::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 09h15  :  22°C  :  Soleil et nuages épars
mercredi 26 novembre 2014
 

 > Editorial

Dahalo ou pas dahalo ?

mercredi 12 septembre 2012, par Citoyenne Malgache

Madagascar occupe de nouveau les colonnes des médias internationaux, les photos macabres des tueries dans le Sud inondent les réseaux sociaux, et le sujet monopolise les discussions des réunions familiales et même professionnelles. Impossible de rester à l’écart, même si on essaie de filtrer les informations pour se protéger psychologiquement de toutes ces violences quotidiennes. Les attaques se multiplient et lorsqu’on localise sur la carte chaque nouvelle tuerie, comme lorsqu’on suit la trajectoire d’un cyclone, on a le sentiment que les attaques se rapprochent de Tana...

Les villageois ont donc tué des dahalo pour se défendre nous rapportent les médias. Et cela semble curieux car dans les batailles autour des zébus contre les dahalo, les villageois gagnent rarement. En tous cas pas à cette échelle. Lorsqu’on parcourt les sentiers ruraux, les villageois vous montrent parfois un petit monticule, là où un dahalo attrapé par le fokonolona est enterré, sur le bord du chemin. Un dahalo ou deux… mais pas 56 ni 86 ni une centaine comme ce qui se passe actuellement. Par quel miracle le fokonolona aurait-il brusquement eu le dessus ? Etaient-ce des dahalo ou pas des dahalo ? Cela s’apparente plutôt à des actions de marquage de territoire comme les Foroches dans le nord de Madagascar. Ou pourquoi pas une manœuvre politique pour servir de diversion ?

Ce qui est scandaleux, c’est que les « autorités » prônent l’auto-défense villageoise pour se débarrasser du problème, malgré tous les fonds et équipements attribués à l’armée depuis cette crise.

L’auto-défense a toujours été pratiquée à Madagascar, soit par l’application des dina, ou encore à travers les kalôny (qui vient du mot « colonne » et qui fait participer les villageois dans des patrouilles de nuit et des contrôles pendant les jours de marché des zébus). À l’annonce d’un vol dans le village, les hommes valides doivent faire le manara-dia (suivre les traces des voleurs). Sur les routes, on les reconnait souvent, par petits groupes - armés de sagaie ou de hache - et dont la plupart traînent les pieds. Ce qui est compréhensible devant l’inutilité de la tâche : non seulement ils perdent des journées de travail, mais il arrive que certains périssent sous les balles des dahalo. De plus, les voleurs déclenchent des feux de brousse pour effacer leurs traces.

Mais les dina ont surtout abouti à des excès, notamment au mépris des droits humains. Certes, la loi n° 2001-004 réglemente les dina pour servir l’intérêt collectif et prévoit les dispositions concernant les vols de bœufs. Mais dans la pratique, les panelistes lors d’une conférence sur les Droits de l’Homme ont rapporté que la plupart des dina qui existent ne sont pas homologués et ne respectent pas cette loi. Ils ont surtout été exploités par des personnalités ou pour servir des intérêts particuliers. On peut par exemple voir des dina stipuler l’exécution sommaire et immédiate des supposés voleurs sans aucune forme de procès. Et parmi les promoteurs de ces dina figureraient d’anciens ministres ou encore des chercheurs à l’Université…

Les mesures de compensation prévues par ces dina ont aussi pour conséquence de renforcer le caractère infernal du vol de zébus : le voleur devrait par exemple remplacer par 3 têtes chaque bœuf volé. La Région Ihorombe avait suspendu l’application des dina, mais comment suspendre une convention qui n’est pas homologuée et qui n’est donc pas sous la maîtrise de l’Administration ? En décembre 2011, à Ihosy, on parlait de l’arrivée d’un camion rempli d’hommes pour récupérer 500 zébus, en compensation du vol de 30 têtes qui datait de 2007 !

Bref, auto-défense ou pas, la vraie question est « se défendre contre qui ? ». Comme le mentionne le Dinan’Anosy, les voleurs font partie de la communauté et sont connus par la population. Mais les vols sont souvent organisés par des réseaux de commercialisation clandestins. Ceux qui possèdent un important troupeau s’associent d’une façon ou d’une autre avec les voleurs pour protéger leur troupeau. Et même si le fokonolona repère des bœufs volés sur le marché, les receleurs remis à la justice sont vite relâchés. Avec la reprise récente des exportations des bœufs sur pieds après 10 années de prohibition, il fallait aussi s’attendre à un accroissement du grand banditisme.

