieux du personnel et du service rendu dans le passé et préservé tant bien que mal jusqu’à ce jour. Même moi je n’arrive pas à oublier l’accueil pour un vol Madagascar-Réunion-France en 1990. Elle a les reins solides, comme dit les malgaches.

      Il n’est pas difficile de prendre en charge Air Madagascar proportionnellement à la flotte Air-France dix fois plus. Et mille fois en vols quotidiens. Seulement mal informé le personnel d’Air-Madagascar et les influents publics proches semblent imiter la grenouille qui veut devenir un bœuf. heureusement qu’ils sont pas côté en bourse internationale CAc40 qui ne pardonne pas la perte de 1 centime qui peut devenir 1 milliard en quelques secondes.

      Il est inutile de changer sans cesse le personnel éprouvé, expérimenté parce qu’ils sont soit disant incompétent. Au contraire. Car c’est à force de forger qu’ils deviennent forgerons. C’est par contre le « copier-coller » des députés contre le président.

      Petit à petit l’oiseau fait son lit. Et en amassant des sous, j’amasse des centaines de francs, en amassant ces centaines de francs j’amasse des milliers, puis des milliards, puis des richesses qui ne sont autres que des hommes et femmes de bonnes volontés et volontaires, qui peuvent se sacrifier sans se suicider.

    • 18 juin 2015 à 14:49 | SNUTILE (#1543) répond à Eloim

      En résumé : l’Education Nationale Malgache en Ruine et tout ce qui en dépend en pâtisse aussi.

      Ne croyez pas qu’il ne savent pas compter s’il s’agit de faire du petit commerce. Mais ici c’est gérer de la paperasserie de tout genre qui représente l’argent par virement, budget, attribution, billet d’avion vendu, rendu, changement de vol etc.

      Ce n’est plus l’argent dans un petit sac mais en chiffres qui déstabilisent les non-initiés ayant jeté un coup d’œil. Même si c’est un bilan d’une année il va y voir de l’argent gagné ce jour là. :) :)

      Ils agissent sans réfléchir aux conséquences répétées de pertes. Ils ont déjà oublié qu’il faut encore récupérer les pertes de leur dernière grève « gratuites ».

      Jurisprudence ils en font fi :Droit de grève +service minimum+ responsabilité civile qui va payer les hôtels et restaurants des passagers lésés et s’ils vont pas encore demander des indemnités en dommages et intérêts.

      C’est toujours le savoir-faire approximatif ne chercher pas longtemps :
      Des fautes ont été relevée dans les comptes
      licenciement « abusif »
      rejet de dialogue
      mesures administratives incohérentes aux Codes et pratiques de tout travail décent.

      Dans quelques jours ils vont oublier le cumul de perte à cause de leur grève depuis le 15 juin 2015.

  • 18 juin 2015 à 09:47 | hrrys (#5836)

    Rien d’etonnant si ce regime fait un tel abus envers les employes d l’etat .Je les conseille de faire une greve gle car un recours aupres une quelconque judiciaire et/ou administrative ne serait etre envisageable

    • 18 juin 2015 à 11:01 | RAMBO (#7290) répond à hrrys

      Pendant que vous y êtes pourquoi ne pas dire aux employés d’Air Mad grévistes de demander aussi la tête du Président de la République ?

      Pour vous mapar la stratégie c’est « jeter de l’huile dans le feu ».

      Mais regardons de près le tenant et l’aboutissant de leurs revendications ...« Ils demandent le limogeage de tous leurs supérieurs hiérarchiques »..cela arrive dans certaines boîtes partout dans le monde mais pour une personne ou deux au maximum..mais là à demander le départ de toute une équipe de la hiérarchie de l’entreprise sent un mauvais air politique...

      Imaginons que le gouvernement accepte de limoger tout le monde...ils vont être remplacés par qui..est-ce que ces grévistes demanderaient aussi à nommer eux-même leurs remplaçants ? A leur convenance ? Comme les députés Mapar qui demande de nommer les Ministres.?.

      Parce que selon le Mapar Patrick Raharimanana ,non moins candidat 0,00 très malheureux de la présidentielle, les Députés sont les chefs des Ministres et il rajoute ...Maharante JDD, ancien député mapar devenu Ministre n"avait pas une promotion mais une rétrogradation..c’est lamentable...Toy izany no fisainana ao amin’ny Mapar ao.

      La mentalité qui gangrène ce pays en ce moment c’est « maparienne ».... Le non respect de la hiérarchie ..le pognon ou saosy...et manongana..c’est lamentable !

      S’ils demandent à se mettre autour d’une table et de voir ensemble ce qu’il faudrait changer dans le fonctionnement de la compagnie..je suis tout à fait d’accord...

      Du côté de l’administration, il faut que les choses soient clair aussi..il faut dire clairement au public « les fautes » qui l’amène à licencier les 4 syndicalistes avec les preuves...

      dans cette affaire et partout d’ailleurs, les dirigeants doivent toujours tenir compte de l’opinion publique...les dirigeants sont des élus du peuple et un jour ou l’autre ...ils doivent remettre en jeu leur mandat et ce sera le peuple qui tranchera selon leurs résultats.

      Comme elle aime dire le célébrissime forumiste pro Rajoelina Isandra ici...il n’y a pas de fumées sans feu...Ce n’est pas les fumées qui doivent attirer l’attention des dirigeant mais le feu qui est à l’origine du problème...

      Pour moi, le feu c’est toujours les « saosy »( ’les dessous de table en abondances sous la Transition) qui sont entrain de s’aménuiser partout à cause de la lutte anti-corruption menée par ce régime...Histoire de rassurer aux Bailleurs de Fonds ...

      J’ai rencontrer il y a quelques jours un « affairiste » malgache qui habite en France et qui s’amène régulièrement avec 2 containers de pièces détachées au moins par an..depuis des années. Il m’a dit clairement mot pour mot :« Tena tay be ity régime ity fa lasa sarotra be ny mampiditra entana aty amin’ny tanana » traduction littérale :« Ce régime est une grosse merde parce que il est devenu difficile de faire entrer les marchandises au pays »...

