Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 06h08
 

Politique

Elections municipales

Appel aux candidatures du MAPAR

mercredi 25 mars 2015 | Léa Ratsiazo

Le groupement politique MAPAR (miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina) vient de lancer un nouveau concept en matière d’élection. Il est vrai que le leader du groupement est un spécialiste en événementiel. Ainsi, le MAPAR vient d’inaugurer officiellement l’appel à candidature pour les prochaines élections municipales et communales. A force de publicité, le MAPAR appelle tous les intéressés à se lancer aux courses électorales en son nom et à déposer les dossiers y afférents dans les bureaux du MAPAR de chaque province à partir du 26 mars pour Antananarivo. Une journée par province jusqu’au 1er avril. Et ce n’est pas un poisson d’avril.

Le MAPAR précise ainsi qu’après, toutes les candidatures seront examinées au cas par cas pour déterminer le nom du ou des candidats qui vont concourir au nom du groupement politique. La candidature est ouverte à tous les citoyens et non pas seulement aux membres/partisans du MAPAR.

Mais ce qui interpelle dans cet appel à candidature, c’est l’histoire de la liste unique de l’Alliance Ambodivona qui vient d’ailleurs de changer d’appellation en Alliance républicaine de Madagascar ou ARM. Christine Razanamahasoa, députée et coordinatrice de MAPAR précise que cette décision d’appel à candidature ne change en rien la participation du MAPAR au sein de l’ARM, au contraire elle la conforte. Car selon son explication, les autres membres de l’Alliance vont également faire des appels à la candidature ou autre méthode pour choisir ses candidats et ensemble l’ARM va choisir le candidat final après étude de dossier des « nominés ». Donc, c’est la croix et la bannière pour être candidat de l’ARM. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer ?

39 commentaires

Vos commentaires

  • 25 mars 2015 à 11:13 | rasoulou (#4222)

    Nouveau concept dans certains pays démocratiques, notamment en Australie et Brésil, je suis ravi que le MAPAR l’adopte !

    C’est l’idée du PS Français de faire voter les sympathisants ainsi que les militants dans le choix du candidat présidentiel en 2012 : élargir aux citoyens le Parti !

    Mais le risque c’est que ça risque de décevoir les anciens membres, les vieux loups, les vieux briscards, .....les éléphants quoi !!!!

    Mais l’avantage c’est que ça permet de renouveler la classe politique ! Et donne de l’aura au Parti politique qui engage le processus ! Et d’avoir un parrain les jeunes qui veulent se lancer en politique !

    A voir, si ce système aurait un succès !

    • 25 mars 2015 à 11:50 | rasoulou (#4222) répond à rasoulou

      J’aime bien cette idée de renouveau : donner du sang neuf à un Parti !
      Elargir un Parti aux citoyens permet cet.......assainissement.

      Si on fait un simple constat à l’Arema, flambant neuf en 70 et 80, mais avilissant en 2010 faute de renouvellement, et d’apport des jeunes dans le Parti ! On ne voit que les Rajaonarivelos, les Ratsirakas, les ...éléphants !!!!

