::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 09h03  :  17°C  :  Soleil et nuages épars
samedi 30 août 2014
 

 > Sport

Rugby : Accusations de la fédération

Berthin « Zoto » contre-attaque

mercredi 15 octobre 2008, par Manou
JPEG - 48.1 ko

Berthin Zoto explique, preuves à l’appui !

La Fédération malagasy de rugby amorce le dernier virage de son mandat sur fond de scandale ! Ayant mal encaissé la décision de l’International Rugby Board (IRB) de suspendre la deuxième tranche de ses subventions au développement, en effet, les responsables de l’ovale malagasy ont accusé l’ex-entraîneur national, Rafalimanana Berthin dit « Zoto » de les avoir court-circuité auprès de l’instance suprême du rugby par des fausses informations !

La réplique !

Réponse du berger à la bergère, l’accusé a déballé à la presse les dessous de l’affaire. Selon lui, la Fédération malagasy de rugby n’en est point à sa première suspension en matière de subventions de développement de l’IRB ! Cette enveloppe a déjà été diminuée de moitié la saison dernière par suite de non-transparence dans la gestion de l’équipe de Zo Andriantsilavo, entraînant sa fraction en 2 tranches (de janvier à juin et de juillet à décembre), contrairement aux années 2000 à 2006.

Détournement de destination

Cette année, la fédération a avoué au directeur de développement de l’IRB pour l’Afrique francophone, Jean-Luc Barthez, que les subventions au développement ont été dépensées dans l’organisation et les déplacements pour les demi-finales et finales de la Can. Il a critiqué alors cette mode de gestion orthodoxe mais a tout de même débloqué la 1ère tranche d’un montant de 20.000£. Les rapports de la partie malagasy sur l’utilisation du fonds ne l’ont point convaincu et de plus amples informations ont été exigées vainement.

Des e-mails personnels

« C’est ainsi que Jean-Luc Barthez m’a demandé par courriers électroniques des renseignements sur la véracité des rapports qu’on lui a envoyés ». « Tout cela à titre personnel », d’après Berthin Zoto, « car je n’étais aucunement habilité à faire des rapports de quelque nature que ce soit à l’IRB, n’étant pas moi-même membre du comité directeur de la fédération ». « Dévoué au développement de cette discipline », a-t-il précisé, « j’ai mené mes propres enquêtes auprès des ligues régionales. Les réponses ont démontré que les rapports envoyés par la fédération à la hiérarchie ont été fictifs et j’en ai informé mon interlocuteur et c’est tout ! » L’IRB a ordonné à Madagascar de lui fournir les pièces justificatives de dépenses de la 1ère tranche avant le 26 septembre mais la fédération ne s’est jamais exécutée pour des motifs non expliqués, entraînant de ce fait la décision de suspension prise par l’IRB à Dublin.

Depuis la publication de la nouvelle de cette suspension, tout Malacam crie aux scandales tout en exigeant de grandes explications sur le sujet.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 300  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360