      Pour vous dire que son affaire n’est pas interdite..moi même, il m’arrive d’acheter quelques bricoles avec lui mais le problème c’est le manque à gagner pour l’Etat au niveau des taxes douanières ...parce que les gens comme ce monsieur et tant d’autres préfèrent donner « le bakchich » au douanier de service qui, en générale le considère comme son client ..au lieu de verser par la voie normal les taxes douanières..

      Rare sont les personnes qui n’ont jamais pratiqué ce genre de corruption quand nous revenons de l’étranger pour faire entrer nos bagages..

      .C’est un pratique courante à tous les niveaux à Madagascar...sans parler des commissions touchées par les techniciens pour passer les commandes des pièces détachées...c’est ce qu’on appelle habituellement « saosy » ou sauces ici à Madagascar...

      Un bon poste ici c’est un poste où les « saosy » sont en abondances et manara-penitra...et ce terme n’est pas venu par hasard durant la Transition..Tout se voulait manara-penitra et la difficulté maintenant c’est que tout cela ne sera plus possible sous ce régime et c’est « le feu » qui provoque toutes ces fumées.

    • 18 juin 2015 à 11:17 | hrrys (#5836) répond à RAMBO

      Toujours des blablas , ......patati patata !!!! en vous lisant Rambo j’ai l’impression de voir une coquille vide le contenant est beau à voir mais qd la question se pose sur le contenu y a rien : n....a....d....a !!!!!Si vs disiez que derrière ces grévistes planent l’ombre de ANR , vs faisiez fausse route . Tous les employés de l’état ou ceux des secteurs privés ont le droit de faire une gréve mais réglementée ds le cadre de la loi...cela ne donne pas droit au directeur de les licencier

    • 18 juin 2015 à 11:38 | RAMBO (#7290) répond à hrrys

      D’après vous Hrrys...Qu’est-ce qui empêche une de vos collègues mapar de faire un tour à Ivato Air mad... avec une belle voiture et « deux cartons » dans le coffre.

      J’admets le droit de grève mais... il y a les opportunistes (politiques) qui mettent de l’huile dans le feu...pour déstabiliser le régime...

      Un exemple, vous, vous êtes mapar jusqu’aux moelles ..ces grèves par ci grèves par là vous feraient certainement frotter les mains...avouez hrrys.

    • 18 juin 2015 à 12:13 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMBO

      RAMBO,
      - « Ne tombez pas dans ces discussions stériles ».
      Le MAPAR est illégal,c’était juste pour gagner un peu sous pour financer les élections légilatives.Ce n’est pas un parti politique ni une assocition de société civile,juste un ramaseur de « balles perdues » ou du fric=sale= ?

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 18 juin 2015 à 13:16 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      - c’était juste pour gagner un peu de sous pour financer les législatives.Ce n’est pas un parti politique ni une association de société civile,==juste==un ramasseur de balles perdues ou du fric-sale !

    • 18 juin 2015 à 14:09 | Eloim (#8244) répond à RAMBO

      Ne vous en faites pas. Ce genre de grève a été entamé il y a bien longtemps, au moment où nous nous étions sanctionnés d’entrer dans l’annexe B. Puis, le personnel d’AirMad rajoutait quelques sauces pour bien accommoder la recette de l’époque. Ne vous sentez pas si fautif que ça car plus on traîne sur le règlement d’un conflit que ça dégénère jusqu’à déstabiliser tout un régime. Donc, c’est au régime du PRM HR d’en être victime. Donc, il est préférable de renforcer davantage la concertation afin de débloquer la situation qui se dégrade d’un jour à l’autre.

    • 18 juin 2015 à 14:44 | RAMBO (#7290) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      En politique Bazy ...la règle c’est « ne jamais sous estimer l’adversaire »

      Le mapar regroupe les principaux adversaires politiques du Président Rajaonarimampianina que je soutiens et tout le monde le sait..

      Un ohabolana gasy dit « Ny fandio iray siny dia tsy mahaleo ny fandoto iray tandroka ary ny ratsy tsy kely lalana » ce qui veut dire qu’une petite goutte de poison peut salir un lac....et le malin peut être partout.

      Si vous arrivez à écouter la « Grande comédie » une émission de lalatiana et Rolly Mercia sur Free Fm...c’est hallucinant..

      Ils y a 2 acteurs..Lalatiana petsana et Rolly le Bisounours ...La dame commence la comédie pendant quelques dizaines de minutes faisant semblant de dialoguer avec son interlocuteur qui pendant ce temps dort et ne répond pas du tout ...

      ...le sujet c’est « salir le Président de la République et le Régime »...A signaler qu« ils sont mapar et épaulés souvent en image sur Youtube par Papy Jeannot l’ancien » salaka« de Rajoelina (il le suivait partout)...et quand elle finit de cracher ses venins à l’endroit du Président...c’est là seulement que le Bisounours répond avec sa grosse voix... »Marina ny voalazanao ry lalatiana« ou bien pour les francophones... »C’est vrai tout ce que tu as dit Lalatiana".

      Betoko qui disparaît depuis quelque temps de MT.com (était) ou est (espérons qu’il est encore vivant) est un assidu de cette émission et.. c’est normal s’il réplique exactement comme Lalatiana ici...D’ailleurs (Itopokolahy) Betoko ne jurait que par lalatiana.

      Pourquoi je vous dis cela Bazy ? Parce que ces gens là sont déterminés et ils ont les moyens financiers pour déstabiliser ce régime...Radios.. Télé Viva..Karana... mauriciens..le groupe Sodiat de Mamy Ravatomanga qui est devenu aussi le salaka de Rajoelina depuis quelques temps.

