Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 02h32
 

Société

Gouvernance

90% de la population dénoncent l’ampleur de la corruption

vendredi 23 octobre 2015 | Léa Ratsiazo

Quasiment toute la population malgache, près de 90% estiment que la corruption prend une ampleur phénoménale d’une année sur l’autre. C’est entre autres l’une des révélations de la dernière enquête de l’Afrobaromètre. Cette grande majorité de la population estime que cette corruption mine gravement le pays, donc le développement. Les services publics dans leur ensemble et les fonctionnaires sont pointés du doigt par les enquêtés. Dont en tête de liste la chaîne judiciaire dans son ensemble c’est-à-dire les forces de l’ordre (police et gendarmerie) ainsi que la justice. Suivie par les membres du gouvernement et les membres de l’Assemblée nationale.

Le directeur général du Bianco (bureau indépendant anti-corruption), Jean Louis Andriamifidy, note que non seulement son département n’a pas assez de moyens pour mener à bien ses missions mais en plus il n’y a pas assez de volonté politique pour lutter contre la corruption. Des réformes du secteur judiciaire et de la sécurité (récemment) sont censées être mises en œuvre pour assurer la bonne gouvernance et lutter contre la corruption. D’où une première tentative, avortée, du ministère de la Justice pour affecter des magistrats. Mais ces derniers n’ont pas accepté ces affectations et leur syndicat est allé voir le Chef de l’État en personne. Finalement cette première tentative de réforme est abandonnée. Et la corruption au niveau de la justice continue de plus belle. La réforme sécuritaire n’a aucune chance de réussir tant que la chaîne judiciaire est dans cet état de « corruption permanente ».

Le gouvernement et l’Assemblée nationale sont considérés aussi comme des corrompus de haut niveau par les enquêtés de l’Afrobaromètre. Leur attitude et leur performance ou non performance dans leur ensemble aussi ne plaident en rien pour eux.

Quand nous disions que « la lutte contre la corruption consiste à signer des conventions et à organiser des ateliers » ! Sur terrain, rien.

151 commentaires

Vos commentaires

  • 23 octobre 2015 à 08:50 | zaho (#699)

    Vous êtes gentille quand vous écrivez 90%. Les 10% restants sont donc les corrupteurs qui trouvent cela tout à fait normal. Ce n’est pas demain que nous arrêterons ce fléau chez nous, hélas. L’article parle de la justice et des forces de l’ordre. Je crois qu’on a oublié les douaniers qui font partie du peloton de tête. Bon courage citoyens.

    • 23 octobre 2015 à 09:03 | Noue (#2427) répond à zaho

      rien à voir avec vos 10% de corrupteurs ! Il faut comprendre la signification de 90% de la population qui dénoncent l’ampleur de la corruption.

    • 23 octobre 2015 à 09:09 | hrrys (#5836) répond à zaho

      La corruption atteint la haute sphère de l’État....Et comme on dit : l’exemple vient d’en haut , du haut jusqu’en bas les malagasy sont corrompus jusqu’à la moelle

    • 23 octobre 2015 à 09:39 | Zama (#3497) répond à zaho

      on ne parle jamais des kanara (karana). les agents du fisc deviennent très très riches, l’économie malgache entre les mains des kanara, et j’en passe. PRENDS UN PEU DE RECUL ET REFLECHISSEZ BIEN SVP. LES AFFAIRES ENTRE LEURS MAINS....D’OU CORRUPTION. AVEZ VOUS VU DES KANARA TRAINES AU TRIBUNAL OU BIANCO ??? MDR

    • 23 octobre 2015 à 09:56 | nash (#4185) répond à Zama

      C’est toujours la faute aux autres... Les « karana » ne seraient-ils pas responsables des déboires de la Jirama, d’Air Madagascar, du mauvais état des routes, de la sécheresse dans le Sud, des inondations à Antananarivo, ne seraient-ils pas aussi derrière les dahalo de toutes régions, etc ?..

    • 23 octobre 2015 à 10:31 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Zama

      Il faut poser la question du circuit financier des « KARANA » et « des »CHINOIS« et même des »HOMMES/FEMMES« d’affaires »MALAGASY"==AVEC== la complicité des organismes financiers nationaux et internationaux.
      - "IL Y A CORRUPTION :
      - avec vol
      - et sans vol".Point barre !

      PARLER TOUJOURS DE CORRUPTION,c’est fatiguant tant qu’on n’a pas les réponses des circuits financiers...

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 octobre 2015 à 10:33 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à hrrys

      Avez-vous quelque de sérieux à nous dire ?
      Merci d’avance.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 octobre 2015 à 10:55 | zaho (#699) répond à Zama

      Dernièrement, je suis arrivé à Nosy Bé en provenance d’une île de l’océan Indien. Le douanier qui était là, m’a dit ceci en malgache « amboary nao zaho, tsy biafiko entagna nao » . Zaho namaly« Sokafa valise telo io ». Pour ceux qui ne parlent pas le malgache« tu m’arranges, je n’ouvre pas tes bagages » ma réponse « vous pouvez ouvrir les 3 bagages ». Le douanier n’était pas content du tout et c’était le dernier de mes soucis. Du coup, il n’a rien ouvert, et il a mis des croix sur mes bagages et je suis passé. Imaginez ce qui se passe quand les gens (tous, sans exception : karana, chinois, malgaches, vazaha, .....etc) partent de Madagascar avec des douaniers pareils. On vous casse les pieds pour 1l de miel de trop(pour information, vous n’avez le droit d’exporter pour votre consommation personnelle que 2litres de miel maximum) alors que certains sortent des kd d’or de Mada avec la complicité de nos dirigeants.

    • 23 octobre 2015 à 10:56 | zaho (#699) répond à zaho

      Lire « kg d’or »

    • 23 octobre 2015 à 10:57 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Tu m ’en fais un de « quelque de sérieux » pour un trisomique 43 : qui ne l’ a jamais été !

    • 23 octobre 2015 à 11:07 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ouais c ’est la fôte aux circuits financiers, jamais aux racailles que vous défendez !
      Et les questions : posez les aux enfoi-és que vous défendez, ils l’ ont eu & placé ou le pognon : votre ratsyraka & bandit pour les 25 ans à venir ???
      ECRASEZ-VOUS ./

    • 23 octobre 2015 à 11:10 | Jipo (#4988) répond à zaho

      Vous avez entièrement raison de mettre le doigt / ce « détail de l’ histoire », encore la fôte aux zétranzés qui viennent corrompre nos zentils douaniers , yen a marre de touzours accuser les ressortissants gasy , blanc comme neige, qui ne demande qu’ un pourboire ./

    • 23 octobre 2015 à 11:17 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à zaho

      Vous venez d’où ???? Exactement !
      Merci d’avance !

    • 23 octobre 2015 à 11:22 | Takebo Ramasy (#9258) répond à hrrys

      MBOLA TSY FANTATRA FOANA VE RY MPITONDRA FA :

      Moteur d’1véhicule = Toekarenan’i Madagasikara
      Corruption = Fuite de carburant
      Corruption = Décharge la batterie
      Corruption = Pollution de l’air par l’échappement
      Corruption = Goujons non serrés...

      Mamono antsika miadana ny CORRUPTION = HOMAMIADANA

      Ny tena mahagaga fa ny chauffeur sy ny mécaniciens mihitsy no tsy miraharaha ny fuite de carburant, batterie déchargée, pollution, goujons dessérrés... nefa DIA MBOLA SAHY MITONDRA IHANY--- POLITIQUES GASY = OLONA TOA INONA LOATRA RE REHEFA MIASA E ?

    • 23 octobre 2015 à 11:30 | Takebo Ramasy (#9258) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      CIRCUIT FINANCIER DES ETRANGERS = WALL STREET TSARALALANA

      LEURS AMIS TRES PROCHES COMPLICES = MALAGASY BE VONINAHITRA SY BEKIBO

      VICTIMES= MALAGASY MILA RAVINAHITRA SY FISAKIBO

      LES FAISEURS DE DECISIONS POUR LE CHANGEMENT = MALAGASY BE VONINAHITRA SY BEKIBO ARY TENA VOKY MANDOA MIHITSY— Tsy RE NDRY ZAREO IZANY Sondage « Corruption » izany---

      DEMAIN : MBOLA HO HITANAREO NY FACTURES FA HASIRA BE MIHITSY AN ? ANDRASO KELY F’AZA KIVY E !

    • 23 octobre 2015 à 11:36 | Takebo Ramasy (#9258) répond à zaho

      01KG GOLD = USD 36,000

      2 TONNES VOLAMENA DIA AZO 1VOLANA MONJA = TAPITRA NY DELESTAGE A MADAGASCAR MANDRITRA 10TAONA

      NAHOANA NO MITROSA E ? NAHONA NO MISAFIDY NY HITROSA ? SATRIA TSY AMPY FAHAIZANA SY KELY HERIMPO VE ?
      SATRIA TSY MITSINJO NY MAHANTRA VE ?
      SATRIA MISY KOPAKA ISASAHANA VE ?
      SATRIA TSY AZONAO ANTSAINA NA TSAPANAO NY FIOVANA RAHAMPITSO AN...

    • 23 octobre 2015 à 13:05 | zaho (#699) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ceci n’a aucune importance, mais comme vous êtes curieux, je venais tout simplement de l’Ile de La Réunion, département français.

    • 23 octobre 2015 à 13:18 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à zaho

      Revenant de la « Réunion » cela veut :« MIHETSENA ».
      Le Douanier était sincère avec « VOUS »...Il devinait déjà ce que vous avez dans vos valises alors,il allait droit au but.
      Vous passez votre temps à critiquer les « DOUANIERS » mais vous les existez ==sans cesse==et sans limite.

      UN PEU DE MODESTIE DE VOTRE PART,cela vaudrait mieux !la prochaine fois.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 octobre 2015 à 13:38 | zaho (#699) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Désolé Basile, je ne comprends pas où vous voulez en venir. Soyez plus précis dans vos propos. Je ne suis pas originaire de la capitale, cela veut dire quoi « MIHETSENA ? Cela veut dire quoi »être sincère avec vous ? Je ne critique pas les Douaniers Basile, à moins que vous les soutenez dans leurs manœuvres. Je veux qu’ils fassent leur boulot, rien que leur boulot, ni plus, ni moins. De plus, vous écrivez : UN PEU DE MODESTIE DE VOTRE PART, cela vaudrait mieux la prochaine fois. Cela veut dire QUOI ? J’attends avec impatience votre REPONSE.

    • 23 octobre 2015 à 14:01 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à hrrys

      A vous lire, on dirait que tous les Malagasy ont tous fait les H.E.C (*) ?

      HEC est un label de qualité et une marque déposée !

      (*) Hautes Études de la Corruption.

    • 23 octobre 2015 à 14:21 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Takebo Ramasy

      Elle est bien imagée votre définition de la corruption et ses conséquences.

      A méditer.

      - Quelles solutions ?

      La corruption peut être aussi :
      « Mettre quelqu’un dans sa poche en remplissant discrètement les siennes »

      - Une solution artificielle fondée sur l’élimination des poches de tous les habitants de Madagascar est-elle suffisante ?

    • 23 octobre 2015 à 14:25 | Tsisdinika (#3548) répond à Takebo Ramasy

      Mba atoroy anay ny ahitanao izany volamena 2 tonnes azo anatin’ny 1 volana monja izany fa efa betsaka no nikaroka fa tsy nety nahita !! Sa izy ireo angamba no nandra ?

      Mba valio koa hoe rehefa hita ary izany toerana izany dia iza no hitrandraka azy ? Fonksionera ve sa miaramila sa iza no alefa hiasa ? Ireny mantsy mandray karama nefa tsy manao na inona na inona.

      Ohatran’ny hadinontsika mantsy hoe gasy tantsaha anie no ankamaroan’ny mpanivana volamena (tsy misy taratasy izy amin’io sady tsy mandoa hetra) ka izay hitany eo dia amidiny 80.000 Ariary ny grama fa tsy omeny anao fotsiny satria hoe harem-pirenena. Efa nanandrana ihany ny fanjakana hanangona sy hividy volamena tamin’ny 1994 tany tamin’ny alalan’ny comptoir fa tsy nahahovoka satria ambany vidy loatra hoy ny mpanivana dia aleony mivarotra any an-kafa.

      Aleo mihitsy ianao no manomboka azy Ramasy dia manaraka fotsiny izahay ato afara a !

    • 23 octobre 2015 à 15:07 | Takebo Ramasy (#9258) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      LA THEORIE DE CORRUPTION A MADAGASCAR
      Efa misy mahay sy mahafantatra tsara na dia tsy manao aza ny olona sasany.

      Ohatra iray :
      CORRUPTION N°01 : RESSOURCES FINANCIERES - dépenses excessives et Il limitées, anarchique, incontrolable, non verifiable, inauditable, sans régulation cohérente, cela-va-de-soi, la loi de détenant de pouvoir signataire, gestion irrationnelle, usage de fonds contraire à l’objectif, sortie de fonds de façon reflexive, usage de délai excessif mais irrationnel, incompétence flagrante doublement masquée par la corruption et le silence complice voire triplement par les usages profanes des religions...

      Solution :
      USAGE DE GARROT

    • 23 octobre 2015 à 15:24 | Takebo Ramasy (#9258) répond à Tsisdinika

      VOLAMENA 1TONNE MAHERY ISAMBOLANA = ANONTANIO RATSIRAKA FA FANTANY IZANY ARY ETO MADAGASIKARA IHANY (voir archives audio)

      Fa maninona rehefa misy ny IDEE dia ny MODALITES D’ EXECUTION izay atao mihitsy détaillées ary ampiarahina amin’ny fisalasalana no aroso avy hatrany.

      Hoy ianao 1994 dia Comptoir de l’or tsy nahomby,
      Hoy aho hoe 1994 voir QUID 1994 fa 6 600Tonne d’or no lasan’ny FRANCAIS nandritran’ny colonisation...

      Ny Toerana misy ireo +60% = Faritany Fianarantsoa (ireo toerana tsy amboarina ny lalana sy be dahalo ireo ary lazaina fa mahantra)

      TENA POSSIBLE RAKOTO A, FA ODIANA FANINA NY FANAOVANA AZY SATRIA SAO DIA TAFA LAY GASY E !

      Mbola HO TAFA IO GASY IO E !

