Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2016
Antananarivo | 07h09
 

Coopération

Madagascar - Banque mondiale

690 millions USD sur 3 ans

mercredi 10 février | Mirana Rabakoniaina

La Banque mondiale vient d’accorder à Madagascar une assistance de 230 millions USD par an et pour trois ans consécutives soit 690 millions USD dans le cadre de son appui aux Etats fragiles dont la Grande Ile figure en tête de liste. Pas de quoi en être fier.

Concrètement, cette somme sera accordée au pays sur ces trois années, doublant ainsi son enveloppe initiale. Mais le décaissement sera soumis à la poursuite des réformes, en particulier liées à l’amélioration de la gouvernance.

Le Turnaround Facility est un fonds qui a été mis en place par l’Association internationale de développement (IDA), l’institution du Groupe de la Banque mondiale en charge des pays les plus pauvres de la planète. L’objectif de ce mécanisme est d’apporter une aide spécifique aux états fragiles qui cherchent à changer leur trajectoire de développement. Il est conçu pour les pays où la fragilité et les conflits imposent des obstacles importants au développement, mais qui ont l’opportunité de renforcer la stabilité et la résilience, en raison de la cessation d’un conflit ou d’un changement majeur dans l’environnement politique. De plus, seuls les gouvernements ayant démontré leur volonté à engager des réformes, en particulier dans la lutte contre les sources de fragilité, peuvent en bénéficier. Le IDA Turnaround Facility veut donner une chance au pays pour un développement inclusif et durable.

Toutefois, les réformes prennent place dans un environnement politique en mutation. La banque mondiale constate que « les tensions politiques demeurent, et des problèmes de gouvernance – à tout niveau – continuent de peser sur la performance économique et la fourniture des services que les citoyens peuvent attendre de l’État. La fragilité du pays n’est plus à démontrer. La population en paie le prix fort : 92 % vivent toujours avec moins de 2 USD par jour. Un enfant malgache sur deux souffre de malnutrition chronique et n’atteindra jamais tout son potentiel physique et intellectuel. Madagascar n’a pu atteindre aucun des objectifs du Millénaire pour le développement. »

34 commentaires

Vos commentaires

  • 10 février à 08:36 | Noue (#2427)

    "Madagascar n’a pu atteindre aucun des objectifs du Millénaire pour le développement. »

    on sait déjà ça va être pour qui cet argent.

    • 10 février à 12:25 | Behantra (#9165) répond à Noue

      Noue

      Ce n’est pas encore gagné , relisez les conditions éxigées pour que le décaissement soit effectif

      Et personnellement je ne pense point que Hery et sa bande de nuls puissent réaliser ces éxigences

    • 10 février à 22:36 | Bena (#494) répond à Behantra

      ce jour, le gouvernement tout entier a été « convoqué » par les bailleurs de fonds et pour être sermonné par le « surveillant général » de l’union européenne. ce jour aussi l’ambassadeur russe a rappelé au pm gasy que les îles éparses sont à madagascar. vivement le retour de fatma pour une autre fonction (gouverneur).

  • 10 février à 08:39 | olivier (#7062)

    Résumons nous :

    - 92% de la population vit avec moins de 2 USD/j
    - La BM constate que « les tensions politiques demeurent, et des problèmes de gouvernance – à tout niveau – continuent de peser sur la performance économique et la fourniture des services que les citoyens peuvent attendre de l’État.« En relisant les posts sur ce forum, je continue de me demander »benoitement" si les forumistes ont bien pris la mesure de la situation...

    Il ne reste qu’à espérer que ces Chers Politiciens ( ainsi que leurs Fan-clubs respectifs) - si précieux pour ce Jardin D’eden - ne sombrent pas dans leurs travers habituels d’ici 2018...

    L’espoir fait vivre les zimbéciles dont je fais partie..

    • 10 février à 09:03 | francais (#9362) répond à olivier

      « Mais le décaissement sera soumis à la poursuite des réformes, en particulier liées à l’amélioration de la gouvernance. »
      Oui, vous avez raison, l’espoir fait vivre...!

    • 10 février à 12:29 | Behantra (#9165) répond à olivier

      Pôvre zimbécile !