      Il faut toujours apporter tant que possible des éclairages au publique sinon « ny marina mitavozavoza dia tsy maharesy ny lainga tsara lahatra »... ou bien.. la vérité mal dite ne convainc pas mieux que le mensonge bien formulé.

    • 18 juin 2015 à 15:46 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Vous voyez MAPAR partout,...

      Patrick Raharimanana MAPAR...?

      Quand le WC est bouché,...constipation,... c’est à cause de MÄPAR,...

      Hery n’arrive pas à concevoir une politique de développement réaliste, les bailleurs remettent au calendes grecques le déblocage de financement,...C’est à cause de MAPAR,...

      En suivant, cette crise au sein d’Air MAd,...on a l’impression que les dirigeants de cette société souhaitent qu’elle s’enlise...Peut -être, ils auraient une idée en tête le projet « Madagascar Airway »,...

    • 18 juin 2015 à 15:52 | RAMBO (#7290) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bazy..je vous apporte une « révélation » qui est dans la continuité de ce que ke viens d’écrire...

      Hier, tard dans la soirée Isandra la Mapar jusqu’aux os de MT.com échangeait comme d’hab avec moi et à la fin, à bout d’argument.. elle était très fière de « m’offrir un cadeau »...C’est un article de Papy Jeannot, le salakan-dRajoelina sur Madagate...

      C’est un article soit disant d’investigation...style mediapart comme en France...Mais c’est « border line » je dirais parce que l’article a pour but de salir le couple présidentiel Malgache en étalant leur vie privée...

      Dans votre pays Basy cet article terminerait en procès exemplaire...je ne veux pas afficher ici le lien pour ne pas relayer leur acte de dénigrement à l’endroit de la famille présidentielle...Mais c’est lamentable...

      Rajoelina et sa clique sont vraiment très dangereux pour le régime et pour les Malgaches...ce sont des gens très puissants financièrement et le Président qui était ’l’expert comptable de la Sté Sodiat de mamy Ravatomanga devait connaître la situation financière de cette entreprise...Et c’est là que j’admire le courage du Président d’avoir osé couper avec mamy Ravatomanga qui a choisit d’ailleurs de rester fidèle à Rajoelina...

      Si le Président avait choisi de travailler avec Rajoelina..je pense que le problème d’argent ne serait pas comme il est maintenant...mais c’est un piège aussi parce que le Président serait devenu un instrument de la « mafia » pour protéger les biens mal acquis éventuels de ces gens là...

      Je ne sais vraiment pas l’origine des richesses de mamy Ravatomanga mais... je suis sûr et certain que le Président en tant que ancien conseiller financier de ce Monsieur en sait plus que moi...A mon humble avis, Ravatomanga et Rajaonarimampianina chantent ensemble le chant des écoliers :« Je te tiens tu me tiens par la barbichette »...parce que malgré la rupture...ni le Président ni mamy Ravatomanga n’ose révéler la ou les raisons exactes de cette rupture...Sachez que c’est Sieur Ravatomanga qui a présenté Rajaonarimampianina à Rajoelina en 2009...

      Et l’énigme reste intacte..pas mal de questions...Pourquoi Ravatomanga a choisit Rajoelina qui a perdu le pouvoir au lieu de son ami Rajaonarimampianina qui a le pouvoir ?..Pourquoi le Président malgré les difficultés financières reste impassible devant les attaques en règles de Rajoelina ?..etc.Selon Papy Jeannot c’est l’épouse du Président qui est à la manette..vrai ou c’est une autre manière de salir le couple présidentiel ??.

      Pour moi, à mon humble avis, le Président voyait que... la CI a empêché Rajoelina d’être candidat pour ne pas se montrer cautionner ce qui s’est passé en 2009 ... S’il aurait accepté de travailler avec Rajoelina non seulement la CI risquait de ne pas financer mais auss...i Rajoelina est une forte personnalité et lui et son entourage créeraient de l’ombre au Président...il espérait que l’argent de la CI allait arriver très vite et il serait libre d’agir, sans l’ombre de Ravatomanga l’argent arrive en compte goutte alors le Président devrait changer d"épaule son fusil..

    • 18 juin 2015 à 16:04 | RAMBO (#7290) répond à Isandra

      J’admets que vous avez des pions partout...

      ...mais nous aussi nos avons nos taupes au sein du mapar sinon les 2 cartons de Lanto seraient passés comme une lettre à la poste.

    • 18 juin 2015 à 16:11 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Si MAPAR avait la puissance public comme vous,...la Dame de 60 millions aurait été arrêté en flagrant délit à Tsibazaza,...

    • 18 juin 2015 à 16:26 | RAMBO (#7290) répond à Eloim

      Eloïm...merci pour votre attention de me rassurer mais...

      Vous savez comme moi que la mentalité Malgache est quand même spéciale et il faut toujours se méfier de l’eau qui dort ici...

      Depuis 1972 une grève banale dans un foyer social peut dégénérer très vite en grève général et rotaka pour demander le départ du président en place...

      Et à chaque fois c’est le retour à la case départ...tout est à refaire.

      Il y a des revendications possibles lorsqu’il s’agit des conditions de travail ou des salaires mais ici... ils demandent le limogeage de toute leur hiérarchie.
      Aucun pouvoir au monde ne pourrait accepter de telle demande.

      Ce Président a vraiment la volonté de faire quelque chose de bien pour Mada..c’est l’une des raisons qui l’ont poussé à rompre avec la Transition où le pouvoir de l’argent avait pris une proportion énorme.

      C’est un homme simple et pieux..il n’est pas né dans le luxe mais il a vécu et connaît le confort matériel...Son but, contrairement aux autres, ce n’est pas de considérer son mandat comme un moyen de s’enrichir mais..vraiment pour sauver économiquement notre pays.

      Mission presque impossible au milieu d’un lac où grouillent des crocodiles...Mais je vous rassure aussi Eloïm..Dieu est avec lui.