    • 23 octobre 2015 à 15:26 | hrrys (#5836) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Quelques choses de sérieux ????
      Un certain Basile se fait exiler ( c’est à dire volontairement )en France et jusqu’ au jour d’aujourd’hui il ne songe même pas rentrer au pays pourquoi ??????? Ill n’ y aurait plus de place ( boulot ) pour lui à M/ar car il semblerait qu’ il est incompétent ....et si tous les incompétents tiennent la manette du pouvoir ou bien siègent dans les hautes fonctions de l’Etat le résultat serait le mm qu’ aujourd’hui.Voilà un exemple sérieux en ce qui concerne de ces expà de La France , des USA ...Ils sont presque tous parachutés .

    • 23 octobre 2015 à 15:28 | hrrys (#5836) répond à Takebo Ramasy

      Any Chine tompoko au poteau ireo tsy valahara mpanao kolikoly ireo , eto @tsika kosa lasa andriamanitra kely daholo izy reo ........

    • 23 octobre 2015 à 15:29 | hrrys (#5836) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      MDR (mort de rire !!)

    • 23 octobre 2015 à 15:58 | Robby (#9217) répond à Zama

      Ataoko amin’ny teny gasy mihintsy, mandehana jereo eo Antaninarenina manomboka eo am tournant colbert hatraty amin’ny parking pergola en face bijouterie rehetra iny, feno fiara luxes bedabe mijanona eo efa ho 20 tsy sahin’ny polisy esorina nefa dia misy polisy efa ho firy eo Antaninarenina, nesorindry zareo koa ny plaque stationnement interdit, feno azy ny trottoirs rehetra ! fa apetraho amin’ny toerana tsy azo ijanonana na eo amin’ny manoddidina eo aza ny fiaranao malagasy, fa tonga de voasintona ny papier tsy misy resaka ! Tsy misy handehanana intsony, ny agents de sécurité am’le bijouterie le gasy kely moa mbola manao ny ataony koa nefa efa tery dia tery ny lalana, Mampalahelo ! satria karana manambola ireo !!!!

    • 23 octobre 2015 à 17:07 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à zaho

      Honnêtement,je vais être sincère avec « VOUS ».
      Vous venez de la Réunion,vous n’allez pas me dire que vous avez fait des courses à la Réunion.
      Des courses légales ou illégales.
      TROIS VALISES DÎTES-VOUS ?
      Votre droit de bagages (-en KG-),entre la Réunion et Nosy-Be.
      Ce n’est pas à MOI que vous pouvez raconter quoique ce soit !

      Je ne continue pas dans mes commentaires.S’il y a de la corruption,à Madagascar,ce n’est pas la faute des douaniers , des magistrats et des policiers,c’est de votre « FAUTE AUSSI ».Point barre !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 octobre 2015 à 18:52 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Takebo Ramasy

      Pour continuer dans le votre analogie

      Un president, tout juste élu il a 2 ans est comme quelqu’un qui vient d’avoir son permis de conduire Malagasy.

      - L’instauraion d’un « permis présidentiel à point » ne serait-il opportun pour eviter de conduire le pays dans le décors ? Comment ?

      http://www.midi-madagasikara.mg/faits-divers/2015/10/10/ambohimiandra-4x4-mpanaraka-ny-praiminisitra-nivadika-ambony-ambany/

      Il y a aussi la question concernant les voyageurs comme vous et moi. S’l y a un problème, nous risquons de « mourrir » aussi avec le Chauffeur et son aide de camp. Comme « Il n’y a que le pouvoir qui arrête le pouvoir » disait Montesquieu.

      - Allons nous rester les bras croisés ou allons nous nous organiser pour prendre notre part de responsabilité vers le « zero » corruption ? Comment ?

      - "Ny erikerika ve mahatondra-drano ?

    • 26 octobre 2015 à 08:30 | zaho (#699) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Je comprends mieux les gens qui vous traitent de tous les noms Basile car vous n’avez rien compris. J’ai quand même le droit d’avoir 20 valises si je veux. Je ne vois pas où est le mal là-dedans. Le douanier ouvre les valises et il taxe tout ce qui doit l’être. Je suis désolé Basile, si les douaniers sont corrompus, ce n’est pas de notre faute, en tout cas pas de la mienne. Je vous dis ce que je pense car vous défendez les corrompus de Madagascar. Je tiens à vous le faire savoir Basile, en provenance de la Réunion, vous avez droit à une valise de 23kg en soute, une deuxième de 23kg maximum en soute que vous payez 70€ et un bagage cabine de 8kg. C’est pour cette raison que je vous parlais de 3 valises. Pour ta culture, le bagage cabine est aussi une valise dont les dimensions L+l+H ne doivent pas dépasser 115cm. Arrêtez de défendre les douaniers malgaches. Merci. Je vois que vous n’avez pas répondu à ma première question. Mais ce n’est pas grave.

  • 23 octobre 2015 à 09:06 | Noue (#2427)

    le jour où leurs poches sont bien remplies , peut-être qu’ils se pencheront sur la corruption ? le problème c’est tia kely loatra dia atao daholo izay ahazahoana izay azo atao na dia efa samy mahafantatra aza fa tsy mety sy tsy rariny.

  • 23 octobre 2015 à 09:12 | Gérard (#7761)

    Ce joli mot « écolage »dissimule une des pratiques les plus destructrices du service public

    « l’écolage » c’est la « redevance » qu’un chef d’administration réclame à un candidat qui postule à un emploi dans son service

    comment s’étonner, ensuite que l’ex candidat, une fois en poste, ne reproduise les mêmes pratiques ?

    Il s’agit là d’une version « tropicale » de la « vénalité des charges » pratique de l’ancien régime, opposée à la« méritocratie », qui est l’un des facteurs qui a conduit à la révolution de 1789.

    qu’on se le dise !

    • 23 octobre 2015 à 09:18 | hrrys (#5836) répond à Gérard

      « écolage » dites -vous ????? Oui , ’suis d’accord , la raison pour laquelle la machine administrative ne tourne plus . Y a que des hommes ou femmes qui y sont parachutés à la place qui ne leur convient pas du tout ....
      Je me souviens bien une DG de la fop emprisonnée à cause de falsification de diplôme

    • 23 octobre 2015 à 10:25 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à hrrys

      hrrys

      Qui n’a pas falsifié quelque chose à Madagascar ?

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 octobre 2015 à 11:40 | Takebo Ramasy (#9258) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      FALSIFICATION A MADAGASCAR

      SATRIA TSY NIOMANA
      SATRIA TSY NIEZAKA
      SATRIA TSY LAITRA TENENINA
      SATRIA NANADINO ANATRA
      SATRIA NANADINO AN’I KAKY SY NENY NEFA TE HO TAFITA BE...
      SATRIA KAMO
      SATRIA VERY NY FINOANA
      SATRIA VERY NY SOATOAVINA
      SATRIA MIOLONOLONA IRERY
      SATRIA MIHEVITENA HO VAHINY LAVA FA TSY TOMPONY
      SATRIA TSY MBA MITSINJO NY HOAVY...

      MBOLA HO FOANA IZANY

    • 23 octobre 2015 à 12:45 | Menalahy (#9072) répond à Takebo Ramasy

      Je vous félicite d’avoir troqué votre clavier QWERTY en clavier AZERTY : j’arrive à comprendre vos opinions qui ne sont pas dénuées d’intérêt.

      Mais j’ai une question à vous poser : pourquoi criez-vous alors que nous sommes tout ouïe pour apprécier vos idées. Auriez-vous peur d’être noyé dans le flot des contributeurs ?

      Vos posts en majuscules n’ont aucune raison d’être et votre abus de l’utilisation des majuscules piquent les yeux.

      Ayez pitié des yeux de vos lecteurs car ils comptent éviter la fatigue oculaire.

      Bien à vous.

    • 23 octobre 2015 à 13:25 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Menalahy

      L’utilisation du MAJUSCULE est pour MOI,un signe de mécontentement.
      Pour MOI,il est libre d’écrire en Majuscule.Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 octobre 2015 à 14:15 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Tout le monde peut utiliser des majuscules mais entre « utiliser à bon escient » pour souligner un propos et « en abuser », il y a une grande différence.

      L’internet possède aussi ses codes de convivialité, entr’autres :

      - ne pas critiquer ceux qui font des fautes d’orthographe,

      - ne pas abuser des majuscules car cela équivaut à « crier dans la vie réelle ».

      Un texte écrit entièrement en majuscules relève, par conséquent, d’un manque de savoir-vivre et du non respect de ses lecteurs.

      Que diriez-vous si quelqu’un, DANS LA VIE REELLE, crie en s’adressant à vous pour exprimer ses opinions et ses colères ?

    • 23 octobre 2015 à 15:31 | Takebo Ramasy (#9258) répond à Menalahy

      Namana MENALAHY !

      Tsy mba tsara ve VISIBLE, CLAIRE, CAPITAL, COURAGEUX !!! toy izay invisible, sombre, miniscule, froussard e !!!

      Fahazarana fotsiny fa tsy matahotra débat na mivantana mifanatrika na antsoaratra e !

      Ao fa tsy ratraiko intsony ny masonareo e ! Miala tsiny indrindra !

    • 23 octobre 2015 à 16:06 | Takebo Ramasy (#9258) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile,
      MAJUSCULE= mécontentement ?
      MINISCULE Alors= Happiness ?

      Pour moi, ce n’est qu’une question de MISE EN VALEUR DE CE QUE JE VEUX DIRE— CELA NE REFLETE AUCUN SENTIMENT SPECIFIQUE.

    • 23 octobre 2015 à 19:55 | Menalahy (#9072) répond à Takebo Ramasy

      Ry Namana Takebo Ramasy,

      Ny toerana rehetra izay hiainantsika dia misy lalàna mifehy azy daholo mba tsy hisian’ny korotana sy ny fisavorovoroana.

      Ny fifanajàna no fototry ny fandriampahalemana sy ny fihavanana. Raha tsy misy ny fifanajàna dia tonga tonga ho azy ny disadisa maro samihafa.

      Sanatria tsy niteny aho hoe matahotra ny fampiadian-kevitra hianao.Isika rehetra tonga eto amin’ity serasera ity dia samy miaro ni heviny daholo.

      Aza matahotra amin’ny hoe tsy ho hitan’ny mpandray anjara amin’ny ady hevitra hianao Ranama, fa eto amin’ity serasera ity dia misy olona tena manam-pahaizana mihitsy amin’ny fitsikerana izay antsipirihiny voasoaratrao.

      Tena niofana amin’izany izy ireo ka rehefa tonga ny fotoana tiany handrodànana anao dia ho avaokany amin’ny antsiprihiny izay nety ho voasoratrao. Eny fa dia tsy misy fifandraisany aza ireo izay soratra nataonao ireo amin’ny fiampangana tsy marim-pototra hataony.

      Amin’izay fotoana izay hianao vao tonga saina ka hanao hoe : « hay ve mba misy mamaky hiany izay kely mba nosoràtako ? Hay ve dia misy olona marary an-doha mihitsy ka mialona sy mankahala ahy kanefa tsy nanao na inona na inona taminy ny tenako » ?

      Ny kilalao mbola ho ela ary ny manetsa be koa mbola ho avy : aza maika hianao Ranamana fa mbola hiainanao koa izany.

      Ary misaotra anao eram-po, eran-tsaina fa lehilahy feno fahendrena hianao ka mahay manaja ny soatoavin’ity serasera ity fa tsy manao botonlony na mivatravatra amin’ny fihetsikao.

      Misaotra ê. Mankatelina. Soava dia.

    • 24 octobre 2015 à 07:02 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Menalahy

      Menalahy !
      Si...tout « malgache » ait votre conception de « savoir-vivre » tout irait mieux à Madagascar.
      - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale »-
      NOUS EN AVONS BESOIN POUR VIVRE HEUREUX.

      Misaotra tompoko.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 24 octobre 2015 à 13:14 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile,

      - Nos ancêtres étaient attachés au Fihavanana, le vrai, où le respect de l’autre n’était pas un vain mot et où l’entraide existait.

      Lorsqu’on devait passer devant quelqu’un, surtout une personne âgée, on s’inclinait, avec un bras touchant presque la terre, et on disait : mangata-dàlana, Tompoko ô.

      Ce mot « Tompoko » n’était pas un signe de soumission mais un signe de respect (fifanajana).

      Quel enfant malagasy dit encore « Tompoko » quand il s’adresse à un adulte, à part les enfants issus de famille pauvres et les enfants de la campagne ?

      Le Tompoko est devenu une manifestation de soumission au lieu d’être un signe de respect de l’autre.

      Ayant séjourné à l’étranger pendant quelques années, quand je suis revenu au pays, j’ai été très mal à l’aise quand des personnes rajoutaient « Tompoko » à leur phrase.

      Ma à l’aise car n’étant plus habitué à ce mot quand je suis dans la famille élargie, j’avais l’impression que ces compatriotes se rabaissaient devant moi qui n’en demandait pas tant.

      J’en ai eu les larmes aux yeux et quand j’ai failli leur demander de ne plus ajouter ce « Tompoko » à leur phrase, ma femme m’a conseillé de ne pas le faire car c’est une coutume que je dois respecter.

      - Il paraît que dans les temps anciens, quand une famille était frappée par le deuil, c’est tout le village qui venait apporter son aide. Les uns avec des denrées alimentaires, les autres par des aides matérielles.

      Car lorsqu’un tel malheur arrive, on sait très bien qu’en plus de la douleur de la perte d’un être cher, il y a aussi les problèmes issus de ce deuil qu’il faut gérer.

      Plus tard, quand l’argent est arrivé dans la vie de nos ancêtres, les Ntaolo, ces entraides sont devenues plus rares car les gens ont cru que l’argent les remplaçait.

      Ce fut le début du Famangiana Manjo où chacun apporte son obole.

      - Notre problème, à nous les Malagasy, c’est de ne pas avoir su garder notre Soatoavina et notre Kolontsaina. Nous avons préféré adopter tout ce que le colonisateur nous a apporté. Nous n’avons pas été forcé de le faire, nous l’avons fait de notre plein gré parce que « c’est moderne » ou parce que nous avons un désir de singer le colonisateur.

  • 23 octobre 2015 à 09:51 | jangobo (#8776)

    La corruption mine notre développement. La chaîne judiciaire est pointée du doigt, en commençant par les services responsables des enquêtes préliminaires à toutes interventions de la Justice.

