Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2016
Antananarivo | 22h02
 

Lu ailleurs

Défense

Classement des puissances militaires africaines en 2016, selon Global Fire Power

mardi 24 mai

L’Egypte est la première puissance militaire africaine, selon le classement 2016 des armées dans le monde, publié par site américain spécialisé dans la défense Global Fire Power (GFP). Ce vaste pays d’Afrique du Nord occupe le 12è rang à l’échelle mondiale sur un total de 126 pays étudiés avec un score de 0,3056, d’après le classement qui se base sur cinquante critères, dont le nombre de militaires actifs, la force navale, la disponibilité du carburant pour les opérations militaires, le nombre d’avions de chasse, le budget consacré à la défense et la flexibilité logistique.

L’Egypte dispose de 470 000 militaires actifs et de 800 000 réservistes, 4624 chars, 1133 avions militaires, dont 336 chasseurs, et de 319 navires et bâtiments de guerre.

GPF note cependant que les stocks nucléaires ne sont pas pris en compte et que des pays ne disposant pas de littoral ne sont pas pénalisés par le manque d’une force navale.

Afin d’établir son classement, Global Fire Power se base sur un « power index » dont le score parfait serait de 0,0000, ce qui est impossible dans les faits. Donc, plus on s’éloigne de ce score plus on recule au classement.

L’Algérie (26è à l’échelle mondiale) occupe la deuxième position à l’échelle africaine, suivie par l’Ethiopie (42è au plan mondial), le Nigeria (44è) et l’Afrique du Sud (46è).

Selon Global Fire Power, les États-Unis, la Russie et la Chine sont les trois plus grandes puissances militaires au monde.

Classement des puissances militaires africaines :

1. Égypte

2. Algérie

3. Ethiopie

4. Nigeria

5. Afrique du Sud

6. Angola

7. Maroc

8. Soudan

9. Libye

10. République Démocratique du Congo

11. Kenya

12. Tunisie

13. Zimbabwe

14. Zambie

15. Tchad

16. Ouganda

17. Tanzanie

18. Sud-Soudan

19. Ghana

20. Cameroun

21. Mozambique

22. Niger

23. Côte-d’Ivoire

24. Mali

25. Madagascar

26. Gabon

27. République du Congo

28. Namibie

29. Somalie

30. République Centrafricaine

Agence Ecofin

25 commentaires

Vos commentaires

  • 24 mai à 10:24 | vazaha84 (#9187)

    Je ne comprends pas que Madagascar soit aussi loin dans le classement car lorsqu’on voit le nombre de militaires gradés,de généraux etc...avec de nombreuses décorations épinglées à la poitrine on pourrait supposer une grande armée...Et si GLOBAL FIRE POWER tenait compte de ce critère Madagascar devrait figurer en bonne place en faisant le ratio cadres/homme de troupe....

    • 24 mai à 11:12 | zaho (#699) répond à vazaha84

      Une question : Est-ce -que Madagascar a besoin d’une Armée ? Je dirai oui avec les réserves suivantes. Madagascar est une île et c’est notre chance car, si nous étions un pays enclavé comme certains pays d’Afrique, cela aurait été pire. Madagascar a besoin d’une Marine Nationale digne de ce nom pour surveiller nos eaux territoriales car nos richesses maritimes sont pillées parce que nous n’avons pas les moyens de surveiller nos eaux territoriales. La preuve, La France a compris cela et c’est pour cette raison qu’elle a confisqué aux malgaches les Iles Eparses et qu’elle a gardé Mayotte à l’issue du référendum de 1974, contraire aux lois internationales. Avons-nous besoin d’une armée de Terre ? Personnellement, je dirai NON car l’Armée ne rapporte rien à l’Etat, mais la plupart des pays d’Afrique ont une Armée de Terre pour le maintien du pouvoir en place. La chance que nous avons à Madagascar, c’est que nous avons une frontière naturelle qu’est la mer. Une Armée de l’Air ? Personnellement NON. Je vous laisse donner votre avis car une armée coûte très chère au budget de l’Etat et vu l’état de nos finances. Il faut par contre donner des moyens à la Douane.

    • 24 mai à 12:34 | rakoto-neutre (#8588) répond à vazaha84

      L’armée malagasy dispose :
      - d’un amiral, sans un bâteau de guerre.
      - d’un général de l’armée de l’air, sans un avion de chasse.
      - des généraux d’armée et de division sans un véritable effectif approprié....
      Donc des généraux de pacotilles.

