Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 septembre 2016
Antananarivo | 21h55
 

Politique

Elections sénatoriales

Coup d’envoi de la campagne électorale

mardi 8 décembre 2015 | Léa Ratsiazo

La campagne électorale pour les élections sénatoriales du 29 décembre prochain débute aujourd’hui pour une durée de 21 jours. 12560 grands électeurs composés de maires et de conseillés municipaux sont appelés à choisir 42 sénateurs sur les 52 listes en lice. Des critiques ont déjà fusé à l’endroit de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) sur le non respect du secret de vote dans la mesure où chaque commune dispose de son propre bureau de vote mais cette structure n’a pris en compte aucune de ces remarques. Forte du soutien du pouvoir en place, du HVM notamment dont le président Rivo Rakotovao, a martelé qu’il faut faire avec. Malgré les récriminations des uns et des autres, Omer Beriziky et le KMF/CNOE sont les seuls qui ont osé dénoncer publiquement les pressions.

Quoi qu’il en soit, des grands ténors de la politique se sont alignés pour ce scrutin. Kolo Roger, Omer Beriziky, Kaleta, Naika Eliane, Monja Roindefo, Olga Ramalason sont parmi les personnalités politique qui comptent siéger à Anosy. Pour le TIM, le coup d’envoi sera donné par le président du parti, Marc Ravalomanana, ce jour. Ce dernier compte affirmer son soutien personnel à ses candidats tout au long de la campagne. Pareil sûrement pour Rivo Rakotovao dont les ministres HVM seront sûrement de la partie pour soutenir les candidats au couleur bleu.

81 commentaires

Vos commentaires

  • 8 décembre 2015 à 09:05 | hrrys (#5836)

    De l’argent jeté dans la fenêtre ......!!! A quoi bon ????? En sachant pertinemment que ces grands électeurs seront obligés à élire ceux issus de leurs partis respectifs

    • 8 décembre 2015 à 09:37 | rakoto-neutre (#8588) répond à hrrys

      Bonjour hrrys

      Pour nous les gouvernés, rien à faire que nous l’acceptons ou non, c’est toujours, le pouvoir dicte et qui l’emporte ?

    • 8 décembre 2015 à 09:51 | hrrys (#5836) répond à rakoto-neutre

      Un sénateur, qu’est ce qu’ un sénateur dans un pays comme M/AR ???

    • 8 décembre 2015 à 09:56 | Dadabe (#9116) répond à hrrys

      Tout à fait d’accord. Encore un gaspillage d’argent et beaucoup de pollution atmosphérique avec le ballet des gros 4x4 (merci le COP21 !) pour un résultat connu à l’avance. Les sénateurs, on s’en fout ! Mais to-ta-le-ment. Ce qui motive les ténors politiques c’est d’occuper le terrain et, surtout de le préparer pour d’autres échéances. Va y avoir de la promesse dans l’air ! Les petits maires des communes modestes et isolées vont espérer grignoter quelques avantages sonnants et trébuchants. Ils seront vite oubliés et les gros 4x4 rentreront à Tana, mission accomplie. Les Malgaches auront un Sénat inutile, qui ne contrôle rien depuis toujours, et un budget très confortable à payer pour bien nourrir ceux qui ne servent à rien. Bravo ! C’est à cela qu’on devine que Madagascar est sur la voie du progrès.

    • 8 décembre 2015 à 10:03 | hrrys (#5836) répond à Dadabe

      Sauf au cas ou le pdt serait démis de sa fonction , a ce moment là , on aurait besoin du pdt de sénat

    • 8 décembre 2015 à 10:08 | rakoto-neutre (#8588) répond à hrrys

      Un idiot qui ramasse beaucoup de fric.

    • 8 décembre 2015 à 10:13 | hrrys (#5836) répond à rakoto-neutre

      On a déjà des députés qu’on mérite , n’est ce pas ???

    • 8 décembre 2015 à 10:16 | Dadabe (#9116) répond à hrrys

      Vous avez raison, du moins en l’état actuel des institutions malgaches, copiées sur celles de la France d’ailleurs (où, régulièrement, l’existence du Sénat est remise en cause, la dernière fois par Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale).
      Mais on peut imaginer (au prix d’une modification de la Constitution) que le président en titre soit flanqué d’un vice-président qui prendrait les rênes du pouvoir en cas de vacance du premier (mort, maladie etc...). Juste le temps d’organiser de nouvelles élections présidentielles (évitons les « transitions » qui durent 5 ans !). Une solution simple et pas chère, elle. Qu’en pensez-vous ?

    • 8 décembre 2015 à 10:21 | rakoto-neutre (#8588) répond à hrrys

      Mais les députés ne suffisent pas pour dépenser tout l’argent du peuple, il faut envisager et de prendre en compte ces ramasseurs de fric.

    • 8 décembre 2015 à 10:28 | hrrys (#5836) répond à Dadabe

      Entre autres Rivo Rakotovao ???? Le deuxième homme de l’État.....celui qui possède un statut de ministre d’État...... Notre constitution est non seulement bancale , mais aussi ambiguë , taillée comme vous le disiez , comme de celle de la France sans commune mesure avec le reflet de notre société ...............

    • 8 décembre 2015 à 10:37 | I MATORIANDRO (#6033) répond à hrrys

      Aza malaky mikaikaika fa ihareto eo ihany e, efa kely sisa o !

      Nareo no tena niady fo nametraka an’reo teo !

      Samia velon’aina !

    • 8 décembre 2015 à 10:39 | hrrys (#5836) répond à rakoto-neutre

      Pays de dé----putes va !!!! hivarotra fitombenana ny farany

    • 8 décembre 2015 à 10:40 | hrrys (#5836) répond à I MATORIANDRO

      Aleo hianjera ho azy hihinanan’ i ............any eo e !!!!

    • 8 décembre 2015 à 10:45 | Dadabe (#9116) répond à hrrys

      Il ne s’agirait pas de laisser le nouveau président nommer lui-même son vice-président. C’est un duo qui se présenterait aux suffrages du peuple malgache, tel(le) président(e) avec tel(le) vice-président(e). Les choses seraient plus claires. Et, durant l’exercice du pouvoir du président, le vice-président aurait essentiellement un rôle de conseiller, de réceptions protocolaires ou de représentations à l’étranger. Il n’aurait pas de pouvoir exécutif proprement dit en son nom propre et, au cas improbable d’un empêchement des deux, le président de la HCC pourrait assurer la (brève) transition avant de nouvelles élections.

