Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2016
Antananarivo | 09h22
 

Economie

Grève d’Air Madagascar

Chômage technique dans certaines sociétés privées

jeudi 25 juin 2015 | Léa Ratsiazo

Comme prévu et annoncé, la grève de longue durée du personnel d’Air Madagascar a des conséquences néfastes sur tout un pan de l’économie nationale car plusieurs secteurs d’activité dépendent directement ou indirectement du secteur aérien. Ainsi, certaines PME dont des agences de voyages, sont déjà contraintes de mettre en chômage technique une partie de leurs employés. Car non seulement, les annulations se multiplient mais en plus certaines doivent rembourser leurs clients. Le secteur privé lance un appel à la compagnie aérienne pour qu’elle propose des solutions alternatives aux entreprises privées pour éviter l’hécatombe et l’aggravation du chômage.

La direction d’Air Madagascar a eu recours à des techniciens étrangers pour faire décoller quelques avions ces derniers jours, notamment pour les vols régionaux et internationaux dont celui de Bangkok. Les employés grévistes mettent en garde les passagers en notant que ces vols et l’équipage ne sont pas conformes aux normes avec les conséquences que cela pourrait engendrer. La direction de l’aviation civile de Madagascar rétorque le contraire. Faut-il avoir confiance ou non ?

Pour le moment, aucune solution n’est en vue, et les dirigeants en pleine préparation des festivités de l’indépendance ne pipent plus un mot sur ce problème qu’ils ne veulent pas voir, comme s’il n’existait pas. La société civile, à travers le Séfafi, dénonce tous ces dysfonctionnements et rappelle que « le SeFaFi a souvent attiré l’attention sur les défaillances en matière de dialogue. Alors que les grèves sont légales, l’arrogance des responsables ne fait que durcir les positions. Qui osera reprocher aux employés d’Air Madagascar de s’insurger contre l’utilisation des avions à des fins personnelles par le président de la République, de réclamer la régularisation de cotisations sociales détournées depuis des années, de contester le recours à un personnel navigant étranger sur les vols desservant l’Europe et d’exiger plus de rigueur et de compétence de la part des dirigeants ? En contrepartie, qui osera nier que certains employés sont complices des trafics dans les aéroports ? Il en va de même pour les grèves dans les services des Domaines et dans les Universités, où la gabegie continue à sévir en toute impunité. Et que devient la réforme attendue de la Jirama ? »

Sur leur petit nuage, les dirigeants n’écoutent personne, se croient au dessus de tous ces problèmes et continuent de narguer le commun des mortels. Jusqu’à quand ?

25 commentaires

Vos commentaires

  • 25 juin 2015 à 09:06 | reglisse (#6117)

    Amis entrepreneurs étrangers, venez investir à Madagascar, terre d’avenir, au potentiel humain prometteur... bla bla bli et bla bla bla...

    • 25 juin 2015 à 09:25 | Be-Tsikera (#8458) répond à reglisse

      Venez « VIVRE » le pire cauchemar de tous le temps, avec résultat déposé ZERO et faillite ? Sinon, vive le trafic des filles « PURES » qui font craquer les zétranzés molo-molo !

  • 25 juin 2015 à 09:13 | Paulo Il leone (#6618)

    La JIRAMA va organiser une grande tombola pour se remettre à flot en prévision du rackett ordinaire dont elle fera l’objet pour « financer » les prochaines campagnes électorales (ou les vacances du ministre qui mettre le premier la main sur le magot) !

    1er prix : une cuisinière électrique dernier modèle, modifiée pour fonctionner au charbon de bois !
    2ème prix : une machine à laver haut de gamme qui fonctionne sans eau ni électricité !

    A Madagascar on n’a pas encore de pétrole* mais on a des idées révolutionnaires inspirées par la sagesse ancestrale une et « invisible » !

    * mais y en aura en quantité dès qu’on aura bouté les français hors des iles éparses !

  • 25 juin 2015 à 09:37 | Isambilo (#4541)

    Qu’il y ait des employés indélicats à Air Madagascar, cela ne porte pas atteinte à l’honnêteté de l’ensemble du personnel.
    Le pouvoir n’ose pas affronter le problème parce qu’il est le principal responsable de la situation de cette compagnie.
    Le président actuel peut-il dénoncer l’incompétence du président du conseil d’administration qu’il était ? Peut-il dénoncer l’incompétence de son directeur de cabinet ?
    A supposer qu’il s’agit d’incompétence et non pas d’une stratégie pour faire couler la boîte au profit d’investisseurs amis.