    • 25 mars 2015 à 11:50 | rasoulou (#4222) répond à rasoulou

      Depuis l’exil de son fondateur après la crise de 2001-2002,


      était entré dans une léthargie, la plupart des dirigeants étant soit en exil soit obligé de se taire devant un régime Ravalomanana qui n’hésitait pas à jeter en prison les derniers « résistants ». Quant aux militants de base, logiques avec une certaine culture politique bien malgache, ils préféraient se taire ou rallier le nouveau parti fort de l’époque. Quelques-uns, comme Pierre Raharijaona, par caméléonisme ou par solidarité ethnique, ont décidé de rejoindre l’orbite du parti présidentiel Tim en créant l’Arema Matotra. Attaqué de toutes parts et accusé d’avoir coulé le pays, l’Arema a eu du mal à relever la tête et a même décidé de ne pas présenter de candidats lors de certaines élections. Déjà fortement affaibli, il a encore dû faire face à l’une des pires crises internes qu’il ait jamais connue même après la crise politique de 1991. Avec le double exil de l’Amiral Didier Ratsiraka et de l’homme qui incarnait, à l’époque, son renouveau, en l’occurrence Pierrot Rajaonarivelo, le parti était au bord de l’implosion, avec la naissance de deux tendances antagonistes, l’une proche du fondateur, l’autre fidèle au Secrétaire national. Depuis, la relation entre les deux ne cesse de se dégrader à tel point que, lors des négociations entre les quatre mouvances politiques au Carlton ou encore à Maputo, le courant Rajaonarivelo a été volontairement ignoré par celui de l’Amiral. Ainsi, Didier Ratsiraka a préféré s’entourer d’Ange Andrianarisoa, Azaly Ben Marofo ou encore la dame Rakotosoa Ramisandrazana. De même, le Comité directeur national du parti a été superbement ignoré. Les Vaovao Benjamin et autre Martial Aimé Rakotomalala sont ainsi obligés de rester au pays comme les simples spectateurs d’un film téléguidé par le fondateur de l’Arema depuis Paris. Ils ont eu le « tort » d’avoir été fidèles à Pierrot Rajaonarivelo qui, entre temps, est revenu au pays dans le sillage du départ en exil de Marc Ravalomanana. D’ailleurs, celui-ci a manifesté publiquement son admiration et son remerciement au jeune qui a osé se soulever contre l’autoritarisme de l’ancien régime. Déjà divisés, les principaux dirigeants de l’Arema sont, une nouvelle fois encore, partagés entre ceux qui ont exprimé leur soutien au régime transitoire et ceux qui entendent s’opposer au tandem Rajoelina-Monja, accusé d’avoir accédé au pouvoir par le biais d’un coup d’Etat. Didier Ratsiraka et sa « mouvance de Maputo » incarnent les seconds tandis l’ancien Vice-premier ministre et ses fidèles sont classés parmi les premiers. Une nouvelle ligne de division est donc apparue et, de plus en plus, elle est étalée sur la place publique. La dernière sortie politique de Pierrot Rajaonarivelo, il y a quelques jours, l’a transformé en une véritable cassure interne.
      Démagogie et mensonges
      Ainsi, dans une lettre ouverte, plusieurs membres du Comité directeur de l’Arema ont dénoncé les agissements de ce qu’ils appellent « une minorité troublante et malveillante dirigée par Ange Andrianarisoa et Moïse Rakotosihanaka », accusée de « diffuser des propos mensongers et des contre-vérités » sur le parti, « de diffamer et de calomnier Pierrot Rajaonarivelo, le Secrétaire national » et enfin de « se blanchir auprès de l’opinion et de se donner bonne conscience ». D’après Gaston Razafimbelo, Benjamin Vaovao et autre Pierre Sajy, le « cercle d’Anosizato » des Ratsirakistes n’est formé que d’« apôtres de la discorde », de personnalités qui ont préféré se taire de peur des représailles de Marc Ravalomanana et dont certains ont même été de connivence avec ce dernier. Les signataires de la lettre ont également reproché à Ange Andrianarisoa son attitude qui a contribué à l’empêchement de Pierrot Rajaonarivelo de retourner au pays lors des élections présidentielles de 2006. D’ailleurs, ils ont mis au jour une lettre de destitution du Secrétaire national ainsi que l’institution d’une direction collégiale de l’Arema, adressée par Samuelson Andriamanasina et Ange Andrianarisoa au ministère de l’Intérieur. Néanmoins, celui-ci, par la lettre n°5612-Minter/SG/DPROD du 17 octobre 1997, les a déboutés en stipulant que l’ancien Vice-premier ministre demeure le principal dirigeant du parti. C’est pour ces raisons que la plupart des membres du Comité Directeur dénoncent cette attitude des ratsirakistes, même s’ils leur demandent, en ce « temps de la Réconciliation nationale », de « regagner le bercail ou de fonder votre propre parti ».

