Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 24 novembre 2017
Antananarivo | 12h27
 

Environnement

Environnement

87% des lémuriens de Madagascar menacés d’extinction

jeudi 27 juillet | Yvan Andriamanga

La nouvelle organisation panafricaine dénommée SAP ou Société africaine de primatologie qui vient de voir le jour à Abidjan Côte d’Ivoire s’est penchée sur le sort des primates de Madagascar. En conférence inaugurale du 24 au 27 juillet en Côte d’Ivoire, les sommités dans le domaine de la primatologie mondiale tirent, une fois de plus la sonnette d’alarme sur le grand risque d’extinction de nombreux primates africains dont notamment les lémuriens de la Grande Ile. 87% des 103 espèces de lémuriens de Madagascar risquent de disparaître définitivement s’alarment les experts scientifiques. Les causes de cette menace sont archi-connues de tous : disparition des habitats naturels suite à la déforestation massive, la dégradation de l’environnement, mais aussi la pauvreté extrême de la population qui les pousse à tuer et manger les lémuriens. Les interdits sont de moins en moins respectés et il n’est pas rare de rencontrer des offres de brochettes de lémuriens auprès des gargotes dans la brousse.

La primatologue malgache qui participe à cette rencontre panafricaine, Rose-Marie Randrianarison, note l’importance de la sensibilisation des autorités traditionnelles qui sont bien considérées et écoutées par la population mais également la nécessité de l’implication des décideurs politiques.

Par ailleurs les primatologues africains se désolent aussi de l’insuffisance des financements de recherches pour les Africains. Les bailleurs de fonds, qui sont surtout des organismes occidentaux, préfèrent financer les primatologues américains ou européens plutôt que leurs collègues africains bien que les primates se trouvent surtout dans les pays du Sud notamment en Afrique !

71 commentaires

Vos commentaires

  • 27 juillet à 08:40 | AzaMbaDonJona (#9745)

    Nandresy ny tolona, tohizana ny fanapahana bolabola sy ny fanapotehina ny tontolo iainana.
    Révolution Oranze

    • 27 juillet à 09:37 | Gérard (#7761) répond à AzaMbaDonJona

      et, au rythme ou vont les choses, c’est quel pourcentage des humains peuplant ce pays qui est menacés d’extinction ?

    • 27 juillet à 10:08 | manga (#6995) répond à AzaMbaDonJona

      Somary mampanahy ihany ny filazan’nireo mpizaika mikasika ity raharaha ity.
      Maro dia maro mantsy ireo firenena lazaina mandroso nefa dia tsy manana harena voa-janahary toy ny tany afrikana, sy ireo maro hafa tsy ho tanisaina etoana.
      Ka dia mirongatra daholo any amin’ny fiompiana biby maro isan-karazany tsy fahita maneran-tany.
      Dia maro dia maro ireny no mivoaka ka anaovana fandaharana manokana mihitsy itaritana vahiny hamangy sy hitsidika ireny valan-java-boahary ireny : raha mba misy na dia iray aza amin’ireo biby ao manana fiaviana avy amin’io faritra io : haninona moa ?
      Ny fanontaniana mipetraka dia ny hoe : Ny fanjakàna mihitsy ve no mamela ireny biby dradradradraina ho lany tamingana ireny sa kosa tsy voafehiny mihitsy ny sisin-tany ?
      Ny filazàna ho fandripahana ny ala indray dia mbola mampiahy ihany.
      Aoka aloha dia ho tsorina ny mikasika ireo hazo saro-bidy mivoaka tsy amin-kenatra sy tahotra ataon’ireo tsy valahara ao amin’ny fitondràna.
      Fa raha azo efa maina (na lo) anaovana kitay no entina anapepoana ireo vahoaka efa difitra dia hoy aho hoe...
      Ary mba inona hono no vaovao mivoaka amin’ny fahita lavitra raha tsy ny doro ala manenika ny faritra maro ; ary mba inona hono no maha latsa-dranomaso azy hafa tsy ny hazo mananika ny 50 taona ka na biby iray aza tsy voalaza ao.
      Ka raha misy ny fahasimban’ny tontolo iainana dia aleho angamba atomboka any.

    • 27 juillet à 19:56 | Sorobila (#9239) répond à AzaMbaDonJona

      Bonjour,
      on a beau polémiquer des heures et des jours durant, moi je résume le problème à ceci ; le malgache qu’il soit « d’en bas » ou « d’en haut », comme les tenants du pouvoir, n’ont pas la notion du Patrimoine. La Faune, la Flore, les ressources naturelles. . font partie de ce terme. Je ne généralise pas car je vois qu’il y en ici sur ce forum qui en sont conscients du problème, mais en majorité : la priorité, c’est leur intérèt personnel, s’enrichir au maximun et le plus tot possible et mettre le magot vite fait à l’abri, à Paris de préférence.
      Le lémurien est un animal symbolique de la Grande Ile, tout autant que l’est le panda pour la Chine qui lui voue une protection « rapprochée » nationale et internationale. Chez nous on pille tout ce qu’on peut, pour manger comme pour en faire un objet de trafic ; BdR, or, tortues, pierres précieuses. . et j’en passe des meilleurs. Le gasy vit « au jour le jour » : raha misy ho sakafoana ny anyo, soa, raha tsisy de miandry sao de hisy ho latsaka avy any andanitra". Eoa basy.!!!

    • 28 juillet à 09:51 | jules (#2904) répond à AzaMbaDonJona

      Les malgaches ne tuent pas que les lémuriens, il tuent Mada elle meme et eux avec.
      Dans moins de 20 ans cette ile ne sera que désolation, avec des hordes affamées qui pilleront le peu qu’il restera.
      Le canibalisme endémique (deja les dinosaures malgaches le pratiquaient) sera de nouveau la norme.
      Coupez, brulez, polluez, crevez en paix.

    • 28 juillet à 10:14 | vatomena (#8391) répond à AzaMbaDonJona

      @Jules ,sans doute vous avez visionné,, il y a 20 ou 30 ans, le film ’’ Soleil vert ’’. où le cannibalisme caché était géré par l’état.. il y a toujours une solution.......

    • 28 juillet à 10:20 | vatomena (#8391) répond à AzaMbaDonJona

      @Jules : la référence :

      ≡ HD ≡ Soleil vert en Streaming | Film Complet
      www.film-streaming.club/soleil-vert-streaming.php
      Regrader le film Soleil vert en streaming HD 720p, Site de films complet en HD sans pub, le meilleur site de film streaming francophone.

  • 27 juillet à 09:57 | Isambilo (#4541)

    Je ne mets pas en doute ce que disent ces spécialistes mais je veux en même temps dénoncer l’argumentation perverse des zoos européens pour attirer leurs clientèles (« on implante ces lémuriens ici pour les préserver de la disparition »).