    • 25 juin 2015 à 09:45 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isambilo

      « .... stratégie pour faire couler la boîte au profit d’investisseurs amis. »

      Là, camarade, tu sors des sentiers battus, y a pas à dire ! Et tu fais preuve, une fois encore, d’une grande originalité dans la réflexion !

      Isambilo prazida !!
      il boutera les français hors des îles éparses et redonnera à Madagascar son rang naturel de grande puissance dans le concert des nations.... bla bla bla ....

    • 25 juin 2015 à 21:23 | Rakoto (#9043) répond à Isambilo

      « une stratégie pour faire couler la boîte au profit d’investisseurs (...) » ?
      Qu’est ce qu’il ne faut pas lire.

      Posons plutôt les questions essentielles au lieu de supputer (toujours) que l’autre est diabolique et que soi même on est du côté du juste ...

      Et si on posait de vrais questions au lieu de passer son temps à pleurnicher que c’estpasmafaute/l’autreestméchantavecmoi ...

      On a parlé de transparence au niveau des contrats passés ?
      Au final, on a fini par donner cette transparence (voir sur d’autres sites).
      SAUF que le problème de cette transparence pose évidemment un problème concret. Dans la concurrence mondialisée, montrer carte sur table les contrats que l’on passe, cela revient à dévoiler sa stratégie de développement (et donc ce mettre à nue face à ces concurrents).

      Ensuite, on a commencé à pleurnicher (si si) après 1 an de mandat passé à la tête de AirMad (ou de tout autre institution). Mais qui peut être assez débile pour croire qu’une politique sur 1 an peut avoir de profond résultat ?
      Pour préparer l’avenir, il faut prévoir sur du moyen/long terme (sur 3 ans, sur 5 ans, sur 10 ans ...) . En 1 an, on ne fait à peine que colmater les brèches du passées.

      Enfin, quelle est la politique menée par les syndicats ?
      On lit, « tout ce qu’on peut faire maintenant, c’est faire la grève » ... Mouais, on en revient à ce qu’on dit avant, toute entreprise pour l’avenir aurait du être décidé avant. OU EST LA POLITIQUE DU SYNDICAT des 3 DERNIERES ANNÉES ?
      Réponse simple :
      - Si il n’y en a pas eu, il ne faut s’en prendre qu’à vous.
      - Si vous n’en avez toujours pas, il faudrait peut être songer à en trouver une au lieu de perpétuellement essayer de détruire des projets qui ne fonctionnent que sur du moyen/long terme.
      - Encore une fois, demander à des personnes qualifiées si vous n’avez pas idée de quoi ou que faire, mais la responsabilité ne peut être que collective, si vous n’avez pas de vision d’ensemble, la seule chose qu’on entendra de votre part c’est des jérémiades.

  • 25 juin 2015 à 10:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « Les employés d’Air Madagascar n’ont plus qu’à compter les jours qui restent pour la »SURVIE« d’Air Madagascar ».
    - « Aller travailler cher AIR MADAGASCAR,c’est le »sommet de l’emploi« à Madagascar,surtout pour faire des »AFFAIRES« ,avec tous les avantages du »PERSONNEL« et des »AYANT-DROITS".
    - « VOIR PARIS et MOURRIR » !
    et maintenant :
    =« BANKOK »= ! la chine....aussi.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 25 juin 2015 à 12:03 | diego (#531)

    Bonjour,

    Les grévistes n’ont pas détrut s leurs outils de travail !

    Les politiques ont détruit Air Mad. La seule erreur des employés de cette compagnie est de ne pas avoir su organiser à sa tête un syndicat fort qui aurait été capable de faire face et tenir tête aux agissements et caprices destructifs des politiciens incompétents qui ne connaissent rien aux riches et divers métiers aéronautiques.

    Mr R. Hery et Rajoelina ne connaissent rien aux métiers aéronautiques, pas plus à la Jirama. Et pourtant ces deux hommes ont bien envoyé un message assez clair à l’endroit d’Air Mad et ses employés, ils étaient au commande de l’entreprise....qu’ils étaient les Chefs :

    - qu’ils allaient décider de tous....A340, ATR..... et les employés dans tout cela ?

    Ils sont réduits à faire grève aujourd’hui, pour dénoncer les abus, l’incompétence de Mr R. Hery et Rajoelina et leurs alliés....et SAUVER LEURS OUTILS DE TRAVAIL...sauver ce qui peut être sauvé...c’est à dire, pas grand chose et peut-être beaucoup chose à la fois :

    - je ne vois pas une différence entre les problèmes d’Air Mad ou de la Jirama et MADAGASCAR. Je ne vois vraiment pas.

