::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 06h27  :  12°C  :  Soleil et nuages épars
mardi 2 septembre 2014
 

 > Divers

La CUA et les coupures d’eau et d’électricité

Antananarivo est-elle sanctionnée ?

lundi 7 janvier 2008, par Randria N.

« La population d’Antananarivo ne doit pas être sanctionnée pour des raisons de stratégie politique », a déclaré le maire de la capitale, Andry Rajoelina, sur les ondes de la TV Plus, samedi soir au micro de notre consœur Onitiana Realy.

En effet, les coupures des éclairages publiques et la suspension des fournitures d’eaux au niveau des pompes publiques dans de nombreux arrondissements de la capitale peuvent être traduites comme telle. Pire, les coupures ont été effectuées d’une manière intempestive, sans qu’il y ait eu envoi de lettres de sommation, et unilatéralement par la Jirama au mépris de tout dialogue.

Arrêtage des comptes

« Nous nous attendions à une discussion au préalable au cours de laquelle les deux parties auraient pu dresser la balance des dettes et des créances, et procéder ainsi à l’arrêtage des comptes entre la commune urbaine d’Antananarivo (CUA) et la Jirama », a déclaré Andry Rajoelina. En effet, toujours selon lui, il est vrai que la facture de la CUA au niveau de cette société pour 2006 et 2007 s’élève à 3, 3 milliards d’ariary, mais la Jirama, pour sa part et pour la même période, aurait dû s’acquitter des droits de circuler de 717 millions d’ariary pour ses camions, outre le versement des surtaxes communales dans les caisses de la mairie. L’arrêtage des comptes aurait pu établir réellement « qui doit combien à qui ? »

C’est la première fois qu’une telle situation arrive au sein de la CUA et c’est la population qui est la première à en pâtir car selon les explications recueillies par la CUA auprès de la Jirama, les ordres viennent d’en haut. « Toutefois avec les promesses faites dernièrement par le chef de l’Etat de venir en aide à toutes les communes, je pense que ce problème ne tardera pas à être résolu », a souligné le maire qui a réitéré sa volonté de travailler de concert avec toutes les personnes voulant œuvrer pour le développement de la capitale ainsi que pour le bien-être de ses habitants.

La balle est ainsi dans le camp de la Présidence d’ou toute la population attend la concrétisation de cette assistance aux nouveaux maires tant déclamée dernièrement.

Monsieur le président, tirez le premier !


- Coups bas et malversations

Les coups bas contre la nouvelle équipe de la CUA existent bel et bien, a déclaré Andry Rajoelina. « Ils empirent même de jour en jour », a-t-il souligné. Ainsi, outre ces coupures qui constituent une grande première depuis que la commune existe, les agissements de certains employés s’apparentent à de véritables actes de sabotage. « Des mesures d’assainissement seront prises incessamment », a continué le maire de la capitale, « que ce soit au niveau du personnel qu’au niveau des méthodes de travail ».

A ce titre, un audit est actuellement en cours et, toujours selon le maire, de nombreuses « irrégularités » au niveau de la gestion des affaires de la commune ont été mises à jour. « En vertu de la transparence que nous avons institué comme mode de gestion au sein de la CUA, ces malversations seront étalées publiquement au moment opportun », a conclu Andry Rajoelina.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 124  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360