      Olivier

      Vous savez bien qu’il n’y aura aucun décaissement , ces annonces sont faites pour faire vivre les zimbéciles , comme vous dites

    • 10 février à 12:44 | olivier (#7062) répond à Behantra

      Rassurez vous et surtout détendez vous

      il est de notoriété publique que je suis un zimbécile.

      So what ?

  • 10 février à 09:33 | diego (#531)

    Bonjour,

    Ce n’est pas l’argent pour maintenir en vie un régime, mais pour venir en aide 80% des Malgaches qui est dans la pauvreté noire.

    Le régime a deux choix, reformer ou privé d’oxygène.

    Les Bailleurs des fonds veulent voir des Institutions fiables, stables qui seraient en état de gérer des millions. Mission impossible pour Madagascar, au jour d’aujourd’hui :

    - ce qui veut dire que ce sont les fonctionnaires de la CI qui vont gérer les aides en mettant, bien évidemment des caporaux gasy ici et là, les ministres :

    - autrement dit, Adios l’ambition ou le programme du Président ! Plus grave, la souveraineté du pays est à mettre de côté !!!

    A part cela, Madagascar va fêter ses 55 années d’indépendance cette année !

    • 10 février à 09:46 | olivier (#7062) répond à diego

      Bonjour Diego

      Je crois que le temps est compté, et qu’il faut Urgemment accepté l’inévitable : une limitation de la souveraineté.

      J’ai bien conscience que vous avez une haute opinion de la classe politque de ce pays - tout du moins celle que vous soutenez - mais il faut voir la réalité en face :

      Les portières du carrosse MADAGASCAR ne tiennent plus que par la peinture...

      L’ambition la plus urgente, de mon point de vue, est celle d’éviter que le pays ne tombe ENCORE plus bas .

      Peut on se permettre un nouveau putsh en 2016 ?

      J’ai très peur de la spirale infernale...si vous voyez ce que je veux dire..

    • 10 février à 10:22 | Dadabe (#9116) répond à olivier

      Chacun à sa façon et son « angle » de vue. Mais Diego et Olivier ont raison et ne font que soulever le drame permanent que vivent les Malgaches depuis leur Indépendance. Une grande partie de cette aide allouée par la Banque mondiale servira certainement à quelque chose d’utile pour les populations, le reste... On peut être vigilant sans être absolument pessimiste. Mais il faudrait que la lutte contre la corruption et l’argent sale soit inscrite dans la Constitution et non pas seulement dans un code pénal que personne ne respecte (en particulier les magistrats à de très rares exceptions près). Le peuple malgache est au bord de la rupture. Cela peut déboucher sur le pire. Il s’agit donc de tout faire pour conserver un peu d’espoir et pour le transmettre en oubliant les intérêts particuliers des uns et des autres. Cela fait longtemps que je le dis (un peu moins ces temps-ci car je m’attire à chaque fois une volée de bois vert qui n’est donc pas rose) mais je le répète : JEUNES MALGACHES RÉVEILLEZ-VOUS ET PROTESTEZ PACIFIQUEMENT. Vive Gandhi !

    • 10 février à 11:12 | olivier (#7062) répond à Dadabe

      Bonjour Dadabe

      Quand j’ai lu cet article ce matin...j’avoue avoir perdu (temporairement) mon sens de l’humour..

      Mon angle de vue est celui d’une personne de terrain qui voyage beaucoup, y compris en « brousse » profonde..dans plusieurs régions de l’Ile.

      Mon ressenti est très négatif, car je vois ces fameux 92%...je les vois se faire arnaquer par la justice, les gendarmes, les politiciens distributeurs de cuvettes...voire par les pseudo HÉROS qui chantent la main sur le cœur, et envoient, une fois n’est décidément pas coutume, les autres se faire tuer à leur place ( l’histoire semble se répéter..)

      Un indicateur me fait craindre le pire : mon entreprise est perpétuellement rackettée par des gens qui auparavant n’en n’avaient pas forcement besoin..

      J’ai la désagréable impression que ces fonctionnaires ne sont plus payés, qu’ils n’ont plus de budgets de fonctionnement...et surtout que la corruption et l’injustice atteignent des niveaux qui dépassent le SEUIL D’ALERTE.
      Quant à l’état SANITAIRE des 92%...
      Quant à l’absence de planning Familial...pour des raisons religieuses..

      Il faut se faire une raison : les coupables ne se dénonceront jamais, et ils ne seront pas punis..c’est contraire à certaines valeurs...