On se souvient aussi de l’affaire Ikelihorombe en 2005, où les forces de l’ordre avaient mené une opération tsy minday mody (ne ramener aucun prisonnier vivant) durant laquelle ils avaient massacré tous les hommes d’un village pour un soi disant opération de pacification, mais qui, selon les dires, serait plutôt une vengeance suite à une banale affaire de corruption. Aucune suite n’aurait été donnée à cet assassinat perpetré par les forces de l’ordre.

Le plus triste dans cette problématique de vols de zébus, c’est que les victimes sont toujours les pauvres paysans qui ont durement travaillé pour acquérir leur bétail. Ambohitromby, dans la Région d’Analamanga, est une localité où il y a des zébus comme son nom l’indique : d’année en année, il ne reste plus que 3000 têtes dans toute la Commune alors qu’auparavant, c’était le troupeau d’un seul propriétaire. À Ibity, dans la Région du Vakinankaratra, le cheptel est réduit de 80% et les éleveurs ne sont plus enclins à pratiquer l’élevage.

Le plus inquiétant, c’est quand le Malgache qui tient tellement à la vie et à sa vie (lahitokana ny aina) respecte de moins en moins celle des autres. Madagascar est abolitionniste de fait, même si la peine de mort est toujours prévue par la loi et que le pays n’a pas signé le pacte international de 1989 visant à abolir la peine de mort. Par contre sa population, face à la défaillance de la justice et dans une réaction de survie a de plus en plus recours à sa propre justice : « si on remet les voleurs à la justice, ils sont vite relâchés et ils reviennent pour se venger. Donc, soit c’est nous, soit c’est eux… »

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 35 réactions Lire les commentaires
  • Dahalo ou pas dahalo ?
    12 septembre 2012 09:13, par Ikelimalaza (#5896)

    « Vazaha » no anarana fiantsoana ny zandary any atsimo any, mino aho fa manazava zavatra betsaka izany.

    Le phénomène « dahalo » s’est amplifié depuis 2009, pas seulement dans la région sud, sud-est, Anosy mais aussi dans la région du Menabe et du Melaky. Pour bientôt, cela va nuire au Tourisme et à l’économie du pays mais nous faisons confiance à l’homme qui n’est pas plus nul que Marc Ravalomanana.

    • connaitre, comprendre, valoriser système « Dahalo »
      12 septembre 2012 12:20, tmrazo (#6871) répond à Ikelimalaza (#5896)

      > #Ce qui est compréhensible devant l’inutilité de la tâche : non
      > seulement ils perdent des journées de travail, mais il arrive que
      > certains périssent sous les balles des dahalo. De plus, les voleurs
      > déclenchent des feux de brousse pour effacer leurs traces.
      > Mais les dina ont surtout abouti à des excès, notamment au mépris des
      > droits humains.# totalement en désaccord car c’est un étape essentiel
      > dans les mesures de « contre-attaque » et d’autodéfense naturelle, du
      > moins
      >
      > #Ils ont surtout été exploités par des personnalités ou pour servir
      > des intérêts particuliers.# tout système peut être exploité par les
      > personnalités
      >
      > #la vraie question est « se défendre contre qui ?# ce n’est qu’une
      > question PONCTUELLE
      >
      > #La Région Ihorombe avait suspendu l’application des dina, mais
      > comment suspendre une convention qui n’est pas homologuée et qui n’est
      > donc pas sous la maîtrise de l’Administration ?# il faut que le mode
      > de gouvernance commence à comprendre et à prendre connaissance des
      > valeurs de chaque localité
      >
      > #Mais les vols sont souvent organisés par des réseaux de
      > commercialisation clandestins# à reconnaitre et à transposer en
      > filière formalisée
      >
      > Au bout de compte, comment valoriser ce système de fonctionnement ? et
      > non en la détruisant sans rien avoir connu, compris, analysé, et sans
      > avoir fait la synthèse et l’évaluation. Sinon on va « détruire » encore
      > une fois sans rien récupérer sur le système ; pourtant c’est une
      > organisation solide.
      > Toutefois, utilisons ce système pour construire qqch de positif bon
      > pour la patrie.
      >
      > Par ailleurs, entièrement d’accord sur les hypothèses avancées dans le
      > premier paragraphe.

