Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 22 septembre 2017
Antananarivo | 05h12
 

Enseignement

Fin du Baccalauréat général

Baisse du taux de réussite en perspective

vendredi 28 juillet | Régis Kabary

Les épreuves du baccalauréat se sont terminées hier 27 juillet, du moins en ce qui concerne l’enseignement général. Ceux qui passent le bacc technique reprendront les examens la semaine prochaine. Le Bacc 2017 a été marqué par un fort taux d’abandon et/ou d’absentéisme. De quoi envisager une énième baisse du taux de réussite.

Presque dans toutes les Circonscriptions scolaires (Cisco) de la Grande île, les responsables ont remarqué un taux de « participation » environnant les 90%. Certaines Cisco dans la région Amoron’i Mania ont même déclaré n’avoir eu que 89,7% de candidats présents sur la totalité de ceux inscrits cette année. La capitale enregistre le plus faible taux d’abandon et d’absence avec près de 2,5 à 5% selon la majorité des centres d’examens. Toutefois, avec les quelques 74 577 candidats inscrits à Antananarivo et ses environs, près de 3 700 candidats seraient donc d’ores et déjà recalés. L’on avait souligné auparavant que depuis ces dernières années, les taux de réussite aux examens officiels n’avaient cessé de chuter. Le ministère de l’Education nationale vient même de publier le taux de réussite nationale pour l’examen du Bepc ou Brevet d’étude du premier cycle de cette année. Ce taux ne dépasse guère les 50%. En effet, seuls 33,8% des 329 285 inscrits au dernier examen du Bepc ont réussi à décrocher ce diplôme.

Causes et conséquences

Du coté des apprenants, bon nombre d’entre eux ont déploré à la sortie des salles d’examen les difficultés des sujets qui leurs ont été soumis. En ce qui concerne le Bacc 2017, après la première épreuve du premier jour, nombreux ont été ceux qui ont fait part de la difficulté de la réflexion en philosophie. Il en est de même les jours suivants avec les épreuves de mathématique et de physique chimie. Un candidat avait même fait parler de lui en accusant la difficulté du sujet, remettant sa feuille de copie vierge et abandonnant la salle et le bacc en même temps au Lycée moderne Ampefiloha. Lors des examens du Bepc, certains enseignants avaient déploré le fait que les sujets étaient trop difficiles. De l’autre, on s’interroge si ce n’est pas tant les sujets qui sont difficiles mais le niveau des étudiants qui a baissé. Quoi qu’il en soit, les résultats sont les mêmes. Au-delà de la baisse du taux de réussite, de l’intelligence des apprenants ou du niveau des enseignants, c’est également les capacités et les aptitudes de la génération future qui en pâtissent.

55 commentaires

Vos commentaires

  • 28 juillet à 11:18 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    A part la misère qui se généralise, on se demande bien qu’ est-ce qui baisse à Madagascar ?
    Aurions-nous de mauvais enseignants, ou uniquement de mauvais élèves ?

    • 28 juillet à 11:34 | ratiarivelo (#131) répond à Jipo

      Salama ra-Mme Jipo : Pas de mauvais enseignants ni de mauvais elèves Mais uniquement d’après Nous les MALAGASY : REHEFA MIVEZIVEZY ny Saina (aves tous les TRALALAS***** de la vie !!! dia RERAKA NY SAINA SY NY FANAHY !!! Anao rahavana no mameno ny AMBINY ***** !! Misaotra ! samy tsara !

    • 28 juillet à 12:59 | poiuyt (#584) répond à Jipo

      La constatation d’une « réussite » chez les gens qui n’ont pas fait d’école fait son travail. Pourquoi aller à l’école ? Pourquoi se bourrer quand il suffit de faire un coup d’état, ou de payer un fonctionnaire pour avoir des fins ? les parents envoient leurs enfants à l’école pour être « bien », pour avoir une « manière de réfléchir », pas pour réussir.

      Pour réussir à Mada, il suffit d’avoir du bons sens, et de jouer le jeu. Et basta.

      Ne perdez pas votre temps sur des bancs. Sollicitez un pseudo-malgache pour faire un coup des tas.

  • 28 juillet à 11:26 | Stomato (#3476)

    Bonne analyse des causes et des conséquences, et alors ?

    Comme toujours aucune tentative de propositions de solution(s) de remédiation(s) !!!

    Pourquoi ne pas proposer aux enseignants une baisse de leur salaire identique au pourcentage de réussite au BEPC et au BAC ?
    Pourquoi ne pas instaurer une notion d’obligation de résultats aux enseignants et autres ?

    Ou d’autres propositions plus sévères....

    • 28 juillet à 11:31 | Behantra (#9165) répond à Stomato

      Stomato

      Là , vous délirez complètement

    • 28 juillet à 12:26 | Isandra (#7070) répond à Stomato

      Stomato,...

      "Pourquoi ne pas proposer aux enseignants une baisse de leur salaire identique au pourcentage de réussite au BEPC et au BAC ?
      Pourquoi ne pas instaurer une notion d’obligation de résultats aux enseignants et autres ?"

      Comme en France aussi le taux de réussite est en baisse( http://www.bfmtv.com/societe/bac-2017-taux-de-reussite-de-786percent-en-baisse-par-rapport-a-2016-1210579.html), essayez de y appliquer votre proposition, on verra le résultat,...Si ça marchait, nous pourrions le copier comme d’hab,...J’imagine déjà la gu.eu.le de l’insoumise qui tire tout ce qui bouge,...

    • 28 juillet à 18:08 | hafatse (#9818) répond à Stomato

      @stomatouille
      Post debilissime , il se croit interessant, tout ce qui en ressort est futile et insignifiant.
      Que du neo-colonialisme.
      Quand il se fait attraper, il essaye toujours d’embroiller.
      Bof,

  • 28 juillet à 11:47 | Isandra (#7070)

    Est ce qu’il n’est pas le temps de remettre en cause ce système éducatif copié de notre mère,...??

    Dont le programme scolaire est « plus varié et rigoureux, avec plus de matières »,...

    Tandis qu’« on dit souvent que le système scolaire anglais donne beaucoup de liberté aux élèves, ce qui veut dire qu’un certain niveau d’autonomie est requis. »

    Ce système est il encore adapté à nos besoins,...???

    • 28 juillet à 12:01 | diateratany (#9958) répond à Isandra

      Ny ministeran’ny fampianarana nieritreritra hoe efa mora ilay laza adina natota ! Kinanjo mbola sarotra ho an’ireo mpiadina ny niatrika izany ! LOL. CQFD !!!!!

    • 28 juillet à 12:11 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ny olana eto koa anie, maniry hoatran’ny anana koa ny cours eran’ny tanana, ka ataon’ireo Profs mihitsy izay hahasarotra na hahakely ny fanazavana mba hahavoatery an’ireo mpianatra hianatra cours,...

      Atao bizna daholo ny zava-drehetre eh...!

      NY mpivaron-dronono ihany no mahatongan’izany,...