    Il est maintenant temps de parler de l’indépendance de la Justice ; une entité qui ne sera pas sous la coupe de l’Exécutif. Beaucoup de gens ont peur de cette indépendance ; certains même évoquent des motifs futiles comme : tout le monde est obligé de se lever lorsqu’ils entrent au Tribunal, pour contrer cette indépendance judiciaire.

    Seuls, les politiques craignent cette mesure car ils ne pourront plus contraindre les magistrats à leur bon vouloir.

    De plus, les entités comme BIAnCo, IGE, IGA, IGGN ne devront pas être sous les ordres directs du Président. Il faut savoir que jusqu’à présent, ils doivent recevoir un ordre de mission du sérénissime Rajao, avant de pouvoir agir.

    Les policiers et les gendarmes, tous comme les Communes, reçoivent chacun une part sur les interventions (contraventions,…) mais ce n’est pas effectif dans les faits, d’où la nécessité d’une célérité dans la remise de ces droits aux intéressés pour qu’ils ne soient pas tentés de recevoir directement leur dû des contrevenants.

    En parlant de cette activité génératrice de sous pour policiers et gendarmes, je ne sais si les grands chefs y ont pensé au point de vue statistiques pour les contraventions mais il faut y penser s’ils veulent éradiquer la corruption.

    Mettez la brigade d’Ampanotokana. A longueur d’année, il y a des gendarmes qui effectuent la vérification des voitures qui y passent, à raison de 200 voitures par jour. Combien de voitures reçoivent une contravention et combien paient dans le mois ces contraventions. A combien se montent les recettes de la Commune dans l’année ?

    Si les Mairies ne reçoivent rien, annulez ces postes avancés inutiles et qui ne participent même pas à la lutte contre les dahalo ; pour faute de moyens selon eux. En plus, ils osent dire que ce n’est pas leur mission.

    Enfin, les forces de l’ordre doivent avoir aussi chacune une Direction, responsable de réprimer la corruption au sein même de leurs services : une police des polices et un gendarme des gendarmes.

    • 23 octobre 2015 à 10:22 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à jangobo

      Trop d’organisme ==« INUTILE »==à Madagascar,comme le Bianco.
      Ce dernier publie en sousmain ses PV pour alimenter « MADAGATE » par exemple.
      C’est violer le secret de l’instruction.Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 octobre 2015 à 10:57 | Isandra (#7070) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ils l’ont divulgué parce que les tenants du pouvoir compte le faire comme affaire classée, sans suite,...!

    • 23 octobre 2015 à 11:22 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Isandra

      ISANDRA !
      Vous me plaisez bcp !
      Un organisme de ce genre ne mérite pas d’exixister !Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 octobre 2015 à 11:25 | Eloim (#8244) répond à jangobo

      Bonjour,
      « La corruption mine notre développement ».
      - En parlant de développement, nous devrons raisonner en terme de coût, qui est le coût de la corruptions afin de se soustraire avec le développement de notre pays.
      - Le coût de la corruption : les citoyens sont obligés de payer les services qui devraient être gratuits ; les abus des politiciens corrompus grèvent les budgets nationaux ; les dépenses publiques sont faussées dans la mesure où les tenants du pouvoir décisionnaire recherchent des activités qui peuvent potentiellement rapporter de gros pots-de-vin comme les grands project de travaux publics ; les investissements directs étrangers sont contrecarrés tant que les entreprises rebutent à s’engager dans des pays où l’environnement est incertain ; et les économies souffrent.
      - Le coût de la corruption n’est pas seulement monétaire. Il se paye par la perte de confiance des usagers et la répugnance des citoyens à s’engager dans la société. La corruption a souvent des liens avec le crime organisé et elle est générée voire prospère dans les conflits et les guerres. En effet des niveaux élevés de corruption peuvent accroître la probabilité qu’un conflit se prolonge ou que la guerre ne reprenne dans un pays qui vient d’en sortir. - Les efforts pour s’attaquer au changement climatique peuvent également être sapés par la corruption tant que des pots-de-vin sont versés pour ignorer la réglementation en matière de protection de l’environnement et continuer à faire des profits.
      - La sécurité nationale et les valeurs mêmes de la démocratie sont ébranlées tandis que la réalisation des objectifs de développement est menacée.
      C’est pourquoi nos bailleurs EXIGENT comme CONDITIONS SINE QUA NON d’obtention des accords pour des financements, fonds et aides divers la lutte contre la corruption, avec les autres critères sur l’état de droit, la démocratie et la bonne gouvernance.

    • 23 octobre 2015 à 12:55 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Oui, trop d’oranismes et trop de sigles pompeux qui ne servent qu’à noyer le poisson, surtout le gros poisson.

      Le citoyen lambda et même les fonctionnaires concernés ne savent plus à quel organisme se vouer ou s’adresser.

      Qui ne se souvient pas d’une affaire sur les Bois de Rose qui est arrivée jusqu’au Tribunal mais celui-ci a relaxé les présumés trafiquants (des gros) sous prétexte que le MInistère de l’Environnement ne s’est pas porté partie civile ?

      Depuis, l’affaire a été classée même si le Bianco s’en est ému publiquement en prouvant qu’il a suivi toutes les procédures requises pour ce genre d’affaire.

    • 23 octobre 2015 à 13:06 | rakoto-neutre (#8588) répond à jangobo

      Bonjour

      Gendarme des gendarmes, police des polices et j’en rajoute = JUGE DES JUGES =
      Beaucoup de ces fonctionnaires ont fait SERMENT SOLENNEL, mais un serment bidon, et ces directions est-ce qu’on peut ésperer qu’elles ne soient pas corrompues, je crains le pire.
      Ce sont ces fonctionnaires gendarme, police, juge,qui sont les mieux payés et rémunéres mais surtout les SUPER-CORROMPUS, POURQUOI ? Puisque ce sont eux qui tiennent et appliquent la loi.
      Cette loi doit être REFORMEE ET APPLIQUEE A CE QUI L’ENFREIND.

      A MADAGASCAR CE SONT LES JUSTES QUI AILLENT CROUPIR EN PRISON SI ON OSE PORTER PLAINTE A CES INTOUCHABLES.

    • 23 octobre 2015 à 13:36 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Eloim

      Une question simple :
      - Pour une aide de 54 Millions de dollars,par exemple :
      - COMBIEN DE CETTE SOMME SERAIT ARRIVEE A DESTINATION ?
      Demandez à Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA qui avait bénéficié de l’effacement des « DETTES » et des aides internationales à gogo !
      Malheureusement,certains de ses proches sont passés==au-delà.
      (-J.Sylla et l’ancien Ambassadeur de Madagascar à Paris-).
      En quelques « ANNEES » ,on peut s’enrichir en bien maîtrisant la « CORRUPTION SANS VOL ».

      - "A combien s’évalue-t-elle la fortune de la famille Marc RAVALOMANANA,après 07 ans de Pouvoir et 05 ans d’exil doré en Afrique du Sud ???

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 octobre 2015 à 13:39 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à rakoto-neutre

      - « INTOUCHABLES » n’existent pas.
      ILS ONT DES BONS et LOYAUX AVOCATS" qui partagent le fruit de la corruption.
      REGARDEZ LA PSEUDO-AVOCAT DE MONSIEUR LE PRESIDENT MARC RAVALOMANANA,ELLE MANGE DANS TOUS LES RATELIERS.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 octobre 2015 à 14:06 | Eloim (#8244) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      J’ai connu Marc Ravalomanana depuis plus d’une trentaine d’année en tant qu’opérateur économique avec le feu Herizo Razafimahaleo. Tous les deux qui ont joui le financement de la Banque Mondial pour leur performance dans les affaires.
      A la veille de son entrée dans l’arène politique, comme candidat à la Mairie d’Antananarivo ville, la Capitale, il a écrit noir sur blanc lors de sa candidature qu’il est en possession, dans son compte, la somme de 1.000 Milliards de Fmg, et on a pu vérifié ça.
      Combien d’usines compte-t-il le Groupe Tiko ? Ce groupe emploie combien de personnes ? ...
      En résumé, il est déjà RICHE avant d’entrer en scène POLITIQUE. En même temps, il a du talent en BUSINESS !

    • 23 octobre 2015 à 14:17 | Menalahy (#9072) répond à Menalahy

      Lire :

      Oui, trop d’organismes

      Et non :

      Oui, trop d’oranismes

      Mais je pourrais aussi remplacer par « trop d’onanismes ».

      mdr

    • 23 octobre 2015 à 15:17 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous dites - LOYAUX ABOCATS -,Je dis que même 1%de cex avocats ne sont justes,ils font mèches aved les huges et les procureurs.
      Ills ne font leur job que pour ceux qui ont de l’argent.
      A Madagascar si le tribunal décide de vous faire payer 20 millions pour dçmmage, un avocat pourrait intervenir en complice avec le juge et de vous denander de leur verser 10 millions sans se préoccuper du reste.

    • 23 octobre 2015 à 15:56 | Takebo Ramasy (#9258) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile,
      MADAGASCAR EST TRES SURCHARGE D’ORGANISMES avec des OBJECTIFS INCOHERENTS ET DES AVANTAGES UNILATERAUX...
      pour nous inonder de fatigue et flou AFIN QUE ceux qui véhiculent DES INFORMATIONS « FAUSSES » règnent à Madagascar---

      STATISTIQUES ZERO
      VERITE ZERO
      INTELLIGIBILITE ZERO
      EFFICACITE ZERO
      MAIS GASPILLAGES 100/100

    • 23 octobre 2015 à 15:59 | Takebo Ramasy (#9258) répond à Eloim

      Eloim,
      Je suis désolé pour vous car VOUS ETES INONDé DE DEFINITION/THEORIE basée sur les REALITES DES PAYS RICHES

      On n’est pas de même avis, car on ne sort pas d’une même EPP

    • 23 octobre 2015 à 16:39 | Eloim (#8244) répond à Takebo Ramasy

      Lorsqu’on commence à faire des analyses quel qu’elles soient, vous devrez partir de la définition et c’est à partir de la définition que vous fondez toute votre théorie. Ensuite toutes les hiérarchies du fondamentalisme de la dite théorie : les lemmes, les théorèmes, les principes, les postulats, ... tout un tas de terminologie. J’en passe !
      Apporter ma contribution à mon avis c’est de me faire comprendre, non de me faire connaître. Pour cela, j’utilise tout le peu que j’ai pour DECORTIQUER le sujet en question afin que mes arguments ou mes idées comprennent les maximum de possibilités qui passent dans ma tête. Alors, c’est ainsi comme je travaille. J’aime l’ « infiniment petit », les quarks car c’est le domaine de ma prédilection.
      Malgré mon « HUMBLE NAIVETE », je crois que je me « fait comprendre ».

    • 23 octobre 2015 à 17:20 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Eloim

      Il y a un milliardaire (-économique-) sur ce bas monde mais il est criblé de « DETTES ».Point barre !
      Je connais un peu la « BANDE » à Herzo et j’ai même crié oh !quel scandale en voyant le vidéo pour sa campagne électorale présidentielle.
      IL EST TOMBE PARCE QU’IL A VU « trop gros » que son ventre.
      Eloim,
      Je serais curieux de voir l’origine des fonds de commerce de tous ces « OPERATEURS ECONOMIQUES »,à Madagascar.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 octobre 2015 à 23:19 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Parceque vous ne mangez pas à tous les râteliers ???

    • 24 octobre 2015 à 01:27 | ramaso (#7441) répond à Eloim

      Oui ELOIM RAVALOMANANA a du talent en business,il a le sens des affaires,et aussi ce dynamisme de lancer des entreprises,et il a la confiance des investisseurs qui vont le soutenir pour monter cet ABBATOIR a ANDOHATAPENAKA, et que ce regime veut empecher pretextant y construire des projets presidentiels pour accueillir la francophonie en 2016 ! Et apres ? Je suis contre les critiques disant que RAVALOMANANA se comporte tjrs comme un president,c´est faux il se comporte EN CHEF D´ENTREPRISES qui veut contibuer au developpement de MADAGASCAR il l´a bien dit,mais des mauvaises langues disent qu´il veut le pouvoir,il ne faut pas mettre les batons dans les roues de celui qui veut faire quelque chose pour le pays,LES KARANAS ET LES CHINOIS prennent des terrains et constuisent sans problemes,et en detruisant les habitations DES VAHOAKA KELY accuses de constructions illegales,la CORRUPTION regit tout a MADAGASCAR,la reussite sociale-economique-et autres.

    • 24 octobre 2015 à 07:16 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Eloim

      1 000 milliards de FMG environ 60 Millions de dollars.
      Si je ne me trompe pas avec un départ de 20 Millions de dollars de « CADEAU ».
      A cette époque,j’ai suivi les circuits financiers à Madagascar (-étatiques et/ou internationaux-).
      Les fortunes d’Herzo et de Marc Ravalomanana ne sont pas tombées comme « ça »..à cette époque.« LA CORRUPTION (-avecou sans vol-) ETAIT AU SOMMET DE LA PYRAMIDE ».Fin de commentaire !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 23 octobre 2015 à 10:19 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Malheureusement :
    - « LA JUSTICE » est pointée du doigt.
    Pour MOI,c’est une erreur parceque pour appliquer la « JUSTICE »,il y a ==une procédure==à suivre.Si vous n’êtes pas soutenu/défendu par un « AVOCAT »,vous avez ==déjà==perdu la moitié de votre affaire.
    DONC IL FAUT DE L’ARGENT POUR SAISIR LA JUSTICE.
    Si votre affaire n’est pas rentable pour ==la publicité==d’un avocat,ce dernier ne vient pas à votre secours « GRATUITEMENT ».
    ALORS N’ACCUSEZ PAS TOUJOURS LA JUSTICE.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 octobre 2015 à 11:15 | koukoulampy (#6913) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Encore un qui n’a rien compris au fonctionnement de Madagascar... on n’est pas en France Basilou

    • 23 octobre 2015 à 11:15 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      NE DEFENDEZ PAS TOUZOURS L’ INKONPETENCE !!!

    • 23 octobre 2015 à 11:46 | Takebo Ramasy (#9258) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      ARRETEZ D’ACCUSER LA JUSTICE, LES GENDARMES, LES POLICIERS..

