Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2016
Antananarivo | 18h05
 

Société

Terrains domaniaux

5 millions d’hectares disponibles dans tout Madagascar

mardi 29 septembre 2015 | Léa Ratsiazo
JPEG - 50.4 ko

Certes, il n’existe pas d’inventaire fiable et complet des terrains domaniaux mais le service des domaines estime que près de 5 millions d’Ha de terrains domaniaux sont disponibles à travers toute l’île actuellement. Des demandes de milliers de citoyens pour ces terrains sont en attente au service des domaines actuellement suite à la suspension de demande de terrains domaniaux pendant une année. Hasimpirenena Rasolomampionona, Directeur Général des Services fonciers note que ces terrains ne sont pas tous transférables aux particuliers pour de nombreuses raisons : terrains se trouvant dans les parcs nationaux ou faisant partie d’un projet public quelconque… Mais, les services concernés sont en train de se pencher sur cette question actuellement.

Notons que selon Andrianirina Ratsialonanana Rivo, Directeur de l’Observatoire du Foncier, et coordonnateur des études sur le cadre d’analyse de gouvernance foncière (CAGF) de la Banque Mondiale , il n’y a pas ou il y a très peu eu d’initiatives pour le recensement initial du patrimoine domanial, ce qui fait que la transformation des statuts des terrains entre « domanial », « privé » et « statut spécifique » peut être difficilement suivi. Les données disponibles au niveau des services domaniaux font état d’un inventaire de 1.706 terrains titrés au nom de l’Etat (17.129 km²), soit environ seulement 3 % de la superficie nationale, ce qui est largement sous – estimé. Par ailleurs, les informations concernant les terrains domaniaux, qu’elles existent partiellement ou pas, ne sont pas accessibles au public

Dans la pratique, pour la majorité des usagers, la complexité de la procédure, l’insuffisance d’informations, le coût, la corruption les dissuadent de formaliser comme il se doit le statut de leurs terrains.

Or, sur le papier, les attributions des différentes institutions concernées par la question foncière sont relativement claires mais les informations ne sont pas échangées. Le montage institutionnel est complexe autour de la question de la gestion du foncier selon le CAGF . Plusieurs mandats stratégiques reviennent au Ministère en charge de l’Aménagement du Territoire mais d’autres institutions sont compétentes sur les thématiques connexes (fiscalité foncière, gestion du sous – sol, gestion du domaine forestier national, gestion communale de la propriété privée non – titrée, résolution des litiges fonciers, etc.). Certaines compétences horizontales peuvent se chevaucher mais cela ne remet pas en question les missions fondamentales des ministères ou des agences parapubliques . De manière verticale, les prérogatives des Régions et Communes sont claires mais des chevauchements ponctuels peuvent être observés, dans le cas de l’aménagement du territoire, de la certification sur des terrains ne relevant pas de la propriété privée non – titrée, ou de l’approbation par les chefs de région de l’octroi de superficie excédant 50 Ha. Toutefois, les informations détenues par les institutions ne sont pas échangés : guichets fonciers communaux, services et circonscriptions fonciers, services des eaux & forêts, bureau du cadastre minier. Il en résulte un empiètement de différents droits, l’origine de conflits sociaux et de recrudescence des litiges fonciers au niveau des tribunaux.

Le manque de transparence de l’attribution des terrains domaniaux est patent. Il est prévu par la loi entre autre « l’attribution des terrains domaniaux par enchères ou appel d’offres » mais ce n’était jamais ainsi. En plus, les prix ne sont pas alignés aux prix du marché. Dans la pratique, la cession de terrains domaniaux s’effectue par vente à l’amiable avec le demandeur. Les ventes aux enchères publiques ou appel d’offres sont très rares et seulement appliqués lorsque le terrain en cause fait l’objet de litiges ou d’empiètements de plusieurs demandes. Le terrain est théoriquement cédé au plus offrant. Ce principe est toutefois contraire à celui de l’antériorité de la demande qui consiste à privilégier la première demande déposée et de suspendre toute autre demande tant que le premier demandeur n’a pas formulé l’abandon de sa demande et qu’il s’est acquitté des différents frais et droits (disposant d’une échéance). Certains agents des services domaniaux continuent quand même à recevoir plusieurs demandes sur un même terrain. Le règlement stipule que le premier demandeur dispose d’un droit d’antériorité et sera traité en priorité. Par ailleurs, les prix de cession ne sont pas alignés aux prix du marché, les terrains domaniaux sont cédés à un prix largement inférieur. Les fourchettes appliquées ne tiennent compte que de deux critères : la localisation (urbain ou rural) ; et les usages du terrain : édilitaires (ou touristiques) et agricoles (ou forestières).

Partant d’un principe d’accès équitable l’acquisition des terrains domaniaux, les prix
appliqués ne sont pas alignés aux prix du marché, voire « bradés ».

Les fourchettes varient entre 80 – 100 Ar/m² (soit 5 cents USD) et 1.500 – 2.000 Ar/m² (1 USD) pour les terrains agricoles dans les Communes rurales de deuxième catégorie,
et entre 3.000 – 5.000 Ar/m² et 15.000 – 20.000 Ar/m² pour les terrains
édilitaires (touristiques) en zone suburbaine. Les terrains domaniaux en zone urbaine
peuvent atteindre 30.000 Ar/m² (15 USD) alors qu’une fois titré immatriculé, aménagé,
ou organisé en lotissement, le prix du terrain sur le marché privé peut valoir
10 ou même 20 fois plus.