    • 27 juillet à 10:14 | Stomato (#3476) répond à Isambilo

      Bravo Isambilo, c’est absolument magnifique de dénoncer des étrangers qui font ce que les malagasy ne font pas, et n’envisagent pas de faire.
      Les fonds mendiés pour cela sont utilisés pour acheter des4x4 et importer du riz. !

      Les zoos européens sont des structures privées, surtout privées de fonds publics.
      Leurs seules ressources viennent des visiteurs. Et les zoos travaillent dans un contexte très règlementé, il y a des prêts entre zoos pour éviter les phénomènes de consauguinité.
      Consanguinité qui va arriver avec la faune endémique malagasy car les forêts diminuant (*) les mélanges de populations ne peuvent plus se produire.

      (*) Oui les forets diminuents à Madagascar parce que les étrangers ont dit et continuent à dire de *onneries en affirmant que la foret ça se cultive et ça s’entretient.
      Mais de profond savant tels que vous avez raison en disant le contraire.

    • 27 juillet à 10:26 | fdgg (#9942) répond à Isambilo

      bonjour...
      oui je suis d’accord avec vous..Mais l’etat de la nature malgache n’est pas la cause de ces zoos..meme si je n’adhère à leurs pratiques..
      Il suffit de survoler le pays ... Tout est rasé..brulé..une véritable désolation écologique et humaine..
      Suis désolé de dire malheureusement car je le vis sur place..Les malgaches sont des cueilleurs mais pas des planteurs..Aucune politique forestière n’’est en place..Comme le reste c’est l’anarchie..Et ce n’est pas la faute de la population...Comment cuire autrement qu’avec le charbon de bois..
      Il serait si facile de creer des forets à usage domestique..Alors comment s’etonner que ces lémuriens etc...puissent ne pas disparaitre..Madagascar n’a meme plus suffisamment de forets pour fixer l’eau et génerer la pluie...un engrenage pervers..
      Alors étant de nature positve...Nous avons eu aussi en France..particulièrement dans les pyrénées..ou dans les siècles derniiers liés à l’abattage des arbres pour l’industrie et la contruction navale...Les pyrénees etaient une montagne pelée....rasée...( Osso...aspe..etc)..
      La volonté des autorités ont fait que maintenant ces montagnes sont florissantes..
      Donc il y a un espoir ici..mais quand ?

    • 27 juillet à 10:44 | kartell (#8302) répond à Isambilo

      Les zoos des colonisateurs, c’est cela que vous n’osez dire ?…..
      Tous les zoos, dignes de ce nom ont une obligation de ne présenter , aujourd’hui, que des animaux issus de la reproduction en captivité , des banques de données sont là pour qu’ils puissent échanger des animaux sans consanguinité et sans prélever dans leur milieu naturel ….
      L’existence des zoos sont -ils une fleurissante affaire commerciale ?
      Mais laisser croire qu’ils seraient à l’origine de la disparition de telle ou telle espèce semble très abusive, voir sans fondement véritable …
      Mais lorsque certains lémuriens servent de viande de brousse, on peut mesurer la « chance » que leurs congénères de la « diaspora » ont de vivre dans des zoos, qui sont pour eux, des quatre étoiles qui feraient rêver certains de nos compatriotes, humains, du Sud, notamment !…..
      Les différents trafics entretenus voir institutionnalisés chez nous en dit long sur notre indifférence, voir notre passivité à agir contre, sauf sous la pression de la communauté internationale, comme d’habitude !…
      Demain, nos lémuriens finiront comme nos aepyornis qui ont été exterminés par la chasse traditionnelle et par la prédation excessive d’oeufs pour un usage alimentaire mais aussi recherchés pour sa coquille, utilisée comme récipient pour l’eau !
      L’ avenir de nos emblématiques lémuriens est en danger, il est bon de le rappeler en évitant de chercher le bouc-émissaire, qui se porte, lui, à merveille et prolifère à toutes les sauces !….

    • 27 juillet à 11:07 | vatomena (#8391) répond à Isambilo

      Trois fois Hélas ,Kartell .Comme vous avez raison . En France ,il y a mobilisation générale quand la foret prend feu . Ici ,on cultive le feu . Les tavy dénudent tout le pays .Le malgache tue la Nature . L’Européen vit avec la Nature . Notre sauveur sera-t-il Malgache .?

  • 27 juillet à 10:47 | Isandra (#7070)

    C’est bien de se soucier de nos animaux, espèces rares, mais, il serait plus raisonnable si les gens se soucient d’abord des conditions de vie des humains de ce pays,...

    Certains ONG dépensent beaucoup d’argent pour préserver certaines espèces, tandis que les humains dans ces régions, qui devaient les protéger, crèvent de faim,...Pourtant, il va de soi que l’avenir de ces animaux dépend beaucoup des conditions de vie de ces humains,....

    • 27 juillet à 10:56 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Nous avons bien un gouvernement malgache pour répondre aux besoins des malgaches. Les lémuriens nNon ! Encore Heureux que des organismes étrangers prennent en charge la Faune malgache .Et n’allez pas dire ,dame Isandra , que c’est encore une forme de pillage ,d’exploitation coloniale .

    • 27 juillet à 11:00 | fdgg (#9942) répond à Isandra

      bonjour,
      C’est un TOUT,un ensemble qui fait que les animaux comme les gens sont victimes de la NON VOLONTE des dirigeants quelques qu’ils soient à maintenir la pauvreté..Bientot ça va etre la faute des ONG..si les gens meurent de faim...Mettez Isandra un peu la main à la pâte...que de vous mettre sans cesse dans la critique systématique..J’ai cru voir aussi .. des ONG qui oeuvrent dans le sens d’améliorer la condition de vie des humains..Il faut de tout pour faire un Monde lol..Meme si je ne suis pas un fan des ONG..car il y a beaucoup à dire aussi dans le Charité Bizness..Mais c’est un autre sujet..Au moins elles ont le mérite d’exister...pour pallier ce que vous ne faites pas.

    • 27 juillet à 11:30 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à Isandra

      Les humains sont déscolarisés, kopié-kolé, disk-jocké. Des millions de candidats DJ avec un futur radieux. Ho lasa mpanendaka oranzeoranze daholo ny bobaka

    • 27 juillet à 12:24 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,...

      On sait que certains colons estimaient leur animaux domestiques supérieurs aux indigènes,...Ils les traitaient comme des princes, tandis que ceux-ci comme des esclaves « vauriens »,...

      Quand l’homme ne va pas bien, toutes les créatures aux alentours aussi,...

      Quand vous sanctionnez les humains, en coupant le robinet des financements lesquels devaient financer leur projet de développement et pour améliorer leur condition de vie,...les le résultat est là,...cela impacte aussi sur les animaux,...Toute est relative,...

    • 27 juillet à 12:31 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,...

      Quand l’homme ne va pas bien, toutes les créatures aux alentours , non plus,...