      N’OUBLIEZ PAS QU’ILS NE SONT PAS LES SEULS PROBLEMES DE CORRUPTION DE CE PAYS

      CAR IL Y A AUSSI
      DES ADMINISTRATEURS
      DES ELUS
      DES NOMMES
      DES RELIGIEUX
      DES HAUT DIRIGEANTS INACCESSIBLES
      DES VOYOUS INVISIBLES
      DES JEUNES DIPLOMES
      DES VIEUX LOUPS

    • 23 octobre 2015 à 13:34 | rakoto-neutre (#8588) répond à Takebo Ramasy

      Bonjour

      CE SOMT CES POLICIERS, CES JUGES ET GZNDAR,MES QUI SONT LES PLUS REMUNERES MAIS SURTOUT LES SUPER-CORROMPUS.

    • 23 octobre 2015 à 13:45 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à rakoto-neutre

      Même en FRANCE,j’a côtoyé « PAS MAL DE GENDARMES MALGACHES » de tout grade.
      En particulier lors de l’événement de la rue Paphaẽl,à Paris.
      Je suis loin de partager vos opinions sur les « GENDARMES MALGACHES ».
      C’est le corps le mieux formé et le respectueux des corps Militaires.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 octobre 2015 à 14:39 | Tsisdinika (#3548) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ah oui ? Et ces gendarmes que vous avez « côtoyés », ils avaient peut-être le grade de GP2 et qu’ils avaient l’habitude d’assurer le PR (Police de la Route) Rue Raphaël ?

    • 23 octobre 2015 à 15:18 | Maestro (#7313) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ça se voit que vous ne CROYEZ que ce qui vous arrange. Tous les Gendarmes ne sont pas Mauvais mais une grande partie surtout ceux qui ont fait la lèche au DJ bac -5 méritent la Justice Populaire car eux ils ont failli à leur mission de veiller à la population pendant la période de la Transition. Des noms ? On ne va pas aller jusque là car il va falloir virer beaucoup de Monde alors.

    • 23 octobre 2015 à 15:42 | Takebo Ramasy (#9258) répond à rakoto-neutre

      PAS FORCEMENT LES PLUS REMUNERES NI LES SUPER CORROMPUS...

      MAIS ce sont les Justice, Gendarmes, Policiers TOUCHENT DIRECTEMENT ET FREQUEMMENT les VICTIMES (MALAGASY MADINIKA) qui ont été SEULEMENT écoutées par les enquêteurs..

      Pour moi, LA JUSTICE, GENDARMES, POLICIERS sont LES DERNIERS INSTRUMENTS pour changer la vérité en saleté...MAIS qui sont leurS COMMANDITAIRES ???? Quel est LEUR RANG sur l’AFROBAROMETRE ?
      INVISIBLE NON ?

      Ha !ha !ha ! VOLANKAKAFOTRA E !

    • 23 octobre 2015 à 15:59 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Voyons Basile, il y a exception, il u a les honn€tes mais la plupart sont des pourritures. Le savez-vous que ce sont ces gendarmes souillés qui falsifient les papiers et passeports des bovidés appréhendés par les dahalo, ils arrivent même à changer la couleur de la peau de ces boeufs voléx.

      J’ai des amis gendarmes et ils m’ont parlé que depuis leur formation au camp que leur supérieur leur enseigne la pratique corrompue. Ils ont parlé aussi des quotas que les généraux obtiennent lors du concours d’entrée à l’école de la gendarmerie. Le savez-vous ? DES MILLIARDS !!

      Durant la transition combien RAVALOMANANA Richard a -t-il gagné en temps que CHEF.

    • 23 octobre 2015 à 17:24 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      - avenue Raphaẽl PARSI XVl e

    • 23 octobre 2015 à 18:42 | rakoto-neutre (#8588) répond à Takebo Ramasy

      Dia mba handeha ho aiza ity firenentsika ity.
      Dia tsy hisy Filoha JADONA, nefa HENDRY, hampihatra io lalana io.
      Tahinao ry Zanahary
      inty Nosin-drazanay inty
      Hiadana sy ho finaritra
      He sambatra tokoa izahay.

      55 taonan’ny volan-kakafotra
      Tsy mandaitra lay vavaka fa mivavaka @ sampy ( LE CHEF ) ny Malagasy MPADY SEZA.

    • 23 octobre 2015 à 20:13 | Menalahy (#9072) répond à rakoto-neutre

      Toa variana any amin’ny toerana hafa ity Zanaharinao ity kah.

      Efa fito ambindimampolo taona (57 ans) izao isika no niantso azy io mba hitahy ity Firenenstika ity kanefa aiza izay fitahiana vitany ?

      Sa ny fandohaliantsika sy ny fandadizantsika no azo lazaina ho fitahiny ? Tena efa mandeha rà mihitsy ny lohalika ka mba asio fiantrana re Tompoko ô.

      Tokony hovàna io Hiram-pirenena io ka tsy asiana fitenenana izany Zanahary na Fivavahana mandemy ny saintsika ary indrindra ny sain’ny vahoaka madinika mitrongy vao omana.

      Mampahonena.

    • 23 octobre 2015 à 23:20 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      « pour MOI » : qui c ’est ce KON ?

  • 23 octobre 2015 à 10:30 | koukoulampy (#6913)

    Ô Corruption, ma chère...
    ces 90% sont ceux qui la pratique tous les jours. C’est devenu culturel. Quand vous êtes devant soit-disant « une impasse administrative » on vous dira, je connais quelqu’un qui peut faire ça pour telle somme et très vite...

    Exemple vécu :
    j’ai dédouané en 2008 une Citroen C5 pour un ami, en voie normale. j’en ai eu pour environ 27M fmg à l’époque. Une autre personne a été convaincu à coté par quelqu’un pour faire sortir une Peugeot 806 (et non 807 !) pour 25M. Elle l’a donc suivi pour au final payer 47,5M fmg... 5 personnes à payer !

    • 23 octobre 2015 à 15:45 | Takebo Ramasy (#9258) répond à koukoulampy

      Koukoulampy ô !

      Angaha tsy hain’ny KOKOLAMPY ny mandrava ny CORRUPTION.... Io zany ny fetrany satria mitantara ny zava-misy fotsiny an !

    • 23 octobre 2015 à 16:27 | koukoulampy (#6913) répond à Takebo Ramasy

      Omeo vola aloha za dia ataoko zay mety :)

  • 23 octobre 2015 à 10:58 | I MATORIANDRO (#6033)

    Mba ahafahan’reto fitondrana mitanjaka @ tsy fahombiazana @ lafiny rehetra reto milaza fa tsy dia ratsy loatra ny fafana misy eto an-tanana dia toa mety ihany io antontan’isa io !

    Ohatra :
    Eto Toamasina dia misy lehibe-n’orin’asa sahy milaza fa voavidiny ny sampan’draharaha rehetra misy eto, ny polisy rehefa asaina manao famotorana ty olona ty de milaza fa isan’ny be lamosina eto an-tanana ty olona ty ka tsy azo kasikasihina, ny mpiasa sy ny sampandraharaha ao @ fitsarana dia lazain’ty olona ty fa voavidiny h@ tainy !

    Averina ihany fa raha reto forongon-dry hery vay manta reto no andrasana hanao dingana @ fanafoanana mian-dalana @ ty loza mivantana ty dia tsy hisy raha manjary mihintsy eto !

    Ho fanombohana ny ady @ ty resaka ty de aleo aloha FOANANA ny BIANCO !

    Samia velon’aina !

    • 23 octobre 2015 à 13:08 | Menalahy (#9072) répond à I MATORIANDRO

      Des « be lamosina » et des « tsy maty manota », ce n’est pas ce qui nous manque.

      Mais même quand ils sont pris la main dans le sac ou lorsqu’il est de notoriété publique que c’est un pédophile, le be lamosina a déjà assuré depuis bien longtemps ses arrières et son derrière en arrosant les hautes sphères avec son fric et la population par des « actions sociales ».

      Le be lamosina devient « bienfaiteur ». Quelle ironie du sort ! .

  • 23 octobre 2015 à 11:11 | Saint-Jo (#8511)

    La corruption dans ce pays est un sport national depuis très-très longtemps.

    Bien sûr, les Gasy qui détiennent un pouvoir, même le plus petit des pouvoirs, sont des corrupteurs passifs. [ceux qui reçoivent les « cadeaux »]

    Et les corrupteurs actifs sont presque tout le monde, c’est-à-dire ceux qui ont besoin d’un service qui devrait être gratuit ou à des frais bien moindres que ce qu’on leur demande en réalité.

    Mais les plus gros corrupteurs dans ce pays sont bien évidemment les ... Karana. [Ah ! ça la fout mal à certains que je le dise ainsi, de façon très directe, hein] .
    C’est normal que ce soit eux les plus gros corrupteurs, car ils disposent de montagnes d’argent à ne plus savoir quoi en faire ! Pour eux la corruption active est une sorte d’investissement.

    Rappelez-vous : lors de la prestation de serment du DJ à Mahamasina, une tribune entière était réservée aux Karana !

    Une chose qui me semble étrange aussi : actuellement, nos voisins Karana disposent de la protection 24h/24 de deux gendarmes.

    • 23 octobre 2015 à 12:00 | jangobo (#8776) répond à Saint-Jo

      Saint-jo,

      Evidemment, il ne peut y avoir de corruption sans corrupteurs.

      Eloim parle du coût de la corruption. Vous parlez de l’origine de la corruption ; il est donc clair que nous ne saurions nous en défaire sans trouver comment éviter que les agents de l’Etat soient corrompus.

      Une des mesures serait de rémunérer le fonctionnaire à sa juste valeur.

      Une autre serait de renforcer la législation pour que les lois soient vraiment coercitives et dissuadent le futur corrompu de s’y atteler (tsy mahaleo sarany ny vidiny).

      Autre chose, Saint-jo, votre calcul est-il un attrape-nigauds ou y a-t-il une logique à suivre ?

      Entre autres, j’ai demandé si parmi les bêtes à quatre pattes, il y avait celles qui venaient du parc à boeufs de Mara Niarisy. Et ce dernier, où est-il maintenant ? Toujours libre parce qu’il nous représente ?

      Et la suite de 1972 ?

      Je suis de cette génération, j’ai été parmi les premiers blessés et suis passé par la pharmacie Ratsarazaka et je garde encore en moi un débris de grenade lacrymogène qui était en verre en ce temps.

    • 23 octobre 2015 à 12:09 | caro (#7940) répond à Saint-Jo

      Bonjour Saint-Jo,

      Vous n’avez pas fait, effectivement, dans les dentelles. Votre post peut être, si l’on veut, comme du kitoza : mateza roritina !

      • « … les Gasy qui détiennent un pouvoir, même le plus petit des pouvoirs,… » : vous allez à l’hopital, votre chambre n’est pas « balayé » si vous faites semblant d’oublier la « politesse ». Vous allez séjourner quelques jours dans un Hotel, pareil, et on vous dit, « ne dites rien au patron fa samy gasy izao ve… » ;

      • « … corrupteurs actifs sont presque tout le monde, c’est-à-dire ceux qui ont besoin d’un service qui devrait être gratuit … » : y a des enseignants de la brousse qui viennent au Ministère des finances chercher leurs rappels de salaire car depuis plus d’un an qu’ils ont eu une promotion leur salaire restait au même montant. Tant que la patte n’est pas graissée, le service trouve toujours de quoi faire reculer le dossier, et ça peut aller jusqu’à UN AN, voire DEUX !

      • « Mais les plus gros corrupteurs dans ce pays sont bien évidemment les ... Karana » : il suffit de comprendre pourquoi ils ont financé avec des sommes astronomiques le coup d’Etat . « C’est normal que ce soit eux les plus gros corrupteurs, car ils disposent de montagnes… » ;

      • « … lors de la prestation de serment du DJ à Mahamasina, une tribune entière était réservée aux Karana ! » : je crois que vous avez oublié de citer celui qui s’était fait écarter par les gardes du corps de Rajao juste après l’investiture, un karana qui s’était manifesté beaucoup très près sa présence comme pour dire « chuis là ! » ;

      • « … nos voisins Karana disposent de la protection 24h/24 de deux gendarmes. » : camarade, c’est un service qui se paie et pour afficher une démonstration de prostitution de service public, vous n’en trouverez pas mieux. Une image de la pauvreté dont la royauté dans ce pays n’est pas une découverte et sans qu’elle ne soit la préoccupation des gouvernants.

    • 23 octobre 2015 à 12:23 | caro (#7940) répond à jangobo

      Bonjour Jangobo,

      « … il y avait celles qui venaient du parc à boeufs de Mara Niarisy. Et ce dernier, où est-il maintenant ? Toujours libre parce qu’il nous représente ? » :

      Vous avez intérêt à vous asseoir pour éviter de tomber en syncope pour lire ce qui suit.

      Les députés du Malagasy Miara-Miainga – la formation politique de Hajo Andrianainarivelo - dont est issue Mara N. demandent au Président de l’Assemblée de ne pas voter la loi de Finance 2016 si l’affaire Mara n’est pas inscrite à l’ordre du jour, alors que cette séance doit être exclusivement réservée à l’examen de cette loi.

      En outre , dans cette affaire, le moyen de défense de ce député, n’est pas sur le fond - c’est-à-dire sur la contestation du bien fondé ou non de l’irrégularité de la présence de ces « 4 pattes » dans son parc -, mais juste sur la procédure, c’est-à dire la manière dont le constat a été effectué.

    • 23 octobre 2015 à 12:42 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      « lors de la prestation de serment du DJ à Mahamasina, une tribune entière était réservée aux Karana ! »

      Arrêtez de raconter n’importe quoi ici,...

      J’y étais lors de cette investiture inoubliable,...laquelle a marqué la fin de la dictature,...j’ai vu pas mal des Malagasy et des étrangers non Karana à coté de moi à la tribune,...

    • 23 octobre 2015 à 12:58 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Image de souvenir,...ce genre d’histoire que nous ne devons pas oublier,...

      https://www.youtube.com/watch?v=42oeTuo0VBk

    • 23 octobre 2015 à 13:30 | sanois (#8546) répond à Saint-Jo

      Si certains payent des gendarmes (gratuit vous voulez rire ?) c est parce qu ils sont menaces et par qui ?? Alors faites le menage et evitez l ostracisme qui est un sport dans l ile !
      .

    • 23 octobre 2015 à 15:32 | hrrys (#5836) répond à Saint-Jo

      AHHHHH§ Saint jo et sa nostalgique , il ne changerait jamais ce mec !!!!!!!!! je parie que dans ta chambre , il y ait un poster d’ANR affiché sur ton mur

    • 23 octobre 2015 à 16:43 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      SaintJo et sa nostalgie !!!!!!!