    • 28 juillet à 15:50 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      Comme d’habitude votre commentaire est d’un cocasserie géniale !
      Vous critiquez le « modèle de votre mère » sans vraiment l’avoir vécu...
      Vous semblez adorer le système anglais parce que Monsieur ONDIT à moins que ce ne soit Madame ONDIT...
      Vous pensez qu’il donne beaucoup de libertés aux élèves... La belle affaire quand on ignore volontairement ou pas qu’il donne aussi énormément de devoirs et de responsabilités aux élèves et ce degré d’autonomie est exigé pas simplement requis.

      Dans le fond je crois qu’aucun système ne sera jamais adapté aux Malagasy. Le seul système qui peut convenir à Madagascar est celui qui garanti d’avoir tout ce qui est désiré, sans aucun effort...
      Exactement ce qui se passe depuis l’indépendance (que vous être en tête pour nier son existence)
      avec la bénédiction du ciel qui de sécheresse en cyclone en passant par des invasions acridiennes vous permet de tendre une main mendiante auprès du monde entier, ce qui vous permet quasi systématiquement de mordre la main qui vous est tendue pour vous aider.

      Bien vu ceux qui m’accusent de débloquer. C’est une version moderne de l’histoire de la paille et de la poutre. Ça foire à Madagascar parce que ça foire en France, mais bien sûr :

    • 28 juillet à 17:36 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Stomato,...

      Finalement, vous avez réussir à me décevoir,...je vous dit tous les temps que lisez bien ce que j’ai écrit aux virgules près,...et j’ajoute, calmez vous,...avant de me répondre,...

      Je pose juste la question,...et les points d’interrogation vous échappent,...avec les entres guillemets,...

    • 28 juillet à 17:53 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      @Isandra —Et meme le vieux colon déguerpi mais pas rancunier se désole de ce que nous avons fait de Madagascar . Il est chargé de pitié en pensant à la misère totale dans laquelle sont plongés ceux et celles qui travaillaient avec lui. Quand il mettait son fils au Lycée Gallièni ,à Le myre de villers, au collège d’Amparibe ou à Rabearvelo., il avait confiance .
      Aujourd’hui reste l’Esca..

  • 28 juillet à 12:16 | KARIBO (#7602)

    Bonjour .
    Le problème est tout simplement la motivation, tant du coté enseignant que du coté élève.
    Quand on voit que ce ne sont pas les plus instruits qui gouvernent, et pavanent, à quoi bon faire des études, qui finalement ne mènent qu’ à l’ expatriation, rester au pays n’ est plus que réservé à 2 catégories d’ individus, les sans dents qui ne peuvent s’ en échapper, et les truands, qui s’ engraissent sur le dos de la bête et leurs compatriotes, comment y mettre fin et sortir de ce cycle infernal qui semble prendre de plus en plus d ’inertie, un peu à la manière d’ un parachute en torche ?

    • 28 juillet à 13:46 | manga (#6995) répond à KARIBO

      Pas plus tard que la semaine dernière, une ONG a offert quelques microscopes estimés à 4276 Euros à une école supérieure scientifique ; établissement qui n’en a eu que deux pour tous les étudiants de ce campus.
      De l’autre, le ministère de l’éducation continue de recruter des FRAM qui n’ont eu aucune formation pédagogique dont l’éthique et la déontologie font partie intégrante. J’écarte toutefois la connaissance générale acquise pour les matières à enseigner.
      Quant aux programmes dits officiels, deux points restent encore flous :
      - Comment se fait-il que même ceux qui ont passé leur premier examen se sont plaints sur certains sujets qui ont été proposés, et même ceux qui passaient leur BEPC ainsi que ceux ou celles qui ont jété le gant bien avant le début, en cours que ceux qui sont convaincus de repasser pour ce qui est des épreuves du baccalauréat.
      - Sur quel(s) critère(s) l’éducation nationale se base-t-elle en proposant des sujets hors de portée d’un élève ordinaire. Est-ce que les diplômes s’exportent-ils puisque même pour trouver un emploi digne de ce nom , il faut passer sous-table.
      Et que comme disait récemment une haute personnalité, il faut six ans de CDD pour être maintenu en tant que fonctionnaire de l’état. Me rappelant de ce qui se trame du côté de nos voisins les comoriens.
      Mais voilà, certains illuminés pensent qu’il serait décent pour nos enfants d’aligner l’année scolaire avec les vacances des ressortissants qui passent leur très court séjour dans notre île.
      Faut-il encore rappeler que l’éducation se prépare dès la maternelle et ne se limitant uniquement pas par l’obtention d’un quelconque diplôme qui n’est qu’une des formalités parmi tant d’autres.
      Avez-vous déjà vu un élève de terminale dans un des pays européens qui sait calculer une racine carrée, ou tracer une courbe de fonctions sans sa calculatrice (interdite pendant l’examen chez nous) ?
      Du côté d’Alasora, c’est la commune qui construit son école sans aucune aide gouvernementale.
      Le pays va mal...

    • 28 juillet à 14:09 | fdgg (#9942) répond à KARIBO

      manga,
      enfin bon quand une certaine partie des élèves ..trouvent que c’est trop difficile ou quittent la place..Les pauvres petits...faudrait peut etre leur mettre une épreuve de niveau CEP ??
      Cela augure quand meme une certaine capacité à glandouiller dans la vie..Ils n’ont pas le niveau c’est tout..Mes enfants vont à l’ecole ici à Madagascar..faudrait pas qu’ils viennent me dire que c’est trop dur...Du travail et encore du travail..Sans compter le niveau des professeurs...c’est effrayant...

    • 28 juillet à 15:59 | manga (#6995) répond à KARIBO

      fdgg,
      La situation qui prévaut ne permet en aucun cas et à aucun de nos établissements scolaires publics d’améliorer la situation du moins pour les dix ans à venir ; le contraire n’est que du mensonge avéré.
      L’éditorialiste ne s’est donné de la peine d’exploiter le sujet ; mais force est de constater que ce ne sont certainement pas les élèves des écoles privées qui sont désignés du doigt. Ces écoles dont le ministre reproche de ne pas respecter, et à la lettre, les programmes officiels de l’éducation nationale, mais dont le résultat est dix fois plus prometteur qu’ailleurs.
      Et l’écart ne cesse de se creuser puisque la motivation n’est plus de rigueur ; l’enseignement devient ce loisir à mettre temporairement fin à ce train-train devenant ennuyeux pour certains, si ce n’est pas pour rassurer faussement les parents du deal.
      Les enseignants ne sont nullement , et sous quelconque prétexte, tenus responsables de leur devenir. Disons que ces derniers ont tout simplement un foyer à nourrir : seule raison de leur existence.
      J’ai enseigné au début des années 80 et je suis tout à fait convaincu qu’en ce moment même, les conditions ne sont plus réunies pour faire une école cette usine à faire un citoyen comme nous l’entendons.
      Ne tournons pas en rond pour sauver la peau de je ne sais qui, c’est tout le système qui est pourri jusqu’aux os.

