Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2016
Antananarivo | 07h23
 

Lu ailleurs

Visa africain

Classement des pays africains, des plus ouverts aux plus fermés aux ressortissants africains

lundi 15 février

Selon une étude coréalisée par le cabinet McKinsey, la CEA et la BAD, pour voyager librement en Afrique, il vaut mieux être Américain qu’Africain. En dépit de ses traditions très anciennes, l’Afrique est aujourd’hui un continent où la mobilité est largement entravée.

Un Africain a besoin de visas pour se rendre dans 55% des pays africains, alors qu’un Nord Américain n’a besoin de visa que dans 45% de ces mêmes pays.

Et les Africains peuvent obtenir leur visa à l’arrivée dans 25% des pays africains, contre 35% pour les Nord-Américains. Seuls 13 pays africains sont librement accessibles aux ressortissants du continent.

Pour inciter les gouvernances africaines à améliorer cette situation, la BAD et ses partenaires publieront désormais un « indice d’ouverture sur les visas ».

Selon l’indice de cette année (classement complet ci-dessous), les pays les plus ouverts aux ressortissants africains sont les Seychelles, suivi du Mali, de l’Ouganda, du Cap Vert et du Togo. L’Afrique de l’Ouest et l’Afrique de l’Est sont les régions les plus accueillantes, alors que l’Afrique du Nord et l’Afrique Centrale sont les plus fermées à leurs frères et sœurs.

Selon la BAD, les pays africains ont pourtant beaucoup à gagner à assouplir les règles de circulation des personnes sur le continent. La mobilité comble les déficits de compétences sur le marché du travail, développe l’entrepreneuriat, diversifie l’économie, ajoute de la valeur aux services, attire les investissements et renforce la compétitivité.

La libre-circulation facilite également le développement du tourisme. Selon l’étude, plus de la moitié des déplacements dans le monde relèvent du tourisme et la plupart des touristes choisissent des destinations au sein de leur région. C’est dire son importance stratégique pour les économies africaines, sachant que le secteur touristique est un grand pourvoyeur d’emplois, notamment pour les femmes et les jeunes.

Source : Agence Ecofin

3 commentaires

Vos commentaires

  • 15 février à 10:10 | Vohitra (#7654)

    Vive l’Union africaine, voir des africains circuler librement en Afrique n’est pas souhaité et souhaitable pour les africains , laissés entre eux, les africains ne peuvent que se livrer bataille et propager la violence entre eux, à moins que des forces d’interposition seraient mise en place et dotées de moyens adéquats pour intervenir en cas de risque de querelles tribales et coutumières

  • 15 février à 10:21 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Madagascar, Comores et Somalie sont dans le même cas. Il reste à trouver leur dénominateur commun :
    - Les Comores et Madagascar sont des iles.
    - Les Comores et Somalies sont des pays à majorité musulmane.
    - La Somalie est un pays en guerre.
    - Tous les trois sont en Afrique de l’Est et figurent en queue de peloton dans le classement mondial des pays en développement.

  • 15 février à 11:56 | Gérard (#7761)

    Un exemple :

    Mon épouse de nationalité malgache et moi, français visitons l’Egypte, il lui faut un visa, pas moi

    cerise sur le gâteau, le policier qui examine son passeport à l’aérodrome de Louxor s’interroge :

    « Where is that Ma-da-gass-carrr »

    je réponds : « it’s in Africa, just like Egypt »

    « Aahhhh, OK , go on »

    toute puissance du dollar et de l’euro !!

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 241