    • 18 juin 2015 à 16:38 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Rambo,...vous considérez tous ce qui ne sont pas d’accord avec vous, des saboteurs,...C’est genre de comportement ne fait que raviver le foyer de tension,...Et c’est normal que ça se répands partout,...il faudrait que vous changiez de méthode, ce que vous utilisez actuellement est caduque,...

    • 18 juin 2015 à 16:58 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      C’est un homme simple et pieux..il n’est pas né dans le luxe mais il a vécu et connaît le confort matériel..

      C’est vrai, il l’était,...cependant, depuis qu’il côtoie le pouvoir, ça change,...maintenant Hery n’est plus comme il était, il y a 5 ans,...

      - Nouvelle femme,
      - Nouvelle maison,...
      - Nouvelle voiture,...
      - Nouvelle famille politique,...

      Seule, sa méthode qui reste ancienne,...étonnant,...

      Je n’avait pas osé de le dire,...mais, il faut, c’est un « parvenu »,...

    • 18 juin 2015 à 16:59 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      J’ai oublié le plus important, nouvelle personnalité,...

    • 18 juin 2015 à 18:59 | RAMBO (#7290) répond à Isandra

      Nous pouvons compter sur lui pour un nouveau Madagascar alors>>>C est un homme du renouveau. Et parvenu comme vous dites...il parviendra.

  • 18 juin 2015 à 09:53 | takaka (#8449)

    That’s wrong. Tena ratsy be.
    Ny tsy fahaizan’ny mpiasa ny fandehanan’ny orinasa iray.
    Je pense et je crains fort qu’Air Mad va fermer. Et fini les employés.
    Je les conseille vivement de trouver du boulot ailleurs.
    Et ce serait terrible aussi pour les Administrateurs Gasy.

    • 18 juin 2015 à 12:00 | valoha (#7124) répond à takaka

      Ka ny hanakatonana an’io orin’asa io mihintsy no tanjon’ny sasany, raha ny saina tsy miangatra ! Amin’izay mora ho azy ny handraisana azy ireny ho tsy miankina.
      Tsy misy hafa @ i Airmad ny Jirama, Sirama, sns...!

    • 18 juin 2015 à 17:47 | Isandra (#7070) répond à takaka

      Ce que cherche certains dirigeants de cette compagnie,...pour pouvoir relancer le projet « Madagascar Airway ». Du coup, ils ne cherchent point la solution,...au contraire,...ils mettent l’huile sur le feu,...

  • 18 juin 2015 à 10:12 | lanja (#4980)

    Mba iza marina ary no tena mpanolotsaina an’io HR io e ? ohatry ny mahatalanjona ihany, dia hitondra inona ireto grèves ireto ? tena fitakiana tsotra marina ve ireo

    • 18 juin 2015 à 10:58 | manga (#6995) répond à lanja

      Tany mena tsy hirehitra rahavako ka tsy handihy ho azy ny hitsikitsika raha tsy ao raha.
      Ny fanafodiny dia tsotra : Ny mpitondra dia natao hampandroso ka mandamin-draharaha raha ilaina. Ny fanontaniana mipetraka dia ny hoe : « Inona no voalamina hatramin’izao ? »
      Ny gaoma amafàna ilay liste « B » toa mitarazoka any amin’ny librairie ihany moa ilay tsindry toa lasa manempotra ka mampisafoaka ny ankilany.
      Ianao raha teo manontany tena hoe mbola misy ve izany Air Mad izany ?
      Ho an’ireo mipetraka any ivelany aloha dia toy ny soratra fa tsy hita maso satria tsy misy mihitsy amin’ireo 258.497 probabilités de liaison no manasa anao handray io zotra io.
      Lazaina ary fa nandainga ny tenako ; mba azonao pesipesenina ve ny saran’ny zotra mihoatra lavitra an’ireo compagnies avo lenta ?
      Sa « Kenya Airlines » mandritry ny 41 ora ho an’ny zotra tokony hanao 12 ora.
      Miha-maizina ny lalàna mandeha mody Rahavako ka raha izao no mitohy dia arak’ilay nolazain’i Hilary CLINTON hoe : « RAYE DE LA LISTE ».

      Raha raisina amin’ny teny tsotra dia na te-hitodi-doha ka misafidy hampirobo ny an’ny tena aza dia tsy afa-manoatra ?

  • 18 juin 2015 à 10:37 | Apache (#7156)

    Mesdames, Messieurs les dirigeants et actionnaires de AirMad,

    Que cette situation vous serve de leçon. Il y aura sans doute d’autres grèves dans l’avenir, surtout avec ces syndicats communistes. Préparez-vous. Pour ce faire, trouvez et formez des réservistes comme dans l’armée et faites appel à eux quand ces bons à rien de communistes tentent de vous tenir par les c.ouilles et les t.étons. C’est-à-dire :

    1. Former de jeunes gens pour les métiers du personnel au sol. Croyez-moi, les candidats ne manquent pas. Ils remplaceront d’éventuels grévistes

    2. Faites de mêmes avec les solafa eny ambony avion (hôtesses, steward), quelle personne ne rêverait de les remplacer ne serait-ce que le temps d’un vol ?

    3. Pour les pilotes, les militaires pourraient s’en charger. Dommage que les pilotes de notre honteuse armée de l’air ne savent voler que sur ULM et de petits Cessna et quelques fois, des zébus dans le sud. C’est une occasion de vous rattraper, donnez à l’armée de l’air tout ce qui lui est utile pour remplir ses missions : une vrai formation de pilote et des ATR et des Boeing. Pourquoi ATR ? Pour la simple raison qu’une version militaire de cet aéronef existe pour la surveillance maritime, l’appui feu style gunship Hercule C130, transport de troupe, etc. Si grève, chez airmad, les militaires pourront les remplacer. Pourquoi Boeing ? Pour les même raisons qu’ATR (les versions militaires de Boeing ? Des ravitailleurs stratotankers, des C130, des chasseurs F15, des AH64 APACHE, des etc.)