    Le pays se trouve dans l’anarchie, plus rien ne fonctionne, mais les gouvernants semble presser de trouver de l’argent frais pour redemmarer l’économie. Irresponsable. À terme, les entreprises privées, étrangères, qui vont contrôler la vie économique et politique du pays....de facto l’avenir du pays.

    C’est inacceptable. Ce que les grévistes d’Air Mad défende indirectement, me semble-t-il. Défendre Air Mad, à mon sens, c’est aussi et surtout défendre le pays.

    • 25 juin 2015 à 14:18 | kartell (#8302) répond à diego

      Bonjour diego,

      Les employés n’ont pas détruit leur outil de travail mais ils n’ont pas montrer beaucoup d’entrain, au moment opportun, pour contester une gestion calamiteuse de la direction pendant des décennies !....

      De là à penser qu’ils ont toujours espéré s’en sortir, quelque soit les circonstances, semble fort probable....

      Être à la solde de l’état semblait leur conférer une assurance tous risques qui, aujourd’hui, s’annonce pleines embûches...

      L’état n’a pas vocation dans une société moderne a conservé une compagnie nationale pour s’en servir en self-service....
      Vous êtes en train de brandir « leur outil de travail » comme d’une immunité à passer à travers tous les obstacles !...

      Mais, même en cette matière, il y a des limites qui ont été sans cesse repoussées jusqu’à la situation actuelle...

      Ce clash programmé semble touché nos compatriotes davantage dans leurs fibres d’insulaires plutôt que de se faire une raison à ces abus répétitifs et à ces fuites en avant devenues suicidaires .....

      La responsabilité entière de ce fiasco est à faire endosser par les pouvoirs successifs avec des dérives plus importantes à attribuer à certains mais il est, aussi de ceux, qui n’ont jamais voulu faire de notre compagnie, une entreprise comme la plupart de ses concurrentes avec des comptes à rendre toutes les années et non pas à l’instant délicat du dépôt de bilan !....

      Faire de cette affaire une histoire d’honneur national, c’est un peu botter en touche sur un sujet , certes, emblématique, mais certainement subalterne par rapport aux autres difficultés qui gangrent le pays et qui avec ces turbulences funestes risquent, une nouvelle fois, d’être remisées bien de côté !....

    • 25 juin 2015 à 14:52 | olivier (#7062) répond à kartell

      Kartell

      La responsabilité de ce Fiasco, constitue le SEUL VRAI DÉBAT qui (devrait) ronge(er) la société GASY..

      A force de rejetter sa responsabilité sur les autres, le gasy ( paysan, CHEF, Politicien..), perpétue une tradition qui a fait ses preuves...et qu’il ne veut SURTOUT PAS remettre en question !

      Mélange de communisme teinté d’insularité...mais aussi de racisme inter ethnique nauséabond..

      Alors que nous pensions qu’il était impossible de tomber plus bas, nous assistons actuellement au CREUSEMENT de TROUS GIGANTESQUES dans la latérite..
      Ce qui ne la rendra pas plus fertile...Sauf à obtenir un financement Européen pour des engrais...comme d’hab...

      Et ce sous les yeux de BAILLEURS qui savent lire, y compris sur internet...OUPSSSS

      Faites donc...Brillants amis issus d’un peuple élu et qui a beaucoup souffert..

      Les japonais on connus Hiroshima et Nagasaki...

      Les Allemands ont vu leurs villes détruites sous les bombes..

      Les vietnamiens ont connu le Napalm et le communisme..

      Pauvres de vous...vous avez subi la malgachisation...

      Joyeux 26 Juin à tous

    • 25 juin 2015 à 15:49 | reglisse (#6117) répond à diego

      Autrement dit Diego, cette grève est politique ?

    • 25 juin 2015 à 15:56 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      Vous voulez dire que sur ce forum c’est tout le temps perpétuellement toujours les mêmes jérémiades traditionnelles etnonmoins consensuelles..et qu’ça changera jamais ! ?

      célafety !

    • 25 juin 2015 à 16:10 | olivier (#7062) répond à Paulo Il leone

      Pas du tout !

      la bonne foi ( ptain y a pas de « s »à bonne foi maird !!!!) est un concept occidental totalement Hors sujet au jardin d’Eden !

      Ce qui compte ici, c’est de faire preuve de Kon PASSION..

      Ah ca...il sont nombreux les KON passionnés !

      Et un peu d Respect pour St Jeremy je vous prie...

      « Il fut un contemporain du prophète Sophonie »

      Sophonie ratisraka ???

