::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 04h21  :  °C  :  Inconnu
jeudi 28 août 2014
 

 > Tribune libre

Lettre ouverte : Pédophilie à l’île Mitsio

Avalanche de mauvaises nouvelles

vendredi 30 novembre 2007

« En octobre 2007, condamnation à 5 ans de prison ferme du ressortissant suisse. Fin octobre 2007, le ressortissant suisse se pourvoit en cassation. En accord avec l’ONG suisse « Terre des Hommes » qui nous apporte son aide depuis 6 mois,nous décidons de continuer notre action en justice. Début novembre, coup de théâtre, le directeur de « Terre des Hommes » (TDH) à Antananarivo, Mr Temple Boyer, est accusé – excusez du peu - de « vols d’organes, de trafic d’enfants et de pédophilie ». Il n’évite l’arrestation immédiate que grâce à l’intervention du consul de France (Mr Boyer est de nationalité française), et du consul de Suisse (l’ONG est suisse). Mais une procédure est lancée. Accusations totalement fausses bien sûr mais qui n’ont pour seul objectif que de salir ceux qui dénoncent un pédophile et mettre en doute leur probité afin de permettre l’élargissement du véritable coupable.

L’intervention des autorités malgaches et de certaines personnalités en faveur d’un pédophile démontre clairement l’existence d’un réseau puissant aux ramifications étendues car nous savons de façon certaine aujourd’hui que ces accusations sont liées directement à l’action de TDH contre le ressortissant suisse. Il est probable que je suis leur prochaine cible et je ne vous cache pas mon inquiétude pour Mahamodo (ndlr:Chef du fokontany de Mitsio) et les siens. Par mesure de précaution, les autorités françaises ont préféré évacuer M. Temple Boyer et sa famille (il vient d’être père d’un jeune enfant) vers la Réunion.

Nous sommes aujourd’hui donc face à une affaire d’Etat. Je peux vous assurer de ma détermination à continuer mon action et parvenir à la punition du coupable. Je me suis engagé dans cette lutte auprès de Mahamodo, un homme remarquable et à qui me lie une forte amitié, et je ne suis pas disposé à l’abandonner ainsi que les siens. Nous devons faire de ce cas un exemple pour tous les pédophiles qui choisissent Madagascar comme terrain de chasse. En accord avec un éditeur, j’ai la ferme intention d’écrire sous forme de reportage un livre d’une centaine de pages où j’ai l’intention de dévoiler tous les dessous de cette affaire, eu égard aux démissions d’organismes privés et d’Etats, les lâchetés et les compromissions et les oppositions et bien sûr les soutiens, même s’ils sont rares. Un livre écrit en français et en malgache, qui sera publié dès le résultat de la cassation connu.

Cordialement ».

Roland Vilella

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 99  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360