Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 06h38
 

Tourisme

Ile Sainte Marie et Nosy Be

Des destinations parmi les plus populaires au monde

vendredi 29 juillet

Deux plages de Madagascar, Sainte Marie et Nosy Be, sont classées dans la liste des destinations les plus connues dans le monde par Travelbird qui a rendu public ce 27 juillet dernier, son indice des prix Plage Travelbird 2016. Selon Symen Jansma, Chief Executive Officer de Travelbird, l’indice des prix Plage livre aux voyageurs le maximum possible d’informations sur leur destination afin qu’ils aient la meilleure expérience de vacances. Ainsi, deux (2) plages malgaches apparaissent dans l’indice, avec les classements suivants : le plus cher était Ile Sainte Marie, au 182è rang avec € 23,49 / US $ 26.52 pour une journée, suivie par Ambatoloaka, Nosy Be, qui est classée 187è et où le séjour coûte 25,80 $ / 22,85 € par jour. L’indice des prix Beach est un baromètre pour non seulement les coûts prévus à une certaine plage, mais peut également être utilisé comme un indicateur des coûts dans la région de destination au sens large. Il aide les voyageurs à gérer leurs budgets, les attentes et, finalement, tirer le meilleur parti de leur expérience, selon Travelbird.

Il faut noter cependant que les rangs de Sainte Marie et de Nosy Be ne sont pas pour déplaire ou pour détourner les voyageurs et les vacanciers. Le classement selon la communication de Travelbird qui est une entreprise installée à Amsterdam dans les Pays-Bas, s’est effectué sur une liste composée de 900 plages les plus reconnues dans le monde, parmi lesquelles il a été retenu 250 les plus belles plages de 66 pays du monde, dont ces deux plages de Madagascar ; respectivement 182è/250 et 187/250, ou sur 900 plages de base –c’est selon.

Par ailleurs, le calcul des prix exprime le coût d’une journée, en prenant en compte des coûts moyens pour la crème solaire, une bouteille d’eau, une bière, la crème glacée et le déjeuner. Tous les prix sont calculés en normalisant les tailles de produits, et les transactions monétaires véritables conformes aux taux de change au 1er Juillet 2016. L’indice des prix Plage Travelbird ne considère pas les frais de transport dans les lieux de destination et encore moins combien coûte l’acheminement aérien ou maritime vers ces destinations. Les 12 plages les moins chères sur la liste sont une combinaison de quatre sites au Vietnam, suivis par huit plages à Goa et à Kerala en Inde, dont les coûts d’une journée varient entre 16,30 à 12€.

Quant à l’Ile Maurice, réputée destination privilégiée dans l’océan indien, trois de ses plages sont classées plus chères que Sainte Marie et Nosy Be : Belle Mare Plage (Maurice), 39è avec 37,22€, Le Morne (Maurice) à la 42è place pour 37,13€, et au 45è rang, Peyrebère, Grande Baie (Maurice) pour 36,78€.

Autrement dit, nos deux plages sont abordables pour les touristes et voyageurs si on se réfère aux critères retenus et aux classements des dix premières destinations les plus chères, ci-après :

L’étude de l’indice des prix Plage Travelbird a révélé les 10 plages les plus chères :

1- La Plage de Maui, Tahiti, Polynésie française : 53,24 € / 60,13 $ (USD)
2- Mareto Plage Publique, Moorea, Polynésie française : 51.67 € / 58.36 $
3- Anse Vata, Nouméa, Nouvelle-Calédonie : 49,68 € / 56,11 $
4- Anse Georgette, Praslin, Seychelles : 48.03 € / $ 54,25
5- Anse Soleil Plage, Seychelles : 47.97 € / 54.18 $
6- Beau Vallon, Mahé, Seychelles : 47.05 € / $ 53,13
7- Poe Plage, Nouvelle-Calédonie : 46.92 € / 52.99 $
8- Nishihama Beach, Okinawa, Japon : 46.12 € / $ 52,09
9- Yonaha Maehama Beach, Okinawa Japon : 44.93 € / $ 50,75
10- Main Beach, East Hampton, New York USA : 43.24 € / 48.85 $

Recueilli par Bill

17 commentaires

Vos commentaires

  • 29 juillet à 08:42 | Isambilo (#4541)

    Bonne surprise à condition de relier avec l’article sur la prostitution de mineurs sur ces deux îles.

    • 29 juillet à 09:03 | Maditch (#9298) répond à Isambilo

      C’est un jugement un peu hâtif. L’île de Sainte-Marie est très loin d’être touchée par le fléau de la prostitution infantile et même de la prostitution tout court.

      Pour Nocy Bé, en revanche, c’est une toute autre histoire...

    • 29 juillet à 09:26 | Isambilo (#4541) répond à Isambilo

      D’accord, Ste Marie c’est autre chose.