  • 28 juillet à 12:16 | Turping (#1235)

    Tout baisse dans une ambiance d’insécurité sans perspective d’avenir.
    - Autrefois, décrocher le bac, la réussite scolaire avec le niveau élevé permettrait de monter socialement si on se réfère à la pyramide de Maslow. Malheureusement, ce qui n’est plus le cas dans une ambiance morose d’insécurité où décrocher même les diplômes universitaires devient une affaire de corruption dans la plupart des cas, c’est dommage car le mérite n’a plus de place dans une situation de décadence permanente.
    - Pour certains, faire le braquage, vol à main armée sans travailler ni produire devient une règle sociétale !

    • 28 juillet à 13:49 | vatomena (#8391) répond à Turping

      ’’les faux médecins pullulent " dévoile la Presse.
      Demain ce sera les faux ingénieurs ,les faux professeurs etc . Pourquoi aller à l’école lorsque le haut diplomé est au chomage ou chauffeur de taxi
      Est il vrai qu’il fut un temps où le jeune bachelier malgache recevait une bourse pour continuer ses études en France : Maitre Radilofé ,,Pharmacien Razanamasy ,Postier Rajaona ,légiste Rabearivelo fils, Genéral...Rabetafika, tous issus du Lycée colonial Galliéni
      Madame Isandra ne doit pas s’en souvenir

    • 28 juillet à 14:44 | kartell (#8302) répond à Turping

      @ vatomena

      Nous vivons dans une société où le faux a pris le pouvoir : tout ou presque dans notre quotidien a sa copie souvent made in China, jusqu’aux faux-semblant de notre président !….
      Les faux médicaments complètent nos médecins imposteurs, nos hommes politiques s’avèrent être des « fo-ssoyeurs » de nos institutions, nous sommes contraints de vivre dans une société où les faux espoirs sont devenus notre quotidien
      Notre système éducatif tombe en lambeaux parce qu’il a été laissé à la discrétion de notre laisser-aller….
      A quoi peut-il servir, dès lors, où il faut monnayer un emploi, où les relations l’emportent sur le diplôme et où être « fils de » est devenu le sésame !….
      Nos présidents ne montrent pas le meilleur exemple qui soit, ils encouragent ce système pernicieux à prospérer, il faut arrêter de nous indigner, nous ne pouvons pas être pompier et pyromane, à la fois, il faut faire un choix !…..

    • 28 juillet à 14:50 | Isandra (#7070) répond à Turping

    • 28 juillet à 15:25 | vatomena (#8391) répond à Turping

      OUI ,Isandra -L’affaire de Toulon est exemplaire :Les faux diplomes étaient décernés à des chinois par un ’faux ’français’ du nom de Laroussi Oueslati . Il a été vite limogé.
      La Thailande ,le Nigeria ,tres fort pour les fausses cartes d’identité ,diplomes ,passeports

    • 28 juillet à 16:15 | kartell (#8302) répond à Turping

      @ vatomena

      On ne copie que ce qui a une certaine valeur et les sanctions ont été effectives et sévères, donc pas de passe-droit, ni de quelconque connivence avec qui que ce soit de haut placé …
      On mesure l’appétence de votre interlocutrice à sauter sur l’occasion pour fustiger un système qu’elle rêverait de voir s’instaurer sur notre île de nulle part mais sa démonstration fait pschitt, elle n’est pas à la hauteur de ses espérances, d’autant qu’elle va à l’encontre de ce qu’elle aimerait dénoncer, le fameux : « c’est partout pareil, voir pire ! » tourne , ici, au grotesque !...

      http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/12/14/l-ancien-president-de-l-universite-de-toulon-condamne-en-appel-pour-un-trafic-d-inscriptions_5048996_4401467.html?xtmc=faux_diplomes_chinois&xtcr=1

    • 28 juillet à 16:17 | Isandra (#7070) répond à Turping

      Vatomena,...

      Faux français...? Comment le déterminer...?

      Et les gens qui ont fait la France : Yves Montand, Robert Schuman, Manuel Valls…, Zidane, Tony Parker, Carlos Ghosn…,Karl Lagerfeld, Pierre Cardin…Marie Curie, etc. Ils sont faux ou vrai Français..?

    • 28 juillet à 19:33 | Turping (#1235) répond à Turping

      Vatomena
      Sans être de mauvaise foi, indiscutablement l’enseignement était de qualité pendant l’ère Tsiranana et pendant la colonisation, voire avant la colonisation ( la mentalité).
      - Ce que je dénonce c’est la période post colonial avec la mentalité de l’independance sous dépendance et les mésaventures après 1975 surtout.

  • 28 juillet à 13:32 | Isandra (#7070)

    Pour répondre à certains élitistes de ce forum,...

    Dans la vie, il y a plusieurs chemins pour réussir,...

    « Aller à l’école est une nécessité pour acquérir un niveau d’instruction permettant de mieux comprendre et expliquer notre monde d’aujourd’hui. Sans l’école, dans notre monde actuel, vous risquez d’y rater votre intégration, et d’être relégué au second plan. Cependant, l’école n’apporte pas tout, et elle n’est pas une garantie à 100% vers le succès, ce qui demande d’avoir d’autres aptitudes qui viennent compléter l’apprentissage fait à l’école. »

    Henry Ford :
    « Permettez-moi de vous rappeler que j’ai dans mon bureau une rangée de boutons électriques. Il me suffit d’appuyer sur l’un d’eux pour appeler un homme capable de répondre à n’importe quelle question relative à l’affaire dont je m’occupe personnellement et à laquelle je consacre tous mes efforts. Maintenant, voulez-vous être assez aimable pour m’expliquer pourquoi, dans le seul but de répondre à vos questions, je devrais avoir la cervelle farcie de culture générale alors que je suis entouré de collaborateurs qui suppléent à toute lacune ou défaillance de ma part ? »

    Qui ne connait plus Henry Ford et son succès...?

    « Il faut alors, en plus des connaissances reçues à l’école, acquérir l’habileté à synthétiser ses connaissances au moyen de plans d’actions précis et orientés vers un but défini, c’est-à-dire leur mise en œuvre. La conjonction des connaissances scolaires à ces autres habiletés assure sans doute à celui qui les possède, une réussite sociale et personnelle grandiose. »

    Un jeune charismatique l’aurait appliqué dans sa vie, c’est pourquoi, il est en tête des plusieurs grandes sociétés, sans parler son succès politique(maire de la capitale de Madagascar, et puis Président de Madagascar...), même s’il n’a pas fait des grandes études,...Ce parcours, certains bourrés de diplômes n’atteindrons jamais,...

    Il a pu obtenir ces succès après des efforts et sacrifices considérables, mais non pas, en cliquant des doigts comme certains les prétendaient,...

    • 28 juillet à 15:08 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Les jeunes ! Comment interpréter cela...?

      Si vous pouvez continuer vos études jusqu’au bout,...tant mieux, mais, dans le cas contraire, ne vous découragez pas, ce n’est pas la fin du monde, le plus important, vous gardez vos objectifs et votre volonté,... réussir dans la vie,...Ayez confiance en vous(estime de soi), et l’audace, le courage pour franchir l’impossible,...ne baissez jamais le bras,...

