Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2016
Antananarivo | 19h26
 

Economie

Fiscalité

Ambatovy se défend

samedi 4 juin | Yvan Andriamanga

« L’Etat et les collectivités locales sont lésés par ces grands miniers multinationaux. Ces derniers gagnent un maximum mais l’Etat et les communautés locales ne gagnent que des cacahuètes » telle est le reproche qui revient le plus souvent à l’encontre des grandes sociétés minières en provenance des connaisseurs on non de ce secteur. A travers la porte ouverte à la gare Soarano, Ambatovy veut montrer entre autres que ce n’est pas toujours le cas. Aussi au niveau du fisc, Ambatovy paye à part la redevance 1-2% une quarantaine autres impôts, droits et taxes d’une valeur de 2.000 milliards d’ariary l’année. Le Nickel exporté par Ambatovy est le premier produit d’exportation de Madagascar qui représente 3% du marché mondial du Nickel.

Or, comme les autres matières premières, le cours du Nickel subit une forte baisse ces dernières années passant de près de 23US$ à 9US$ /tonne aujourd’hui. Le plus bas cours était de 7,29US$ / tonne au mois de février de cette année.

Ambatovy informe qu’il fait travailler 3 000 paysans et fournisseurs et emploie directement 9000 personnes.

19 commentaires

Vos commentaires

  • 4 juin à 10:31 | Babah (#9347)

    Oui et comme par hasard, tous les petits révolutionnaires faux nationalistes à la mode orange mais vrais racketeurs à la mode mafia des gros bras de quartier feignent de ne pas voir l’explication . Qu’est-ce que l’équipe de la HAT de l’époque n’a pas inventé pour aller soutirer de l’argent à Ambatovy ? Et sans autre légitimité que les armes et le pouvoir usurpé... Durant la même époque, quand Ambatovy a fait don de mobiliers à la nouvelle mairie de Tamatave, rehabilité et renovée par elle-même (Ambatovy), le petit parvenu de Domelina s’est cru en devoir de refuser ces meubles sous pretexte qu’ils sont de 2nde main : complexe typique de nouveau riche !
    Ensuite, pour embêter Rjao et le HVM, la même bande à Domelina, Resampa, Gista, Christine, Raholdina, Rossy, Betsiandraofa, Lyllison (la grosse racaille Mapar) a incité et financé la « grande » grève de revolte des employés « desherités » d’Ambatovy : le motif éteant que le salaire des gasy devrait être équivalent à celui de l’expatrié ! la grève a commencé quand la sécurité a surpris un employé dissimulant une banane après le déjeuner ... résultat : des centaines de renvois et de chômeurs car, comble de malhonneteté et de mauvaise foi, les meneurs de grève n’ont jamais voulu entendre l’alerte de la baisse du prix du nickel et ont crié dans tous les medias leur déni de la réalité ! Bon, les journalistes ont suivi comme d’habitude le discours des « nationalistes » protecteurs de l’intérêt national contre ces « menteurs et profiteurs » étrangers .

    • 4 juin à 11:28 | Paulo Il leone (#6618) répond à Babah

      Tonga Soa à la cour des miracles de l’Océan Indien !

      Vive la république de-non-droit de Lémurie, une et undivisible !

    • 4 juin à 15:03 | tgv_ihany (#9410) répond à Babah

      fa mba inona kay no mba fantatrao mikasika an’ambatovy ? valiny : tsisy. orinasa tena mampiasa ary manakatao ambatovy. fanaka efa niasa ve no omenao mba ampiasain’ny gasy ? marina hoe ny gasy zatra miafy nefa fanambaniana tanteraka izany satria ambatovy dia miseho tena manambola tokoa

    • 4 juin à 15:08 | tgv_ihany (#9410) répond à Babah

      tsy resaka karama mihintsy ny anton’ny grevi’ny mpiasa ary tsy nisy resaka politika fa rehefa tsy hainao lay sujet dia aza mi-commenter

    • 6 juin à 09:07 | sarah (#4600) répond à Babah

      Faut vérifier les sources, c’est pas du tout ça l’origine de ces grèves. Les employés nationaux n’ont jamais demandé à s’aligner aux expatriés sur le salaire. Entre autres, il y avait ces histoires de blessés et malades, pour les Malagasy on les laisse crever sur place alors qu’Ambatovy possède de superbes cliniques bien équipés...mais réservés pour les expatriés.