    • 8 décembre 2015 à 11:12 | hrrys (#5836) répond à Dadabe

      Par rapport a son compare Rivo Rakotovaovao il est mou vraiment mou ce pdt

    • 8 décembre 2015 à 11:15 | Dadabe (#9116) répond à hrrys

      C’est un autre sujet, il me semble. Entre la « mollesse » de Hery et le petit côté Zébulon excité de Rivo, mon coeur balance. (Non : en fait mon coeur ne balance pas, il bat tranquillement et s’en fout de ces deux-là).

    • 8 décembre 2015 à 11:21 | hrrys (#5836) répond à Dadabe

      Croyez-moi !!!! si ce jour viendra , sa culotte sera vite fait mouillée ..!!! c’est un pdt sans couille !!!

    • 8 décembre 2015 à 11:24 | Dadabe (#9116) répond à hrrys

      « Un président sans couilles », on appelle cela une présidente, non ? (Je plaisante, excusez-moi, mesdames).

    • 8 décembre 2015 à 11:46 | Saint-Jo (#8511) répond à Dadabe

      El l’ancienne « Dame de Fer » britannique alors ...

      Sur le plan mental, et uniquement sur le plan mental,
      qui oserait dire qu’elle « n’avait pas de couilles » ?

      Même si on n’apprécie guère ses idées ni ses méthodes.
      Le chanteur français Renaud en sait quelque chose.

      https://www.youtube.com/watch?v=D4fgmxgorq8

    • 8 décembre 2015 à 12:03 | Dadabe (#9116) répond à Saint-Jo

      C’était une mauvaise plaisanterie de ma part. La chancelière Merkel aussi est une forte femme ! Et, pour Madagascar, j’aimerais bien une femme. Quelle leçon donnée aux hommes malgaches !!!! J’en ris déjà.
      PS - Si on peut éviter les furies du genre ancienne « ministre » de la Justice (!) du petit con,ce serait mieux...

    • 8 décembre 2015 à 12:09 | rakoto-neutre (#8588) répond à hrrys

      Mba sainontsaino moa ny fiakaran’ny vola hotantanan’ny Rajao sy Rakotovao LF 2016 ;
      Ka mety ho izany voalazanao izany no hiafarantsika raha tsy misy ny manelingelina azy @ io fitatanambola mihohampapana sy mitongilana io.

    • 8 décembre 2015 à 12:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à rakoto-neutre

      Pour les sénatoriales,les réunions électorales peuvent se dérouler au cours des 20 jours précédant le scrutin.
      Elles sont réservées :
      - aux membres du collège électoral
      - et à leurs suppléants.Point barre !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b ?.ramahefarisoa gmail.com

    • 8 décembre 2015 à 12:40 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Dadabe

      C’est intéressant de jeter un coup d’oeil dans vos échanges,==Hrrys-Dadabe==,malheureusement :
      - c’est stupide !(-qui manque d’intelligence,de jugement et/ou de réfléxion)

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 8 décembre 2015 à 12:55 | toky (#8231) répond à hrrys

      Ici un lien qui démontre comment les dirigeants africains et malgaches trichent lors d’une élection. Non seulement , il montre les différents types des fraudes électorales mais il donne aussi des solutions. https://www.contrepoints.org/2014/12/05/190395-fraudes-electorales-en-afrique-techniques-et-pistes-de-solutions

    • 8 décembre 2015 à 12:59 | toky (#8231) répond à hrrys

      Perdu d’avance !
      Au moment où l’Afrique se prépare à organiser en 2015 plusieurs élections présidentielles, il convient de s’interroger sur les techniques de fraudes utilisées et de proposer des moyens de lutte. Nous entendons par fraude électorale toute tentation d’un camp à vouloir détourner en sa faveur tout ou partie du corps électoral. Comment fraude-t-on les élections de nos jours en Afrique et comment peut-on s’en prémunir ?

      Tout d’abord, les fraudes se passent au niveau institutionnel et administratif. En premier lieu, le fraudeur dissimule ses intentions dans les opérations de recensement général de la population en procédant au rétrécissement du fief électoral de l’adversaire (charcutage électoral). Par exemple, les Camerounais ont appris à leurs dépens depuis le recensement général de la population en 2005 que les régions du Littoral et de l’Ouest (fief de l’opposition) n’étaient plus les plus peuplées du Cameroun au profit des régions de l’Extrême-Nord et du Centre (fief du pouvoir en place). Le fraudeur dissimule aussi ses intentions dans la loi électorale. Par exemple, on peut durcir les conditions d’éligibilité ou de vote dans le but d’exclure tout ou partie des adversaires ou de l’électorat. C’est le cas de l’ivoirité, de l’exclusion de la diaspora, du refus de la double nationalité, de la manipulation de la limite d’âge (minimale ou maximale), des contraintes de séjour au pays (augmentation du nombre d’années requis), etc. On observe aussi le découpage tendancieux des circonscriptions électorales. Dans les fiefs de l’opposition aux législatives par exemple, on affecte moins de sièges pour réduire le volume de candidats éligibles et moins de bureaux de vote pour réduire le nombre de votes exprimés alors que dans les fiefs du pouvoir, on gonfle à suffisance le nombre de sièges et on démultiplie à suffisance le nombre de bureaux pour faciliter le vote des partisans. Par exemple, en Guinée en 2010, on a enregistré l’existence des bureaux de vote de moins de 10 votants dans les fiefs de l’opposition qui ont permis d’annuler l’incidence des victoires locales.

      Dans l’organisation des élections, on relève une composition partisane de la commission électorale et du corps électoral qui demeure en faveur du pouvoir en place. Les citoyens identifiés comme faisant partie des partisans de l’opposition ne sont pas toujours inscrits sur les listes électorales ou encore, ils sont détournés de leurs lieux de résidence habituelle dans le but de les décourager d’aller voter. A cela s’ajoute l’organisation des votes multiples, des charters et des problèmes logistiques comme l’impression et la distribution inégale des cartes et bulletins de vote ou le manque d’éclairage des bureaux de vote. Au Cameroun, le calendrier électoral est tenu secret par le pouvoir en place jusqu’à la dernière minute dans le but de prendre de court les adversaires politiques et de rendre possible les opérations de fraudes qui se passent aussi et surtout au niveau de l’opération de saisie informatique. Cette technique majeure consiste à falsifier les données électroniques pour rendre possible le résultat voulu. Cela passe par l’attribution indue des suffrages, la création de doublons ou des électeurs fictifs (ne remplissant pas les conditions de vote en raison de leur mort ou de leur minorité).