    • Dahalo ou pas dahalo ?
      13 septembre 2012 13:04, Citoyenne Malgache (#599) répond à Ikelimalaza (#5896)

      @Ikelimalaza, moi aussi dans des villages dans le sud, on m’avait aussi appelée vazaha malgré mon facies et ma taille très typiquement malgache.

  • Dahalo ou pas dahalo ?
    12 septembre 2012 09:19, par iarivo (#5822)

    Au-delà de ce problème de vol de zébu et de la réaction d’auto-défense des éleveurs, je me permettrait de faire un rapprochement avec le cas marc ravalomanana.

    Les adorateurs « Zanak’i Dada », à l’esprit bicaméral, jurent sur la tête de leurs aïeuls que leur gourou, marc ravalomanana (le néotricheur), est adoré par 95% de la population malagasy, plus particulièrement par les paysans et autres villageois !

    Mais comme ces derniers ne se soulève par contre le pouvoir « hatiste » pour remettre au pouvoir leur gourou, ces mêmes adorateurs accusent les paysans et autres villageois de peureux et de lâches !!!

    Et pourtant ces paysans et autres villageois, quasiment désarmés, s’opposent ouvertement et directement aux « dahalo » lourdement armés !

    Alors pourquoi n’ont-ils (les paysans et autres villageois) pas la même opposition et réacton vis-à-vis du pouvoir « hatiste » ?

    Parce qu’ils (les paysans et autres villageois) « se foutent » complètement, mais alors complètement, de marc ravalomanana et de sa petite santé !!!

    Un criminel doit être jugé de ses crimes puis châtié à sa juste mesure, marc ravalomanana doit rendre compte devant une HCJ de ses actes passés, il devra payer de ses crimes, il le payera !

    Pour le 8 mai 2013, des élections LIBRES, FIABLES, TRANSPARENTES, CONSENSUELLES et INCLUSIVES, acceptées par la MAJORiTÉ des entités politiques et de la société civile, mais SANS marc ravalomanana.

    Madagascar, Une et Indivisible !
    Pour un État et des Institutions républicaines, démocratiques et laïques FORTES !

    • Dahalo ou pas dahalo ?
      12 septembre 2012 10:16, krizzy2 (#5166) répond à iarivo (#5822)

      Une Cour de Justice réellement indépendante serait très gênante pour nombre de gens au pouvoir, en premier lieu le PHAT.

      L’idéal serait une Cour Internationale, dont l’indépendance serait moins sujette à caution. Pas un petit tribunal sud africain qui n’est pas en mesure de convoquer un ANR et d’éventuellement l’inculper.

      Chiche ?

    • Dahalo ou pas dahalo ?
      12 septembre 2012 11:20, RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à iarivo (#5822)

      50,01% ,c’est largement suffisant :« Si c’est une majorité absolue dégagée,lors d’une consultation nationale au suffrage universel direct ».

    • Dahalo ou pas dahalo ?
      12 septembre 2012 11:20, Rablue2 (#6225) répond à iarivo (#5822)

      Iarivo, lisez bien l’article avant de balancer vos venins sur Mr Ravalomanana et autres, on parle de tuerie entre malgaches, de dahalo ou non dahalo et vous ,vous parlez de votre haine envers M.R...Si pour vous le fait que des villageois aient tués une centaine de dahalo surarmés ,alors que les bidasses non...est normal, alors abordez d’autres sujets, mais ne ramenez pas ts les pbms du pays à M.R. ....en fait qui a peur d’une enquête internationale ??? qui a peur de l’affronter à la prochaine élection ????

    • Dahalo ou pas dahalo ?
      12 septembre 2012 12:27, ANY’ZANY (#6206) répond à iarivo (#5822)

      "Alors pourquoi n’ont-ils (les paysans et autres villageois) pas la même opposition et réacton vis-à-vis du pouvoir « hatiste » ?