  • 4 juin à 13:57 | Isambilo (#4541)

    Quelle est la rentabilité d’Ambatovy pour les actionnaires ? Baisse et hausse des prix, y compris. Et quelle est la rentabilité pour l’état malgache. Et qu’en fait l’état malgache. Le reste n’est que détail.

  • 4 juin à 15:13 | Stomato (#3476)

    Je suis extrêmement étonné, l’auteur écrit : Or, comme les autres matières premières, le cours du Nickel subit une forte baisse ces dernières années passant de près de 23US$ à 9US$ /tonne aujourd’hui. Le plus bas cours était de 7,29US$ / tonne au mois de février de cette année.

    En demandant à Monsieur Google voici ce que je trouve :

    http://www.zonebourse.com/NICKEL-CASH-EUR-100-KG-2355921/ 836,25 € le 02/06

    http://www.finances.net/matieres_premieres/prix-nickel 8 361,50 USD/tonne le 02/06

    Ces deux sites étant consultés ce jour.

    Il est tout à fait normal de critiquer et d’accuser de tout et son contraire des sociétés qui investissent à Madagascar de s’engraisser sur le dos des malagasy, qui ne font rien par eux même en termes d’investissement, sans rien connaitre et sans même vouloir connaitre des réalités !
    Qui donc parlait de faire en sorte que l’école enseigne aux enfants le respect et la sagesse ???
    Que dire des grandes personnes, journalistes de surcroit ?

    • 4 juin à 20:34 | Albatros (#234) répond à Stomato

      Bonsoir Stomato,
      On peut aussi ajouter que les couts en personnel à Mada sont inférieurs à ceux de Nouvelle Calédonie.
      Ce qui laisse encore une bonne marge aux actionnaires !.

    • 5 juin à 00:55 | Stomato (#3476) répond à Albatros

      Oui, il est possible de l’ajouter.
      Mais si vous êtes salarié, acceptez vous de travailler sans avoir un salaire ?
      Si vous êtes à votre compte acceptez vous à faire cadeau de votre savoir sans avoir une rétribution ?
      Si vous avez de l’argent et que vous le confiez à un entrepreneur, acceptez vous de ne pas recevoir une rétribution pour l’argent qui lui permet de faire fonctionner son entreprise ?

      Certes il y a des cas où le gain pour celui qui prête de l’argent peut être jugé trop important.
      Mais si l’on tient comte du risque qu’il prend en prêtant son argent, n’est-il pas acceptable que ce risque soit payé ?
      Vous parlez d’une marge laissée aux actionnaires... Qui doit absorber les fluctuations des cours du nickel ? Pensez vous qu’il serait « juste » que ce soit aux salariés d’une entreprise de voir leur salaire (si faible soit-il !) varier en fonction des cours du produit vendu ?
      N’est-il pas un peu normal que les actionnaires aient un système de rétribution qui leur permet de lisser leurs dividendes en fonction des cours ?
      Avez vous réfléchi au comportement des actionnaires qui ne gagnent plus assez voire plus du tout ? Il se retirent de l’entreprise en revendant leurs actions.

      Le système socialo-communiste a fait ses preuves, il ne tient pas la route comme système économique. Philosophiquement parlant il est beaucoup plus satisfaisant que le système capitaliste, mais force est de constater que même en Chine le communisme est sérieusement teinté de capitalisme...
      Remarquez que depuis que l’homme est homme, il y a toujours eu des vainqueurs et des vaincus, des gagnants et des perdants...
      Avec parfois aussi des alliances après des guerres qui permettent de vivre en paix pendant parfois des périodes assez longues.