      La seule solution pour espérer sortir de ce marécage, est de confier le soin au secteur privé de créer des emplois, de la formation ( etc...)...et surtout de limiter le pouvoir de nuisance des (...).

      J’avoue être inquiet...

    • 10 février à 12:49 | Behantra (#9165) répond à olivier

      J’adhère entièrement à ce que vous dites Olivier

      Ce qui préoccupe la présidence et sa cour c’est la réussite de cette francofolie pour faire de la propagande dans toute l’île

      Et pour ce faire : TOUT LE FRIC est bloqué par Hery et son équipe pour , à tout prix , se faire réélire en 2018

      Ce président du sénat a été mis en place justement pour ’valider’ ces futures actions : vous allez voir

    • 10 février à 16:24 | kakilay (#2022) répond à Behantra

      Alors que la chambre de commerce d’Antananarivo voulait faire un débat sur la situation avec les indicateurs provenant de ce que nous appellns ici « Statistiques », le pouvoir en place à demander « gentiment » que l’on remette à plus tard ladite conférence-débat, car cela coïncidé avec l’arrivée d’une délégation de la francophonie venue pour nous rabâcher que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

      Quinze jours plus tard, le directeur de la dite institution, je veux dire « Les Statistiques », a été limogé. Dorénavant donc, cette administration, parce qu’elle gêne, sera aussi la voix de son maître. Et nous serons les commentateurs des chiffres pipées, sous prétexte de version officielle. Le coup de la « note verbale » en est l’exemple. Quoi de l’authenticité et de la véracité de la véracité de ce papier ô combien hygiénique pour le pouvoir en place.

      Ils ne reculeront devant rien pour avoir la main mise sur ce qu’ils veulent faire de ce pays. Ils n’ont reculé pour faire un coup d’Etat, alors que leur transition était mis au ban de la communauté internationale, le pt était reçu par guéant, pouvait avoir une photo avec sarkozy devant la porte de l’élysée, sur recommandation de la france et pouvait demander conseil auprès de khadafi pour une une reconnaissance internationale perdue. Le pt avait des « observateurs » internationaux pour valider « ses élections » en la personne de raoul et ses copains. Même le président des Comores étaient venus pour « légitimer » la transition. C’est vrai que l’on a toujours besoin d’un plus petit que soi, mais espérer que la CI va reconnaître la dite transition parce que Les Comores sont de son côté : c’est qu’il y avait péril en la demeure du pt. Oui, sous l’égide de la france, sous les auspices de la françafrique, on travaillait en coulisses pour valider la transition. Et on y a mis aussi un certain Estrac, une autre voix dans le concert international, futur candidat au sg de la francophonie. Heureusement, comme chef de la diplomatie française, Hollande à taper sur la table pour mettre en place une dame. Et nous avons vu, les lamentations de cet Estrac dans les colonnes de MT, alors qu’on lui avait promis...

      Oui, tout est mis en place pour garder la main : mais nous constatons aussi que des grains de sable fait grincer la machine ici et là. Non, la françafrique ne pourra plus faire ce qu’elle veut. Madagascar n’est plus son pré-carré. La BM et FMI, l’UE ne suivront pas toujours « ceux qui sont au pouvoir ». L’afrique du Sud est dans nos portes. Ils ne goberont pas tout ce qu’on va leur dire. Il n’y a plus que les petits joueurs, la lie de la politique politicienne locale, qui peuvent espérer être repêchés par un réseau affairiste en mal d’un cuisinier de service aux couleurs locales. Et par leurs statistiques, leur défintion, ils les appelleront « Nos Elites » : mais de qui se moquent-on ?

      Lire et relire donc la fin du discours de La Baule de François Mitterrand : très instructif... et de ne pas croire, que ce temps est révolu : nous en sommes les témoins en 2016 !

  • 10 février à 11:31 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Comme j’ai écrit souvent sur ce forum, le un pas en avant et 2 pas en arrière de ce régime vont nous faire retourner à la troisième république de Zafy Albert (les 2ans passés), la 2ème république de Didier Ratsiraka (on y est de plein fouet) et il nous reste la première république (juste une parenthèse avec les élections à 99% et quelques poussières) et la colonisation (le retour par la grande porte de la francophonie et la dépendance aux aides extérieurs qui s’amplifie de jour en jour)
    Il ne faut pas non plus oublier que l’argent de la communauté internationale ne constituera jamais un levier de développement pour un pays (Haïti, plusieurs milliards de USD pour un pays d’à peine 10millions d’habitants, la Grèce et auparavant l’Argentine qui a coupé le pont avec le FMI, où sont tous ces pays actuellement ? Toujours sous assistance dans tous les domaines, etc.).