    • 27 juillet à 12:48 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      @Isandra - Les malgaches travaillant chez des Colons étaient responsables d’eux memes . Ils étaient libres d’aller travailler ailleurs ou pour eux memes Ils n’étaient pas la propriété du colon. Le babakoto élevé par le colon était ,lui , comme une extension familiale du colon . Le Colon en prenait totalement la charge . Il n’avait nullement l’esprit de le griller un jour et de gouter à sa chair délicate ..
      Le vrai Colon ,celui qui faisait produire la terre , était une minorité dans la colonie . Les autres vazaha étaient plutot des fonctionnaires ,des commerçants ,des militaires, des hospitaliers ,des chercheurs ou des enseignants . Ne confondez pas . La plupart des vazaha étaient des gens de passage avec des contrats de quelques années .

  • 27 juillet à 10:50 | vatomena (#8391)

    Qui va disparaitre le premier : le lémurien ou le malgache ? cela dépend de l’état de la foret ....(?)

    • 27 juillet à 11:03 | fdgg (#9942) répond à vatomena

      rire ..d’ou une certaine utilité des zoos pour les animaux et les gens

    • 27 juillet à 11:23 | kartell (#8302) répond à vatomena

      Une île sans forêt, c’est un peu comme un repas sans riz, on fait la grimace mais on finira par s’y habituer comme on l’a fait avec la corruption et l’insécurité !….
      Mais, ici, nous sommes dans la prospective absolue, vous savez bien que, seul, l’immédiat nous intéresse, et puis, nos comptons tant sur nos amis chinois pour qu’ils fassent le nécessaire, on adore tellement les belles histoires !….

    • 28 juillet à 12:45 | peter devilbis (#6291) répond à vatomena

      @ Isandra,
      On sait que certains colons estimaient leur animaux domestiques supérieurs aux indigènes,...Ils les traitaient comme des princes, tandis que ceux-ci comme des esclaves « vauriens »,...
      c’est bien de toujours avoir des mauvaises pensées sur les colon,mais ton gouvernement,les illustres dirigeants de ton pays et leurs acolytes,qui pillent leur propre population ,ne sont -ils pas pires(je dirais même au sens sale du terme,plus pire)que ces colons.
      J’ai souvent lu vos rédactions et je vous assure que beaucoup de gens ,très souvent s’en marre a chier avec vos pensées parfois très anticolonialistes et un peu,je dirais vraiment un peu xénophobe,si je ne me trompe pas.
      Continue a t’apitoyer sur ton sort de personne négligée ou exploitée par la colonisation ,comme si tu en étais l’unique spécimen dans le monde ,et ne cherche aucune solution pour l’avenir de ton pays,très bientôt la colonisation de sera plus ton sujet de discussion mais l’extinction de ta race et de ton pays.
      A bon entendeur,........

  • 27 juillet à 11:08 | dirk_cab (#6503)

    Bonjour,

    C’est le problème qui se pose quand des « primates » gèrent d’autres « primates ».

    Hélas , ne dit-on pas que ce sont toujours les « meilleurs qui disparaissent » ?

    En tous cas, voilà un des acquis de tous ces gouvernements mafieux successifs...Quand on parle de bienfait ?

    Faut-il encore énumérer les autres réalisations ?

    • 27 juillet à 11:19 | fdgg (#9942) répond à dirk_cab

      rire ils realisent surtout de quoi amasser quand leur pays n’aura plus rien pour vivre à l’étranger..
      Ah ! ils se réalisent vraiment bien..ces vautours !!!

    • 27 juillet à 12:20 | vatomena (#8391) répond à dirk_cab

      D’où il apparait que le plus grand crime de la Colonisation fut la décolonisation . Les Hery ,Razoel ,Ravalomanana ,Isandra ne doivent rien aux colons . Ils sont eux memes . Leur savoir faire , leur savoir etre est éloquent . Sauvez les Lémuriens ,Ils sont innocents .

  • 27 juillet à 11:57 | isoarha (#8297)

    Bonjour,
    Les lémuriens disparaissent effectivement, et s’ il n’ y avait qu’ eux. La faune et la flore de l’ île disparaît à vitesse V , il y a trop de Malgaches et pas assez de ressources naturelles pour les faire vivre et vu su’ ils se sont spécialisésdans l’ exploitation de la forêt pour leur survie, ils subiront forcément les conséquences.
    Cette histoire de culture surbrulis relève du ministère l’ agriculture, qu’ il se démène dans sa communication et son efficacité sur terrain, par contre le réchauffement a charbon et la cuisson au « kitay na hazomaty » devrait être interdit, l ’ état doit subventionner l’ achat à tous les foyers malgaches d’ un rechaud à gaz et aussi l’ achat de leur bouteille de gaz au moins de plus de la moitiéde son prix actuel. Il faut dépenser des fois pour avancer, sinon, ça nous retombera dessus, c’ est trop flagrant la degradation de la forêt. C’ est pareil pour les communes et les ordures, il faut une politique nationale d’ incinération ou de tri qu’ importe, le malgache mérite de vivre dans un milieu sain et propre.

    • 27 juillet à 12:17 | fdgg (#9942) répond à isoarha

      je partage votre avis pour ce qui est de la cuisson..mais ce qui est dramatique c’est meme à plus de moitié prix de la bouteille de gaz...Ils ne pourront pas se la payer.....quand on connait le revenu moyen des gens...un projet de culture d’arbres a croissance rapide pour le charbon de bois .. tout ca géré et organisé devrait pallier une partie du problème..Mais c’est sans compter également sur l’inertie des habitudes et des coutumes... on ne change pas les gens comme ca..Y’a quelques années j’ai offert autour de moi des fours solaires (oh 4 exactement) ..fabriqués à Tulear par une association ..Mais helas meme la cuisson gratuite...ils ne s’en servent pas..« c’est pas le meme gout..faut le tourner sans cesse vers le soleil ...etc »..C’est tout un travail long et tenace d’education dès le plus jeune age..pour intégrer une autre facon de vivre...

    • 27 juillet à 12:35 | isoarha (#8297) répond à isoarha

      @bjgg
      La bouteille de gaz actuellement coûte 315 000 Fmg soit 63 000 Ar, subventionné a moitié ça tombe à 31 000Ar, et ceci dure 3 semaines pour une famille de 4 personnes qui cuisine « économiquement » ( les bouteilles de gaz verts de chez vitogaz), zany hoe ny mahandro vary indroa isan’ andro s’y laoka maivamaivana.Cette mm famille est perdante en utilisant le charbon de bois parce qu’ elle va se rendre compte qu ’ elle dépensera plus , d’ où l’ importance de la subvention, c est pour marquer les esprits.
      Il faut bien passer par là, qui te a faire du forcing parce que.l’ île.n’ est intéressante que de par sa faune et sa flore, sinon, je ne vois pas pourquoi l’ on si interresserait.