    Tout çelà vous éviterait de perdre 500K$/jour. En plus, vous pourriez déclarer toute grève illicite ce qui vous autorise à suspendre les salaires.

    Écrasons ses communistes !

    • 18 juin 2015 à 10:41 | Apache (#7156) répond à Apache

      Écrasons « CES » communistes.

    • 18 juin 2015 à 11:06 | che taranaka (#99) répond à Apache

      AKORY LAHALY,

      ils sont communistes....ou « n’ont plus rien à perdre »...????...ils sont 22 millions quand même...la misère mon ami...la misère..leur vie ne vaut plus rien...mourrir aujourd’hui ou demain n’a plus d’importance...

      c’est bien dommage pour notre pays....

    • 18 juin 2015 à 11:18 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Apache

      - « Qu’entendez-vous par communistes » ?

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 18 juin 2015 à 11:52 | Apache (#7156) répond à che taranaka

      La misère ? les employés d’Airmad sont quelques uns des mieux lotis de ce pays ...
      Les communistes ? Ce sont tous les héritiers de l’ère soviétique, tous les ennemis du capitalisme et la croissance, tous ces syndicats que se disent « chrétiens », « révolutionnaires », etc.

    • 18 juin 2015 à 11:56 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      tous les maçons qui gangrènent la société gasy , des parasites à votre imaze !

  • 18 juin 2015 à 11:25 | sanois (#8546)

    y a t il une societe etrangere prete a se suicider en voulant diriger Air Mad ?

    +

    j ai encore la taxe securite sur le ventre ! (stomach)

    • 18 juin 2015 à 11:53 | Apache (#7156) répond à sanois

      Massive Dynamics

    • 18 juin 2015 à 12:15 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à sanois

      - « Air Madagascar n’est pas à vendre ou à co-gérer avec des étrangers ».

    • 18 juin 2015 à 12:25 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      En effet elle est sabordée, et les gasy de votre pire espèce, y arrivent très bien sans l’ aide de quiconque ./
      Et qui voudrait l’ acheter, ou la « co-gerer » : KI ???
      Question : « VOL » vous excellez, par contre pour les décollages, prévoir encore 50 ans ...

    • 18 juin 2015 à 13:28 | Apache (#7156) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      D’où cette chute libre dans les abysses ...

  • 18 juin 2015 à 12:22 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Devant un régime qui a le culte de l’irrespect (des promesses électorales, des paroles données, des signatures, de la loi, des personnes, etc..), il faut s’attendre à tout.

    • 18 juin 2015 à 12:27 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Yes Hallal ouakbar !

    • 18 juin 2015 à 13:17 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      Rien à cirer !

  • 18 juin 2015 à 13:41 | caro (#7940)

    Le droit de grève est un acquis constitutionnellement reconnue dans ce pays. Mais comme dans toute chose, il s’exerce selon des dispositions dont le respect conditionne sa justification ou non.
    Si l’on considère que ces grévistes avaient raison, il convent de voir en quoi leurs revendications tiennent la route.

    Plus d’une fois, j’ai eu l’occasion de dénoncer sur cette plateforme que dans ce pays, chaque minuscule entité qui dispose d’une bribe d’autorité en use et en abuse. Parmi les revendications figure la tête du PCA, des directeurs généraux,... et à ce rythme, on ne risque pas de se tromper en sentant que l’objet de la démarche prend une allure politique.
    Du coup, l’on arrive à se poser la question de savoir si on est toujours dans le cadre d’une grève telle que prévoient les dispositions en vigueur. Et on peut transposer cette vision sur la grève au niveau des Domaines.

    Avec le bras de fer actuel, je me demande si ces grévistes prennent conscience du devenir de cette « boite » qui leur fait vivre, fait vivre leur famille et d’autres encore. C’est l’image du « bodongerina », « barofo »... sans penser plus loin que le bout de son nez.

    En revanche, quand les choses deviennent flagrantes, même si les revendications n’ont pas l’air fondées, les contextes peuvent amener à voir les choses autrement. Et beaucoup de choses s’apparentent à cette situation à Madagascar.

    Quand vous avez l’avocat de la Compagnie durant plusieurs années, incapable de la sortir de l’annexe B, on peut lui reprocher de défaut de conseil, et l’affaire est susceptible d’être portée devant la justice. Au lieu de sanctionner telle défaillance, qu’est-ce qui se passe, eh bien, il est promu Président du Conseil d’Administration de ladite société. Sous cet angle, on ne peut pas ne pas comprendre l’écoeurement sur le fonctionnement d’Airmad.

    J’ai déjà eu également l’occasion de dire sur ce forum que si par le plus grand des hasards, on s’est trouvé propulser à un poste quelconque sans qu’on en ait la capacité pour l’occuper de manière immédiate et correcte, il faudrait au moins fournir les efforts nécessaires pour le mériter et que les suites ne soient pas catastrophiques pour ladite société à cause des copinages. Je rappelle à ceux qui ont la mémoire courte que cet avocat a pris la défense de cette société d’Etat pendant la transition ou le PCA de l’époque, n’est autre qu’un ancien ministre des finances.

    Trouver l’erreur...

  • 18 juin 2015 à 13:55 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Au Commandant Rado Rabarilala :
    - Depuis quand êtes-vous au Conseil d’Administration d’Air Madagascar ?
    - Vous parlez des incidents du W-E pascal !
    AVANT cela,n’existe-t-il pas de phénomène de ce genre,même avec les « MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION d’AIR MADAGASCAR » ?
    Cordialement !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 18 juin 2015 à 14:50 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il n’est pas interdit de critiquer, mais les gens qui formulent des critiques à l’endroit d’Air Mad et ses employés doivent avoir au minimum doubles cultures, assez riches, l’une :

    - en entreprise ;

    Et l’autre :

    - en aéraunotique !