    • 24 mai à 12:44 | Stomato (#3476) répond à zaho

      Vous écrivez :
      « La France a compris cela et c’est pour cette raison qu’elle a confisqué aux malgaches les Iles Eparses et qu’elle a gardé Mayotte à l’issue du référendum de 1974, contraire aux lois internationales. »

      D’après Wikipédia le référendum de décembre 1974 concernait le territoire des Comores, soient 4 iles.
      Seule Mayotte a décider de ne pas devenir indépendante.
      Donc si je vous comprend bien la« mainmise » « illégale » de la France sur Mayotte est contraire aux lois internationales.
      En est-il de même de l’indépendance des trois iles dont les habitants ont décidés de devenir indépendants ?
      J’aimerais que l’on m’explique cela...

    • 24 mai à 22:25 | Bena (#494) répond à Stomato

      un pays reste en entier quel que soit le nombre d’îles qui le compose, donc on ne peut pas diviser un pays selon les votes d’une entité. c’est comme si Ste marie ou diégo reste français car ils on choisit non au référendum. c’est une stupidité des colons comme en irlande du nord.

      le classement est fantaisiste si on compte le nombre de soldats égyptiens, nigérians et malgaches qui tombent sous les balles des frères musulmans, de boko haram ou des dahalo. mesurer la performance sur le nombre de soldats ou le carburant disponible est vraiment aberrant.

    • 25 mai à 10:29 | Stomato (#3476) répond à Bena

      Votre point de vue n’est pas sans intérêt.
      Donc il serait normal que Mayotte soit rattachée aux trois iles des Comores.
      Éventuellement au mépris des volontés affichées des Mahorais ?
      Ce serait donc une volonté colonialiste de la part des Comores ?

      Ce serait quand même une bonne solution que d’abandonner Mayotte au profit des Comores.
      Cela ferait une sacrée économies pour les finances de la France.
      Et un plaisir de démolir les infrastructure construites à Mayotte, qui sont très largement utilisées par des comoriennes qui viennent accoucher à Mayotte et qui n’en repartent pas !
      Car il est arrivé trop souvent maintenant que des reproches soient faits à la France de ne pas avoir entretenu ce qu’elle a laissé dans ses anciennes colonies...
      (C’est le genre de discours tout prêt dans les cartons de MLP et MMLP).

    • 25 mai à 10:48 | vatomena (#7547) répond à Bena

      bena@
      Vous semblez ignorer ces accidents de l’histoire des nations qu’on appelle Sécession.Ce n’est pas aux voisins de décider de votre sort.Les peuples doivent se déterminer par eux memes .Le vote de Sainte Marie a été bafoué avec la complicité de la France . Sainte Marie aurait pu devenir une petite Réunion ou comme Mayotte récemment .Maintenant son destin malgache est fixé pour jamais .

    • 27 mai à 09:44 | zaho (#699) répond à Bena

      Merci d’avoir répondu à Stomato. Beaucoup de gens écrivent sans connaître l’histoire. Je peux rajouter ici, les raisons qui ont amené La France à garder Mayotte, contrairement aux lois internationales. La France venait de perdre la Base navale de Diégo suite aux révisions des accords de coopération entre Madagascar et La France. La Réunion est trop loin pour surveiller le trafic maritime du Canal de Mozambique, la seule solution qui restait à La France, c’était de garder Mayotte pour surveiller ce Canal. Ce n’était pas pour les beaux yeux des mahoraises et des mahorais.

    • 27 mai à 09:47 | zaho (#699) répond à Stomato

      Bena t’a répondu et je viens de rajouter quelques renseignements. Comme je viens d’écrire, beaucoup de gens écrivent sans connaître, hélas, l’historique. J’espère qu’on a répondu à tes interrogations.

    • 27 mai à 09:56 | zaho (#699) répond à vatomena

      Il y a des lois internationales que vous voulez ignorer, mais cela ne se passe pas comme ça, sauf pour les 5 pays qui ont un droit de VETO aux Nations Unies. Ils font ce qu’ils veulent. A ce sujet d’ailleurs, quand La Russie de Poutine a annexé La Crimée qui fait partie de l’Ukraine et que La France a protesté contre cette annexion, Le ministre russe des affaires étrangères a rappelé à La France le cas de Mayotte.