      Parce qu’ils (les paysans et autres villageois) « se foutent » complètement, mais alors complètement, de marc ravalomanana et de sa petite santé !!!"Iarivobalarora

      Fa inona moa izany fa hoatran’ny mahazatra ihany, izany hoe mandray tsy raisina, toy ny tsipolitra manara-damba fotsiny indray e,
      Fantatrao ve aloha ilay hoe « DINA » e ? Iza no nifanao dina ? ho an’iza ilay dina ?
      Raha ny fampitahanao ny tsy fampitaha mantsy dia mazava fa tsy fantatrao ny dikany .
      Rajoelina-Ratsirahonana/jeneraly sasan-tsasany izao dia nifanao dina ka raha misy hotakotaka kely dia injay sahady ry beboty no manao fitsarana !

    • Dahalo ou pas dahalo ?
      12 septembre 2012 15:40, Jipo (#4988) répond à iarivo (#5822)

      Que d’ animosité , à deux reprises il s’ est présenté pour rentrer,( se jeter dans la gueule des prédateurs de la HAT) a eu les 1+1 de vouloir affronter SEUL ,la horde de parvenus arrivistes qui + est incompétents , au pouvoir : qu’ avez vous fait de cette opportunité pour mettre à exécution vos menaces totalement illégales et vous maintenir dans le fauteuil du Calife , en n ’ en ayant que l’ arrogance, vous ne faites qu’ aboyer, mais un vieux dicton dit « perro hablador poco mordedor ) en anglais dans le texte ça donne : » chien qui aboie ne mord pas ), ne trouvez-vous pas une similitude avec vos fanfaronnades ?

  • Dahalo ou pas dahalo ?
    12 septembre 2012 10:03, par da fily (#2745)

    Hello,

    l’amplitude du phénomène dépasse la simple histoire de vol de zébu actuellement ! la chose est devenue politique et derrière ces razzias, se cachent bien des desseins qui n’ont rien à voir avec le simple vol de bétail.

    Revenant d’un voyage dans le pays Bestileo récemment, j’ai pu constater la situation qui préoccupe effectivement « toutes » les populations, car devant l’innefficacité de nos huiles pensantes (je mets en dehors de cause formellement les hommes du rang et leurs chefs qui battent la campagne) qui ne savent plus comment endiguer ce tourbillon de violences et d’exactions, je me dis que la tâche sera vaine, sans un retour de l’état de droit aux affaires. Les dinas sont devenus les incontournables et derniers recours devant la faiblesse de l’état. Comment peut-on accepter leur applications qui sont souvent sommaires et sanguinaires, sans se dire que notre justice est en train de disparaître complètement ? Si quelqu’un ici aurait une connaissance ou parent qui aurait à subir le dinan’ny menavozo sur simple dénonciation, je crois qu’il serait loin de se douter de la barabarie qui est en train de sévir au pays ! le menavozo est la pure et simple décapitation, il faut le savoir...

    Mais devant la simple hantise des esprits tananariviens qui flippent d’envisager que le phénomène vienne à frapper à leur porte, je leur ai rétorquer qu’il nous faudrait plus de solidarité et d’empathie dans cette douleur qui est nationale et arrêter ce nombrilisme qui plombe nos mentalités. Les sudistes ou populations de l’ouest (où des factions ont repris les vols de zébus), ne sont-elles pas nos frères et soeurs ? Ne méritent-ils pas les mêmes craintes et peurs qui nous font craindre pour nos biens et nos vies ? Je m’adresse surtout à ceux qui sont engoncés dans leur vies tananariviennes (il n’y a pas que des natifs de Tana que je mets dans la ligne de mire, il y a autant de provinciaux) et qui ne savent plus de ce qui se trame réellemment dans les régions loin de leurs yeux.

    Je voudrais renvoyer les forumistes aux deus interventions télévisées de la semaine passée sur, d’une part la nouvelle formule proposée par Onitiana Realy où plusieurs invités ont pu débattre (quique leurs avis convergeaient plus qu’ils de différenciaient), et l’intéressante intervention de Raharimanana Patrick (qui n’est pas nouveau dans ce paysage de crise) face à Fah dans MaTV. Rahariamanana a mis en exergue les Remenabilas des salons dont l’opinion se soucie peu, ou méconnait totalement la nuisance. Et le chômeur ainsi que le réalisateur Olivier R. dans l’émission d’Onitiana, ont adroitement pointé les réels enjeux qui font qu’on doive aujourd’hui encore douter de la réelle faisabilité de nos futures élections. Qu’on se la dise...