    • 28 juillet à 15:13 | hanibloo (#3569) répond à Isandra

      Rendons à césar ce qui est à césar...Sachez Isandra que votre idole de pacotille ne sera jamais l’équivalent d’un Henry Ford ou d’un Bill Gates...Il était juste tombé sur une bonne pioche en la personne de Mialy RAZAKANDISA laquelle est issue d’une famille fortunée , et c’était grâce à cette honorable famille et surtout à sa femme laquelle a vraiment de la matière (QI) que votre petit fêtard avait pu démarrer une vie décente et confortable...et sachez que je suis largement mieux placé que vous pour parler de cette histoire familiale !!!!! ...Enfin ne confondez pas président de Madagascar à un président de la transition car y a une grande nuance...sauf évidemment pour les halluciné(e)s

    • 28 juillet à 15:45 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Hanibloo,...

      L’un de signe pour savoir qu’un homme ou une femme est intelligent, c’est son choix de partenaire,...et beaucoup de gens qui ont réussi à atteindre ses objectifs, doivent beaucoup à leur femme, ce n’est ni Clinton, ni Obama, etc qui diront le contraire,...

      Quant à Andry, il est mieux placé pour raconter sa vie :

      http://andriamananoro.org/reportages/entreprendre/1936-andry-rajoelina-en-2002-et-2004-le-debut-de-la-fin-pour-ravalomanana.html

    • 28 juillet à 17:27 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      à@Isandra- Ces belles personnes dont vous avez gardé le nom en tete ont bien servi la France .Ils étaient tous fils ou filles de L’Europe.Ils avaient des qualités communes avec celles des françaix et les français avaient des qualités communes avec eux . La meme matrice chrétienne ,grecque et romaine .avait conduit leur civilisation .Les hasards de la guerre ,les hasards des mariages royaux avaient mélangé les peuples d’Europe. En exemple : les Alsaciens ,tantot français ,tantot allemands .Attardez vous aussi sur le cas de la Pologne ....

    • 28 juillet à 17:45 | papangue (#9623) répond à Isandra

      akory lahale,
      akory lihe,

      @isandra

      + 1000 pour Haniboo,
      Oui, pour les futurs citoyens de demain, il faut les former convenablement, et ça doit commencer par la base : les écoles primaires.
      En terminale, c’est trop tard, le mal est fait.

      Non, il ne faut pas juste suivre les exemples de Ford, ce ne sont que des exceptions, aujourd’hui même aux States il aura beaucoup de difficultés pour arriver à un poste qu’il souhaite dans un minimum de bagage intellectuel.
      De plus, le système anglo-saxon est complètement inégalitaire, les enfants des pauvres vont devenir pauvres, n’auront peu de moyens pour continuer leurs études et sont orientés vers les filières pros avant l’équivalent du bac.

      @behantra
      « Stomato
      Là , vous délirez complètement »

      +1000

      @autres

      Il faut tout revoir pour l’éducation nationale, mais ce ministère n’a jamais été une priorité, à part pendant l’époque Tsiranana, ou il y a vais les infra et les enseignants étaient motivés.
      D’après l’Unicef le taux des enfants déscolarisés à Madagascar reste trop élevé, il faut scolariser quelques un millions cinq cent mille enfants.
      Le salaire moyen d’un FRAM est de 60000 Ar par mois, est ce que vous trouvez ça confortable ?
      Il y en a qui gagnent même 30000 Ar par mois !
      C’est les parents qui paient, et quand ils ne peuvent plus payer, et voilà, la boucle est bouclée.
      Comment font-ils (FRAM) pour vivre ?

      Quand on pense que l’on va confier l’avenir des enfants à des personnes qui quelques fois ont des difficultés d’arriérés de salaires de 4 mois voire plus …

      D’une manière générale, depuis l’époque de Tsiranana, les enseignants au sens large sont très mal payés, et les FRAM n’en sont qu’une partie, mais une partie qui vit dans la misère totale.

      Evidemment qu’une partie d’entre eux(FRAM) n’ont que le BEPC, mais en fait selon le rapport PASEC cela n’a pas d’influence sur le résultat en 2è année. C’est plus la motivation qui joue.
      Mais en 5e année, le statut FRAM de l’enseignant influe négativement sur l’enseignement :lire
       Pasec 2008

      @manga

      « Sur quel(s) critère(s) l’éducation nationale se base-t-elle en proposant des sujets hors de portée d’un élève ordinaire »

      Bah, qui dit que c’est l’avis d’un élève moyen, c’est radio trottoir…

      « Avez-vous déjà vu un élève de terminale dans un des pays européens qui sait calculer une racine carrée, ou tracer une courbe de fonctions sans sa calculatrice (interdite pendant l’examen chez nous) ? »
      Si, mes enfants, c’est juste un support le calculatrice, même si on peut « tricher » avec.

    • 28 juillet à 18:05 | hanibloo (#3569) répond à Isandra

      Soit vous êtes vraiment naïve , soit vous êtes une vraie hallucinée …pour oser metre en valeur un reportage de madagate coe réference...Pffff . Croyez vous que votre petit Dj était aussi bête pour clamer haut et fort que sa réussite était due en grande partie à sa belle famille ???. C’est votre droit absolu de lui vouer une admiration sans limite, mais évitez si possible de nous balancer vos aneries ...En tant que self made man, Andry est loin d’étre l’égal d’un Ramanandraibe, Ramaroson voire de Ravalomanana et autres jeunes pousses actuelles...J’ admets que sa mérite , c’était d’avoir reussi à acquerir le coeur d’une fille largement plus intelligente que lui et issue surtout d’une riche famille

  • 28 juillet à 13:57 | Ibalitakely (#9342)

    Ny vokatra ara-psikaolojia hateraky ny adim-piainana, ny sakafo tsy zarizary & ny tsy fandriam-pahalemana sns, dia miditra betsaka @ tsy fahazotoana & fahombiazana. Lozan’izay mbola hifidy olona efa hita fa hamarina an-davaka lalina ka io be resaka rehetra io no hita harahina.

    • 28 juillet à 17:47 | manga (#6995) répond à Ibalitakely

      Fa mbola tovonana fanafody tsy entina iarovana fa itsaboana mpianatra tsy nozaham-pahasalamana akory rehefa nenjehin’ny OMS avy ato aoriana.
      Izany ve no atao hoe fitsinjovana ny faramandimby sa kosa raha ny tena izy fanapoizinana zaza tsy manan-tsiny ?
      Angaha raha tsy nanao ireny fanambarana ireny ny solon-tenan’ny OMS dia tsy mahalala ny fandehan-javatra ny olona sasany ?
      Izany ve no toe-tsaina ikoloina ireo zanak’aman-jafy lazaina ho avin’ity firenena ity ?
      Ka nahasahian’ny ministra tompon’andraikitra mivantana fa ny andrana natao tany Betioky dia nody rano sy ventiny ?
      Ô ry lehiretsy a ! tsy fankahalana olona ny ahy fa ny tsy fandehan-javatra amin’ny laoniny intsony no mampametra-panontaniana.

  • 28 juillet à 15:52 | diego (#531)

    Bonjour,

    La baisse de niveau scolaire est constatée partout, et je dirais que dans les pays développés, elle est encore plus importante.

