Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 septembre 2016
Antananarivo | 05h37
 

Enseignement

Manifestation estudiantine à Ankatso

Des éléments des forces de l’ordre se sont défoulés contre un étudiant

mardi 1er septembre 2015 | Bill

Le campus de l’université d’Ankatso a été ce 31 août 2015, le théâtre d’une scène de violence policière atroce. Des éléments des forces de l’ordre se sont rués contre un étudiant et l’ont roué de coups de pieds, de coups de bâton pour le traîner ensuite sur la chaussée et l’embarquer sous les sièges démontables d’un pick up. D’après les journalistes reporters sur place, l’étudiant était tout de suite conduit dans les camps de la gendarmerie où il aurait reçu les soins nécessaires à son état pitoyable en raison de l’acharnement dont il avait fait l’objet.

En fait, les étudiants sont descendus dans la rue pour manifester leur refus d’une année blanche qui pointe son nez à leur avis. Selon le leader du mouvement, ils ne peuvent pas attendre l’échéance du 14 septembre accordée par le Syndicat des enseignants chercheurs de l’enseignement supérieur (SECES) au gouvernement pour résoudre le problème et décider de la reprise des cours ou non.

Un officier de la gendarmerie leur a expliqué par trois fois qu’il ne faut pas gêner la circulation et que s’ils manifestent qu’ils le fassent sur le trottoir. Les étudiants sont plutôt rentrés dans l’enceinte de l’université et ont commencé à lancer des pierres contre les forces de l’ordre. Ils ont en même temps mis le feu à la broussaille en bordure intérieure de la clôture de l’université.

Poussées par on ne sait pas trop quoi, les insultes ou les jets de pierres ou les flammes qui menaçaient d’atteindre les fils électriques de la Jirama, les forces de l’ordre sont entrées dans l’enceinte de l’université et sont partis à la poursuite des étudiants. Des éléments de ces forces de l’ordre ont attrapé le leader du mouvement estudiantin, Jean Pierre, et se sont défoulés contre lui. Jean Pierre a déjà été la semaine dernière pris puis relâché par les mêmes forces de l’ordre. Cette fois donc, les forces de l’ordre lui ont donné plus qu’une raclée pour servir de leçons ou des traitements exemplaires.

Les commentaires à propos de ce supplice contre un étudiant foisonnent et certains ne manquent pas de condamner la lâcheté des forces de l’ordre ou du moins l’usage disproportionné de la violence ; serait-ce de la frustration ou de l’exaspération qui se dégage de chez ces éléments des forces de l’ordre ? D’autres s’interrogent si les forces de l’ordre se sont-elles trompées d’ennemi et étaient en train de confondre étudiant et dahalo ou terroriste.

114 commentaires

Vos commentaires

  • 1er septembre 2015 à 09:34 | Noue (#2427)

    « Cette fois donc, les forces de l’ordre lui ont donné plus qu’une raclée pour servir de leçons ou des traitements exemplaires. »

    pourquoi ne pas essayer de savoir le pourquoi ils font grève ?

    oui , ils sont là les forces de l’ordre mais on a l’impression de voir les forces de l’ordre des usa ! pas pitié ?

    • 2 septembre 2015 à 19:10 | Ranoro (#9177) répond à Noue

      Dia mitampina inona ny mason i gl Florens . Tsy vitan ny hoe daroka miaramila 10 eo miaraka TASER 8 000 000 de volt maromaro .Mba tsy maty teo ho eo ary jean pierre .

  • 1er septembre 2015 à 09:36 | Noue (#2427)

    « D’après les journalistes reporters sur place, l’étudiant était tout de suite conduit dans les camps de la gendarmerie où il aurait reçu les soins nécessaires à son état pitoyable en raison de l’acharnement dont il avait fait l’objet. »

    sur de ça ou l’achever ? ils sont connus pour ça !!!

  • 1er septembre 2015 à 09:39 | valoha (#7124)

    Ny mampalahelo @ ity resaka eny Ankatso ity dia daroka no mahazo ny mpianatra. Mpianatra iray darohan’ny miaramila folo, ohatra ! Ary tsy izao no isehoan’izany, fa na dia t@ ny fitondrana Ratsiraka io, R8 io, Ttzmt ihany koa dia feno jadona toa izao ny mahakasika ny fanabeazana sy ny hafa.
    Izany hoe mibary ny fanaparam-pahefana, ny didiko fe lehibe !!!
    Toa lazaina lava fa misarona politika na zavatra toa ny fanonganam-panjakana ny toa izao. Angaha tsy azo atao milamina ny fanadihadiana fa dia tsy maintsy miaro setra sy daroka toa izao ? Sa tsy manam-pitaovam-piadiana ny mpianatra ka atao toa izao ? Malagasy ireo fa tsy karana na sinoa ! Mila mifanaja ny Malagasy mba hisian’izany fihavanana marina izany !

  • 1er septembre 2015 à 09:41 | Turping (#1235)

    - En 1972,suite à la manifestation estudiantine avait entraîné la chute de Tsiranana .
    - La paupérisation sur le long terme nous démontre le manquement de moyens .Face à cette situation calamiteuse ,c’est normal que les étudiants montrent leur désarroi car leur révéndication reste vaine ,sans avenir pour entamer une année blanche ,sans débouchée ni la motivation de perséverer pour un avenir meilleur .
    - Vu ,que quelque soit l’origine de la provocation ,toutes sortes de violences sont à proscrire .On ne recherche pas si les étudiants sont fautifs ou les forces de l’ordre .Si l’éta a les moyens de gérer la situation comme l’histoire de la Jiramaty ,Air maty,.....personnellement ,je ne pense pas que les syndicalistes ni les étudiants recherchent à tout prix à destabiliser le régime en place si les choses avancent réellement avec des dialogues et de concertation nationale sur tous les plans .
    - Le pays est tombé très qu’il faudrait bouger sur tous les domaines ,lignes frontales pour relever ce pays .

    • 1er septembre 2015 à 09:45 | Turping (#1235) répond à Turping

      Le pays est tombé très bas,... si l’état .

    • 1er septembre 2015 à 10:20 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Turping

      Vous prenez toujours 1972,comme référence.
      C’est dommage !
      Je trouve que l’Etat n’est pas « assez fort » devant « LA CHIENLIT »,à Madagascar.
      - "Grève d’avertissement.....
      - « Grève pour licencier les »DIRIGEANTS" et cetera.
      Tout le monde a le droit de faire la grève mais il y a aussi des règlementations à respecter.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 1er septembre 2015 à 13:32 | Turping (#1235) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile ,
      La référence de1972 était incontournable ,soit disant une vraie révolution estudiantine pour les reformes .
      - Dans la logique ,les universitaires sont les élites de ce pays .Pareil ,donner les moyens aux enseignants chercheurs à condition de mettre en place les oeuvres pratiques permettra d’avancer concrètement .
      - La foi sans oeuvres comme les oeuvres sans foi restent une situation utopique .
      - Vous trouvez ,dommage que l’état n’est pas assez fort pour réprimer encore la liberté d’expression ,la révéndication ?
      - Pour 1972 ,ne comparezpas votre parcours sans obtenir même le bac en sortant du territoire en 1964 ,car les coses ont beaucoup évolué depuis surtout avec la mondialisation ,la compétitivité nationale comme à l’international .

    • 1er septembre 2015 à 13:33 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire ;les choses ,...

    • 1er septembre 2015 à 17:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Turping

      Turping
      Dans la logique,les « UNIVERSITAIRES » sont les élites de ce Pays.
      Laissez-moi rire !Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 2 septembre 2015 à 08:41 | tsiresy (#8980) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      RAHA NY ZANAKY ELA MOA NO DAROHANA TAHAK’IRENY HO FALY NAREO ????
      IO ILAY TOE-TSAINAN’NY MPANJANAKA 2015 TY NO FARANY HAJAKAN’IREO ZATRA NY MANJANAKA ETO M/SIKARA PaSLA !

  • 1er septembre 2015 à 09:44 | ramaso (#7441)

    C´est tres grave que les forces de l´ordre se sont acharnees contre cet etudiant en le trainant avec violence comme un terroriste,on dirait que les FDO se sont defoulees contre cet etudiant pour venger les 8 SOLDATS tues par les DAHALOS tout ca s´est passe devant les cameras,les FDO sement vraiment la terreur dans la capitales alors qu´ils n´osent meme pas combattre les DAHALOS,sinon j´ai trouve tres läches que les autres etudiants n´ont pas du tout reagi contre les FDO qui ont embarque leur copain dans le pick up en le mettant sous les sieges sur lequels se sont assis ces salauds de FDO.

  • 1er septembre 2015 à 09:57 | Eloim (#8244)

    Faire la grève dans l’enceinte de l’Université n’est pas condamnable si ces étudiants ne dérangent pas leurs amis qui ont des cours ou quoi que ce soit. pourtant, la descente dans les rues est toujours déplorable car ce sont des innocents et des non concernés par les problèmes des universités qui vont être victimes de troubles causés par cette grève. Tout le monde y était passé, car chaque année à l’université, il y a toujours ce genre de grève depuis 1980/1981 dont la même formule était de mise, l’habitude (bonne ou mauvaise) fait foi !
    Tous les enseignants de l’université, y comprise Madame la Ministre savent très bien par « choeur » quelles étaient les solutions pour redresser les universités et quel système devait-on adopter pour aligner nos universités à celles des pays développés ? Pourquoi ne pas les mettre en oeuvre depuis deux bonnes décennies ? Comme la politique domine tous les domaines, et comme les régimes successifs n’ont pas assez de visions sur l’enseignement supérieur, les problèmes des universités s’entassent et deviennent de plus en plus complexes voir même aucunes solutions satisfaisantes puissent faire marcher ces universités. L’université et comme la jirama, qui commence à s’agoniser si l’Etat n’arrive même pas à trouver de quoi résoudre ces problèmes.

    • 1er septembre 2015 à 11:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Eloim

      Bonjour,

      Si les 22 milliards bradés dans le traitement des DAHALO NIOVA FO ont été utilisés à bon escient dans la résolution des problèmes de l’université (enseignant et étudiant), le régime aurait pu éviter le problème actuel.
      Devant un régime qui n’a ni tableau de bord ni échéancier sociopolitique et économique, le pilotage à vu est le maître mot dans tout ce qu’il entreprend et voilà le résultat, l’absence de prévision généralisée (plus de calendrier à respecter : les élections, la loi de finance, etc..) : TOUT EN REPORT A NOUVEAU.

    • 1er septembre 2015 à 14:02 | Eloim (#8244) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Le problème des universités ne se résument pas uniquement aux problèmes d’argent, c’est à dire les bourses, les indemnités et vacations, etc des étudiants ou de SECES. Voyez par exemples les infrastructures d’accueil, les labos, les salles de TD, les Bibliothèques,... Voyez les programmes des différents cursus et facultés, .... Tout un tas des choses qu’on ne résout pas facilement avec cette grève ponctuelle. Une ou deux années, transitoires pour mettre en place cette nouvelle structure avec un nouveau système, ça va rendre fou nos dirigeants actuels.

