Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2016
Antananarivo | 16h31
 

Société

Quand l’industrie cinématographique se perfectionne

Artistiquement parlant…

samedi 23 avril | Randria M

Le cinéma malgache commence à s’éveiller au sein du monde artistique et du monde de l’audiovisuel. Cependant, l’industrie cinématographique à Madagascar n’a pas encore la place qui lui est dû. Elle est en pleine tumulte. Des jeunes scénaristes et des jeunes réalisateurs naissent chaque année et veulent entrer dans la cour des grands à l’échelle international, sauf que le manque d’appui semble empêcher ces jeunes de révéler leur talent.

Manque d’appui

D’abord il y a les problèmes de structure chapeautant le secteur, c’est-à-dire le manque de programmes octroyant des fonds et des matériels pour appuyer le cinéma malgache. Madagascar régresse en termes de culture cinématographique et cela est visible en voyant les salles de cinéma exploitées différemment, au profit d’autres activités, sans que l’industrie cinématographique puisse s’y épanouir. Alors que si le cinéma est réellement promu, il peut créer une diversité d’emplois : spécialiste en son, en lumière, vidéaste, acteur….

Différentes personnes peuvent se mobiliser pour promouvoir ce secteur et même le public est acteur du cinéma. Ses perceptions du film malgache sont pesantes : vulgaire, amateur, commercial, futile…Surtout pour les films long métrage qui virent au business, selon certains. Un écart est constaté entre les actifs du cinéma actuel et les professionnels qui ont suivi des formations spéciales dans les grandes écoles.

Festival, atelier et formation

Cependant, il est important de noter à quel point les jeunes commencent à s’investir et à se passionner dans ce monde. L’on peut constater cela à travers les différents évènements comme les ateliers et les compétitions. Pour la 11 ème édition des Rencontres du Film Court à Madagascar, le programme est bien garni du 15 au 23 avril 206 : table ronde, projection, atelier…Mais ce qui distingue cette édition c’est son ouverture à tous les réalisateurs de l’Océan Indien. Les passionnés du cinéma se sont donné rendez-vous à l’IFM Analakely pour les compétitions officielles le 20 et le 21 avril. La cérémonie de clôture se déroule aujourd’hui même, 23 avril à 15h30. Que ce soit dans la catégorie fiction, documentaire ou animation ; les jeunes réalisateurs se perfectionnent chaque année.

Les ateliers touchent différents thèmes : la production, le post-prod, le montage, les musiques de film. Par ailleurs, il y a la formation et le partage d’expérience à propos de l’écriture du scénario le 16 et le 17 mai 2016.

Quoi qu’il en soit, l’industrie cinématographique malgache commence à prendre son envol.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 23 avril à 11:36 | Noue (#2427)

    manque d’appui mais ça commence pas mal !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 188