      Le plus grand facteur favorisant la fraude avant, pendant et après le scrutin reste la corruption. L’argent permet d’acheter les voix, les observateurs, les leaders politiques, etc. Par exemple, les campagnes électorales sont inégales. Les plus riches se voient leurs campagnes favorisées même en dehors des périodes électorales en jouant sur l’absence d’indicateurs pertinents de contrôle. Cela passe par l’utilisation des moyens de l’État au service d’un candidat (logistique, médias publics, agents publics, finances publiques, etc.). Aussi, les leaders politiques corrompus appellent au boycott, à l’abstention ou à la non-inscription de leurs partisans sur les listes électorales. La corruption concerne aussi et surtout les scrutateurs (représentants des candidats) qui acceptent contre récompenses le bourrage des urnes et la falsification des procès-verbaux. Cela n’épargne pas les membres du conseil constitutionnel qui rejettent les recours et les observateurs internationaux dont les rapports sont souvent complaisants sur certains candidats.

      L’équation à résoudre tout au long des opérations de vote consiste à s’assurer du respect des principes de base d’une élection démocratique qui sont la transparence, la neutralité, la libre compétition, la libre représentation et la libre participation. De nos jours, la multi-polarisation des opérations de vote complique ce processus. En l’état, l’organisation du vote est confiée à une commission électorale (indépendante), tandis que la sécurisation et la programmation du vote reste entre les mains de l’administration publique politisée, et la proclamation des résultats définitifs entre les mains de la cours suprême ou de la cours constitutionnelle inféodée à l’Exécutif. En clair, le gouvernement tire toujours les ficèles. Il convient de confier toutes les opérations de vote (y-compris la programmation, la sécurisation et la proclamation) à la commission électorale (indépendante).

      Pour mobiliser un corps électoral juste, il convient de progresser vers le vote non plus sur présentation d’une carte électorale mais, sur présentation de sa pièce d’identité délivrée par la municipalité (contrôle des habitants). Il faudrait investir non plus pour s’inscrire sur une liste électorale mais, pour mettre à jour régulièrement un fichier des habitants par circonscription afin que chaque habitant puisse voter et contrôler son vote dans son quartier comme en Suisse. Des applications électroniques permettent aujourd’hui de rendre possible cette mesure et de mettre sur pied des systèmes parallèles de centralisation des votes. Aussi, il convient d’exiger l’annulation pure et simple des élections en cas d’ambiance de guerre qui permet d’entretenir la violence dans un fief électoral en vue de contraindre les partisans de l’adversaire à renoncer d’aller voter comme ce fût le cas en Côte d’Ivoire en 2010 avec les dégâts que nous connaissons. Les candidats, les électeurs et la société civile devraient s’activer à engager des contentieux préélectoraux qui permettent d’exiger le respect de la loi électorale. Enfin, la presse d’investigation devrait s’organiser pour contribuer à la transparence électorale.

    • 8 décembre 2015 à 13:51 | hrrys (#5836) répond à toky

      helas tout ce que vous avez dit est la pure verite.Ils n’ont aucun de..putes et en echange afin d’assoir leur pouvoir ils organisent cette election a leur propre compte

    • 8 décembre 2015 à 13:52 | Dadabe (#9116) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      On cherche une petite querelle Basile ? Peine perdue ! Je vais partir pour ma petite promenade quotidienne et je viens de passer une demi-heure sur Skype avec mes deux petits amours de petites-filles d’Antsirabe. Je suis donc d’excellente humeur !
      PS - Vous n’avez pas dû tout lire, ni tout comprendre. Il y a eu un rapide échange de plaisanteries douteuses, certes, et je m’en suis excusé d’ailleurs. Mais il y a eu, aussi, un échange intéressant et non stupide sur les institutions malgaches. Vous pouvez trouver cela stupide, naturellement et je peux vous renvoyer le compliment, naturellement. D’ailleurs, je le fais. Bonne journée !

    • 8 décembre 2015 à 14:01 | Eloim (#8244) répond à rakoto-neutre

      Ka io ange ilay tiany hahatongavana hatrizay e : ny hananany fanjakana matanjaka.
      Ambentin-teniko foana teto ny hoe izao endrim-pitantanam-panjakana tsy prezidensialy no tsy parlemantera fa sadasada manan-tsoratra ve hahafahany hanatanteraka ny nofinofiny ?
      - Tsy ho sahiny akory ny handrava ny Antenimieram-pirenena.
      - Tsy tiany anefa ny manaraka ny andininy faha-54-n’ny lalam-panorenana satria tsy manana solombavambahoaka izy. Ireo Dépioté rahateo toa mivadibadi-palitao be ihany ka tsy azo iantehearana.
      - Mazava koa nefa ny fahazoan’ny HVM maro an’isa tamin’ny mpifidy lehibe, izay hany ianteheran’ny filoha ny hananany maro an’isa araka izay tratra ao amin’ny Antenimieran-doholona. Na dia eo aza io maro an’isa io dia tsy matoky tena ny HVM fa mbola miteti-dratsy hangalarana toy izay niseho tany amin’ny faritra Anosy.
      - Manampi-trotraka ireo rehetra ireo ny METY hafitsoky ny CENI toa tsy manana fahefana akory ary tsy misy fahaleovan-tena hita taratra mazava izany, kanefa dia nanakinana andraikitra hampandry ny tany amin’ny fitantanana ny fifidianana MADIO sy MANGARAHARA.
      Dia ho to anie ny tenin’ny filoha hanana fanjakana matanjaka, kanefa raha ny fandehan’ny toe-draharaha dia tsy ahitantsika fandrosoana sy hanatanterahana fampandrosoana ity endrika demokrasiam-pifidianana feno fitaka ity.
      Ny ho avy ary no aoka hitsara !

    • 8 décembre 2015 à 14:21 | hrrys (#5836) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Personnellement , je trouve ( je ne suis pas le seul) votre masturbation intellectuelle non seulement stupide mais une perte de tps , la raison pour laquelle je ne réponds que rarement vos propos .......Pendant que vous y êtes , essayez de consulter : le role principal d’un sénateur dans un Etat dit démocratique comme les USA , La France et la signification exacte du sénat , dans un État comme M/ar .....Décortiquer les textes est inutiles , essayez de travailler vos méninges

    • 8 décembre 2015 à 15:21 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour Basile

      Bien sûr que ce scrutin est réservé pour les grands électeurs, mais en quel moyen pourra-t-on jauger la transparence du vote ?
      Je peux vous dire, sans affirmation gratuite, que le HVM raflera la totalité du siège. Rajao et Rakotovao riront au nez le TIM de Ravalo./

    • 8 décembre 2015 à 16:42 | Eloim (#8244) répond à Dadabe

      Mais une mauvaise expérience a été vécu par les malgaches durant le dernier règne de Ra8, en nommant une femme comme Ministre de la Défense.
      Certes, vous pouvez me répliquez que celle là était mise à la « tête » et commandait des militaires (malgré qu’elle est l’épouse d’un Officier Général de l’armée), mais je pense que les malgaches, jusqu’à preuve du contraire, ne supportent pas la présence d’une femme AUX COMMANDES. Ce qui fait que généralement dans la société malgache, cette histoire d’approche genre n’est qu’une « notion baliverne » et vide de sens pratique.