    J’ai souvent à faire avec des jeunes diplômés, croyez moi il est consternant de constater que le niveau continue à baisser, beaucoup sont incapables de citer la moitié des 9 planètes du système solaire, par exemple, c’est de la culture générale, on apprend cela avant le Lycée. Et pourquoi les saisons ont des durées inégales, et combien est le rayon de la terre ?

    Ce n’est pas pour excuser la baisse du niveau à Madagascar, tout simplement la vérité.

    Dans les pays développés, en moyenne le chômage représente 10% de la population active, à Madagascar si les chiffres étaient fiables, le chômage serait probablement autour de 20% et plus. Et c’est essentiellement parce qu’à Madagascar, il n’y a pas de travail, le pays est trop centralisé, cela tue les initiatives et au bout, l’État est le seul et le premier employeur dans le pays.

    Pour rectifier le problème, il faut tacler la pauvreté.....encourager l’entreprenariat, pourquoi ne pas aider et accompagner financièrement les femmes et les jeunes Malgaches qui sont, à mon sens, très doués.

    Ny noana tsy mahatsindry tsihy hoy ny Betsileo, et il faut penser à créer des emplois, de tous les niveaux, pour motiver les jeunes. C’est exactement un des rôles le plus important des dirigeants.

    Quelle direction veulent-ils conduire le pays et quels sont les objectifs ? Faire Madagascar un pays industriel, marchand ou agricole ? Le pays ne pourra pas être les trois en même temps, les dirigeants doivent choisir, lequel ?

    Madagascar est un pays, logiquement, à vocation agricole. C’est quelque chose que les Institutions de l’Éducation nationale doivent prendre en compte.

    • 28 juillet à 16:22 | kartell (#8302) répond à diego

      J’ai une amie française qui avait été affectée au lycée français de Maurice, voici quelques années déjà.….
      Convoquée chez le proviseur, ce dernier l’avait avertie que le niveau moyen des élèves mauriciens était environ 40% en dessous de celui des français, pourtant en baisse !….

  • 28 juillet à 16:33 | ETHAN (#9769)

    hello

    ### D’abord rien ne vas ! tout baisse ! et l’on s’étonne que la formation et l’enseignement ne sont pas ce qu’ils étaient il y a quelques décennies ??
    Trop jeune et ne vivant pas au Pays, je suis mal placé pour le dire, mais par exemple et surtout MIHAINO ou ‘’Turping, Stomato, Spliff et Eloim’’ peuvent bien témoigner que l’enseignement à Madagasikara était beaucoup mieux avant 1975 !

    = D’abord, je pense qu’à Madagasikara non seulement l’Etat (s’il existe) veut une hypercentralisation des décisions pédagogiques (programmes compris) mais en même temps, l’État ne fait RIEN.
    = D’autre part, les Enseignants malagasy ne pouvaient plus vivre de leur salaire (plusieurs facteurs économiques rentrent dans ce system). Les enseignants malagasy doivent me semble-t-il être formés autrement que ce qu’ils ont la majorité actuellement, afin qu’ils puissent donner de l’enseignement de qualité.
    = Dans beaucoup de villages, j’ai déjà vu comment les enfants pouvaient se rendre à l’école c’est hallucinant la distance à faire à pieds (sous le soleil - sous la pluie). Et l’état de l’école je n’en dirais pas plus – pauvreté … et peut-être même mal nutrition.
    = > Pourquoi car l’Etat ne fait qu’entretenir une bureaucratie qui alimente le favoritisme et surtout la corruption. D’où s’il y a un peu d’investissements, ils sont de toute façon très mal gérés, donc aucune répartition équitable.

    ### Je ne cesse de dire ceci à chaque fois :
    Un jour, un Etat malagasy devra absolument concevoir un Model Economic. A partir duquel les Acteurs (les Entreprises) devraient faire partie du Conseil pédagogique (de par leur besoins en Ressources Humaines), au service de l’Education et de l’Enseignement supérieur.
    Dans ce cas, on pourra se servir (des diplômes) des compétences nouvelles à des emplois productifs. C’est un autre facteur de production au service de l’industrialisation de Madagasikara (par exemple), pour de ne plus exporter à bas prix ses matières 1ères – pour converger vers l’autosuffisance alimentaire - … … …
    Alors qu’aujourd’hui, on forme les Jeunes à presque ne rien faire.

    Je ne sais donc pas si j’exagère, mais pour moi c’est aussi un crime de laisser les Jeunes malagasy se perdre dans l’état actuel des termes.

    • 28 juillet à 18:12 | Mihaino (#1437) répond à ETHAN

      Salama ETHAN,
      Toujours égal à vous-même dans vos pertinentes analyses, thank you !
      Etant enseignant , je tiens à rappeler qu« enseigner , c’est apprendre deux fois » et il nous faut réactualiser nos cours au moins tous les trois ans . Compte tenu de l’évolution des techniques et de la conjoncture actuelle, les confrères et consoeurs , qui ne se remettent pas en cause afin d’améliorer leurs cours sont la risée des apprenants (élèves, étudiants ....) ;
      « L’intelligence est la chose la mieux partagée » (Descartes) et personnellement , je ne crois pas que tous les élèves sont des cancres . Un participant a parlé plus haut de la motivation et je suis de son avis . Tout recruteur , DRH ou autres exigent toujours une lettre de motivation aux candidats .
      Je tiens à dire a Diego que je partage sa réaction de ce jour car le niveau a baissé dans tous les domaines et dans plusieurs pays développés .
      « Aza manao valalan ’alika isika ka ny tompony aza tsy tia » .
      Enfin , les techniciens du ministère de l’éducation nationale et celui du ministère de l’enseignement supérieur devraient étudier sérieusement tous les contenus des matières à enseigner, les calendriers scolaires & universitaires sans changer chaque année les programmes à leur guise . Je reconnais que ce sera un grand et dur chantier à faire à moyen et long termes .

    • 29 juillet à 00:06 | Turping (#1235) répond à ETHAN

      Hi Ethan alias Razaka !
      - Bon retour sur le forum . Je pense que l’état malgache devrait revaloriser le salaire des enseignants ,recruter aussi avec des exigences ,de formation pour inciter à donner un enseignement de qualité abordable à tout le monde (l’égalité de chance ).Pour ce faire ,il fallait un budget suffisant consacré au Ministère de l’éducation nationale . En tant qu’enseignant je comprends bien aussi la situation .
      - Le saviez-vous ? comme j’ai un projet à Madagascar ,cela me fait plaisir aussi de travailler plus pour gagner plus en gérant ma petite entreprise pendant l’été .Il n’y a rien sans rien dans la vie .Donc ,il faut bosser !
      - On parle toujours de la caisse vide de l’état . Ci-joint le post que j’ai posté à Lysnorine sur l’édito .

