Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 24 juin 2017
Antananarivo | 07h33
 

Editorial

Client ou vassal

vendredi 10 février | Sahondra Rabenarivo
JPEG - 153.9 ko
Communication de Telma sur Facebook

D’autres l’ont fait je sais, mais il faut louer les efforts déployés par Telma et son administrateur directeur général, non seulement pour résoudre le problème de connexion créé par le câble EASSY endommagé, mais surtout et avant tout, pour avoir communiqué directement et indirectement avec le grand public sur la cause du problème, la solution envisagée, le timing et le déroulement des opérations (avec illustrations même !). Voilà un exemple auquel devrait ressembler l’action gouvernementale et une manière de faire qui devrait être exigée de tout futur candidat aux élections à venir : diagnostic, mesures d’urgence et plan d’action sur le long terme avec étapes de réalisation spécifiées, et en surcroît, l’information et la manière de traiter le peuple comme des « clients ».

Les mauvaises langues diront que Telma a un impératif commercial et c’est sans doute vrai, mais il me semble y voir aussi un vrai souci pour l’intérêt général, l’internet et toute connexion étant maintenant vitaux à l’activité économique. La célérité et le professionnalisme avec lesquels l’action a été mise en marche sont peut-être plus typiques du secteur privé que du secteur public, mais des leçons en « problem solving » et en « communication » avec les « clients » sont néanmoins à tirer.

Prenons tout simplement le cas de l’électricité, le backbone de toute productivité économique ainsi qu’un élément essentiel du bien-être des personnes.

Diagnostic  : le problème est-il vraiment connu de tous ? La sécheresse, les turbines en mal d’entretien et de réparation, les lignes de transmission désuètes sont des prétextes que l’on nous donne sans vraies explications sur la situation du réseau d’interconnexion, mal entretenu pour le peu qu’il y avait, certes, mais surtout et simplement dépassé par la pression démographique et la mauvaise gouvernance. On nous répète ces mêmes prétextes à toute occasion, souhaitant surtout blâmer ceux qui étaient aux mannettes avant. La répétition est rarement suivi de « et voici ce que l’Exécutif propose de faire…. »

JPEG - 87.3 ko
Tweet de Jean Luc Vuillemin, directeur réseaux et services internationaux d’Orange

Plan d’action et étapes de réalisation  : Il faut tourner la page et s’attaquer au problème, qui est certes plus complexe qu’un « simple » dommage à un câble situé à 3 km sous l’océan. Mais quel est le plan ? Selon la Nouvelle Politique de l’Énergie du gouvernement, nous allons passer avant 2030 de 10% de la population avec l’accès à l’électricité à 70%. Si seulement les 10% avec accès aujourd’hui étaient convenablement servis, ce serait pas mal comme début ! Cette ambition de 70% en 12 ans est quasiment utopique, surtout qu’on ne voit pas en même temps le moindre plan de mise en œuvre (où ? quand ? comment ?) d’autant plus que son prix est estimé à 13 milliards de dollars !

Mesures d’urgence devenues norme  : Une fois le problème identifié, est-il traité avec urgence ? Le fait que la vacance de siège du ministre dure depuis 6 mois est signe premier de l’inaction. Pourtant, il s’agit bien d’un service public sur lequel le développement économique repose. Si Telma a tout fait pour fournir des solutions de back up, les solutions dites temporaires dans le domaine de l’électricité sont devenues un cas permanent, tout en ne cessant de se détériorer. Maintenant, on nous annonce que la solution temporaire était mauvaise car trop coûteuse, non écologique et avec effets secondaires (le bruit), et ne peut être continuée. Le public en pâtit alors avec des délestages sévères.

JPEG - 10.2 ko
Parodie devenue virale sur les réseaux sociaux

Timing  : À l’instar de Telma, pourrait-on communiquer avec le public sur combien de temps encore nous aurons à endurer cette solution temporaire devenue insupportable ? Aucun timing n’est avancé. Pourtant, si la coupure internet nous a appris quelque chose, c’est que l’on peut tolérer un problème avec un impact aussi important sur la productivité économique, si on sait qu’il y a aura une fin un jour et que tout retournera à la normale.

Informations  : Enfin, là où le bât blesse le plus, c’est que non seulement on ne nous explique rien (sans doute parce qu’il n’y a pas de plan) mais l’attitude de nos dirigeants fait que le peuple devrait leur être reconnaissant pour le très petit peu qu’ils daignent faire pour lui. Qu’on traite la population malgache comme une cliente plutôt qu’une vassale de ses dirigeants. Ces derniers ne sont pas redevables, répondent constamment dans l‘urgence et la médiocrité et ne communiquent pas de manière à informer et à rassurer. Espérons que pour le prochain quinquennat, il y aura de vrais programmes avec de vrais plans d’action, utilisant l’exemple de Telma pour chaque secteur : diagnostic, mesures d’urgence, plan d’action pluriannuel avec étapes détaillées, informations et ACTION !

