::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 00h29  :  18°C  :  Clair de lune très nuageux
jeudi 23 octobre 2014
 

 > Economie

Prix du riz

À la hausse

jeudi 20 septembre 2012

Fait marquant de la semaine du 10 au 14 Septembre, selon le rapport de l’Observatoire du riz au niveau national et par rapport à la semaine précédente, les prix du paddy, du riz blanc local et du riz importé ont augmenté. Les hausses de prix ont été observées dans de nouvelles régions, notamment la SAVA et l’Androy. Les variations ont été de l’ordre de +2% pour le paddy et de +1% pour le riz blanc local et le riz importé. Les cours moyens pondérés au kilo ont été de : 650 ariary pour le paddy, 1150 ariary pour le « vary gasy », 1210 ariary pour le « makalioka », 1190 ariary pour le « tsipala » et de 1290 ariary pour le riz importé.

En effet, l’Observatoire du riz d’expliquer que concernant le paddy, cette situation est liée à l’épuisement progressif des stocks de paddy dans la majorité des régions. Pourtant, comparé à la même période de l’année dernière, ce prix a baissé de 30 Ar/kg.

Cette augmentation du prix du paddy a été surtout constatée au niveau des zones productrices telles qu’ Andapa qui a enregistré une hausse de plus de 12% et Miarinarivo avec un taux d’augmentation de 6%. Ils ont pourtant enregistré une baisse de prix auprès de certains districts comme celui de Marovoay ; celle-ci s’explique par une offre importante auprès des décortiqueries.

Pour le riz blanc, une légère hausse de 1% a été constatée. L’offre a baissé dans les grands marchés (diminution en quantité de riz commercialisée et en nombre de vendeurs). Cette situation est liée d’une part à l’entrée progressive de certaines régions en période de soudure et d’autre part à l’insécurité. Par rapport à la même période de 2011, le prix a augmenté de 45 ariary le kilo pour le riz blanc local et de 60 ariary le kg pour le riz importé. Une baisse respective de 8% et du 4% du prix du riz local à Antsiranana I et Mahajanga I.

Par rapport à la semaine précédente, la baisse a continué à Antsiranana I. Elle est liée à l’abondance de l’offre en provenance de la région Sofia, puisque cette région est en période de récolte du « vary jeby ». Quant à Mahajanga I, la baisse de prix s’explique par la baisse de 8% du prix du « tsipala » et l’abondance du riz commercialisé.

Au niveau des districts, le prix le plus fréquemment pratiqué au niveau des 119 districts a été de 1400 ariary depuis la semaine précédente. Douze districts ont affiché un prix moyen par kilogramme supérieur ou égal à 1400 ariary.

Quant au riz importé, celui-ci a été commercialisé au niveau de 14 régions, principalement dans les zones littorales Est, Nord est, Hautes Terres et la partie Sud de Madagascar. Il a aussi continué à être commercialisé dans la région Menabe. Une hausse de 4 à 7%, liée à l’insuffisance de l’offre en riz importé a été constatée dans les régions Androy et Diana. Une situation qui provient également d’une offre insuffisante suite aux problèmes d’approvisionnement causés par l’insécurité.

Recueilli par Haingo

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 8 réactions Lire les commentaires
  • À la hausse
    20 septembre 2012 10:19, par plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Il s’agit en fait d’un glissement annuel propre à la période de soudure, donc rien d’alarmant contrairement à ce qui s’était passé sous d’autres gouvernances où le kilo du riz blanc a dépassé la barre fatidique de 2000Ar dans la localité d’Ambanja ( un record à mettre sur le tableau de performance de l’Ex.).

    • À la hausse
      20 septembre 2012 10:34, RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à plus qu’hier et moins que demain (#6149)

      Tous les « GOUVERNANTS respectifs » ont eu des problèmes du prix du riz avant la période de la soudure.
      Chacun essaye de « SPECULER ».
      C’est le « PROFIT IMMEDIAT ».