      If well managed, Africa’s mineral endowments can lift the continent out of poverty and catapult it to growth, development and prosperity for all – this is the ultimate purpose of the African Mining Vision, adopted by the African Union Assembly of Heads of State and Government.
      A+

  • 28 juillet à 19:48 | betoko (#413)

    Hanibloo
    Vous avez traité Andry Rajaoelina de pacotille , c’est votre droit le plus absolu .je sens chez vous de la jalousie . Avez vous oublié ou étiez vous mal informé que Andry Rajaoleina a été primé DEUX comme jeune entrepreneur les plus dynamique de Madagascar
    Selon votre langue de vipère , c’est grâce à se belle famille fortunée qu’il a pu réussir . Si sa belle famille apporte les capitaux et qu’Andry Rajoelina apporte le savoir faire , et il a pu faire fructifier leur fortune , je envois pas où est le problème .Allez vous écrire la même chose concernant le gendre de Donal Trump ?
    Comparons ce qui est comparable . Ne prenez pas par exemple Bill Gates ou Henry Fort , savez vous que ce dernier avait fabriqué des pièces détachées et des armes pour Hitler ? Bille Gates et son copain (j’ai oublié son nom , mais il était celui qui a fondé APPEL) ont copié et ont amélioré les ordinateurs pour qu’ils soient à la portée de chaque faille
    Le fondateur de l’entreprise Ramanandraibe qui jusqu’ à maintenant porte toujours son nom , avait commencé très bas comme chiffonnier et était aussi collecteur d’œufs dans les années 50 . Je suis un des témoins encore vivant pour pouvoir vous le prouver Sa fortune ne s’est pas faire un une journée ou en un an
    Le grand père Ramaroson fondateur de l’entreprise Ramaroson était un des premier pharmacien de Madagascar et sa forune ne s’est pas faire en un année non plus , idem
    Marckiavel Ravalomanana a fait fortune grâce à Norbert Ratsirahoanana , le quel lui avait présenté le correspondant de la banque mondial à Tananarive et il s’est entouré de technocrate issus des grandes écoles dont son ministre des finances et à la fois travaille pour TIKO ,Ce qui voulait dire en droit "prise illégale d’intérêt à ajouter délit d’initié .
    Savez vous que dans les années 90 Marckiavel Ravalomanana avait été emprisonné à Antanimora pour non paiement de divers taxes à l’état malagasy , mais il a pu bénéficier de « NON LIEU »
    A Madagascar , nous savons très bien ce que NON LIEU voulait dire . Un exemple Mohamed Taky a pu en bénéficier grâce à un juge d’instruction , et pourtant la justice française lui a condamné à 28 ans de réclusion criminel

    • 28 juillet à 20:58 | hanibloo (#3569) répond à betoko

      Arrêtez Bekoto avec votre « j’ai oublié son nom » car a force d’essayer de nous montrer votre niveau de connaissance, vous nous faites marrer 😜…Sinon blague à part, relisez bien ce qui a été écrit par votre compére Isandra laquelle insinuait que votre Dj de pacotille et je signe et je persiste était un mec génial car ayant réussi sans diplôme ni sous, or ce qui ne reflète pas du tout la réalité !!!!! et vous qui connaissez tant de monde dans ts les milieux, renseignez vous bien ok ???
      Pour votre phobie de Ravalomanana, je suis encore désolé de vous médire car apparemment vous etes toujours à côté de la plaque ou peut-être fait semblant de l’être ??? …Pour vous rafraîchir la mémoire, n’oubliez pas que l’histoire de Tiko date de l’appui des Norvegiens d’Antsirabe, aussi le fait de raccourcir le début de l’empire Tiko à partir de Ratsirahonana reflète bien votre esprit haineux à l’encontre de Ravalomanana car ce Monsieur était déjà largement riche avant d’acceder au pouvoir …Enfin concernant l’emprisonnement de 90, sachez que c’était purement politique car le régime Arema de l’époque voulait bloquait l’essor de Tiko et voulait refaire la même tentative qu’avec la savonnerie tropicale…sauf que sous la pression du Fmi et de la banque mondiale cette mauvaise intention a echoué .
      Je tiens à vous préciser que j’étais moi même un ancien cadre de Tiko à ses débuts donc je connais un peu plus que vous l’histoire de cette société et je me base sur du réel mais non sur du « on dit » ou du copie coller comme certains. J’ai pas besoin de faire ici un étalage (comme vous) de mes connaissances relationnelles et intellectuelles car c’est réservé pour mes étudiants !!!!

  • 28 juillet à 20:02 | betoko (#413)

    ille Gates et son copain (j’ai oublié son nom , mais il était celui qui a fondé APPEL) ont copié et ont amélioré les ordinateurs pour qu’ils soient à la portée de chaque faille

    Erratum , Qu’ils soient à la portée de chaque FAMILLE

    Ils ont copié et amélioré les ordinateurs IBM
    Une des sources de la fortune de Marckiavel Ravalomana c’est d’avoir piqué dans les caisses de l’état . Depuis 2003 il n’a pas payé ni impôts ni taxes , contrairement à Andry Rajoelina , le quel par deux fois a été contrôle par le fisc malgache sur instruction de Marckiavel dés qu’il avait déposé sa candidature à l’élection municipale de 2007
    Hélas pour Marckiavel le fisc n’a rien trouvé et Marckiavel était furax

    • 29 juillet à 11:20 | Stomato (#3476) répond à betoko

      Vous voulez parler de Steve Jobs, Steve Wozniak et Ronald Wayne ?

      Ils n’ont pas copié les ordinateurs IBM, car Apple a été crée en 1976 et IBM a sorti ses premiers PC en 1981.
      Apple a été crée après que Steve Jobs ait fait un stage chez Hewlett-Packard en 74-75 et qu’il ait travaillé sur un projet de ce qui allait devenir un ordinateur de bureau intégrant unité de calcul, écran, clavier, imprimante et lecteur enregistreur de bande magnétique.
      A noter qu’avant de partir de chez HP, Steve Jobs a confié à Dave Packard son intention de créer un ordinateur et voulait savoir s’il devait payer des dividendes à HP... Dave Packard lui a répondu que non et lui a souhaité bonne chance.

      Apple a toujours travaillé avec un système d’exploitation propriétaire, pas comme les PC d’IBM et les clones qui tournent sous le système d’exploitation de Microsoft.

  • 28 juillet à 20:03 | Jacques (#434)

    Bonjour,

    Affirmer, tel ci-dessus apporté par un intervenant, la baisse du niveau scolaire notamment dans les pays développés est inexact, tout est relatif. En effet il y a des organismes internationaux spécialisés dans le suivi des acquis des élèves dans le monde qui constatent un niveau élevé dans des pays comme le Canada, Singapour ou même la Suisse tandis qu’il est est en stagnation en Europe et aux States.

    À Madagascar ce n’est pas tant une baisse de niveau qu’on observe mais c’est plutôt un défaut voire une absence de niveau. Comme le souligne l’intervenant Ethan ci-dessus, je cite « l’enseignement à Madagasikara était beaucoup mieux avant 1975 », ce qui est incontestable. L’écroulement du système éducatif malgache a commencé avec l’avènement de l’amiral d’eau douce au pouvoir en 1975 et aucun de ses successeurs - hormis Ra8 qui a essayé une réhabilitation quelque peu timide - ne s’est efforcé à revoir les problèmes de l’enseignement malgache.