    • 23 octobre 2015 à 19:42 | Isandra (#7070) répond à hrrys

      Il fait partie des ses admirateurs comme Ndimby d’ailleurs,.,, même nous ses partisans ne parlons pas de lui autant que eux,...ne rate aucune occasion pour le faire.,...

  • 23 octobre 2015 à 11:14 | Eloim (#8244)

    Nous avons fait couler beaucoup d’encre concernant ce sujet qui n’est autre que la CORRUPTION.
    Madagascar a déjà signé la Convention des Nations Unies contre la corruption (CNUCC) qui définit les formes les plus fréquentes de corruption.
    - Les pots-de-vin existent quand une personne exerçant un pouvoir accepte ou sollicite un pot-de-vin pour remplir sa fonction dans un sens donné.
    - La commission (dessous-de-table, bribery en anglais) est comparable au pot-de-vin mais le terme est fait généralement référence au paiement reçu en contrepartie de l’obtention d’un contrat, paiement qui est rétrocédé à un intermédiaire qui a assuré la transaction.
    - La corruption d’agents publics étrangers par des acteurs du secteur privé est aussi un délit dans certains pays. Même si la corruption n’a pas eu lieu dans le pays où est domiciliée l’entreprise, le versement d’un pot-de-vin peut être sanctionné par les autorités de ce pays. Certains pays ne proscrivent pourtant pas ce type de comportement, ce qui illustre la mention faite plus haut que tous les actes de corruption ne sont pas illicites.
    - Le trafic d’influence (influence peddling en anglais) est une forme de corruption. Il prend forme quand une personne promet d’influencer indûment la décision d’un fonctionnaire ou d’un entrepreneur privé en retour d’un avantage illégitime. Ce sont généralement les détenteurs des plus hautes autorités ou les personnes exerçant un pouvoir politique ou usant de ses relations qui sont à l’origine du trafic d’influence. L’influence de ces personnes se réfère à leurs relations avec les détenteurs du pouvoir qui est monnayée en argent ou par un avantage indu. Ceci ne constitue pas une infraction pénale dans tous les pays bien que les conventions internationales et notamment la CNUCC le recommande.
    - L’enrichissement illicite fait référence à une situation dans laquelle les fonctionnaires ne peuvent expliquer leur fortune personnelle par les revenus qu’ils perçoivent en toute légalité. Cette fortune non expliquée peut provenir d’un pot-de-vin ou d’une forme de vol tel le détournement de fonds, la déprédation, la dissimulation de biens immobiliers, le blanchiment d’argent, la falsification de comptabilité ou le faux en écriture comptable. Tous ces actes de corruption peuvent aussi exister dans le secteur privé.
    Tout ceci reste une théorie vide de sens si les BIANCO, SAMIFIN, CPAC jouissent de plein droit leur INDEPENDANCE, ayant tous les moyens matériels et financiers pour mobiliser à fond tous leurs ATOUTS afin d’ERADIQUER ce FLEAU qui est un problème pour le développement ?

    • 23 octobre 2015 à 12:30 | caro (#7940) répond à Eloim

      Bonjour Eloim,

      « Madagascar a déjà signé la Convention des Nations Unies contre la corruption (CNUCC) qui définit les formes les plus fréquentes de corruption. » :

      Peut-on s’y attendre vraiment à quelque chose lorsque dès son investiture, le Président clame urbi et orbi « je ne ferai pas de chasse aux sorcières ».

      En clair, les amis de la Transition, la fête continue !

    • 23 octobre 2015 à 16:09 | Eloim (#8244) répond à caro

      Deux choses arrivent en tête en analysant cette phrase :
      - soit, vive l’impunité car il était trempé jusqu’au cou,
      - soit, c’était déjà l’image recueillie et anticipée de l’avenir de sa gouvernance : le laisser-aller, laxisme, latence, indécision, inertie, ... Ce qui est le cas aujourd’hui !
      Comme vous venez de parler le terme Transition, il s’agit bien de la Transition d’ANR. 109 hautes personnalités politiques malgaches ont reçu la sanction de l’UA donc la Communauté Internationale en générale. Notre PRM actuel était déjà dans la liste noire des pseudo-mauvais Dirigeants du pays, et dont la CI n’inspire pas confiance.
      Pourquoi on a mis presque deux ans à son compte le PRM actuel et n’arrive même pas à OUVRIR normalement le ROBINET tant souhaité par ces Dirigeants « MENDIANTS » que les nôtres malgaches ?
      Certes, nous avons besoin de ces financements, mais est-ce qu’on continue à gérer éternellement le pays de cette façon, mendier ou emprunter pour pays nos dettes et vive le cercle vicieux.
      Un ami, observateur de la vie politique allemand nous a fait une confidence que tant que les résultats de l’Exécutif actuel ne connaissent pas une montée positive sans tromper le peuple avec des rapports bidons de gouvernance, alors que tout le monde, surtout les bailleurs de fond constatent le contraire, il n’y aura pas de financements ni aides conséquents pour le développement de Madagascar. C’est effrayant mais c’est ainsi. C’est pourquoi je n’ai pas répondu aux sceptiques et aux frustrés sur le sujet des îles Eparses, qu’on ne doit pas regarder que ceux qui sont au bout de notre nez.
      Pourtant, gérer un Etat, un pays, ne doit pas renifler le sentimentalisme et l’incapacité. On ne doit rien négliger ni le curage des canaux ni l’histoire des îles Eparses, si on veut vraiment être appelé comme un PRM qui mérite telle appellation.

    • 23 octobre 2015 à 16:10 | Eloim (#8244) répond à Eloim

      lire : emprunter pour payer nos dettes, ...

    • 23 octobre 2015 à 20:26 | Menalahy (#9072) répond à Eloim

      Eloïm,

      Votre contribution m’inspire la question suivante (elle vaut ce qu’elle vaut, hein ! )

      - Si les robinets des bailleurs de fonds mettent du temps pour faire couler le flouze à donf, le temps ne serait-il pas venu de leur montrer notre fierté proverbiale et notre souverainisme héréditaire ?

      Il faudrait peut-être faire comme un certain Mao Zedong : ce serait pour nous aussi d’avoir « Notre Grand Bond En Avant » et « Notre Révolution Culturelle ».

      Il y aura des sacrifices et des sacrifiés mais on ne fait pas une petite omelette sans casser quelques oeufs.

  • 23 octobre 2015 à 11:56 | tanguy37 (#7699)

    Mais qu’attendez vous pour mettre la guillotine sur la place centrale et la faire fonctionner, faut peutetre qu’on vous en prete une ?????????

    • 23 octobre 2015 à 12:32 | caro (#7940) répond à tanguy37

      De samy gasy izao ve… ?

      Mdr, :D

  • 23 octobre 2015 à 12:15 | ATAVISME PREMIUM (#8774)

    Quoi écrire ,c’est consternant qu’une communauté humaine se conduise de cette manière !
    Sans doute y a t-il confusion dans la mémoire collective entre les échanges qui se faisait par le troc avant l’apparition de la monnaie et ce qui se passe avec l’argent moderne .
    Encore un problème d’éducation mal faite !
    Mais non suis-je bête, encore la faute des vazaha qui ont importé ce système a Madagascar !

    • 23 octobre 2015 à 12:40 | caro (#7940) répond à ATAVISME PREMIUM

      « Mais non suis-je bête, encore la faute des vazaha qui ont importé ce système a Madagascar ! » : le bouc émissaire, c’est ne pas assumer !

      Il y a une profonde nécessité de faire une refonte complète de l’éducation. Tout réapprendre !
      Ce n’est pas une honte de reconnaître que l’on n’est pas bon, elle le serait si on y persiste !

    • 23 octobre 2015 à 14:50 | Tsisdinika (#3548) répond à ATAVISME PREMIUM

      Surtout si les vazaha continuent la pratique et l’ont même perfectionnée !! Chapeau l’artiste ! Explication ici : http://reseauinternational.net/la-france-un-des-etats-les-plus-corrompus-deurope-constate-transparency-international/

  • 23 octobre 2015 à 12:24 | Menalahy (#9072)

    Il y a quatre (4) jours, j’avais publié ceci qui n’a reçu aucune réaction, à part celle de Jangobo.

    Je me permets de la poster ici, puisque c’est le sujey du jour.


    Début du copié-collé

    Le gouvernement veut persuader qu’il met le paquet
    19 octobre 23:02, Menalahy (#9072) répond à ramaso (#7441)

    La lutte contre la corruption, c’est un autre mantra de ce régime sans consistance à part le blng bling, le brassage d’e vent et l’en.cu.la.ge de mouche.

    Il faut distinguer deux types de corruptions :

    - la corruption en col blanc = rétro-commissions, écolage, ...

    - la corruption ordinaire = tsolotra, racket par les fonctionnaires, la police, la gendarmerie, ...

    Ce sont deux fléaux qui minent la stabilité économique, la paix sociale et l’économie.

    On ne lutte pas contre ces deux types de corruption de la même façon.

    Si la première nécessite un renforcement des moyens du Bianco et du Samfin ainsi que d’une coordination entre les différentes entités impliquées dans cette lutte. Il faut aussi que le « droit de citation » soit effectif pour les journalistes car si ce droit n’est pas octroyé aux journalistes, leurs investigations seront toujours sous le coup de la diffamation.

    Le deuxième type de corruption est plus facile à combattre et peut se faire sans mettre en branle tout un arsenal judiciaire complexe.

    Il suffirait de proclamer avec vigueur que le tsolotra est formellement interdit que ce tsolotra soit de type « fanomezana » ou que ce tsolotra soit une « sollicitation » de la part du fonctionnaire.

    Ce n’est pas de la bisounourserie, c’est du concret car, une fois que cette interdiction est formalisée, la population sera capable de dénoncer les rackets en tous genre.

    Ces tsolotra sont devenus une force d’oppression de la population et nuisent à l’économie car la population est déjà appauvrie économiquement et ces tsolotra échappent au circuit économique.

    En luttant contre les tsolotra, ce gouvernement de pacotille enverrait un signe fort vers la population qui y verrait un acte fort montrant que ses dirigeants s’occupent, enfin, de leur quotidien.

    C’est tout benef pour ce gouvernement de l’immobilisme et des coquins car la population ne pourrait que se rapprocher d’eux.

    Fin du copié-collé


    • 23 octobre 2015 à 12:58 | Saint-Jo (#8511) répond à Menalahy

      Bonjour Menalahy !
      J’avoue ne pas avoir vu votre post.
      Quand un post est placé dans une ribambelle de réactions à un post originel, alors ce dit post risque d’échapper à l’attention des lecteurs pressés ou inattentifs.

      Personnellement, même sans tenir compte de la justesse et de la pertinence des vos propos, j’aurais réagi, ne serait-ce qu’à cause des trop rigolotes expressions imagées que vous aviez utilisées. Comme : « régime sans consistance » , « bling bling » , « brassage de vent » et « enculage de mouche. »

      Je me demande si, pour observer ce dernier phénomène il faudrait un microscope électro ... « nique » !
      De toute façon dans tout acte de corruption il y a toujours au moins un niqueur, mais plusieurs niqués !

    • 23 octobre 2015 à 13:53 | Eloim (#8244) répond à Menalahy

      Vous avez vu juste d’énoncer ces types de corruption, mais parlons maintenant des conditions favorables dites perméables à la corruption.
      Il y a quatre conditions résumant cette perméabilité :
      - La première condition encourageant la corruption tient à l’existence de nécessités absolues et d’incitations encourageant un individu à s’engager dans des actes relevant de la corruption. Cela peut prendre par exemple la forme de rémunérations minimes et irrégulières pour les fonctionnaires qui ont une famille nombreuse à charge. Ces fonctionnaires peuvent se sentir obliger de s’adonner à la corruption. Les normes sociales peuvent aussi créer des incitations pour participer à la corruption, ainsi les normes qui encouragent à accorder une attention particulière à certaines personnes, membres de sa famille ou membres du même groupe politique. La pression politique peut aussi persuader les gens d’agir malhonnêtement comme dans le cas d’un candidat aux élections qui accorde un traitement de faveur à un groupe pour assurer des voix, et ce, au détriment du bien public.
      - La deuxième condition préalable est liée à l’existence même de multiples opportunités d’enrichissement personnel qui accroissent la tentation de la corruption. Certains environnements économiques sont plus propices à la corruption, par exemple les territoires riches en pétrole et minéraux sont des terrains plus propices que les endroits où domine une agriculture de subsistance. La taille et la croissance des budgets publics contribuent à définir les possibilités de corruption et la place laissée au pouvoir discrétionnaire dans l’allocation des ressources fournit des opportunités de corruption.
      - La troisième condition préalable tient à l’accès et au contrôle des moyens de corruption. Si les incitations et les opportunités créent les possibilités, il faut également que des situations existent de s’adonner à la corruption. Il peut s’agir de contrôle détenu sur la procédure administrative sur la passation de marchés publics ou sur les comptes « offshore » ou encore de la maîtrise des techniques de blanchiment d’argent.
      - La quatrième condition préalable tient aux risques réduits de divulgation et de sanction. La corruption se développe là où les contrôles sont inadéquats et non opérants. L’absence de surveillance, d’enquêtes policières et de poursuites judiciaires encouragent la corruption. La faiblesse des contrôles en interne au niveau de la comptabilité, des audits et du système de gestion de personnel sont aussi des conditions favorables à la corruption. Les craintes des politiciens et des fonctionnaires sont bien moindres là où les médias et la société civile sont sous contrôle et censurés.

    • 23 octobre 2015 à 20:40 | Menalahy (#9072) répond à Saint-Jo

      La disposition des fils de discussion sut MT est catastrophique car la chronologie est aléatoire et les réponses à un contributeur sont éparpillés à divers endroits.

      Ce qui fait que des contributions passent à l’as.

      J’utilise, de temps en temps, des formules imagées pour me changer des rapports trop techniques et arides dont j’ai l’habitude de dicter à la Secrétaire.

      Seriez-vous un peu voyeur pour utiliser un microscope électron....nique pour observer un phénomène saugrenu ? Je me contente de mes binocles.

    • 23 octobre 2015 à 21:06 | Menalahy (#9072) répond à Eloim

      Eloïm,

      Votre post est très instructif car sans analyse des conditions qui permettent et facilitent l’installation de la corruption.

      Ce qui a attiré, le plus, mon attention, c’est cette phrase : « Les craintes des politiciens et des fonctionnaires sont bien moindres là où les médias et la société civile sont sous contrôle et censurés ».

