Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2016
Antananarivo | 00h38
 

Société

Circulation dans la capitale

Des prises de responsabilité se font sentir

mercredi 29 avril 2015 | Raw

L’état des routes dans la capitale est aujourd’hui meilleur par rapport à ce qu’il était voici deux mois ; et l’allure des mobilisations des divers acteurs donne l’impression que tous veulent travailler le bien commun ou pour atteindre les objectifs des 100 jours. En tout cas, la réfection des points de passage des voies ferrées le suggère malgré que d’autres axes routiers très fréquentés sont encore à éviter autant que possible, telle la route qui conduit depuis Ambodin’Isotry jusqu’au boulevard de l’Europe en passant par le stade-marché COUM au 67ha nord est.

De nombreux axes routiers à grandes circulations sont refaits et la circulation est redevenue plus fluide car les nids de poule ou d’autruche ont disparu. Il en est ainsi de la route qui contourne le quartier nord des 67ha et qui conduit vers Andohatapenaka. Toutefois, le stationnement de véhicules sur les deux côtés de la route qui est déjà étroite, entrave la circulation quand des camions citernes y circulent ou sont obligés d’emprunter ce circuit. D’après nos sources, c’est la commune urbaine d’Antananarivo qui impose ce trajet aux camions citernes.

Cela dit, même les portions de route traversées par la voie ferrée sont réhabilitées, à l’exemple de celles à Androndrakely et à l’intersection de Soanierana-Ankadimbahoaka vers Androndrakely. Des travaux de réparation identiques sont prévus pour les passages à niveau à Ampefiloha, à Isotry et Anosibe d’après un communiqué du ministère des Transports. A en croire ce communiqué, c’est la société Madarail qui réalise les travaux de réparation qui vont s’effectuer en nocturne apparemment.

Il ne reste plus donc, car ils ne figurent pas dans la chronogramme présenté à la presse, que les passages à niveau qui sont sur le boulevard de l’Europe, au niveau d’Antsalovana-67ha nord et au niveau de Tsaramasay-Ankazomanga. Ceux d’Antanimena-Vassacos et Antanimena vers Ankazomanga ne présentent plus de gêne pour l’automobiliste. Quid de celui qui traverse la route pavée Vassacos-Isotry à l’entrée de la station-service ?

Si Madarail est enfin en train de prendre ses responsabilités, il ne reste plus que la Jirama et les gargotiers à sensibiliser pour qu’ils n’abiment pas la chaussée ; la Jirama après ses travaux doit remettre en l’état et avec les matériaux idoines la route qu’elle a du creuser aux fins de réparations de ses installations. De même les gargotiers ne doivent plus se débarrasser de leurs eaux usées sur la chaussée car cela réduit la capacité de résistance et la durée de vie des routes goudronnées.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 29 avril 2015 à 17:50 | Saint-Jo (#8511)

    « les gargotiers ne doivent plus se débarrasser de leurs eaux usées sur la chaussée car cela réduit la capacité de résistance et la durée de vie des routes goudronnées » .

    Hay ve ! Dia atao aiza ary ireny rano maloto ireny e ?
    Sady tsy azo sotroina izy ireny no tsy misy toerana azo hanariana azy ireny koa .
    Ilaina ihany anie ny fisiana tatatra famoahana rano maloto e !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 94