    • Dahalo ou pas dahalo ?
      12 septembre 2012 10:31, Inglewood (#6780) répond à da fily (#2745)

      Pour une fois, je vais donner une image des problèmes du pays qui s’appelle Madagascar.
      Vous avez, une tranche de biscotte fêlée, sur la table. Vous tentez de la récupérer : Au résultat, vous avez quelques morceaux qui vous restent dans les doigts ; le reste est sur la table.
      Pourquoi la biscotte est dans cet état ?

      • Dahalo ou pas dahalo ?
        12 septembre 2012 11:33, leclercq (#4410) répond à Inglewood (#6780)

        Image tout à fait réelle et non caricaturale de la situation politique et économique de Madagascar , le pays part en miettes , mais la question , pourquoi et
        par qui , il est dans cet état ,et surtout , où est la
        solution ?
        Mme Leclercq

        • Dahalo ou pas dahalo ?
          12 septembre 2012 11:45, Inglewood (#6780) répond à leclercq (#4410)

          Nous ramasserons les miettes ensemble. Je ne peux plus beurrer ma tranche de biscotte.

          • Dahalo ou pas dahalo ?
            12 septembre 2012 14:48, da fily (#2745) répond à Inglewood (#6780)

            hi comrade,
            le beurre serait-il la tentative pour ravoir l’intégralité de la bizcotte ? Belle vision, sachant que les grincements deci-delà peuvent aussi être anihiler par ce beurre.

            Inglewood et misses leclerq, je vous le dis comme je le sens : c’est fondamentalement de volonté dont nous manquons...ne cherchons plus les autres soi-disant moyens qui feraient défaut, les jeanfoutres savent ce qu’ils font. Je réveille l’opinion locale sur les antécédents du sieur Pety, dahalo ambony latabatra dont la liberté de nuisance ne fait plus mystère, sait-on où en est-il avec ses « affaires » ? J’ai essayé d’en savoir plus, mais les réponses qu’on m’a donné, tiennent plus de la rancoeur et du ressentiment pour le bonhomme (à tort ou raison) que je puisse y voir une réelle objectivité. Néanmoins, le triste sire évolue toujours dans les eaux troubles du business de pierres, de zébus et de titres fonciers...encore et encore ?

            • Dahalo ou pas dahalo ?
              12 septembre 2012 15:22, Inglewood (#6780) répond à da fily (#2745)

              C’est poignant de vous voir vivre cette situation. La population est lasse et elle veut travailler pour vivre autrement. La situation dérangeante c’est cette aile financière du pouvoir de facto. C’est elle qui commande tout à Madagascar.
              Et, grave : Le Lapin crétin a passé un pacte avec ces bailleur de fonds.
              Voilà pourquoi cette crise ne se débloque pas.
              Qaunt à la CI, elle a le doigt dans l’oeil ; elle se trompe compètement.
              Je ne suis pas pour les éléctions pour 2013.
              Moi, c’est OK, j’ai compris la situation depuis longtemps.
              Nous sommes là ; on ne vous oublie pas.
              Mes amitiés , Boy.

          • Dahalo ou pas dahalo ?
            12 septembre 2012 15:18, rayyol (#110) répond à Inglewood (#6780)

            tant qu a y etre avez vous deja essayer de ramasser les mittes avec un couteau et du beurre consistant dessus sa marche Donc ce dont le pays a besoin c est du beurre et quelqu un pour l etaler

            • Dahalo ou pas dahalo ?
              12 septembre 2012 15:25, Inglewood (#6780) répond à rayyol (#110)

              J’ai le sourire, çà va Rayyol, on ne va pas jouer la mouche non plus.

            • Dahalo ou pas dahalo ?
              12 septembre 2012 18:28, leclercq (#4410) répond à rayyol (#110)

              Désolée , mais vos propos ne sont pas bien clairs ,,
              voire incomphréhensible ,,,, soyez plus explicite , SVP
              merci
              Mme Leclercq

        • Dahalo ou pas dahalo ?
          12 septembre 2012 12:01, leclercq (#4410) répond à leclercq (#4410)

          Un d’entre nous a déclaré sur ce forum , il n’y aura pas de geurre civile à Mada, , mais en ça prend le chemin, et un autre a dit que les Malgaches ne s’entretuent pas entre eux ,,alors , ma question est simple ,,Qui les tuent ? Qui est à la tête de ses tueries , ? qui à interêt à faire croire que ce ne sont que les Dahalo qui sont les seuls responsables de ses massacres ?
          Mme Leclercq