    • 8 décembre 2015 à 17:08 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à rakoto-neutre

      Prenez votre tablette et amusez-vous à additionner le nombre des « Maires »,,conseillers munucipaux et communaux élus "OFFICIELLEMENT3 lors des dernières élections municipales et communales.
      Et pour les élus municipaux ==indépendants==,ils ont déjà commencé à lier des alliances,au sein du « CONSEIL MUNICIPAL ou COMMUNAL » pour avancer le travail.
      LES SENATEURS SONT LEUR REPRESENTANT OFFICIEL DANS LE CONCERT LEGISLATIF-INSTITUTIONNEL.
      S’ils sont logiques,en eux-mêmes,ils voteront comme leurs « ALLIES ».POINT BARRE !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 8 décembre 2015 à 17:15 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à hrrys

      Vous voulez parler de deux « PAYS »,avec un système de « SENATEUR » très différent.
      En France,le SENAT ,c’est une Chambre de Réflexion ,affaire des « SPECIALISTES »,mais le denier mot revient à l’Assemblée Nationale.
      Aux U.S.A.,le Senat a le dernier mot.Point barre !

      Le SENAT MALAGASY serait à l’image du SENAT Français.Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 8 décembre 2015 à 17:45 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Dadabe

      Avec des pseudos,on s’amuse à « FLINGUER » les « GOUVERNANTS »,c’est une belle invention de la liberté de....
      Qu’importe,il faut commencer par respecter :
      - LES INSTITUTIONS".Point barre.
      Regardez les tranches « HORAIRES » d’intervention au Forum de== notre== fonctionnaire Malgache !!!hrrys !
      C’est un bon exemple du sérieux dans l’Administration de Madagascar

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 8 décembre 2015 à 17:52 | Dadabe (#9116) répond à Eloim

      Les Malgaches ne « supportent pas la présence d’une femme aux commandes » ? Ah bon ? Un peu macho les Malgaches ? Un demi-siècle de retard, là aussi ? Désolant. Faut évoluer, mes amis.
      Mais, écoutez un peu les jeunes (15-25 ans) : ils vous diront le contraire ! Pour eux, homme ou femme, peu importe. Ils ont appris à se connaître et à se comprendre sur les mêmes bancs d’école et, merci Facebook et les autres réseaux sociaux, ils savent ce qui se passe ailleurs dans le monde et ne veulent pas être les ringards de cette planète. Les plus âgés, 10 millions environ, auraient donc raison face à quelques milliards d’autres être humains (je ne compte pas quelques sociétés rétrogrades, en particulier musulmanes). Un peu prétentieux, non ?

    • 8 décembre 2015 à 18:21 | Dadabe (#9116) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Je ne suis pas un flic chargé de surveiller les horaires des fonctionnaires. Cela prouve au moins qu’il n’y a pas que des retraités sur ce forum...

    • 8 décembre 2015 à 18:30 | rakoto-neutre (#8588) répond à Eloim

      Izay fanjakana matanjaka deraina ombirny ombieny, hatraiza hatraiza izay dia mora tenenina tokoa fa sarotra tanterahana.
      Ataoko hoz miankina @ mponina be dia be aloha, satria ny hery boalohany ary hampandroso ny fiharian-karena ao aminy dia ny mponina (main d’oeuvre, ressources humaines). Ka raha fanjakana matanjaka dia tokony hamporisika ny mponina hiasa— ho an’ireo manana asa, ary hamorona asa (création d’emploi) ho an’ireo tsy manana, fa tsy hiandry famatsiam-bola lava izao.

      Mifanohitra @zay anefa no hita ankehitriny fa toa tsy mba misy fijerena ho fampandrosoana ny tsirairay fa MANAKIVY AZY ary no betsaka.
      Azo porofoina izany :
      - eo @ fitantanana ny volam-bahoaka fa tsy volam-panjakana @ filazan’ingahy Expert comptable azy.
      - eo @ fandaniam-poana @ fitsangatsanganan’ireo delegasiona any ivelany, nefa tsy hita izay fiantraikany ara-tsosialy.
      - ny fanatevenana ny kolikoly avo lenta.
      - sns...

      Dia inona ary no azo atao fa dia ny mitady ny harapaka fa tsy misy mana avy any an-danitra toy ny an-dry zareo milatsaka avy any @ mpamatsy volaê.

    • 8 décembre 2015 à 18:33 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Mais les députés auront leiur dernier mot.

  • 8 décembre 2015 à 09:21 | Einstein (#3390)

    Ah ces Malgaches qui aiment, qui adorent les élections...!

    Espoirs d’une vie meilleure et d’un lendemain meilleur....

    Pffff...!

    • 8 décembre 2015 à 10:05 | rakoto-neutre (#8588) répond à Einstein

      Jussquà maintenant, l’élection ne nous a rapporté que ** Désolation et pauvreté **
      On a qu’à remplir sa poche quant à l’ascension au pouvoir.

    • 8 décembre 2015 à 11:34 | Eloim (#8244) répond à rakoto-neutre

      Donc, nous devrons abandonner cette « FAUSSE DEMOCRATIE ELECTORALISTE ».
      Nous devrons revoir l’historique des élections depuis 1971 à présent.
      Pour illustrer, quelques Ex :
      - 1971, PSD a gagné avec le score de 90% et une année plus tard, le Pdt Tsiranana « OUT » ;
      - 1989, AREMA a gagné à plus de 80% et deux ans plus tard, le Pdt Ratsiraka « OUT » ;
      - 2001/2002, fraude massive de l’AREMA et coup de théâtre du TIM, « le premier tour de vita », le Pdt Ratsiraka encore « OUT » ;
      - 2007, le TIM a gagné au premier tour « dia vita » à plus de 55%, et deux ans plus tard, le Pdt Ravalomanana « OUT ».
      Et à présent, le HVM veut à tout prix faire revivre l« HISTOIRE » ?
      Qui vivra verra !

    • 8 décembre 2015 à 15:04 | rakoto-neutre (#8588) répond à Eloim

      Les principes démocratiques sont parmi les accords à prioriser.
      He partage votre avis que jusqu’p maintenant la démocratie est un outil manipulé par le tenant du pouvoir pour dissimuler, pour tricher ou pour commettre une fraude sur le résultat électoral.
      Aidés par ses sympathisant au pouvoir et moyennant de son autorité et de tout accès aux biens publics, il a la forte chance de sortir vainqueur lors d’un vote.
      Et je me demande comment faut-il entreprendre pour empêcher ces magouilles ?

