Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2016
Antananarivo | 07h16
 

Société

Lutte contre la Drépanocytose

Trophée Femmes3000 2016 décerné à Pascale Jeannot

mercredi 9 novembre | Lalatiana Pitchboule

Pascale Jeannot, présidente fondatrice de l’ONG LCDM(Lutte Contre la Drépanocytose à Madagascar) s’est vue remettre vendredi 4 Novembre, dans les salons du Sénat du palais du Luxembourg, le prix Femmes3000 2016.

Femmes3000, pour « femmes du troisième millénaire », fédération d’associations créée en 1989 par Michèle Barzach, veut valoriser l’action de femmes remarquables et soutenir les projets qu’elles portent. Le Trophée Femmes3000, décerné tous les deux ans dans les catégories « Équité », « Initiatives culturelles » et « Entrepreneuriat responsable », récompense les initiatives distinguées par l’audace, l’engagement et l’innovation de femmes qui les ont prises pour répondre à des problématiques pressantes de société.

L’attribution de ce trophée dans la catégorie « Equité » à Pascale Jeannot, de Madagascar, marque la reconnaissance d’un jury qui, parmi un panel international d’une quarantaine de candidates de haut niveau issues de la francophonie, a décidé de récompenser l’action de Pascale Jeannot dans le domaine de la lutte contre la drépanocytose à Madagascar. Sa remise solennelle, par le sénateur Christophe André Frassa, parrain de la manifestation, sous les ors de la République française au sein de ce lieu prestigieux qu’est le palais du Sénat, confère à cette remise de trophée à Pascale Jeannot une dimension symbolique à la mesure de son engagement et de ses sacrifices.

Présidente fondatrice de l’ONG LCDM créée il y a onze ans à la demande de sa fille, elle-même drépanocytaire, et soutenue par deux amies médecins qui ont cofondé l’association avec elle, Pascale s’est jetée corps et âme dans sa lutte contre la drépanocytose. Cette lutte a pu paraître parfois désespérée, face aux cohortes croissantes de malades, face à la violence d’une maladie génétique à la violence douloureuse absolue et face au dénuement des malades et de leurs familles quand il s’agissait d’affronter le manque de moyens, la faiblesse des engagements de l’administration ou les logiques parfois cyniques de certains acteurs. A l’origine du Programme National de Lutte contre la Drépanocytose à Madagascar du Ministère de la Santé malgache, l’ONG de Pascale Jeannot se bat pour une meilleure reconnaissance des droits de milliers de malades et pour une meilleure prise en charge, tant au niveau national qu’au niveau international, d’une maladie qui peut toucher plus de 10% de la population dans certaines régions de Madagascar et que l’on peut considérer désormais comme une pandémie galopante.

On peut espérer que ce prix et la visibilité qu’il offre à Pascale Jeannot et à son ONG LCDM leur permettront d’aller plus loin pour le plus grand bénéfice des malades et de leur prise en charge par les pouvoirs publics et pour une meilleure connaissance de cette maladie.

Toutes nos félicitations à cette grande dame et aux membres de son ONG.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 226