    • 1er septembre 2015 à 15:03 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Eloim

      Donner la priorité au court terme avant d’aborder les moyens et long termes relève du bon sens.
      De toute façon un régime qui n’a ni moyen financier ni programme crédible pour le CT ne pourrait jamais se projeter vers le moyen et long terme : C’est le premier pas qui compte.

    • 1er septembre 2015 à 16:47 | Eloim (#8244) répond à plus qu'hier et moins que demain

      C’est la volonté tout court qui peut résoudre en un clin d’oeil tout ça. Je ne sais pas si vous avez entendu parler de mémorandum du PRM, en fait c’est un résumé de son programme (PND). Est-ce que la-dedans, il parle de l’enseignement supérieur ? Le Ministère de l’Enseignement supérieur ne s’occupe que des affaires d’argent. Donc, vous espérez obtenir quelque choses avec un tel département. Certes, la Ministre est un enseignant chercheur, un professeur titulaire, qui sait très bien ce que c’est la recherche, l’enseignement dispensé à l’université ; mais chaque 100 jours du PM ne déterminent pas quels objectifs à atteindre, surtout en parlant d’université, l’enseignement et les recherches. Affaires courantes : bourses des étudiants, indemnités et vacations des enseignants, cités U, toujours sauces tomates - sauces curry.

    • 1er septembre 2015 à 18:57 | rakotoson (#8023) répond à plus qu'hier et moins que demain

      ET S’ ILS ETAIENT EN FACE DES « DAHALO MIOVA FO » CES EMMOREG A LA NOIX !

      @ par plus qu’ hier et moins que demain

      ### Si les 22 milliards bradés dans le traitement des DAHALO NIOVA FO ont été utilisés à bon escient dans la résolution des problèmes de l’université (enseignant et étudiant), le régime aurait pu éviter le problème actuel.
      Devant un régime qui n’a ni tableau de bord ni échéancier sociopolitique et économique, le pilotage à vu est le maître mot dans tout ce qu’il entreprend et voilà le résultat, l’absence de prévision généralisée (plus de calendrier à respecter : les élections, la loi de finance, etc..) : ###

      Le Généra KOLO ROGER doit être fier , dans sa Suisse natale , de ses « Dahalo miova fo » . Pardon , c’ est contre ces fameux « Dahalo Miova fo » du Général KOLO ROGER que ces militaires de l’ EMMOREG auraient dû s’ acharner et non contre cet étudiant sans arme. Sûr qu’ ils pisseront dans leur froc face à des soldats congolais ou libyens .

      La raison pour laquelle ni Andry Rajoelina , ni Hery Rajaonarimampianina n’ ont jamais envoyé des militaires malgaches au front à la demande de l’ Union Africain ou du Conseil de Sécurité des Nationaux - Unies pour pacifier des théâtres d’ opération à travers e continent africain

      Et , d’ abord , cette lâcheté de porter une cagoule au cours d’ une opération commandée . Il n’ y qu’ à <Madagascar qu’ on trouve ce genre de film face à des étudiants sans arme .Des « miaramila potaka »comme on les appelle aujourd’ hui .

      Cela me rappelle que , au plus fort des évènements de 2009 , lorsque sous la conduite du caporal Alain Ramaroson , les FIS, les EMMOREG poursuivaient les manifestants jusque dans les moindres ruelles de la capitale .Kalachnikov à la main svp !

  • 1er septembre 2015 à 09:58 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    LES LÂCHES ???
    les étudiants sont rentrés dans l’enceinte de l’UNIVERSITE et ont commencé à lancer des « PIERRES » contre les Forces de l’Ordre.
    Ils ont mis le feu à la brousaille,en bordure intérieure de la clôture de l’Université.

    Pas d’autres commentaires !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 1er septembre 2015 à 10:07 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Le LACHE c ’est VOUS !
      De vous etre barré fissa il y a 50 ans, avant que l’ on vous réserve le même sort !

    • 1er septembre 2015 à 10:09 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Les forces du désordre toujours égales à elles memes, forts ensembles contre une seule personne désarmée, mais contre les dahalos plus personne ...

      Pour INFO .

      LE NOUVEAU CODE MINIER NE DOIT PAS SACRIFIER LE PEUPLE MALGACHE POUR PLAIRE AUX INVESTISSEURS
      Un processus de révision du Code minier est en cours à Madagascar dans la plus grande discrétion. A tel point que les organisations de la société civile (1) ont dénoncé l’absence de cadre formel et règlementé des réunions du Comité conceptuel lié au Ministère des Mines. Les autorités malgaches donnent néanmoins rendez-vous aux investisseurs du monde entier au Salon International sur les Mines et le Pétrole de Madagascar du 23 au 25 septembre 2015 à Antananarivo pour y révéler le nouveau Code minier (2).

      Depuis 2005, Madagascar fait déjà figure de « Nouvel Eldorado des compagnies minières et pétrolières ». Une réputation que le pays doit à son Code minier et sa Loi sur les Grands Investissements Miniers, qui accordent des avantages importants aux sociétés minières et pétrolières, ne laissant que des miettes à l’Etat, aux collectivités décentralisées et aux communautés locales.

      Mais l’avant-projet du futur code (3), qui remplacera ces deux textes de loi en vigueur, fait de la surenchère en cédant encore plus aux grands investisseurs, nationaux et étrangers, au mépris de l’intérêt national.

      A travers ce premier article, le Collectif TANY dénonce cette logique malsaine qui met en danger les petits opérateurs miniers, les communautés locales, et l’ensemble des générations futures malgaches.

      PERMIS MINIER ET TITRE FONCIER : DES PROJETS SOURCE D’ACCAPAREMENT DES TERRES

      D’emblée, l’Avant projet pérennise la menace de spoliation des droits sur les terres. Ce risque déjà présent dans le Code minier de 2005 est avéré dans de nombreux cas documentés par le Collectif TANY dans plusieurs régions de Madagascar (4) et (5). Expulsions, pertes de droits légitimes, compensations d’un montant faible et inacceptable, tel est le sort réservé aux populations locales victimes d’accaparements de terres, y compris dans le secteur minier.

      Dans son troisième alinéa de l’article 1.1, l’avant-projet stipule que « Nul titulaire de permis minier ne peut s’installer ou procéder à quelconque opération d’extraction [dans le cadre de l’activité de recherche ou de l’activité d’exploitation] sur un site inclus dans son périmètre minier sans être propriétaire [foncier] du site ou, à défaut, sans avoir épuisé la procédure d’identification et d’information des propriétaires et convenu de contrat de bail ou d’autre accord avec les propriétaires fonciers ou avec les autorités locales ».

      Déjà contesté auparavant par un groupe d’organisations de la société civile malgache (1), ce premier point porte gravement atteinte à la souveraineté nationale malgache. En effet, cet article 1.1 sous-tend que les sociétés minières, notamment étrangères et transnationales, deviennent propriétaires des terres, au lieu de se contenter d’extraire le produit du sous-sol pour une durée limitée dans le temps.

      Cela réduit dangereusement le patrimoine légué aux générations futures malgaches.

      Depuis plusieurs années, le Collectif dénonce la loi 2007-036, qui permet aux sociétés étrangères d’acheter et d’acquérir des terrains en pleine propriété. L’autorisation accordée par cette loi a brisé un tabou, en contradiction avec le Code foncier en vigueur qui interdit aux étrangers l’accès à la propriété foncière. D’ailleurs, pour contourner ce frein, de nombreux opérateurs économiques d’origine étrangère ont acquis la nationalité malgache au cours des dernières années (6), sans forcément résider de manière permanente à Madagascar...

      Ces éléments aggravent la fuite en avant dans l’octroi de propriétés foncières aux investisseurs au détriment de l’écrasante majorité des citoyens.

      N’étant pas un occupant traditionnel, le grand investisseur minier est poussé à acquérir un titre foncier. Pour le commun des Malgaches, le titre foncier reste inaccessible en raison de son coût élevé. Le délai d’obtention constitue un autre handicap car la délivrance d’un titre intervient très souvent plusieurs années après le dépôt de la demande.

      En revanche, les sociétés, notamment étrangères, bénéficient de l’appui inégalable de l’EDBM – Economic Development Board of Madagascar, une structure mise en place en 2006 et financée par la Banque Mondiale, « pour renforcer la compétitivité du secteur privé national, accroître l’investissement direct étranger et fournir un service d’accompagnement à l’endroit des investisseurs dans le cadre de leur implantation » (7). Dans ces conditions, ces investisseurs ont la voie libre pour s’octroyer des terres.

      Si l’article 1.1 de l’avant-projet est maintenu, seuls les nationaux très riches et les sociétés étrangères pourront entreprendre des activités minières. Les perspectives sont très inquiétantes. Le document « Etat et perspectives du secteur extractif » publié récemment par le Projet TARATRA (8) précise que « sachant que Madagascar a une superficie de 592.000 km2, si on prend la logique qu’une Compagnie minière peut avoir accès à 10.000 km2 [pour un permis de recherches] (9) , cela signifie que 60 sociétés peuvent couvrir tout le territoire. Madagascar est le seul pays qui accorde une telle surface, bloquant les autres initiatives. »

      CRIMINALISATION DES MANIFESTATIONS : LA VOLONTE D’ANEANTIR TOUTE RESISTANCE LOCALE

      L’Avant projet va plus loin encore dans sa volonté de protéger les intérêts des sociétés minières. Il criminalise de façon scandaleuse les mouvements de contestation au mépris des droits et libertés des populations riveraines affectées par les impacts négatifs.

      L’accaparement de leurs terres, l’absence ou l’insuffisance des compensations, comme la non-réalisation des promesses faites par les sociétés minières au cours de réunions de conciliation, ont conduit des populations locales à manifester.

      Désormais, les articles 164 à 170 du Code minier concernant les infractions et les pénalités mettent sur le même plan les exploitants illicites, les voleurs et les receleurs de produits miniers d’une part et les personnes qui manifestent en guise de protestation d’autre part.

      Dans l’article 167 du code minier en vigueur, ces manifestants sont clairement ciblés et leurs actions condamnées sans appel à des peines extrêmement lourdes : « Les groupes de personnes qui envahissent et occupent les périmètres miniers réglementairement octroyés à fin d’y entreprendre des activités de nature à empêcher leurs titulaires d’exercer leur profession ou de les spolier de leurs droits, commettent un crime et sont punis d’une peine de travaux forcés de cinq (5) ans à vingt (20) ans et d’une amende de 15.000.000 à Ar 150.000.000 ».