    • 5 juin à 17:59 | Ylmaz (#9598) répond à Stomato

      Voir le site ci-dessous, qui est le site officiel et fiable utilisé par tous les opérateurs dans ce domaine :

      http://www.kitcometals.com/charts/nickel_historical_large.html du 05/06/2016

      C’est vrai que le prix donné ici est en USD/lb mais si on le convertit, 1 tonne = 2204,62 lb, avec un simple calcul, on obtiendra à peu près ce que vous avez mentionné ci-haut : 8 400 USD /tonne, en date d’aujourd’hui. Je crois que l’auteur a fait référence au prix par Kg. Si on ramène son prix en le multipliant par 1000 (kg ==> Tonne), ça donne le même montant que le votre....

      Toutefois, l’analyse est correcte. Avant, le prix était plus de 23 000 USD la tonne donc une vraie dépréciation du prix de ce métal...

    • 6 juin à 07:32 | Stomato (#3476) répond à Ylmaz

      Je me réfère uniquement à ce qui est écrit dans l’article. « .... passant de près de 23US$ à 9US$ /tonne aujourd’hui. Le plus bas cours était de 7,29US$ / tonne »

      Vingt trois US dollars par tonne. Puis 7,29 US dollars par tonne ! (Il existe des normes internationales définies par l’ISO pour écrire les unités !!!)
      L’auteur doit savoir ce qu’il écrit sans faire la confusion entre un prix au kilo et un prix à la tonne.

      Vous croyez que l’auteur... sans pour autant en être sûr !
      Finalement comme tout malgache moyen qui CROIT dur comme fer que TOUS les étrangers qui investissent à Madagascar sont des escrocs.
      C’est bien un des drames du pays.

    • 6 juin à 08:28 | sanois (#8546) répond à Stomato

      je ne vais pas pleurer sur le sort d actionnaires .........mais toujours est il, qu ils font mieux que ceux qui jouent sur le cours de la monnaie (scripturale en plus !) ou autres speculations qui n apportent rien a l immense majorite mais pompes les revenus du travail..

      A Ambatovy
      .......8 milliards de §( au bas mot) d investissement
      ...........Production estimee au maximum a 60.000 tonnes de Ni par an
      ............En prenant un prix de vente de 10.000 § la tonne
      ............Chiffre annuel sur le Ni = 10.000 $x 60.000 : = 600.000 $
      ..............Recuperation de l investissement ( sans compter tous les FRAIS !!!) =
      ..................= 8.000.000/600.000 = environ 13 ans ( bien sur beaucoup plus !)
      ........................Duree estimee d exploitation : 30 ans
      .......................... :: : Les actionnaires sont loin d etre gaves !!

      Le pays n est pas capable de reparer ses nids de poule ................

    • 6 juin à 08:44 | Stomato (#3476) répond à sanois

      EXCELLENT votre calcul !

      C’est le genre de calcul qui a mené le pays dans le marasme où il se trouve.
      a) Vous ESTIMEZ l’investissement à 8M$.
      b) Vous considérez un prix arbitraire de vente du nickel, au mépris des chiffres fournis plus haut.
      c) Vous considérez un prix de vente constant sur 13 ans !!!
      d) Vous ne prenez pas en compte l’USURE des moyens de production (ça rapelle la JIRAMA et AIR MAD ne pensez vous pas ?)

      Tout cela explique pourquoi le pays ne peut réparer les nids de dinosaures des routes !

    • 6 juin à 09:00 | sanois (#8546) répond à Stomato

      Je suis estomaque stomato
      Vraiment a rire
      je simplifie bien sur ; car a mon avis vous etes assez loin de comprendre qu ici ,simplifier est bien necessaire
      Vous etes toujours dans les zones de brouillard c est bien plus facile et non constructif

      Donc a vous de bien nous expliquer etant donne qu Ambatovy semble bien etre l investisement le plus important a mada. donnez nous vos explications detaillees pour eclairer note lanterne

      Avec tous mes remerciements !!!!!!!!!