JPEG - 263.3 ko
Communiqué de la Jirama du 10 février 2017

Enfin, la Jirama communique et avance des dates.

14 commentaires

Vos commentaires

  • 10 février à 08:59 | Bena (#494)

    TELMA a réagi très vite et communique en toute transparence car il y a la concurrence qui guette. c’est pas pareil pour le gouvernement car il y a monopole politique. il faut mettre en place un shadow cabinet et le peuple se retournera de ce côté quand il en a marre.

    • 10 février à 13:08 | Houpert Claude (#9408) répond à Bena

      Bonjour,
      Depuis hier j’ai envoyé par Western- union de l’argent comme je le fais tous les mois et comme le font des milliers de gens qui permettent à leurs familles de subsister ! Et bien ,depuis deux jours, impossible de retirer ces transferts faute de connexion informatique ! Comment voulez vous faire venir les touristes dans un Pays ou l’élémentaire est absent : Délestages pendant des périodes de plus de 10 heures ; manque d’eau ; panne informatique ou tous les jours on doit faire la queue dans les banques pour ne pas pouvoir retirer de l’argent ! C’est lamentable d’en arriver à pareille situation !
      Dans quelque temps on va nous annoncer que l’on ne peut plus imprimer les billets de banque faute de pouvoir acheter le papier mais que de toute façon on ne pourra pas les imprimer faute d’électricité pour faire tourner les machines ! Mais ou va le Pays ?

  • 10 février à 09:19 | I MATORIANDRO (#6033)

    Izahay tsy te-ahalala izay ezaka ataon’telmaty @ famerenana izay simba any !
    Izahay mila fifandraisana mandeha tsy mijanona azonay ampiasaina @zay fotoana sy toerana ilanay azy !

    Vazaha tsy manjary !

    Mba inona zao no ataon’ny telmaty hanonerana izao fatianotoka mahazo ny mpanjifa zao sa dia ho ampiankarina indray koa ny saran’ny fifandraisana sy ny fanofana ireo fitaovana ampiasain’ny olona ???!!!

    • 10 février à 09:40 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à I MATORIANDRO

      R’i Matoriandro ah ! Fa taiza ny nahatonga ny fatiantoka ? Ny vola navoaka ve no betsaka loatra sa ny vola nampidirina no tsy nisy ?

    • 10 février à 10:20 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      Mihinana henakisoa fa ny henon’mby efa mihalafo !

    • 10 février à 16:18 | Mandinika (#2986) répond à I MATORIANDRO

      Ny tena olana ange dia ny vola saram-pamandrihana isam-bolana dia aloa foana ary tsy misy fiovana na dia tapaka aza ny tolotra e ! Aiza no misy « service » toy izany ?

      Inona no mety mba ho onitra homen-drizareo ny mpanjifa ?

      Ho an’ny mpanjifa ny tamba-jotran’ny aterineto toa anay dia sahirana na dia atao hoe mandefa hafatra mailaka fotsiny aza, ambonin’izany ny tsy faharaham-baovao. Aza hadino fa betsaka koa ny olona no mampidi-bola amin’ny alalan’ny aterineto toy ireo « Cybercafé » sns.

      Ny tena mampihomehy dia misy olona miteny hoe fanahy inian’ny fitondrana indray hono io olana ara-teknika io mba tsy hitomboan’ny fanaratsiana azy ireo... Tena marina ve izany ? Tsy hay aloha fa samy miteny ny olona fa ny anay dia tsotra, sady mampijaly ny jiro maty no mampijaly ny tamba-jotran’ny aterineto tapaka. Ny rano tsy misy sy ny vary tsy maniry ary ny fisondrotry ny PPN sy ny saram-pitanteram-bahoaka manginy fotsiny...

      Ho an’ny resaka filaharana eny @ Banky koa dia « offre de service » mitovy @itony aterineto itony ihany izay manao hoe omeo anay ny volanareo hotehirizinay ka azonareo alaina @ fotoana itiavanareo azy (fa tsy maintsy @ ora fiasana), ary misy sarany kely na AGIOS alaina aminareo @izany. Fa tsy voalaza tany anaty fifanarahana ny hoe hilahatra be ka handany ora roa na maromaro ianao rehefa haka ny volanao eny @ « Caisse », ary koa hoe mety hisy filaharam-be eo @ GAB...

      Dia rahoviana vao mba hiova izany rehetra izany ? Aza omenareo tsiny ny olona sasany, indrindra ireo manam-pahaizana Malagasy, raha tsy tamana eto intsony fa manjary manorim-ponenanana any ivelany, dia ny eto miha....