      Et j’enchaîne, si Rajao envisage ou projette de se faire élire, en 2018, par ces mauvaises habitudes il sera — OUT — aussi l’année suivante.
      C’est une SUITE RECCURRENTE ET LOGIQUE.

    • 8 décembre 2015 à 17:57 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Eloim

      Eloim
      Vous êtes en France et vous suivez==autant==comme MOI,les élections françaises.
      A Madagascar,nous ne votons pas,nous vendons des promesses et nous trompons d’avance les électeurs car ces « PROMESSES » ne seront jamais tenues.
      Vous parlez de « OUT » mais ils essayent==tous==de revenir et le « PEUPLE » est heureux car il y aura plus de cadeaux que la dernière fois.Point barre !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 8 décembre 2015 à 20:40 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      « A Madagascar,nous ne votons pas,nous vendons des promesses et nous trompons d’avance les électeurs car ces « PROMESSES » ne seront jamais tenues. »
      Et c’est bien ça qui vous met en érection et que vous défendez contre vents & marées : des menteurs, voleurs et bons à rien : tout comme vous !!!

  • 8 décembre 2015 à 10:00 | I MATORIANDRO (#6033)

    Alefa alefa ry hery vay manta a !

    Vitanareo io e !

    Tonga de ampihorohoroy daholo reo ben’ny tanana tsy mahalala ny tokony ataony reo fa tonga dia mifidy ireo kandida mafia misy ao @nareo ao reo e !

    100% no tanjona ry hery vay manta a ; @zay misy tsara ny fitoniana ary afaka miasa milamina tsara sy mampisy ny fandrosoana eto an-tanana nareo !

    Samia velon’aina !

    • 8 décembre 2015 à 10:15 | rakoto-neutre (#8588) répond à I MATORIANDRO

      Salama Matoriandro

      Dia mba handroso ho aiza moa isika ? Hatao Tery vay manta avy izao rehatra izao dia minoa ahy mari marina ianao fa HO ANY AN-KADY NO HIAFARANTSIKA !!!

    • 8 décembre 2015 à 10:34 | I MATORIANDRO (#6033) répond à rakoto-neutre

      Fa ianao zany mbola tsy mahatsapa fa efa any an-kady zao no itondran’reto tsy mahita afotsoka reto ny firenena ?

      Tena tsa zaho no mamo fa ny toaka ro mahery e !

      Samia velon’aina !

    • 8 décembre 2015 à 11:05 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Tany ankady izany no nifoha ny alina,...efa hoe aok’izay hoa io betsabetsa io, i JLR efa niala,...

      Tena hanjena marina, ko i Ramose aza ity voatery nilefitra, namoy ny tany eny Andohatampenaka,...(lazain’ny St-Jo hoe capitulation ilay izy, izaho kosa mihevitra soumission, satria mbola tazon’i Hery amin’ny tady kely ingahirainy),...

      Mba aiza hoa i Neny no toa tsy rere intsony...? Sady tsy miteny no tsy miasa...,

    • 8 décembre 2015 à 12:44 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Aiza hoa i Neny, no tsy rere intsony,...?
      Sa nilazaon’ny natory,...
      Handinony ny asa,...
      Rehefa nahazo lapa,...?

      Ny fako mivangongo eran’ny arabe,...
      Sahirana ny mpandalo tsy mahita izay hale,...
      Feno ny mpivarotra ireo sisin-dalana,...
      Efa tsy hita intsony izay handehanana,...

      Tena mahalasa ny vinany,...
      Ny olomanga ve efa lany,...?
      Tsy hay intsony izay hiafarany,...
      Mampitsoaka mpizahan-tany,...

      Mba mifohaza ianao ry Neny,...
      Midina mba mijery,...
      Zahao Antananarivo,...
      Ireo fampanantenana mba tsahivo,...

    • 8 décembre 2015 à 13:06 | rakoto-neutre (#8588) répond à I MATORIANDRO

      Aoka amgaha hataoko hoe efa ao amoron-tevana isika. Dia iza no hisintona antsika satria toa voa mainka mihamafy ny tosika.
      Fivoriana atsy fitangatsanganana aroa fanitsiana teti-bola any satria tapitra sy tsy ampy hanaovam-pety ny eo ampelatanana, nefa dia tsy misy vokany eo amin’ny sosialim-bahoaka ireo voalaza ireo, fa lasa fandaniam-poana ny volam-bakoaka.
      Ny fifidianana atao hoe demokratika eto amintsika ity dia sarintsarim-pifidianana ihany fa feno HOSOKA SY FIVIDIANAN’OLONA.

    • 8 décembre 2015 à 15:05 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      i Neny dia tsy matory,
      fa tsy te-hiasa ho an’dry voangory,

      voangory be konetaka,
      sady rakoaga rainitetaka

      Ny lapa dia anjakanay
      domelina mila miera aminay

      Ny lapa dia an’i NENY
      i domelina tsy mahazo miteny

      Diso kajy ilay domelina
      tsy tafavoaka ny tonelina

      R’i Dada tsy maintsy tafarina
      ry hery vay manta hivarina

      Samia velon’aina !

    • 8 décembre 2015 à 15:26 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA dia tena mamporisika mafy an’i rakoaga bekonetaka mba hamita ny asa eo ambonin’ny tanin’ny TIKO, ary rehefa vita ny hetsika frankofolie (?) dia raisiny fotsiny izay asa vita eo ary izy no lohalaharana mahazo izany !

      Mba ovay @zay ny anarana fa aza atao Isandra tsony tandremo nefa sao ovana ilay anarana fanaoko eto iny an !

      Samia velon’aina !

    • 8 décembre 2015 à 15:54 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Toa misioka sahady,...
      Nefa i Dada mbola mifato-tady,...
      Ambaniana sy lalaovin’i Hery,...
      Toin’ny fitondra alika kely,...

      Rahavao miseho be marenina,...
      Dia sotonin’i Hery miverina,...
      Niseho milay sy bedehaka,...
      Io fa voatery namoy Andohitapenaka,...

      Mikasika an-dRajoelina,...
      Izy dia nandray penina,...
      Hisaintsainana tetik’ady,...
      Hampanankarena ny Gasy,...

      Tsy hoe rehefa tsy miteny,...
      Dia lazaina fa resy,...
      Misy fotoana tsy hitenenana,...
      Mba hanomanana fiverenana,...