    Ceux qui critiquent savent-ils qu’il est difficile de gagner de l’argent avec une compagnie aérienne ? La majorité des compagnies aériennes mondiale, même la plus performante perde plus d’argent qu’elle n’en gagne !

    S’il y a une une entreprise qui demande d’anticipation, de réactivité et de prévision à court et à long terme en tout temps, c’est bien une compagnie aérienne. Air Mad a connu deux experts aéronautiques et entrepreneurs mondialement connu :

    - Rajoelina et Mr R. Hery !

    Je trouve que les critiques que certains distribuent ici sont malvenues. Pour s’en prendre aux employés :

    - curieusement en épargnant les incompétents, ces hommes qui s’improvisent présidents, industriels, et grands entrepreneurs derrière la perte d’Air Mad et surtout la faillite du pays aujourd’hui.

    Airbus 340, ATR, ce ne sont pas les employés d’Air Mad qui l’ont négocié et fait venir. D’ailleurs, savez-vous dans quelles conditions ces acquisitions se sont faites ?

    Et si Air Mad était roulée ? Est-ce qu’il vous arrive d’y penser ? J’espère que oui. C’est assez malsain de ne pas y penser étant donné que le pays état en transition à l’acquisition d’Airbus. Et que fait un président de la République dans une compagnie aérienne que l’Etat gère ?

    Si tout marchait, puisque tout marche, les gens applaudiraient :

    - rien ne marche, alors il faut avoir la présence d’esprit de s’en prendre aux responsables de la situation actuelle, pas aux gens qui en subissent les conséquences.

    Avis aux amateurs, Air Mad n’a pas problèmes des compétences de ses actrices et acteurs économiques :

    - la compagnie a un problème avec ses dirigeants, les politiciens.

    • 18 juin 2015 à 15:21 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à diego

      Malaysia Air line s’est déclarée en faillite après la disparition de ses 2 avions dont l’un abattu au-dessus de l’Ukraine.
      Air France n’arrive plus à renouveler ses flottes à cause de la concurrence des compagnies low-coast et de l’importance de la rémunération de ses personnels dans le compte de charge et se rabatte sur la protection de ses vols vers les DOM-TOM.
      Seules les compagnies du Moyen-Orient et de la Chine tirent leurs épingles et font des commandes importantes de gros porteurs dans le salon de l’aéronautique du Bourget.

      A l’image de nos dirigeants, la population fait fi de toutes les choses publiques : Il n’a rien d’étonnant si le pays est à la croisée des chemins dans tous les domaines (économique/sociale et politique).

  • 18 juin 2015 à 15:43 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Dommage que les sourds et les aveugles du forum ne se rendent pas compte de l’absence de collaboration franche entre le PHAT et son ministre de Finance de l’époque depuis longtemps car :
    - ce dernier se faisait superviser par le SG de la présidence pour les engagements des grosses dépenses à cause de sa folie de grandeur en période de transition. Un expert comptable qui se faisait encadrer, c’est du jamais vu.
    - la réponse du berger (le BAC+++++) à la bergère (le BAC---) ne se faisait pas entendre avec le choix de l’Air Bus pour Air Mad.
    - la situation s’est envenimé lors de la propagande avec des dépenses exorbitantes pour des résultats médiocres (d’où la création du HVM).
    - Cette mésentente a été à l’origine du non application de l’article 54 de la constitution et de tout le reste jusqu’à ce jour.

    Le pays est à la merci des problèmes d’égo entre des fortes personnalités depuis toujours (ANDRIAMANJATO/TSIRANANA relayé par RAMANANTSOA/TSIRANANA puis RATSIMANDRAVA/RATSIRAKA et ainsi de suite avec RATSIRAKA/ZAFY ALbert suivi de RATSIRAKA/RA8 relayé par RA8/ANR et maintenant HR/ANR).

    IO ILAY GASY MODY MIHAVANA EH !

    • 18 juin 2015 à 15:51 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Donc il est évident que le problème relève plus de la mentalité/manque d’honnêteté intellectuelle (de patriotisme) de nos dirigeants successifs que des constitutions qui se sont succédées depuis l’indépendance.

    • 18 juin 2015 à 16:21 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      L’histoire de notre pays a montré que ces égos se sont conjuguées dans toutes les sauces (se sont habillés des rivalités en vogue du moment) pour devenir des cocktails explosifs entre MDRM/PADESM-AKFM/PSD -MERINA/COTIERS- PROTESTANT/CATHOLIQUE- BAC ++++/BA----, ceux au pouvoir contre ceux qui y aspirent, etc..

  • 18 juin 2015 à 16:45 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Le nœud gordien/le fond du problème de notre pays est connu et il reste à trouver la solution pour éviter sa persistance à court/moyen et long terme : Quelles propositions pouvons-nous faire pour avancer dans la bonne direction (stabilité et développement) ?

    • 18 juin 2015 à 17:21 | che taranaka (#99) répond à plus qu'hier et moins que demain

      AKORY LAHALY,

      posez la question à ISANDRA et RAMBO....

      Pour le moment c’est MAPAR contre MAPAR 1(HVM)....

      et les robinets des aident ne s’ouvrent toujours pas.....

      et .............stabilité et développement..............ce n’est pas pour maintenant...un jour peut-être...

    • 18 juin 2015 à 17:38 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à che taranaka

      Avez-vous déjà eu affaire à un faux (billets, journalistes, guides) ?
      Pas plus loin qu’hier une personne se faisait passer pour FABIENNE ANDOMALALA de la TVM pour couvrir un événement artistique et elle a volé les portes-monnaies des organisateurs.
      En période de campagne des produits locaux, certains paysans se sont faits arnaqués avec des faux billets de 10 000AR dans leurs recettes.

