Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 août 2016
Antananarivo | 19h22
 

Divers

Police nationale

Deux policiers poursuivis pour vente d’armes

mercredi 10 décembre 2008 | Franck Raj

Le brigadier Maminirina Edmond Razafindrakoto ainsi que l’agent de police Rolland Rakotondrabe ont été devant la barre, hier. Motifs évoqués : abandon de poste mais aussi vente d’arme de type SKS. L’on parle alors que les peines qui attendent les deux commis de l’Etat seront lourdes. Elles seront accompagnées de mesures draconiennes afin d’éviter que ce genre de situation ne se reproduise.

Mauvaise intention

Tout a débuté la nuit du 5 décembre dernier lorsque les deux hommes ont été envoyés au village des Jeux, Ankorondrano pour monter la garde dans un chantier de démolition. Le brigadier portait un kalachnikov et son subalterne, un fusil de type SKS. Plus tard, l’on a su que ce dernier a perdu le sien. Les deux policiers n’ont établi aucun rapport sur ce sujet. En réalité, le subalterne n’avait pas perdu son arme. Tout simplement, parce que le brigadier avait échangé son kalach, pourtant enregistré en son nom dans le cahier d’inventaire, contre le SKS de l’autre agent. L’objectif était simplement de le vendre. La preuve, des témoins avaient aperçu les deux policiers circuler dans une Peugeot 104 immatriculée 2117 TAA la nuit du 5 décembre. Ils étaient passés par Analakely, Antohomadinika, 67 ha, Andohatapenaka et enfin la route digue. Cela témoigne de leur méprise totale de discrétion, une chose sacro-sainte dans le métier de policiers.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 231