    • 8 décembre 2015 à 15:57 | I MATORIANDRO (#6033) répond à rakoto-neutre

      enao ty ary sao de olona vao tonga teto madagasikara e ?

      Sa olona tsy ampy torimaso @ le lazain’Isandra iny ?

      Fa aleo avadika ny resaka ary atao mahintsy tsara mba ho azona izay tian’ny mpanoratra ho lazaina.

      - ry hery vay manta dia tsy maintsy manao izay herimboatay eo am-pelantanany mba ahamaro an’isa azy @zao fitantanana tsy mahita afitsoka zao mba ampisehoana eo imasin’zao tontolo izao fa voafehiny ny fanjakana.

      - Ny dikan’ny famitana ty fifidianana ty dia tsotra fotsiny hoe efa ho teraka afaka 1 volana zany ny handimby an’i hery vay manta raha sanatria ka mitranga tokoa ny tokoa.

      - Ny fotondrana nifandimby ka nikiry ihazona ny maro an’isa taorian’ny fametrahana ny andrim-panjakana rehetra misy eto @ firenena dia nikoro avokoa (ie, anisan’zany ilay tenenin’isandra iny) !!!

      Mbola mamerina ny fanontaniana ihany aho nefa tsy mahazo valiny h@zao manao hoe :

      TONTOIM-BITANA VE NY MALAGASY SA NY MPITONDRA NO TSY MAHAY MIPETRAKA EO AMBATOAMBO ?

      Samia velon’aina !

    • 8 décembre 2015 à 16:14 | hrrys (#5836) répond à I MATORIANDRO

      N’allez pas imaginer que au cas ou la situation s’empire votre dada8 ( se prétend être le pdt de ce sénat ) aille remplacer Hery Rajao , hatsaharo ny revirevingadra Ra Matoiatoandro o !!!

    • 8 décembre 2015 à 16:15 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      sao dia diso zato fijery
      nareo nokaikerin’ny hery

      tsy nasiany adi-sanina
      satria dondrona sy sain’kanina

      domelina nametraka sy nandevilevy
      fa hoe poutin sy medvedev

      aiza izy zao hoy rajao
      mivenjivenjy toy ny hao !

      Samia velon’aina !

    • 8 décembre 2015 à 16:17 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      erratum : la situtation s’empirerait au lieu de s’empire le conditionnel est dans ce cas de rigueur

    • 8 décembre 2015 à 17:10 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Marina aloha fa voafitaka,...
      Toy ny lakana nitana notsinipaka,...
      Fa tsy hoe izany no mahalavo ambany,...
      Ny soa natao levenam-bola tena mamy,...

      Ny lehilahy mahitsy tsy maintsy tafarina,...
      Ny tsy nety teo aloha no amboarina,...
      Tsy hoe Ravalo, Andry ka tsy mety miova,...
      Na dia efa hita izao, fa nahitana loza,...

      Raha ny amin’ny Ra-mampianina....
      Mbola hoavy ny tsy mety hahafanina,...
      Misy fetrany ny zavatra rehetra,...
      Na ho moramora izany, na amboletra,...

      Raha mbola manohy mihetraketraka,...
      Hianjera ianao ka hifotetaka,...
      Moramora ihany evotrevotra,...
      Sao lahy tonga ny mahery nohon’ny tena ka mirefotra,...

    • 8 décembre 2015 à 18:12 | I MATORIANDRO (#6033) répond à hrrys

      Tena mandrevirevy mihintsy aho fa tsy misy mpitia intsony Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA sy ny fianakaviany ary enga anie mba ho marina ny teninao dia mangina izahay !

      Samia velon’aina !

    • 8 décembre 2015 à 18:20 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Mialy zao efa sorena
      hoe ho aiza ihany ary ty isika
      i domelina mikiry handeha
      toy ny tay entin-driaka

      maniry zahay mba ho ela velona
      ny forongony sy domelina
      enga anie ka tsy ho faty
      mba hijinja ny ratsy nafafy

      marina tokoa fa ny olo-marina
      na mianjera aza miarina
      dia ny toa an-dRamose
      Zay nahavita soa be dia be !

      Samia velon’aina !

    • 8 décembre 2015 à 21:16 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Tena marina fà nahavita nanao amboletra,...
      Nanakepoka ny haba sy ny hetra, ...
      Ny fananam-panjakana noheveriny hofanany,...
      Ny volam-bahoaka nataony an’orin’asany,...

      Ny tanin’olona nalaina tsisy antra,...
      Indrindra moa ny an’ireo mahantra,...
      Nototofana tsy nosoloina,...
      Ireo tompony nodakana, nohamavoina,...

      Nobodoiny ireo tsena misy tantely,...
      Ny hafa tsy nahita rirany velively,...
      Nobodoiny daholo,...
      Ny godorao sy ny menaka, ny ronono,...

      Ny orin’asany no lasa nanankarena,...
      Ny gasy kely tavel’ankaterena,...
      Mbola miaritra ny mafy,...
      Asainy miandry fa Gasy,...

      .

  • 8 décembre 2015 à 10:17 | Saint-Jo (#8511)

    Et une élection ! Une !
    Serait-il possible qu’elle soit honnête cette fois-ci ? J’en doute !

    Hors Madagascar et quelques pays sous régime monarchique (même parlementaire) ou sous régime dictatorial,
    je me demande où peut-on voir une chambre (basse ou haute)
    dont certains membres sont désignés par le monarque ou le chef de l’état ?

    Léa semble entériner le fait que Rajao a délégué Rivo Rakotovao (son homme de main) pour faire face à Ravalomanana.

    Déjà, c’est l’homme de main qui a répliqué avec une pointe de mépris à Ravalomanana,
    quand celui-ci a maladroitement annoncé sa capitulation en ce qui concerne l’affaire du terrain d’Andohatapenaka.

    Et pour ces élections sénatoriales, c’est toujours le même homme de paille et chef de parti qui mènera les troupes de Rajao pour affronter le TIM mené par Ravalomanana.

    Léa écrit :
    . « Pour le TIM, le coup d’envoi sera donné par le président du parti, Marc Ravalomanana, ce jour. Ce dernier compte affirmer son soutien personnel à ses candidats tout au long de la campagne. » Pareil sûrement pour Rivo Rakotovao dont les ministres HVM seront sûrement de la partie pour soutenir les candidats au couleur bleu."

    Malheureusement, il est quasi-certain que cette loi constitutionnelle actuellement en vigueur (bien ou mal appliquée) n’est pas un bon levier pour développer ce pays.

    D’ailleurs, je suis convaincu qu’il est impossible de développer une nation dont largement plus des trois-quarts des membres n’ont reçu aucune instruction.

    A ce niveau il n’y a pas de miracle !