      Pour anéantir toute résistance, l’Avant-projet a ajouté un article 170-4 destiné à sanctionner les élus des collectivités décentralisées qui soutiendraient les manifestations des communautés locales, comme on a eu l’occasion de le voir dans le passé : « Les personnes membres du conseil et de l’organe exécutif des Collectivités territoriales décentralisées qui se rendent complices dans la violation de périmètre minier, d’envahissement de périmètre minier, d’activités minières illicites, de ruée, indiqués à aux articles 165 à 170-1 ci-dessus, sont punis des mêmes peines que les autres auteurs, avec une circonstance aggravante. »

      La criminalisation de toute résistance locale sert de bouclier aux projets miniers quels que soient les préjudices occasionnés aux populations mais aussi aux salariés. Or plusieurs sujets brûlants sont susceptibles de provoquer des manifestations ici-et-là. Par exemple, le licenciement de 1 100 employés à Ambatovy (10) qui serait dû à la chute du cours du nickel, ainsi que le début des licenciements d’employés par les sous-traitants de QMM-Rio Tinto (11) qui exploite l’ilménite. A cet égard, il est illogique de vouloir délivrer des permis d’exploitation de l’ilménite à d’autres compagnies alors que la multinationale qui extrait et exploite déjà ce minerai à Madagascar est en train de ralentir la production et de licencier des employés à cause de la baisse du cours sur le marché mondial.

      L’Etat et les investisseurs promettent aux populations que l’installation des compagnies minières apportera le « développement » mais les cas des sociétés opérant déjà à Madagascar prouvent qu’elles n’hésitent pas à sacrifier les emplois dès que leurs intérêts exorbitants sont en jeu.

      UNE « GARANTIE DE STABILITE » QUI CEDE ENCORE PLUS D’AVANTAGES AUX COMPAGNIES MINIERES

      L’irréversibilité des droits de propriété accordés aux exploitants miniers est renforcée par l’article 154 et suivant qui propose « aux investissements miniers » une « garantie de stabilité » portant « sur les régimes juridique, fiscal et douanier, ainsi que sur celui des changes ».

      A la différence d’autres pays soucieux d’un rééquilibrage du partage de la rente minière (12), la renégociation de contrats est quasiment impossible à Madagascar sous le Code minier en vigueur. L’avant-projet en rajoute et va dans le sens contraire à l’intérêt national en autorisant des exceptions à cette règle si de nouvelles mesures augmentent les avantages des compagnies minières… « Le promoteur peut solliciter le bénéfice de mesures plus favorables qui pourraient intervenir postérieurement à la date de l’option pour la stabilité. Les nouvelles mesures qui seraient plus défavorables que celles en vigueur au moment de la date de l’option, ne seront pas applicables au promoteur. » (article 154-1)

      VERS UNE PROCHAINE EXPLOITATION DE L’URANIUM A MADAGASCAR

      Fait remarquable et nouveau, l’avant-projet de Code minier a glissé l’uranium parmi les minerais cités dans ses Dispositions générales de l’article 8 relatif à la « recherche, l’exploitation, la transformation, le conditionnement, le transport et la commercialisation des minerais d’uranium et de thorium, [qui] font l’objet de conventions particulières avec l’Etat selon un modèle de convention-type fixé par voie réglementaire ».

      Force est de constater que l’exploitation de l’uranium provoque des dégâts sérieux au niveau de la santé humaine et de l’environnement, alors que les capacités et compétences des communautés et institutions malgaches en matière de prévention, de protection et de sécurité sont encore bien faibles (5).

      L’inclusion d’une partie spécifique dédiée à l’uranium au sein de l’avant-projet de Code minier n’a rien d’anodin. Le Collectif TANY appelle à la plus grande vigilance face aux risques posés par la radioactivité et ses impacts graves, ce qui nécessite de prendre le temps d’étudier de manière responsable les capacités dans divers domaines et l’opportunité de mettre en place certains projets miniers prévus à Madagascar (13).

      CONCLUSION

      L’analyse critique de ces points majeurs de l’avant-projet de Code minier révisé est de très mauvaise augure.

      Elle prouve que les nouvelles lois risquent de causer des dégâts incontrôlés et un épuisement des ressources minières du sous-sol de Madagascar sans que la nation malgache n’en tire de bénéfices pérennes.

      Elle témoigne de la surenchère dont font preuve les autorités et responsables actuels pour attirer les investisseurs (4 000 permis en attente) à l’aide d’un projet de code minier qui risque de légaliser le bradage des ressources minières. En conséquence, le Collectif TANY
      réitère la REVENDICATION D’UN MORATOIRE SUR LA DELIVRANCE DE PERMIS MINIERS, c’est-à-dire une suspension de leur délivrance pendant un délai indéterminé, appuyant ainsi une proposition déjà évoquée par des organisations de la société civile malgaches et par la conférence des évêques ;
      plaide pour la REFONTE DE L’AVANT-PROJET DE CODE MINIER avec la mise en place d’un groupe de travail plus formel, participatif et inclusif,
      Ø devant prendre le temps d’échanger, de rebâtir chaque point de la loi en faveur d’une répartition juste et équitable des bénéfices entre les communautés locales, l’ensemble de la nation malgache et les sociétés minières,]
      Ø réunissant de manière plus organisée et transparente, des représentants des différents acteurs impliqués, dans « un cadre réglementaire pour légaliser et officialiser l’existence nébuleuse des Comités Conceptuels » (8) actuels dont les méthodes de travail improvisées et les dates de réunion changeantes rendent difficile la présence des représentants des organisations de la société civile.

      Reste que le travail de révision effectué dans l’Avant-projet de Code minier souffre de lacunes significatives. Plusieurs articles relatifs au Titre V - OBLIGATIONS ATTACHEES A L’EXERCICE DES ACTIVITES MINIERES ne comportent jusqu’à présent aucun développement : C’est le cas de l’Article 94-3.- [Obligation de contribution au développement socio-économique – RSE et « protocole social »], Article 94-4.- [L’obligation de privilégier l’embauche des nationaux] ainsi que l’article 94-5.- [Obligation de transfert de compétence : frais de formation, formation continue du personnel]

      Le renforcement de ces articles favoriserait les intérêts de la population malgache. Dans cette perspective, le Collectif TANY réclame

      des CONSULTATIONS PUBLIQUES DANS LES DIFFERENTES REGIONS permettant véritablement l’expression de critiques et suggestions de la part des syndicats d’employés des différentes sociétés minières, des communautés locales riveraines des compagnies minières en cours de recherche et surtout d’exploitation à Madagascar,

      des REUNIONS NATIONALES FORMELLES ET OFFICIELLES DE CONCERTATION ET D’ECHANGES entre l’Etat, la société civile et les acteurs de la vie économique et sociale afin de réfléchir ensemble de manière sérieuse et approfondie sur une politique minière nationale de gestion et de préservation des ressources, sur une répartition équitable des bénéfices liée à une stratégie économique de développement de tous les secteurs et de formation des ressources humaines et compétences malgaches, sur le respect des droits humains, sur les devoirs et responsabilités des différentes parties.

      Dans sa vision, le « Document-cadre de la Politique nationale minière » du MPRS – Ministère auprès de la Présidence chargé des Ressources Stratégiques - d’août 2014, avance qu’« un secteur minier durable, géré dans les règles de l’art constitue une source de rentes pour sortir rapidement de la pauvreté et pour être partagé avec la génération future (…) », un vœu que contredit la teneur de l’Avant-projet de Code minier révisé.

      En l’état, le texte ne sert que les intérêts des sociétés minières, au mépris des intérêts supérieurs de la Nation malagasy.

      Paris, le 20 août 2015

      Le Collectif pour la Défense des Terres Malgaches – TANY

      Patrimoine.malgache yahoo.fr
      http://terresmalgaches.info
      http://www.facebook.com/TANYterresmalgaches

      Références :

      (1) Communiqué CRAAD-OI et autres OSC, La société civile relance le processus d’élaboration d’une charte tripartite pour le développement durable et le respect des droits humains dans le cadre des investissements privés à Madagascar, - 28 mai 2015 : http://www.madagascar-tribune.com/L...
      (2) http://www.theenergyexchange.co.uk/... et Africa Mining Intelligence 7 aout 2015
      (3) L’avant-projet n’ayant pas été diffusé au grand public, nous avons reçu différentes versions de diverses sources mais leur contenu est fondamentalement identique.
      (4) Re-Common, Solidarité des Intervenants sur le Foncier, Collectif TANY, Les accaparements de terre à Madagascar – Echos et témoignages 2013 : http://terresmalgaches.info/IMG/pdf...
      (5) Non à l’extractivisme : Newsletter n°38 : http://terresmalgaches.info/spip.ph...
      (6) M. Pellerin, Le nouvel essor des relations entre la Chine et Madagascar, Notes de l’IFRI, mars 2011
      (7) Economic Development Board of Madagascar http://www.edbm.gov.mg/fr/L-EDBM/Mi...
      (8) Projet Taratra, Etat et perspectives du secteur extractif, 12 aout 2015, https://www.facebook.com/pages/Proj...
      (9) Article 23 du Code Minier et de l’Avant-projet
      (10) http://www.industriall-union.org/fr...
      (11) http://www.lagazette-dgi.com/index....
      (12) http://www.contratsminiersguinee.or..., http://www.rfi.fr/emission/20140125..., http://www.voxafrica.com/info/video...
      (13) https://www.oecd-nea.org/ndd/pubs/2...

    • 1er septembre 2015 à 10:19 | I MATORIANDRO (#6033) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      tsy vao t@ herinandro ve ianao no nandokandoka reto mpamoritra vahoaka malagasy reto ry dadazily !

      Aza miteny tsony enao fa efa tena miverin-tsaina tanteraka otran’ny le jamba !

      Samia velon’aina !

    • 1er septembre 2015 à 10:28 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à I MATORIANDRO

      Vous avez fait bun commentaire en Malgache et je l’ai transposé sur l’article en français.
      Je suis toujours avec les « FORCES DE L’ORDRE » utulisées au bon moment pour intervenir.

    • 1er septembre 2015 à 10:32 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Jipo

      Bravo Sir JIPO, personne ne peut plus mettre en doute votre amour pour notre pays.

    • 1er septembre 2015 à 10:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à plus qu'hier et moins que demain

      - "Il a son gagne pain dans== l’exploitation illicite== des ressources naturelles de Madagascar.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 1er septembre 2015 à 11:24 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bismillah ☺

    • 1er septembre 2015 à 11:32 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Jipo

      ALLAH AKBAR.

    • 1er septembre 2015 à 11:35 | Mabagoa (#9168) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Akore iaby nareo andrenivohitse ao !!!
      Mampalahelo raha ny mpianatra mitaky ny zony hianatra indray no darohana hoatranio !!! Na misy ambadika politika io fitakiana na tsy misy de mba aza darofana re ny Etudiants, azafday re tompokô !!!

      Ianareo moa mieritreritra fa ny DAHALO aty atsimo tsy misy ambadika politika no tsy darofana. Raha mahery ianareo EMMO GEGY (EMMO REG) reo tongava aty @nay Atsimo handaroka ny dahalo aty. Sa matahotra ho darohan’ny dahalo hoatra ny tany Ankazoabo. Ianareo Armées reo mihitsy no tsy misaina raha omen’ny fanjakana Ordre de con de manaiky fotsiny, angaha hampiakatra ny grade nareo ny Filoha raha tsy efa maty nareo (jereo ny discours Filoha @fatin’ireo matin’ny dahalo tany Ankazoabo, mba mandiniha tena ihany.
      Tongava aty Atsimo laisany raha mahasahy hiady fa aza ny Etudiants avec pierres no iadiana fa dahalo avec les mêmes aremes que vous. Ny tena mampalahelo de ianareo mankasitra ny zavatra ataon’ny armées zaho aloha tsy hankasitraka raha tsy dahalo no iadiany. Aza mba miaro an’ireo fa kolikoly no idiran’ireo ao @armées de rariny raha tsy ampy fisainana fa manao ze baiko omena azy fa BEPC no ankamaroan’ireo de tsy mahay ny zon’ny olombelona sy ara-panahy fa dia baikon’ny depuis la colonosation, 1ère République jusqu’à nos jours. Ze mpitondra eo ve de heken’ilaisany. Quels cons ces armées

    • 1er septembre 2015 à 12:00 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Inch ’ Allah .