  • 10 février à 12:37 | Isambilo (#4541)

    La Banque Mondiale n’est pas née de la dernière pluie. Cela fait bientôt 70 ans qu’elle emprunte et prête sans résultats durable nulle part au monde. Même chose pour le FMI.
    Si ces deux organismes continuent le même manège, c’est qu’il y a des gagnants, sans omettre leurs salariés, experts, consultants, en n’oubliant pas de nommer des individus du tiers monde pour faire couleur locale (l’essentiel du travail revenant aux techniciens de l’UE et des USA).
    690 millions de $ adala tompo. Ravalomanana a su en profiter, il a eu raison. A d’autres de sauter sur l’occasion. De toute manière la dette sera effacée plus tard, sauf à remettre en cause tout le système néo-libéral. Et ce ne sont pas les gagnants depuis 70 ans qui le remettront en cause.

    • 10 février à 12:39 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      Rien à ajouter..

    • 10 février à 12:56 | Behantra (#9165) répond à Isambilo

      Le décaissement n’est pas encore effectif Isambilo

      Néanmoins nous restons vigilants car , si décaissement il y aura , la banque centrale malagasy sera le premier concerné

  • 10 février à 12:44 | toky (#8231)

    Canal + a publié sur son magazine : spéciale investigation le circuit de ce fameux « aide et prêt » de la banque mondiale, FMI ou je sais pas qui encore....
    Avant que l’argent arrive là il pourrait faire quelque chose, les cadres de ces institutions avec leur « expert » ont déjà sucré jusqu’à 50% du montant sous différente forme : genre expertise, évaluation, .... sélection de cabinet pour faire ceci ou cela....la liste n’est pas exhaustive.
    Or tout le monde le sait : la totalité de l’argent c’est à rembourser et aux frais de contribuables du pays emprunteur. Entre autre, il y a aussi derrière le détournement de tout genre de ce fond. Donc normal si les pays pauvres financés par ce genre d’institutions restent encore plus pauvres (sans parler des différents conditions imposées et financés par le sou à rembourser...).
    A vous de réfléchir, il faut pas rêver, pour ce fameux « argent » combien restera-il pour faire quelque chose pour la population ????????

    • 10 février à 13:48 | Isambilo (#4541) répond à toky

      Voilà qui apporte de l’eau au moulin. Que la BM décaisse ce qu’elle veut, on s’en fout. De toute manière ce n’est pas fait pour développer un pays, sinon ça se saurait depuis longtemps.

    • 10 février à 13:55 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      A moins d’appeler le chaos de vos voeux...

      je ne vois pas trop l’intérêt de votre post...

      à suivre

    • 10 février à 14:39 | Isambilo (#4541) répond à olivier

      Le premier intérêt de mon post est qu’il me plaît (on s’amuse comme on peut et ce que j’écris n’est pas plus stupide que certaines contributions). Le second est que je ne désespère pas de rappeler certaines réalités vérifiables comme les bilans de la BM et du FMI depuis Bretton Woods (ou quelque chose comme ça).
      Parmi ces réalités, et en réponse à une partie de votre post sur le secteur privé : une entreprise ne peut créer des emplois et des biens que si l’état prend les mesures minimales pour que les affaires puissent se développer.
      Quant au chaos, j’ai quand même l’impression d’être moins pessimiste que vous.

    • 10 février à 15:45 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      Ok pour tout

      LOL

      Mais j’espère que vous avez raison...car il régné un parfum qui m’inspire ...

      Vraiment j’espere que vous avez raison d’être optimiste..

    • 10 février à 19:13 | Isambilo (#4541) répond à olivier

      Est-ce qu’il y a le moindre choix ?