    • 27 mai à 10:21 | vatomena (#7547) répond à zaho

      Les peuples doivent disposer d’eux memes .Mayotte aux mahorais . Si les mahorais par la suite veulent s’en remettre à la France ,c’est leur choix.Un choix magnifié par un vote massif .L’ONU doit elle aller contre le droit des peuples à disposer d’eux memes .Le choix des mahorais se confirme chaque jour par la chasse qu’ils font aux comoriens clandestins.Il reste que la protection de la France accordée à Mayotte par le gouvernement français
      ne convient pas du tout au peuple français.Il y a surcharge pour le budget ,pour le contribuable français .L’Afrique est déjà dans sa maison et cela lui coute tres cher .

    • 27 mai à 11:00 | zaho (#699) répond à vatomena

      Je ne sais pas si vous ne comprenez pas ou vous ne voulez pas comprendre. Vous avez votre vision qui est contraire aux lois internationales. « la chasse aux comoriens clandestins ». Des comoriens non clandestins sont aussi chassés. Je pense que ce rôle revient à l’Etat français et non aux mahorais, à moins qu’à Mayotte les lois de la République ne s’appliquent pas. Je n’ai rien contre les mahorais, mais il eut été plus judicieux de demander aux français s’ils acceptaient que Mayotte devienne le 101ème département.

    • 27 mai à 11:51 | Ibalitakely (#9342) répond à Stomato

      IL Y A UN PROBLÈME DE FOND & DE FORME MAIS LA VRAIE QUEST° QUI DEVRAIT SE POSER C’EST QUI AVAIT EU CETTE IDÉE DE FAIRE CE GENRE DE REFERENDUM A DES ARCHIPELS TELS CEUX DES COMORES ? & SANS PARLER DES MANIGANCES SOUS TOUTES SES FORMES POUR UN BUT TRÈS PRÉCIS DE TROUVER LE REMPLACEMENT DE DIEGO SUAREZ DEVENU ANTSIRANANA. & EN SUIVANT BIEN SA RECETTE LE CHEF CUISTOT A RÉUSSI SA RECETTE : MAYOTTE LUI REVIENT !!!
      & SI ON INVERSE LES RÔLES CAD LES COMORIENS ARRIVENT A FAIRE VOTER LES FRANÇAIS QUELLES RÉGIONS VEULENT RESTER FRANÇAISES & QUI NE VEULENT PLUS L’ÊTRE ? IMAGINEZ UN INSTANT LA SUITE QUE LE NORD PAS DE CALAIS A ENVIE D’ÊTRE BELGE ; LA LORRAINE & L’ALSACE VEULENT REVENIR ALLEMANDES ; LA FRANCHE CONTE DEVENIR SUISSE ; LA PROVENCE/LANGUEDOC-ROUSSILLON SE RATTACHENT A L’ITALIE & LA BRETAGNE/ LA LOIRE ENGLISH. SEULS LA BOURGOGNE, PARIS & LE LIMOUSIN RESTERAIENT FRANÇAIS. FAUT-IL AVOIR D’ILLUSION ???

    • 27 mai à 23:07 | Stomato (#3476) répond à zaho

      Vous persistez à ignorer que le droit de véto de la France (et d’autres pays membres du conseil de sécurité) ne s’applique qu’à des décisions du conseil de sécurité de l’ONU, pas lors des délibération de l’assemblée générale de l’ONU.
      Vous parlez des lois internationales que la France violerait en ayant accordé par référendum la possibilité aux mahorais de choisir leur destin... Pourriez vous documenter vos dires en publiant vos références ?

      Vous faites allusion à la perte de la baie de Diego-Suarez... Pour qui cela a été la plus grosse perte ?
      Entre le départ des français de la baie de Diégo et maintenant, la taille des porte conteneurs et des pétroliers a considérablement grandi, et la baie de Diégo ne peut plus les recevoir. Perte considérable pour Madagascar d’abord.
      La France à eu la possibilité de compenser cette perte beaucoup plus rapidement que Madagascar.
      La surveillance du trafic dans le canal du Mozambique peut être assurée par des moyens dont Madagascar ne disposera pas avant des lustres, hélas !
      Mayotte ne permet pas le mouillage de bâtiments très importants. La réunion est mieux placée.