    • 27 juillet à 13:02 | Turping (#1235) répond à isoarha

      Isoarha,
      Sur le long terme, l’énergie fossile (méthane, butane) n’est pas la solution si on voulait sortir du sous développement avec la mentalité y afférente mais plutôt une solution alternative
      - Dans ce cas, il y a des choix multiples pour prendre la relève.L’ énergie renouvelable créant moins de gaz à effet de serre, écologique même si le coût d’investissement semble très cher au départ. Utilisation de plaque de cuisson céramique à bat coût si le pays, la politique gouvernementale parviendra-t-elle à produire de l’électricité abordable à tout le monde.
      A titre informatif :l’énergie fossile, son exploitation n’est pas éternelle. D’ici 40ans ça devient rare pour subvenir à la population mondiale dont la Chine est un grand pays consommateur, pollueur.

    • 27 juillet à 14:26 | papangue (#9623) répond à isoarha

      Hi all,

      @isoarha

      Il y a un certain nombre d’erreurs dans votre analyse de comptoir, il y qu’ a faucon !

      Non, Madagascar n’est pas surpeuplée vu la taille de l’île, Les surfaces cultivables/arables, Il n’y a que ,au bas mot , 25 millions d’individus pour 592000KM2 … = France +Benelux.
      Le problème n’est pas là.

      C’est la non confiance du petit peuple, la défiance envers les échelons del’administratif , lé mécontentement a favorisé toujours les tavys, en plus d’une pratique « ancestrale » plus que suicidaire.

      Pour terminer ,’extrême pauvreté du peupel : 92 % en dessous du seuil de pauvreté, qui amène les gens à utiliser le charbon.

      « qu’ il se démène dans sa communication et son efficacité sur terrain, par contre le réchauffement a charbon et la cuisson au « kitay na hazomaty » devrait être interdit, l ’ état doit subventionner l’ achat à tous les foyers malgaches d’ un rechaud à gaz »

      C’est de l’ineptie, car d’un côté vous avez des gens da l’extrême pauvreté :il faut compter les petits salaires et tous ceux qui vivotent, et dont le salaire est inférieur au prix du gaz.
      Même subventionné à moitié prix , ce n’est plus tenable pour les petites gens.
      Et surtout l’Etat n’a plus de sous !!!

      L’Etat n’a plus les moyens de payer les salaires des fonctionnaires, et il ne va pas subventionner en plus des fatanas.

      Bon dieu, revenez sur terre .

    • 27 juillet à 15:05 | isoarha (#8297) répond à isoarha

      @ papangue,
      Oui, l’ État peut subventionner Tout, même l’ achat des fatana gaz, du moment que c’ est budgetiver. ( et ausssi une volonté politique).
      Déjà, les bailleurs de fonds trouvent qu- il n- y a pas assez de social dans la réalisation de leur politique économique, voilà une idée qui tombe a pic :
      Ça devrait s’ intituler :
      " Les familles malgaches dotées de fatana dernier et cri et 2 bouteilles de gaz de chez vitogaz dans le cadre de la préservation de l’ environnement , la flore et la faune endémique a Madagascar, ce ci est subventionné à 100% par l’ État Malgache représenté par son ministre de l’ environnement et de la population suivant le programme de l’ agence mondiale pour la préservation de....
      Les Familles.malgaches sont.invitées a se présenter dans leur fokontany respectifs pour récupérer leur bon et en mm temps savoir le.nom des magasins où ils doivent récupérer leur matériels....
      L’ État a bien de l’ argent pour financer des séances sans discussion a l’ Assemblée Nationale pour signer des lois qui pourrissent la.vie des Malgaches et renforcer le droit des nantis, il trouvera bien de l’ argent pour financer les fatana gaz des Magaches.
      Il y a trop de Malgaches à Madagascar.
      L’ espace de vie d’ un.malgache est restreint au.centimetre près comparé a un Américain, et toutes les terres malgaches sont déjà nominatives.Le chiffre de recensement n’ est pas fiable, les 20 million de Malgaches datent d’ il y a 10 ans , je pense qu’ il a au moins 70 million de Malgaches actuellement, il n’ y a pas de chiffres alors chacun arrange a sa sauce sa vérité, oui ou non.

  • 27 juillet à 12:18 | Turping (#1235)

    Même le zoo de Tsimbazaza, juste à côté du parlement risque de disparaître.
    - S’étonne t-on du risque et désastre écologique lié au nom respect de tout ce qui est lié à l’environnemental ?les déboisements sans régénération, replantation ? Les problèmes liés aux cultures sur brûlis, l’utilisation des charbons de bois ?
    Conclusion :Vu l’ingérence, la médiocrité de la situation dans laquelle ce pays s’est plongé depuis des décennies, il n’y a que les lémuriens qui sont menacés mais aussi les populations qui baignent dans la pauvreté.
    On s’attendait toujours à une politique gouvernementale responsable au lieu d’attendre toujours les ONG. Ce qui est dommage, c’est l’absence de la cohésion sociale dans le cadre où on emprisonne ceux qui dénoncent les dégradations écologiques. Les faunes et flores endémiques sont les plus touchées.

  • 27 juillet à 12:40 | fdgg (#9942)

    Isandra,
    j’ai le regret de vous informer que les plus grands colonisateurs de Madagascar sont les malgaches eux memes...
    Je le vis en permanence..le moindre malgache avec un peu de moyens exploite ses employés d’une facon honteuse en les payant à coup de lance pierres...les traitant comme des moins que rien..dites moi le contraire !!Qui colonise qui ? j’ai moi meme honte de ces gens dont vous faites partie..pour ce qui est des financements...qu’en avez vous fait depuis si longtemps ?? c’est pas suffisant ??on vous donne pas assez d’argent ? rire

    • 27 juillet à 12:51 | fdgg (#9942) répond à fdgg

      isoarha,
      oui mais je partage votre avis...sauf vous le savez comme moi le salaire ou revenu est de l’ordre de 20 euros ou un peu plus soit 350 à 400 000 fmg..comment vont ils faire pour le reste..autour de moi beaucoup ne savent pas ce qu’ils vont manger demain..helas.... meme actuellement avec l’augmentation du cout de la vie le charbon de bois va devient très cher pour eux...et quel gachis aussi car le fatapère est entretenu à longueur de journée... c’est tout sauf rationnel

    • 27 juillet à 12:57 | Isandra (#7070) répond à fdgg

      Fdgg...,

      Dans ce cas, on n’a pas la même notion de la colonisation,...

      En effet, après l’indépendance, nous avons bénéficié des financements,...assez ou pas...? Les idées divergent là-dessus,...

      Il y a une technique des bailleurs pour que vous restiez dépendant d’eux,...et que vos besoins de financement explosent,...

      - Déblocage retardé,...au moment non opportun,...
      - Déblocage par tranche,...pour que les réalisations retardent et que votre devis augmente,...
      - Déblocage partiel,...ils ne financent qu’une partie seulement de votre projet,...cela vous pousse à revoir votre projet,...