      Lors du déjeuner de presse, un journaliste avait demandé au Premier Ministre de rendre effectif « le droit de citation » car son absence expose les journalistes d’investigation au délit de diffamation (on se souvient de l’arrestation de deux journalistes, il y a quelques mois de cela).

      Le Premier Ministre lui a répondu que ce droit de citation existe à Madagasikara. Mais il n’a pas précisé que ce droit de citation est efefctif.

      De plus, il a rajouté que si jamais ce journaliste avait des noms à publier, il peut le contacter pour discuter de ce qui devrait être fait.

      N’est-ce pas l’aveu que les corrupteurs et les corrompus en col blanc sont protégés en haut lieu ?

      Est-ce qu’il n’y a pas une tentative de corrompre ce journaliste en lui promettant monts et merveilles pour ne pas publier sa liste de noms ?

      A moins que cela soit une tentative « homéopathique » pour museler la presse ?

    • 24 octobre 2015 à 00:23 | Menalahy (#9072) répond à Menalahy

      Ma phrase est incomplète, il faut lire :

      "Votre post est très instructif car sans analyse des conditions qui permettent et facilitent l’installation de la corruption, on peut pas trouver les remèdes à cette corruption.

  • 23 octobre 2015 à 13:53 | joba (#1217)

    et il fallait une enquête pour constater cela ?

  • 23 octobre 2015 à 14:00 | Mihaino (#1437)

    Effectivement ce grand mot (pour ne pas dire gros) appelé CORRUPTION , a fait couler beaucoup d’encres depuis belle lurette ! En étudiant les chiffres depuis 2005 , début des enquêtes de l’Afrobaromètre , nous sommes en droit de nous interroger mais POURQUOI tous les Pouvoirs successifs n’ont pas eu une stratégie efficace pour stopper ce fléau ???!!
    Pour dissuader les corrupteurs et les corrompus , je proposerais les solutions suivantes :
    - Recenser les biens immobiliers et les matériels roulants ( voitures 4X4 et les taxis brousses SPRINTER , MAZDA ou autres marques ) appartenant aux hauts gradés de la gendarmerie , de la Police , des Magistrats , des membres du Gouvernement , des députés ...obtenus d’une manière illicite et PROUVER que LA PROVENANCE de leurs biens reste FLOUE ! « Quand c’est flou , il y a un loup » dixit Martine Aubry.
    - Pour les dénoncer , il faut prendre des photos , les pièger en relevant les n° des billets ! IL FAUT OSER maintenant et en finir avec le mora-mora !
    - Couper un doigt de la main du corrupteur et du corrompu pris en flagrant délit ...Pourrions-nous remarquer à moyen & long termes des personnes sans les 10 doigts ! « Il faut guérir le mal par le mal » dit-on !
    Il faut donc changer nos lois d’une façon radicale et audacieuse pour freiner ce grand mot ! Voeux pieux de ma part car je vois mal nos dirigeants et des hauts responsables sans doigt !
    Wait and see ....

    • 23 octobre 2015 à 16:25 | Eloim (#8244) répond à Mihaino

      - Et je rajoute, la lutte contre la corruption n’implique pas uniquement de punir les personnes corrompues, même si le fait de poursuivre en justice ces personnes est important pour démontrer que la corruption n’est pas tolérée. - Aucun haut fonctionnaire, ni homme d’affaires le plus fortuné ne peut se soustraire aux poursuites judiciaires. Pourtant une approche holistique pour faire face à la corruption dépasse la question de la criminalisation ou des poursuites judiciaires. Cette approche induit de prendre des mesures nécessaire pour éviter la corruption, de construire des systèmes de gouvernance basés sur la transparence et la responsabilité, de renforcer les capacités de la société civile et des médias, ainsi que d’améliorer le niveau d’intégrité publique, de renforcer la déontologie au sein des instances publiques et entreprises privées et sans doute aussi de défier les normes sociales qui encouragent la corruption.
      - Les outils de mesure pour évaluer les besoins d’intervention pour lutter contre la corruption et évaluer leur succès font partie intégrante de ces efforts de réforme.
      - Les indices de corruption qui prolifèrent depuis les dernières décennies sont des outils utiles pour attirer l’attention des médias sur ce problème. Étant donné la variété d’indices et d’indicateurs qui sont produits par la société civile, par les organisations internationales ou par les gouvernements pour des finalités souvent très différentes, il est important de comprendre ce qu’ils peuvent apporter et quelles sont leurs limites avant de les utiliser pour définir une politique ou des programmes anti-corruption ?

    • 23 octobre 2015 à 17:32 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Mihaino

      Mihaino !
      Je ne suis qu’un petit poucet dans le circuit de la vie civile,économique,industrielle et diplomatique.Nous ne sommes pas plus corrompus que les « AUTRES ».Point barre !
      Ce que je regrette que les « MALGACHES » se détestent machinalement.
      Cet ETAT d’esprit quil faut changer.
      - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale »

    • 23 octobre 2015 à 21:45 | Menalahy (#9072) répond à Mihaino

      Bonsoir Mihaino,

      Vous posez « naïvement » la question « POURQUOI tous les Pouvoirs successifs n’ont pas eu une stratégie efficace pour stopper ce fléau ???!! »

      L’adverbe « naïvement » n’a rien de péjoratif sous mon clavier mais c’est pour dire que jouez un peu les Candide de Voltaire.

      Vous n’ignorez pas, même si les preuves vous manquent mais l’analyse des comportements et des faits est éloquente, que toutes ces personnes ne pouvaient pas, librement et de leur propre volonté, lutter contre un phénomène dans lequel elles sont toutes impliquées jusqu’au cou.

      Vous souvenez-vous des menaces d’ampamoaka de Roland Ratsiraka lors des débats des élections présidentielles ?

      Il en est ressorti un maroquin ministériel pour celui qui voulait prouver que Rajao avait le doigts dans le pot de confiture.

      Ce n’était, ni plus ni moins, qu’un chantage en règle entre corrompus : tu me donnes ceci et je serai bouche cousue, tu ne me dénonces pas et je ferme les yeux sur ce que tu as fait.

      Madagate, que certains traitent comme une feuille de chou, publie de temps en temps des articles non dénués de fondement. Son dernier article concerne l’actuel Premier Ministre, avec preuves à l’appui.

      Comment se fait-il que le Président de la République n’ait pas demandé des comptes à son Premier Ministre, au cas où il ignorait ces faits de corruption et de malversation ?

      Dans d’autres pays où l’Etat de Droit et le respect de la bonne gouvernance sont effectifs, des personnalités très proches du pouvoir ont dû démissionner.

      Ils se tiennent tous par la barbichette et par les coui.lles et ils se donnent la main comme dans la chanson.

      La prochaine chanson serait peut-être, si ce n’est déjà fait : si tous les corrompus et tous les politiciens se donnaient la main.

      Nous sommes trois contributeurs à conseiller qu’une législation non laxiste est nécessaire pour lutter contre ce que j’ai appelé, dans un autre post, comme la corruption ordinaire.

      Nous nous focalisons sur la corruption en col blanc et nous oublions que la corruption ordinaire est devenu une force d’oppressions pour les usagers des administrations. Je me suis déjà exprimé là dessus et je n’y reviendrai pas.

      En tout cas, ce gouvernement rate toutes les occasions pour envoyer des signaux forts et positifs vers la population qui ne demande qu’à être écoutée et soulagée de ses misères (au pluriel).

    • 23 octobre 2015 à 21:46 | Menalahy (#9072) répond à Menalahy

      Lire :

      « pour dire que VOUS jouez un peu »

      au lieu de :

      « pour dire que jouez un peu »

    • 23 octobre 2015 à 23:17 | Maestro (#7313) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bah c’est un peu normal quand on est en face d’un individu comme vous non ? Je vais vous dire une chose monsieur Basile, dans nos périples aux quatre coins de ce petit monde on nous a toujours dit de créer Le Lien qui fera en sorte que l’autre en face a envie de venir vers nous. Un minuscule lien de rien du tout qui peut se casser à tout moment mais au moins il est envoyé et bien sur sans obligation que la partie adverse l’attrape. Je m’aperçois tous les jours que c’est pas un Lien que vous envoyez mais des Crachats alors forcément face au « VENTS » que les autres vous adressent aucun édifice ne peut être envisagé aussi fragile soit elle. Alors commencez par votre auto-analyse Mister Basile. A méditer !!!!!

    • 24 octobre 2015 à 10:09 | Mihaino (#1437) répond à Menalahy

      Merci pour votre réaction MENALAHY ! Comme la plupart des intervenants sur ce forum MT.com , je lis avec attention et avec plaisir vos idées qui m’apprennent beaucoup de choses ....
      Votre style et vos démonstrations m’intéressent au plus haut point car ils montrent à mon avis que vous êtes une personne cultivée . Je vous jette des fleurs comme aux autres contributeurs que je connaissais virtuellement depuis une dizaine d’années . Ils se reconnaîtront facilement sans que je les cite de peur d’en oublier.
      Par contre , je ne partage pas les avis ni les styles des fanatiques et partisans inconditionnels d’un individu et surtout les gens (à court d’arguments) qui aiment insulter ou sous-estimer les autres .
      Enfin, je souhaiterais que des gens émergents , nouveaux, participent à nos échanges car selon notre adage célèbre : « Ny hevitry ny maro , mahataka-davitra »
      Cordialement ,

    • 24 octobre 2015 à 13:54 | Menalahy (#9072) répond à Mihaino

      Il faut espérer que la plupart de ceux qui se sont inscrits sur ce forum participent de plus en plus. Depuis quelques jours, nous lisons des contributeurs qui se sont tus et maintenant, ils sont quelques uns qui participent aux débats.

      Si j’en crois MT.com il y aurait 10. 000 visites individuels par jour sur ce site ’ce chiffre n’a pas été actualisé à mon avis).

      Il y a une potentialité énorme si on tient compte de ce chiffres et du nombre des inscrits (car je suppose que certains visiteurs comptabilisés ne se sont pas inscrits).

      CE que j’aimerai que les contributeurs comprennent, c’est que MT n’est qu’un lieu d’échanges et de confrontation d’idées et non un lieu pour chercher à faire valoir ses idées.

      Et lorsqu’on n’arrive pas à s’imposer, on en vient aux insultes et aux attaques personnelles car on n’a plus d’argument à opposer à l’autre et parce qu’on n’a pas atteint son but.

      Enga anie isika tsy ho toy ny ranon’Ikopa, tonga namana vao mavomavo.

  • 23 octobre 2015 à 14:06 | negusti (#1339)

    Beaucoup de corps administratifs malgaches sont détestables pour leurs pratiques de corruption qui n’ont plus peur de s’afficher au grand jour.Mais il n’y a pas qu’eux, le secteur privé est aussi bien ancré.

    Et quand l’avance n’aboutit pas facilement, les sanctions,intimidations et menaces en tout genre tombent sans ménagement.

    J’ai eu l’occasion de poser la question à un directeur de l’intérieur, responsable de la sûreté. Je ne connais pas l’étendue de sa fonction et nom exact mais il est le chef hiérarchique pour la délivrance du passeport. J’ai posé la question suivante : « vous savez très bien toutes les magouilles et corruption que les fonctionnaires de police font au sein de votre unité pour la délivrance du passeport, pourquoi vous n’avez jamais voulu relever le défi d’assainir tout cela ».

    Tout d’abord il répond d’un faux air d’étonnement « ah bon qui avez-vous vu faire ça ! », mais plus tard il se livre à dire qu’en réalité « il y a des gens prêts à tout pour préserver ces pratiques de corruption car ils gardent des avantages par rapport à un simple salaire. Il y a une faction qu’il qualifie de bête noire capable de tout,de l’éjecter de son siège voire se prendre à sa famille et à son intégrité physique si jamais il s’aventure à réformer les choses ». C’est un exemple réel illustrant la complexité du problème en main, relevant beaucoup de la mentalité et la capacité de l’autorité en face.

    Cependant un point important au sommet de toutes causes de l’enfoncement de ce pays et je suis content que ça ait été dit dans cet article c’est l’environnement légal. Tout découle de ce point légal : stabilité, évolution, économie, sécurité etc.

    Tant qu’il n’y a pas cette discipline nécessaire apportée par des institutions fortes, il n’y aura jamais de grands changements positifs et durables dans ce pays. Tous les autres aspects de la vie découlent de cette discipline nécessaire. Il y a des lois à Madagascar mais leurs applications sont très faibles ou trop détournées. LAW ENFORCEMENT IS NECESSARY.

    Je vous invite à visionner la vidéo suivante :les moyens anti-corruption en action au Kenya. Peut-être ça pourrait inspirer nos dirigeants actuels.

    https://www.youtube.com/watch?v=p8GA4flVoqU

  • 23 octobre 2015 à 14:55 | Menalahy (#9072)

    Cet article pourrait illustrer, d’une certaine façon, nos contributions sur le sujet de la corruption.

    Lire également les réactions des lecteurs car ce n’est pas piqué de hanneton.

    http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2015/10/23/abattoir-dandohatapenaka-la-riposte-de-ravalomanana-aux-avertissements-du-regime/

    • 23 octobre 2015 à 15:11 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Menalahy

      - Le projet présidentiel à Andohatapenaka n’est-il que du vent ?

      - Qui est le vrai « gland », toujours à la recherche d’une chaîne (de télévision) pour que ses interventions porte du fruits ? Celui qui cherche du financement propre ou celui attend des financements « occultes » brasseur de vent ?

    • 23 octobre 2015 à 16:30 | koukoulampy (#6913) répond à Menalahy

      Je rajouterai à vos propos, nous l’avons tous fait à un moment donné même si l’on a donné que 5000fmg ou 5000 000 Ar non ?