  • 18 juin 2015 à 18:01 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Dans tous les métiers, il faut se méfier des hommes prétentieux qui ont les solutions à tous vos problèmes : Il faut les éviter carrément sinon ils vont vous plumer à la 1ère occasion qui se présente.
    En matière de sport, on a la distinction entre amateur et professionnel, et pour marquer la différence certains parlent de division, de minima requis, etc..
    Même pour conduire les différentes voitures motorisées, on exige différent types de permis et pour être chauffeur de Taxi-Ville, on exige la capacité.

    Tout cela a été instauré pour avoir de l’efficacité et que pour les métiers ou professions en question ne tombent pas dans les mains d’un charlatan ou d’un opportuniste qui ne s’est pas investi dans ce sens.

    L’existence des professionnels dans toutes les activités est la gage de la stabilité et du développement de cette profession qu’elle relève de n’importe quel secteur (primaire/secondaire/tertiaire) : Cette assertion est valable et vivement recommandé en politique si on veut sortir par la grande porte de notre crise actuelle.
    Comment le réaliser à court terme car on a rien préparé dans ce sens depuis 55ans d’indépendance ?

    • 18 juin 2015 à 18:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      lire ...on n’a rien...

    • 18 juin 2015 à 19:27 | che taranaka (#99) répond à plus qu'hier et moins que demain

      AKORY LAHALY,

      Mmmmmmmmmmm...Mr Plus qu’hier...............théoriquement tout ce que vous dites est d’une logique indiscutable......

      mais dans ce pays chacun a peut-être sa vision de STABILITE et DEVELOPPEMENT...certaines visions sont diaboliques...même ceux qui sont ès-qualifiés me font peur...

      .....« même les vrais billets »..m’inquiètent........froissés....sales...

      ROINDEFO est l’exemple aujourd’hui..mais ils sont nombreux....les juges,les médecins,les gendarmes..les Raiamandreny....Ranto RABARISOA...

      Vous avez l’air d’être OPTIMISTE..vous avez l’air de tout comprendre et proposez des solutions...

  • 18 juin 2015 à 19:58 | rayyol (#110)

    ceci semble confirmer ce que je disait Que la greve etait voulue pour casser une fois pour toute cette mafia qui maintient air Mada dans le rouge .Comme les deputes. Ce Hery commence a me faire plaisir Voyons voir jusque ou il peut aller J ai l impression que plusieurs pourri vont avoir des surprises A souhaiter

  • 18 juin 2015 à 20:34 | diego (#531)

    Bonjour,

    Les putschistes Rajoelina et Mr R. Henry, ex-putschiste, devenu président :

    - sont responsables et à l’origine des difficultés qu’Air Mad rencontrent aujourd’hui.

    Mister 340 et président ATR ont méthodiquement détruit Air Mad :

    - ce qui est étonnant que ces gens qui sont en grève aujourd’hui ont laissé faire depuis six ans !!!!

  • 18 juin 2015 à 21:16 | spliff (#5871)

    Effectivement Caro, la possibilité de recourir à la grève est un droit garanti par la Constitution dont il est dans sa nature propre qu’il puisse être violemment clivant. C’est juste dans l’ordre des choses. Tout argument pour ou contre une partie ne peut l’être que dans une certaine mesure. Rien n’est blanc ou noir.
    Mais il est important qu’au delà des inévitables poussées propagandistes observables de part et d’autre, un minimum de sérieux soit montré par chaque partie par l’expression d’un argumentaire clair, articulé, basé sur des faits appréciables qualitativement et quantitativement dans un cadre règlementaire ou légal applicable.

    Une opinion tranchée intelligente ne pourra se targuer de l’être qu’au vu de tels éléments probants. Or ce qui filtre dans la presse sur ce conflit ne permet pas une réflexion informée, ce qui laisse libre cours à toutes sortes de conjectures, y compris celle du volet politique que vous suggérez... Après tout pourquoi pas, vus la conjoncture et l’immersion de la tête d’Air Mad dans le marais politico mafieux malgache...

    La Compagnie est Nationale [contribuables etc...] et toute irrégularité dans le service qu’elle est supposée offrir affecte directement et avec effet immédiat l’usager-client.
    À ce titre, les grévistes se doivent de faire montre de responsabilité et de maturité dans leur action en organisant leur com de manière à ce que les griefs explicités soient clairement compris par le public. Cet aspect de l’action doit à lui seul faire l’objet d’une réflexion particulière de leur part car on se doute que tout ne peut pas être rendu public. Mais pour le moment, « joe public » n’a pas vraiment de quoi se mettre sous la dent en ce qui concerne le degré d’intelligibilité des doléances. Plus de détails concrets seraient bienvenus car demander la démission de l’équipe dirigeante exige un argumentaire légèrement plus poussé que cet espèce de flou artistique qui donne l’impression de se résumer à une bataille de chiffonniers montrant bien que l’action syndicale - art qui ne s’improvise pas - n’est pas maitrisée par les grévistes sur le plan du fond stratégique. Pour le moment, l’impression qui s’en dégage a propos du nécessaire travail en amont de la construction du dossier de leur part en est qu’ils semblent s’être contentés d’une approche à la « à peu près » comme nous seuls en avons le secret à Madagascar... Il ne suffit pas de suivre la procédure de déclenchement d’une grève à la lettre, il faut un objectif crédible, argumenté, et basé sur des faits détaillés et attaquables...

    Néanmoins, on notera que le bras de fer entamé par les grévistes n’est certainement pas une partie de plaisir [licenciements - sanctions...].
    Ceci envisagé à l’aune de l’absence de revendication salariale de leur part donne un éclairage plutôt positif sur la réelle motivation du mouvement, qui donc n’est pas en substance celui de privilégiés en quête égoïste de plus de privilèges. Les risques qu’ils courent sont réels - voir à qui ils s’attaquent - et certainement plus conséquents que ceux encourus par les guerriers du clavier dont le courage de derrière leur nom d’emprunt est à mettre en vis a vis de l’engagement de ceux qui risquent leur emploi - dans la vraie vie... Pas derrière un clavier...