      Nos bailleurs n’ont ils pas fait en sorte que nous dépendions d’eux...?

    • 27 juillet à 13:58 | vatomena (#8391) répond à fdgg

      @Isandra
      Quand donc ,Isandra ,les pays décolonisés atteindront ils leur Majorité .? 60 ans 70 ans apres ,ils sont encore à demander des sous à l’ancien reniamandreyny colonial, aux organismes internationaux, au monde entier. Il y en a jamais assez . Alors que les terres arables disparaissent ,on fait de plus en plus d’enfants .
      Pour revitaliser l’Europe détruite par la guerre les USA prètèrent à l’Europe 130 milliards de dollars -l’équivalent actuel du budget de l’agriculture des Etats Unis . L’aide était limitée dans le temps : 5 ans .C’était le fameux Plan Marshall. Débuté en 1946 ,le plan s’arreta comme prévu en 1951.Entre temps l’économie européenne avait su se reconstruire.
      C’est l’équivalent de plusieurs plans Marshall qui ont été accordés à l’Afrique et à Madagascar avec de piteux résultats . Autrefois Madagascar était à la charge uniquement de la France Coloniale. Aujourd’hui ,elle est à la charge du monde entier et sans grands résultats .A qui la Faute ? à celle du Donateur ou de l’Assisté ?

    • 27 juillet à 15:08 | Isandra (#7070) répond à fdgg

      Vatomena,...

      L’autonomie d’un enfant dépend beaucoup de comment leur mère le préparer quand il était gosse,...Si la mère ne le prépare pas à se débrouiller tout seul, en l’apprenant des choses,...ils aurait du mal à se débrouiller et il reste tanguy plus longtemps, et ne cherche même pas à être autonome,...

      C’est en quelle que sorte notre cas, pendant la colonisation, la plupart des jeunes Malagasy n’avaient été formé que pour être auxiliaires des colons, travailleurs manuels, ainsi qu’exécutants...En d’autre terme, les Malagasy n’avaient pas été préparé pour prendre en main leur pays indépendant, ils n’avaient pas reçu assez des connaissances pour remplacer les ingénieurs, les gestionnaires et les médecins colons, etc.

      Par ailleurs, quand les colons nous ont accordé l’indépendance, ils n’ont pas choisi des gens ayant de compétence requise et pouvant être autonome pour diriger un pays, ou de nous laisser désigner nos dirigeants, mais, ils ont désigné dans un bureau quelque part à Paris des gens qui n’arriveront pas à diriger tout seul le pays et auront besoin d’être assisté, afin qu’ils puissent continuer à s’ingérer dans nos affaires,...

      De ce fait, après l’indépendant Mama était toujours là pour nous assister et guider, imposer même,...

    • 27 juillet à 15:13 | Isandra (#7070) répond à fdgg

      Vatomena,...

      Et nous nous comportons comme des adultes quand Mama et la CI arrêtent de nous infantiliser,...nous imposer ce qu’ils jugent nous convenir,...

    • 27 juillet à 17:26 | vatomena (#8391) répond à fdgg

      @Isandra
      Balivernes ,balivernes ,Isandra .Vous en faites profession .L’école Coloniale avait crée une vraie élite malgache .Elle avait meme accordé le grade de général ou d’amiral à des malgaches ..Elle avait donc confié sa défense ,ce qui est le plus précieux , à des malgaches pure souche .!
      Ce que sont les malgaches aujourd’hui , c’est le fruit amer de 60 ans d’Indépendance mal apprise ,fourvoyée , confisquée par une caste

  • 27 juillet à 12:54 | Isambilo (#4541)

    Stomato et les autres,
    Mes propos n’étaient peut être pas clairs.
    Je ne remets pas en cause ce que disent les spécialistes, je suis d’accord là-dessus.
    Les zoos à l’étranger se sont emparés de la situation catastrophique pour faire leurs affaires. Etant entendu que ces animaux (non seulement les lémuriens, mais tous) ne pourront être réintroduits dans leurs environnements originels pour la plupart.
    Je ne me fais aucune illusion sur mes compatriotes et s’ils consomment de plus en plus des lémuriens, ce n’est pas uniquement à cause de la pauvreté mais aussi parce qu’il y a perte de repère culturel.

    • 27 juillet à 13:08 | vatomena (#8391) répond à Isambilo

      Exemple à ne pas suivre : Au lendemain de l’Indépendance ,les habitants de Bamako se sont portés en grand nombre au Zoo national . Ils ont mangé les animaux .Pourquoi se mettre à la chasse quand le buffet était déjà garni au Zoo.
      Dakar . : le parc national était sans intéret .Il lui manquait le Roi des animaux : le Lion . Des zoos d’Europe ont bien voulu faire don de quelques lions pour le repeuplement .Hélas ,c’était des lions domestiques nés derrière des barreaux .Ils ne savaient pas chasser . Il fallait les assister

    • 27 juillet à 13:49 | kartell (#8302) répond à Isambilo

      @ vatomena

      Extrait d’Institut de France ….

      De nombreux autres sièges dans l’histoire depuis l’Antiquité ont entraîné des famines, une des plus célèbres étant le siège de La Rochelle en 1629 par Richelieu, où l’on mangea tout, y compris les chevaux, et où il y eut même des cas d’anthropophagie.

      Investi dès le 14 septembre 1870 par les Prussiens, le siège de Paris était inédit par l’importance de la population. L’intendance avait prévu des réserves de vivres très importantes : 447 000 quintaux de farine, 25 000 œufs, 150 000 moutons, 2 000 porcs… On a consommé assez rapidement toutes les réserves, surtout de viande. On a consommé les chevaux, les ânes, les chats (25 000 dit-on) puis enfin les chiens et même les rats. Si le chat passait pour une gourmandise, les tabous s’exercèrent surtout sur le cheval et sur le chien, qui n’avait jamais été consommé dans notre pays et dont la viande passait pour désagréable et coriace. On vendait la viande de chien pour du mouton, et les rats pour des lapereaux. Selon le cuisinier Thomas Genin, le rat, s’il était désagréable à toucher, donnait une viande d’une formidable qualité, fine et un peu fade, mais parfaite si elle était bien assaisonnée. Thomas Genin servait des terrines de rat avec une farce de chair et de graisse d’âne qu’il vendait quinze francs.