    Les « profs » d’aujourd’hui sont pour la plupart des gens qui, eux aussi n’ont pas le niveau pour enseigner, il n’est donc pas surprenant que la jeunesse gasy paye le prix des incompétences à tous les niveaux. Certes il faut beaucoup d’abnégation et de motivation pour un jeune avant d’atteindre l’objectif fixé mais encore faut-il que les conditions soient au rendez-vous pour cela.

    Les conséquences de cette destruction de l’enseignement apparaissent d’ailleurs ici aussi au forum ; en effet l’on y observe cette persistance, pour certains intervenants, à user maladroitement (pour ne pas dire torturer ou massacrer) la langue française alors qu’ils pouvaient facilement (ce qui n’est pas interdit) s’exprimer en malagasy.

    À Madagascar tout va à vau-l’eau.

    • 28 juillet à 20:47 | RAMBO (#7290) répond à Jacques

      Zakan’i Dada !

      Il n’a rien réhabilité i Mpangalatra akoho alias Ravalo. Arrivé au pouvoir en tant que parvenu, multimillionnaire Ravalo a enseigné aux jeunes que quand vous êtes riches vous pouvez faire tout ce que vous voulez y compris de prendre le pouvoir politique. De Ramaroson le Pharmacien en passant par Ramanandraibe...ce sont des gens qui ont réussi mais ils n’ont jamais pensé faire de la politique et prendre le pouvoir. C’est Ravalo qui est le premier parvenu richissime à montrer aux jeunes que même s’ils ne font pas des études..ils peuvent commencer à voler des oeufs et du lait de chez les jésuites...et ensuite faire fructifier petit à petit...Il lui suffit de savoir juste compter les Ariary.
      Le seul but de Ravalo c’était de ruiner tous ces entrepreneurs Gasy parce que Ravalo mpangalatra akoho voulait tout monopolisr via son entreprise Tiko...Heureusement, Rajoelina a eu le bon réflexe d’arrêter net le plan Marchiavelique de Ravalo. Tous les Mpanana Gasy victimes de Ravalo n’avaient qu’à rejoindre le courageux et jeune entrepreneur Rajoelina et nous connaissons tous la suite.

    • 28 juillet à 22:00 | Jacques (#434) répond à Jacques

      À Ramboasalama alias Rambo cravate-bleue-blek-le-roc,

      Merci pour mon nouveau surnom, il est mignon et sympa, je prends. Il ne me reste plus qu’à me rapprocher de Ra8, ce qui ne sera pas possible, je ne réside pas au bled.

      Quel plaisir pour vous de dénigrer Ra8 alors que le sujet se situe sur le niveau de l’enseignement scolaire à Babakotoland. Ça ne mangeait pourtant pas de pain, Rambo-cravate-bleue. Pas un seul mot sur ce thème, haro sur Ra8. C’est ringard tout ça, Rambo-aix-en-provence, réveillez-vous.

  • 28 juillet à 21:02 | diego (#531)

    Bonjour,

    La baisse de niveau peut être expliqué kartell.

    La démocratisation de l’Enseignement a fait reculé le niveau dans tous les pays qui ont suivi le mouvement et qui ont fait des réformes dans ce sens.

    Partout, la création des milliers d’écoles et l’ arrivée des millions d’élèves dans les systèmes scolaires ont fini par baisser le niveau parce que les investissements n’ont pas été à la hauteur de besoin. Former des milliers d’enseignants demande du temps et surtout des moyens, par exemple. Et ce n’est pas tout, la mixité sociale, une signe d’une évolution positive a contribué aussi à la baisse du niveau, une tendance qu’on voit partout.

    Les qualités de l’Enseignement supérieur n’ont pas subi le même sort. Cette tendance, on le retrouve presque partout aussi, aussi bien dans les pays riches que pauvres.

    Il y a aussi une autre tendance, très encourageant pour le pays pauvre, qui voit le jour en ooccident, la réussite scolaire est de moins en moins considérée comme l’unique moyen pour réussir dans la vie. Il y a aujourd’hui des milliers d’emplois qui ne demandent absolument pas des diplômes.

    Autrement dit la réussite scolaire n’est plus la seule qui pourrait garantir une réussite dans la vie.

    Le problème est celui de l’emploi pour les pays pauvres. Je pense que s’il y avait solidement et traditionellement une création régulier d’emploi, nouveau, dans le pays, l’Enseignement malgache serait capable de s’adapter.

    À noter tout de même, et ce n’est pas une mauvaise nouvelle. On parle aujourd’hui, en milliers, des jeunes Malgaches qui arrivent au lycée et avoir des diplômes. Et beaucoup réussissent à aller jusqu’au bout, traversant des obstacles, au bout du compte, obtenir des diplômes. Ce sont ces jeunes qui vont devoir faire tourner l’Administraion Gasy garantissant, en tout temps, la souveraité du pays.

    Les provinces ont leurs universités. Un pays qui a seulement indépendant depuis 57 ans a autant d’Enseignement supérieur, c’est une performance à souligner.

    Encore et toujours, cela doit rappeler que les partis politiques et leurs leaders et certains fonctionnaires qui continuent à tirer le pays vers bas. Si le pays continue à tenir débout après multiples crises, c’est grâce aux efforts et la compétence de la majorité des fonctionnaires malgaches, majoritairement, formés par le pays même.

    Les qualités de l’enseignement ne sont pas, à mon sens, à l’origine de la baisse du niveau. Une crise politique à répétition à fini par éroder tout, affaiblir l’État, et appauvrir la population, y compris la classe moyenne, qui généralement a toujours réussi l’exploit d’envoyer ses enfants à continuer ses études, une génération qui va donc continuer à faire tourner l’Administration malgache, à ce tire, bonne nouvelle, la Capitale résiste bien au recul annoncé.

    On voit bien donc que cette crise qui va continuer à affaiblir une classe moyenne déjà bien affaibli va à terme à éroder sérieusement la souveraineté du pays :

    - les dirigeants feront alors appel aux étrangers pour Administrer le pays.

    C’est sur ce chemin que les politiciens sont en train de conduire le pays en ce moment...ils vont finir par faire appel aux chinois, indiens, françaises, turcs, pakistanais etc.....pour administrer le pays, il n’étant plus capable de former ses futures élites....ils l’ont fait à Air Mad déjà et vont démanteler les entreprises sous contrôle de l’État......on doit prendre vite l’exemple en occident aujourd’hui, on ne brade plus, on nationalise même les entreprises qui présentent les intérêts nationaux...tout le monde préserve ses biens en attendant....