      Ailleurs il est supposé que la France et les français râlent parce que Mayotte coute cher aux finances de la république. C’est une décision des élus de la république, donc la conséquence d’un choix des électeurs, qui n’envisagent pas de changer de chemise, comme certains que je connais.

    • 27 mai à 23:14 | Stomato (#3476) répond à Ibalitakely

      Inutile de gueuler comme vous le faites.

      Vos suppositions concernant les régions françaises ne peuvent se produire pour une simple et bonne raison.

      La France à une constitution qui est respectée. Et tout récemment il a été démontré que la changer sur un caprice est impossible.
      En outre les pays limitrophes que vous citez ont eux aussi des constitutions solides.
      Tous ces pays ont lutté, se sont battus pour définir les frontières maintenant garanties.
      Il parait même que des soldats malgaches sont venus pour participer aux combats...

      Maintenant vos propos constituent une bonne base pour un roman de politique fiction...

    • 27 mai à 23:23 | Stomato (#3476) répond à zaho

      Et bien non...
      Si les 4 iles des Comores constituent un ensemble, alors on peut en déduire que les iles de la COI sont aussi un ensemble indivisible.
      Ensemble qui est partie intégrante de l’Afrique qui est si proche.
      Et pourquoi pas aussi la Terre Adélie et ses iles proches ?

      Mais au fait, qui fait le reproche à la France d’avoir séparé Mayotte des autres iles des Comores ?
      Est ce les Comores ou l’ex organisation de l’unité africaine ?
      Pareillement pour les iles éparses, qui se plaint auprès de l’assemblée générale de l’ONU, Madagascar ou l’union africaine ?

      Ces questions sont importantes et il serait bon d’apporter une réponse à ces questions.
      Cependant gesticuler comme dans la cour de récréation en disant c’est moi qui ai raison et l’autre qui a tort n’est pas productif.

      Au fait les puits de pétrole malgache commencent à produire ?
      On n’en entend plus parler...

    • 30 mai à 12:59 | zaho (#699) répond à Stomato

      Je n’ai pas l’impression que vous suivez les actualités internationales. A vous lire, j’ai l’impression que vous en voulez aux pays africains d’avoir demandé leur indépendance, même si hélas, les dirigeants africains n’ont rien fait pour leur pays. La France est un grand pays mais elle ne voit que son intérêt. Quand vous écrivez « qui fait le reproche à La France d’avoir séparé Mayotte des autres îles des Comores » ? Je tombe des nues en lisant ce genre de question car l’Union Africaine et les Nations-Unies l’ont fait. Revoyez votre culture à ce sujet car, excusez-moi, vous ne connaissez rien. Désolé de vous le dire ainsi et j’arrête ici ma participation à ce sujet car comme je l’ai déjà écrit ici, beaucoup de gens écrivent sans savoir l’historique.

    • 30 mai à 13:02 | zaho (#699) répond à Stomato

      Bena vous répondu le 24 mai à 22h25. Je pense que vous avez lu sa réponse. Je crois que sa réponse suffit largement. Mettons de côté les aspects économiques et le reste. Le Droit international, rien de plus, rien de moins.

    • 30 mai à 15:20 | Stomato (#3476) répond à zaho

      QUEL droit international ?
      QUELLES loi internationale ?
      J’avoue que je n’ai pas votre connaissance du droit INTERNATIONAL !
      Alors pour le plus grand bien de la discussion, ayez l’amabilité de documenter vos posts...
      Le 27 mais à 23:07 je vous ai précisé une fois de plus la nuance entre Conseil de sécurité de l’ONU et Délibérations de l’Assemblée Générale de l’ONU...

    • 30 mai à 15:39 | Stomato (#3476) répond à zaho

      # 27 mai à 23:07 | Stomato (#3476) répond à zaho

      Vous persistez à ignorer que le droit de véto de la France (et d’autres pays membres du conseil de sécurité) ne s’applique qu’à des décisions du conseil de sécurité de l’ONU, pas lors des délibération de l’assemblée générale de l’ONU.
      Vous parlez des lois internationales que la France violerait en ayant accordé par référendum la possibilité aux mahorais de choisir leur destin... Pourriez vous documenter vos dires en publiant vos références ?

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_de_s%C3%A9curit%C3%A9_des_Nations_unies

      Le Conseil de sécurité est composé de quinze membres : cinq permanents pourvus du droit de veto (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie) et dix élus pour une durée de deux ans (renouvelés par moitié tous les ans).