  • 8 décembre 2015 à 10:49 | Isambilo (#4541)

    Le Sénat a une utilité pratique copiée sur le modèle français : c’est un pouvoir symbolique qui prend le relais du président de la république d’avant 1958. Son président est le seul légitime à accéder au sommet de la république en cas de défaillance du président élu au suffrage universel.
    Accessoirement, le sénat permet de loger des copains ou des types à surveiller de prêt. Il permet aussi à l’exécutif d’avoir des informations venant de la base (élus locaux). Les députés n’ont pas de lien avec ces relais de base.
    Dans la pratique, les sénateurs n’ont aucune utilité puisque c’est l’assemblée nationale qui a toujours le dernier mot.
    Rivo Rakotovao est l’homme à tout faire de Rajaonarimampianina qui s’en sert à merveille. Il l’envoie au charbon, l’autre ne sent plus et collectionne les ennemis en dehors de son camp mais aussi à l’intérieur de son propre camp. Et comme le disait le chanteur Beranger : « quand on a pressé le citron, il faut jeter sa peau. » C’est ce qui arrivera à Rakotovao, qui n’ a pas les nerfs (ni les moyens financiers d’ailleurs) de Ravalomanana.

  • 8 décembre 2015 à 11:33 | Saint-Jo (#8511)

    Imaginons un instant
    . nous réduisons de moitié le nombre de députés
    . nous divisons par dix le nombre de sénateurs (dont tous les membres ne seraient que des élus, rien des élus, c’est-à-dire : aucun sénateur n’aurait été nommé « au tour extérieur » , comme on disait en France pour désigner ces élèves de grandes écoles qui n’avaient même pas passé le concours d’entrée mais avaient bénéficié des grâces des puissants)

    Alors rien que pour ça, avec l’argent public ainsi économisé,
    combien d’établissements scolaires élémentaires
    et combien de services d’alphabétisation d’adultes
    pourrions-nous ouvrir, équiper et faire fonctionner de façon efficace et correcte ?

    Rien n’interdit de rêver !

    https://www.youtube.com/watch?v=RwUGSYDKUxU

    • 8 décembre 2015 à 14:16 | Isambilo (#4541) répond à Saint-Jo

      Continuez votre raisonnement jusqu’au bout et vous aboutissez à un pouvoir exécutif en tête à tête avec lui-même.
      Avant de construire un établissement scolaire ou un hôpital ou n’importe quelle infrastructure sociale, il faut réfléchir à la finalité. Et si on réfléchit seul pour tous, ce n’est plus la démocratie. Même pas une monarchie, parce que le souverain a toujours un conseiller.
      La plupart de nos élus sont stupides, à l’image des électeurs. Donc, prenons un miroir en premier lieu.

    • 8 décembre 2015 à 15:06 | Saint-Jo (#8511) répond à Isambilo

      " 8 décembre 14:16, Isambilo (#4541) répond à Saint-Jo (#8511)
      .
      « Avant de construire un établissement scolaire ou un hôpital ... , » il faut réfléchir à la finalité" .

      Ah ? Dans l’état actuel des choses chez nous,
      avant de construire des écoles élémentaires et des hôpitaux publics
      il faudra attendre
      . les résultats des élections
      . les réunions des nouveaux élus
      . leurs éventuelles définitions de la finalité des sus-dits établissements publics
      ... avant de décider de les construire, ou non ?

      Maintenant je suis plus convaincu que jamais que je suis totalement stupide !

      Naïvement je croyais que,
      dans l’état actuel de notre pays,
      la finalité de construire de nouvelles écoles élémentaires
      et celle de construire de nouveaux hôpitaux publics
      sont des choses qui allaient de soi
      et qui ne se discutent même pas.

      « La plupart de nos élus sont stupides, à l’image des électeurs. »

      J’ avais entendu dire que nos élus sont stupides, je viens d’être convaincu que, moi aussi, je suis stupide.

      Alors, le stupide que je suis doit attendre que
      . les stupides futurs élus soient effectivement élus par les stupides électeurs
      . qu’ils se réunissent stupidement pour définir la finaude finalité des écoles élémentaires et celle des hôpitaux publics
      . avant de décider finement s’il faut en construire ou non.

      En attendant, les finauds dirigeants du pays
      . se soignent dans des performants hôpitaux à l’Etranger
      . envoient leur progéniture s’instruire à l’Etranger .

      Et rien pour nous autres et pour nos enfants.
      Dur-dur d’être stupide !

    • 8 décembre 2015 à 15:50 | rakoto-neutre (#8588) répond à Saint-Jo

      Bonjour Saint-Jo

      N’êtes -vous pas entrain de dire que Rajao et Rakotovao est sur le point de créer un état SANS CITOYEN.

    • 8 décembre 2015 à 16:34 | Saint-Jo (#8511) répond à rakoto-neutre

      Croyez-vous que ces deux personnalités se soucient pour de vrai de ce qui advient réellement aux citoyens ?

      Que deviennent les habitants d’un pays s’ils n’ont pas libre accès à l’instruction et aux soins médicaux ?

      Ont-ils conscience d’être des citoyens comme ceux qui se soignent à l’Etranger et comme ceux qui envoient leurs enfants s’instruire à l’Etranger.

      Et tout ça, pas aux frais de la princesse, mais avec les parts qui auraient dû aller à ceux qui n’ont pas accès à une école ni à un hôpital !

    • 8 décembre 2015 à 17:34 | Dadabe (#9116) répond à Saint-Jo

      Là, Saint-Jo, je dois avouer, que je me sens un peu stupide aussi... Mais, comme me l’a dit Toky (sur le sujet qui fait suite à celui-ci) avec beaucoup d’élégance : « Tu n’es pas le bien venue chez nous, ici c’est Madagascar c’est pas chez toi donc ferme ta gueule, c’est pas tes affaires bordel ! ». Donc, la stupidité de certains Malgaches, je m’en fous.
      Plus sérieusement, je tenais à vous faire connaître, à vous et tous ceux qui vous lisent, cette citation particulièrement exécrable. Que chacun sache que le pseudo Toky cache une merde xénophobe qui fait des fautes d’orthographe. Cela pue.