  • 28 juillet à 23:52 | Mihaino (#1437)

    Salut Diego ,
    Vous avez entièrement raison en disant que :« Aujourd’hui , des milliers d’emploi qui ne demandent absolument pas de diplômes ....La réussite scolaire n’est plus la seule qui pourrait garantir la réussite dans la vie » .
    En effet , je connais personnellement des artisans dans ma ville natale qui sont très riches grâce à leurs talents et à leurs arts sans avoir de diplômes et qui travaillent , cherchent , innovent leurs produits. Dommage que nos jeunes veulent tous être des fonctionnaires ou travailler intra muros sans connaître que l’avenir reste ailleurs .
    Cette maladie « diplômite » ronge nos jeunes car ils prétendent tout connaître alors qu’un diplôme reste juste une clé pour ouvrir la porte de la fonction publique , d’une société industrielle & commerciale, etc, etc...et une fois recrutés et entrés , ils découvrent avec stupéfaction que la vraie vie active est différente de la vie estudiantine ! Bien des théories apprises ne sont pas adaptées aux réalités et les chefs hiérarchiques ne demandent que l’EFFICACITE et la PRODUCTIVITE sinon la période d’essai de quelques mois ne serait jamais concluante dans les entreprises privées. Les futurs fonctionnaires , après un concours (corruptions et pistons en vigueur chez nous)ne font pas la période d’essai !( Telopolo andro ihany ny iray volana)disent les agents de l’état, d’où la contre productivité de nos fonctionnaires ! C’est tout ce système qu’il faut changer à mon avis !Pourquoi ne pas créer sa propre entreprise ???Peu de diplômés souhaitent devenir des auto entrepreneurs ??Il faut faciliter leur création , les formalités administratives , aider leur financement si leur projet est bien étudié, réaliste , réalisable et rentable . Certes , ce sont des voeux pieux de ma part mais j’ai bon espoir que le futur jeune président élu en 2018 va reformer tout ce système hérité du passé .

    • 29 juillet à 00:48 | diego (#531) répond à Mihaino

      Bonjour Mihaino,

      On touche ici votre domaine compatriote !

      Il faudrait peut-être axer l’enseignement sur les formations de qualité, mais courtes, tout en améliorant l’enseignement général ? Quand la vie scolaire est longue, il y a multitude d’échecs sur le chemin. La clé à mon sens, c’est le secteur privé. Si l’État s’engageait à aider les jeunes, surtout les jeunes filles, à travers des prêts et les accompagner, la pauvreté reculerait rapidement. Écoutez, la pauvreté force forcement à avoir un esprit inventif, on le constate dans les pays pauvres. Un petit pouce du gouvernement, je pense que Madagascar connaitrait un début de croissance qui va se solidifier avec le temps.

      Si on est sérieux pour lutter contre la pauvreté, il faudrait penser à s’occuper sérieusement de la jeunesse. Pour un pays si jeune, la jeunesse est un atout, si on s’occupe d’elle, d’oeuvrer elle pose des énormes problèmes, compromettant de facto l’avenir à long terme du pays.

      Le niveau de l’enseignement supérieur dans le pays est à mon avis du même niveau qu’on pourrait trouver en occident.

    • 29 juillet à 11:04 | Stomato (#3476) répond à Mihaino

      Il serait bon que tous les emplois soient occupés par des gens ayant un diplôme, diplôme attestant des connaissances théorique et pratiques d’ordre technique du métier et des notions de gestion de base.
      Un mécanicien automobile travaillera mieux s’il a de bonnes notion de la théorie des moteurs et de la pratique enseignée par un maitre d’apprentissage.
      Ceci est valable quel que soit le métier exercé, et le niveau souhaitable n’est pas forcément BAC+n !

      Ce que vous nommez diplômite n’est pas un objectif des jeunes, c’est celui des parents !
      C’est plus ou moins universel, car dans Rosa, Jacques Brel chante :
      C’est le tango des forts en rien
      Qui déclinent de chagrin
      Et qui seront pharmaciens
      Parce que papa ne l’était pas

      Pour la suite de votre commentaire je le partage très largement. J’ai connu de nombreux malgaches formés à l’étranger qui ont tenté un retour au pays après la fin de leurs études, mais n’y sont pas rester pour diverses raisons, logiques ou peu logiques. Mais bien souvent à cause de revirements politico-familiaux qui ressemblaient souvent à de l’exil politique.
      Je ne parlerai pas de l’excès de spécialistes en tout à Tananarive et au désert dans les autres parties de l’Ile.

      Je suis aussi d’accord avec vous sur l’impérieuse nécessité de changer de système d’éducation en oubliant le passé de 1896 à 2017 et construire du neuf sans cependant tout casser de l’existant.

  • 29 juillet à 00:34 | dirk_cab (#6503)

    Bonsoir,

    Most popular things to do in Madagascar

    Décès de Mamy Rakotoarivelo
    Posted by elman On 28/07/2017 à 17:00 - 32 réactions
    Selon les premiers constats, l’ancien Président du Congrès de la Transition se serait donné la mort ce matin en se tirant une balle à la tête.

    Paix à son âme.

    • 29 juillet à 00:49 | KARIBO (#7602) répond à dirk_cab

      Il y en a qui ne savent pas quoi faire pour s’ occuper, en voilà un qui ne s’ emme-dera plus ...

  • 29 juillet à 10:48 | Stomato (#3476)

    # 28 juillet à 16:17 | Isandra (#7070) répondait à Vatomena,...

    >>Faux français...? Comment le déterminer...?<<

    Il suffit de se renseigner : Laroussi Oueslati est un universitaire et homme politique français
    Date et lieu de naissance : 25 juillet 1960 (57 ans), Site archéologique de Carthage, Tunisie

    La dénomination faux français peut s’appliquer à ce personnage né à l’étranger de parents étrangers à qui la France a ouvert les bras et qui en remerciements à trompé pas mal de monde pour de basses question de fric !

    >>Et les gens qui ont fait la France : Yves Montand, Robert Schuman, Manuel Valls…, Zidane, Tony Parker, Carlos Ghosn…,Karl Lagerfeld, Pierre Cardin…Marie Curie, etc. Ils sont faux ou vrai Français..?<<

    Les gens que vous citez ont choisi la nationalité française ou bien ont choisi d’y résider en apportant leurs capacités et force de travail à la France, et au monde pour certains.
    Le qualificatif de vrai français peut sans problèmes s’appliquer aux personnes que vous nommez.

    Sauf Karl Lagerfeld qui est et reste citoyen Allemand.
    Tony Parker a obtenu à se demande la nationalité française en 1997
    Pierre Cardin né en Italie a été naturalisé français.
    Carlos Ghosn a des antécédents trop compliqués pour être reprise ici.

    • 29 juillet à 11:04 | vatomena (#8391) répond à Stomato

      Mais ,Stomato ,Pensez vous etre assez clair pour etre compris de Madame Isandra ? et de quelques autres
      Qui ,meme à titre posthume ,aurait pu reconnaitre Galliéni comme un malgache ? De meme ,Rajoeline et les autres sont de ’faux ’ français

    • 29 juillet à 12:08 | Stomato (#3476) répond à Stomato

      @Vatomena,

      On ne peut jamais plaire à tout le monde, mais l’on veut parfois éviter de plaire à certaines personnes...

      Aie aie aie pour la question concernant les personnes que vous citez.
      Je ne vais pas faire appel à un joker, mais simplement avec humilité reconnaitre mon incapacité à y répondre.
      En espérant sincèrement que cela ne vous empêchera pas de passer un excellent weekend.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 139