Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2016
Antananarivo | 19h26
 

Tourisme

Baleines, cachalots et dauphins

De vrais trésors cachés au large de Mahajanga

mercredi 2 septembre 2015
JPEG - 85.7 ko
Les danses d’une baleine observées à 40km au large d’Antsanitia le 17 août dernier

Jusqu’alors, le monde ne connait que la saison des baleines de Sainte-Marie à Madagascar. Pourtant ces cétacés sont également présentes au large de la côte de Mahajanga chaque année, à partir du mois d’août jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Ainsi, cela fait trois ans déjà, que les associations Antsapêche (Antsanitia pêche) et Cétamada (Cétacés à Madagascar) organisent un safari baleines et dauphins au large d’Antsanitia, à 15 km au nord de la ville de Mahajanga afin de permette aux gens d’observer ces cétacés dans leur habitat naturel.

JPEG - 103 ko
Une spécialiste des cétacés de Madagascar

Selon les explications des spécialistes dans ces associations, les baleines sont des espèces migratrices, alors une fois arrivées dans les eaux de Madagascar, elles prennent deux directions différentes. Les unes vont à l’Est, du côté de Sainte-Marie tandis que les autres s’acheminent à l’ouest du côté de Mahajanga. Pour ces dernières, elles restent très loin au large de la côte, et c’est ce qui fait que peu de gens remarquent leur présence. Pourtant elles sont belle est bien là.

A la dernière sortie de ce mois d’août, les passagers ont pu observer une race de baleine très rare qu’on appelle baleine de Link aux alentours des 40km de la côte. Mais à part celles-ci, plusieurs d’autres espèces s’y séjournent également, à savoir les baleines bleues, les baleines à bosse ou encore les cachalots.

Mais comme ces animaux ne sont pas en captivité, des fois il est possible qu’ils ne se manifestent qu’à leur gré lors des sorties des observateurs sur mer. Par contre, il y a les dauphins qui sont très fréquents et plus démonstratifs dans cette zone. Ils sont toujours au rendez-vous et peuvent donner des spectacles inédits en faisant de magnifiques sauts.

JPEG - 149 ko
L’Office du Tourisme et les journalistes locaux toute ouïe sur les explications sur les baleines de Mahajanga

A Mahajanga, la saison des baleines dure trois mois. Elles viennent ici surtout pour leur parade nuptiale et pour mettre bas dans des conditions propices et loin des prédateurs.

Actuellement on est en pleine saison non seulement on peut observer les frappes des nageoires ou des rustres, des sauts, des respirations, mais également on peut entendre leur chant. Ce sont donc de vrais trésors cachés dans la mer de Mahajanga, une raison de plus de faire de la Cité des fleurs une destination pour les amoureux de la nature.

Recueilli par Bill (sources : les services communication de la région Boeny)

3 commentaires

Vos commentaires

  • 2 septembre 2015 à 09:50 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Une bonne nouvelle, pour les amoureux de la nature, mais 80 kms AR, risquent d’ en rebuter plus d’ un avec aucune garantie de les voir, cela restera réservé à ceux qui en ont vraiment les moyens.
    Il y a pourtant tant de choses à observer, découvrir dans le coin, à commencer / le cirque mena, les grottes à 90 kms au nord, les mines de celestites du coté de katsepy, entre autre, mais des baleines pour addict du voyeurisme, why not...

    • 2 septembre 2015 à 13:10 | Daniel (#8947) répond à Jipo

      On ne parle JAMAIS de Fort Dauphin ! Pourtant il y a plus de baleines là-bas qu’à Ste Marie. On les voit de la plage et vit véritablement avec elles en bateau ! A 10 minutes de la plage. Alors pourquoi on en parle JAMAIS...?

    • 2 septembre 2015 à 14:08 | Jipo (#4988) répond à Daniel

      Vous avez entièrement raison, c ’est que Fort dauphin est loin et nettement moins coté que Mahajunga, ou l’ aristocratie aime à venir frimer sur le barachois local .
      Les filles attirent plus que les baleines ☻

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 272