      LOL

    • 25 juin 2015 à 16:13 | raoera (#8569) répond à diego

      Chers amis,
      Que de bobards !On ne fait que faire avaler des couleuvres à ses propres concitoyens. Les autorités sont sans scrupules. Quel culot d’oser crier et fort que tout était en règle pour le vol sur Bangkok ! Et mon œil ! A d’autres certainement ! C’est triste et c’est malheureux ! C’est comme parler devant un sourd muet !
      Pour lever le doute, il faut faire une enquête et on sera vite fixé.

    • 25 juin 2015 à 16:28 | kartell (#8302) répond à olivier

      Olivier,

      Boire le calice jusqu’à la lie est une spécialité malgache qui se confirme et qui s’étoffe !.....

      Ceux, qui voudraient ne voir que la seule et l’entière responsabilité des pouvoirs successifs, se trompent profondément et vous avez raison de souligner qu’au delà de ce qui est visible, se loge une autre cause bien plus sournoise et bien plus visée au corps de la république malgache, installée par l’ancien colonisateur, cherchons la contradiction !.....

      Mais le drame, c’est qu’en vivant sur une île, le sentiment national constitue le tsunami pour tout ce qui ne veut être vu, dit ou corrigé !....

      En vivant sans contrainte surtout extérieure, le pays s’est transformé en ce qu’il est devenu, aujourd’hui.....
      Nous pourrons discuter des détails jusqu’au bout de la nuit sans que l’essentiel ne soit remis en cause car personne ne veut de cette discussion et de cette remise en cause....

      Vous posez le problème sans qu’il n’intéresse qui que ce soit et c’est en cela que le pays pêche le plus à atteindre une maturité jusqu’ici, inaccessible !....

      Que ce 26 juin permette un court instant de liesse et de détente, à chacun d’entre nous !....

    • 25 juin 2015 à 16:48 | olivier (#7062) répond à kartell

      « Vous posez le problème sans qu’il n’intéresse qui que ce soit »

      Nous voilà, comme d’habitude, rassemblés autour d’une conclusion commune...

      Sauf que je demeure un piètre écrivain comparé à vous...

      Car l’arrogant diplômé s’attache plus à la forme qu’au fond...

      PAUVRE DE LUI...Savant mais néanmoins complice d’un échec collectif qui n’a que trop duré !

      En tout cas je demeure l’un de vos fervents admirateurs...

      Au diable la con sensualité ! Il est temps de mettre les pieds dans le plat ami...

      Ce pays souffre de trop d’arrogance...
      Même si elle fût enseignée par le colonisateur...je m’en contre fous !
      Seul le résultat compte...

      Il est temps de passer à l’action..

    • 25 juin 2015 à 17:20 | Stomato (#3476) répond à kartell

      >>Que ce 26 juin permette un court instant de liesse et de détente, à chacun d’entre nous !....<<

      Et dire que le coq, emblème de la France, est le seul animal qui peut chanter les pieds dans la merdre...

      Quel est alors l’animal symbole de Madagascar ?

      Passons quand même un bon moment à faire la fête de l’indépendance.
      Continuons à faire la fête comme durant les 55 années passées.

    • 25 juin 2015 à 18:31 | kartell (#8302) répond à Stomato

      Vous avez raison, continuons à faire la fête mais de plus en plus dénaturée ....
      L’æpyornis aurait pu être notre emblème...... ,......
      Mais, vous forcez le trait avec ce coq chantant sur le fumier, car lui, sert ensuite à nourrir la terre pour engranger des récoltes futures.....
      Mais que la fête commence puisque personne ne sait jusqu’où elle nous mènera !.....

    • 25 juin 2015 à 18:32 | Paulo Il leone (#6618) répond à kartell

      z’avez pas tort sauf que .....
      ... dans votre beau paradis du fihavanana consensuel et indépendant, c’est toujours les mêmes qui boivent la lie, et toujours les autres mêmes (ne pas confondre avec les mêmes qui boivent « la lie jusqu’à la lie ») qui se gorgent de crème onctueuse et délectable, qui roulent en carrosse et portent de beaux habits tandis que tous les autres (ceux qui se sont régalés de la lie de la lie) sont vêtus de quasi-haillons, entassés comme de vieilles gousses de vanille dans des taxi « be » rappelant les wagons des camps de concentration des les et regardent les représentants de leur race supérieure avec de grand yeux résignés et imbibés de mauvais rhum* !

      *mauvais certes, mais... vita gasy !

