Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2016
Antananarivo | 00h28
 

Société

Education des adultes

Développer leurs savoirs sur la nutrition

mercredi 22 juin | Randria M.

L’éducation des adultes fait partie des étapes permettant à un pays de mobiliser sa population pour qu’elle s’épanouisse dans chaque domaine. A Madagascar, quand on parle d’éducation des adultes, c’est la formation en alphabétisation qui est la plus abordée et même pratiquée. Mais il y a aussi les différentes formations, surtout dans le domaine de l’agriculture. Il existe également d’autres domaines qui peuvent être touchés pour permettre aux adultes d’enrichir leurs connaissances.

C’est l’un des projets d’une association des étudiants en Sociologie au sein de la Formation Professionnalisante en Travail Social et de Développement, depuis le mois de mai 2016. C’est une formation pour les adultes et les parents au sein de la Commune Nandihizana Kely.

Abandon scolaire et vulnérabilité des enfants

L’initiative est partie du constat que les enfants dans la commune sont vulnérables aux maladies et abandonnent l’école au milieu de l’année. L’insuffisance alimentaire en est l’une des causes. Etant une commune rurale où la principale activité est l’agriculture, le projet vise à permettre à développer la capacité des adultes sur les activités agricoles, leur permettant d’obtenir de meilleures récoltes ; puis sur l’équilibre de l’alimentation et enfin sur la maîtrise de l’hygiène. Cela améliorera la nutrition des enfants pouvant les motiver dans leurs parcours scolaires.

Des formateurs locaux

Différentes dimensions sont concernées : la nutrition, l’hygiène et l’activité agricole. Les formateurs sont ainsi variés : un ingénieur en Agronomie, un agent communautaire, un nutritionniste, un médecin et un formateur en alphabétisation. Les formateurs proviennent de la commune car ils sont plus proches des habitants et possèdent des connaissances sur leur culture, cela facilitera l’approche et les discussions avec les habitants. La formation ne va pas former les adultes sur tel ou tel domaine mais développera leurs propres savoirs.

Le principal collaborateur est d’abord la commune, les étudiantes envisagent de commencer la formation à partir du mois de septembre 2016, une formation qui durera un mois.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 22 juin à 10:06 | Jipo (#4988)

    Voilà une sage initiative d’ association encore une fois, les étudiants ayant trouvé un créneau pour se recycler et surtout se rendre utiles, exemple dont devrait et non pourrait s’ inspirer les crapules au pouvoir ...
    L’ idée est louable, ne reste plus qu’ à l’ appliquer sachant que si des formateurs sont issus de ces villages , on peut se demander qu’ ont-ils fait jusqu’ à maintenant ?
    Quant à la durée de formation on ne peut qu’ espérer qu’ elle ne soit pas surestimée, soit les élèves sont excellents soit les étudiants sont d’ émérites enseignants, qui plus est sur d’ eux !
    On ne peut cependant que saluer l’ initiative et déplorer qu’ elle vienne d’ étudiants et non des gouvernants qui relève de leur mandat, contrairement à celui des étudiants, qui logiquement est celui d’ étudier.
    Cela relèverait plus d’ étudiants en Sciences sociales avec mise en pratique que de futurs Anthropologues, mais bon ...

    • 22 juin à 10:25 | vatomena (#7547) répond à Jipo

      Depuis des siècles le malgache cultive la terre, entretient sa rizière ,il n’aurait donc rien appris ?

    • 22 juin à 12:13 | Jipo (#4988) répond à vatomena

      Voir réponse à isambilo dans l’ autre article / les cinoix insistent 😏...
      Bien sur que les Malgaches n’ ont pas attendus ces bras cassés, arrivistes & parvenus , pour apprendre quoi que ce soit à commencer par se nourrir ! Le étudiants se sont trouvé une raison d’ etre , ils vont aller éduquer les mains qui les nourrissent , voilà une initiative ça qu’ elle est bonne, pour le moins concrète et non théorique , qui mange plus de pain qu’ elle n’ en produit ...

    • 22 juin à 15:23 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Dommage qu’ il n’ y ait pas d’ initiative pour développer le savoir diriger , le patriotisme, et l’ altruisme au sein de cette classe politique de branquignols , rentabiliser les devises et actifs qui rentrent au lieu de les laisser sortir comme c ’est le cas depuis 50 ans !
      Le vazaha l’ a installé, le gasy l’ a foulé au pied, et le chinois en fait de l’ or !
      la fôte a changé de couleur, avec le temps, le blanc a viré au jaune volamena ...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 106