      Basile RAMAHEFARISOA
      1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

      • À la hausse
        20 septembre 2012 13:10, rabri (#2507) répond à RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

        Basile,

        Pour approfondir nos réflexions sur l’éternel problème du riz à Mada, sachez que le riz est :
        * pour les gouvernements successifs, un produit POLITIQUE pour administrer
        * pour les collecteurs et les riziers, un produit COMMERCIAL car ce sont eux qui en bénéficient le plus
        * pour la plupart des paysans, un produit CULTUREL (plusieurs proverbes le confirment) et NON COMMERCIAL (certains ne gagnent que les 60% de l’heure d’ouvrier dans lez zones franches pour produire 1 kg de riz)

        Je propose ce sujet à traiter par un groupe d’étudiants composés d’Agro, d’Economie, de Sociologie et de Droit et qui doit déboucher sur des propositions concrètes pour résoudre l’éternel problème sur le riz. Leurs tuteurs ou encadreurs des mêmes filières devraient être complétés par un ou 2 ANTHROPOLOGUES. Cette étude porterait sur 2 ou 3 ans et devrait être dotée d’un financement solide (on contrôle bien que le financeur n’a aucun lien direct ou indirect avec les multinationales fabricants d’engrais chimiques et de pesticides)

        Je suis persuadé ( et je rêve pour qu’il se réalise un jour !) qu’une telle étude, purement ENDOGENE, sortira des SOLUTIONS PERENNES que les quelques conférences internationales de 2 à 3 jours par des soi-disants experts internationaux, COUTEUSES et qui N’APPORTENT RIEN !

        • À la hausse
          20 septembre 2012 15:24, Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à rabri (#2507)

          A quelques mots pres , ce que propose rabri ressemble aux propos de l’AEOM
          (Association des etudiants d’origine malagasy) en ... 1975

          Vous vous rendez compte rabri ... 37 ans

          Esperons que dans cinquante ans Madagasikara trouvera la ’paix’ avec son riz

  • À la hausse
    20 septembre 2012 10:40, par RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    « SI » on paye bien nos producteurs de riz,nous n’avons pas besoin d’importer du « RIZ ».
    Basile RAMAHEFARISOA
    1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • À la hausse
      20 septembre 2012 23:54, bbernard (#6880) répond à RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

      Le problème principal n’est pas le prix payé aux producteurs même s’il est important pour ceux-ci.
      Le principal problème vient de ce que le riz malgache, de très belle qualité, part à l’exportation parce que des spéculateurs, ceux-là même qui dirigent le pays, s’en mettent plein les poches. Ensuite, ces mêmes personnes achètent du riz de mauvaise qualité, voire des brisures, pour le revendre à la population. Comme ils n’en achètent pas assez pour permettre au peuple de se nourrir, des ONG sont contraintes d’importer du riz pour le redistribuer. Le problème, c’est que ce riz est séquestré par les autorités qui veulent se charger de la redistribution. Celle-ci commence par eux-mêmes et leurs famille et une partie de ce riz gratuit est même revendue par les services de l’état chargés de la redistribution qui s’en mettent ainsi doublement plein les poches.
      Voilà le vrai problème du manque de riz et du prix du riz à Madagascar.

      • À la hausse
        21 septembre 2012 00:35, rabri (#2507) répond à bbernard (#6880)

        Arrrrrrrrrêêêêêêêtez M’sieur bbernard ! j’ai suivi un peu ces derniers temps vos commentaires mais en étant blanc, vous n’avez que DES IDEES NOIRES !!(désolé)
        Documentez-vous bien sur le problème du riz à Mada pour ne pas passer à côté de la plaque comme vous faites.

        Certes, il a encore exportation du riz de luxe malgache mais epsilon par rapport au volume importé et pas aux raisons que vous évoquez là. Je connais des associations de paysans du côté du lac Alaotra qui exportent bien du riz de luxe très prisé par les américains

        Comme je dis sur un autre forum, pour connaître Madagascar et son peuple et ses us et coutume, il faut le « boire », le « manger », le « chanter » et danser avec mais pas l’imaginer avec des à priori

        • À la hausse
          21 septembre 2012 12:37, bbernard (#6880) répond à rabri (#2507)

          Désolé mais mes propos, même s’ils sont dérangeants pour les vrais malgaches, sont appuyés sur des articles parus dans la presse économique depuis longtemps déjà. Et je n’ai pas parlé des stocks de riz qui ont pourri dans des hangars parce que l’armée refusait de le distribuer pour faire monter les prix. Ce n’est pas du « morbidisme » mais la triste réalité et la famille au pays en est victime.

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 140  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360