    • 23 octobre 2015 à 16:33 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Menalahy

      Assalaamo alaikoum

      Voici la réponse à votre question d’hier :

      « La philosophie est écrite dans cet immense livre qui se tient toujours ouvert devant nos yeux, je veux dire l’univers, mais on ne peut le comprendre si l’on ne s’applique d’abord à en comprendre la langue et à connaitre les caractères dans lesquels il est écrit. Il est écrit en langue mathématique, et ses caractères sont des triangles, des cercle et autres figures géométriques, sans le moyen desquels il est humainement impossible d’en comprendre un mot »

      « Moi, Galiléo, fils de feu Vincenzio Galilei de Florence, âgé de soixante dix ans, ici traduit pour y être jugé, agenouillé devant les très éminents et révérés cardinaux inquisiteurs généraux contre toute hérésie dans la chrétienté, ayant devant les yeux et touchant de ma main les Saints Évangiles, jure que j’ai toujours tenu pour vrai, et tiens encore pour vrai, et avec l’aide de Dieu tiendrai pour vrai dans le futur, tout ce que la Sainte Église catholique et apostolique affirme, présente et enseigne. Cependant, alors que j’avais été condamné par injonction du Saint-office d’abandonner complètement la croyance fausse que le Soleil est au centre du monde et ne se déplace pas, et que la Terre n’est pas au centre du monde et se déplace, et de ne pas défendre ni enseigner cette doctrine erronée de quelque manière que ce soit, par oral ou par écrit ; et après avoir été averti que cette doctrine n’est pas conforme à ce que disent les Saintes Écritures, j’ai écrit et publié un livre dans lequel je traite de cette doctrine condamnée et la présente par des arguments très pressants, sans la réfuter en aucune manière ; ce pour quoi j’ai été tenu pour hautement suspect d’hérésie, pour avoir professé et cru que le Soleil est le centre du monde, et est sans mouvement, et que la Terre n’est pas le centre, et se meut. J’abjure et maudis d’un cœur sincère et d’une foi non feinte mes erreurs. »

    • 23 octobre 2015 à 16:45 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Je fais référence à l’histoire de Galilée et de l’église Catholique concernant la loi du plus fort est toujours la meilleure. Il en est de même de la signification de toute affirmation a une justification/une racine voire un fondement (Galilée et Copernic).

    • 23 octobre 2015 à 18:32 | Anton (#8594) répond à Menalahy

      A ce sujet, s’il est vrai qu’il existe un contrat de cession de propriété -enregistré en date du 21 janvier 2009- entre le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche et TIKO-AGRI Sarl (entreprise que Marc Ravalomanana a crée durant sa présidence) concernant l’acquisition, en Juin 2008, d’un terrain de 10 Ha 51a [105.100 m²] ainsi que tous les bâtiments et constructions ... l’on peut aussi affirmer sans grand risque que c’est un bien mal acquis (et beaucoup de magouilles) susceptible de nullité !
      Ainsi après avoir entierement aménagé l’espace, l’Etat a cédé ces terrains à la société ALMA et Tiko Agri SARL, à raison d’un prix inférieur à 4.100 Ariary le mètre carré : 428 millions d’Ariary en tout (dont on ignore si la somme a été payée en totalité)
      Cependant, le rachat de ses terrains et le remblaiement a cependant coûté plus de 3,9 milliards d’Ariary aux contribuables. Cherchez l’erreur...

    • 23 octobre 2015 à 23:41 | Menalahy (#9072) répond à Anton

      @ LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR,
      @ Koukoulampy,
      @ Anton

      J’ai posté ce lien car j’ai estimé que cet article écrit par R. Eugène de Midi Madagasikara est un complément d’information par rapport à un récent débat sur Mt et aussi, parce que cet article pointe vers les présumées malversations bien documentées de certaines personnalités.

      Les commentaires de Claude Erick Rakotoarisoa, journaliste à la Gazette de la Grande Ile, sont très bien argumentés et surtout objectifs car il ne se place ni d’un côté ni de l’autre pour distribuer les bons ou les mauvais points.

      Pour une fois que l’objectivité, selon ma lecture, est au rendez-vous, je ne vais pas m’en priver : c’est si rare dans les journaux malagasy qui se contentent, comme nous tous ici d’ailleurs, de ne juger les événements qu’au travers du petit bout de la lorgnette.

      Les propos du Super Ministre seront confirmés ou infirmés par les événements, dans les prochains jours. Soyons un peu patient, il n’y a pas le feu au lac.

      Je n’arrive pas à comprendre et je n’adhère pas du tout à cette conception d’un homme providentiel sous prétexte que cet homme serait riche à milliards, que cet homme promet la Lune et le nouveau paradis.

      Nous reprochons à nos gouvernants de ne pas savoir tirer les leçons de notre passé commun.

      Ce reproche peut nous être fait également car nous ne voulons pas tirer une leçon des paradis qu’on nous a promis et qui se sont soldés par l’affaiblissement des institutions, par la dégradation du niveau de l’enseignement, par le recul de l’économie, par l’insécurité qui est devenue la règle dans le quotidien de chacun, par l’absence d’une politique de santé publique. Tout va à vau-l’eau dans ce pays à cause de ces promesses jamais tenues.

      Souvenez-vous du « paradis socialiste », du « paradis des 4x4 », du « paradis du minoa fotsiny », du « paradis du iny làlana iny », du paradis du « délestage réglé en 3 mois ». Et j’en passe...

      Et vous voudriez encore croire en un Messie malagasy, en un homme providentiel qui nous apporterait la prospérité pour tous maintenant ?

      Soyez adultes et passez au peigne fin de votre objectivité et au tamis de votre rationalité les promesses de chaque homme qui se prévaut de nous sortir de cette mouise infecte dans laquelle ils nous ont tous mis.

      Par contre, je comprends l’impatience de chacun face à la misère ambiante et face à l’atmosphère délétère et déliquescente dans laquelle nous vivons.

      Mais ce n’est pas une raison pour se jeter dans les bras du premier hâbleur venu et qui va nous utiliser comme les marches d’un escalier pour poser son Q dans un fauteuil éjectable.

      Je ne me souviens plus quel contributeur a posté une contribution en rapport avec cet article.

      Mais, les adorateurs de Ravalomanana ne veulent pas se convaincre que même si Ravalomanana était déjà immensément riche avant d’être Président de la République, il est devenu encore plus riche en spoliant des entreprises privées, en détournant la loi en faveur de ses entreprises, en organisant le monopole sur divers produits de base.

      Au fait, où sont donc passés ces fameux billets de banque qui devaient être détruits par leur vétusté et qui ne l’ont pas été finalement ? ils sont allés dans quelles poches au fait ?

      De même, les adorateurs de Rajoelina se cachent de la réalité en prétextant que celui-ci était un jeune leader d’entreprise multi-primé pour son management. Et que lui aussi, était déjà riche avant d’être à la tête du gouvernement de la Transition (ou gouvernement de la Trahison ? ).

      C’est oublier que sa fortune actuelle ne peut pas, seulement, être le fruit de son talent de manager.

      Bref, tout le monde se voile allègrement la face quand il s’agit de défendre son jockey. Quelle pitié pour des personnes qui se vautrent dans une prétendue rationalité alors qu’elles ont perdu toute objectivité.

      Je vais me faire des ennemis, mais il n’y a que la vérité qui blesse. M%ais ne venez pas vous plaindre quand vos messies vous l’auront bien mis et profondément, de nouveau.

      Préparez vos pots de vaseline ou de lubrifiant car cette fois-ci, ça va être laborieux malgré le plaisir que certains éprouvent en se mettant à quatre pattes, les fesses bien à l’air et le trou palpitant à découvert.

      Sans corrupteurs, il n’y a pas de corrompus.

      Sans en.cu.leurs, il n’y a pas d’en.cu.lés.

      Que chacun choisisse son camp (victime consentante ou citoyen éclairé) et arrêtons les jérémiades.

    • 24 octobre 2015 à 00:49 | Menalahy (#9072) répond à Anton

      Il est de notoriété publique et sans faire de procès d’intention que Ravalomanana a confondu ses poches et les caisses de l’Etat.

      Les autres aussi ont dû faire pareil car ils ont tous profité de leur situation pour s’enrichir au dépens de l’Etat, donc au dépens du peuple malagasy.

      Mais faites comprendre cela aux adorateurs d’un tel ou d’un tel et vous allez subir des insultes et des qualificatifs en tous genres.

      Le pire de tous, ce sont ceux qui prétendent n’être ni pour un camp ni pour un autre, mais qui avoue publiquement, tout de même, leur haine pour l’un des dieux en concurrence.

      Si nous avions une Justice indépendante non seulement de l’Exécutif mais aussi de certaines influences, nous connaîtrions le fin mot de ces histoires de corruption et de malversation de haut vol. Car n’oublions pas que ces personnalités influentes ont mis, à des postes clé, des personnes qui peuvent agir en leur faveur.

      Malheureusement, tout se passe comme lorsqu’un secte se retrouve devant le Tribunal : ses membres se posent en victimes de l’oppression du pouvoir en place et sortent une des prédictions de leur gourou comme quoi, ils seront persécutés et que c’est le signe qu’ils sont dans la Vérité.

      Ma comparaison avec les sectes n’est pas fortuite.

    • 24 octobre 2015 à 01:26 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Menalahy

      @ Menalahy

      Vous êtes un fin observateur mais apparemment, vous préférez la politique du statu quo et du « je ne me mouille pas ». Dommage !

      - Le statu quo est-il viable à terme ?

      En matière d’objectivité :
      - Pourriez-vous me démontrer que l’objectivité absolue existe ?

    • 24 octobre 2015 à 03:50 | caro (#7940) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Votre finesse vous rend encore beaucoup plus fin que les insidieux prétendus tels – qui ne disent pas leur nom !

      J’adore, j’en redemande !!!

    • 24 octobre 2015 à 05:09 | ramaso (#7441) répond à Menalahy

      Il ne faut pas mettre tous ces dirigeants dans le meme sac MENALAHY,RAVALOMANANA avait deja son imperium avant d´etre president,lire le post D´ELOIM AU DESSUS DU 23.10.15 a 14H06.

    • 24 octobre 2015 à 13:56 | Menalahy (#9072) répond à plus qu'hier et moins que demain

      "Selon que vous serez puissant ou misérable,
      Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir".

      Rien de nouveau sus le soleil.

    • 24 octobre 2015 à 14:21 | Menalahy (#9072) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      @ LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR ,

      De quel statu quo voulez-vous parler car je n’en vois ni aucune trace, ni aucune allusion dans mon post ?

      Est-ce parce que je ne choisis pas mon camp entre Rajoelina et entre Ravalomanana que vous croyez que je ne mouille pas ?

      Je me mouille en publiant ici mes idées et elles sont sans ambiguïté possible.

      Je me mouille beaucoup en osant critiquer ces nouveaux « Sampy » (idoles ou demi-dieux) que certains adeptes défendent bec et ongles car je risque de me faire insuter par les plus véhéments d’entre eux.

      - Je suis anti-Ratsiraka car cet homme a fait énormément de mal à notre pays : il est à l’origine de ce débâcle sans fin, en particulier, le sacrifice de deux générations de jeunes Malagasy.

      - Je ne suis ni un pro-Rajoelina ni un pro-Ravalomanana car ils ont déjà été au pouvoir. Et malgré quelques bilans positifs par ci, par là, ils devraient ne lus briguer un poste politique mais se consacrer à leurs affaires pour redresser le pays, s’ils en ont envie.

      - Je ne suis pas un pro-Rajao mais je persiste à écrire qu’il vaut mieux qu’il termine son mandat pour éviter de nouveaux troubles qui nous mettraient KO.

      C’est cela que vous me reprochez ? A moins que je n’adhère pas aux provocations de Ravalomanana sous prétexte qu’il veut investir dans le pays ?

      Pourquoi fait-il de la publicité concernant ses projets ? Lui qui connaîtrait l’Evangile de Marc par ceour et en tant que membre d’une Eglise, il devrait plutôt s’inspirer de l’humilité qui y est enseignée.

      Je n’adhère pas à cette conception d’homme providentiel dont aurait besoin le pays.

      Je refus le culte de la personnalité car je sais ce que c’est en fréquentant des hommes politiques et des artistes de renom. J’en ai déjà parlé dans un de mes posts.

      Je refuse les idées extrêmes qui veulent imposer la dictature de la pensée unique telle que c’est pratiquée sur ce forum.

      Je suis pour la « voie du milieu » telle qu"elle est enseignée dans le Bouddhisme et contenue dans notre Soatoavina (sens du compromis).

      J’espère seulement que le proverbe que je vais mettre à la fin de ce post ne s’appliqueront pas aux adorateurs de l’un et de l’autre :

      « Toy ny trondro miditra am-bovo : mazava idirana, fa maizina ivoahana ».

    • 24 octobre 2015 à 14:34 | Menalahy (#9072) répond à ramaso

      @ Ramaso,

      J’ai déjà bien lu le post d’Eloïm, les articles de journauix qui parlent de ce sujet. J’ai forgé mon opinion que je ne cache pas derrière des phrases « tsara lahatra ».

      Relisez mes posts et celui que je vien d’adresser à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR, je n’ai rien à y ajouter ni à y enlever.

      Je suis prêt à faire mea culpa sur la place d’Analakely ou monter à genoux le tototoho-bato vers Antaninarenina , le jour où on me prouvera que je fais un procès d’intention et que tout cela est fait par amour pur et désintéressé du Tanindrazana et du peuple malagasy et non pour satisfaire des ambitions personnelles.

      « Lava ny tanety mba hisian’ny Fisainana ».

      « Ny Diavolana ho lava, Ranamana, ary ny Kilalao mbola ho ela ».

    • 24 octobre 2015 à 17:07 | ramaso (#7441) répond à Menalahy

      J´ai bien lu votre post pour LE VEILLEUR ALIAS L´EVEILLEUR,et avec interet je tiens aussi a vous dire que moi je ne suis pas du tout pro RATSIRAKA-RAVALOMANANA OU RAJOLINA,je suis parfaitement d´accord avec vous quand vous dites que ces derniers ne doivent plus briguer un poste politique,ils ont fait leur temps et detruit le pays,tous ils ont fui a l´etranger avec la richesse de MADAGASCAR,laissant le peuple Malgache dans la famine,ces anciens dirigeants ont tous la meme maladie:revenir au pouvoir:RATSIRAKA PROMETTANT DES MILLIARDS DE DOLLARS s´il aurait ete elu pendant les presidentielles-d´autres promettant une vie meilleure,L´ACTUEL PRM HERY a promis plus qu´on se demande oü il a reussi,avec lui c´est la mendicite ou l´aumöne depuis L´EXTERIEURE pour redrsser l´economie du pays,alors que le trafic des BDR-DE L´OR-SORTIE DE TORTUES continuent,c´est maintenant que ce regime s´est reveille pour combattre L´INSECURITE ET LA CORRUPTION,si CE GVNT a su gerer les richesses du pays ce REGIME N´AURAIT PAS BESOIN DE SE METTRE A GENOUX DEVANT LA BM ET LA BAD.