    • 25 mars 2015 à 11:51 | rasoulou (#4222) répond à rasoulou

      Depuis l’exil de son fondateur après la crise de 2001-2002,


      était entré dans une léthargie, la plupart des dirigeants étant soit en exil soit obligé de se taire devant un régime Ravalomanana qui n’hésitait pas à jeter en prison les derniers « résistants ». Quant aux militants de base, logiques avec une certaine culture politique bien malgache, ils préféraient se taire ou rallier le nouveau parti fort de l’époque. Quelques-uns, comme Pierre Raharijaona, par caméléonisme ou par solidarité ethnique, ont décidé de rejoindre l’orbite du parti présidentiel Tim en créant l’Arema Matotra. Attaqué de toutes parts et accusé d’avoir coulé le pays, l’Arema a eu du mal à relever la tête et a même décidé de ne pas présenter de candidats lors de certaines élections. Déjà fortement affaibli, il a encore dû faire face à l’une des pires crises internes qu’il ait jamais connue même après la crise politique de 1991. Avec le double exil de l’Amiral Didier Ratsiraka et de l’homme qui incarnait, à l’époque, son renouveau, en l’occurrence Pierrot Rajaonarivelo, le parti était au bord de l’implosion, avec la naissance de deux tendances antagonistes, l’une proche du fondateur, l’autre fidèle au Secrétaire national. Depuis, la relation entre les deux ne cesse de se dégrader à tel point que, lors des négociations entre les quatre mouvances politiques au Carlton ou encore à Maputo, le courant Rajaonarivelo a été volontairement ignoré par celui de l’Amiral. Ainsi, Didier Ratsiraka a préféré s’entourer d’Ange Andrianarisoa, Azaly Ben Marofo ou encore la dame Rakotosoa Ramisandrazana. De même, le Comité directeur national du parti a été superbement ignoré. Les Vaovao Benjamin et autre Martial Aimé Rakotomalala sont ainsi obligés de rester au pays comme les simples spectateurs d’un film téléguidé par le fondateur de l’Arema depuis Paris. Ils ont eu le « tort » d’avoir été fidèles à Pierrot Rajaonarivelo qui, entre temps, est revenu au pays dans le sillage du départ en exil de Marc Ravalomanana. D’ailleurs, celui-ci a manifesté publiquement son admiration et son remerciement au jeune qui a osé se soulever contre l’autoritarisme de l’ancien régime. Déjà divisés, les principaux dirigeants de l’Arema sont, une nouvelle fois encore, partagés entre ceux qui ont exprimé leur soutien au régime transitoire et ceux qui entendent s’opposer au tandem Rajoelina-Monja, accusé d’avoir accédé au pouvoir par le biais d’un coup d’Etat. Didier Ratsiraka et sa « mouvance de Maputo » incarnent les seconds tandis l’ancien Vice-premier ministre et ses fidèles sont classés parmi les premiers. Une nouvelle ligne de division est donc apparue et, de plus en plus, elle est étalée sur la place publique. La dernière sortie politique de Pierrot Rajaonarivelo, il y a quelques jours, l’a transformé en une véritable cassure interne.
      Démagogie et mensonges
      Ainsi, dans une lettre ouverte, plusieurs membres du Comité directeur de l’Arema ont dénoncé les agissements de ce qu’ils appellent « une minorité troublante et malveillante dirigée par Ange Andrianarisoa et Moïse Rakotosihanaka », accusée de « diffuser des propos mensongers et des contre-vérités » sur le parti, « de diffamer et de calomnier Pierrot Rajaonarivelo, le Secrétaire national » et enfin de « se blanchir auprès de l’opinion et de se donner bonne conscience ». D’après Gaston Razafimbelo, Benjamin Vaovao et autre Pierre Sajy, le « cercle d’Anosizato » des Ratsirakistes n’est formé que d’« apôtres de la discorde », de personnalités qui ont préféré se taire de peur des représailles de Marc Ravalomanana et dont certains ont même été de connivence avec ce dernier. Les signataires de la lettre ont également reproché à Ange Andrianarisoa son attitude qui a contribué à l’empêchement de Pierrot Rajaonarivelo de retourner au pays lors des élections présidentielles de 2006. D’ailleurs, ils ont mis au jour une lettre de destitution du Secrétaire national ainsi que l’institution d’une direction collégiale de l’Arema, adressée par Samuelson Andriamanasina et Ange Andrianarisoa au ministère de l’Intérieur. Néanmoins, celui-ci, par la lettre n°5612-Minter/SG/DPROD du 17 octobre 1997, les a déboutés en stipulant que l’ancien Vice-premier ministre demeure le principal dirigeant du parti. C’est pour ces raisons que la plupart des membres du Comité Directeur dénoncent cette attitude des ratsirakistes, même s’ils leur demandent, en ce « temps de la Réconciliation nationale », de « regagner le bercail ou de fonder votre propre parti ».