      Durant les 135 jours que dura le siège, on dit que l’humiliation la plus grave des bourgeois de Paris fut d’avoir mangé du rat. Il y eut des boucheries canines et félines. En décembre 1870, après trois mois de siège, le rat coûtait 3 francs, un chat 10 francs, un œuf 2 francs et un boîte de sardines 5 francs. On pêcha aussi les poissons de la Seine, de la Marne et des lacs du bois de Boulogne. Dans les restaurants de luxe, on servit les animaux du zoo et du Jardin d’acclimatation. Le maire du 3e arrondissement, Monsieur Bonvalet, pour fêter sa récente nomination, offrit un dîner de 20 convives le soir du réveillon du 31 décembre 1870, au restaurant Noël Peter’s, tenu par Mr Fraysse, et célèbre aussi pour avoir inventé le « plat du jour » et le homard à l’américaine. Il composa le menu suivant :

      - Hors d’œuvre : sardines, céleri, beurre et olives
      - Potage : Sajou (une sorte de singe) au vin de Bordeaux
      - Relevé : saumon à la Berzelius
      - Entrée : escalopes d’éléphant, sauce aux échalotes
      - Rôt :(...)

    • 27 juillet à 14:36 | vatomena (#8391) répond à Isambilo

      @ Kartell
      tres révélateur votre page d’Histoire ,Kartell . Malgaches et Africains ignorent les souffrances ,les malheurs indicibles que les européens se sont infligés au cours des ages dans leurs guerres fratricides .. Mais ils n’ont jamais été abattus. Chaque période de paix a été une période de résurrection ,d’inventions , de mieux etre .1945, année Zéro pour l’Allemagne qui compte 11 millions de morts ou disparus ,des villes entièrement détruites ,une occupation militaire et pourtant elle est redevenue la première puissance économie d’Europe en quelques années . NOus ,oui Nous ,cela fait 60 ans que nous sommes libérés, Nous qui n’avons jamais connu ,subi les ’tapis de bombes ’ meurtriers et dévastateurs ni les ’camps de la mort ,Qu’ avons nous fait de notre Liberté ? Elle est Où la prospérité malgré nos richesses naturelles .Il n’ y aura donc jamais de ’’mea culpa ’’ chez nous et encore moins chez Madame Isandra et affiliés .

    • 27 juillet à 17:32 | kartell (#8302) répond à Isambilo

      @ vatomena

      Les européens ont su tirer les leçons de leur histoire passée, ils ont acté la réconciliation inter-européenne où chacun a reconnu ses torts, ses abus, ses dérives nationalistes….
      Ils ont créé un marché commun, certes avec beaucoup d’imperfections, mais ils ont voulu démontré que l’union faisait la force, surtout économique et que les rivalités devaient être réduites au minimum afin de profiter de son impact vis à vis de leurs interlocuteurs internationaux !.
      Nous, nous avons été trop passifs, attendant que d’autres nous soulagent de nos problèmes qui ne trouvent pas de solution parce qu’ils sont la colonne vertébrale de notre société sclérosée !….
      Notre fragilité tient dans l’absence totale de volonté de sortir de cette spirale parce qu’elle offre à une élite, la prospérité au détriment du plus grand nombre …..
      Le contexte de la colonisation a trop longtemps été utilisé à mauvais escient et de manière permanente pour qu’il puisse, aujourd’hui, être un facteur essentiel de nos difficultés mais laisser-penser a permis d’atténuer, merveilleusement, nos propres responsabilités….
      Son usage abusif va à l’encontre du but recherché par ceux qui en font un emploi systématique, il appauvrit la diatribe psalmodiée qui se retourne contre leurs auteurs habituels, aux propos souvent d’une naïveté confondante !….
      A l’approche de la période cyclonique que constitueront les prochaines élections, nous verrons fleurir des discours et des paroles où le rappel à notre passé historique constituera encore le petit coup de cravache pour faire avancer l’âne rétif, mais pas certain que les nouvelles générations y soient sensibles !….

  • 27 juillet à 13:05 | fdgg (#9942)

    | Isandra
    si vous gerez mal ce n’est pas la faute des bailleurs... après c’est un état d’esprit ..tout depend de ce qu’on veut faire de son pays..
    Ca me fait sourire...Thomas SANKARA avait rendu son pays autonome en deux ans...les ministres en renault 5 à la place des mercedés...
    il disait que cette attitude de mendiant à vouloir quémander l’aide exterieure etait une très mauvaise habitude...ca nous bloque..il avait bien compris que la dette etait une abberation..revoyez ses discours ca pourrait vous inspirer ... rire !!!

    • 27 juillet à 13:20 | Isandra (#7070) répond à fdgg

      Fdgg,...

      C’est l’idéale, l’autonomie financière totale,...mais, dans les conditions actuelles, c’est une utopique,...

      Pour autant, s’endetter n’est pas mauvais, si les bailleurs débloque à temps et assez les financements,...et que les fonds sont bien utilisés,...La plupart des entreprises et pays développés s’endettent,...

      « Allan Meltzer, évalue à 73% l’échec des programmes de la Banque mondiale dans les pays africains. Quant aux activités du FMI, elles auraient eu pour conséquences la fuite de l’épargne, la perturbation des marchés naissants, la hausse du chômage et auraient encouragé des pratiques dangereuses de financement. » Matière à réfléchir,...

    • 27 juillet à 13:47 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à fdgg

      Sauf qu’à Gasikara, la BM et le FMI débloquent quand les binationaux le demandent. Direct dans les caisses de Jolana, Gavenna, Total etc ... pour rembourser les dettes de la JiRaMa à ses fournisseurs.
      De dizaines de millions de dollar de bénef , la Jirama est devenue la vache à lait oranzeoranze.

    • 27 juillet à 16:46 | Isandra (#7070) répond à fdgg

      Ndjona,...

      Sauf que le binat Rajoelina n’a pas eu cette chance,...par contre le mononat Ravalo avait été bourré de financement,...mais, si on regarde ses réalisations, on se demande, que tout ça, il n’aurait pas dû réaliser beaucoup plus...?

    • 27 juillet à 17:32 | manga (#6995) répond à fdgg

      Isandra,
      « ...Andriamanitra dia nanome fa Ikoto no tsy nambinina... »

  • 27 juillet à 13:17 | Isambilo (#4541)

    fdgg ,
    J’ai encadré une formation d’animateurs de centres de vacances à Aspet et il y avait un festival d’orgue à St Bertrand de Comminges...disons qu’il y a quelques années. Il y avait un pont où les truites étaient nombreuses. Je connais un peu le coin pour avoir fréquenté les fêtes de villages et des villageoises...
    Passons aux choses sérieuses. C’est Andriamanelo qui a commencé les travaux de construction des digues pour contrôler les crues de l’Ikopa. Andrianampoinimerina a réglementé la coupe du bois en Imerina, etc. Le mitage du territoire remonte à plusieurs siècles à cause de la démographie.
    Si la « populace » consomme de plus en plus de lémuriens, c’est que ses « chefs » sont des ignares. Mais l’histoire n’est pas linéaire et inéluctable, bien que nous croyons au vintana.
    Qui aurait cru que les Chinois redeviendraient une puissance mondiale quand il n’y at pas si longtemps de cela, dans le quartier européen de Canton, il y avait des écriteaux prescrivant « interdit aux chiens et aux Chinois » sur les pelouses ?

