Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 6 décembre 2016
Antananarivo | 23h02
 

Société

Délestage

Dégâts tous azimuts

vendredi 9 janvier 2015 | Léa Ratsiazo

Les dommages causés par le délestage n’en finissent pas. La coupure intempestive du courant électrique en soi est déjà un dommage. Les gens ne peuvent plus travailler en attendant le bon vouloir de la Jirama. D’un autre côté pourtant, la facture ne cesse de flamber et la Jirama est prompte à vous couper eau et électricité au moindre retard de paiement de facture.

Sinon les coupures intempestives et reprises imprévisibles de courant électrique causent également des dégâts sur les matériels électriques. À Ambodiady Ambohimanarina, des centaines de foyers ont vu leurs matériels électriques domestiques endommagés suite à la reprise soudaine et la hausse de la tension électrique de la Jirama. Des postes téléviseurs, des lecteurs DVD, des frigo… ont été rendus inutilisables à cause des problèmes incessants de la Jirama. On a beau prendre toutes les précautions possibles et imaginables, on se fait avoir quand même, se plaint une mère de famille victime. Qui va dédommager pour ces matériels ? Certainement pas la Jirama qui n’arrive même pas à respecter la base du contrat avec les consommateurs qui est la fourniture d’eau et d’électricité. Donc les victimes n’ont et n’auront aucun dédommagement même si la faute revient à la Jirama. Tous ces problèmes collés les uns aux autres font que Madagascar n’arrive pas à décoller.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 9 janvier 2015 à 08:23 | Gérard (#5118)

    Pourquoi n’y aurait-il pas des personnes qui portent plainte contre la Jirama ?

    Quand les bureaux de la police ou de la gendarmerie ainsi que les tribunaux seront pris d’assaut par la population pour porter plainte contre cette entreprise qui ne respecte pas le contrat signé par ses adhérents, cette dernière sera forcée de déposer le bilan et on libéralisera la production d’énergie car cette société est dans l’impossibilité de respecter le contrat qui la lie à ses clients.

    • 9 janvier 2015 à 08:31 | Mba misaina (#7232) répond à Gérard

      Toi qui a cette vue longue et une intelligence hors du commun, pourquoi tu ne le fais pas en premier ?

  • 9 janvier 2015 à 12:06 | tiagasy (#6521)

    DÉLESTAGE : IL FAUT DIRE LA VÉRITÉ AU PEUPLE MALAGASY

    Oui, il faut arrêter de prêcher les expressions pour cacher la vérité aux malgaches.
    Pourquoi, les investisseurs ne viennent-ils pas à Madagascar et pourtant, leurs premiers souhaits c’est de venir s’implanter … à Madagascar pour la qualité des travailleurs malgaches.

    D’abord, les pouvoirs qui se sont succédés n’ont jamais soucié de la maintenance de nos infrastructures.
    Les deux infrastructures vitales sont les … ROUTES ET ÉNERGIE pour les investisseurs.
    Les infrastructures routières sont les « bus » des produits vers leurs lieux de ventes ou d’exportation.
    Un investisseur, exportateur de produits agricoles ne pourra jamais s’implanter en rase campagne s’il lui faudrait effectuer un parcours de combattant et coûteux pour « extraire » ses produits dans un port plus proche.

    Selon les estimations, nos vanilles d’excellentes qualités vont être trop chères sur le marché international à cause de la dégradation de nos routes (Cette année, nos litchis ont échappé de peu de ce mécanisme) et le coût très élevé des transports.

    L’Infrastructure énergétique , La JIRAMA .
    Pourquoi ne pas exposer, aux malgaches, la vérité des délestages ?
    Depuis 1974, les Établissements de la JIRAMA , l’Air Madagascar, Le Port de Taomasina, et les SIRAMA étaient prospères en « Chiffres d’Affaires ».
    Les pouvoirs « piochés » dans les trésoreries et réduisaient les budgets de maintenance de ces entreprises. Le pouvoir en place à chaque perte en fin d’exercice appuyait le « levier » de hausse de prix de chaque produit et de services de ces établissements que subissaient le peuple malgache.

    JIRAMA devait remplacer au fur et mesure les lignes conducteurs de courant. Peu de quartier des villes ont subi ces liftings à Madagascar depuis 1974.
    Malheureusement, JIRAMA, avec un budget raboté année en année, a remplacé des lignes mais avec une qualité moindre.
    Le délestage c’est la coupure de courant suite à l’incapacité de l’infrastructure d’acheminer le courant aux demandeurs : le peuple, les Entreprises et les …INVESTISSEURS, pendant les pics de production.
    Le remplacement des Générateurs hyper-puissants est une solution à une très courte durée. En cas de pic de production, l’infrastructure des lignes électriques vétustes ne pourra supporter une grosse demande.
    Pire, ces lignes électriques peuvent être très dangereuses pour le peuple en cas que de « SURTENSION ». D’où les court-circuits qui détruisent les petits appareils (TV, Appareils DVD Combinés, ...)

    JIRAMA n’a pas besoin de 65 Millions de $ mais plus 1 milliards de $ pour remettre ses infrastructures aux normes de la demande.

    • 10 janvier 2015 à 03:57 | Rakotomenatra (#6912) répond à tiagasy

      Non seulement cela :
      On aurait dû laisser agir Richard Fienena - un ministre compétent et engagé et le seul qui avait une vision à moyen et à long terme - qui envisageait un audit de la JIRAMA et voulait orienter la génération d’énergie à Madagascar sur les Energies Renouvelables qui abondent dans ce pays.

      Mais une fois de plus, ce sont les poches privées et les mafias politiques et économiques qui l’ont emporté !

      Quand on voyage à l’étranger et compare Madagascar avec d’autres pays (dit « pauvres »), on a l’occasion de constater que l’Ile Rouge s’éloigne à vitesse de lumière de ce qu’on appelle développement.

      Pire, au lieu de faire avancer le pays, toutes les forces semblent se réunir pour réaliser un développement négatif - c’est-à-dire vers l’état du Moyen Age - avec une vitesse de lumière...

  • 10 janvier 2015 à 05:03 | FIPOZ (#2162)

    Vous avez raison !

    Hélas ... mille fois hélas, un pays qui ne peut même pas assurer son électricité ne pourra malheureusement pas se développer. Madagascar deviendra la « lanterne » rouge des pays pauvres, et encore une « lanterne » produit un peu de lumière .... Encore un effort de la Jirama et ce sera les ténèbres ! Il y a de quoi soupirer pour ce beau pays qui ne mérite pas cela. Monsieur le Président élu, qu’avez - vous fait de vos belles promesses ....

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 153