      Réforme du droit de veto :
      L’ancien ministre français de la défense Paul Quilès proposait en 2000 de restreindre le veto aux questions de recours à la force, et d’obliger à motiver sa mise en œuvre pour remédier à l’immobilisme. Au moment des exactions en Syrie, en 2012, le secrétaire général d’Amnesty International Salil Shetty a déclaré qu’« Il doit y avoir un moyen qui, lorsqu’il s’agit d’abus de droits de l’homme à l’échelle dont nous parlons, ren l’utilisation du droit de veto tout simplement inacceptable. »

      Depuis 1946, création du Conseil de sécurité, la Chine à utilisé son droit de véto 6 fois, la France 18 fois, la Grande Bretagne 32 fois, les USA 82 fois et l’URSS 124 fois !

      Sur ce site vous pourrez lire...

      http://www.franceonu.org/La-France-et-la-reforme-de-l-ONU

      A l’ONU, la France a lancé des discussions approfondies avec ses partenaires, notamment avec les autres membres du Conseil de sécurité.
      La France défend une réforme du Conseil de sécurité en soutenant l’accession à un siège permanent de l’Allemagne, du Brésil, de l’Inde, du Japon, d’un pays arabe et une présence plus importante des pays africains.
      En septembre 2014, le ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Laurent Fabius, a organisé, avec son homologue mexicain José Antonio Meade Kuribreña une réunion ministérielle sur le sujet en marge de l’Assemblée générale des Nations. De nombreux Etats membres, y compris des membres permanents du Conseil de sécurité, des responsables des Nations unies et des représentants de la société civile internationale, y ont participé.
      Il est question d’encadrer le doit de véto en cas d’atrocités de masse...
      Une bonne moitié des pays africains n’ont pas encre apporté leur soutien à cette initiative.
      Mais Madagascar apporte son soutient à cette initiative.
      (Le MAE de Madagascar pourrait peu têtre bosser pour que Madagascar soit le pays africain siégeant au conseil de sécurité...)

  • 24 mai à 10:55 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Il n’y a rien d’étonnant si l’Egypte se trouve en tête de liste dans ce classement étant donné que ce pays reçoit annuellement un appui colossal d’environs USD 4 milliard destiné à l’armée de la part des Etats Unis depuis l’accord de camp David et dans le cadre de la géopolitique stratégique US dans le moyen orient.

    Mais si on introduit dans les critères de GFP la consommation par tête de soldat de bière et de rhum, et la quête de prébendes, on peut être sûr que l’armée Malagasy se trouverait en tête de liste

  • 24 mai à 12:10 | Vohitra (#7654)

    Les deux officiers que j’apprécie par leur courage et bravoure ainsi que leur intégrité, je cite :

    - le Général de Division Ramakavelo Philippe dans son rôle majeur pour éviter la guerre civile à connotation ethnique à Madagascar en 1991
    - le Contre Amiral Ranavoniarivo Mamy qui avait eu la ferme volonté et courage de s’approcher les mains nues sans gardes de corps dans une zone découverte de plus de 100 mètres d’une foule surexcitée emmenée par le sinistre Organès Rakotomihantarizaka à Ampefiloha afin de les dissuader de ne pas envahir les locaux des ministères situés Anosy.

    Malheureusement, les deux gars sont tous partis à la retraite, et ce ne sont pas les ariaribe, bomba, florens ou encore moins ragoavy ou ravoavy qui vont les remplacer

    • 24 mai à 12:49 | takaka (#8449) répond à Vohitra

      Il y en a plusieurs. Mais le hic est qu’il se protège entre eux. Je pense que c’est jusqu’au temps de Sibon guy et autres qu’il y a eu armée. C’est surtout Ratsiraka qui a engendré la cacophonie au sein de l’armée.

    • 24 mai à 14:15 | Maxim (#5960) répond à takaka

      Pour mémo, c’est pendant l’ère Ratsiraka qu’il y avait beaucoup d’officiers mort accidentés, voici deux dates inoubliables 30/07/1976 et 24/05/1986.
      Paix à leurs âmes.

    • 24 mai à 15:14 | Vohitra (#7654) répond à takaka

      Avez-vous gardé en mémoire le fameux Général de brigade Raveloson Mahasampo Christophère ? ou le malheureux colonel Rasolofo Auguste ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 155