    • 25 mars 2015 à 12:56 | rasoulou (#4222) répond à rasoulou

      J’aimerais bien que ne me cataloguez pas à un certaine tendance : Pro-Rjoelina, bien facile sur ce site !

      Par contre, j’aimerais que vous constatez avec moi une situation politique en défaveurs des jeunes...qui veulent se lancer en politique.

      Même s’ il n’ y a pas d’’Ecole Politique à Madagascar pour les jeunes de Province démunis, je trouve que certains se veulent lancer non pas pour s’enrichir (corruption, ou enrichissement illégal) mais juste pour la conviction !!!!!!!!!!!!

      Cette idée du Mapar, je trouve qu’elle est fabuleuse !!!!!!!!!

    • 25 mars 2015 à 14:05 | Isandra (#7070) répond à rasoulou

      C’est également une occasion unique offerte aux intellos de bonne volonté de se lancer en politique,...de se réveiller dans leur immobilisme profond complaisant,...

      C’est pourquoi, même TNN pourrait soutenir à 51% Andry Rajoelina,...

    • 25 mars 2015 à 14:09 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      http://www.tananews.com/2015/03/5149/

      Je répète, c’est une occasion unique à saisir,...pour les intellectuels,...pour empêcher le phénomène, Radadafara, Rado Rafalimanana,...John Elite, etc

      Bougez-vous

    • 31 mars 2015 à 14:21 | homba (#8893) répond à rasoulou

      depuis les dernières inondations les crabes pourris foisonnent dans les eaux sales !

  • 25 mars 2015 à 11:22 | betoko (#413)

    Encore un tremplin pour les opportunistes , et ceux qui seront élus , vont afficher maire de Mapar 1 , 2 ,3 ou Mapar 10

    • 25 mars 2015 à 11:25 | Be-Tsikera (#8458) répond à betoko

      Qu’accouche-t-on lors de l’assemblée du MAPAR concernant les candidats du MAPAR ? Est-ce que Betoko et Isandra font partie de la liste des candidats acr ils sont des inconditionnels des MAPARiens pro-DJ.

    • 25 mars 2015 à 14:11 | Isandra (#7070) répond à Be-Tsikera

      Pourquoi pas,...je suis en train de préparer mon dossier:Fisc, Fokontany, tribunal,...etc,...en cas où,...