    • 29 juillet à 10:51 | Jipo (#4988) répond à Isambilo

      Bonjour.
      la différence entre Ste Marie & ambatovevavy, ce sont les mossakiki de touristes .
      Par contre les prix affichés, sont disproportionnés comparativement aux salaires et hôtel gasy.
      Ils donnent des prix pour les touristes fréquentant les 3 & 4 ✭ .
      Ce qui ne peut que faire tourner la tête ( dans le meilleurs des cas) des locaux, qui continueront à se dire : chez les vazaha, ils sont obligés de fermer les fenêtres pour que l’ argent de s’ envole pas ...
      A croire que tous les blancos dépensent 20 à 30 € / jour pour leurs vacances, du grand n’ importe quoi !

  • 29 juillet à 10:05 | Eloim (#8244)

    Quoi qu’on dise, c’est une bonne « AFFICHE » pour la grande île. Pourtant, le grand hic c’est la Compagnie Aérienne « Nationale » Air Mad, malgré la retrouvaille hors « Annexe B », la crise de ladite Compagnie se fait sentir « mauvaise » en ce moment. Quitte à prévaloir ce patrimoine national ?

    • 29 juillet à 11:42 | Jipo (#4988) répond à Eloim

      Les tarifs sont tout simplement prohibitifs, vous avez des Paris- Delhi-Colombo
      AR pour 800 € , billets valables 3 mois !

    • 30 juillet à 08:23 | Dadabe (#9116) répond à Eloim

      Bonjour, je réagis fort tardivement à ce sujet... Un vrai sujet qui, en faisant croire à une embellie touristique (le classement « flatteur » de deux plages malgaches, aussi crédible qu’une élection Miss Monde) , souligne cruellement que le problème n’est effectivement pas la beauté d’une plage ni le « coût moyen » d’une journée sur cette plage (un élément de comparaison totalement subjectif et nécessairement faux, chacun consommant à sa façon... Et de façon pas toujours avouable).
      Les vraies questions concernent le tourisme à Madagascar. Quels touristes ? Quelles infrastructures d’hébergement ? Quelle sécurité ? Quels moyens fiables de déplacement (voies aériennes et terrestres) ? Quelle sécurité sanitaire et alimentaire ? Quel entretien des lieux remarquables (les parc nationaux...) ? Voilà les questions à poser. Peu importe de savoir si la bouteille kely d’Eau Vive (un simple exemple) revient à 1.000, 5.000 voire 8.000 ariary (eh oui ! Déjà en zone sous douane à Ivato, à payer obligatoirement en euro, une petite bouteille d’eau est à environ 5.000 ariary !). Et cette eau est-elle « glacée » ? Ben... Tout dépend de la Jirama, n’est-ce pas...
      A Madagascar, le nombre des touristes chute d’année en année depuis 2009 (pourquoi 2009 ? Autre bonne question...). Quelques dizaines de milliers de touristes par an tout au plus (y compris ceux qui vont retrouver leurs familles et ne sont donc pas des touristes au sens strict du terme).
      Pendant ce temps-là, Maurice (un confetti dans l’océan Indien comparé à la Grande Île) engrange des centaines de milliers de visiteurs au portefeuille bien garni et aux comportements corrects (ils ont d’ailleurs plutôt intérêt à l’être, corrects, car la police mauricienne n’est pas corrompue, elle...).
      Qu’en pensent nos politichiens et leurs conseillers spéciaux qui ont des idées lumineuses sur tout et même sur rien ? Suffit-il de psalmodier « Francophonie, Francofolie » chaque matin en se rasant pour que le miracle survienne ?

  • 29 juillet à 11:18 | papangue (#9623)

    Akory lahaly, akory lihe,

    O rahavana isany, misy olana be ity fizahantany ity eto Madagasikara :
    ny voalohany indrindra dia ny vidin’ny sarandalana, 1200 min juillet / aout !
    Tsy miady isika e, ary tsy rentable koa moa ilay destination , tsy misy tena hoe vraie concurrence @ sarandalana, mbola tsy ao akoray ary ny olan’ny Air Peutetre @ izany.

    Raha mijery @ fo tsy miangatra ihata, io sarandalana fotsiny 1200 minimum io, makany Bali ianao 1200 eur izany vol une semaine complete hotel 4 etoiles !

    Ny infrastructures hotelieres dia tsy ampy.

    Mbola tsy takatr’ireo mpitondra hatramin’izay izany matoa tsy nisy fiezahana handeha @ io.

    I Sainte Marie dia tena tsara tokoa, sady madio ny plage, fa ny lalana tompoko dia faran’izay ratsy , ny presiza mamimbahoaka Hery raha hanita ny fetin’ny baleine dia nivolagna hoe ; tsy maintsy vita lalagna, 4 taona aty aorina , mbola ratsy ihany io, lalanga coté est mandeha baie d’Ampanihy ohatsa.

    Ny fizahantany dia misy olan t@ ity taona ity hatramin’izao : vitsy kely ny mpizaha tany tonga, Corsair tsy feno ,miala ao Mayotte daholo ny Mahorey mameno avion sy ny vahiny !
    Azo isaina @ tanana ny vahiny tonga , tsy ampy 60 olona tonga Ivato.

