::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 08h54  :  21°C  :  Très nuageux
vendredi 31 octobre 2014
 

 > Politique

Vie politique nationale

Apaisement et pardon avant toute élection

lundi 27 juin 2011

Le général Andrianafidisoa a déclaré ce dimanche 26 juin, et il le répète encore expressément, qu’il n’y aura pas d’apaisement sans pardon national. Le général Fidy comme le public l’appelle, a été une des victimes de retournement de situation lors du régime précédent. Il avait été mêlé dans une histoire de coup d’État perpétré par un groupe qui aurait été conduit par Pety Rakotoniaina et auquel il faisait partie. Il a recouvré la liberté avec l’accès au pouvoir d’Andry Rajoelina et l’avènement de la HAT.

Si Pety Rakotoniaina n’a pas jusqu’ici exprimé aucune intention de pardon, le général Fidy pour sa part réclame haut et fort des mesures de pardon et quelque part souhaite procéder à des opérations de réconciliation nationale.

Le général Fidy commentant la vie nationale et la sortie de crise a répété deux fois devant la presse à Iavoloha ce dimanche 26 juin, qu’il faut un pardon pour obtenir l’apaisement ; et implicitement que, pour pouvoir par la suite tenir des élections de sortie de crise, il faut savoir pardonner. Il rejoint en quelque sorte les points de vue soutenus par l’ancien Premier ministre Tantely Andrianarivo qui lui aussi, tout en disant aussitôt son retour d’exil qu’il ne pouvait oublier ce qu’il a subi et ce que sa famille a du endurer, a déclaré qu’il était prêt au pardon.

Lors d’une visite accompagnée de cérémonie de remise de don à Ambatolampy, l’ancien Premier ministre a revendiqué des mesures d’apaisement avant la tenue de toute élection. Il déplore que le Parlement ne prévoit pas dans son calendrier à partir de demain 28 juin, l’examen de la loi d’amnistie. Or Tantely Andrianarivo est persuadé que s’il n’y a pas de mesure d’apaisement, toute élection de sortie de crise ne peut être crédible. Autrement dit, pour Tantely Andrianarivo, il faut d’abord des mesures d’apaisement, donc amnistie et réconciliation et c’est après seulement qu’on peut organiser des élections.

Recueilli par Valis

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 11 réactions Lire les commentaires
  • Apaisement et pardon avant toute élection
    27 juin 2011 08:39, par N.R. (#2958)

    Le Gal Fidy parle de pardon, mais entre qui ? Entre des politiciens qui n’arrivent pas à se départager le magot ou entre le peuple meurtri et les politiciens ?
    Depuis la vente d’esclave jusqu’à aujourd’hui, en passant par la colonialisation, le peuple Malagasy a toujours été maltraiuté, spolié, assassiné par les détenants du pouvoir.
    Gal Fidy, Chef du hazalambo sous l’ordre de Ravalomanana, normal que la conscience vous pèse car vous aussi avez du sang sur la main...

    • Apaisement et pardon avant toute élection
      29 juin 2011 14:19, jean-Luc (#5743) répond à N.R. (#2958)

      Tsy misy maharatsy ny GRAND PARDON. Zao anefa, aza adinoina fa isaky ny misy krizy eto amintsika dia miantso manistie daholo izay avy nanao ratsy. De le gasy kely iany no mangana fa ny ngeza afaka madiodio ihany tsy misy maninona akory.
      Aleo samy iharan’ny làlana avokoa na kely na be fa tsy natao ho anay vahoaka madinika fotsiny izany.
      Ny olana eto Madagasikara dia izao, misy esprit d’impunité manjaka eto @ firenena, de asiana fihaonana etsy sy eroa dia afaka mora² ny mpanao ratsy. Mahazo mody izay te hody fa aleo nyfitsrana hanao ny asany @ izay tandrify izany.

  • Apaisement et pardon avant toute élection
    27 juin 2011 09:13, par kotondrasoa (#3872)

    Le Gal Fidy sous l’ère de Ratsiraka était un laissez pour compte.

    Le Gal Fidy ayant participé activement aux évènements de 2002 a été emprisonné par Ra8.

    Le Gal Fidy est connu pour être un casse-cou.

    Le Gal Fidy exprime ici sa vision d’un Madagascar de demain, la vision d’un Madagascar prêt à avancer après un grand pardon.

    Savoir pardonner n’est pas donné à tout homme et je souhaite que chaque politicien se regarde dans un miroir avant d’insister sur la non possibilité d’une réconciliation.

    Qui de nos politiciens ne s’est pas trompé ? de la 1ère République jusqu’à maintenant ? Esory aloha ny andry eo imasonao, vao manala ny sombi-kazo eo imason’ny rahalahinao.

    • Apaisement et pardon avant toute élection
      27 juin 2011 10:54, Ravao (#5319) répond à kotondrasoa (#3872)

      Izay tsy nanota tamintsika no aoka hitora-bato ê !qui ose dire qu’il est clean ? Le pardon ? mon oeil ! c’est du passé ça ! Adino ve i Jodasy nanoroka ny Tompo ? En politique, derrière chaque accolade qu’on se fait, derrière chaque baiser qu’on se donne, il y a du Judas.les poignées de main, c’est de l’entourloupe comme en aïki-do ! Il nous reste la loi du talion.« ...tahaka ny amelanay izay nanao ratsy taminay. » Tu parles ! « pardon » : facile à prononcer mais impossible dans la pratique.