Prix maximum des terrains du domaine privé de l’Etat à vocation édilitaire

Explosion des constructions illicites liée à la complexité de procédures foncières

Pour Antananarivo en particulier, cette complexité de la procédure foncière a des conséquences sur le plan d’urbanisme et le logement dont l’explosion des constructions illicites. Notons que le taux de croissance pour la Commune Urbaine d’Antananarivo est de 4 % par an (le taux national étant à 2,8 %). En 2004, les experts ont prévu une population de 1,6 millions en 2011, la ville compte actuellement entre 2 à 2,5 millions avec un accroissement de 100.000 habitants par an, s’il était de 30.000 entre 1993 et 2008. S’il est estimé entre 15.000 à 20.000 ménages qui migrent dans la Commune Urbaine d’Antananarivo, le nombre de demandes formelles de permis de construire tourne autour de 580 par an dont 40 % arrivent à être notifiées dans l’année. Par ailleurs, 460 plaintes pour construction illicite sont reçues par an par la CUA.

Pourtant, Il existe des plans d’occupation du sol pour les grandes villes mais une grande partie des logements demeurent informels. Antananarivo, la capitale, ainsi que les Communes limitrophes (dénommé Grand Tanà) disposent d’un plan d’urbanisme d’ensemble (PUD) élaboré en 2004 puis mis à jour en 2011. Ces Communes périphériques disposent aussi de Schémas Simplifiés d’Urbanisme en préparation, l’extension d’Antananarivo. Ces plans directeurs se déclinent en plusieurs plans détaillés (PUD). Les autres grandes villes disposent aussi de plans d’occupation du sol élaborées en 2011 . Toutefois, ces plans n’arrivent pas à contenir la croissance démographique urbaine, comme pour le cas d’Antananarivo dont la population connaît une forte croissance. Le taux de logement informel pour les nouvelles constructions est supérieur à 80 % . En effet, si on estime entre 15.000 à 20.000 le nombre annuel de ménages par an qui migrent sur Antananarivo, l’ensemble des demandes de permis de construire à la CUA fait état d’une moyenne d’environ 580 par an. La tendance des constructions illicites peut aussi être appréhendée à partir du nombre de plaintes reçues au niveau de la CUA.

D’autant que le délai moyen d’obtention du permis de construire est long et les coûts ne sont pas abordables pour tout le monde. Les Communes sont en charge de la délivrance des permis de construire. Le délai moyen théorique est de 124 – 132 jours. La procédure comporte cinq étapes notamment auprès des services topographiques et domaniaux, et du service régional de l’aménagement de territoire. Environ 40 % des demandes reçoivent une notification dans un délai d’une année après leur dépôt. A Antananarivo, le frais appliqué par la CUA pour la demande de permis de construire est de 10.000 Ariary par mètre carré de surface bâtie (sans compter les frais au niveau des autres institutions impliquées). Pour une construction minimum de 31 m², le coût de la demande est au minimum de 150 USD, le revenu moyen annuel d’un Malagasy tournant autour de 260 USD. Le document Doing Business 2011 relève un délai moyen de 172 jours pour l’obtention du permis de construire, en suivant 16 types de procédures, et surtout les coûts moyens représentent 422 % du revenu moyen par habitant.

Source : L’Observatoire du Foncier - Rapport Final « Cadre d’Analyse de la Gouvernance Foncière » de la Banque mondiale 2011

49 commentaires

Vos commentaires

  • 28 septembre 2015 à 08:15 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Il faut publier les statuts des
    tous « PARCS NATIONAUX » !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 septembre 2015 à 08:25 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Un projet de loi pour la reconquête de la biodiversité,la nature et les Paysages.
      Il faut une « AGENCE MALGACHE DE LA BIODIVERSITE ».
      Madagascar détient 5 % de la « BIODIVERSITE MONDIALE ».

    • 29 septembre 2015 à 09:49 | Noue (#2427) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      ça sert à quoi quand on sait que ça va encore être pour qui ?

      — -ou faisant partie d’un projet public quelconque…

      projet public quelconque que je doute fortement car oh combien de terrain sont partis déjà pour les étrangers ?

    • 29 septembre 2015 à 09:57 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Noue

      Il faut revoir ==« TOUS LES DROITS FONCIERS »==à Madagascar,depuis « NOTRE INDEPENDANCE ».
      Mettre tout sur la TABLE.
      En résumé,les droits des étrangers à posséder ==pas d’une façon définitive==des terrains à Madagascar.

      Je peux me tromper.
      - « MADAGASCAR AUX MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE »-

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 29 septembre 2015 à 10:16 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      « Je peux me tromper. » ???
      Mais vous ne faites que ça !
      Apres avoir pillé le BDR, l’ or, les pierres, les filles se vendent toutes seules, on s’ attaque à présent aux terrains, quand on voit ce qu’ ils en font, mieux vaut les donner aux zétranzés, qui eux en feront quelquechose, pour votre plus grand plaisir .
      Si Madagascar patauge encore dans la fiente c ’est à cause d’ abrutis comme vous ./

    • 29 septembre 2015 à 10:25 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      La France aux français , surtout ceux qui sont de race blanche dixit Nadine Morano . Basile je te conseille de faire tes valises , et cherche un autre pays pour pouvoir t’accueillir , t’as pas intérêt à revenir à Madagascar , tu vas te faire refouler
      L’assemblée nationale malgache a voté une loi selon la quelle , les terres des colons doivent revenir aux malgaches et c’était invalidé par la HCC
      Mort aux Padesm et aussi à ses héritiers

    • 29 septembre 2015 à 11:15 | leclercq (#4410) répond à betoko

      Il n’a qu’à aller en SYRIE , !! entre coupeurs de têtes et adepte de la peine de morts , il passera inaperçu .