    Ainsi se pose donc la question du pourquoi de cet engagement de leur part. Cette prise de risque conséquente sans revendication salariale donne une idée du moral des troupes de la Compagnie. Soumettre ce fait précis à une démarche analytique se contentant d’une réthorique moralisante emprunte d’idéologie libérale est largement insuffisante car elle exonère par omission le problème central qui est celui de l’incompétence de la direction et du conseil d’administration.

    La multitude de professions permettant le fonctionnement de chaque rouage d’une compagnie aérienne est telle que son encadrement se doit d’en comprendre quasi intimement les mécanismes et leur interconnection.
    Cela concerne en particulier la perception fine d’un environnement régi par des normes exigeantes, la compréhension de l’implication du facteur humain dans ce type d’activité, la compréhension claire de l’interdépendance de chaque métier dans la réalisation du résultat, et surtout la possession d’une bonne intelligence des conséquences immédiates et à plus long terme des démarches stratégiques et tactiques initiées.
    La plupart du personnel de niveau hiérarchique intermédiaire engagé sur le plan technique est - au delà de la technicité du domaine qui le concerne - formé à ces notions de manière adaptée [exigence règlementaire], les comprend, et est tenu de les appliquer, à défaut de quoi la mesure des conséquences négatives en résultant est mesurable immédiatement à son échelon ainsi que dans le champ d’activité des collègues du maillon aval au sien. L’incompétence, à leur niveau, est sanctionnée de manière concrète et immédiate.
    Les dirigeants, pour être en mesure de dominer un système d’une telle complexité se doivent d’avoir un profil, des qualifications et une expérience les y ayant préparé. Chacun appréciera l’historique professionnel du PCA - puisque c’est lui qui marque le DG à la culotte - quant à son adéquation à la fonction qu’il occupe de facto..

    Ainsi lorsque ces professionnels du front sont constamment confrontés à l’incompétence de ceux qui sont supposés coordonner l’orchestre qui est leur gagne pain et qu’ils décident de dénoncer les manquements sans circonvolutions inutiles - ce, sans revendiquer de privilège particulier - et qu’en face d’eux se tiennent des gusses qui ne savent même pas qu’ils sont incompétents et qui pensent faire gober la pilule de l’opacité de leurs manigances lucratives à leurs « administrés » sans par ailleurs rien produire de tangiblement acceptable sur le plan du management qui serait de nature à améliorer la mécanique, on comprendra aisément que le ras le bol s’exprime.
    Il n’est - ni logiquement, ni décemment - pas possible de simplement leur rétorquer de continuer à pédaler dans le vide jusqu’à en perdre le souffle...
    Les abus existants au sein de la Compagnie sont certes un réel problème, mais ils sont le doigt qu’on regarde à la place de la lune et ne constituent rien qu’un directeur compétent ne saurait régler en deux temps trois mouvements... En faire la cause principale des déboires d’Air Mad est erroné.

    • 19 juin 2015 à 00:09 | caro (#7940) répond à spliff

      Bonsoir Spliff,

      Merci de votre post qui change vraiment des habituelles blablateries fréquemment rencontrées ici. Il y a de la réflexion, de profondes réflexions dois-je dire, et qui amènent du coup à envisager la question plus loin.

      Je ne résume ni fais la synthèse de ce que vous avez offert, mais j’en tire quelques observations :

      1.Ce n’est pas uniquement dans ce contexte que l’opacité est le maître mot dans les oeuvres des gouvernants. Or, seuls des citoyens éclairés sont aptes à évoluer et prendre la mesure de leurs responsabilités à chaque niveau où ils se trouvent. Le peuple est systématiquement infantilisé, on ne lui donne pas les informations qui relèvent de leur vie quotidienne. Le black out est de règle. La philosophie de transparence est loin d’être acquise par les autorités, et la mainmise sur les moyens audiovisuels publics demeure le principe. Moins la population sait, mieux cela vaudra. D’où les conjectures de toutes sortes que vous évoquez.

      2.En ce qui concerne la com, je vous y rejoins mais je me pose la question de savoir si ce point a été pris en considération et apprécié à sa juste valeur, car non seulement il constitue la base de l’adhésion de l’opinion, si tant est que celle-ci ait sa raison d’être dans le pays, mais aussi et surtout le fondement même de l’action. Il semble que telle démarche, amorcée en amont pour avoir une suite conséquente, comme vous le signalez n’a vraiment pas encore d’assise dans l’esprit de nos concitoyens, même ceux à qui on peut raisonnablement estimer avoir la capacité et l’expérience requises. J’en veux pour preuve l’avocat inscrit au barreau de Paris qui ignore royalement les taches pour lesquelles il a été engagé.

      3.Sur un autre point, je suis tentée de faire le parallèle entre la façon de gérer par les malgaches et celle des allemands quand ils étaient aux manettes. Et par voie de conséquence les résultats obtenus.

      On peut dire que cette société nationale forme à elle seule tout un ensemble de spécialités que s’y aventurer sans avoir les capacités pour y faire face ne saurait que donner les résultats qui sont sous nos yeux. Et chacun se délecte de la bribe de pouvoir qu’il dispose sans vouloir faire la moindre concession : orgueil mal placé ou courte vue ...

    • 19 juin 2015 à 01:51 | spliff (#5871) répond à caro

      Oui Caro, je vous suis, la com est effectivement une arme redoutable lorsque comprise, maitrisée et tactiquement bien utilisée.
      Les chefs légitimes - ceux qui gagnent à la régulière - sont en général ceux qui gagnent l’adhésion des masses en s’exprimant le mieux et à bon escient... Maitrise du verbe, gestuelle, attitude, ton, majesté... Mandresy lahatra e !
      J’entends bien entendu par com celle utilisée à la défense de convictions existantes et non celle à relents de tromperie à vocation superficielle qui relève du domaine de la réclame.

      Quand à l’avocat, a-t-il seulement la moindre idée de ce qui est officiellement attendu de lui ?

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 133