          • Dahalo ou pas dahalo ?
            12 septembre 2012 15:11, rayyol (#110) répond à leclercq (#4410)

            Les gens du sud e sont pas des va en guerre mais certains ne crachent pas sur une bonne occasion de faire des sous

    • Dahalo ou pas dahalo ?
      12 septembre 2012 16:42, plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à da fily (#2745)

      C’est une bonne suggestion mais il faut impliquer dès maintenant aussi la jeunesse à plus de responsabilité en proposant aux responsables de programmation auprès des chaines de télévisions de proposer des émissions éducatives et citoyennes : genres débat sur des sujets d’actualité en faisant participer des étudiants, encadrés par des éminents professeurs, issus des différents centres de formation.
      Avec le calendrier électoral proposé par la CENI-T, le schéma Guinéen risquerait de se reproduire également chez nous (Election Présidentielle contestée et Election législative reportée aux calendes grecs).

    • Dahalo ou pas dahalo ?
      16 septembre 2012 17:34, bbernard (#6880) répond à da fily (#2745)

      Votre analyse est globalement exacte. Les dahalos sont des bandes organisées, des milices, au service du gouvernement, armées par les hautes autorités et chargées d’éliminer les populations locales pour laisser le champ libre aux spoliations organisées par le gouvernement. Quel meilleur moyen que celui de dresser les uns contre les autres les malgaches ? Diviser pour régner, tel est le principe. Il faut vider les territoires de leur population d’éleveurs pour pouvoir s’approprier les terres au sous-sol immensément riche et le vendre à des sociétés étrangères équipées pour les exploiter et s’enrichir ainsi sans se fatiguer.

  • Dahalo ou pas dahalo ?
    12 septembre 2012 10:37, par rayyol (#110)

    le probleme du sud est la pauvrete et la mafia qui controle tout avec l aide de la police et des dirigeants Cest a cela que Andry s attaque .Je le repete quand les loups cessent de hurler c est qu ils entourent leur proie et passent a l attaque avez vous remarquer comment on n entend plus les mouvances c est comme si elles n existaient pas donc danger.Des alliances se sont faites avec promesses de poste Argent a moyen et long terme Les acteurs ceux d experience qui ont deboulonner Ravalo et qui n ont pas eu la place qu ils escomptait en remerciment de leur service donc interet pecunier et vengance ces gens connaissent tous la petite pegre du sud donc ils peuvent fomanter a volonte en faisant miroiter les sous et avantages a tout ce qui existe de bandits dans le sud .C est une guerre a la corruption et elle a deja commence a faire des victimes Certaine mort parmi les forces de l ordre ne sont pas le fait de Dahalo. Mais la crainte commence a s emparer de certain, et des temoins genants disparaissent ni vu ni connu.Quand Andry dit envoyer moi des lettres de denonciation si vous connaissez des choses c est ce qu il veut dire Corruption corruption a tout les niveaux voila le malheur du sud et ce qui empeche son developpement Et ce n est pas moi qui l invente car il y a beaucoup de gens bien dans le sud mais pour leur securite ils se taisent

    • Dahalo ou pas dahalo ?
      12 septembre 2012 10:54, Inglewood (#6780) répond à rayyol (#110)

      Cette mafia comme vous le dites, c’est la branche financière de ce pouvoir de facto, vous avez des bailleurs de fonds qui alimentent en permanence cette crise.
      Le schéma est simple aujourd’hui : C’est affamer totalement les malgaches. importer un maximum de riz de l’étranger et faire disparaître le zébu.

      • Dahalo ou pas dahalo ?
        12 septembre 2012 11:37, rayyol (#110) répond à Inglewood (#6780)

        cette mafia n xiste pas d aujourd hui .Si l on veut destabiliser l on s attaque aux regions les plus propices donc vulnerables et maiheureusement pour le sud Les petits baron sont la depuis longtemps ils essaient de profiter de cette nouvelle manne c est tout. Rien de nationaliste seulement business

        • Dahalo ou pas dahalo ?
          12 septembre 2012 11:42, Inglewood (#6780) répond à rayyol (#110)

          Total respect, chacun voit midi à sa porte.