    • 29 septembre 2015 à 12:35 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      La mentalité foza n’est pas morte.
      Au contraire elle semble reprendre du poil de la bête.
      « Interdire à un citoyen gasy de rentrer à Madagascar » ?
      Il faut être foza, ou totalement hors de ses pompes, ou les deux en même temps pour penser pareille chose !

      Si, à l’extrémité des choses pensables, l’Assemblée Nationale à laquelle vous faîtes allusion ne partage pas les convictions de Basilou, alors sur quelles raisons pourrait-elle baser son éventuelle décision pour, aux frontières, refouler un enfant du pays ?

      Qui voudrait revoir encore cette scène honteuse et scandaleuse montrant sur tous les écrans du monde les forces de répression foza brutalisant et mettant de force une citoyenne gasy dans le premier avion en partance à l’Etranger ?

      Il n’y a que le foza betoko qui peut penser refaire pareille ânerie !
      Comme le même betoko trouve également tout à fait normale la traite moderne d’ « andevo gasy d’un nouveau genre » à destination de pays arabes.

      Croyez-vous que si on faisait toc-toc sur le crâne de betoko, cela ne sonnerait pas creux ?

    • 29 septembre 2015 à 16:37 | betoko (#413) répond à Saint-Jo

      Marc Ravalomanana n’avait il pas interdit à Didier Ratsiraka de rentrer à Madagascar ? ( Une autre reproche que j’avais dit à Andry Rajoelina à notre ambassade à Paris , " pourquoi avoir amnistié Didier Ratsiraka , il ne m’avait pas répondu)
      L’assemblée nationale avait voté une loi pour que les malgaches puissent récupérer les terres abandonnées ayant appartenu aux colons , mais la HCC a dit que c’est anticonstitutionnel
      Trouve moi une seule phrase selon la quelle j’approuve l’envoie des femmes malgaches au Liban à Dubaï ou en Arabie Saoudite , au contraire je disais que je suis contre ce nouvelle forme d’esclavagisme
      Ce que j’ai remarqué c’est que je dérange beaucoup sur ce site les Pro-Ravalomanana .
      Celui qui porte le pseudo DIPLOMATE disait qu’au mois de mars 2009 , Iavoloa a été encerclé par l’armée , Je me suis renseigné avant de lui répondre , c’est archi-faux , c’était une désinformation dont Marc Ravalomanana avait propagé pour se dédouaner .
      Avant de déposer sa démission Marc Ravalomanana avait devant lui l’ambassadeur des Etats Unis et de La France , et il n’y avait jamais eu des militaires qui ont encerclé le palais présidentiel
      Ce n’est pas parce que Sarkozy avait dit que c’était un coup d’état que c’est vrai . Cet ex président de la république française disait aussi que le régime de Marc Ravalomanana n’était pas un régime démocratique , Est ce qu’il a dit la vérité ou il a menti ?

    • 29 septembre 2015 à 21:04 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      Sss ... tsy fantatr’i betoko intsony izay nosoratany tamin’ny faran’ny herinandro lasa teo.

      Tandindomin’i Alzeimer angamba i betoko !

    • 1er octobre 2015 à 02:57 | el che (#344) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile
      le droit foncier malgache est très protecteur. ainsi un étranger ne peut pas acheter un terrain à titre définitif, mais par bail emphytéotique (maxi 99 ans) .

    • 1er octobre 2015 à 03:07 | el che (#344) répond à betoko

      L’assemblée nationale avait voté une loi pour que les malgaches puissent récupérer les terres abandonnées ayant appartenu aux colons , mais la HCC a dit que c’est anticonstitutionnel (bekoto)+


      Un étranger qui ne paie pas d’impôt foncier perd de plein droit sa propriété au bout de quelques années. Les grévistes du Domaine réclament la non -succession des héritiers de colons malgaches, ce qui est contraire au conventions internationales. En France, vous pouvez être propriétaire foncier en tant que malgache, et pouvoir transmettre vos biens à vos enfants, non ?
      Ensuite, de quel droit des employés fonctionnaires peuvent-ils exiger ce qui est de la compétence des législateurs ?

    • 1er octobre 2015 à 11:52 | vatomena (#7547) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      5 millions d’hectares de terres libres aujourd’hui et combien avant 1895 ,avant l’annexion par la France . Madagascar était alors un pays vide d’hommes . sans cadastre .sans politique foncière .Oui ,il y avait des terres vacantes et il y en a encore aujourd’hui.Et si les 4 mis ne sont pas preneurs ,qu’est ce qu’on fait M.Basile ? Etes vous candidat au labourage et au paturage pour le bien etre du pays ? Faut il inviter des colons à le faire .? Le grand mal du pays ,c’est la démission partout !