  • 10 février à 16:16 | betoko (#413)

    Je compare la banque mondiale comme les parents les quels disaient à son gosse , si tu es sage , tu auras + de bonbon et du fric , dans le cas contraire niet .
    Mais pourquoi notre président de la république et son gouvernement s’accrochent au FMI et à la Banque Mondiale ? A leur place j’aurais fait comme Paul Kagamé , tu me fais chanter ? vas te faire ..... Nos dirigeants n’ont pas de cou ....les , Il y a une autre façon pour qu’on ne s’adresse plus à ces institutions et le suivre bêtement , faire pression sur La France pour qu’elle nous restitue nos îles éparses , à partir de là , fini de mendier . Vous allez me dire que c’est de l’utopie ? Bientôt les sociétés civiles vont mettre notre gouvernement au pied du mur et il se pourrait que la rencontre avec la francophonie sera mis à mal . Je ne dirai pas plus pour le moment

  • 10 février à 16:27 | diego (#531)

    Bonjour Olivier,

    La solution pour Madagascar est politique. Il n’existe pas une autre solution pour sortir le pays de la pauvreté et de réaffirmer sa souveraineté.

    Une remarque importante. Aucun pays ne questionne la souveraineté de Madagascar, depuis 13 ans par exemple :

    - mais vous avez Ravalomanana, Rajoelina et maintenant Mr R. Hery qui le questionnent !

    Et il y a 99.9999% de chance que la majorité de mes compatriotes prnse fermement que je me trompe, tout en admettant que le pays n’est plus du tout souverain, il n’est plus capable de penser à son existence tout seul, parce que la bande à Ravalomanana s’est amusé à détruire l’État et les Institutions du pays....vous avez 2009 et des élections piège à C....

    Je ne préconise pas le retour des anciens, mais la réconciliation et la mise en place d’un gouvernement d’Union National afin de mettre en place des processus électoraux fiables :

    - amplement suffisant pour sauver la souveraineté nationale et de parler, discuter et négotier avec les autres pays comme un pays indépendant.

    Il est difficile de faire comprendre aux politiciens malgaches que quand les pouvoirs centraux sont faibles, ce sont les fonctionnaires des institutions internationales qui prennent les rélais gerant les aides, de facto, imposent et conduisent l’orientation politique du pays.

    • 10 février à 16:39 | betoko (#413) répond à diego

      De quelle réconciliation vous parlez .? Tant que personne ne confesse en public ses fautes comme ils ont fait les Sud-africains , nous resterions au même endroit . Un gouvernement d’union nationale pourrait être une solution , donc une assemblée constituante , d’accord et sans intervention des SADEC , UA, UE etc ...

    • 10 février à 16:42 | olivier (#7062) répond à diego

      J’ai peur que les choses ne dégénèrent...et qu’il faille revoir les ambitions à la baisse...

      En espérant me tromper..

    • 10 février à 16:47 | betoko (#413) répond à olivier

      Avez vous remarqué que Hery Rajaonarimampianina se glisse tout doucement et de jour en jour vers la dictature ?

    • 10 février à 17:35 | diego (#531) répond à betoko

      Betoko,

      Je ne parle pas d’une réconciliation qui va jouer le rôle d’un tribunal. C’est le souhait des partisans qui veulent voir leurs poulains à la tête de l’État quelque soit le prix à payer pour le pays et son peuple.

      Si vous voulez, je préconise modestement que le pays soit gouvernable. Madagascar n’est pas une entreprise privée ou LOVA confié entre les mains des descendants de Ratsiraka, Zafy, Ravalomanana, Rajoelina, Mr R. Hery, ET les soient disant ex ministres, PM malgache. Madagascar appartient à vous et à moi et à tous les Malgaches. On peut de facto exiger que notre pays soit gouvernable et gouverné.

      Comment on fait cela :

      - en remettant l’État et les Institutions malgaches au commande dans le pays, en attendant que les leaders politiques règlent leurs propres successions et mettre en ordre leurs partis politiques.

      La Belgique n’avait pas un gouvernement durant plus de deux ans, mais ce pays pouvait honoré touts ses obligations durant la crise qu’il a traversé. C’est un exemple à suivre à défaut d’autre chose.

    • 10 février à 17:47 | diego (#531) répond à olivier

      Ré Olivier,

      Le grand problème à Madagascar ce que les politiciens considèrent Madagascar comme une entreprise privée que leurs ancêtres leur ont légué. Ils pensent donc que le pays leur appartient, l’Etat c’est eux !