    • 1er septembre 2015 à 12:54 | DIPLOMAT (#846) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Allah rue !

    • 1er septembre 2015 à 13:33 | Jipo (#4988) répond à DIPLOMAT

      Vers le vola mena ☻

    • 1er septembre 2015 à 14:24 | Turping (#1235) répond à Jipo

      Jipo,

      - Vous ,qui êtes un admirateur de Philippe de Villiers en parlant de la souveraineté nationale , l’Europe des nations ,contre la mondialisation sauvage ,le droit des frontières ,etc.....
      - Certes ,que les gouvernants successifs ont tendance à se prostituer facilement contre les intérêts nationaux des malgaches particulièrement.
      - Votre article ,sur quel côté êtes-vous placé ? du côté des investisseurs ,les exploitants ?comme le frontiste chez soi et devenu socialiste chez les autres ,ou du côté de la population gasy ,les plus vulnérables dans cette situation ?
      - Jusqu’à maintenant comme dans la plupart des pays d’Afrique ,le code minier a toujours sacrifié la population locale pour les intérêts des multinationales ,des gros bonnets ,les mafieux qui touchent les « commissions » pour leurs intérêts personnels sans étudier les intérêts mutuel dans le terme du « gagnant-gagant » .
      - Ambatovy ,pour l’extraction du fer ,comme les autres sites diu Nickel ,Cobalt , manganèses lanthanides ,les terres rares ,pétrole ,pierre semi-et précieuses ,.... malgré les investissements étrangers en constatant que toutes les extractions minières ne bénéficient guère la population locale pour améliorer leur quotidien (éducation ,création d’écoles ,de dispensaires,d’emplois,.....).
      - Les investisseurs ne sont pas fous jusqu’à tel point pour oeuvrer des actes humanitaires pour sacrifier leurs intérêts . Ce que l’état malgache touche ,ne représente que les 10 % par -là de la valeur réelle du deal . Le marge bénéficiaire de l’exploitant même en amortissant les coûts d’exploitation sur 20,30ans reste un business très lucratif .
      - Justement les failles se reposent sur un état où la corruption gangrène le pays .Pour ce faire ,l’expertise en la matière d’exploitation ,l’évaluation des richesses malgaches est négligée .Une tendance à quémander toujours de l’argent ,le « vola » sans prendre une mesure collective d’établir un vrai projet sociétal profitant à tout le monde pour le dévéloppement pérenne .
      - Les exploitants n’ont rien à f.outre de l’absence structurale ,gouvernementale en la matière de protéger l’environnement .Plutôt c’est une situation qui les arrange pourvuque cela continue dans une République où chacun fait ce qu’il veut (l’anarchie et la loi de la jungle ).
      - Bien sûr ,que oui si le nouveau code minier a pour objectif de protéger la population locale ,leurs intérêts ,.... que cela plaise ou pas aux investisseurs ,dans un état de droit ,souverain si les investisseurs ne sont pas satisfaits ,personnellement ,je leur botte les C.ul ,......
      - Si dirigeants malgaches sont unis ,les politicards afin que la politique ne serve plus une fonction d’usurpateur ,le dévéloppement sera au rendez-vous très rapidement même dans l’année qui suivra . Seulement la destruction depuis des décénnies pour changer la mentalité excrécable ,il faut du temps pour le transformer avant qu’il ne soit trop tard .
      - Quand vous parlez de l’uranium ,comme l’or on utilise beaucoup de produits toxiques ,mortels du genre « arsenic » par exemple ,....cela laisse des polluations des eaux ,des maladies incurables ,des sequelles ,des malformations foetales ,des décès même si l’état malgache n’a jamais pris de mesure ni l’ampleur des conséquences en fermant les yeux . Hélas ,c’est toujours la même rengaine pour le moment !

    • 1er septembre 2015 à 14:40 | Jipo (#4988) répond à Turping

      Bonjour.
      Je serai toujours du coté de l’ opprimé et contre l’ oppresseur.
      Je serai toujours contre les profiteurs polymorphes, quels que soient leurs rangs, castes, ou races .
      Je préfère un Devillier, Dupont Aignan ou Asselineau, aux vendus ou traitres : qui gouvernent actuellement.( je ne serai jamais de gauche , mais plutôt rouge que mort.)
      Je dénonce et accuse les mauvais contrats, et deals, signés par avidité, bêtise et irresponsabilité .
      La confiscation des terres au détriment de la population et générations futures est un crime et doit etre dénoncé, qu’ il soit fait par des insulaires ou diaspora m’ est égal.
      Le but est : que la population en soit informée, ce qui n’ est jamais le cas , pour ne pas dire totalement dissimulé, par des inaugurations et autres gesticulations aussi futiles, qui ne sont que de l’ enfumage ou du lubrifiant .

    • 1er septembre 2015 à 15:28 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à DIPLOMAT

      A la rue pour faire tomber le régime actuel avec DIPLOMAT en tête.

      Trêve de bavardage, le cas des esclaves au temps du prophète de l’Islam s’apparente étrangement à ceux des réfugiés de tous les pays en guerre qui veulent s’installer dans l’UE et que cette dernière essaie par tous les moyens possibles et imaginables de les limiter.
      Contrairement à l’esclave, les réfugiés actuels ont des nationalités, des chez eux et de la connaissance voire de la famille dans les pays où ils veulent se rendre.
      En Italie, le monde rural profite de ces mains d’œuvres bons marchés par le système du « caporella » même si ce pays se plaigne de leurs arrivées massives sur son territoire.

    • 1er septembre 2015 à 15:33 | Turping (#1235) répond à Jipo

      Rebonjour !
      D’accord ,je partage vos convictions cette fois-ci malgré vos diatribes à Dadabazy (Basile ) .
      - Un contrat ,le code minier il faut que ce deal soit clair et révisé de manière à ce qu’il y ait aussi un équilibre planétaire ,de dévéloppement évitant les exodes rurales ,les immigrations clandestines alors qu’enterme de dévéloppement ,l’Europe ,les USA ,les asiatiques peuvent mener un sommet allant dans ce sens pour le Sud ,les inégalités mondiales .
      - Il y a aussi le trafic lié aux blanchiments d’argent sales ,....les paradis fisacux ,les européens doivent travailler là -dessus sans êtres complices .Récémment ,il y a des clandestins morts en traversant l’Europe,....il était nombreux !Il y a aussi les passeurs à côté .

    • 1er septembre 2015 à 16:04 | QUOUSQUE TANDEM (#543) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ces forces dites de l’ordre ne font que semer le désordre. C’est avec leurs armes que sont commis les pires méfaits.

    • 1er septembre 2015 à 16:34 | DIPLOMAT (#846) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vous voulez essayer de nous faire croire, que ces immigrés qui fuient la guerre du fait de l’Europe et la France en particulier (selon vous) fuient vers leurs Bourreaux ??

      Que ces pauvres personnes fuient la mort pour devenir des esclaves ?

      Donc les Egyptiens , les Syriens coptes (chretiens) fuient par la faute de l’occident ?

      Savez vous seulement comment se prépare les jeux olympiques au QATAR ?
      Qui finance Daesh et où sont les esclaves sexuelles femmes ? En suède ? En espagne ? En Grèce peut-être ?

      D’ailleurs, le Coran considère t-il la femme à l’égal de l’homme ?

      Touvez vous normal qu’un Musulman puisse prendre pour épouse une « infidele » alors que l’inverse est interdit par le Coran si l’époux ne se convertit pas ? Elle où l’égalité ?

    • 1er septembre 2015 à 17:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Mabagoa

      Mabagoa
      - "Mitaky ny zony hianatra...
      Vous oubliez les enseignants chercheurs en grève.
      Ils sont les motifs de ce « chambardement » alors demandez des comptes à ces « PRIVILEGIES »

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 1er septembre 2015 à 18:58 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à DIPLOMAT

      L’égalité existe entre les croyants devant Dieu mais pas entre les mécréants et les croyants et ces derniers font tous pour les amener vers Dieu afin que l’égalité puisse exister.

    • 1er septembre 2015 à 19:02 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vous croyez qu’il y a égalité entre la population naturalisée et la population de souche.

    • 1er septembre 2015 à 22:29 | DIPLOMAT (#846) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vous n’avez pas répondu à a question vis à vis de l’inégalité entre les hommes et les femmes face au mariage.
      Je comprends bien que cela vous dérange, car c’est limpide .

      Bonne soirée quand même.

    • 1er septembre 2015 à 22:33 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Comme ce n’est pas le cas, puisque la violence est pour cette affaire injustifiée.
      D’ailleurs l’université a un statut spécifique qui interdit au force de l’ordre d’intervenir, sauf en cas de péril .

    • 2 septembre 2015 à 08:46 | tsiresy (#8980) répond à Jipo

      Mbola any ankibony omby zany e ny vahoaka GASY tsy hanaiky an’izany !!!

    • 2 septembre 2015 à 08:47 | tsiresy (#8980) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Mivavaha enao radany a efa akaiky ny FARANY E

    • 2 septembre 2015 à 09:13 | Mabagoa (#9168) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour Basile,

      Bien sur aue j’ai pas oubliE mais c pour ca qu’ils font la greve. C pour obligé l’Etat de payer ce aue les Enseignants Chercheurs veulent. Car l’Etat n’écoute pas facilement. Deux c mieux qu’un seul. N’est ce pqs

    • 2 septembre 2015 à 11:08 | vatomena (#7547) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Les documents visibles à la Tv ou dans les journaux montrent une armée de refugiés constituée principalement d’hommes dans la force de l’age . Vous pouvez comparer ces images avec celles de l’exode des populations en fuite devant l’arrivée des troupes allemandes en 1940. Le contraste est frappant . La foule en exode est sous la menace constante des bombardiers allemands qui ne ménagent pas les civils . Ce sont des enfants ,des femmes et des vieillards qui sont sur la route avec de maigres bagages . Ils ne s’enfuient pas vers des continents étrangers : l’Afrique ,l’Amérique ou l’Asie ;Ils retourneront chez eux des la fin des hostilités .Sur les routes de l’exode de 1940 vous verrez rarement de jeunes hommes . Eux ,ils sont aux frontières à se battre jusqu’à l’écrasement final pour défendre leur pays ,leur famille ,leur patrimoine .Quelques uns passeront la mer pour rejoindre les forces françaises libres de de Gaulle .
      Les réfugiés d’aujourdhui chez eux n’ont pas à combattre une machine de guerre aussi puissante que celle de l’Allemagne nazie .Ils préfèrent s’enfuir pour s’installer chez les autres . C’est une solution qui manque de courage . C’est une démission fatale . Ils laissent sans défense les pauvres et les vieillards de leur famille .Ils sont poussés par une illusion : l’illusion d’une Europe immensément riche et dont le devoir serait de les secourir ,de les héberger ,de les nourrir . Devoir impossible pour une Europe qui est en crise économique de puis 20 ans .La seule solution pour ces populations égarées est la reconquete . A l’Europe de mobiliser tous ces réfugiés ,de les armer ,de les entrainer pour chasser ceux qui martyrisent leur pays .
      La première noblesse est de combattre le mal ,le tyran ,le fou de Dieu au péril de sa vie .Pas de fuir ,d’abandonner . Cette attitude vaut aussi pour les malgaches .