  • 29 septembre 2015 à 10:36 | ramaso (#7441)

    5 millions d´hectares disponibles dans tout MADAGASCAR !Oui disponibles pour les KARANAS et CHINOIS et tous les CORRUPTEURS ! MADAGASCAR est a vendre c´est pas RAKOTO-RABARY OU RASOA qui peuvent avoir 1mcarre de cette disponibilite !Je veux encore revenir sur l´EDITO DE NDIMBY A.MERITE-T-ON VRAIMENT L´AIDE INTERNATIONALE ? Pour moi on ne merite pas du tout une aide,ca ne se merite pas,une aide c´est pour aider les malades ou les pauvres,MADAGASCAR n´est pas du tout pauvre,c´est la gouvernance qui appauvrit le pays,maitenant LA JIRAMA fait la pluie et le beau temps avec le DELESTAGE qui se fait au gre et au niveau des gens de la JIRAMA,pendant ce temps LE PRM HERY est parti AUX USA AVEC UNE DELEGATION PLEINE DE TROUPEAUX DE MINISTRES ET FAMILLES qui vont faire des achats pour la fin de l´annee,L´ETAT MALGACHE paye,comment voulez vous que le FMI debloque une aide financiere ?

    • 29 septembre 2015 à 10:49 | betoko (#413) répond à ramaso

      C’est une de mes reproches que j’avais adressée à Andry Rajoelina en 2012 quand j’avais eu l’occasion de discuter avec lui à notre ambassade à Paris et voilà qu’avec Hery Rajao , les karana nous prennent tout . Un de ces jours , ça va péter .
      Avez vous remarquer que les bailleurs ne nous prêtent pas du fric pour l’éducation et la santé ? Ils nous prêtent du fric quand c’est rentable pour eux
      Ce que craignent les consommateurs , c’est que d’ici peu de temps nos factures de Jirama seront exorbitantes , le syndicaliste emprisonné nous avait averti ,une des raisons de son incarcérations bidons avec des faux documents à charge

    • 29 septembre 2015 à 11:15 | ramaso (#7441) répond à betoko

      Je vous crois Mr BETOKO quand vous dites avoir adresse vos reproches a RAJOELINA,malheureusement nos gouvernants sont de meches avec les KARANAS-CHINOIS ou autres qui offrent la malette bien pleine,quant aux bailleurs de fonds c´est clair Mr BETOKO,ils ne vont jamais investir pour l´education et la sante,sinon la JIRAMA bouge bpc depuis que le SYMBION POWER est entre dans la gestion et j´espere que cette histoire de delestage sera oublie.

    • 29 septembre 2015 à 11:30 | betoko (#413) répond à ramaso

      J’ai hâte de connaitre ma nouvelle facture de Jirama , savoir si elle a baissé ou au contraire a augmenté . Est ce que vous serez satisfait s’il n’y aurait plus de délestage mais que la facture devienne exorbitante ? Je ne pense pas à moi , mais à la population toute entière . Bientôt le gouvernement va afficher la vérité des prix , à combien sera le prix du gaz oïl et de l’essence , quel sera le tarif des taxi-Be , le prix du klw/heure et les prix des PPN très bientôt

  • 29 septembre 2015 à 10:45 | jangobo (#8776)

    Je ne sais si l’achat de terres par les étrangers est uniquement interdit à Madagascar mais je trouve que c’est désolant dans la mesure où, nous ne les valorisons pas et les laissons pourrir.

    Plusieurs de nos nantis achètent ailleurs, Ratsiraka à Neuilly par exemple mais ils ne l’ont pas fait pour Madagascar lorsqu’ils tenaient les rênes du pouvoir.

    Où bien nous pratiquons aussi comme l’élévage contemplatif la proprieté terrienne contemplative ?

    Il me semble que le bail emphytéotique pour une durée de 50 ans est profitable dans la mesure où ces terres sont à vocation agricole pour l’occupant mais à chacun sa façon de voir les choses.

    • 29 septembre 2015 à 11:34 | Isandra (#7070) répond à jangobo

      « Je ne sais si l’achat de terres par les étrangers est uniquement interdit à Madagascar mais je trouve que c’est désolant dans la mesure où, nous ne les valorisons pas et les laissons pourrir. »

      Je suis d’accord avec vous là-dessus,...il faudrait donner les terrains cultivables aux gens qui pourront les exploiter,...revaloriser. C’est une occasion pour professionnaliser le secteur agricole,...

      Ce n’est pas pour rien que la France a augmenté la taxe foncière sur le terrain nu sur certains endroits,...C’est pour pousser le propriétaire à vendre ou y construire,...

    • 29 septembre 2015 à 11:40 | betoko (#413) répond à Isandra

      Cela s’est concrétisé du côté d’Ankazobe , une association a pu donner des terrains à des pauvres de Tana pour y planter et aussi y construire leur maison et parait qu’ils sont épaulés par Hajo Andrianarivelo

  • 29 septembre 2015 à 11:08 | betoko (#413)

    Les fourchettes varient entre 80 – 100 Ar/m² (soit 5 cents USD) et 1.500 – 2.000 Ar/m² (1 USD) pour les terrains agricoles dans les Communes rurales de deuxième catégorie, et entre 3.000 – 5.000 Ar/m² et 15.000 – 20.000 Ar/m² pour les terrains édilitaires (touristiques) en zone suburbaine. Les terrains domaniaux en zone urbaine peuvent atteindre 30.000 Ar/m² (15 USD) alors qu’une fois titré immatriculé, aménagé, ou organisé en lotissement, le prix du terrain sur le marché privé peut valoir 10 ou même 20 fois plus.