  • 27 juillet à 13:20 | fdgg (#9942)

    isoarha,
    de toute façon isoarha,ce sont des points de vue ,vous comme moi toutes les idées sont bonnes à prendre dès lors ou ça va dans le sens à ce que la vie de Madagascar s’améliore..

  • 27 juillet à 13:24 | fdgg (#9942)

    isambilo,
    eh oui Alain Peyrefitte etait assez visionnaire finalement avec « quand la Chine s’’éveillera »

    • 27 juillet à 16:36 | Isambilo (#4541) répond à fdgg

      Sauf que ce sont des « nègres » qui ont écrit le bouquin.

    • 27 juillet à 16:41 | fdgg (#9942) répond à fdgg

      Isambilo
      oui en effet... mais ça reste neanmoins un bel ouvrage...Comme nos illustres peintres ou...
      Mais qu’importe..ce fut des oeuvres remarquables

    • 27 juillet à 17:03 | fdgg (#9942) répond à fdgg

      Isambilo
      Sauf que Mr WALTER etait un proche collaborateur de l’auteur..C’est mieux d’etre à deux parfois pour une approche intellectuelle approfondie..le resultat est remarquable..

    • 27 juillet à 17:07 | vatomena (#8391) répond à fdgg

      Etait il lui aussi un Visionnaire Raymond Cartier quand il écrivait ; ’’Mieux vaut développer’ la Correze que le Zambèze " .Et cet autre qui s’exclamait : ’’L’Afrique est mal partie .’’

    • 27 juillet à 17:21 | fdgg (#9942) répond à fdgg

      Isambilo..
      rire.... j’apprecie l’humour..

  • 27 juillet à 17:49 | cacatoès (#9758)

    Inona moa no rarahin’ireo pitondra ireo an’izay gidro any !! Ny olom-belona aza tsy vakiny loha ka na ringana any doly aza ireo tsy maha taitra azy akory !!
    Ireo gidro be tendan-kanina manodidina azy no vokisany sy karakarany fatratra sao manaikitra ny tanany !!

    • 27 juillet à 20:21 | Mihaino (#1437) répond à cacatoès

      Misaotra anao ry Cacatoès fa sady mampihomehy no misy marina ireo voalazanao ! Misaotra ny rehetra koa ny tenako fa tena mahaliana ny voalazanareo rehetra androany . Mankasitraka Tompoko

  • 27 juillet à 17:57 | dirk_cab (#6503)

    Madagascar a besoin de ressources financières.

    Le pays rengorge de beaucoup de « primates » qui ne servent à rien dans le gouvernement, pensez-vous que s’il essayait de les vendre à d’autres pays, le peuple pourrait gagner au change ? (par exemple le Rambo ?)

    Telle est la question, avant que ces primates ne disparaissent pour de bon ?

    • 27 juillet à 20:11 | Isambilo (#4541) répond à dirk_cab

      Et si on faisait passer nos « primates » pour des lémuriens ? Des zoos seraient intéressés, pour organiser une nouvelle exposition coloniale par exemple. Reny malala s’y connait bien.

  • 27 juillet à 20:42 | Stomato (#3476)

    Ce 27 juillet à 12:54 | Isambilo (#4541) répondait

    >>Stomato et les autres,
    Mes propos n’étaient peut être pas clairs.
    Je ne remets pas en cause ce que disent les spécialistes, je suis d’accord là-dessus.
    Les zoos à l’étranger se sont emparés de la situation catastrophique pour faire leurs affaires. Etant entendu que ces animaux (non seulement les lémuriens, mais tous) ne pourront être réintroduits dans leurs environnements originels pour la plupart.
    Je ne me fais aucune illusion sur mes compatriotes et s’ils consomment de plus en plus des lémuriens, ce n’est pas uniquement à cause de la pauvreté mais aussi parce qu’il y a perte de repère culturel.<<

    Si vous craignez que vos propos ne soient pas clairs, faites des efforts pour qu’ils soient clairs.
    La "délicatesse" de la situation qui prévaut à Madagascar ne mérite-t-elle pas de la clarté ?
    Sur le site https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_parcs_zoologiques vous pourrez lire que l’existence de collections (en Europe ou ce qui allait devenir l’Europe) d’animaux divers date de bien avant la découverte de l’existence de Madagascar.
    L’objectif des zoos modernes n’a jamais été de remettre des sujets dans la nature, Les objectifs sont plutôt de conserver les espèces en danger dans leur milieu naturel. Certaines espèces dont des sujets naissent en captivité n’ont que des contacts très limités avec l’homme afin de préserver une possibilité de remise en liberté.

    Mais je comprend que vous soyez vexé de voir qu’une fois de plus ce sont des étrangers qui font ce qui incomberait normalement aux malagasy.

    Ne peut-on imaginer un scénario catastrophe ? A Madagascar les hommes disparaissent, les lémuriens aussi à cause de la disparition des arbres et de la végétation. Au bout d’un temps indéterminé la nature reprendra ses droits, la végétation reprendra sans homme pour recommencer à la détruire. Il sera alors possible de libérer des lémuriens conservés dans les zoos du monde... et permettre à un nouveau cycle de vies de recommencer.
    (Beau scénario pour les studios Pixar ou Steven Spielberg ou Luc Besson...).

    • 27 juillet à 22:44 | Isambilo (#4541) répond à Stomato

      Pas vexé du tout parce que je ne me sens pas solidaire de n’importe qui. La même nationalité ou la même culture, ou tout autre chose n’impliquent pas mécaniquement une solidarité.Un peu désabusé, c’est tout.
      Je reconnais le travail de ceux qui veulent préserver les espèces en voie de disparition mais reconnaissez que le business n’est jamais loin dans tout ça.

  • 27 juillet à 21:10 | diego (#531)

    Bonjour,

    Comment adresser sérieusement la menace pour pouvoir tacler les problèmes périphériques dans un continent et une Ile où les États se retrouvent en pire état que les animaux menacés d’extinction ?

    L’Afrique et Madagascar ne peuvent pas s’attaquer aux problèmes environnementaux s’ils n’arrivent pas à trouver une stabilité politique durable.

    L’État est le seul, avec des ONG ou des mécènes, capables de lutter efficacement contre l’extinction des animaux menacés, mais aussi et surtout, à défaut de lutter contre la pauvreté, atténuerait la souffrance de la population en apportant les premiers secours, en nourriture et en médicaments par exemple.

    Il n’y a pas une seule nouvelle qui sort de ce pays pour témoigner un progrès qui pourrait faire naitre quelques espoirs. Insécurité, famine, corruption, grèves, avortement, dispute politique et la liste est longue....et je ne vois pas comment une autre élection présidentielle pourrait apporter au pays.

    Il va de soi que pour protéger les lémuriens, il faut que le pays puisse préserver leurs habitats, les forêts....