    • 6 juin à 11:56 | Stomato (#3476) répond à sanois

      Tant mieux si je réussi à vous faire rire, cela doit être nécessaire pour survivre à Madagascar en ce moment.
      Selon vous il est indispensable de simplifier ?
      Et selon vous simplifier à l’extrême en niant toute vérité économique de base ?
      Pour cela ce serait à moi de rire de votre stupidité, mais cela me fait plutôt pleurer et m’incite à plus de compassion pour une personne forcément intelligente car capable d’avoir les ressources financières pour avoir une connexion internet et savoir (à peu près) s’en servir...
      Si pour vous je suis dans le brouillard c’est certainement parce que vous êtes dans le coaltar !
      Tout comme vos dirigeants depuis des lustres.

      Quelles explications aurais-je à donner sinon que à cause de cet article, dans lequel l’auteur confond les dollars par kilo avec les dollars par tonne permet aux lecteurs peu critiques d’avoir un avis complètement faussé, comme vous l’êtes.

      Pourquoi l’auteur n’exprime-t-il pas le prix de vente du nickel en FMG par année-lumière ?
      Et puis pourquoi ne corrige-t-il pas son article ?

    • 7 juin à 09:34 | sanois (#8546) répond à Stomato

      Vous devrier relire ou peut etre lire La Fontaine (Jean de)
      C est un excellent exercice de remise de pendules a l heure

      Sinon Esope chez les ancetres

  • 6 juin à 09:01 | sarah (#4600)

    personnellement, je ne suis pas trop pro-transition. Mais ça a quand même porté ses fruits l’exigence de TGV à l’époque qu’Ambatovy reserve une certaine somme pour les activités sociales. Ambatovy appelle les projets sociaux les actions financées par cette somme, il y en a 16 si je ne me trompe pas dont le Bazary Be à Toamasina, le marché à Moramanga, etc. Donc, si on ne les a pas forcé il n’y aura pas ces projets, mais seulement l’achat de quelques poules et un ou deux ordinateurs pour les Communes, pour faire le tampimaso.

    Pour l’environnement, c’est une autre histoire. Ambatovy fait tous son possible pour ne pas ébruiter la pollution à Toamasina, combien d’habitants de la capitale de Betsimisaraka sont au courant que leur parc à résidus fuit ? que des contaminants s’infiltrent tranquillement dans la nappe phréatique et qu’Ambatovy a fourni des « eaux vives » depuis des mois aux populations aux alentours de ce parc ? Espérons qu’il va en fournir à toute la population quand leurs eaux ne seront plus potables.

    • 6 juin à 12:05 | Stomato (#3476) répond à sarah

      D’accord avec vous, si des aspect environnementaux et sociaux ont été pris en compte lors de la définition et de la réalisation du projet Ambatovy c’est une très bonne chose.

      Si les dégâts environnementaux dont vous parlez existent vraiment la raison est peut être dûe à l’inexistence de structures de contrôle à Madagascar.
      Le parc à résidus fuit ? Quels contrôles ont été faits lors de sa construction ?
      Des prélèvements sont-ils faits et analysés régulièrement par un organisme d’état et par un autre qui est indépendant ? Je suis certain de la réponse, hélas.
      Pourquoi ne pas demander à Ambatovy de construire une unité de traitement des eaux usées de ses sites ? Bien entendu il faut que le contrat initial ait prévu des travaux additionnels en cas de non respect de la clause de respect de l’environnement. Si ce n’est pas le cas autant récolter les larmes de vos yeux pour avoir de l’eau buvable.

  • 6 juin à 22:17 | natôssurne (#9602)

    Et je vous demande,comment nos decendants nous jugerons dans 30 ans,nous,jeunes aujourd ’hui.On sait qu il y a un gros risque environementaux a ce projet,controlable et evitable,si on s y prend bien dès maintenant,et surtout n oublié jamais « ’s en fou de nous,c est du busness,chacun negocie ce qui est mieu pour lui,les leurs,le flouz (comme tt lmond) ,les notres ........ » A bonne entendeur,euh.......salut !!!!!

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 281