::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 20h55  :  20°C  :  Orage
jeudi 17 avril 2014
 

 > Portrait

Urbain Andriamampionona

Dans la cour des grands

samedi 13 septembre 2008, par Rata
JPEG - 45.6 ko

Urbain a beaucoup sué avant d’intégrer le cercle des grands.

Dimanche 7 septembre 2008, les Barea de Madagascar affrontent les Zèbres de Botswana au stade de Mahamasina. Avant le coup d’envoi de ce match comptant pour les éliminatoires du mondial 2010, alors que la majorité des joueurs malgaches effectuent leur échauffement, un joueur se met en retrait en choisissant son petit coin. Il se concentre en se frottant fortement les mains, prêt à se lancer dans la bataille.

Cinq ans pour atteindre le haut niveau

Il, c’est Urbain Andriamampionona, défenseur de l’Académie Ny Antsika, où il avait déposé ses bagages un matin du 15 septembre 2003. Cinq années plus tard, il entre dans le temple du ballon rond malgache avec le statut de titulaire au sein de la sélection nationale senior, une grande première pour ce jeune prodige. À cette rencontre internationale, avec ses 19 printemps, Urbain Andriamampionona est le benjamin des 22 acteurs sur terrain. « Au début du match, j’ai été impressionné certes mais dans la tête mon but est de réussir la première intervention », révèle-il. Premier duel, il en est sorti vainqueur. Le reste de la partie, Urbain s’avère impérial. Tout au long de la rencontre, ce petit bout d’homme de 1,68m a étalé ses qualités footbalistiques entre autres la détente, la relance parfaite et un jeu de tête irréprochable. C’est très rare, mais il ne lui a fallu que 90 minutes pour être adopté par le très exigeant public de Mahamasina. Deux années passées chez les moins de 20 ans, Urbain Andriamampionona a pris des galons et en passe de signer un bail dans la catégorie senior des Barea. « Endosser le maillot national est une étape importante dans la vie de tout sportif digne de ce nom », remarque celui qui a comme idole le défenseur Anglais de Chelsea, John Terry. Que de chemin à parcourir pour ce natif de Fianarantsoa, qui se fixe pour objectif d’évoluer un jour dans un des championnats du vieux continent.

Échec ou réussite

Un rêve qui a pris forme lors du séjour de son club Académie Ny Antsika en France l’année dernière. Ce déplacement reste d’ailleurs, pour l’instant, son meilleur souvenir tant sur le plan purement sportif que relationnel. Sur ce dernier volet, il se dit en bon terme avec ses coéquipiers du club et de la sélection nationale. « Tant que la franchise règne, il n’y aura pas de problèmes », lance Urbain, qualifié par l’administrateur des Barea « d’un peu réservé mais un bon communicateur et très sociable ». Sociabilité ? Une qualité acquise sans doute au sein d’une grande famille composée de 5 enfants, trois garçons et deux filles, dont il est le cadet. En parallèle de ses activités sportives, Urbain Andriamampionona, tout comme les jeunes de son âge, rejoint le banc de l’Académie Ny Antsika où il est sous le régime de sport- études. En classe de terminale, il n’a pas réussi son baccalauréat série A2 cette année. « Échec ou réussite, je m’en remets entièrement au Dieu Tout Puissant », se dit ce catholique pratiquant.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

mars 2014   avril 2014
L Ma Me J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
 
Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 246  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360