    • 27 octobre 2015 à 02:44 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Menalahy

      Miala tsiny miala fondro, le WE de repos ne m’a pas permis de répondre de suite … Une explication de texte s’impose. Vous êtes partie dans une très longue « justification » que je ne demandais pas.

      -  A ce propos, une posture juste a-t-elle besoin d’être justifiée longuement ?

      A mon avis, chacun est libre de son choix en fonction de ce qu’il croit être « le meilleur » pour le pays selon sa conscience.

      En écrivant mon post ci dessus, je me situais uniquement du point de vue de la « logique » de votre raisonnement prétendument rationnel et objectif car vos conclusions ne me semblent pas issue d’un processus ni totalement rationnel, ni totalement objectif !

      Menalahy, vous prétendez être objectif et rationnel et pourtant quand je lis vos conclusions/vos choix, j’y vois plutôt de la « fatalité déguisée en sagesse », d’où mon exclamation : « dommage » !

      Les noms de personnes peuvent être remplacés par des variables a,b,c,…x,y,z, c’est plus « neutre.

      « Statu quo » = ni (A,B,C,…,X,Y,Z). Cela me rappelle le « tout » sauf (A,B,C,…, X,Y,Z) ! avec les conséquences que nous subissions tous.

      Le « tout » sauf (A…Z), c’est objectivement, « tout le monde pour Rajao » ou la « stagnation » pour tous. Objectivement, n’exigeons rien de concret, continuons les jérémiades comme alibi. Bref, ne « changeons » rien parce que … !

      « Ne se mouille pas » = fataliste.

      - Nous sommes en 2015, de quel piège fictif ou « réel » s’agit-il, si piège il y a ? (Votre proverbe)
      -  Est-ce une raison de « dénigrer » voire « de jalouser » celles ou ceux qui peuvent nous rassembler autour d’un thème donné au-delà des clivages traditionnels Malagasy ?

      Sans transition

      Vous avez comme maître Bouddha. Vous qui ne croyez pas au messie. Why not.
      -  Bouddha n’est-il pas un « avatar » comme Jésus d’après la tradition venant d’Asie ?

  • 23 octobre 2015 à 14:56 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    - Que faire des « évasions fiscales » vers les paradis fiscaux des îles Eparses des Caraïbes ?

  • 23 octobre 2015 à 17:22 | diego (#531)

    Bonjour,

    Voilà qui ramène tout le monde à la réalité, loin des îles éparses !

    Pourquoi il faut revenir vite aux fondamentaux ? Un, parce qu’il n’y a pas mille manières de gouverner un pays. Et deux, pour préserver la cohésion sociale et la souverainité de la Nation.

    La politique est devenue une caste. Les politiciens, une fois au pouvoir, ne pensent qu’à l’avenir de sa propre caste et s’ils gouvernent c’est avant tout pour préserver leurs prorogés castes, à la survie et aux intérêts de leurs castes et ceux qui s’y greffent :

    - on trouve majoritairement les fonctionnaires ! Et aussi les étrangers et mpanambola maizina asa !

    Il faut casser cette logique morbide....revenir aux fondamentaux.

    Les fondamentaux :

    - l’ensemble des pouvoirs public ;

    - la Constitution ;

    - les Institutions ;

    - les partis politiques.

    Un pays qui n’en a pas, plus, ou qui en est privé est ingouvernable. C’est aussi simple que cela.

    La corruption c’est quoi ? C’est une des multiples déviances qui sont en nous tous. Nous sommes, toutes et tous, des potentiels et dangereux corrupteurs.

    Pour faire court, c’est pour parer à nos multiples déviances enfin d’imposer l’ordre et justice que les Institutions ont vu le jour.

    Comment faire pour faire face à la corruption, facile à dire qu’à faire. Nous avons un président et des élus, me semble-t-il :

    - est-il impossible de renforcer les institutions Gasy pour faire face à la corruption ?

    La réponse est oui. Il faut oser et avoir le courage politique de mettre en place des mécanismes qui serait difficile à corrompre. Un de ces mécanismes dont on connaît l’efficacité serait la décentralisation de pouvoir :

    - on peut imaginer nos six provinces avoir leurs propres budgets !

    L’exigence d’un budget nous conduit vers la transparence. Combien des Tananariviens connaissent le budget de leur ville ? Je me risque à dire, aucun, parce que budget, il n’y en a pas ! Prenons un exemple, quel est le budget de l’assainissement des eaux de la capitale, le sait-on ? Mais on on entend voler au-dessus de nos têtes qu’il y aurait 15millions d’euros pour un abattoir ?

    Il faut faire entrer tout cela dans le clou comme on dit. Autrement dit mettons tout ceci entre les mains des élus......bref des institutions.

    Il y a plus de chance à ce que les aides arrivent à destination et les travaux aillent jusqu’à leurs termes si, un, le peuple connaît le budget, et deux, s’il y a des institutions responsables et sont tenues responsables de déroulement des travaux.

    Bref, il faut connaître qui est ou sont responsables !

    Si vous commencez par faire tomber les têtes des gens qui sont implqués dans des affaires, ceux qui sont tentés par l’aventure réfléchissent deux fois. Mécaniquement la corruption ralentisse !

    Mais avant tout, il faut que le pays soit capable de mettre en place ces fondamentaux. C’est vital. C’est en ayant ces fondamentaux que le pays puisse se reformer. Et s’engager à faire une réforme qui nous est important :

    - se doter des processus électoraux solides et fiables.

    Des processus électoraux solides se traduiraient par des élections fiables, solides, mécaniquement, le pays éliminerait les crises avant les élections, pendant et après les élections. Le régime et les élus gouverneront sereinement....le peuple devient le centre de gravité, arbitre, de la vie politique du pays......

    • 23 octobre 2015 à 18:47 | diego (#531) répond à diego

      Devrais-je ajouter qu’un peuple qui se sent trahi, abandonné et volé, méprisé et humilié par les élus du pays se rapproche de jour en jour à une conclusion dangereuse :

      - se faire justice !

      Cela finirait à un Fanjakany baroa et tous les excès qui l’accompagnent...

    • 23 octobre 2015 à 19:42 | diego (#531) répond à diego

      Et quand l’État est gangrené par la corruption :

      - la souveraineté du pays est de facto menacée.

      Souveraineté politique et en suite économique !

      Quels sont les parts en % des étrangers dans l’économie malgache ? Aucun politicien et aucun membre de gouvernement actuel ne peut répondre à cette question :

      - puisse que le pays est gangrené par la corruption !

      Aucune chance à ce qu’un régime puisse sortir le pays de la pauvreté....

      Le pays est ouvert à tout vent.....

    • 23 octobre 2015 à 23:51 | Menalahy (#9072) répond à diego

      Nous avons les prémices du Fanjakan’i Baroa avec les provocations du sieur Ravalomanana, avec l’imagination fertile du Super Minsitre, alias Président bis et avec la démagogie d’un Premier Ministre rotarien.

      Il nous reste à choisir celui qui va nous la mettre bien profond. C’est peut-être une question de taille... des... promesses mais, personnellement, je vais me mettre un bouclier là où il le faut.

  • 23 octobre 2015 à 17:27 | justice_sociale (#3810)

    une fois où les vicissitudes de la corruption sont connues,

    proposer/avancer une ou plusieurs solution serait le mieux.

    je pense que, pour lutter de manière efficace, contre la corruption,

    il faudra plaquer/afficher en gros caractère ( sous forme d, écriteau ) à chaque entrée de bureau ( police, gendarme, magistrat, douane, fonctionnaire, commerçant, opérateur econo, ministère legislastif, pmi, pmi .........)

    une mention : STOP CORRUP : toutes tentations/actes de corruption sont passible de .......ans d, emprisonnement ferme suivie d, une amende de .....

    ou encore : ......
    il faudra qlq chose de dissuasif

    • 23 octobre 2015 à 23:55 | Menalahy (#9072) répond à justice_sociale

      Vous pourrez mettre tous les écriteaux que vous voulez, ce n’est pas de cette façon que la corruption va s’arrêter.

      Vous risquez d’être la risée des aficionados de la corruption.

      Tant qu’à faire, vous pouvez mettre au goût du jour les dazibao.

      Seule une législation non laxiste, c’est-à-dire, une législation qui s’appuie sur une volonté politique forte peut venir à bout de cette lèpre qui nous ronge à toutes les étapes de notre vie et de la vie de la Nation.

    • 24 octobre 2015 à 19:38 | justice_sociale (#3810) répond à Menalahy

      M : « vous risquez d’être la risée des aficionados de la corruption. »

      ma réponse :
      js :
      ok, j,en conviens
      mais pour aboutir à qlqchose, il faut bien expérimenter,
      au cas où la finalité de cette expérimentation n, est pas concluant alors il faut poursuivre en adoptant un changement de tir et en tenir compte le point sur lequel on a échoué.......
      « Tant qu’à faire, vous pouvez mettre au goût du jour les dazibao. »

      js : là, je vous rejoinds car cette méthode n,est autre qu,une révolution culture qui a fait ses preuves et d,ailleurs ceci ressemble à qlqchose près à ce que je dis.

      « Seule une législation non laxiste, c’est-à-dire, une législation qui s’appuie sur une volonté politique forte peut venir à bout de cette lèpre qui nous ronge ... »

      js : oui mais, dites,
      qui ou lesquels seront foutus et capables de pondre cette législation ?

      les législateurs ? et l, exécutif actuels ?

  • 23 octobre 2015 à 17:44 | justice_sociale (#3810)

    et, si vous aviez un dossier à traiter dans un quelconque bureau ou une quelconque administration, il faudrait penser à apporter avec vous un dictaphone puis film en camera caché avec video

    si vous avez d, autres idées à faire valoir, n, hésitez surtout pas car la mutualisation est gage de progrès. ...

    • 23 octobre 2015 à 23:58 | Menalahy (#9072) répond à justice_sociale

      C’est une idée, entre autres idées, à condition que la justice accepte ce genre de témoignage.

      Mais il faut faire attention aux excès de la délation.

    • 24 octobre 2015 à 20:53 | justice_sociale (#3810) répond à Menalahy

      vous M :
      « mais il faut faire attention aux excès de la delation » fin de citation

      moi : ok, vous avez raison,

      non seulement la delation est déjà dangereux mais si vous mettez un excès de delation c, est la mise en évidence de ce qui est dangereux car il faut avoir en mémoire la sombre histoire de la 2g mondiale, en matière de la delation, avec les rafles juives

      le distinguo avec une dénonciation et pas delation est de rigueur,
      pourquoi ?
      car, imaginez je dis bien imaginez un seul instant ( ou supposons) un de vos proches amis est un tueur en série et vous lui dites de ne pas le faire mais votre appel reste vain, et qui sait jusqu, où il irait,

      ce genre d, individu manque de sens moral et quelqu,un de raisonnable et plein de sagesse comme vous (je me fie à vos posts) ne laisserait pas passer cela,
      alors je pense que vous le dénoncez

      dénonçons et combattons la corruption qui provoque la misère de tout un peuple ( pour rappel 92% de pauvres dans ce pays et la mort lente des faibles innocents..

    • 25 octobre 2015 à 14:22 | Menalahy (#9072) répond à justice_sociale

      Tout se clarifie : vous n’êtes pas un « excessif » mais un modéré. C’est avec des personnes comme vous que nous pourrons rétablir l’Etat de droit.

      - Je fais la différence entre « délation » et « dénonciation malveillante ». Votre exemple en référence à la 2ème guerre mondiale est pertinente. Mais j’ai bien peur que cela ne nous arruve pas car nous avons des rancoeurs et de la jalousie les uns avec les autres.

      Cela s’est vu avec les contributions à l’emporte-pièces de certains qui croyaient dur comme fer qu’ils avaient raison et qui ’n’hésitaient pas à marquer à la culotte d’autres contributeurs qui exprimaient des opinions divergentes.

      Des compatriotes éclairés qui n’hésiteraient pas, dans la vie réelle, pour tirer sur leurs propres compatriotes qui ne se ralliaient pas à leur cause. J’en suis effaré et effrayé.

      Des compatriotes qui éprouvaient le « plaisir malsain » d’insulter gratuitement pour asséner leur petite vérité.

      - Quand la Communauté Internationale accentuera sa pressions, ce gouvernement et les législateurs n’auront plus le choix pour rester dans la tergiversation actuelle car ils seront mis au pied du mur et finiront par légiférer.

  • 23 octobre 2015 à 19:08 | Maserda (#7461)

    Petite anecdote.

    Aux dernières grandes vacances universitaires, un jeune est parti (par « connaissance » bien sur) passer deux mois dans les douanes pour « travailler » à T.

    A son retour, donc juste un tout petit peu plus que deux mois plus tard, il est arrivé au volant d’un magnifique 4x4 tout neuf et pas un petit !

    Bien indemnisé pour son dur labeur le jeune, non ?? MDR !!!

    Alors quand j’entends dire que les douaniers sont de braves gens, sur qu’il y en a mais quel est le REEL pourcentage de ceux qui sont HONNETES ??

  • 23 octobre 2015 à 19:17 | Cacatoès (#7049)

    Sao dia mba nifamadika ilay fanoratana !! Sao dia 90 % no tena panao aferafera fa ny 10% no mande @ aradalana !!
    Toa any amintsika toa manao ambany latabatra doly na tanora na antitra ny akabehazany. Homeo kely any klo vao hatao ny zavatrao e !! Raha hilainao maika !! Sinon miandrasa eo fa hela be vao hazonao io !! :-)
    Mba fijeriny boloky fotsiny io e !!

    • 24 octobre 2015 à 00:03 | Menalahy (#9072) répond à Cacatoès

      Manao ambany latabatra daholo ny rehetra satria izay no làlam-pamoretana ampiharin’ireo tsy mataho-tody ireo.

      Heverinao ve fa amin-kitsipo no hanomezan’ny olona vola mba hanafainganana ny raharaha izay hataony na koa ahazoany ny taratasy kely ilaina amin’izany ?

  • 24 octobre 2015 à 07:28 | jangobo (#8776)

    Misy koa vola omena mba tsy hanaovana asa anankiray.

    Ohatra amin’izany : ohatrinona izany izao no azon’ny mpitondra matoa izy ireo tsy mikitika ny raharaha mahakasika ny nosikely manodidina ?

    Misy moa ny efa zatra kolikoly
    ka vao tsy mahazo dia ny tànany mamolivoly
    dia miezaka izy : aiza indray no hamboly
    fa raha vao tsisy koly, ny tànana no ngoly

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 96