        • Dahalo ou pas dahalo ?
          12 septembre 2012 12:05, da fily (#2745) répond à rayyol (#110)

          OK rayyol, mais arrêtez la contradiction, les barons du sud sont connus de tous ceux qui sont de la sphère économico-politique, et le méga-phénomène aujourd’hui a pris cette ampleur car on a décrété l’exportation de la viande locale. Une totale abérration j’en conviens, et la suspension de cette exortation est un signe que cette décision fut une colossale erreur.

          Si vous vous rappeliez nos échanges sur le sujet ici, je disais déja que durant les années ratsirakas, la contrebande de viande était déja le business de certains karanas et malagasys dans le sud-ouest. Nos côtes perméables à tous trafics le permettait et le permet encore. Aujourd’hui, il n’y a pas moins d’affairisme que durant Ravalomanana, au contraire la vente du pays organisé a rameuté toute une meute de loups et de requins sans foi-ni lois. Ne pas savoir et encore mois l’admettre est radicalement idiot ou partisan. Les trafics de bois continuent, la police des mines est un organe fantoche, juste pour faire tapisserie. Qui ici ou ailleurs, peut nous dire les réels aboutissants des saisies d’or durant l’appréhension des trafiquants ? Si nous reprenons les affaires « illicites » d’or depuis l’année dernière et les poids en jeu, on peut aisément penser que c’est une filière qui devrait rapporter au pays, si elle était légalement et irréprochablement gérée. Le flou artistique bien malagasy laisse aux opportunistes le loisir de biaiser sur tout.

          • Dahalo ou pas dahalo ?
            12 septembre 2012 14:24, da fily (#2745) répond à da fily (#2745)

            sorry : il faut lire « exportation » et non exortation...mais il faut par contre bien lire « biaiser » à la fin du post.

            Thanx

          • Dahalo ou pas dahalo ?
            12 septembre 2012 15:04, rayyol (#110) répond à da fily (#2745)

            D accord avec ce que vous dites .Mais la situation a evoluer dans le sud .Il y a un autre element a tenir compte et l on s en sert la politique comment expliquer vous la montee fantastique des attaques et des moyens employer les Dahalo ont t ils trop d appetit d ou leur vient ces moyens ne se tirent t ils pas ainsi une balle dans le pied en attirant ainsi l attention .Et cela on peut dire qu ils ont reussi Ce que je transmet ce n est pas moi qui l invente croyez moi donc l avenir nous le dira Vous savez qu il y a un probleme politique a Mada n est ce pas une belle opportunitee beaucoup de coincidence pas encore de preuve mais on verra.Je sais qu il y avait complicite avec la police pour les armes et il s est recemment regle des comptes pour essayer d etouffer l affaire Mais d ou vient cette arrogance des Dahalo .Sa je le saurai bien

        • Dahalo ou pas dahalo ?
          18 septembre 2012 14:36, leclercq (#4410) répond à rayyol (#110)

          Désolé de vous contredire, mais la mafia est soutenue et armée par les dirigeants et hauts fonctionnaires, tout comme les dahalos.
          Le principe est bien de supprimer l’élevage du zébus et d’affamer la population. C’est le meilleur moyen de faire ce que l’on veut et de s’approprier les richesses du pays sans avoir un sou à dépenser. Ensuite, on se partage le butin entre voyous

  • Dahalo ou pas dahalo ?
    12 septembre 2012 17:13, par diego (#531)

    Bonjour,

    Les 1res attaques des Dahalos venaient de Tana en 2009 ! Les 1res attaques qui ont mis le pays à genoux venaient de Tana.

    Mais attaque ou pas, notre pays est en perdition depuis 2009. Et nos problèmes s’appellent la classe politique, les élites du pays et notre Armée.

    Demandons donc à Rajoelina, le président de la HAT le matin, président de la Transition avant midi, président de la République l’après midi et le soir arrivé devenu le grand Chef des Armées, FUTURE EMPEREUR GASY, pourquoi les Daholo font parler d’eux à ce point ? Et pourquoi donc Madagascar s’est encore appauvri alors que Ravalomanana et son équipe ne sont plus au pouvoir depuis trois années maintenant.

    Même pas envie de briller, nous parlant de la crise économique mondiale ? Et pourtant tous les Chefs d’État le font bien en ce moment ! Diriger un pays ne s’improvise pas....il faut s’y préparer et longtemps....