  • 25 juin 2015 à 17:24 | betoko (#413)

    Selon la lettre de l’Océan Indien Henry Rabary-Njaka n’est plus le président du conseil d’administration d’Air Mad et n’est plus directeur de cabinet du président de la présidence non plus

    • 25 juin 2015 à 19:00 | DanBe (#2256) répond à betoko

      Source Orange Madagascar
      17h35 AIR MADAGASCAR : La direction de la communication du ministère du Tourisme et du transport a tenu à préciser que toute information sur le remplacement de Henri Rabary-Njaka par Eric Koller à la tête du Conseil d’administration d’Air Madagascar est fausse. Le ministère appelle à la vigilance « face aux actes de déstabilisation ».

  • 26 juin 2015 à 14:51 | diego (#531)

    Kartell,

    Je suis pour l’économie de marché.

    L’État doit être fort mais il n’a pas vocation à diriger une compagnie aérienne ou la Jirama.

    Pour vous dire qu’à mon humble avis, la mondialisation peut être une bonne chose, à condition que le pays y était bien préparé.

    Madagascar se trouve dans l’anarchie institutionnelle, mais le pouvoir veut entreprendre beaucoup de choses.

    Tout ceci demande la mise en place des contre pouvoir pour éviter les débordements et la mise en vente des patrimoines de notre pays aux étrangers, sous le contrôle des étrangers.

    C’est irresponsable, les faits sont sous nos yeux, les députés et le président ne travaillent pas ensemble. Madagascar n’a plus une seule Institution qui pourrait défendre nos intérêts !!!! Il faut y penser.

    - j’appelle cette attitude de trahison, on vend tout simplement le pays !

    • 27 juin 2015 à 15:39 | kartell (#8302) répond à diego

      diego,

      De toute manière, il n’y a pas d’autre alternative que celle d’une économie de marché au sein d’une mondialisation obligatoire....

      Mais, elle se fait aussi dans celui très lucratif des trafics en tous genres dont le pays est victime et initiateur à la fois....

      Notre pays est trop vite passé de l’état confisqué ( colonialisme), à l’état assisté ( indépendance) sans jamais faire beaucoup d’effort pour trouver une autre voie....

      Si, au départ, les investisseurs institutionnels ont préféré cette gouvernance de l’assistanat, nos hommes politiques n’ont pas fait grand’chose pour s’en écarter...et aujourd’hui, ils sont dans l’incapacité totale de s’en séparer parce que toutes nos institutions fonctionnent que grâce à ce carburant extérieur....

      Les étrangers sont passés du statut de nécessaire à celui d’indispensable même si cette situation fait grincer des dents les plus nationalistes d’entre nous....
      En réalité, les investisseurs étrangers ont déjà pris une bonne place dans notre économie et ils se renouvellent de belle façon avec une présence chinoise de chaque instant dans nos rues et nos commerces ...

      Leur emprise sur notre quotidien a été quémandée ou encouragée par nos dirigeants, qui, pour répondre à une demande croissante de notre société, ont choisi la facilité et l’immédiateté plutôt que de s’engager sur la voie de la sagesse et de la patience....

      Le contre pouvoir est une discipline exigeante et c’est en cela qu’il nécessite des structures fortes et indépendantes sinon il n’a pas de consistance et son rôle devient alors purement symbolique....

      Le travail d’équipe, que vous appelez de vos voeux, n’a pas lieu parce que chaque présidence joue perso reléguant l’intérêt du pays aux seuls discours officiels....

      La trahison naît que s’il on s’en tient à la lettre aux paroles présidentielles mais la répétition de ces situations devraient vous avoir convaincu d’un avenir bien moins prometteur que celui claironné tous les cinq ans, normalement....

      Et le pays n’est pas vendu mais il est bradé parce que demain est un autre jour pour nos dirigeants quinquennaux.....

  • 27 juin 2015 à 17:06 | tiagasy (#6521)

    AIR MAD : OÙ SONT PASSÉS LES + DE 4 MILLIARDS Ar DES COTISATIONS DE CHARGES SOCIALES DECAISSÉS DES COMPTES MAIS JAMAIS ARRIVÉS À LA CNAPS ?

    • 27 juin 2015 à 17:12 | tiagasy (#6521) répond à tiagasy

      Conséquences ? Employés :
      1.Perte d’une annuité(=4 trimestres)de retraite ou plus,
      2. Baisse de retraite, SELON LE MONTANT SPOLIÉ

      Les MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION SONT RÉMUNÉRÉS EN FORFAIT ET PAR DES JETONS DE PRÉSENCE. LE DG EST RÉMUNÉRÉ EN FORFAIT et UNE INDEMNITÉ DE RETARD AVOISINANT LE ... MILLIARD d’ariary

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 200