      Avec cette attitude que le dialogue des sourds s’installe dans le pays :

      - le pays n’a pas des concurrents politiques qui demandent des mandats auprès du peuple, mais des héritiers qui se bagarrent pour jouir tout seul les richesses d’un pays qu’ils considèrent comme leurs biens personnels.

    • 10 février à 17:59 | olivier (#7062) répond à diego

      Ce que vous dites est vrai Diego ;

      J’ajoute un second ENORME POBLEME à votre liste, si vous me le permettez :

      La propagande ( aux origines diverses) à littéralement bourré le crane de Milliers de GENIES malgasy, qui aujourd’hui...face au désastre ambiant qui s’étale aux yeux du monde..continuent indubitablement à nous expliquer que çapasleurfôte.

      Et j’ai beaucoup de mal à envisager un réel changement, tant que cela ne changera pas..

      D’ailleurs, cela ne changera pas...

       :)

    • 10 février à 19:59 | franc (#9391) répond à diego

      Un Madagascar sans gouvernement. C’est pas fous com iD. Au contraire Ça c’est une idée qui merite une reflexion ça ! Mais ils faut tout de même un representant pour Madagascar à l’echelle international, une sorte d’ambassadeur unique, qui ne doit plus porter le titre de Chef d’Etat ou chef tout cour, un homme ordinaire, une porte parole passant un test de recrutement : endure toutes les vie quotidienne des 92% des malagasy, dormir dans les tunnels pendant un mois, se servir des ordûres pour menu journalière,...soumis et mandaté par le peuple via referendum, payé comme tout autre fonctionnaire (juste une petite avantage+prime) ne prennant aucune initiative qu’après consultation du peuple. Plus besoin de deputé, de senateurs, parlementaires gourmands, affairistes, des ministère inutiles, toute decision va etre prise et organisé uniquement et directement par le peuple... Pour cela, il faut commencer par boyocotter toute élection organisé par l’ex ancien Etat, et ne donnant plus credibilité à un pseudo zoto proclamé president ephemere qui par lui même va demissionner, le peuple continue leur occupation quotidienne, entreprises et investisseurs pareil, la différence c’est qu’il n’y a plus de pouvoir executif, legislatif, mais peut-on supprimer l’autre pouvoir ? Je ne vois aucune utilité car les magistrats sont corrompus, les prisonniers s’évadent facilement, aucun acte criminel n’est veritablement puni quand il s’agit de payer une somme à fermer les yeux. Comme ça tous ces bandes de c... qui pensent que l’Etat est un heritage familiale devienn des peuples ordinaire, plu de 4 x 4 V8, plus de frime presidentiel, plus de salaire à 200M d’ariary+abonnemen gratui de carburan+credi telefonik gratui toute l’année, etc... UN JOUR J’AI REVÉ QUE LE PEUPLE MALAGASY S’EST REVEILLÉ et ma mission sera terminé.

  • 10 février à 17:57 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Le langage diplomatique est-il révolu ?
    Est-ce que la mauvaise gouvernance a atteint une telle proportion pour que les bailleurs de fonds (BAD/FMI/BANQUE MONDIALE) élèvent à chaque fois la voix ?
    Sommes-nous devenus aussi insensibles (ni amende honorable, ni démission, ni fusible qui saute, ni révolte) à tels points que les bailleurs de fonds traditionnels et la CI (Ambassadeurs du Maroc-des Etats-Unis) tapent toujours sur la table lorsqu’ils s’adressent à nous ?
    Et nous tous, (les élites, les intellectuels, les contribuables et la population en générale) qui payons chaque jour une lourde tribu de cette mauvaise gouvernance, n’avons-nous pas le droit et le devoir de se révolter par tous les moyens ?
    2016 c’est l’HEURE (chanson de ROSSY).

    Les honnêtes gens en prison et les délinquants en liberté : Madagascar est un pays à part et un monde à l’envers.

    • 11 février à 19:05 | Behantra (#9165) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Se révolter par tous les moyens ... c’est mème un devoir dixit notre ami pqemqd !!

      Planquez vous : l va y avoir du sport et ça va saigner !

      Euh ... d’après vous pqempd ’la stèle’ qui sera élevée à la mémoire des c.oui.ll.ons qui iront se faire massacrer pour le p’tit sera t’elle plus haute que la Tour Eiffel ou non ??

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 137