    • 25 mars 2015 à 16:16 | betoko (#413) répond à Be-Tsikera

      En quoi cela vous dérange si c’est notre choix , Est ce que cela vous empêche de vivre , c’est notre droit . Mais si je savais manier la langue de bois je ferai de la politique et certainement j’irai voir Mme Sarah Georget pour les municipales et Raymond Ranjeva pour les présidentielles
      En toute objectivité , les événements de 2009 n’auront pas du se produire , si Marc Ravalomanana n’avait pas fait des konneries depuis 2005 en mettant des bâtons dans les roues d’Andry Rajoelina qui n’avait rien de politique , mais économique . Je fais allusion aux panneaux publicitaires de l’entreprise INJET les quels dérangent Marc Ravalomanana et ses amis car INJET est un concurrent redoutable

    • 25 mars 2015 à 18:03 | RAMBO (#7290) répond à Isandra

      Quand je vois les têtes de certains membres d’ Ambody vona je ne peux pas m« empêcher de rire....Camille VITAL alahelon-dRajoelina... JL Robinson alahelon-dRavalomanana...Hajo et Sarah candidats malheureux au présidentiel....Christine R déchue du Perchoir... Bref...C’est un mélange savant de »ratés" ...Ils ont raté les élections, ils ont raté des postes ministériels lors des 2 formations de Gouvernement...d’ou... A.R.M = Alliance des Ratés de Madagascar.

      Question : Est-ce que le candidat unique tiendra le coup jusqu’en 2018.???..Ou bien il y aura des primaires ?? Ou bien ARM sera dissout de fait avant le présidentiel de 2018 et chacun pour soit.?..C’est probablement ce qui va se passer parce que Rajoelina ne fera pas certainement l’unanimité..Chacun tirera sa couverture et l’ARM ne serait qu’un tremplin pour que ces « ratés » puissent rebondir. Mais cele va leur être difficile.

      En face, une probable rapprochement de Ravalo et le Président se dessine et cela va éclater au grand jour bientôt...

    • 25 mars 2015 à 20:43 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Si quelqu’un qui arrivait à faire élire son candidat, sans son soutien celui ci aurait fait partie des Zéro virgule, ...est pour vous un raté, ...Chacun a vraiment son interprétation de raté, ...

      C’est plutôt le peuple qui a raté un TGV lequel devait le ramener vers vrai développement rapide dans cette histoire...On est obligé de se contenter de Hery Vao Miana-mandeha,...marchant au pas de caméléon (tous sens possible,...), étant recalé face aux Bailleurs de fonds, d’où ce robinet sec,...

    • 31 mars 2015 à 14:22 | homba (#8893) répond à Be-Tsikera

      ils vont s’entredévorer entre eux ces foza maloto

  • 25 mars 2015 à 12:26 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    C’est de bonne guerre pour un jeune parti qui ne dispose encore d’une couverture nationale solide de faire appel aux sympathisants pour gagner des voix lors des élections de proximité.

    On aimerait juste avoir plus de détail sur les lois électorales y afférentes (découpage électoral, mode de scrutin, etc..).

    • 25 mars 2015 à 12:27 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      lire ...ne dispose pas encore...

  • 25 mars 2015 à 13:00 | takaka (#8449)

    Deux candidats potentiels : Isandra et Boris Bekamisy.

    • 25 mars 2015 à 13:50 | Jipo (#4988) répond à takaka

      Pour parfaire la trilogie : ratmahéfarisaoul@43 à la sécurité & défense ...

    • 25 mars 2015 à 14:15 | mpamely (#7910) répond à takaka

      Il y aura peut-être dokotera bemaso, sarah georgette maintso, camille vital, peut-être un proche de hajo ?
      Sans oublier Isandra, rabris, betoko, vatomena, .... La liste est longue et non exhaustive !

    • 25 mars 2015 à 14:47 | FINENGO (#7901) répond à Jipo

      Non Jipo, vous vous trompez pour l’orientation du CHACAL..
      Ca place est à la Voirie sur Tana, il y a de quoi à l’occuper pour un bon Moment.
      Il en dégage même l’odeur pour vous dire.