    • 2 septembre 2015 à 12:23 | kartell (#8302) répond à vatomena

      @ vatomena

      La fuite a de tous temps permis au chaos de s’installer durablement mais aujourd’hui, elle est massive et généralisée, seuls les fanatiques restent sur le terrain des combats mais que feront-ils, une fois, les choses terminées ?...

      Qui peut croire que le vainqueur à la Pyrrhus aura la volonté de reconstruire une société qu’il a sciemment détruite pour s’imposer ?....

      Aujourd’hui, les démolisseurs de la première heure ont changé de stratégie devant le désastre annoncé à la suite de la déstabilisation de ces régimes autoritaires mais chut, la moralité a changé de camp devant la barbarie qu’elle a enfantée, sans y prendre garde !...

      Cette immigration vers une Europe prise de vitesse est une des conséquences du trop plein de réfugiés dans tout le Moyen-orient, la population du Liban est composée aux deux tiers par ces réfugiés, quelle autre nation pourrait supporter une pareille charge ?...

      Aujourd’hui, les gens ne se battent plus pour leur pays mais essayent de sauver leur peau par tous les moyens, la fuite étant le plus utilisée...
      Les demandeurs du droit d’asile se fondent avec ceux qui quémandent celui du droit économique ce qui compliquent les choses et la situation...

      L’Europe ne joue pas collective mais perso avec une Allemagne désireuse de pallier à une natalité frileuse et à une économie friande de main-d’oeuvre bon marché...

      Bref, à cette situation d’un aspect chaotique puisqu’elle est gérée dans l’urgence et sans aucun recul en mettant au grand jour, la faiblesse ahurissante d’une Europe aux objectifs essentiellement économique au détriment du social et de ses populations sans recours...

      le politique a pris le pouvoir sans en référer à ses électeurs considérés de secondes zones, nous touchons ici, le summum de cette contradiction !..

      La population est ainsi prise en otage par ses élus qui tentent maladroitement de résoudre un problème imposé par l’urgence, ceci n’est pas leur culture, ni leur tasse de thé dans une cacophonie qui nous rappelle celle, devenue culturelle, de notre île qui, elle, a recours à une autre forme d’immigration bien plus feutrée !...

    • 8 septembre 2015 à 08:53 | rakotoson (#8023) répond à DIPLOMAT

      @ Diplomat

      Trop , c’ est trop ! Et , si on demandait au Commandant Suprême des Forces Armées Malgaches Hery Rajaonarimampianina et non moins Président de la République et au Général - Premier Ministre Jean Ravelonarivo d’ envoyer le Gal Florens et ses bidasses au front .

      Des théâtres d’ opération de pacification nécessitent la participation des Armées des pays membres des Nations - Unies , de l’ UE, de l’ UA ... .C ’ est le cas au Congo Kinshasha , au Nigeria ,au Burundi , en Guinée , en Ukraine , en Syrie ...

      En plus , c’ est rémunéré en dollar ou en euro ou en rouble . Au lieu de s’ acharner ainsi sur un pauvre étudiant sans arme condamné en plus 6 mois de prison ( en sursis ) pour - le must - « tentative de coup d’ état » . La proposition vaut aussi pour les Généraux Richard La Bombe et Lylison .Des chefs de guerre en puissance sous - employés

  • 1er septembre 2015 à 10:11 | rayyol (#110)

    Ce Hery est d une incompétence totale .Ce qui semblait de l intelligence est devenu de la plus pure stupidité .
    Il s est prouve plus rien a en tirer faillite totale .Ses adversaires sont des zéros pointes mais il les dépasse tous .Plus d espoir avec cette bande de minable il semblerait que le sort de Madagascar est en train de se sceller l avenir n est pas rose pas du tout Beaucoup de sang sera verse

    • 1er septembre 2015 à 10:31 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à rayyol

      - « Osez dire== » incompétence totale« == pour un Président de la République,c’est que vous prétendez en avoir plus que LUI » !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 1er septembre 2015 à 11:27 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vraiment pas difficile , sans ciseaux ni râtelier ouvert pour attraper les mouches !

  • 1er septembre 2015 à 10:15 | I MATORIANDRO (#6033)

    Tsy mety ny ataonareo maramila na inona fampiaboana ataon’i dadazily anareo !

    Raha ny tokony ho izy dia mametra-pialana ireo ministra rehetra misahana ny fiarovana !

    F’angah raha maty ny namanareo tany atsimo de ny ankizy mpianatra no ialanareo vokona ?

    Sitraponareo no niditra maramila fa tsy nisy nanery anareo ! Raha misy maty nareo de lalam-piainana efa miandry anareo zany ! Tsy voatery tsy ho faty nareo na dia mitam-piadiana aza !

    Manam-porofo ihany ireny fihetsika ireny fa tsy misaina loatra nareo rehefa manao asa ary mazava ho azy raha misy matimaty fahatany ny olona ampiandraiketanareo asa !

    Iny mpianatra iny zao raha maty de lazainareo hoe nitsambikina avy eny ambony fiara ndray no nahafaty azy sady vitavita fotsiny @zao tsy mba mahazo galona sy vola satria tsy nivarotra basy t@ dahalo !

    Tsara raha foanana ny maramila sy zandary fa soloina polisy daholo eraky Madagasikara ary olona manana mari-pahaizana ambony no entanina hanao tafika.

    • 1er septembre 2015 à 16:17 | QUOUSQUE TANDEM (#543) répond à I MATORIANDRO

      Contrairement aux militaires les policiers sont censés avoir des notions juridiques. Il faut effectivement charger la police de faire la police et l’armée de faire les guerres extérieures.

  • 1er septembre 2015 à 10:15 | bema (#828)

    Il n’y a pas de mots pour qualifier la brutalité de ces hommes soit disant de loi !!! Tous les journalistes devraient mettre la video en ligne et agir contre ces actes de barbaries. Nous avons le devoir de montrer au monde entier tout ce qu’on subisse. Nous avons perdu notre âme, plus de repère. Tena efa mifangaro ny tranotainy sy ny ati-dohan’ireo tomponandraikitra ! J’ai le coeur noué. Mahereza daholo !

    • 1er septembre 2015 à 10:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à bema

      - « Que faire devant un provocateur qui ne cherche qu’à eMM erder les »FORCES DE L’ORDRE" ? pour créer des troubles à l’UNIVERSITE.
      - « LA CHIENLIT » ça suffit !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 1er septembre 2015 à 10:59 | bema (#828) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile Ramahefarisoa, si les forces de l’ordre ne sont pas capables d’adapter leurs moyens par rapport aux différentes situations c’est qu’ils sont NULS. Dans ce cas précis, l’étudiant est à Terre et la première règle de base pour un militaire est quoi pour vous ? Ne défendez pas l’indéfendable car c’est une HONTE aux responsables hiérarchiques. Si vous parlez d’État fort c’est que vous êtes vraiment à côté de la plaque. Tout responsable qui ne supporte pas la critique c’est qu’il dégage !!! Nous ne sommes pas en Corée de Nord . Misaotra Tompoko !

    • 1er septembre 2015 à 11:43 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à bema

      Misaotra tompoko !
      Oui !
      Les responsanbles hiérarchiques dans leur bureau sont dans un état fiévreux mais s’ils étaient sur le terrain,je voudrais bien voir leur décision spontanée.
      Pas de polémique !
      Les étudiants sont en==litige== contre leurs enseignants.Point barre !

    • 1er septembre 2015 à 16:41 | rayyol (#110) répond à bema

      Et a quel ratelier mage ceux que vous osez appeler journaliste .Tous du même acabit des peureux qui se gavent .Ils vous promettent toujours de grandes révélations
      Mais ce n est que pour grossir leur enveloppe Qu esperer vous de ceux ci de la bravoure du patriotisme vous vous gourez

  • 1er septembre 2015 à 10:28 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Ailleurs ce genre de bourdes (la mort de 8 militaires dans une embuscade et la mise à tabac avec barbarie d’un étudiant) aurait entrainé la démission voire le limogeage des ministres concernés.
    Mais chez nous, un régime qui se dit respectueux de l’état de droit et de la bonne gouvernance s’adonne à des pratiques d’une autre époque révolue mais pas à l’ère de la NTIC.

    • 1er septembre 2015 à 10:44 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Les FORCES DE L’ORDRE sont devenues le CHAMPION TOUTE CATEGORIE DE LA JUSTICE POPULAIRE tant décrié comme étant hors-la loi.

    • 1er septembre 2015 à 10:45 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      lire illégale.

    • 2 septembre 2015 à 08:22 | rakotoson (#8023) répond à plus qu'hier et moins que demain

      ### Ailleurs ce genre de bourdes (la mort de 8 militaires dans une embuscade et la mise à tabac avec barbarie d’un étudiant) aurait entrainé la démission voire le limogeage des ministres concernés.
      Mais chez nous, un régime qui se dit respectueux de l’état de droit et de la bonne gouvernance s’adonne à des pratiques d’une autre époque révolue mais pas à l’ère de la NTIC. ###

      @ plus qu’hier et moins que demain

      J’ approuve entièrement vos propos . Dans un pays vraiment démocratique , même le Président de la République et son Premier ministre dénonceront publiquement ce qu’ on appelle ici - dérapage ou bavure des forces de l’ ordre - alors qu’ à Babakotoland qui dit mot consent !

      Pire , le chef de l’ EMMOREG - ce sinistre Général Florens fils spirituel du Général a Bombe - justifie ce genre d’ opération « pour , dit - il , maitriser un manifestant »

      Allons, une quinzaine de militaires pour la plupart cagoulés - quelle lâcheté ! - pour maitriser un étudiant qui n’ a pour arme que des pierres !

      Et les coups de bottes et les crosses de kalak de ces bidasses à la noix sur la tête et tout le corps du jeune homme ? Il est vrai , le Premier ministre de Hery Rajaonariampiania est un général de division qui n’ avait jamais conduit au front la plus petite division , rien d’ étonnant de sa part de diriger dans de telle incompétence

      Je demanderais au public et aux étudiants de ne pas jeter la pierre aux membres du SECES. Le financement de leur revendication comparé aux salaires et avantages des présidents , ministres , députés ... ne représente rien .