    • Dahalo ou pas dahalo ?
      12 septembre 2012 19:20, da fily (#2745) répond à diego (#531)

      Hi diego, suis entièrement d’accord avec cete idée des first dahalos qui sont ceux de 2009 ! no doubt.

      je vous disais plus en amont, que ce phénomène-ci revêt autant un aspect politique que criminel. Et me souviens malgré tout que ces populations du Grand Sud ont toujours été oublié par le pouvoir central. Rien ne vient gratuitement, ni par hasard, même à Mada !

      il y aurait l’idée que cette envolée de violence serait purement une machiavélique manipulation qui permettrait à certains de se maintenir en selle. Même si le procédé paraît scabreux, l’idée même est loin d’être stupide. Il y a évidemment le trafic en lui-même qui doit alimenter certaines bourses, et le décret d’exportation aurait enflammé la filière (au sens propre comme au figuré !). Faites le calcul simple d’un zébu qui se négocierait dans les 400 000 ar environ, la spéculation actuelle ramènerait le prix presque au double sur certains « marchés » d’export et selon les périodes : cela ne motive-t-il pas les « dahalos » à mettre sur pied leur razzias ? Si l’on compte qu’un bovidé peut se vendre 600 000 ar à « l’export », en avoir 1000 d’un coup parait immédiatement juteux : 6 000 000 000 d’ar, cela fait quand même au bas mot 35 milliards de fmg pour des têtes de bétail qu’on a JAMAIS achetées !!!! Excusez du peu...La spirale est tout d’un coup plus comprise par tous. Et le chiffre du millier de bovidés subtilisé a déja été explosé !

      • Dahalo ou pas dahalo ?
        13 septembre 2012 09:52, Stomato (#3476) répond à da fily (#2745)

        Les premiers dahalo’s ne datent pas de 2009 !

        Ils existaient déjà en 1976, quand les « troupes » de Ratsiraka battaient la campagne pour voler des zébus a envoyer en URSS pour payer les armes...
        Mais bien entendu à cette époque il n’était pas question d’attaquer de front LE guide suprême de Madagascar.

        Par la suite la pauvreté et la misère des gens du sud ont été savamment entretenues pour inciter les étrangers a faire des dons en nature mais surtout en espèces pour réduire les maux frappant le sud...

        Alors oui machiavélisme il y a eu, machiavélisme il y a toujours.

        • Dahalo ou pas dahalo ?
          13 septembre 2012 12:03, da fily (#2745) répond à Stomato (#3476)

          hello stomato,

          quand diego et moi faisions allusion aux dahalos de 2009, ce sont ceux de la transition en col blanc dont on parlait, ceux qui pillent et vendent la peau de chagrin qui reste ! merci quand même pour ceux des 70’s...bowdel vous me lisez pas ou quoi, j’en parle depuis un moment ?

          C’était beaucoup plus complexe que le simple envoi de bêtes chez les popovs. Tiens pour le 1/4 d’heure historique, vous semblez omettre que le Sud était sous l’autorité du maximo Monja Jaona, opposant durable du Dédé Ratsiraka...et là vous ne faites pas le lien, alors que le « dahaloÏsme » était déja aussi un bon moyen de mettre le souk dans les affaires du rouge amiral de mes bottes, et de fragiliser son autorité.

  • Dahalo ou pas dahalo ?
    13 septembre 2012 09:18, par el che (#344)

    « Et cela semble curieux car dans les batailles autour des zébus contre les dahalo, les villageois gagnent rarement.(Citoyenne Malgache »)
    -----------------------------

    Le mot curieux est faible : une centaines de personnes, hommes et femmes sont sauvagement abattus et atrocement mutilés. Ces derniers étaient censés armés jusqu’aux dents, et pourtant se seraient fait massacrés sans se défendre... A d’autres !

    Les autorités applaudissent des deux mains, et avancent l’assertion de la légitime défense. Ils devraient revoir la définition de terme.

    Plusieurs dizaines de nationaux sont tués, et les autorités n’ont ouvert aucune instruction pour éluder l’affaire : bienvenue dans le monde barbare....

    Il ne nous reste plus qu’à attendre le rapport d’Amnistie Internationale, qui a été choquée par cette affaire.

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 468  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360