    • 25 mars 2015 à 16:15 | Jipo (#4988) répond à FINENGO

      c ’ est pour dans XXX générations, quand il aura assaini son environnement , à commencer par sa mentalité .
      En effet il éprouve une fierté qui n’ est plus à démontrer de ramasser les « détritus » Ave Raphael devant son ambassade, et de s’ y faire photographier pour immortaliser un des seuls instants ou il a fait quelquechose d’ utile .
      Assurément il ne se sera pas fait une tendinite, contrairement aux avenues d ’ Antananarivo .
      C ’est plus facile de donner l’ impression de faire quelquechose, quand il n’ y a rien à faire, que de ne rien faire quand il y a tout à faire ...
      En plus de servir d’ indic ou balance à votre convenance, pour se croire un peu plus important ...

    • 25 mars 2015 à 16:39 | FINENGO (#7901) répond à Jipo

      Eh Oui, mais c’est ça le patriotisme pour certains d’entre eux...Mdr.
      Ca reflète bien l’ état du Pays !

  • 25 mars 2015 à 14:14 | jangobo (#8776)

    Sachant très bien que le MAPAR ne fait pas le poids pour aller seul aux élections, le groupement lance un dépôt de candidatures. Cela aussi permettra d’éliminer des candidats trop voyants, en matière de politique politicienne.

  • 25 mars 2015 à 14:17 | Saint-Jo (#8511)

    Tao anatin’ny 6 taona monja, nanomboka tamin’ny 2009 ka hatramin’izao, dia izao no isan’ny vokany :

    http://www.tim-madagascar.org/forum/read.php?1,838042

    • 25 mars 2015 à 15:58 | betoko (#413) répond à Saint-Jo

      Je viens de cliquer sur ce site de tim-madagascar , j’ai reçu ce message
      Le site web que vous allez ouvrir contient un logiciel malveillant

    • 25 mars 2015 à 16:27 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      Sary vokatrin’ny fanongam-panjakana sy ny Teteza-Mita I no aseho ao !

      Sary mety ahavaky fo izay olona tsy mba matim-bola fa mbola manana fo mitempo no ao !

      Ka angamba mety tsy dia ampihontsona mihitsy an’ireo tompon’andraikitra amin’izao fahavoazanan’ny firenena sy ny vhaoaka izao.

    • 25 mars 2015 à 18:24 | lanja (#4980) répond à Saint-Jo

      Saint Jo , tsy mampihontsona ny mpomba ny révolution orange orange velively ny manjo ny firenena ankehitriny, rehefa niongana RAVALOMANANA dia efa tokony ho ampy ny vahoaka izay.

    • 25 mars 2015 à 18:26 | betoko (#413) répond à Saint-Jo

      Et qui sont les tsy matim-bola ? les TIM ou les MAPAR ou autres ?

    • 31 mars 2015 à 14:27 | homba (#8893) répond à betoko

      les bons sites sont interdits aux personnes malveillantes , envoyées de satan comme les ARM Avant aRrière Mitorona , foza orana de lucifer

  • 25 mars 2015 à 14:18 | Razaka (#7817)

    Hello

    # # # # pour Madagascar, un Parti Politique DOIT ETRE Un CONCEPT, donc il ne se Fabrique en AUCUN CAS à la façon de HVM !!
    # # # # il FAUDRA VOTER UN PROGRAMME et non pas des Hommes pour l’émergence des INSTITUTIONS FORTES.
    # # # # la Crédibilité future des Institutions stabilisera le Pays et sa Souveraineté Nationale.

    ## Un pouvoir qui n’a pas été préparé pour diriger le Pays n’a donc pas programme pour gouverner. Cela est vite constaté à Madagascar, car on voit bien cette fébrilité du Gouvernement et surtout son manque de confiance.
    ** A tel point :
    °° qu’il ne respecte pas la Constitution en place. D’ailleurs une Constitution importée qui n’aspire pas vraiment à la Culture Malagasy car elle est difficilement applicable (dans l’actuel contexte) pour apporter une Vraie Décentralisation Effective, afin que chaque Région puisse s’exprimer.
    °° qu’il est en train de bricoler la Constitution et les Lois afin d’apporter plus de probabilité de TOUT contrôler. L’exemple de la Politique que l’Etat veut Administrer la Capital malgache en est un exemple.
    ** Tout simplement car celui qui maîtriserait la Capital serait bien placé pour devenir Président !
    ** Ou bien encore affaiblissons le Pouvoir du Maire de la Capital pour qu’on puisse le contrer en cas d’Ambition nationale de celui-ci !