    • 10 février à 16:32 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      « Aza omenareo tsiny ny olona sasany, indrindra ireo manam-pahaizana Malagasy, raha tsy tamana eto intsony fa manjary manorim-ponenanana any ivelany, dia ny eto miha.... »

      Omena tsiny mihitsy rizareo satria, raha samy hitsoaka nya zava-tsarotra eto daholo ny manam-pahaizana, dia iza indray no hampandroso ity firenena ity ?
      Avy eo vao gaga rehefa tonga eo amin’ny fitondrana ny olona sahy nefa tsy dia nianatra toa an-dRavalo sy Andry,...

    • 10 février à 16:36 | Saint-Jo (#8511) répond à I MATORIANDRO

      « 10 février à 16:32 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO »
      « raha samy hitsoaka nya zava-tsarotra eto daholo ny manam-pahaizana, dia iza indray no hampandroso ity firenena ity ? »

      Fa ry isandra sy ireo namany foza nazi katôlika tsy mpino akory , fa ho iza indray ?

  • 10 février à 11:48 | jaomapapa (#9807)

    Ny fandaniam-potoana lehibe indrindra dia ny fotoana alohany anavaona lay asa na tetikasa tiana hatao. Sady tsy misy Soritrasa no tsy misy Finiavana iasa ny Fanjakana eto @ntsika raha mijery zao rehetr’izao...

  • 10 février à 16:18 | betoko (#413)

    Houper Claude
    Orange fonctionna très bien sans problème , Avec ma carte bleue Visa je viens de retirer l’équivalent de 300 Euros avec le TIP (Terminal Informatique de paiement) dans une banque à Antaninarenina
    En effet Telma met tout en oeuvre pour pouvoir rétablir son réseau car la concurrence est très dure , bientôt SFR s’installera à Madagascar

  • 10 février à 20:51 | Isambilo (#4541)

    Il faut pas non plus faire de nécessité vertu.
    Telma met plus de 15 jours à réparer un cable. C’est trop pour des pros.

  • 11 février à 02:01 | Turping (#1235)

    Sahondra ,
    Vos propos :« Les mauvaises langues diront que Telma a un impératif commercial et c’est sans doute vrai, mais il me semble y voir aussi un vrai souci pour l’intérêt général, l’internet et toute connexion étant maintenant vitaux à l’activité économique. » Incontestablement vrai .
    - Paradoxalement ,Telma et Orange comme beaucoup d’opérateurs sont des filiales étrangères
    qui ont un intérêt commercial plutôt qu’économique relevant de la compétence politique .
    - Malheureusement ,même tout ce qui ressort du symbole national (la Jirama ,l’AIRMAD ,...),les sociétés d’état sont en faillites car il n’y a plus de vrais responsables pour relever ce pays dans le chaos total ,...
    — La hausse prochaine des frais des transports en commun, les problèmes de délestage et l’augmentation incessante des prix de l’eau et de l’électricité, l’inflation et la hausse des prix des PPN, l’insécurité grandissante qui prévaut aussi bien dans les grandes villes que dans les brousses, la corruption généralisée au niveau de l’Administration publique, la vente illicite des terrains aux opérateurs chinois et « karana », faisant des malheureux ,des expropriés terriens qui n’obtiennent pas gain de cause par rapport à leur revendication .
    Conclusion :L’absence de réglementations et de souveraineté nationale où chacun défend ses intérêts , en commençant par les politicards véreux ,leur gabegie ,....
    - Ce qui est dommage ,c’est le monde dirigé par les frics uniquement !
    - L’histoire d’accès à l’électricité pour les 70 pr 100 des malgaches d’ici 2030 est une histoire à dormir débout ,une prose utopique avec le rythme dans lequel les populations vivent .Je crains plutôt l’effet inverse ,la décadence si rien de concret ne sera fait tangiblement .
    - 

  • 11 février à 02:45 | Gérard (#7761)

    L’électricité ne serait donc accessible qu’à 15% de la population, et l’internet, 2 ou 3% ?

  • 11 février à 09:28 | râleur (#3702)

    L’article part d’une bonne intention mais, in fine, on a l’impression que c’est une pub pour Telma

    Eassy est un câble qui a été mis en service il y a très peu de temps, et déjà des problèmes ? une étoile de mer aurait rongée le câble ? lol

    Telma communique sur ses problèmes, ce qui est normal dans un domaine concurrentiel.

    L’Etat ne communique rien car trop de problèmes et en plus, ils sont incompétents.

    Hery est Président par hasard. Il est entouré d’incapables qui ne pensent qu’à leurs pommes. Il est teps que toute cette clique dégage et aille en exil !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 212