    Un des fils de Montloup avait acheté des ha de terrains domaniaux à Mantasoa ,et il les a revendu 20 fois plus , ce qui est strictement interdit par la loi , Idem à Ambanitsena vendu par un promoteur karana parait

  • 29 septembre 2015 à 11:40 | koukoulampy (#6913)

    5 Millions dit-on, et le reste alors ? les chiffres... le malagasy n’a toujours pas compris qu’il ne faut jamais se fier aux chiffres !
    Pourquoi rajouter un problème alors que ceux de ce qui essaient d’avoir les papiers de leur terrain actuel n’est pas encore résolu. Nous savons pertinemment que balancer ce genre d’info n’invoque que la spéculation et ce sera toujours le pecno qui en sera la victime première donc 83% de la population !
    Ce chiffre va faire encore émousser des tas de sujets qui vont faire peur à certains et faire le bonheur d’autres.
    Le malagasy ne vend pas sa terre mais ce que l’on avance là dira le contraire.

  • 29 septembre 2015 à 12:23 | lanja (#4980)

    Ary mba ahoana no ahazoan ireo sociétés immobilières vao mitsangana ireo tanim panjakana ? dia azo amidy ve raha vao mahazo ? ohatry ny etambarotra rehetra fangalana tombony ve io ? misy mivarotra @ ha maro tampon tanety ngazana izay tsy misy fanajariana na kely aza , azo mora ihany ve izany ny tanimpanjakana ? fanontaniana tsotra ny ahy ho an’izay mahalala fa tsy manakiana ireo socités vaovao ireo akory.

    • 29 septembre 2015 à 15:47 | valoha (#7124) répond à lanja

      Tsy misy mahagaga izany, ra namana Lanja ! Kolikoly avokoa ! Mbola be ny lesoka ao @ ny Fananantany Malagasy ! Mahantra isika, ary tsy misy manaraka programan’asa izany. Izay hinanana hatrany. Io no fahavoazana ara-tsaina tsy dia mijery lavitra mahazo antsika. Toa ny homamiadana anefa io aretin-toe-tsaina io.
      Raha toa kosa moa ka tany homena ny Hafari, izay mitsinjo ny mafiady Malagasy, dia aleo ho azy ireo na tsy misy tambiny aza izany. Ho ambolena, honenana, sns....
      Ny mahavoa anefa dia ao anatin’io Fananatany io mihintsy no misy mpiasa tsara ahantona atao ohatra ho an’ny taranaka fara aman-dimby. Olona tsy mendrika ny ho Malagasy ! Poizina mahafaty ho an’ny firenena.
      Tsy misy tokony azo angalana tombony izany ireny tany ireny. Ho an’ny mpamboly tantsaha, fa tsy azo hamidy na hamboarina dia averina hamidy. Tokony misy ny lalana mifehy izany mba hahafahany Gasy tantsaha mamelona ny tenany ! Koa raha tsy misy lalana mba miaro ny tantsaha eo @ Fananantany dia ho gaboraraka hatrany ny raharaha eto !!!

  • 29 septembre 2015 à 13:15 | ATAVISME PREMIUM (#8774)

    Ce qui est indécent dans cette affaire c’est ce fait des 5 millions d’ha de terre inexploitées.
    Comment un pays ,un peuple peut-il se permettre cela ?
    Des pays dans le monde manquent de terres exploitables et sont prêt a payer cher pour en avoir !
    Mais le Malagasy moyen type Basilus chasseurs ceuilleurus ,lui il ne voit pas cela de cette maniere !
    Le gars lui ,même pauvre a en crever, sa terre ,alors qu’il n’en fait rien ,il veux pas la louer
    Cela s"appelle de la conerie ou de la bêise la plus aboutie
    Faut dire que la basilus archaïque ,il a vu que les colons avaient mis en valeur des milliers d’ha et que lui ,il est incapable de faire cela !
    Donc pour pas passer pour ce qu’il est ,le chasseurs cueilleur refuse alors toute modernisation

    • 29 septembre 2015 à 14:54 | leclercq (#4410) répond à ATAVISME PREMIUM

      Autrement dit Sauvages ils sont nés , de faim ils crèverons et toujours en état sauvages !!!

  • 29 septembre 2015 à 13:38 | Turping (#1235)