    ## Tout cela est contraire à une vraie Politique de la Décentralisation Effective pourtant source de développement inclusif de chaque Région.
    Ce n’est pas étonnant qu’aucune Société Civile Malagasy ne soit suffisamment puissante pour jouer un rapport d’équilibre entre le Pouvoir et le Peuple.

    # # # # La démarche doit viser SURTOUT à faire adhérer tout le Peuple à un Programme Clair et Lisible par TOUS. Mais elle introduit aussi au Peuple à devenir plus responsable de façon collective.
    = = = Cela m’emmène à dire que c’est le moment de concevoir un vrai Programme réaliste et pragmatique pour la bonne Gouvernance à Madagascar.
    = = = Autrement dit, des Partis politiques doivent s’unir pour une VRAIE ALLIANCE de l’Opposition constructive (pourquoi pas l’AREM). Ils devront se réunir et concevoir le Programme (de synthèse) qu’il faut pour le Pays.
    = = = ET SURTOUT cette Alliance doit sillonner chaque Région, afin de soumettre son Programme pour prendre en compte et optimiser les exigences des intérêts des Régions, gage et facteur de Démocratie plus Directe.

    # # # # Cela favorisera également au Développement des Vraies Sociétés Civiles (car adhésion du Peuple) pour apporter un facteur permanant d’Equilibre entre le Pouvoir et le Peuple.

  • 25 mars 2015 à 17:08 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Oatrany nahita an’i ragista aho sa ’kandida’ mitovy aminy ???

    Ary nohevriko anie hoe tena bédabé ireo mpikambana ao amin’io mapar tsy mapar intsony io e

    Dia natao veloma izany ilay fiarahana tamin’i préséda andryradomelina !

    Ary kandidà aninona moa no tadiavina ???

    Anàla c a p (cértifika d’aneries politika) ve sa ialokaloka eo ambanin’ny AR(e)M(a)

    Dia ahita an’ireo lalimanga iakatra sénina miaraka amin’i rossytsotsoka
    isika izany atsy ho atsy

    Kabosy sy boaty na nestlé dé vita !!

    • 25 mars 2015 à 18:39 | RAMBO (#7290) répond à Rakotoasitera Fidy

      Araka ny voalazako ery ambony io ry Fidy a...« Atambatra ny Ratsy Malagasy »...dia manome.... « Alliance des Rat(é)s de Madagascar. »

      Nametraka Brevet aho amin’io fa tandremo ny maka tahaka. an...

    • 25 mars 2015 à 19:34 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à RAMBO

      Ekena nama a !!!

    • 25 mars 2015 à 20:52 | takaka (#8449) répond à RAMBO

      Ianareo kosa ry Rambo dia efa tena loza ! Sady asiana brevet indray ve ! Mba giravy koa ianareo izany.
      Miala satroka aho.

    • 25 mars 2015 à 21:31 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Ary le Hery Vao Miana-mandeha. ..? Le recalé des bailleurs, ...

    • 25 mars 2015 à 21:34 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Si vous voulez on peut remplacer le Vao par Vendrana, mais penser au respect de notre Président,...un peu de retenu,...

    • 25 mars 2015 à 22:44 | elena (#3066) répond à Isandra

      Heu, c’était pas déjà une marque déposée : Tanora Gasy Vendrana ???!

  • 25 mars 2015 à 19:50 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Sady izay anie lay izy dia herinandro ihany (26 Mars - 1er Avril)

    Rambo a : tandremo hono fa tsy trondron’avrily io ???

    Tambazako : ho avy eo i amindadamikaelyjakisaonina anodina ny milina

    Misy zé itapolapolaka ...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 110