    Ny mpiasa Corsair dia mivolagna fa eritreretina ny fisian’io vol Paris-Tana, fa hijanona Dzaoudzi.

    Ny mpizaha tagny mandeha Dago, 250000 raha misy, Paris ohatsa olona 1 isakiny 1 segodra !

    Raha ampitahaina @ mpifanolobodo-rindrina dia :
    - Ile Maurice plus 1 millions visiteurs 2015
    - Afrique du Sud 2014 :
    - 33ème destination touristique mondiale en terme d’arrivées
    - Arrivées : 9,5 millions
    - Recettes : 9,3 milliards de dollars (33ème rang)
    - Dépenses : 3,2 milliards de dollars

    - Kenya plus 1,2 millions

    izay ro izy tompoko.

    Mazotoa daholo !

  • 29 juillet à 15:00 | olivier (#7062)

    « L’étude de l’indice des prix Plage Travelbird a révélé les 10 plages les plus chères : »

    je ne comprends pas...

    QUID de la plage de Juan de NOVA ?

    On nous cache tout...on nous dit rien...

    Mais Arlette veille au grain...

    OUF

    • 29 juillet à 15:13 | Jipo (#4988) répond à olivier

      Les plages des zéparses sont en cours d’ évaluation , le dilemme reste à savoir si elle vont etre cotées en $$ /€ /UN ou FMG ...

  • 29 juillet à 15:46 | Albatros (#234)

    Un de mes amis, qui évolue dans les mêmes eaux politiciennes que Rambo, vient de m’informer que la France demande la restitution de Nosy Be et de Saint Marie dans le périmètre des Iles Eparses !.

    • 29 juillet à 15:53 | olivier (#7062) répond à Albatros

      Fety bé à Ste Marie et Nosy Bé !

    • 29 juillet à 16:24 | Jipo (#4988) répond à Albatros

      Je propose un referendum au près de zabitans comme pour Mayotte, je vois déjà la tête des zindépendantistes-nationalistes/souverains, quant au résultat : tout comme le frexit, le nosyt 🏝...

    • 29 juillet à 17:50 | akam (#7944) répond à Albatros

      - t’es qu’un oiseau de mauvaise augure !
      - en 2016, la colonisation n’est plus de mise ! aucun homme politique francais actuel ne peut emettre de telles aneries !
      - ces iles ne rentrent pas du tout dans les criteres « TAAF » car la France n’est pas un pays de corsaire. qu’il aille au diable ton ami, s’il ignore l’historique de ces 2 iles !

    • 29 juillet à 21:03 | Albatros (#234) répond à Albatros

      Bonsoir Akam !!
      Ne vous inquiétez pas !. J’ai fait la leçon à mon « ami ».
       :-)

      Par contre en ce qui concerne la disparition de la colonisation en 2016, permettez moi de ne pas être d’accord avec vous !.
      A Madagascar la « colonisation » n’a pas disparu !. Ah !, bien sûr, ce n’est plus la colonisation du 19ème siècle, mais il s’agit bien de colonisation !.
      La colonisation des gens friqués, la colonisation des hommes d’affaires (malgaches ou vahaza) qui colonisent (regardez la définition dans le dictionnaire !) ces 2 iles malgaches.
      Bonne fin de semaine !.

  • 30 juillet à 09:45 | vazaha84 (#9187)

    OK c’est bien mais ce n’est que 180/250....Et puis tant qu’Air Mad sera aussi peu fiable quant au service rendu !Etre sorti de la categoris B est une chose mais les problèmes sont dus au manque de fiabilité des horaires,ai même connu un vol parti en avance d’une heure pour Diego alors que le vol de Marseille était à l’heure ..et donc 24h resté à Tanananarive...Au mépris des usagers:retard de bagages ,« oubli des bagages » sur le tarmak,déchargement de ceux-ci lors d’une escale à Sambava pour mettre de la vanille... Ai connu tout cela...et ensuite cela se sait et beaucoup de vazahas depuis un an ou deux ont changé de plages...

  • 30 juillet à 10:05 | Stomato (#3476)

    Amusant que personne n’ait remarqué que sur les 10 plages les plus chères ; quatre sont situées dans des territoires partiellement ou totalement Français !

    Encore une autre chose totalement incompréhensible avec Madagascar, le potentiel touristique indéniable pourrait bénéficier de l’aide technique (et autre) du pays au monde qui accueille le plus de touristes...
    Mais pour des questions d’ego surdimensionné aucun malgache sur la planète ne peut envisager cela.

    Alors les plages de Nosy Be et de Sainte Marie resteront avec un potentiel énorme, et elles resteront potentiellement les meilleures destinations. (Citation intentionnellement ressemblante à une citation de Charles de Gaule.)

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives

 

Visiteurs connectés : 167