    Comment lutter contre la déforestation à Madagascar si les pouvoirs publics n’arrivent pas trouver d’autres énergies remplaçant les bois pour cuire ? D’où la nécessité d’investissements massifs, en même temps, dans plusieurs secteurs :

    - éducation, environnemental, aliment, énergie, infrastructure, transport

    Madagascar peut lutter contre la dégradation de l’environnement et en tirer, à terme, un bénéfice économiquement, mais il faut retrouver une stabilité politique et avoir une politique environnementale claire et y mettre le moyen.

    C’est un pays agricole, éduquer la population ne doit pas prendre tant de temps et si difficile que ce que l’on imagine.

    Il faut cesser de délirer sur les investissements étrangers pour espérer retrouver une croissance économique. Il faut penser à s’endetter et comment faire pour pouvoir y accéder. Un pays comme Madagascar peut bien s’endetter pour financer son développement, pour peu que les politiciens et les dirigeants comprennent que c’est l’État, pas eux, qui peut s’endetter.

    Cela peut prendre un petit peu de temps, en tout cas, pour avoir la confiance des bailleurs des fonds et institutions internationales, il faut au moins avoir deux quinquennats, voir trois, qui se seraient bien passés pour espérer déjà à bien solidifier l’État et les Institutions et avoir la confiance des institutions nationales pour pouvoir bénéficier des aides et des investissements massifs pour le développement.

    Qu’est-ce que ce que deux ou trois quinquennats ? Le temps pour un nouveau-né aujourd’hui d’avoir 15 ans....bref si c’était important pour les Malgaches et les politiciens, ce n’est pas beaucoup de temps......cela vaut le coup d’essayer.

    Mais, avec l’expérience, en parcourant les journaux locaux et en écoutant les acteurs et responsables politiques malgaches, je constate qu’ il est difficile de sortir le pays de la pauvreté. Les gens éduqués, les politiciens et élites du pays ne croient pas du tout à la politique, aux efforts collectifs, ils croient, naïvement, que leurs qualités et intelligences individuelles suffiraient largement à sortir leur pays de la pauvreté....comme les résultats tardent à venir pour confirmer leurs certitudes, ils accusent leurs voisins, être les seuls responsables des régressions du pays en fait.

    Si le pays régresse, ce n’est donc pas ma faute, pas du tout, mais celle des mes voisins....

    Un jour on apprendrait qu’il n’y a plus qu’un coup des lémuriens en vie, les gens vont trouver très vite les coupables....pourquoi pas les Antandroy, les Vezo, brefs, les gens du Sud par exemple...et les dahalo....très vite, on va accuser des ethnies pour alimenter le jiolahy, ou dahalo....cela va venir....

  • 27 juillet à 21:37 | rayyol (#110)

    Au moins une chose positive Le fait de prendre conscience est déjà un début vers le changement Pour ceux qui croient que celui ci va se faire d un coup de baguette détrompez vous Il faut combattre et souffrir avant de changer les choses Sur ce point Hery en est tres conscient Le changement n est pas le fait d un seul homme qu il s appelle Ra8 , Andry, Hery, etc mais de tous Il faut qu il y ait une volonté commune Je crois que vu les circonstances Hery est encore l homme de la situation Il est tout le contraire de ce que Madagascar a connu a date Je connaît maintenant la raison de son silence que voulez vous qu il dise Il est entoure de toute cette pourriture qui essai de lui couper l air respirable

  • 27 juillet à 21:42 | Jacques (#434)

    Bonjour,

    Ah, les lémuriens, magnifiques et fascinantes petites bêtes dont on dit qu’ils sont endémiques d’une grande île située dans l’océan indien, Madagascar. Mais cet endémisme, est-il encore avéré de nos jours ? Pas si sûr si l’on considère leur présence un peu partout dans le monde, notamment dans la plupart des parcs zoologiques des pays occidentaux où l’on apprend des responsables qu’ils y sont pour la préservation de l’espèce qui est (et non serait) en voie de disparition. Aux USA les américains sont encore allés plus loin en créant (à Durham, Caroline du Nord) un centre de recherches dédié uniquement aux lémuriens et, fait incroyable, plus d’une dizaine d’espèces y sont représentées, du maki catta à l’aye-aye en passant par le sifaka et autre roux. Lors de la visite du Centre au cours de laquelle l’on apprend d’un guide la naissance d’une trentaine de petits chaque année, la promenade avec les lémuriens revient à quasiment 100$ par personne.

    Les lémuriens, les malgaches n’en veulent donc plus. Dommage, ils sont beaux. J’aurais bien aimé m’en faire entourer, ce qui ne sera jamais possible en métropole.

  • 28 juillet à 11:19 | Stomato (#3476)

    Finalement un nombre important de commentaires mentionnent des analyses concordantes sur les raisons, forcément multiples, de la disparition annoncée des lémuriens à Madagascar.
    Une certaine unanimité est faite aussi sur les solutions engagées par les étrangers.
    Ceci n’est pas une nouveauté, ce comportement dure depuis plus de 50 ans !
    Ce qui est nouveau c’est la plainte de quelques uns au sujet du peu d’aides surtout financières apportées par les bailleurs et les ONG ! Mais cela va de paire avec les assertions classiques de beaucoup : C’est pas la faute des malagasy, c’est la faute originelle et inexpugnable des frantsay.
    La messe est dite ! Ne revenons pas sur ce point.

    NB : Je traiterai comme il se doit des réponses à ce commentaire.

  • 28 juillet à 11:24 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Finalement le Malgache est le pire prédateur que Madagascar n’ ai jamais eu à souffrir .
    Faune, flore, sous-sol, halieutique, tu m’ étonnes qu’ ils reluquent les zéparses ...
    Seuls les crickets prolifèrent, pour encore combien de temps ?
    On pourra inscrire la palme au Guinness, revient aux Malgaches, qui ont réussi ( pour le moment ) à préserver et non sauver les 17% restants, jusqu’ à quand ?
    A l’ image du BDR, quant au service et budget : O & forets ...

  • 28 juillet à 14:12 | Ibalitakely (#9342)

    Ny hoe raha maty aho matesa rahavana no nitaizana ny vahoaka Malagasy efa ho fito taona izao. Dia lasa tsy mahalala hafa tsy ny tenany ny ankamaroany. & ny tena loza dia tsy MITSINJO taranaka Malagasy mihintsyizany raha olona, asa hitsaoka eny @ planeta Mars angaha raha sanatria tonga ny kere tanteraka ??

  • 3 août à 16:03 | katibo (#9077)

    NY olona no ampiana voalohany. rah hiaro babakoto tsy hijery NY mponina mampiasa ny tontolony dia met y ho sarotra izany. ts biologie animale fotsiny io fa tontolo iainana olona sy NY manodidina azy. NY sasany efa zatra bontolo. ampolony maro ny ONG eto milaza fa miaro ny tontolo iainana nefa toa tsy hita loatra izay vokatra azo. NY rapport amin io amanjatony NY pejy.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 445