      Seulement, quand les étudiants d’ Ankatso ou de Chine eux réclament leur bourse impayée , on leur asperge des tonnes de gaz lacrymogène pour les disperser et les faire terre . Ensuite , et comme toujours , les dirigeants expliquent à l’ opinion qu’ il y a derrière eux des motivations politiques . On a vu ça avec la grève de a JIRAMA, celles d’ Air Madagascar , des Domaines ... On a vu ça aussi du temps de Andry TGV Rajoeilna depuis 2009. Le pire c’ est que ce sont Radio et TV Viva et autre MAPAR qui dénoncent le pus , aujourd’ hu , ce genre de réaction musclée de l’ équipe Rajao et Ravelo

  • 1er septembre 2015 à 10:31 | Mihaino (#1437)

    - Les forces de l’ordre sont débordées et n’arrivent plus à maîtriser la situation ....
    - Les étudiants en colère continuent à revendiquer des solutions durables pour la reprise normale des cours ...
    - UN PEU DE RETENUE et moins de violence seraient souhaitables pour chaque camp .
    Enfin , ces éléments des forces de l’ordre ont certainement des enfants qui vont poursuivre leurs études dans nos Universités tôt ou tard . Si leurs propres enfants subissent le même sort que celui de ce leader maltraité , comment réagiront-ils ????

    • 1er septembre 2015 à 10:48 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Mihaino

      Mihaino !
      En 1968,mon mentor m’a envoyé à l’UNIVERSITE d’ORSAY pour tâter l’atmosphère avant une réunion des « GRANDS SCIENTIFIQUES et des CHERCHEURS EN SCIENCES MEDICALES » (-cancéréologues-).
      Quelques échanges de paroles suffisaient pour calmer tout le monde avec une promesse que la « POLICE » ou les « SERVICES SPECIAUX » n’interviennent pas si les étudiants tiennent parole.Point barre !
      - "Avec un Ministre de l’Education ==gauchiste==Mao.
      Avec un mentor,un Gaulliste de Gauche,j’ai appris beaucoup dans la vie des ces fameux étudiants,supposés de GAUCHE,mais « PROVOCATEURS » de première classe.

      Les étudiants Malgaches sont mal-partis,en 2 015.
      Avec ces revendications pécuniaires des « ENSEIGNANTS » :
      - « UNE ANNEE BLANCHE N’EST PAS A EXCLURE » !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 1er septembre 2015 à 11:03 | Eloim (#8244) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Une année blanche est nécessaire si l’Etat a la volonté d’entamer de fouiller de fond en comble les « VRAIS » problèmes de l’université. Dans les années 90, des plans de redressement ainsi que le système d’enseignement méritant pour nos étudiants ont été établis ; pourtant, avec la crise de 91, tout état parti en fumée. En 1993 et 1997, l’on a re-proposé aux régimes de l’époque ces projets mais en vain car ces choses là ne figuraient pas dans les priorités des dirigeants de l’époque. On les a réveillé durant le régime Ra8, là où on a entendu parler du système LMD. Pourtant, ce sont les revendications syndicales des enseignants qui renflouaient la mise en oeuvre de ces projets. Et re-voila, un sursaut qui s’avère complexe et est devenu difficile de trouver d’autres issus. Alors, on se pose la question, est-ce que nous avons la volonté de faire avancer « UN PAS » pour un avenir meilleur ? si oui, cherchez tous les moyens pour y arriver ! ça peut se faire !

  • 1er septembre 2015 à 10:56 | leclercq (#4410)

    bonjour
    Encore une fois , les forces de l’ordre ont brillé par leur violence , s’acharner en nombre contre sur un étudiant , ensuite l’embarquer comme un tas d’ordure pour sans doute l’achever en catimini !!!« no comment » comme dit l’abruti de service complice et adepte de ses actes odieux !!! . des sauvages , des vrais : qui oserait dire le contraire ??? ah si « l’autre » enfin lui ,il se reconnaîtra , et vous allez voir , il va se manifester et au quart de tour , quoiqu’il en soit pari comme c’est parti , ce pays aura beaucoup de mal à se relever car rien absolument rien n’est fait pour .

    • 1er septembre 2015 à 11:48 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à leclercq

      Oui !
      J’ai fait des commentaires==AVANT==.vos commentaires ne m’intéressent pas..dans la même corbeille que ceux de ce jupo/jipo.

      Profitez bien avant d’être sur la touche...

    • 1er septembre 2015 à 12:40 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      ça fait 50 ans que vous y êtes et quand on n’ a même pas le droit le plus élémentaire, à savoir celui de voter. vous pouvez aller pavaner devant votre ambassade, brouter tous les postérieurs qui passent pour vous faire valoir, vous n’ en demeurez pas moins, qu’ un pédant moins que rien, vivant / procuration , n’ ayant jamais été capable de rien d’ autre, et vous rangeant du coté de la force, pour etre protégé, toujours prêt à servir de balance ou d’ indic en échange .
      Pitoyable roséfarisaoul !

    • 1er septembre 2015 à 14:59 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Pas loupé !!!! chaque fois il mord à l’hameçon , bon sang ce qu’il peut être bête, complétement taré pôvre type , mais bon en même temps il n’est pas tout à fait fini alors rien d’étonnant , son cas est grave , désespéré , pour autant , je ne lui accorde aucune excuse .

    • 1er septembre 2015 à 17:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à leclercq

      Bonne journée !

  • 1er septembre 2015 à 11:10 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    QUE LES TENANTS DU POUVOIR QUI ONT ENCORE DE LA CONSCIENCE HUMAINE ET QUI SE DISENT MALGACHE ET AMOUREUX DE NOTRE PAYS DOIVENT DEPOSER LEUR DEMISSION DANS LE MEILLEUR DELAIS.

    • 1er septembre 2015 à 11:12 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      On n’a plus de mot pour qualifier ce qui se passe au pays actuellement : C’est la HONTE dans tous les domaines de notre vie.

    • 1er septembre 2015 à 11:31 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Le slogan « ANDRASO EO I PAUL »/« ATTENDEZ PAUL » est devenu obsolète devant le nouveau slogan « ANDRASO EO I HERY »/« ATTENDEZ HERY » qui est d’actualité depuis la quatrième république (la désignation du PM/ la résolution des différentes grèves syndicales, le relèvement du pouvoir d’achat voire l’administration du pays, etc..).

    • 1er septembre 2015 à 11:51 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      2 H =Hery/Hollande : meme incompétence, meme combat, deux nullités reflétant hélas bien cette actuelle époque, ou toutes valeurs sont insidieusement euthanasiées, au profit d’ un chaos doucement mais surement mis en place .
      Nous assistons à une dégradation involutive avérée .
      Votre slogan, cousin de moramora, a 1/2 siècle et l’ âge de faire un ange, il serait temps de dire : « andraso ? àmpy ! »

    • 1er septembre 2015 à 12:18 | Razaka (#7817) répond à Jipo

      Hello Jipo ;

      Merci pour votre longue Analyse plus haut (Code on Mineral Wealth) .

      D’abord la 1ère Grande Responsabilité venait donc des Autorités Locales de chaque Pays concerné, ici Madagasikara. Mais d’autant plus valable en Afrique subsaharienne où la IMF fabrique la Misère par exemple au GHANA. Quelle scandale en plus vis-à-vis de ces Pauvres Ruraux Africains !!

      Cela rejoint également la Global World que Pierre HILLARD (que vous connaissez sans doute bien) démontre à plusieurs reprises dans ses Conférences où l’Europe va être même démantelée par ce qu’on appelle des Euro-Régions au détriment de la souveraineté des Pays.
      Serving from Very Powerful Unwavering US Federal Reserve, with Great Transatlantic Market Forces.

      Finally, it’s a shame that the kind F.ASSELINEAU don’t take the High Function in its Country.

      Have a Great Day

    • 1er septembre 2015 à 12:44 | Jipo (#4988) répond à Razaka

      Je suis abonné à cette lettre et félicite au passage ce collectif Tany pour son travail .
      Nous sommes bien d’ accord
      best regards .

    • 1er septembre 2015 à 13:08 | che taranaka (#99) répond à plus qu'hier et moins que demain

      AKORY LAHALY,

      il y a 50 ans...quelques POLIFIKAS avaient encore.... DE LA CONSCIENCE...aujourd’hui ,je crois,qu’il n’y a plus un.....!!!!

      RIEN A ATTENDRE de ces KELY LOHA...mon ami....ils ont mis le pays dans le lava-piringy...

      même pas de RAVALO....

    • 1er septembre 2015 à 13:52 | Jipo (#4988) répond à Razaka

      Razaka, this one could interest U, & few else ...
      https://www.youtube.com/embed/KDJbShXX_sQ

    • 1er septembre 2015 à 15:14 | leclercq (#4410) répond à Jipo

      Bonjour
      Les forces de l’ordre Françaises n’ont pas ose lever le petit doigt pour empêcher les « gens du voyages armés jusqu’aux dents » de continuer leur dégradation à côté de ça au même titre que les forces de l’ordre Malgaches ne se sont pas gêné pour molester violemment un étudiant qui manifestait pacifiquement , Casenave , Hery et Hollande , se comportent comme de simples spectateurs avec leur politique d’autruche pour ne pas dire par lâcheté et très souvent hélas soutenus par le genre de type tel que le Basile

    • 1er septembre 2015 à 15:29 | Jipo (#4988) répond à leclercq

      Vous avez entièrement raison.
      La culture du n’ importe quoi, du sabordage, et de la lâcheté, est devenue l’ autoroute du djihadisme, de l’ islamisation, et de la braderie des bijoux de familles, ayant anéantis toutes les valeurs : du billard béni .
      Maintenant on va s’ occuper des immigrants, n’ ayant rien d’ autre à faire dans ce vaisseau percé, on astique le pont, pour accueillir la misère du monde, par humanisme et charité, on construit des bidons villes, pardon des tentes pour les abriter, et demain on vous dira, qu’ ils ne peuvent vivre dans ces conditions que par ailleurs on condamne, et qu’ il faudra accueillir chez vous ...
      Le comportement du gouvernement est à cette image, il n’ y a qu’ à regarder du coté de la frontière Italienne, une logique imparable bien de gôche, la face propre & le Q maloto be !
      Hery a une exemple à : ne pas suivre de choix : dommage ...

    • 1er septembre 2015 à 16:57 | DIPLOMAT (#846) répond à leclercq

      Ce n’est pas la même affaire.
      Il faut toujours allez au fond de chose et ne pas se laisser influencer par les raccourcis de la presse .
      Les forces de l’ordre ne sont pas intervenus pourquoi ? Parcequ’il y avait une légitimité de la part des parents du défunts pour que le prisonnier assiste aux obsèques de son père.

      La bévue vient d’un juge d’application des peines qui n’avait pas jugé utile de se pencher sur la demande de la défense pour que le prévenu puisse se rendre à la cerémonie. Et oui ! Les détenus ont des droits .

      La justice en france manque de moyen, et que dire de la Police.

      Imaginez que rien que pour ce cas, il aurait fallu dégager de leurs tâches au moins 4 policers + Un véhicule pendant 2 heures !!!