    Léa ,
    Enfin ,comme d’habitude la discussion tourne souvent autour des débats improductifs en général,l’histoire des 5 millions d’hectares de terrains disponibles doit susciter de questions très intéressantes en parlant l’avenir de ce pays .
    - D’abord ,l’histoire et la politique du « kamo be tenda » des blabla en général n’a fait jamais sortir ce pays de la pauvreté ,pourtant il reste encore d’espaces exploitables à Madagascar .
    - Même ceux qui ont des terrains sans quémander à l’état ,beaucoup des camapaganrds pratiquent la politique de l’exode rural pour se tasser dans un grande ville en espérant faire le miracle et se bronzer au lac Anosy ou en pratiquant l’acte delictuel pour trouver de l’argent facile (vol à mains armées ,braquages ,etc,..°).
    - En contre partie ,l’atat doit aussi la politique de production (famokarana) en louant symboliquement les terres disponibles ou les vendre aux autochtones mais non pas forcément ax karanas ,les étrangers qui risqueront de polluer les terres malgaches avec les enfrais chimiques et les agricultures sauvages ,....
    - Du côté de Beranty ,Fort Dauphin , Jean de Heaulme ,un zanatany français ,s’était déjà installés depuis la colonisation car ce dernier était né en 1928 à Antananarivo ,possédant 60 ha avec la préservation des parcs nationaux et les espèces endémiques comme les lémuriens ,puis producteur de cisale ,etc,....incarcéré pendant 1an en 1978 pendant la rêne Ratsirakiste ,puis relâché a fait une bonne résisatance .A la limite ,c’est une famille qui a vécu depuis des génération à Madagascar ,on ne va pas polémiquer là dessus ni mener de haine sans arrêt sans fondement basique .A l’étranger ,on peut être aussi propriétaire du moment qu’on remplisse les critères .
    - Voilà ,de même ,les terrains domaniaux ne doivent pas être les propriétaires de ceux qui tiennent le pouvoir mais mais plutôt des terrains qui appartiennent aux malgaches .
    - Ce qui est toujours triste c’est la mentalité pourrie en général ! pourtant il y a de quoi pour s’en sortir .Faire de l’agriculture ,élévage ,etc,....à condition que ce ne soit pas Rabe ,le voleur qui ne fait rien qui va recolter facilement dans la nuit les fruits de Rakoto ni les dahalos ,avec tous les efforts qui ont été fournis le premier a fourni ..

    • 30 septembre 2015 à 02:48 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Turping

      Turping,
      - "Cette affaire date du temps du Père TSIRANANA.Il y avait un aménagement et une irrigation de terrain pour le rendre cultuvable.
      - « ON » a commis une erreur :
      - « Faire venir des GENS d’ailleurs,même ils sont »MALGACHES« ,en négligeant les autochtones ».
      - « C’ETAIT L’ECHEC TOTAL »-
      Il faut savoir respecter les gens de la « REGION ».Point barre !

    • 1er octobre 2015 à 12:03 | vatomena (#7547) répond à Turping

      Quelle leçon à tirer de la SAKAY ? Le génie agricole malgache a -t-il perpétué ou ruiné la production de la région ? A cœur malgache ,rien d’impossible ,peut etre ?!

  • 29 septembre 2015 à 13:49 | Turping (#1235)

    Léa ,
    Enfin ,comme d’habitude la discussion tourne souvent autour des débats improductifs en général,l’histoire des 5 millions d’hectares de terrains disponibles doit susciter de questions très intéressantes en parlant l’avenir de ce pays .
    - D’abord ,l’histoire et la politique du « kamo be tenda » des blabla en général n’a fait jamais sortir ce pays de la pauvreté ,pourtant il reste encore d’espaces exploitables à Madagascar .
    - Même ceux qui ont des terrains sans quémander à l’état ,beaucoup des campagnards pratiquent la politique de l’exode rural pour se tasser dans un grande ville en espérant faire le miracle et se bronzer au lac Anosy ou en pratiquant l’acte delictuel pour trouver de l’argent facile (vol à mains armées ,braquages ,etc,..°).
    - En contre partie ,l’état doit aussi relancer la politique de production (famokarana) en louant symboliquement les terres disponibles ou les vendre pas cher aux autochtones mais non pas forcément aux karanas ,les étrangers qui risqueront de polluer les terres malgaches avec les engrais chimiques et les agricultures sauvages peu regardant sur le côté environnemental ,....
    - Du côté de Beranty ,Fort Dauphin , Jean de Heaulme ,un zanatany français ,s’était déjà installé depuis la colonisation car ce dernier était né en 1928 à Antananarivo ,possédant 60 ha avec la préservation des parcs nationaux et les espèces endémiques comme les lémuriens ,puis comme producteur de cisale ,etc,....incarcéré pendant 1an en 1978 pendant la rêne Ratsirakiste ,puis relâché.Ce dernier a fait une bonne résistance à l’explusion depuis le changement de 1973.A la limite ,c’est une famille qui a vécu depuis de l’ère coloniale à Madagascar ,on ne va pas polémiquer là dessus ni mener de haine sans arrêt sans fondement basique .A l’étranger ,on peut être aussi propriétaire du moment qu’on remplisse les critères .
    - Voilà ,de même les terrains domaniaux ne doivent pas être les propriétaires de ceux qui tiennent le pouvoir mais mais plutôt des terrains qui appartiennent aux malgaches .
    - Ce qui est toujours triste c’est la mentalité pourrie en général ! pourtant il y a de quoi pour s’en sortir .Faire de l’agriculture ,élévage ,etc,....à condition que ce ne soit pas Rabe ,le voleur qui ne fait rien qui va recolter facilement dans la nuit les fruits de Rakoto ni les dahalos au moment de la récolte avec tous les efforts qui ont été fournis par le premier ..

  • 29 septembre 2015 à 14:38 | Eloim (#8244)

    Comme c’est devenu des BIZNA des riches qui veulent déposer leurs grosses sommes d’argent sur des propriétés immobilières.
    Depuis et surtout durant cette période transitoire, un certain VPM a contribué largement à distribuer de façon « cosmopolite » les cadastres des terrains domaniaux aux soi-disant paysans, pourtant des « riches » (nationaux, karana et chinois, ...) tournent autour de ces gens pour accaparer le maximum de superficie afin qu’on puisse revendre à ceux qui ne sont pas bénéficiaires de ces titres cadastraux.
    Pour illustrer : Voyez, dans les journaux des terrains morcelables qu’on vend à des prix exorbitant le mètre carré en détails et/ou en gros partout, surtout dans les périphéries de Tana.
    Matière à réflexion !