    • 8 décembre 2015 à 19:08 | Isambilo (#4541) répond à Saint-Jo

      Vous construisez un établissement scolaire pour enseigner quoi ? En quelle langue ? avec quels manuels, avec quels enseignants, Pour former à quoi ? Ce sont des questions basiques qui n’ont jamais été posées et traitées en dehors des envolées lyriques sur la malgachisation quand le 3/4 des enseignants ont été formés en français et qu’il n’y avait pratiquement pas de manuels en malgache à part « Lala sy Noro ».
      Même chose pour l’hôpital : quelle articulation avec les CSB (qu’il faut garder ou pas), avec les médecins libéraux. Faut-il continuer à faire payer les médicaments quand on est admis aux urgences. Sinon, le médecin peut -il vous laisser crever sans soin parce que depuis les ajustelents structurels du FMI et de la Banque Mondiale, rien n’a été remis en cause.
      Je ne vous accuse pas de stupidité, je vous demande de prendre un peu de recul. J’ai lu vos posts, vous êtes un des rares à pouvoir être originaux.

    • 8 décembre 2015 à 20:21 | Saint-Jo (#8511) répond à Isambilo

      Je n’ai jamais écrit que vous me prenez pour un individu stupide !
      C’est moi qui me sens stupide à la lecture de votre post.

      Je ne savais pas qu’il faille attendre les résolutions successives de toutes les questions que vous énumérez
      avant de décider
      s’il faille construire ou ne pas construire des écoles élémentaires publiques et des hôpitaux publics.

      Maintenant je crois avoir deviné (je n’ai pas dit avoir compris) pourquoi les membres de l’élite gasy se soignent à l’Etranger,
      et pourquoi ils envoient aussi leurs mômes s’instruire à l’ Etranger.

      Pour répondre à Dadabe,
      j’avoue que moi aussi j’étais raciste anti-stupidités.

      Mais maintenant que je viens de découvrir que, moi aussi, je suis quelqu’un de stupide,
      alors je me demande avec anxiété :
      . qu’est-ce que je pourrai bien faire à partir de maintenant ?

  • 8 décembre 2015 à 11:59 | Saint-Jo (#8511)

    Dans ce même numéro de MT :

    « Les députés attendent l’Exécutif au tournant »
    « mardi 8 décembre, par Léa Ratsiazo »

    On n’est plus en sécurité nulle part, on vous dit !

    • 8 décembre 2015 à 12:08 | Dadabe (#9116) répond à Saint-Jo

      Les mafieux adorent flinguer... C’est une seconde nature, chez eux. Moi, je suis pour le coup de pied au cul, chaque matin, afin de leur rappeler pourquoi ils ont été élus (et je bloque aussi les comptes bancaires à l’étranger, évidemment).

  • 8 décembre 2015 à 16:21 | tsimahafotsy (#6734)

    / ...des grands ténors de la politique se sont alignés pour ce scrutin. Kolo Roger, Omer Beriziky, Kaleta, Naika Eliane, Monja Roindefo, Olga Ramalason.../
    « ces grands ténors » ( p.utain... suis plié de rire !) traînent tous des casseroles !
    Et voilà qu’ils veulent tous siéger dans la « Chambre Hot » du parlement !

    • 8 décembre 2015 à 17:38 | Dadabe (#9116) répond à tsimahafotsy

      Et, sans vouloir entonner le « grand air de la calomnie », ils chantent quoi, ces « ténors » qui ont tout faux ?

  • 8 décembre 2015 à 16:34 | hrrys (#5836)

    Tout ça démontre l’ inanité de notre constitution actuelle ......c’est vraie que si ( supposition) notre pdt actuel avait respecté cet article 54 , le paysage politique de m/ar trouverait une autre allure ....point ne sera plus besoin d’un débat stérile comme aujourd’hui

    • 8 décembre 2015 à 17:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à hrrys

      Qu’entendez-vous par :
      - « Si notre Président actuel avait respecté==cet article 54 de la Constitution de la lV ième République Malgache,le paysage politique de Madagascar trouverait une autre allure » !
      Je voudrais réentendre votre version sur cet "ARTICLE 54 de la Constitution de Madagascar ;

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 8 décembre 2015 à 19:26 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Concernant la décision de la CENI d’installer==un bureau de vote==par COMMUNE aux élections sénatoriales :
    - « Rivo RAKOTOVAO,Ministre d’Etat en charge de projets présidentiels,des infrastructures et de l’équipement,estime que les »CANDIDATS« et les »PARTIS POLITIQUES« doivent respecter les règles du »JEU" et l’INDEPENDANCE de la structure chargée de l’organisartion du scrutin (-élections sénatoriales au suffrage universel indirect-).

    Le Sénat de Madagascar est la Chambre Haute du Parlement Malgache .Il forme avec l’Assemnblée Nationale de Madagascar (-la Chambre basse-) un système d’organisation politique « BICAMERISEE ».
    BICAMERISEE :
    - "les deux Chambres ne peuvent représenter que lza même chose dans un Etat unitaire :
    - la NATION".

    La justification de la représentation bicamérale.
    - « ARBITRER » entre :
    - l’efficacité,
    - l’acceptabilité
    - et l’équilibre.
    La question du choix des modalités de représentation de la NATION se pose aujourd’hui en des termes différents.
    La problématique de la représentation est celle d’un arbitrage pour tenter de concilier plusieurs exigences==potentiellement==antagonistes :
    - celle de l’efficacité,
    il faut :
    - que la représentation soit en mesure de déterminer ==le contenu== de la volonté nationale ;
    - qu’elle soit en mesure d’arrêter des décisions et de s’y tenir raisonnablement ;
    - celle de l’acceptabilité,
    il faut :
    - que la représentation soit perçue par les citoyens raisonnablement équitable,c’est-à-dire qu’elle doit donner le sentiment qu’elle ne favorise pas systématiquement certains point de vue ou certains intérêts légitimes présents dans la société au détriment des autres.
    - celle de l’équilibre,
    il faut :
    il faut que la représentation disposant d’un mandat non impératif et investie par conséquent,pour plusieurs années,du pouvoir vertigineux de décider pour TOUS,soit d’une manière ou d’une autre tenue,bornée,afin qu’elle n’abuse pas de son pouvoir.

    LE SENAT DE MADAGASCAR COMPTE « X » SENATEURS dont
     :-2/3 de « X »,élus au suffrage universel indirect,au nombre égal par « PROVINCE »
    - 1/3 de « X » ,nommés par décret du Président de la République Malgache en raison de leurs compétences

    • 8 décembre 2015 à 20:46 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      la kompétence de l’ incompétence : aucune autre ./

    • 9 décembre 2015 à 02:23 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Jipo

      A quand la rencontre avec Marc RAVALOMANANA ?
      A-t-il besoin==encore==des mercenaires ???

    • 9 décembre 2015 à 12:19 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Jipo

      Monsieur Marc RAVALOMANANA vient d’avouer ses problèmes avec « JIRAMA »,des impayés de plus 04 Milliards d’ariary.
      Conséquence :
      - coupure d’électricité dans le groupe TIKO,même en dehors d’Antananarivo !

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 213