      Donc , il ne fallait pas rajouter de l’injustice à l’injustice, bien que les manières d’agir de ces sauvages étaient indmissibles. Mais c’était pour eux, le seul moyen de se faire entendre. Ces gens là ON mis le système face à ses incohèrenceS. La legislation en france est obselète face aux sauvages bien conseillés !

    • 1er septembre 2015 à 17:57 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Au contraire,les tenants du « POUVOIR LEGAL et LEGITIME » doivent montrer leur détermination qu’ils sont là pour « GOUVERNER ».Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 1er septembre 2015 à 18:41 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à leclercq

      Vous cherchez toutes les occasions pour lancer des piques !
      Cela ne me dérange pas.
      - « JE SUIS TOUJOURS DU CÔTE DES FORCES DE l’ORDRE LEGALES et LEGITIMES ».
      Pour ce qui s’est passé avec le jeune étudiant malgache,à ANKATSO,
      Les concidérées violences perpétrées à l’encontre de cet étudiant d’Ankatso sont d’acte d’immobilisation « NORMAL ».
      L’étudiant aurait opposé de la « RESISTANCE » lors de son arrestation.

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 1er septembre 2015 à 22:40 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous êtes aveugles en plus d’être borné.

      Il vous suffit de visionner l’arrestation pour constater qu’ils sont 7 policiers pour frapper un homme... à terre.

      Alors, je te laisse méditer sur ce proverbe :
      « le pire des lâche est celui frappe un homme à terre »

      ILS ETAIENT 7 lâches mon Basile !! Alors éviter de vous arque-bouter sur vos principes à 2 balles et chausser vos fonds de bouteilles.

    • 2 septembre 2015 à 11:21 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à DIPLOMAT

      Merci !
      OUI,ils étaient 07 ou 08 autour,mais avez-vous relevé des gestes mal-placés.
      Ce jour,il y a une photo publiée qui annule toutes vos méchanchetés vis-à-vis des « FORCES DE L’ORDRE ».Point barre !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 1er septembre 2015 à 12:13 | lanja (#4980)

    Manalabaraka ny gendarmerie ny fihetsika nataon ireo gendarmes midaroka olona tsy mandositra , olona tsy mamaly, olona tsy afaka miaro tena akory, na ny sauvages tsy nahalala taratasy aza tsy manao fihetsika toy ireny... mamporisika ny fikambanan’ ny mpianatra sy ilay mpianatra hitory , mila saziana ireo gendarme fa mitarika ny olona tsy hanome hasina ny mpitandro ny filaminana... ny mikaroka ny fiavian ireto kalach miparitaka etsy sy eroa , ampiasain ny jiolahy mampihorohoro no tokony ataony fa tsy hanao angaredona amin olona iray tsy mitondra fiadiana akory.

  • 1er septembre 2015 à 12:31 | che taranaka (#99)

    AKORY LAHALY,

    Mes amis,

    je condamne les violences faites par les OPPRESSEURS POLIFIKA....

    depuis des decennies les ZANAKA GASY aimeraient faire des études pour avancer dans la vie et faire prospérer ce pays....!!!

    l’EDUCATION est importante et le SAVOIR est un instrument important...!!

    Les POLIFIKAS ont prospéré dans leurs BIZNAS..et les ZANAKA GASY dans une incertude et la MOÏSE COMPLETE...!!

    les ennemis de ce pays savent que un peuple sans éducation est plus facile à EXPLOITER...

    plus rien ne va..

    la JUSTICE...l’économie..la politique....

    • 1er septembre 2015 à 13:12 | Razaka (#7817) répond à che taranaka

      AKORY LAHALY.

      Tche Taranaka.

      Les principaux caractéristiques de toutes les Pauvretés en Afrique sont basés par un grand manque d’Industrialisation des Pays.

      Or la meilleure Industrialisation d’un Pays comme Madagasikara passe aussi par ses propres Ressources Humaines locales qui doivent rentrer (si je l’exprime bien) dans tous les Processus Economiques comme des Vrais Acteurs du développement. Et ceci pour ne pas dépendre (à chaque fois) des Mains d’œuvres étrangères.

      ** Mais des Réformes Structurelles doivent être appliquées pour toutes les décennies à venir au niveau des Universités et aussi dès le Lycée et dès le Collège.
      ** Pour résumer, un des principaux objectifs est de ne pas exporter aussi à outrance nos Matières 1ères afin de les réévaluer à leur vraie valeur marchande, avant toute vente locale ou surtout à l’étranger.

      === J’ai publié des POST à ce sujet ici même à MT :
      °° Le 9 avril 2015 13 :46, Razaka (#7817)
      °° Le 25 avril 2015 12:31, Razaka (#7817)

      Cela peut réconcilier le Politique et le Peuple sur la Notion de : CAPITAL-TRAVAIL-CONFIANCE.

      Mais la route est LONGUE.

    • 1er septembre 2015 à 14:55 | che taranaka (#99) répond à Razaka

      AKORY LAHALY,

      Mr RAZAKA,

      je suis tout à fait d’accord avec vous...sur toutes les lignes...!

      Cela peut réconcilier le Politique et le Peuple sur la Notion de : CAPITAL-TRAVAIL-CONFIANCE.

      Mais la route est LONGUE.....

      RENOVER LE PAYSAGE POLITIQUE...comme au Japon ..un sursaut d’orgueil ..un PATRIOTISME...qui nécessitent EFFORT et SACRIFICE..

      le renouveau ne peut venir que de cette JEUNESSE...qu’elle ne soit pas aussi idiote et égoïste que leurs ainés...

      Madagascar mérite d’être autre chose qu’un TAS de MISERE...!!!

      toutes mes amitiés ...mon ami...

  • 1er septembre 2015 à 13:06 | betoko (#413)

    Ce matin aussi bien dans les bus qu’aux abords des rues où on vend les journaux , les commentaires vont bon train . Tout le monde condamne la brutalité des forces de l’ordre sauf un qui on dirait est un gendarme en civile . Il a reçu des insultes de la part des lecteurs sur le trottoir
    En effet comment on peut accepter la façon dont l’EMMOREG a attrapé Jean Pierre cet étudiant avec des coups, gifles etc ... Ces éléments de l’EMMOREG sont des lâches , s’attaquer de cette manière à une personne sans arme à plusieurs . Pourquoi quand un quartier entier de Tana est attaqué par des gangs , on ne voir aucun élément de l’EMMOREG dans les ruelles sombres de Tana ?( Elekelatrano) Il n’y a pas si longtemps Le génèral de la gendarmerie Florens disait je le cite« Nous devrions d’abord nous protéger » öh làlà , personne ne l’a obligé d’entrée dans l’école de la gendarmerie et leur rôle est de protéger les citoyens , mais pas d’abuser leur pouvoir .j’aimerais les voir ces gendarmes devant la horde sauvage des Dahalo
    Le seul qui est pour cette arrestation musclée , c’est notre konnard de Basile , Basile est ce que tu as vu comment les éléments des forces de l’ordre ont traité cet étudiant , cela me rappelle justement 1972 avec les FRS , et ils ont payé leur abus de pouvoir après
    Je viens d’appeler Amnesty International à Paris , ils sont au courant et ils s’en occupent

    • 1er septembre 2015 à 13:16 | betoko (#413) répond à betoko

      Correction . Personne ne l’a obligé d’entrer dans la gendarmerie
      , mais pas d’entrée
      il y a quelques mois de cela un lieutenant de la gendarmerie avait giflé et donné des coups à un gréviste des enseignants FRAM devant le ministère de l’éducation nationale sans raison avant de l’embarquer ( même avec raison , ce flic n’a pas le droit de toucher une personne qui qu’il soit) . Devant les tollés de protestations , ce lieutenant aurait été mis au placard car ce n’est pas la première fois qu’il avait agit de cette manière

    • 1er septembre 2015 à 18:04 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      - « Amnisty International » ??
      Vous pouvez appeler tout ce que vous voulez.
      Ces « FORCES DE L’ORDRE » sont en mission,c’est à l’hiérarchie de prendre des mesures s’il y a matière à « SANCTIONNER ».

  • 1er septembre 2015 à 15:49 | diego (#531)

    Bonjour,

    Tout est lié !

    Le président parle d’open sky il y a quelques heures !

    Nous parlons des étudiants aujourd’hui. C’est à dire, l’avenir du pays. Les futurs dirigeants, futures élites du pays.

    Dadabe m’a dit que j’ai un problème avec le principe d’open sky. Je respecte totalement cet avis, mais j’a eu envie de rire en l’apprenant.

    Qu’est-ce que je ne cesse de répéter depuis six ans et plus :

    - État, Constitution, Institutions et appareil politique ! Et des processus électoraux fiables.

    Si le pays n’arrive pas s’en procurer ou renforcer l’ensemble des pouvoirs publics encore debout :

    - nous connaîtrons tôt ou tard un pays SANS ÉTAT !

    Nous nous y rapprochons plus vite que nous y magnions. Tous sont réunis pour nous conduire vers un pays sans État.

    La conversation ne doit pas l’open Sky, ou la privatisation des entreprises contrôlées par l’État, ou encore la mise en place d’un programme du régime. Mais elle doit être uniquement, là où nous en sommes aujourd’hui, axée :

    - comment ramener la stabilité politique à Madagascar, point !

    Nous n’arrivons pas à gagner la stabilité politique, mais le régime nous parle tout sort des projets économiques :

    - comment ce régime s’y prendrait-il pour trouver l’argent, créer des emplois s’il n’obtenait pas la Confiance des ses créanciers et de son peuple ?

    • 1er septembre 2015 à 16:03 | diego (#531) répond à diego

      Et je souhaiterais que la conversation avec Dadabe continue bien sûr, en prenant bien beaucoup des précautions :

      - à Madagascar, on a faire avec une institution aéronautique qui a du mal à définir, pour commencer ce qu’u NOTAM.

      Madagascar a mis cinq ans pour définir, redéfinir le NOTAM, j’ai le droit de me poser la question si ceux qui parlent d’open sky aujourd’hui savent ce qu’ils disent ?

      On ne parle pas d’open sky et partir dans des projets, non-sens, quand on est à la base incapable d’imposer la stabilité politique. Et comment financer tous ces projets ? DOUTER, c’est du bon sens !!!

  • 1er septembre 2015 à 16:03 | Roland (#8808)

    Ces prétendus gendarmes ne doivent pas connaitre ce que le droit de l’homme signifie, ils me font penser aux SS nazi s’attaquer aux juifs. Ils semblent être les bras droits d’un régime totalitariste et dictatorial qui s’implante à grand pas dans ce pays qu’on rencontre dans certains pays d’Afrique et comme jadis dans certains pays de dictature d’Amérique du Sud tel que le Chili et l’Argentine par exemple, les gendarmes malgaches sont sur la même voie hélas ...

    • 1er septembre 2015 à 17:55 | kozobe (#7754) répond à Roland

      Bonjour Roland,

      Je pense que ceci pourrait vous dire quelque chose : « Ô Ramiaramila Ô izay managna »casques" tsara tarehy, lohanao kosa é, tsy...
      Au bon souvenir des « Mahaléo ».
      Cordialement

  • 1er septembre 2015 à 16:06 | ASSISE (#1505)

    Tratra izany ny lohan’ny dahalo ? Sa ireo dahalo no tratra ?