    • 29 septembre 2015 à 15:38 | Eloim (#8244) répond à Eloim

      Quelques enquêtes ont été menées depuis un certain temps aux environs de Tana longeant les routes nationales N°1 (d’Alakamisy_Fenoarivo à Arivonimamo), 2 (Ambohimangakely à Ambanintsena), 4 (Ambohidratrimo à Mahitsy), 7 (Iavoloha à Ampangabe) sans parler d’Ilafy jusqu’à Talatan’Ivolonondry).
      Les « papiers » sont tous en règle mais la question qui se pose : pourquoi ce BOOM ? Car une seule question me revient sur mes souvenirs que ces terrains domaniaux sont octroyés, uniquement aux nationaux, pour LA PRODUCTION et non pas pour bâtir des immeubles. Ce qui confirme mes soucis sur quel mécanisme doit on suivre pour qu’on puisse « CONVERTIR » ou changer une situation cadastrale (domaniale) en une propriété privée jouissant de plein droit d’être mise à la vente ? Des magouilles ? ...

  • 29 septembre 2015 à 16:05 | Mihaino (#1437)

    « 5 millions d’hectares disponibles dans tout Madagascar » titre Léa Ratsiazo !
    - Primo , combien de nos compatriotes ont des moyens financiers pour acheter des terrains domaniaux ??!!
    - Secundo , il ne faut pas perdre de vue que nos 85% de paysans voudraient bien avoir plus de superficies de terre pour produire mais aucune politique agricole ne les aide pour obtenir de vrais financements ! Pourtant , les bouches à nourrir augmentent et leur champ reste le même depuis des années ! D’où l’exode rural que nous connaissons tous !
    - Tertio , les avances sur produits existaient depuis longtemps et les chinois et indiens collecteurs( exportateurs) DES PRODUITS RICHES dans les régions côtières font de vrais business en fournissant des PPN à nos paysans que ces derniers doivent rembourser en fournissant leur café , riz , vanille , girofle ...dès le début de chaque campagne ! Ces fameux chinois & indiens commerçants accaparent nos terrains et construisent de grands bâtiments et de maisons de stockage dans les grandes villes !
    Nous pouvons développer tous les agissements de ces gens venus d’ailleurs qui nous exploitent , spolient nos richesses ...C’est de notre faute et surtout celle de nos Dirigeants successifs qui n’ont jamais réagi d’une façon nette et claire : MORAMORA doucement , chanson célèbre d’antan !
    Wait and see ....

    • 29 septembre 2015 à 16:27 | koukoulampy (#6913) répond à Mihaino

      Bien vu, mais quand est-ce qu’on aura des articles objectifs ?

    • 29 septembre 2015 à 16:42 | Eloim (#8244) répond à Mihaino

      Malheureusement, est-ce que ce SUPER MINISTRE (le tutelle de ce secteur) choisi tout particulièrement comme porteur du flambeau de ce régime arrive-t-il à faire l’AFFAIRE (au propre comme au figuré) ?

    • 29 septembre 2015 à 17:03 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Mihaino

      Sniff,sniff,
      22 millions de Malagasy qui se font exploiter par quelques milliers de karana et de chinois .
      Pauvre Malagasy et ils construisent des magasins de stockages !
      Et pourquoi tous le commerce est fait par ces ,karana ,chinois ,etc ..
      Pourquoi les Malagasy ,si fiers, ne le font pas ?

    • 29 septembre 2015 à 17:38 | betoko (#413) répond à ATAVISME PREMIUM

      il existe des entreprises malgaches florissantes mais leurs patrons sont très discrets , On peut dire aussi qu’entre malgache on ne s’entend pas ou on sabote ceux qui ont réussi
      sur 22 millions de malgaches 50% ont moins de 20 ans parait , restent 11 millions , Est ce que d’après vous , ces 11 millions de malgaches font vivre tous les chinois et karana chez nous . Qui ont rendu ces gens là très riches si non la corruption des malgaches . Selon la SAMIFI 328 milliard d’AR dans nos banques sont de l’argent sale Nous savons tous que des karana envoient des lingots d’or à Dubaï et les blanchissent soit avec des appareils électroménagers soit avec des voitures de luxe .
      Vous croyez que les 11 millions d’adultes malgaches arrivent à enrichir quelques Karana et ils deviennent milliardaires en ariary , même en achetant tous les jours des voitures de luxe et de l’électroménager ?

    • 29 septembre 2015 à 18:20 | Anton (#8594) répond à betoko

      « sur 22 millions de malgaches 50% ont moins de 20 ans parait (il) , restent 11 millions »
      C’est un ’poil’ plus ; en 2014 l’âge médian était de 19ans 2mois

      Pour 2020, les projections donnent pour cette tranche 52 % (51.91 % exactement)
      Et de 20 ans à 60 ans : 42.89 % (dont 20/40 ans : 29.10 %)

    • 29 septembre 2015 à 19:48 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à betoko

      il existe des entreprises malgaches florissantes mais leurs patrons sont très discrets ,

      Ah bon ,cite moi en 10 pour voir et combien représente-elle dans le commerce avec le reste du monde.
      Non le basilus archaique abuse de la méthode coué !