  • Apaisement et pardon avant toute élection
    27 juin 2011 11:14, par Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Apaisement,pardon,amnistie,réconciliation nationale,reconnaissance internationale,élargissement,des mots et des mots mais mettons un d’ordre dans tout ça :

    - réconciliation nationale :(pas parfaite) mais elle est matérialisée,actuellement par le Gouvernement de Transition de l’Union Nationale du Général Camille Vital.

    - élargissement-apaisement:manifesté par la présence des tous les pseudo-condamnés à des postes de la HAT,CT ,CST et mêmes ministériels (pas besoin de citer les récipiendaires) .

    - pardon ,Monsieur Marc RAVALOMANANA est parti sans dire au revoir à ses enfants pour préserver une certaine « tranquillité » parce qu’il a commis une erreur de transmission du Pouvoir.Les Malgaches doivent reconnaître ce geste de patriotisme,il n’a pas demandé à ses fans de faire des barrage ou de faire sauter des ponts pour sauvegarder son Pouvoir.

    - reconnaissance international:attendez la fin des élections admises par la C.I,actuellement,nous espérons un accompagnement international pour des raisons financières,autrement,nous pouvons dire « m.rd ».,foutez-nous la paix.

    - AMNISTIE,c’est le plus gros boulet.

    Qui a besoin d’une amnistie ?

    L’amnistie est une notion de droit public pénal,qu’on peut définir comme l’acte qui stipule que des fautes « PASSEES » devront être oubliées,et qui interdit à quiconque de les rechercher ou de les évoquer sous peine de « SANCTIONS »

    - C’est un acte législatif qui arrête les poursuites et supprime les condamnations.

    Le Parlement élu est dissous donc aucun acte législatif avant l’installation de la prochaine chambre élue.

    C’est assez surprenant que des « représentant-désigné-repêché » se prennent pour des députés,représentant du Peuple.

    D’autre part,pour ce qui concerne Monsieur Marc RAVALOMANANA,il est condamné par « contumace » par une juridiction incompétente.

    Il pourrait être jugé,en tant que simple citoyen,s’il touche le sol malgache,mais chacun doit prendre sa responsabilité sur tous ces incidents de février 2009.

    N’oublions pas que Monsieur Marc RAVALOMANANA n’est pas un simple citoyen mais un « ancien Président de la République Malgache ».

    UNE SITUATION DE CRISE NECESSITANT QUE TOUS LES ACTEURS DEVRAIENT ETRE PRESENTS AU TRIBUNAL, pour que la vérité éclate au grand jour.

    « Responsable mais pas coupable »

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa gmail.com

    • Apaisement et pardon avant toute élection
      27 juin 2011 11:55, Ravao (#5319) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

      Merci Basile, juridiction incompétente,elle l’est bien sûr. Je dirai plutôt achetée. Enfin les termes ne changent pas grand chose. et comment voulons-nous que M. Ravalomanana soit jugé comme il le faut si à tout moment on répète qu’il ne doit plus fouler le sol de ses ancêtres ? Donc , forcément, c’est par contumace. Ce qui est vraiment ridicule. Laissons-le rentrer au pays, le peuple tranchera. Voix du peuple, poix de Dieu, quoi !

  • Apaisement et pardon avant toute élection
    27 juin 2011 14:29, par ErnRAZ (#5140)

    L’apaisement doit être appliqué et ressenti de façon réciproque. Sinon ce sera toujours « ny tody tsa misy fa ny atao ro miverina » !

  • Apaisement et pardon avant toute élection
    27 juin 2011 14:44, par bema (#828)

    Le calme et l’apaisement sont indispensables pour qu’on puisse avancer mais naturellement, tout Pardon ou Réconciliation implique « reconnaissance de ses fautes » et c’est là le gros souci surtout sur le plan POLITIQUE. Misaotra Tompoko.

    • Apaisement et pardon avant toute élection
      28 juin 2011 02:18, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à bema (#828)

      bema,

      une question simple et sans provocation

      Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA a manifesté un retour volontaire au PAYS/Madagascar

      Mais pourquoi cette histoire de NOTAM,signé par un Ratsirahonana DG,par intérim de ...

      • Apaisement et pardon avant toute élection
        28 juin 2011 08:36, ErnRAZ (#5140) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

        Ravalomanana a manifesté son souhait de rentrer à Madagascar ! Mais quand il s’arrogeait tous les pouvoirs, il n’avait pas voulu non plus laisser rentrer d’autres exilés suite à son coup d’état de 2002. Parce quoiqu’on en ait dit, c’était un coup d’état ! Jusqu’à présent, il n’avait émis aucune demande de pardon à l’encontre de la Nation malgache en général et concernant ces victimes en particuliers. Et qui plus est, aucun de ses discours depuis 2009 ne contient une graine d’apaisement. En tout cas, ceux transmis par téléphone à Behoririka ne transpirent l’apaisement et le pardon. Quand est-ce qu’il comprendra et admettra qu’il avait fait beaucoup de torts à Madagascar et qu’il continue d’en commettre ? Une amnistie jamais n’effacera les sequelles de ses travers et fautes ! Et il pourrait en rajouter !

      • Apaisement et pardon avant toute élection
        28 juin 2011 09:01, bema (#828) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

        Basile Ramahefarisoa, je suis entièrement d’accord pour le retour de Ravalomanana mais sans FRACAS car le moindre risque d’insurrection qui peut venir aussi bien du côté de ses partisans que de ses opposants n’est plus permis. Madagascar n’a plus besoin de sang pour se stabiliser.Misaotra Tompoko.

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 444  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360