    Mampalahelo ireto miaramila (mila inona ?), toa manao vovohan’alika eto fotsiny.

    Dia tsy mitsahatra mampiditra mpianatra ho manamboninahitra (tafika, zandary, pôlisy, mpiandry gadra, . . . sns), atao inona marina ?

    Izao ny vokatrin’ny fanaovana fanjakana miaramila, nanomboka tany ho any izy io ary tsy mitsahatra io raha tsy miverina mandray fanjakana indray (revolisiona miaramila)

    • 1er septembre 2015 à 16:11 | ASSISE (#1505) répond à ASSISE

      Régime parlementaire, izay ilay nomanin’ny HAT, 5 taona ?

      Régime par les militaires, izay izao no governemanta misy, PM Jly.

      Raha ny isan’ny Jly tokoa no jerena dia ny Jly mihintsy no mety atao PM, majorité « super absolue ».

  • 1er septembre 2015 à 17:16 | Angalampona (#9171)

    Tsy mendrika ny atao hoe mpianatra eny amin’ny ambaratonga ambony ny mitoraka, mandoro, sy miantsy ady. Tsy tokony hanao fihetsika tafahoatra ihany koa anefa ny mpitandro ny filaminana satria tsy dahalo akory ireo fa mpianatra : ohatran’ny zatovo rehetra dia somary mba mafy loha fa tsy izany akory no entina hanaparana ny hery rehetra aminy

  • 1er septembre 2015 à 18:06 | diego (#531)

    Bonjour,

    On ne peut rien exiger, rien demander et espérer d’un pays qui n’a presque plus d’État.

    Au lieu d’exiger tout et son contraire, il faut penser, à exiger peut-être alors, que les politiciens Gasy nous construisent un État, ou nous reconstruisent notre État.

    Si les politiciens ignorent ou ne savent pas encore qu’il y a crise dans leur pays, Madagascar continuera à s’appauvrir.

    La première chose à comprendre, c’est dans quel système politique nous sommes.

    Les Malgaches sont manipulés. Vous avez un président sans majorité. Un gouvernement dont personne ne sait l’exacte mission. Vous avez un pays instable. Qu’est-ce que vous pouvez bien espérer obtenir au milieu de tout cela ?

    Je veux bien que tout le monde déclare son amour pour Madagascar, mais quel amour au fait ? La différence entre un enfant et un adulte, c’est qu’un adulte doit être capable de penser un peu plus loin, à l’avenir par exemple, au lendemain.

    Pouvez-vous parler d’avenir dans un pays dans lequel tout le monde conteste les règles et personne ne semble pas connaitre dans quelle République est exactement pays :

    - tout le monde tape dans tout le sens et clame son amour pour Madagascar.

    Le pays n’a plus de majorité et probablement pour longtemps, mais personne n’aborde sérieusement comment alors gouverner le pays ?

    Eh oui, la crise institutionnelle est avant tout une crise politique....pour résoudre une crise institutionnelle, le pays a besoin de politique.

  • 1er septembre 2015 à 18:25 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    L’étudiant Jean Pierre,appréhendé à ANKATSO se porte bien après avoir reçu les soins nécessaires à l’Infirmerie de la Gendarmerie Nationale (-pas chez bateau ships-).
    L’acte de mobilisation de ce jeune étudiant est « NORMAL ».
    L’étudiant aurait opposé de la « RESISTANCE » lors de son arrestation.

    Bekoto a téléphoné à AMNISTY INTERNATIONAL.
    - « ON S’EN TAPE » !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 1er septembre 2015 à 18:44 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      - l’acte d’immobilisation « NORMAL »

    • 1er septembre 2015 à 21:34 | ramaso (#7441) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      C´est ce qu´a dit le GENERAL FLORENS:ACTE D´IMMOBILISATION NORMALE donc pour immobiliser un etudiant il faut toute une garnison !L´ordre vient d´en haut c´est pas un hasard,le regime actuel trouve dans toutes manifestations un COUP D´ETAT qu´il faut a tout prix reprimer et ce GL FLORENS est tjrs pret pour ce sale boulot bien sür il doit montrer sa reconnaissance pour les etoiles recues pour rien,sans avoir mene aucun combat meme contre les rats de la peste.

  • 1er septembre 2015 à 18:49 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Moi j’aimerai avoir l’avis d’un forumiste qui bosse dans cette université

    J’ai cité l’ami Rabri qui reste très silencieux

    • 1er septembre 2015 à 18:59 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Rakotoasitera Fidy

      Rabri !
      Il est en France...NON !
      Demain matin au SENAT-Luxembourg,si vous avez un peu de temps !

    • 1er septembre 2015 à 20:49 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      L’EMMOREG était en mission à Ankatso , mais cela ne leur donne pas le droit de tabasser cet étudiant . Nous venons de voir sa sortie du tribunal ce matin , il boitte , et le procureur lui avait demandé d’aller se faire soigner d’abord et son audience reprendra demain à 13 heure .
      Dés sa sortie du tribunal , son avocat l’avait emmener à l’hôpital HJRA , et les médecins disaient qu’il est victime de multiples traumatismes et qu’il faudrait le soigner
      Déclaration du général Florence , son arrestation est tout à fait légale , et il se porte très bien , plus cynique que ce général tu meurs
      Déclaration du colonel de la gendarmerie patron des gendarmes d’Analamanga , Nous n’avions jamais utilisé les tasers , et pourtant KOLO TV a rediffusé l’arrestation de Jean Pierre , on entend très nettement le bruit des tasers et ils nous ont montré que les gendarmes s’en sont servis lors de cette arrestation musclée
      Jean Pierre selon son avocat est accusé de vouloir fomenter un coup d’état (sic) de dégradation de bien , rébellion et d’avoir organisé une manifestation sans autorisation . Mais autant les profs de fac que les étudiants , ils réfutent cette accusation et vont porter plainte contre la force de l’ordre
      Hé petit kon , est ce que tu sais au moins ce qu’est Amnesty International ?

    • 1er septembre 2015 à 21:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Bekoto,
      Vous me faîtes rigoler avec votre histoire de téléphoner==à gauche==à droite==pour se mousser.
      Vous ne faîtes qur « DESHONNORER »,le Pays MADAGASCAR.

      IL FAUT UN ETAT FORT:Point barre.
      Et une économie sociale et solidaire.
      Votre histoire de « TOURISME » ne fait qu’appauvrir les « POPULATIONS » de Madagascar.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 1er septembre 2015 à 22:18 | Maestro (#7313) répond à betoko

      Il ne faut pas voir que ce qui vous arrange les Gens. Je dis juste une chose : quand on joue avec le Feu bah à un moment donné on se crame la Gueule, c’est aussi simple que ça.

    • 1er septembre 2015 à 22:19 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Que les reporters de TV==kolo== montrent les débuts de cette histoire d’ANKATSO.
      Les FORCES DE L’ORDRE ont engagé le dialogue pour faire évacuer les abords de l’UNIVERSITE.
      Leur attroupement est une manifestation sans autorisation.Point barre !
      IL FAUT DISPERSER TOUS LES ETUDIANTS et ce jeune étudiant résiste.
      L’acte d’immobilisation exercé par les « FORCES DE L’ORDRE » est tout à fait normal sur quelqu’un qui résiste.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 2 septembre 2015 à 10:04 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Si on pouvait vous immobiliser de la même manière, au passage vous refaire le ratelier : QDB !

  • 2 septembre 2015 à 00:52 | liliquilit (#7755)

    Je suis contre toute violence policière et usage disproportionné de la force. Cela dit les propos de certains journalistes et internautes sont très exagérés par rapport aux faits. J’étais présente lors de la 1ère interpellation du leader étudiant à Ankatso, les forces de l’ordre ont parfaitement fait leur travail. Hier, je suis passée avant cette nouvelle interpellation, le dispositif sécuritaire était impressionnant et les manifestants caillassaient les forces de l’ordre. La règle en maintien de l’ordre est de canaliser la foule et de neutraliser les leaders et éléments les plus dangereux. Ce qui a été fait sauf qu’une fois maîtrisé, un individu même dangereux n’est pas censé recevoir des coups de bottes surtout s’il est à terre. Les auteurs encourent des sanctions disciplinaires voire pénales, mais delà à exiger la démission du gouvernement, c’est du grand n’importe quoi. J’ai assisté à des interventions musclées en France et aux Usa, beaucoup plus violentes que celle d’Ankatso, et personne n’a réclamé la démission d’Hollande ou d’Obama !!! L’indignation est à géométrie variable à Madagascar, mobilisation générale quand un étudiant est arrêté, mais silence radio lorsque des présumés voleurs ou sorcières se font lynchés publiquement sans autre forme de procès...
    Pour en revenir aux étudiants, j’habite une résidence privée à côté du campus et je peux vous assurer que le comportement des étudiants n’attire pas la sympathie des riverains. Qu’ils fassent grève, c’est leur droit le plus profond, le problème est que ces manifs et grèves à répétition sont prétexte à tous les débordements et plongent le quartier dans l’anarchie la plus totale. Le mode opératoire est toujours le même, ils érigent des barrages, brûlent des pneus, des véhicules, terrorisent la population. Lors d’une précédente grève, un voisin rentrait tranquillement à pied à la résidence lorsqu’une dizaine d’étudiants se sont mis à lui jeter des pierres. J’ai pensé qu’il s’agissait d’un acte raciste car ce voisin est américain mais j’ai appris par la suite que d’autres passants, malgaches, ont été également caillassés.. A plusieurs reprises j’ai essayé de discuter avec eux parce qu’ils m’empêchaient de rentrer chez moi, impossible de trouver quelqu’un qui parle français (ce qui est bizarre pour des étudiants) ni un responsable avec qui négocier, l’anarchie complète...
    Bref, ce n’est pas avec ces modes opératoires que les étudiants vont rallier l’opinion à leur cause et obtenir gain de cause. Quand on pense qu’ils font des études pour ensuite exercer des responsabilités dans leur pays, cela fait peur...

    • 2 septembre 2015 à 07:45 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à liliquilit

      - « Impossible de trouver quelqu’un qui parle français »......
      OUI !
      - « C’est bizarre » ! mais pas étonnant.
      J’ai suivi des manifestations en BURINDI pour empêcher le « PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE » de se représenter.OUI ! quelques leaders parlent français mais la majorité des manifestants n’ont même pas l’âge de voter ou ne commprennent pas :==« POURQUOI SONT-ILS là » ????==

    • 2 septembre 2015 à 10:08 | Jipo (#4988) répond à liliquilit

      Il y a toujours des groupes de casseurs qui s’ infiltrent dans ces manifestations, de là à en accuser les étudiants , il y a un pas à observer .

    • 2 septembre 2015 à 11:25 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Jipo

      C’est une méthode inventée en occident :
      - « LES CASSEURS »
      ou ceux qui sont là pour faire flamber les voitures pour toucher les « ASSURANCES ».

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 104