    • 29 septembre 2015 à 19:55 | Mihaino (#1437) répond à ATAVISME PREMIUM

      Tous les commerces sont faits (dominés dirai-je ) par les Karana , Chinois etc.... pour une raison simple Atavisme Premium ! On leur a donné beaucoup de facilités ! Les Banquiers , les Gouvernants anciens et actuels ont peur de ces mastodontes !
      - Un karana avec ses 2 fils ont fui car ils seraient les amis des Dahalo qu’ils ont financés à Toleara pour les vols de bœufs ! WANTED ....!
      - Dans le nord concernant le BDR , Bekasy avec ses 2 complices présumés un chinois nommé Xyu et un malgache sont déjà écroués à Antanimora en attendant le procès ! Tout Antsiranana déclare que Bekasy n’est que le bouc émissaire mais les gros bonnets se trouvent parmi les hauts Responsables de la HAT !????
      Wait and see ....

    • 29 septembre 2015 à 20:55 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Mihaino

      Et comment ce fait-il quelques milliers de karana arrivent a dominer 22 millions ou 12 millions ou 1 millions de Malgaches ?

    • 29 septembre 2015 à 22:12 | Mihaino (#1437) répond à ATAVISME PREMIUM

      Relisez bien mes premières phrases SVP ! VOUDRIEZ- VOUS un dessin pour mieux comprendre ?
      - Vous êtes assez intelligent pour comprendre mais vous faites semblant de ne pas connaître les REALITES ! Inutile de créer des polémiques stériles avec vous et je vous conseille vivement de lire , de relire notre HISTOIRE !
      - Certains CHINOIS et la plupart des KARANA SE CROIENT ETRE les nouveaux maîtres chez nous ! Ils vivent et dominent économiquement dans un PAYS CONQUIS , selon leur vision !
      - Il nous appartient de relever le défi mais nos Dirigeants successifs et actuels et nous-mêmes , je l’admets , nous restons amorphes et sans voix face à cette situation ! JE FAIS CONFIANCE à notre future génération pour redresser notre économie sans la domination de ces gens venus d’ailleurs !
      Soit , ces gens aiment notre Pays et nous respectent , soit, ils doivent laisser leurs biens mal acquis et quittent notre Pays ! Ma dernière phrase reste valable pour les Européens ou autres ressortissants du monde entier !
      - A titre d’exemple , un Directeur général d’un grand groupe industriel , maltraitant les employés, a été remercié par ses Patrons grâce à une pétition des employés et à une venue impromptue de ses chefs hiérarchiques à Madagascar !
      Wait and see

    • 29 septembre 2015 à 22:58 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Mihaino

      Peu d’arguments de qualités.
      L’esquive permanente d’une réalité navrante !
      Faudrait peut être commencé par l’analyse de la réalité afin d’être honnête.
      L(analyse et la correction des erreurs du passé !

    • 30 septembre 2015 à 03:14 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Mihaino

      Les jeunes générations :
      - « J’ai peur de manque d’expériences ».
      Diplômée de France,de retour au PAYS,bombardée « DRH »d’un grand groupe français,à Madagascar.
      - « C’est une »JEUNE FILLE QUE J’ADMIRE",==MAIS==trop vite en haut de l’échelle.
      Surtout ,c’est un groupe,en France,qui favorise le passage dans chaque service pour la promotion du PERSONNEL.

  • 30 septembre 2015 à 03:06 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Ayant eu l’occasion de voyager==dans presque==toutes les « REGIONS » de Madagascar==AVANT==de partir en France,j’ai résumé comme ceci MADAGASCAR :
    - Toutes les côtes EST,c’est « SINOTOKA »
    - Toutes les côtes OUEST,c’est « KANARA »
    Le reste c’est de la macédoine :« DES ETRANGERS et quelques Magaches ».
    C’est pour cela que je crie==sans cesse==qu’il faut franchir les trois étapes :
    01-Réconciliation Nationale (-pouvoir se parler entre « MALAGASY »
    02-Grand Pardon (-qui n’a pas fauté dans « SA VIE »-)
    03-Amnistie Générale (-on efface tout-Point barre-).
    - « REMETTRE NOTRE PENDULE A L’HEURE ».

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 30 septembre 2015 à 10:08 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ouais tu fait comme au Mozambique les karanas dehors !
      Tous ils ont été virés dans les années 2000.
      Depuis 2à 3 ans ans le gouvernement Mozambicain les supplient de revenir.
      Pourquoi ,il n’y a plus rien a acheter .
      Bravo ,bonne gestion !

    • 30 septembre 2015 à 10:24 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous etes des frères avec ce mihaino ?
      je crois qu’il est aussi abruti que toi !

    • 30 septembre 2015 à 10:42 | Mihaino (#1437) répond à ATAVISME PREMIUM

      Basile et moi , nous n’avons aucun lien de parenté et nous nous respectons mutuellement sur ce forum depuis plus de 10 ans .
      Continuez à me traiter d’ abruti , d’im.bécile et que sais-je encore ....?
      « Ny ompa tsy miverina , miverina amin’ny tenanao ihany ! » COMPRIS !!Matavy voalohany ??!!

    • 30 septembre 2015 à 12:27 | Mihaino (#1437) répond à Mihaino

      On dit aussi « Ny ompa tsy mivaly , miverina amin’ny tena ihany ! »

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 287