Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2016
Antananarivo | 03h12
 

Société

Naufrage dans la baie de Bombetoka

Deux rescapés témoignent

mardi 10 novembre 2015 | Ben
JPEG - 29.9 ko
Marie Claudine, une des rescapés

Après le naufrage d’une vedette qui relie la ville de Mahajanga à la commune rurale de Katsepy dans la Baie de Bambetoka le matin du dimanche 08 novembre dernier, il semble juste de relater l’héroïsme de Mr Louis Mampihao, 52 ans, Chef de Division Logistique et Patrimoine de la Direction régionale de la Santé Boeny. Il était le seul rescapé des cinq Agents de la Santé qui ont emprunté l’embarcation maudite ce matin là car ils ont raté le départ du Bac Madaba qui répond à une norme de sécurité assez acceptable. Ayant acquis une technique de survie en eau profonde au cours de sa vie, Louis Mampihao a su convaincre Mme Marie Claudine à rester calme et, qui en aucun cas, malgré le déferlement des vagues sur eux et les rafales du vent qui balaient la mer, ne doit s’agripper qu’à son vêtement à lui. De ce fait, il pouvait pratiquer librement des mouvements les évitant de couler. Pendant ce temps, ils n’ont jamais cessé de se communiquer en attendant l’arrivée des secours, une heure et demie après. On salue ici l’intervention de la vedette du Port de Mahajanga et celle du Bac Madaba.

JPEG - 28.5 ko
Louis Mampihao le héros et sauveur, allité

Louis Mampihao a sauvé la vie d’une femme originaire d’Antsiranana, en la personne de Mme Marie Claudine, 46 ans, qui, sous la panique, avait perdu l’instinct de survie et les réactions nécessaires face à une telle situation critique. Ils ont pu témoigner, côte à côte, de leur calvaire avant l’arrivée du secours, ainsi que quatre de leurs compagnons de voyage, à l’Hôpital PZaGa Androva lors de la visite des autorités, dirigées par le ministre des Ressources Halieutiques et de la Pêche, accompagné du Député élu à Mahajanga I, du Préfet de Mahajanga et du Chef de Région Boeny Saïd Ahamad Jaffar.

Le Gouvernement et les autorités locales ont pris en charge les soins des rescapés admis à l’Hôpital PZaGa ainsi que les frais de transport des dépouilles de victimes auprès de leur famille originaire, à savoir deux à Mitsinjo, une à Bonamary, district de Mahajanga II et deux dans la région d’Analamanga.

Dans l’après-midi, une réunion d’urgence s’est tenue au Palais de la Région pour éviter que de telle tragédie se répète. Ainsi, il a été décidé tout transport maritime des passagers en vedette sera suspendu jusqu’à nouvel ordre. Une mission d’identification de la situation des transports maritimes dans cette baie sera menée par l’APMF (Agence portuaire maritime et fluviale). Enfin, voir de près les normes de sécurité des passagers avant chaque embarquement lors de la prochaine reprise du trafic avec les vedettes.

En attendant, seuls les deux Bacs, Baobab et Madaba assureront la liaison Mahajanga-Katsepy.

Source : Communication Région Boeny

2 commentaires

Vos commentaires

  • 10 novembre 2015 à 12:24 | negusti (#1339)

    Vu l’état vétuste des différents moyens de transports maritimes, l’absence ou le manquement aux règles essentielles de sécurité,l’inexistence d’une politique de contrôle d’envergure, les accidents de cette nature ne peuvent que répéter.

    • 11 novembre 2015 à 08:12 | sanois (#8546) répond à negusti

      Vouloir a tout prix arriver a l heure et au lieu voulu a deja cause un grand nombre de deces......

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 70